11 commentaires sur “« J’admets que je délirais complètement » / Jean-Luc Proulx

  1. J’ai trouvé un titre pour ce texte.

    Leçon d’humilité, d’un vieux singe qui apprends encore comment faire des grimaces.

    Merci à vous.

  2. Bonjour Papitibi,
    Quand je pense à mes 20 ans, j’y contemple ma naiveté, mon innocence et ma presque vurginité. Votre billet est une très belle réponse à ceux qui oublient que la jeunesse les quitte un peu plus vite chaque jour.

    J’ai découvert votre page dernièrement et, depuis, je la visite régulièrement.

  3. Le meilleur moyen d’arrêter d’apprendre est de prétendre qu’on sait déjà tout. Et cela est vrai à tout âge !

  4. Votre texte me rappelle qu’un jour, il y a plus de 45 ans, moi, 16 ans, mon pote, 18 ans, et son cousin 25 et venant de terminer ses études d’ingénieur, nous étions allés acheter des romans policiers d’occasion.
    Des San Antonio.
    Mon pote ayant fait une reflexion dont je ne me souviens plus, son cousin nous gratifia d’un air grave de cette pensée profonde :
    « à 18 ans, on a le feu au c*l, mais à 25 on ne l’a plus ! ».
    On s’est ragardé avec mon pote et on s’est dit : il faut pas qu’on perde trop de temps avant que ça refroidisse….
    On a largement eu le temps de vérifier qu’il avait tort. 😉
    Et lui aussi a avoué plus tard que ce n’était que marquer une certaine distance, celle de l’homme qui atteint l’étape du 1/4 de siècle ….vis-à-vis de blancs-becs .

  5. Bon matin, ami Brugeois

    Oh mais bien sûr que le feu n’est pas encore éteint, au terme du premier quart de siècle d’un cul encore jeune!

    S’éteindra-t-il un jour, ce feu?

    À 12 ans, ma fille qualifiait les 11 ans et moins de « jeunes cons ». À 15 ans, elle qualifiait de jeunes cons tous les 14 ans et moins, et tous les « 16 et plus » étaient de vieux cons.

    Maintenant qu’elle est maman, tout ce qui est âgé de quelques mois, sourit, babille et régurgite, est un génie en formation!

    Et tous ces vieux cons d’autrefois, soudain, deviennent des sources inépuisables d’expérience et de savoir.

  6. Bonjour ami Québecois et salut à tous vos lecteurs Québécois et les autres aussi.
    Je vous propose comme indicatif musical de votre blogue cette chanson de Philippe Clay :

    « si on avait mis en quarantaine …. » tous les vieux cons,
    les jeunes le resteraient plus longtemps.
    La fin de la phrase n’est pas dans la chanson.

  7. D’accord sur le fond: il ne faut pas cesser d’apprendre et prétendre qu’on sait tout.

    Cependant, il y a des universitaires chevronnés de 64 ans soi-disant « intellectuels » qui sont bien plus idiots que Jean-Luc. Je trouve qu’il n’est pas si mal pour un jeune droitiste (pas si à droite que ça, sauf sur le point de vue économique, au fond)!

  8. Papi,

    Pensez-vous que Jean-Luc a compris l’implicite de la dernière phrase de Gabin ?

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s