6 commentaires sur “Merci, Claude Béchard

  1. Quel plaisir de constater qu’il y a encore des gens qui voient au-delà des apparences!

    Ces silences, je les ai vécus auprès d’un être cher en train de mourir et je sais à quel point ils sont pénibles.

    Merci de cette dose d’humanité dans ce monde stérile.

  2. Pingback: World Wide News Flash

  3. Thanks.

    When I first submitted this tribute to Mr Béchard, I sincerely hoped he would be able to survive his retirement at least a few months. You probably understood that my father died from a pancreatic cancer.

    A few hours later, I heard that he just passed away; to me, it was quite a shock.

    I’m no longer a Liberal. But to me, Claude Béchard was, and will remain an archetype.

    He’s gone, but he will never be forgotten. Let’s hope he has set a new standard for politicians.

  4. D’un point de vue personnel, c’est un excellent billet. D’un point de vue politique, vous savez ce que j’en pense.

    « But to me, Claude Béchard was, and will remain an archetype.  »

    Pourquoi?

    « Claude Béchard, manifestement, était entré en politique pour SERVIR »

    Servir qui?

  5. @david

    « Le problème, c’est qu’il aurait du quitter la politique bien avant. Il était trop tard. » – 16h03

    Dans un sens, oui. Mais je pense que Béchard aurait été incapable de survivre hors de cet aquarium qu’est la politique. Ne soyons pas dupes, par ailleurs: comme il s’en est exprimé à France Beaudoin le 2 aout, il avait commencé à faire des choix. Cela dit, en date du 2 août – il y a 5 semaines -, il semblait capable d’assumer ses fonctions.

    = = =

    Ne soyez pas cynique à ce point. (votre 16h07). La politique attire parfois des êtres intègres et passionnés. Béchard était (à mon avis) un de ceux-là.

    Je vais citer l’exemple d’un sexagénaire que je connais bien (moi-même!), qui autrefois a servi au niveau municipal.

    Je n’ai retiré de cet engagement que des embêtements sur les plans familial, personnel et professionnel.

    Sur le plan familial, la madame était pas très contente de cet engagement qui tenait le monsieur loin de la maison. Sur le plan personnel, ça m’aura valu des menaces de mort, rien de moins. Sur le plan professionnel, les heures consacrées à ce quasi-bénévolat auraient pu être consacrées à mes dossiers; j’ai privé mes associés et moi-même de revenus importants.

    Je voulais SERVIR la communauté, et lui rendre une partie de ce qu’elle m’avait donné.

    Je pense que Claude Béchard appartenait à cette catégorie d’individus qui veulent servir. Oubliez le salaire. Oubliez les retours d’ascenseur. À mon humble avis, ça n’explique en rien la carrière de Claude Béchard.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s