25 commentaires sur “Claude Béchard: l’oeuvre inachevée d’un politicien inspirant

  1. Ce commentaire de 17h02 me paraît, lui, vraiment navrant.

    Pour toutes sortes de raisons, j’ai côtoyé d’assez près plusieurs députés et encore davantage de candidats battus. J’ai également eu mes entrées auprès de trois ministres, deux du PQ et un du PLQ.

    J’ai également bien connu deux membres du Sénat.

    J’observe, et je compare.

    Un politicien parfait, ça n’existe pas. Mais des politiciens qui se démarquent par un ensemble de qualités, ça existe. Ils sont rares, et Béchard faisait partie de ceux-là. François Gendron (l’un de ces anciens ministres auxquels je faisais allusion, adversaire et doyen du Salon Bleu) le reconnaît. C’est déjà pas mal…

  2. Bon, votre réaction s’explique mieux alors. Cependant, ce serait intéressant de distinguer la vie personnelle et l’action politique.

    « Mais des politiciens qui se démarquent par un ensemble de qualités, ça existe. Ils sont rares, et Béchard faisait partie de ceux-là. François Gendron (l’un de ces anciens ministres auxquels je faisais allusion, adversaire et doyen du Salon Bleu) le reconnaît. »

    Oui, je n’ai jamais dit que c’était un mauvais politicien libéral dans le sens de la joute politique. J’ai juste dit qu’il s’agissait d’un politicien libéral.

  3. C’est d’ailleurs l’un des motifs pour lesquels je me désole du départ de Béchard.

    Si le PLQ ne se trouve pas une relève crédible, quelque chose d’autre – en dehors du PLQ – prendra la relève du PLQ, du moins pour un temps, soit à titre de governing party, soit à titre d’opposition officielle.

    Ce !quelque chose » ne sera pas QS. Pas à court terme. Ni même à moyen terme (pas avant 2020 ni peut-être 2024). C’est donc un parti plus à droite qui émergera et je crains que cette nouvelle droite ne soit un Parti Conservateur quelque peu inféodé au Grand Frère fédéral.

    Le Réseau Liberté, je n’y crois pas; peut-être la gang à Joanne Marcotte pourra-t-elle séduire les libertariens et les autres convertis à la drette à drette de toutte, mais de là à ratisser large, j’en doute.

    = = =

    Je n’oublie pas que John James Charest est lui-même issu de la mouvance conservatrice; lui parti, des « libéraux » appartenant à cette mouvance pourraient être tentés de migrer. À moins, bien sûr, qu’un leader charismatique ne prenne le flambeau.

    Mais qui, bordel?

    Raymond Bachand serait un candidat intéressant s’il n’avait pas 62 ans. Et s’il avait plus de charisme.
    Michelle Courchesne possède un profil intéressant, mais ses 57 ans (c’est plus jeune que moi) sont un handicap. Tout comme son patinage dans le dossier des écoles juives…
    Jean-Marc Fournier? Il a le bagout, Il a sans doute l’intérêt. Mais il avait quitté en 2008 pour une « pause ressourcement », avant de revenir. Et il est passé par le PLC…
    Line Beauchamp? Candidature intéressante, mais peut-être pas suffisamment de charisme?

    Couillard et Béchard « pognaient » auprès du public. Partis… Ça laisse un trou.

  4. Nathalie Normandeau? Celle qui s’était engagée dans une relation avec l’adéquiste Bonardel?

    « la relation posait plusieurs questions sur le plan éthique.

    Lorsque leur relation a été rendue publique, Nathalie Normandeau aurait d’ailleurs offert sa démission à Jean Charest, qui l’aurait refusée.

    Les deux politiciens ne se sont pas quittés de gaieté et de cœur, semble-t-il, mais plutôt parce qu’ils se sont rendu compte qu’ils vivaient un amour impossible.

    «Au début, ils croyaient que l’amour pouvait venir à bout de tout, mais avec le temps qui passait, ça n’était plus vivable pour les deux», a raconté un ami. »
    3 août 2010 – http://lechodelabaie.canoe.ca/webapp/sitepages/content.asp?contentid=152495&id=2544

    = = =

    Si j’étais un militant libéral appelé à désigner un successeur à Jean Charest, je me méfierais de la qualité du jugement de Madame Normandeau. C’était pourtant clair comme de l’eau de roche que cette relation était un cul de sac, ne serait-ce que par la perte de crédibilité qui en résultait pour les deux moitiés du couple.

  5. Oui, mais papi, le monde il aime ça les histoire d’amour genre style loft story….si ça se trouve, moi je pense que ça lui a donné de la visibilité et plus de popularité à Nathalie….en tout cas, on verra bien….

  6. De la visibilité pour Nathalie?

    Hum… Il est certaines formes de visibilité dont on saurait bien se passer, non? Les acteurs de la Commission Gomery ont eu droit à beaucoup de visibilité, et certains d’entre eux ont dû troquer quelques heures de visibilité sous les feux des caméras pour quelques mois passés à l’ombre des barreaux…

    Je suis pas très Loft Story, mouâ!

    De toutes façons, si Normandeau était un jour candidate à la cheffosité du PLQ, je sais que je ne ferai pas partie du corps électoral Mais je voudrais pas d’une cheuffe de pari qui montre le sien (son CORPS non électoral) à l’ennemi et qui lui grignote le cigare…

    C’est pas facile de PLANTER l’ennemi entre les deux yeux quand il PLANTE sa pine entre tes deux fesses.

    Tsé veux dire!

    Vieux cochon que je chus, va!

  7. « Il est certaines formes de visibilité dont on saurait bien se passer, non? »

    Un jeu de mot!?!?

    Je suis assez primaire comme la majorité des électeurs…ses formes de visibilités à Nathalie devraient suffire amplement. On parle du parti Libéral n’est-ce pas, si les boucles du frisé ont suffi, les courbes de Nathalie triompheront! Je vous mets un ptit 20 sur ça, elle sera la prochaine cheffe.

  8. @Koval

    Oui, un jeu de mots! J’aimerais bien entrer « dans le vif du sujet », mais je vais « me retenir ».

    N’empêche que les « membres » de l’ADQ n’ont pas d’affaire à « venir » jusque sous les draps pour démontrer que leurs « positions »… tiennent debout!

    C’est un sujet qu’il faudrait … »approfondir ».

  9. Mouais mouais….que je me disais, en v’l’a un qui a l’esprit plus tordu que moi….

    C’est très érotique le jargon politique tout de même….

    Pour ce qui est des membres de l’ADQ, j’ai promis à mes amies que je ne m’en occuperais jamais….jusqu’à date, je n’ai pas triché…

    Remarquez, ça a pas été trop difficile à tenir cette promesse, quand on a des instincts primaires ou quelques bon vieux réflexes animals, on ne s’accouple pas avec les dinosaures en voie d’extinction….

  10. «Je suis pas très Loft Story, mouâ!»

    Moi, je ne sais même pas si je suis «Loft Story», car je n’ai jamais regardé cette chose.

    Par contre, jamais je n’empêcherai un coeur d’aimer ! Et je n’ai rien contre les gens qui laissent une partie de leur jugement de côté pour vivre leur vie.

    Peut-on nommer un cas de véritable conflit d’intérêt dans cette histoire ? Et on a pourtant vu récemment une trâlée de cas de conflits d’intérêt sans qu’il n’y ait la moindre histoire de cul (enfin, de ce genre…) en «arrière».

  11. @ darwin

    « Par contre, jamais je n’empêcherai un coeur d’aimer ! Et je n’ai rien contre les gens qui laissent une partie de leur jugement de côté pour vivre leur vie.
    Peut-on nommer un cas de véritable conflit d’intérêt dans cette histoire ? »

    = = =

    Moi non plus, je n’ai rien contre « les gens qui laissent une partie de leur jugement de côté pour vivre leur vie ».

    Mon ex a quitté son poste de professeur titulaire à York University et renoncé aux privilèges dont elle y jouissait, pour venir me rejoindre en Abitibi… et recommencer au bas de l’échelle, dans un milieu qui lui est totalement étranger.

    Mais ce n’étaient alors que ses intérêts à elle qui étaient en jeu.

    Dans le cas du couple Normandin-Bonardel, ce sont les intérêts de l’État qui étaient en jeu. Dans ses réponses à Bonardel, en Chambre, madame la ministre et vice premier-ministre Normandin avait les mains attachées derrière le dos. Idem pour Bonardel; en Chambre (je parle de l’Assemblée Nationale, Koval! ;))il n’avait pas le choix de se montrer complaisant à l’égard de Normandin. Ce faisant, les intérêts de la nation passaient derrière le désir de ne pas déplaire.

    Y avait-il conflit d’intérêts? Si j’avais été commissaire à l’éthique, ma réponse aurait été affirmative.

    L’apparence de conflit d’intérêt, ici, est tout aussi pernicieuse et aurait dû suffire à Jean Charest quand Normandeau lui a offert sa démission (qu’il a refusée). Charest est avocat; il devrait donc connaître les règles du guideline publié par son ordre professionnel.`

    C’est la réputation de l’ordre professionnel qui est en jeu; Charest aurait dû comprendre que cette liaison entre un député de l’opposition et sa vice première-ministre ne pouvait qu’augmenter le cynisme des citoyens à l’égard de la gouvernance.

  12. @Koval
    « en v’l’a un qui a l’esprit plus tordu que moi…. »

    = = =

    Wo là! Mon esprit n’est pas tordu. Il n’y a que les cochons qui ont l’esprit en tire-bouchon. Le mien est bien droit!

  13. Koval

    OK, OK, j’avoue que j’ai (enfin, on se comprend!) un léger penchant. Vers la gauche, évidemment!

    Mais puisque j’ai le regard pénétrant et la langue bien pendue… 😉

  14. @Papitibi;

    Paye-t-elle ses dettes ?

    koval
    sur 11 septembre 2010 à 19:00 a dit :
    “Il est certaines formes de visibilité dont on saurait bien se passer, non?”

    Un jeu de mot!?!?

    Je suis assez primaire comme la majorité des électeurs…ses formes de visibilités à Nathalie devraient suffire amplement. On parle du parti Libéral n’est-ce pas, si les boucles du frisé ont suffi, les courbes de Nathalie triompheront! Je vous mets un ptit 20 sur ça, elle sera la prochaine cheffe.

  15. @ Jean-François B

    « Paye-t-elle ses dettes ? »

    Qu’elle les ait payées avant son départ de l’avant-scène politique – ou non – m’importe peu. En matière de conflits d’intérêts, les apparences comptent tout autant que la réalité; ce qui compte, ici, c’est la PERCEPTION qu’ont – ou qu’avaient alors – les électeurs. S’ils ont cru percevoir que les intérêts de l’État passaient DERRIÈRE les intérêts du couple Normandeau-Bonardel, alors c’est fichu: ces électeurs demeureront cyniques et méfiants…

    Voilà pourquoi le Barreau et d’autres ordres professionnels exigent de leurs membres qu’ils ne se placent pas en situation d’APPARENCE de conflit d’intérêt. L’apparence de conflit suffit à saper la confiance envers la profession.

    Ici, c’est envers l’État et ses institutions politiques. C’est pire. Que Jean Charest n’ait même pas été foutu de comprendre ça, c’est pas fort. Il est avocat, après tout; il connaît la règle applicable aux membres de sa profession, et il est présumé assez intelligent pour savoir pourquoi ces règles existent!

  16. @papitibi 21.22

    Le principe de Peters s’applique à JJC. C’est une baudruche, une marionnette, next.

    J’étais moins sérieux. Koval a-t-elle payé sa dette ?

    « Je vous mets un ptit 20 sur ça, elle sera la prochaine cheffe. » Ha.Ha.Ha.

  17. @J-F B

    Koval a-t-elle payé sa dette?

    Cette « dette » n’est pas encore dûe, liquide et exigible… dans la mesure où Jeannot Mouton est encore le cheuf de l’Union Nationale chef du PLQ.

  18. @papitibi,

    Ainsi, elle, Normandeau, aurait encore le physique de l’emploi, La boussole des « ADULTES » c’est le plan NORD ?

    Vous anticipez donc une nouvelle victoire du PLQ à la prochaine élection? Majoritaire, JJC reste, minoritaire: course à la chefferie ? Scénario plausible.

  19. Je ne suis pas très entiché du Plan Nord tel que Jeannot Frisé en a fait la proposition.
    Le Nord, c’est chez moi et au delà; or chez-moi, personne ne souhaite CE plan là. Ni les autochtones, ni les écolos, ni les administrations municipales du « Moyen-Nord » qu’est l’Abitibi, que le Frisé a laissées pour compte… comme si elles ne subiront pas les effets de ce développement accéléré.

    Aucune aide n’est prévue pour l’agrandissement des aéroports abitibiens. Rien n’a été prévu pour aider ces « métropoles du Nord » que sont Val d’Or et Rouyn-Noranda à gérer leur croissance accélérée; à Rouyn-Noranda, par exemple, il manque douloureusement de terrains pour accueillir EN MILIEU URBANISÉ les nouveaux résidents et les entreprises qu’attirera le développement du Nord. La ville a demandé que le gouvernement lui cède les terrains nécessaires mais ça ne bouge pas…

    Déjà que Rouyn-Noranda, Val d’Or et Amos sont aux prises avec une grave pénurie d’appartements locatifs et affichent des taux d’inoccupation voisins du zéro absolu.

    = = =

    Mais bon, je prêche pour ma paroisse. Cela dit, on ne nous a pas encore dit comment seront gérées les montagnes de minerai que générera l’exploitation des terres rares. La population n’a d’ailleurs aucune idée des problèmes que posera cette exploitation à grande échelle; les leaders autochtones, eux, ont pris les devants et ils savent déjà! Quant au problème des redevances, il n’est pas réglé; des redevances sur les profits, ça n’est pas la solution la plus adéquate, et des profits, les exploitants n’en déclareront pas… surtout s’ils doivent payer pour l’aménagement de ports en eaux profondes (baies d’Hudson et d’Ungava) et de milliers de km de routes. Ce qui ne veut pas dire que les profits seront inexistants!

    Si le gouvernement paie pour ces aménagements, alors les redevances calculées sur les profits déclarés ne rembourseront pas l’investissement public.

    = = =

    Je n’anticipe pas – mais je crains fortement la réélection du PLQ. Si le PQ devait l’emporter, Charest s’en va. S’il était réélu, mais minoritaire, Charest s’en va. S’il obtenait une majorité, il pourrait rester un bout de temps et quitter à mi-mandat. D’une manière ou d’une autre, il quitte; reste à savoir QUAND.

    De mon côté, c’est le ministre des transports (Pierre Moreau) que je vois lui succéder. Il n’a pas encore été écorché, il est bon « debater », il paraît articulé et il a l’air assez sympa…

  20. Dans les circonstances l’idéal serait le PQ minoritaire avec QS qui l’appui et le pousse sur certains points.

    Pour Charest je le vois finir ses jours en République Dominicaine. 😉

  21. @ papitibi,

    Je verrais une nouvelle « Matagami » ou « Fermont » avec aéroport et gare de chemin de fer. Une mairesse ?

    Puis une troisième cheminée à Noranda.

    « La ville a demandé que le gouvernement lui cède les terrains nécessaires mais ça ne bouge pas…  »

    Y aurait-il d’autres « Malartic » dans… le sol ?

    Moreau, donc pas Normandeau !

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s