Un commentaire sur “Mort à toi qui me moratoire! – ou… les deux mains sur la foreuse? (1)

  1. Vérité et mensonges.

    « …le cas d’une fermière de Leclercville, dont les équipes d’exploration ont dynamité son champs 3 fois sans même lui en demander l’autorisation. »

    Ce sont des tests sismiques (si ce sont les bons mots). Ces explosions servent à provoquer un mini tremblement de terre pour enregistrer l’écho du choc qui passe au travers différentes couches géologiques. Ainsi par la vitesse de propagation, on peur savoir de quoi est composé le sous-sol ainsi que sa forme. Cette opération, du moins ce que j’ai vu, se fait justement à la profondeur des puits artésiens (ici 100 pieds). Donc il se peut que l’eau soit brouillée quelques jours.

    J’aimerais bien savoir la date de ce dynamitage. Je ne savais pas que cette méthode était encore employée.

    J’ai suivi les tests qui ont eu lieu chez moi dans les années 60.

    Pourtant ils étaient faits à une bonne distance des résidences à cause de l’activité qui pouvait biaiser ces tests. J’ai été souvent près des techniciens juste avant l’explosion. Il ne fallait même pas marcher sur le sol pendant l’enregistrement qui durait environ 15 à 20 secondes. Tous étaient figés. Toutes les machines des environ devaient être arrêtées.

    Quelques années plus tard d’autres tests ont été réalisés mais avec une nouvelle technologie. Il s’agit de plaques vibrantes comme celles qui sont employées dans la construction pour compacter le sol à la différence qu’elles doivent peser 15 tonnes.

    Cette plaque fait partie intégrante d’un gros camion et une dizaine de camions se suivent reliés par un câble pour les synchroniser. Donc ces plaques environ 150 tonnes vibrant à l’unisson provoquent un tremblement de terre que l’on enregistre.

    Plusieurs savent qu’un bataillon de l’armée qui traverse un pont doit briser le pas au risque de l’effondrement de ce dernier. C’est le même principe pour les plaques.

    La raison pour laquelle je dis vérité et mensonge est que les fanatiques écolos et les entreprises qui font la course à la récolte de fric mentent tous. Voilà pourquoi je suis très sceptique.

    Je suis d’avis pour l’exploitation des gaz de schistes mais, certainement pas de façon sauvage comme on le connaît présentement.

    Avant de savoir quels sont TOUS les procédés utilisés, avant de savoir quels sont les produits employés dans ces procédés, avant de savoir à quelle profondeur on fait éclater le roc (schistes), pour moi c’est le MORATOIRE.

    De plus, à mon avis, les étrangers n’ont pas d’affaire dans ce gaz. Les hydrocarbures du Québec appartiennent aux Québécois comme l’électricité et seul le Québec devrait les exploiter. De mémoire environ 80% du pétrole et du gaz sont exploité par les états et sa marche.

    De kossé que sa donne de le donner aux étrangers. Certainement pas pour se mettre riche.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s