3 commentaires sur “« L’enlèvement du consul Cross » – un texte de René Lévesque, publié le 8 octobre 1970

  1. « La Révolution tranquille a eu pour effet de fournir un peu d’air frais aux Québécois. C’est ce à quoi, manifestement, René Lévesque fait ici allusion. »

    J’ajouterai : fournir un peu de lumière pour sortir le Québec de la grande noirceur en montrant une voie possible, mieux éclairée et prometteuse, avec une voix feutrée particulière, une grande humanité et une manifeste humilité. Un homme qui n’avait pas froid aux yeux et qui était abordable de tous.

    S’il avait défendu la cause du Canada, il serait un héros national plus estimé que Trudeau, à mon avis, et probablement plus vénéré comme Tommy Douglas.

    http://www.canada-heros.com/douglas_tommy.html

  2. Je voulais ajouter ceci :

    Ayant été personnellement témoin, voire victime (une fois, erronément, mais ce ne sera pas la première fois que ceux qui « always get their man », get him wrongly or just the wrong one…), à quelques reprises des manoeuvres de coercision des Queen’s Cowboys, les agents de la « Police démontée », la soi-disant Gendarmerie royale du Canada, j’ose espérer que l’histoire finira par révéler tous les traquenards que la GRC a ourdis pour faire des Felquistes du gibier de potence, dénigrer le Québec « separatist! », puis l’envahir par une force militaire venant des provinces de l’Ouest.

    Fait particulier, c’est dans l’ouest du Canada, avant la fondation du Manitoba, que la GRC a accompli ses premiers faits d’armes, immédiatement après avoir été créée expressément pour aller arrêter Louis Riel et son peuple, les Métis. L’arrestation, commandée par le gouvernement de Sir gouvernement de John A. Macdonald, avait pour objet d’accuser Riel de haute trahison. Le 26 novembre prochain soulignera la pendaison de Riel, il y a 115 ans.

    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/200911/16/01-922282-louis-riel-le-npd-demande-la-correction-dune-erreur-historique.php

    Si l’histoire a reconnu que Louis Riel était le fondateur du Manitoba et l’un des Pères de la Confédération, elle permettra peut-être de reconnaître des faits dont la GRC ne saurait être fière vers la fin des années soixante et en 1970.

    Pas plus fière, d’ailleurs, que dans le cas suivant :

    Le meurtre de Robert Dziekanski

    Ni dans le cas de Maher Arar
    http://www.cbc.ca/news/background/rcmp/zaccardelli.html

    En fouinant, on pourrait voir la liste s’allonger…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s