20 commentaires sur “Israël, ou l’État-YAHWEH

  1. Pakruy a vraiment 5 phd?

    Si c’est le cas comment expliquer qu’il soit a la fois si intelligent et un connard??

  2. Tut tut tut! Pakruy, qui se fait également appeler AmericanFlag, n’est pas un connard! Il est PhD en racisme, PhD en intolérance, PhD en études franssaizent, PhD en amalgames sulfureux et PhD en tauromachie. Ça fait bien cinq? Pfiou… J’avais peur d’avoir exagéré…

    Et attention, là là. L’instruisance et l’intelligence ne sont pas des soeurs jumelles, comme le démontre régulièrement un honorable collaborateur du blogue de Mossieu David Gagnon.

  3. Juste comme çà, en passant, la Charte (québécoise) de la langue française n’exige-t-elle pas qu’au Québec l’on reconnaisse la « suprématie du français sur l’anglais?

    Cette même Charte ne propose-t-elle pas la prééminence de la langue française sur la langue anglaise?

    Cette Charte n’impose-t-elle pas une foule de choses en matière d’Éducation, d’affichage etc etc?

    Bien sûr que oui. Bien sûr que c’est pour protéger la minuscule minorité opprimée de francophones que nous formons en Amérique du Nord…

  4. Au Gentil Astineux

    C’est assez vicieux de nous sortir le protocole des sages, retourne à la maternelle, c’est bien mal parti comme discussion, comme à chaque fois qu’il est question des musulmans ou des Juifs….

  5. (…) Selon l’Agence France-Presse, le député arabe israélien Ahmed Tibi, cité par la radio publique israélienne, a vivement protesté contre le projet de texte, estimant qu’«il signifie qu’aux yeux de la loi israélienne, les Arabes israéliens relèveront désormais d’un statut inférieur».

    Statut inférieur? Ce n’est pas l’ethnie qui est dévalorisée au sens de cette Loi. C’est l’appartenance religieuse. Big Deal! Pour ma part, je me demande comment un Israélien d’origine palestinienne ou arabe pourrait se sentir à l’aise avec cet amendement (…).

    Ces commentaires ne vous rappellent pas de longs et tortueux débats qui se sont tenus au Québec lorsque Bourassa a dû affronter la grogne de la gent anglophone après le jugement de la Cour Suprême sur la langue d’affichage???

  6. @Poupoutitne

    Ton parallèle est insignifiant.

    Le Anglos du Québec sont gras dur. Leur langue domine le continent et même la planète, leur institutions d’éducation sont subventionnés par l’État, les hopitaux anglophones itou, ils ont accès à la télévision et radio en anglais mur-à-mur et l’internet est à 80% dans leur langue. Tu nous feras pas brailler à matin.

    Gras dur j’te dis. 🙂

    Jean Émard

  7. « Bien sûr que c’est pour protéger la minuscule minorité opprimée de francophones que nous formons en Amérique du Nord… » pouloutine

    ===

    Pas opprimée cher pouloutine, simplement menacé par le poids du nombre. Lâche nous les basquets avec tes homme de pailles.

    Rare sont ceux qui désirent activement la disparition de la francophonie québécoise (quelques rednecks sans plus). Mais personne ne désirait non plus l’assimilation des Cajuns de la Louisiane. C’est le poids du nombre qui agit si tu ne prends pas les moyens de te battre.

    Jean Émard

  8. Émard, pas besoin de déformer mon pseudo pour vous exprimer ici. Je vois que vous ne saisissez aucunement le sens de mes propos et que votre ignorance de la petite Histoire québécoise vous porte à des excès verbaux. Je n’ai pas besoin de vous entendre gémir ici sur le sort du Québec car ce n’est pas de çà dont on parle.

  9. « ..sur le sort du Québec car ce n’est pas de çà dont on parle. » poulou

    ===

    C’est toi même qui a amèné la loi 101 dans une discussion sur Israël.

    Mais quand on te montre que tu te gourres et que ton parallèle est insipide, alors tu dis que c’est hors-sujet. 🙂

    Jean Émard

  10. « Émard, pas besoin de déformer mon pseudo pour vous exprimer ici. » Pouloutine

    ===

    Simple faute de frappe.

    Crois-moi il y a suffisamment matière à se marrer avec tes opinions et préjugés sans avoir beson de s’en prendre à ton pseudo. 🙂

    Jean Émard

  11. @Pouloutine (au sujet de la Charte de la langue française)

    « Cette Charte n’impose-t-elle pas une foule de choses en matière d’Éducation, d’affichage etc etc?
    Bien sûr que oui. Bien sûr que c’est pour protéger la minuscule minorité opprimée de francophones que nous formons en Amérique du Nord… »

    = = =

    Je comprends de cette intervention qu’elle a pour but de souligner le parallèle entre la minuscule minorité française en Amérique et le minuscule ilot juif et de langue hébraïque (ou yiddish) perdu au milieu d’un océan musulman et arabophone.

    S’il est légitime pour les francophones (qui sont toujours majoritaires au gouvernement du Qc) de légiférer afin de sauvegarder la pérennité de la langue française au Québec, pourquoi ne serait-il pas légitime pour Israël de protéger la pérennité d’une langue et/ou de l’une religion si ostensiblement minoritaires?

    Argument intéressant. À première vue…

    Mais, mon cher Pierre, l’argument ne résiste pas à l’analyse.

    Les soutanes catholiques ont pu protéger la langue, alors que le but était de protéger la foi. Ça a fonctionné aussi longtemps que la population du Qc augmentait avant tout en raison du taux des naissances. Mais quand la femme québécoise a cessé d’enfanter aux 15 mois, c’est l’immigration qui a assuré l’augmentation du nombre de bras disponibles. Et l’Église québécoise, qui avait perdu son influence, a alors cessé d’être la protectrice indirecte de la langue pour en devenir plutôt l’éteignoir.

    On sait quel est le rôle des écoles confessionnelles catholiques dans l’intégration des allophones à la minorité anglophone… Les écoles protestantes les ont accueillies; or elles étaient anglophones pour la plupart, ces écoles protestantes, si bien que ces enfants ont importé la langue anglaise au milieu des familles néo-québécoises, avec le résultat que l’on sait…

    = = =

    Mais là n’est pas le propos. Aussi m’abstiendrai-je d’aborder le sort de la francophonie à Sudbury, à Maillardville, BC ou à Willow Bunch, Sask, la patrie du Géant Beaupré. Ou encore Lafayette ou St.Martinville, en Louisiane.

    Là où les francos sont minoritaires, en Amérique du Nord, ils s’éteignent. Period.

    Cela dit, en Israël, l’arabe a-t-il commencé à supplanter l’hébreu ou le yiddish chez les juifs? Pas que je sache. La langue arabe menace-t-elle la pérennité de l’hébreu en Israël? Pas que je sache. D’ailleurs, en autant que je sache, les minorités arabes y ont appris l’hébreu, non?

    L’islam a-il supplanté la religion juive au sein des familles venues de Pologne, de Russie ou de Moldavie? Pas que je sache… Et ça n’est pas près de se produire…

    = = =

    Mon cher Poulou, de quelles épithètes avait été qualifiée par ailleurs la Loi 101? Est-ce que la communauté anglophone (à laquelle appartient majoritairement la communauté juive au Qc) ne parlait pas de « loi fasciste »?

    Un exemple, comme ça: Robert Libman. http://en.wikipedia.org/wiki/Robert_Libman

    Qu’auraient dit les juifs du Québec si le gouvernement avait imposé aux immigrants la reconnaissance du catholicisme en tant que pivot de la politique interne du Québec?

    Je ne pense pas que Robert Libman, pour ne nommer que celui-là, aurait applaudi. Et je ne pense pas qu’il monte aux barricades pour dénoncer cette législation israélienne.

    Long live architects!

  12. Le parallèle entre le français du Québec et l’Hébreux en Israël, est tiré par les cheveux.

    Si le Québec était subventionné par les USA au même niveau qu’Israël (ça oscille entre 3 milliard par année et 9 milliars en 2003), et qu’il pouvait compter sur une disapora d’une générosité sans borne, la défense de notre langue serait pas mal plus facile.

    Jean Émard

  13. @Jean Émard

    Commentaire d’autant plus judicieux que l’idée m’en avait effleuré l’esprit. Mais les idées, c’est volatile…

    La proximité physique des USA et de la masse d’anglophones qui y fait partie du problème, pour le Québec. La culture US est omniprésente au Québec; elle occupe la majorité des écrans de cinéma, elle occupe une forte proportion du temps d’antenne à la radio et même à la télé (anglophone et francophone confondues), elle occupe une large part de la musique dans les étalages de CD, et dans les téléchargements (légaux et illégaux) faits depuis le Québec. Même en version française, la littérature et les livres dits « pratiques » sont omniprésents dans nos librairies et bibliothèques.

    Avantage, ou occasion d’acculturation? Un peu des deux?

    Pour Israël et les juifs et Juifs qui l’habitent, la proximité idéologique des USA pèse lourd dans la survie, mais ce poids n’est pas oppressant, comme il l’est pour nous.

    Mes cousins, élevés à Willow Bunch (Saskatchewan), nés d’un père métis (franco-Lakota) et d’une soeur franco-américaine de mon père, parlaient français. S’ils vivent encore, ces cousins-germains ont 90 ans. Mais leur descendance est ENTIÈREMENT assimilée, comme j’ai pu le vérifier il y a une quinzaine d’années.

  14. Non monsieur Émard. Ce parallèle a été proposé à titre de comparatif entre des réactions diverses suivant la promulgation de lois relatives à des formes de « protection nationale ». Ce n’est nullement tiré par les cheveux. Dans les 2 cas, on a qualifié ces lois de fascistes. Je n’ai pas, à ce que je sache, commenté au fond l’une ou l’autre.

  15. « Ce parallèle a été proposé à titre de comparatif entre des réactions diverses suivant la promulgation de lois relatives à des formes de « protection nationale » » pouloutine

    ===

    Un comparatif c’est valable quand les situations sont comparables. C’est un sophisme quand ce n’est pas le cas.

    Jean Émard

  16. Hum… vous confirmez que MA lecture de VOTRE commentaire était juste.

    Cela dit, from my own point of view, vous aviez raison de soulever le point et la réflexion pourrait être enrichissante.

    Mais… quand les Juifs anglophones du Québec ont qualifié le gouvernement de fasciste, et parfois de nazi, pour avoir ainsi oblitéré leur liberté de choix (langue d’affichage, langue d’enseignement), il était impossible de faire abstraction de l’holocauste dont les juifs (et les Roms, et les gays…) avaient été victimes.

    Je maintiens par ailleurs que la comparaison n’est juste que si on ne gratte pas la peinture. Dès qu’on approfondis la question, la comparaison est plus fragile…

    My two cents, of course.

  17. Il ne manque plus qu’une résolution des sénateurs américains demandant à toutes les parties de reconnaitre Israël comme un État juif, et démocratique…

    Bibi envoie paitre Obama et son offre plus que généreuse pour un gel de 2 mois, et maintenant il sort ce lapin pour faire dérailler les négos. Et qu’est-ce que le State Department dit de tout cela?

    « U.S. policy has been consistent. Both President Obama and Secretary Clinton are committed to Israel’s democracy as a Jewish state, »
    http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/u-s-on-netanyahu-s-settlement-freeze-proposal-our-position-on-this-is-well-known-1.318492

    Comment voulez-vous être optimiste avec une pareille alliance d’exaltés et de pleutres. Il faut bien le dire, la grip du lobby juif américain sur la politique du pays envers Israël est assez renversante.

  18. Et c’est tout un marché de dupes que propose Nétanyahou:

    « wherein Israel would renew its settlement freeze if the Palestinian Authority would recognize Israel as the Jewish homeland »

    C’est ça, gang de colons (attention, sens caché!). Vous renoncez à implanter des colonies, pour deux mois, 6 mois ou 2 ans, ou whatever, et nous, on reconnaît Israël comme la terre éternelle des Juifs? Bin oui, on vous donne un nanane permanent, et vous nous donnez juste un tit peu de répit?

    Si j’étais l’Autorité Palestinienne, j’offrirais plutôt un retrait permanent des terres occupées, en échange d’une reconnaissance du statut d’Israël qui prendra fin dans deux mois, six mois ou deux ans ou whatever, à la discrétion des Palestiniens.

    Fair deal, non?

  19. Ils en profiteraient pour expulser tous les arabes de leur territoire. Le rêve enfin réalisé!

    Dans le fond c’est ce qu’ils veulent: dominer, coloniser, frustrer, guerroyer et finalement expulser les arabes d’Israël.

    Ce qui est navrant c’est que les politiques de Netanyahu, son sabotage des négociations, n’ont pas l’air d’émouvoir grand monde là-bas. On dirait une bande de zombies qui avancent vers un précipice.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s