14 commentaires sur “Chili : et si le gouvernement avait été libertarien?

  1. Rand Paul, ce grand libertarien, a dit suite à la mort de deux mineurs dans son état : Sometimes, accidents happen.

    Le groupe AmericansforAmerica en a fait une pub radio.

    Et ce grand libertarien considère que la règlementation en sécurité n’est pas nécessaire.

    « Back in August, mine workers in Kentucky criticized the conservative contender for suggesting congressional lawmakers shouldn’t be legislating and enforcing industry safety rules.

    More recently, Paul appeared to soften the words he used to communicate his views. The AP reported last month that he suggested more safety inspectors may be needed to protect coal miners, but « he still thinks miners, mine operators and mine regulators in Kentucky know what works best to keep Kentucky miners safe. » »

    http://www.huffingtonpost.com/2010/10/15/rand-paul-mining-chile-ad_n_764022.html

    Je dirais à Rand Paul et aux libertariens quant à leur candidature à un poste élu: Sometimes shit happens

  2. Le suppôt virtuel des américains, l’Antagoniste, était furieux qu’on se pose cette question: Chili : Et si le gouvernement avait été libertarien.

    Dans maints pays, on exerce encore et encore ce capitalisme sauvage que même nous des pays « dit riches » ne l’ont pas encore dompté totalement.

    Le Président chilien de droite avait une côte à remonter depuis le tremblement de terre et le raz-de-marée et comme vous l’avez écrit, s’est sous les pressions des familles qu’il a bougé.

  3. @ Lutopium

    «Dans un momde libertarien, est-ce que nous aurions été informés de cette tragédie?»

    Oui, on aurait été informé que les recherches auraient été abandonnées et qu’il n’y aurait eu aucun espoir de retrouver des survivants.

  4. Je sais que David Gagnon était furieux que Richard Hétu pose une question un peu différente de la mienne:

    Selon certaines personnes qui ne connaissent strictement rien à la philosophie libertarienne, si les mineurs chiliens avaient été des libertariens, ils seraient tous morts au fond de leur trou avant que les secours puissent les atteindre.
    Vraiment ?
    En fait, ce genre de scénario aurait été possible si les mineurs en question avaient décidé de mettre en place un régime socialiste. Dans un tel régime, les mineurs auraient utilisé la force pour dépouiller leur collègue le plus fortuné.

    Si les mineurs chiliens avaient été des tea partiers, ils se seraient entretués après deux jours. C’est ça, l’affirmation de Chris Matthews reprise par Richard Hétu.

    Et de un, je ne crois pas que les termes libertarians et tea partiers soient totalement interchangeables. Et de deux, l’affirmation de Matthews me semble un peu exagérée.

    Mais Gagnon, lui, est tellement insulté, le pôv ti-pitre, qu’il vire ça à l’envers: si ils avaient adopté un comportement socialiste, les mineurs auraient dépouillé le plus fortuné d’entre eux jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un seul.

    Kâlisse d’insignifiant! à 700 mètres sous terre, la « fortune » (dans le sens de « richesses matérielles »), ça n’existe pas. La seule chose qui distingue le mineur 4 du mineur 31, c’est que 31 mesure 3 cm de plus alors que 4 est de 6 ans l’ainé de 31. Le mineur 26 est bolivien, 24 est de souche européenne, 23 est d’origine amérindienne, 9 court 10 km par jour, 10 préfère chanter, 11 est plus taciturne, 12 trompe sa femme, 13 est superstitieux, 14 est très croyant, 15 a 2 enfants, 16 n’en a pas… Mes numéros ne correspondent à rien, surtout pas à l’ordre de sortie.

    Le plus fortuné, au fond de la mine, c’est celui qui a le meilleur moral. Comment un dépressif « socialiste » pourrait-il voler à l’autre son moral et son optimisme? Est-ce que 16 peut voler à 15 son capital humain (ses deux enfants)? Est-ce que 28 peut arracher à 3 ce qu’il n’a pas, que ce soit une intelligence supérieure, un plus beau sourire ou une plus grande force physique?

    En conclusion, et je me permets de paraphraser le maître-antagougoune lui-même, David Gagnon, selon certaines personnes qui ne connaissent strictement rien à la philosophie socialiste, si les mineurs chiliens avaient été des socialistes, ils seraient tous morts au fond de leur trou avant que les secours puissent les atteindre.

    Pas fort, le Gagnon. Que ceux le croient brillants lèvent la main…

  5. On aurait aussi été informés que la production reprendra dans les plus brefs délais…

  6. Le libertarisme est un des rare sustème qui ne marche pas, même en théorie. 🙂 (CorrectionL C’est vrai que « ça marche » pour ceux qui regardent crever les autres.)

    Jean Émard

  7. Depuis que le nouveau régime Libertistan a aboli son office de la statistique, les accidents mortels dans les mines ont considérablement diminués. LOL

    Jean Émard

  8. Comme dans le cas de la Belmoral à Val d’Or, en somme; tous les corps n’avaient pas été récupérés que déjà le gérant de la mine voulait reprendre la production.

    Les machines auraient accepté de travailler. Mais sûrement pas les mineurs qui avaient l’habitude de partager le repas de ceux de leurs compagnons qui demeuraient ensevelis. Mais pour exploiter une mine de roches, quoi de mieux que d’en avoir une à la place du coeur?

  9. Quand on veut un petit gouvernement, on coupe! On obtient alors la preuve que ça fonctionne. LOL

  10. Un article en anglais décrivant comment le capitalisme aurait tué ces mineurs. Je crois que ça s’applique aux libertariens.

    Un paragraphe qui résume bien l’article :

    « Once the mine shaft collapsed in Chile, the private mining company declared that it not only could not pay to rescue the miners — it could not even pay their wages. The private company threatened to file for bankruptcy. The rescue was paid for by the State-owned mine (i.e., the Chilean government had to bail out the private mine owner to the tune of an estimated rescue cost of $10 to $20 million in order to rescue the miners). A $25 ladder apparently would have prevented the tragedy, but the private owners’ profit motive led them to avoid that expense. The Chilean mine had gold and copper ore. Both of those minerals are selling for record prices. This makes the private mining company’s failure to provide another exit and a ladder all the more outrageous. Where did the profits go? Capitalism would have left the miners to die. The government paid to rescue the miners. »

    http://www.huffingtonpost.com/william-k-black/capitalism-would-have-kil_b_764948.html

  11. Selon le gros cave à Gagnon et ses libertariens le privé est responsable.

    Pourtant au Chili c’est le gouernemaman qui à sortit les mineurs du trou. Mais pour pousser leur philosophie complètement cave, ils sont heureux d’affirmer que c’est une compagnie privée qui a sortit les mineurs du trou.

    « Dans un tel régime, (SOCIALISTE) les mineurs auraient utilisé la force pour dépouiller leur collègue le plus fortuné. Une fois cela fait, le groupe aurait ensuite désigné un autre mineur qui aurait été la cible de leur prochaine attaque (et ainsi de suite). S’en serait suivi une longue et épuisante suite de combats qui auraient transformé la mine en véritable jungle; chaque protagoniste étant contraint par le système d’utiliser le peu de ressources à sa disposition pour comploter dans le but d’assurer sa propre survie, la mine serait venue à bout du mineur le plus endurant. » (David Gagnon)

    Et voilà que ce gros criss de cave vient de nous décrire le capitalisme sauvage. Les requins qui se mangent entre eux et qui ont mis les USA dans la dèche pour DIX ans en faisant payer les petits capitalistes.

    Si Gagnon ou tout autre libertarien étaient au fond du trou avec un système de communication, ils communiqueraient avec leurs voisins et leur amis liertariens et aucuns d’entre eux ne sortirait deux piasses pour le sortir du trou.

    C’est le régime du moi, moi moi et seulement moi. Pas pour rien qu’ils admirent les poches de thé des usa qui ne sont que de gros bébés gâtés exploité par des fortunés pour prendre le contrôle des USA.

    Sont tous caves.

    Si un état devient libertarien quelque part, la nature reprendra vite ses droits de société.

    L’être humain est un être social et l’individualiste est son ennemi mortel.

  12. Pardon j’aurais du écrire « individualisme ». (dernière ligne de mon 18h37)

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s