21 commentaires sur “Broute-minou et pompe-pitou: un copié-collé du collé-collé

  1. Voous écrivez bien, cher ami. Malgré l’immensité qui nous sépare, je vous dois ce compliment.

  2. Félicitation pour votre article.

    Je fais partie de cette DPJ souvent maudite par tous. Je côtoie au quotidien des enfants qui seront malpris toutes leur vie car cette vie leur a été volé par des adultes inconscient.

  3. @Bonjour Louis-Marie.

    Notre ami commun en a récemment écrit des vertes et des pas mûres sur la DPJ, à La Kaverne (qu’il appelle affectueusement la « swamp à Racine ».

    Je réfute, je réfute! Mais puisque sa culture politique est déjà complète (22 ans, on ne rit plus, là!), bin, son disque dur cérébral est déjà plein!

  4. @Poulou 1h20

    La qualité de la plume?

    Bah! Il y a l’atavisme; un membre de ma famille maternelle laissera un héritage colossal aux générations futures, pour peu qu’elles parlent encore français. Non, ce n’est pas moi! Mais j’ai dû ramasser quelques miettes de son talent…

    Il y a aussi les lectures; adolescent, je lisais les grands classiques, à un rythme d’enfer. C’est ce qui me distingue de Stephen Harper, dont Marie Laberge dit qu’il ne lit pas! Ça n’a pas empêché le Harper de faire une carrière plus flamboyante que la mienne. Bacatinsse!

  5. @papitibi, hier j’ai mal décodé votre titre « Broute-minou ».
    J’ai cru que vous vouliez dire que la Cour Suprême du Canada qui a tendance à toujours pencher sur un côté se féminisait i.e. comme pour la féminisation du système de l’Éducation, de la Santé etc. de là l’image de la Cour Suprême « broute-minous »

    Si j’ai mal décodé à la fois votre titre de billet et son contenu, il est tout à fait normal que même après mes deux commentaires pour préciser le contexte, vous et vos autres intervenants n’avez guère fait mieux que moi en essayant de décoder mes propos.

    Si j’aie apporté beaucoup d’eau à votre moulin hier, il serait inconvenant de ne pas le faire encore une fois aujourd’hui.
    Car je viens d’avoir un flash !
    Pour les avocats, psychiatres, psychanalystes, psychologues, l’industrialisation des victimes de la pédophilie et de l’inceste est une mine d’or pour eux et pour la Justice, tout comme l’industrie de la dent blanche l’est pour les dentistes.

    Pis je vais m’acheter un décodeur avant d’intervenir à nouveau sur votre blogue.🙂

  6. « J’ai cru que vous vouliez dire que la Cour Suprême du Canada qui a tendance à toujours pencher sur un côté se féminisait i.e. comme pour la féminisation du système de l’Éducation, de la Santé etc. de là l’image de la Cour Suprême “broute-minous”  »

    Gentil Astineux

    Tes propos sont encore plus nauséabonds que ce que je croyais.ce que Ce que tu dis ci-haut n’est que de la propagande merdique de masculinites…..

    Je te mets au défi de me prouver une seule de ces niaiseries avec des chiffres sérieux ou un article/étude ne provenant pas des fachos idiots masculinistes….

    « l’industrialisation des victimes de la pédophilie et de l’inceste  »

    Ces propos sont dégradants pour les professionnels que tu vises ainsi que pour les victimes…c’est gratuit, fondé sur rien donc sans intérêt….

  7. Papi

    Quand il est prouvé hors de tout doute que la mère est complice, dans le sens qu’elle n’a jamais porté assistance à son enfant dans le cas d’inceste, j’imagine, enfin je suis presque certaine qu’elle peut écoper d’une peine d’emprisonnement, ai-je raison?

    Autre chose, depuis quelques temps, grâce aux masculinistes..encore…il est courant d’entendre dire que les fausses plaintes d’accusations d’abus sexuels sont des choses courantes…Si vous avez des chiffres pour le Québec pour m’éclairer, je suis preneuse…j’imagine que c’est assez rare….

  8. « Pour les avocats, psychiatres, psychanalystes, psychologues, l’industrialisation des victimes de la pédophilie et de l’inceste est une mine d’or pour eux et pour la Justice, tout comme l’industrie de la dent blanche l’est pour les dentistes.  » GA

    ===

    L’industrie du blanchiment des dents à l’aide de peroxyde est effectivement un besoin créé de toute pièce par une industrie, mais ça n’a aucun de sens de comparer ça à la pédophilie et à l’inceste et au travail que doivent accomplir les intervenants face à ce fléau.

    Si vous cherchez absolument une industrie reponsable de ces fléaux regardez plutôt du coté de l’industrie de la pornographie.

    Jean Énard

  9. « Pis je vais m’acheter un décodeur avant d’intervenir à nouveau sur votre blogue. :-) »

    Achète-toué un filtreur à la place….des flashs comme ça, tu les passes au filtreur et avec un peu de chance tu nous éviteras que ces idées se retrouvent imprimées sur ce site ….si je veux lire de telles insipidités, j’irai sur ton bloye qui en est barbouillé!😉

  10. « Voous écrivez bien, cher ami. Malgré l’immensité qui nous sépare, je vous dois ce compliment. » Pouloutine

    ===

    Pap a du talent, c’est sûr.

    Jean Émard

  11. @Koval 10h48

    Oui, une mère complice de l’inceste commis par son conjoint peut être trouvée coupable du même crime et condamnée à la prison.

    C’est rare. J’ai interrogé une banque de données, ce matin, mais ce n’est pas très concluant. Voici un cas où une plainte de complicité avait été portée contre la mère, mais elle avait été acquittée faute de preuve:
    http://recherche.caij.qc.ca/DelphesSearch/HighlightFrames.aspx?docid=doc:1:4:968961&mimetype=text/html&searchid=1889617&searchpagename=%2fDelphesSearch%2fSearch.aspx&pagenum=0&searchpagestate=Results

    = = =

    Quant aux « fausses allégations » d’abus dans le but d’empêcher le père d’avoir la garde ou d’avoir des contacts, ce n’est pas exceptionnel. La DPJ reçoit des centaines de signalement, et elle n’a pas le choix d’aller chercher en Cour une ordonnance provisoire interdisant au père tout contact avec ses enfants (ou ordonnant que les contacts soient faits en présence d’un adulte tiers) jusqu’à ce qu’une enquête soit faite; la SQ et la DPJ ont développé une belle collaboration au niveau des enquêtes. Ces signalements de cas d’incestes ne sont pas tous retenus. Peut-être le père était-il réellement indigne?

    Un de mes clients a été dénoncé par la mère de ses enfants; les allégations ont été rejetées par la Cour. Cinq ans plus tard, une nouvelle conjointe a allégué la même chose, et cette fois, il a avoué avoir fait des attouchements au fils de cette dernière.

  12. « Oui, une mère complice de l’inceste commis par son conjoint peut être trouvée coupable du même crime et condamnée à la prison.  »

    C’est bien ce que je pensais, mais il me semble que c’est un peu « trop » rare….

    Papi, je sais que c’est quasi impossible à évaluer ces taux. Il est toujours possible de faire des erreurs en statuant….

    J’avais lu ce papier qui ne concerne que les viols…on cite souvent 2% dans ce cas, une étude donne 40%, une autre bidon donne 90%…

    http://www.slate.com/id/2231012/

    Dans le cas que vous citez, des mères accusant faussement l’ex , il faut connaître leurs intentions…Si elles suspectent faussement, ce n’est pas la même chose qu’inventer faussement et volontairement des histoires pour nuire….

  13. @ Astineux 10h23
    « Pour les avocats, psychiatres, psychanalystes, psychologues, l’industrialisation des victimes de la pédophilie et de l’inceste est une mine d’or pour eux et pour la Justice, tout comme l’industrie de la dent blanche l’est pour les dentistes. »

    = = =

    Hum… ce n’est pas ta meilleure intervention.

    La « Justice » – et tu dois ici viser le système dans son ensemble, ne fait pas d’argent avec les dossiers qu’elle traite. Au contraire, moins il y aurait de procès, et moins le système serait déficitaire. Le « système » paie les juges, les greffiers, les experts, l’avocat de la poursuite ou celui des centres jeunesse, selon le cas, et (souvent, via l’aide juridique) une bonne partie des avocats en défense.

    Les avocats ne cherchent pas à arrondir leurs fins de mois en incitant leurs clientes à porter plainte. Les cas de pédophilie, on ne les invente pas. Et les campagnes de sensibilisation, c’est pas pour amener de l’eau au moulin de la soit-disant industrie de la pédophilie. C’est plutôt pour diminuer les coûts sociaux. Coûts sociaux dont tes propos ne démontrent pas que tu es conscient.

    Voici donc le théorème Papitibi: Si l’État voulait GROSSIR, tous ministères confondus, et s’il voulait DÉPENSER encore plus, il cesserait de se préoccuper de l’inceste et de la pédophilie.

    Je te laisse réfléchir aux sources de ces dépenses accrues et autres effets pervers de la pédophilie.

  14. @Koval 13h59
    « Si elles suspectent faussement, ce n’est pas la même chose qu’inventer faussement et volontairement des histoires pour nuire…. »

    La relation mère-enfant est parfois fusionnelle. Ma fille se languit d’inquiétude et d’ennui quand sa mère lui emprunte son bébé pour 36 heures; pourtant, mon ex en a élevé 3, et même si elle est pleine de défauts (:mrgreen: ), elle est parfaitement capable d’endormir un bébé de 4 mois, de lui donner le biberon et de lui faire faire son rot!

    Mais quand notre fille avait 12 ans, cette vilaine mégère l’avait mise en garde contre son père (moi). Promène toi pas en bobettes devant lui, « barre » la porte de la salle de bains, etc.

    Pourquoi cette inquiétude soudaine? Parce que nous étions séparés de fait depuis quelques mois et que nous étions en compétition l’un contre l’autre pour les jours et même les heures de garde! Elle trouvait même le moyen de dénigrer les activités que ma fille ne pouvait pratiquer qu’avec moi. Dont, notamment, une discipline sportive dans laquelle notre fille se signalait suffisamment pour appartenir à l’élite régionale et être invitée à des compétions provinciales. Activité par ailleurs incompatible avec l’horaire de travail de la mère (elle travaillait le week-end).

    J’ai l’impression que c’est dans l’inconscient.

  15. Jolis anecdotes Papi, c’est pas évident et très délicat toutes ces histoires…moi-même j’ai déjà suspecté un homme faussement d’inceste…j’étais vraiment contente de m’être trompée…

  16. «j’ai déjà suspecté un homme faussement d’inceste…j’étais vraiment contente de m’être trompée…»

    Comment as-tu su qu’il était innocent ?

  17. Darwin, pour faire une histoire courte, c’est moi qui s’était inventé des histoires à partir de qui propos et de coïncidences…tout cela ne venait que de moi.

  18. Cher Papitibi, comme Pouloutine, Infophile et Jean Émard, je vous fais part de mon admiration pour votre plume, et votre souffle aussi!

    J’aimerais bien lire également de vos jugements que vous avez produits. J’espère qu’un jour on aura tous l’occasion de le faire.😉

  19. Papitibi,

    Votre 14:32 : VOTRE inconscient.

    C’est fusionnel et jamais votre fille n’aurait dû laisser son enfant de 4 mois à n’importe qu’elle autre personne, pour la sécurité de l’enfant, et encore plus à une mégère avérée, jamais même pour une heure. Un bébé c’est pas une fraisinette, criss. C’est PAS le bébé de la mégère divorcée grand-mère, tab***** mais de LA mère, il n’y a plus de fille ici. La mégère l’a-t-elle fait vacciner, examiner, prises de sang pour ADN ?

    Quand à la porte barrée et les bobettes, cela aurait dû être enseigné à 3 ans: il faut se plaindre à maman de tous ceux qui ne respectent pas l’intimité des enfants, même si c’est papa, grand-papa, etc. L’omission peut être un signal d’abus subi en enfance. Il n’y a aucune raison de ne pas protéger les bébés des « ronds » de cuisinière ou autre danger dans l’environnment. C’est nécessaire de programmer pour contrer l’effet de surprise :autoriser les mots pour le dire.

    SON inconscient : ici c’est une question de rivalité, de jalousie donc mégère avérée. Oedipe non liquidé vis-à-vis son propre père projeté. Pathologie familiale intergénérationnelle. Mais aussi peut avoir été provoqué par le papitibi qui répond à l’émoi pour lui de sa fille en ne dirigeant pas cet émoi vers sa femme, mais vers sa petite princesse. ( bin oui, c’est contraire aux « vues » d’Hollywood )

    Reculons et examinons les circonstances de l’union, le désir des DEUX parents d’avoir des enfants, avant de les procréer.

    Je suis surpris que des compétences soient demeurées muettes depuis octobre 2010. Mais je m’attends à en recevoir pour avoir écrit ce qui précède.

    Ce sont des pistes de réflexions pas des accusations. Et c’est gratis.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s