14 commentaires sur “En kiosque le 9 novembre: les « instants décisifs » de W Bush

  1. @Lizzie 15h49 – C’est, en effet, de la torture. On l’a bien vu, dans le temps, sur ce clip qui montrait un sceptique subir lui-même le traitement, avant de demander grâce et de qualifier le waterboarding de torture, lui qui jusque là s’était moqué de ceux dont c’était l’opinion…

  2. Je ne lirai pas le livre de Bush, mais concernant l’infâme mensonge sur les armes de destruction massive, j’ai vu le film Fair Game, et ça m’a suffit.

  3. @papitibi 15:56

    ===

    Ouais c’est Christopher Hitchens. Il croyait que le waterboarding n’était pas de la torture… jusqu’à ce qu’il l’expérimente lui même (volontairement) :

    Jean Émard

  4. Make no mistake about it. Waterboarding is torture, scary and efficient enough to get information from the victim, false or true, but fitting…

    Abou Graïb et Guantanamo sont probablement, à mon avis, la cerise sur l’iceberg et la pointe du sundae. Sans blague, ce qu’il aurait pu se passer dans les avions spéciaux de la CIA au-dessus des océans, hors de vue des témoins possibles, me laisse très songeur. Cela me remet en mémoire le traitement spécial reçu par les Argentins pincés par les généraux et balancés dans l’Atlantique du Sud, et probablement ailleurs, dans des contrées sauvages de l’Argentine du haut des airs. Qui a dit que le pouvoir corrompt déjà ?

  5. N’est-ce pas Beria qui affirmait qu’il était en mesure de faire avouer à l’une de ses victimes qu’il était le roi d’Angleterre?

  6. @poulou 18h15

    Je n’ai pu trouver la citation mais c’est bien possible.

    Raison de plus pour se méfier des aveux obtenus sous la torture… incluant la simulation de noyade dont W avait donné l’autorisation…

  7. Clinton, Bush, Obama = trois étatistes finis qui sont les grands responsables de l’émergence de ce que j’appelle, dorénavant, l’Union des États américains socialistes (je suis très fier de cette série de billets)!!!

  8. J’imagine que tu as une définition assez personnelle de « socialisme ». 🙂

    Jean Émard

  9. @Proulx

    Peux-tu me donner juste UN exemple de pays qui, selon ta définition, n’est pas socialiste, et qui a une économie vigoureuse ?

  10. Quelle plaie les néo-cons avec leurs brillantes idées pour refaire le monde. Une belle bande d’illuminés au pouvoir avec les conséquences tragiques qu’on a vues et qu’on continue de voir.

    Bill Frist est un autre cinglé et sa venue comme vp n’aurait rien changé dans le discours et la posture de l’administration.

    Cheney a été président pendant 2 heures le 9 juin 2002 à la suite d’une incapacité de Bush qui passait alors une colonoscopie. Je me souviens du tintouin que ça avait provoqué alors que plusieurs anticipaient la fin du monde durant ces 2 heures.

    C’était fait à la blague bien sur mais j’avais vu une très bonne petite vidéo sur le sujet sur YouTube, que l’heure tardive m’empêche de retrouver. C’était Dick, avec sa bouche croche et ses idées tordues, entouré de champignons atomiques dans des scènes d’apocalypse. Tout à fait lui.

  11. Il ne faut pas s’opposer au gendarme du monde lorsqu’il s’agit de tuer des arabes. Plus encore, il faut laisser les américains faire ce qu’ils veulent du monde du moment que c’est eux qui l’ont sauvé du nazisme.Pourquoi l’occident ne veut-il pas reconnaitre que du temps de SAADAM que l’on qualifie de dictateur, les chrétiens d’IRAK vivaient en paix avec les autres religions.Pourquoi l’europe fait-elle la sourde, muette et aveugle pour ce qui se passe au sahara occidentale en Corée du nord et en birmanie…………………………..

  12. Bonjour Frédérick, et bienvenue sur mon blogue; je ne croyais pas avoir attiré des lecteurs vivant au Maghreb.

    Je perçois de l’ironie dans les deux premières phrases de votre commentaire, mais pour ce qui est du reste, vous me semblez amer, et ce, avec raison.

    Le « gendarme du monde », du moins à l’époque de Bush fils, avait tendance à voir le monde en noir et blanc, sans le moindre ton de gris. Du manichéisme à l’état pur: où bien vous êtes du côté des « bons », ou bien vous êtes du côté des méchants. Et pourtant, vous avez raison, ni les exactions commises par Saddam Hussein aux dépens des Kurdes et des Chiites ni l’invasion du Koweit ne me feront oublier que l’Irak de Saddam était AUSSI un foyer de résistance aux mollahs ultra-religieux du pays voisin, ni ne me feront oublier que si l’Amérique a été « attaquée » par Al Quaeda un certain 11 septembre, Al Quaeda n’avait aucune racine en Irak.

    Depuis que les Américains ont envahi l’Irak, Al Quaeda y est présente. Et cela explique sans doute ceci…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s