96 commentaires sur “Les délires d’Éric Duhaime

  1. « Éric Duhaime est détenteur d’un baccalauréat en science politique de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en administration publique de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP). »

    Je faisais subtilement allusion à la différence entre instruction et éducation la semaine dernière, et j’ai une preuve troublante d’une déficience grave chez un détenteur d’une maîtrise en administration et bachelier en sciences po…

    Que dire de plus ? Rien. Je vais attendre votre second tome, Papitibi.

  2. Peu importe le diplôme (j’ai moi-même un baccalauréat et une maîtrise en science politique), quand le jugement est brouillé par des préjugés ou des considérations irrationnelles, l’analyse effectuée ne vaut rien. Ce que Duhaime tente de « démontrer » repose sur la peur, une crainte qui l’obsède. Il se sert de sa scolarité pour se donner de la crédibilité, mais serait bien mal pris de démontrer rationnellement ses propos.

    Au cours de mes études, j’ai eu de brillants professeurs qui m’ont fait lire Popper, Boudon, Aron et une pléthore d’auteurs de gauche, de droite, extrémistes et modérés. Quel est le message transmis par toutes ces lectures (des milliers de pages en cinq ans) ? Il faut questionner toutes nos hypothèses. Constamment. Si on s’accroche à des généralités, si on ne remet jamais en question nos opinions, si on défend toujours les mêmes idées sans accepter la contradiction, alors on se trouve dans le registre de la croyance religieuse. Pas de la science politique.

    Éric Duhaime n’est pas politologue. Il se prend pour un prophète. Il n’est qu’un pitre.

  3. @Hérétik
    « Si on s’accroche à des généralités, si on ne remet jamais en question nos opinions, si on défend toujours les mêmes idées sans accepter la contradiction, alors on se trouve dans le registre de la croyance religieuse. Pas de la science politique. »

    Votre dernière phrase pourrait simplement être: « Pas de la science ». Science, scientia, connaissance. Le vrai savoir n’est jamais absolu. Je connais bien des gens qui ont des PhD mais qui confondent savoirs et préjugés.

    Éric Duhaime fait partie de cette catégorie de gens qui vous citeront des sources médiatiques ou scientifiques lorsque celles-ci confirment leurs préjugés, et qui dénonceront la conspiration des médias ou des scientifiques quand ceux-ci rapportent des faits contraires à leurs croyances. Tout comme David Gagnon.

    ADMIN: Tout comme Honorable, et tout comme plusieurs des membres de la confédération des gougounes du gougounistan, dont certains détiennent de vrais diplômes… Ils sont assez nombreux, finalement, les analphabètes instruits, capables de lire, capables de s’informer, mais incapables d’interpréter, incapables du moindre esprit critique et d’un minimum de discernement!

  4. @Hérétik
    « Quel est le message transmis par toutes ces lectures (des milliers de pages en cinq ans) ? Il faut questionner toutes nos hypothèses. »

    Right said, Fred!

    Duhaime ne cherche plus la Vérité, maintenant qu’il croit l’avoir trouvée. Il a peut-être appris des tas de choses, mais il n’a pas appris à apprendre. Il n’a pas appris à douter de ses hypothèses. Alors il lui manque l’essentiel.

    Comme l’écrivait Mangouste, Duhaime appartient à la catégorie de ceux qui constituent la preuve (éclatante) du fait que instruction et éducation ne sont pas nécessairement synonymes.

  5. Je ne sais plus où j’ai lu cette citation, mais je l’aime bien, alors…

    « L’homme préfère croire que comprendre. Ça le dispense de l’effort du doute ».

  6. N’est-il pas le fils de Yves Duhaime un ancien ministre du PQ? Ce doit être pour faire ch*ier papa qu’il est si aigri.

  7. Éric Duhaime est le cousin d’un de mes proches amis. Je l’ai rencontré alors qu’il ne davait avoir que 14 ans. Déjà à cet âge il possédait la vérité. Cependant, il n’est qu’un clown. Ces propos ne sont et n’ont jamais été balancés. Pour lui la vie est simple, il n’ya que du noir et du blanc.

    Je dois toutefois admettre être un peu jaloux de lui à qui on offre une tribune mais qui ne fait que raconter des histoires sans réflexion. Je prends toujours un malin plaisir à relever ses contradictions. Cet homme est une honte pour ceux qui s’y associent. Il est si peu profond. Il a l’intelligence de la foule.

  8. Ha ha ha! Trop bon portrait….rien à rajouter, vous êtes meilleur que moi pour rire du monde con!

  9. Duhaime est très confus, certes, mais, quand on fouille un peu et que l’on synthétise le tout d’une manière cohérente, on peut se poser des questions sur qui est réellement Amir Khadir: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/03/godasse-khadr-une-menace-pour-le-quebec.html

    Finalement, mon imbéciile et invisible de député libéral, André Drolet, n’a pas vraiment à enquêter sur Khadir, puisque je l’ai fait pour lui, et ce, bien avant qu’il ne fasse le pitre à l’Assemblée nationale!!!

  10. @ cjulie

    «Tout comme David Gagnon.»

    Il cite d’ailleurs toujours les données compilées par DG dans ses billets chez Mario Dumont. Ça me fait suer… Mario Dumont a déjà dit en entrevue que Antagoniste est une de ses sources principales ! Misère…

    @ Papitibi

    J’appuie le commentaire de Koval («vous êtes meilleur que moi pour rire du monde con!»). Meilleur qu’elle, je ne suis pas sûr, mais que moi, sans aucun doute !

  11. @proulx

    Est-ce que ton confesseur t’a déjà dit que la vanité est un bien vilain défaut???

    Y a pas si longtemps, tu affirmais (sans rire!!!) que LCN et Radio-Canada t’avaient plagié , eux qui avaient eu accès à la même source que toi – le site du Directeur général des élections!!! Pourtant moins confidentiel que ton blogue, le site du DGE !!! Tu as remarqué les triples points d’exclamation???

    Et voilà que tu écris à 16h40 que tu as l’enquête sur Amir Khadir bien avant cet imbécile de député libéral André Drolet!!!

    Enquête très approfondie, indeed!!! Le lien que tu fournis vers ton blogue pointe vers un billet exceptionnellement riche en commentaires (by your own standards). Deux commentaires, ce qui n’est pas loin de ton record personnel, j’imagine. Dont un, il est vrai, qui est signé Jean-Luc Proulx.

    Et que disait Jean-Luc Proulx, le 19 mars, à 21h09?

    Effectivement et merci pour le compliment sur mon article, mais le crédit revient presque entièrement à Éric Duhaime! C’est lui qui m’a mis la puce à l’oreille!

    Moi, je n’ai fait que faire une recherche sur Internet pour vérifier ses propos et, vu que, pour moi, ces renseignements-là représentent une nouvelle en soi, j’ai décidé d’en parler sur mon blogue!

    = = =

    Ça représentait une nouvelle en soi? Come on, Proulx!!! Aussi peu futé sois-tu, tu devrais quand même – après tes deux ans de CÉGEP, être en mesure de faire la différence entre une « nouvelle » et un « ragot ». Les affirmations de cette godiche hurlante d’Éric Duhaime ne sont rien d’autre que l’expression de ses propres préjugés. Si c’est ça que tu appelles de l’information, je comprends pourquoi t’es si nul…

  12. Ce n’est pas des ragots!!! J’ai vérifié sur Internet et Khadir a vraiment plusieurs spuelettes dans son placard, de douteuses fréquentations et de bien drôles de théories, surtout sur le 11 septembre 2001!!! C’est ce que j’explique dans mon billet!!!

    P.S.: J’ai eu des billets qui, en 2009, dépassaient les 10 commentaires!!! Alors, quand on ne sait pas de quoi on parle, on s’abstient!!! J’invite, donc, l’auteur de ce blogue à aller lire, sérieusement, mon billet!!!

  13. Ciel!… « godiche hurlante »… pas gentil çà. Mais ça me rassure sur le bien-fondé de mes qualificatifs à propos du vice-recteur Houle.

  14. @Proulx 18h18

    « Ce n’est pas des ragots!!! J’ai vérifié sur internet… » (ton 18h18)

    Je cite ton blogue (hyperlien de 16h40): « Aidés de l’extrême-gauche, Godasse Khadr et sa femme, Nima Machouf, ont payé la caution de Adil Charkaoui, ce Marocain qui a immigré au Canada, mais qui n’est toujours pas naturalisé, qui est soupconné d’avoir trempé dans les attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca »

    So what, tabarnak? Charkaoui a-t-il été trouvé coupable des trucs dont on le soupçonnait? Au Canada, qu’on s’appelle Proulx, Tremblay ou Charkaoui, on est innocents jusqu’à preuve du contraire. Charkaoui est donc innocent tant qu’il n’a pas été trouvé coupable. Et de un.

    Le droit que reconnaît la Loi à une libération sous caution comporte le droit pour quiconque de payer une caution sans en subir de conséquences. Un ancien premier-ministre du Qc, et en même temps Procureur-Général du Qc, un certain… Maurice Duplessis, a retiré un permis d’alcool à un dénommé Frank Roncarelli parce que ce dernier avait OSÉ payer les cautionnements d’un certain nombre de dangereux terroristes… heu… dangereux témoins de Jéhovah.

    La Cour Suprême a planté Duplessis, pis pas à peu près! Ce jugement est l’un des tout premiers que l’on enseignait (dans mon temps, fin des années 60) aux étudiants en droit.

    Je résume: Vrai, Khadir a payé le cautionnement. Mais ça demeure un ragot, en ce sens qu’il n’y a que les trous de cul qui puissent s’en offusquer, compte tenu du fait que le paiement de’une caution – surtout quand aucun soupçon n’a pu être prouvé contre le détenu – est un droit reconnu par la Loi.

    La diffamation à l’égard de Khadir, par contre, n’est PAS un droit reconnu. Pire, les appels de Duhaime à la haine constituent, eux, un acte criminel.

  15. Aye papi, on fait dans la psychologie maintenant! 😆

    C’est notre $arah Palin transgenre québécoise.

  16. Quand même, Duhaime est celui qui a osé mettre en relief le rôle trouble que joue Jean-Marie de Koninck, à titre de petit caniche public de Julie Boulet, avec sa « table de la sécurité routière »,ses statistiques pour le moins « mystérieuses », sinon tronquées, ses apparitions plus que fréquentes à Radio-Canada et son statut auto-forgé de « grand spécialiste » en matière de sécurité automobile Il a mis à jour le fait que ce gars-là, sous son couvert hautement humaniste, est tout simplement sur le payroll du Ministère des Transports et n’est qu’un vulgaire outil de propagande sécuritaire pour le PLQ. Pas si pire le Duhaime. C’est pas le clown Dufort, ca ce n’est qu’un petit clown, qui a osé remettre en question les dogmes prêchés par le sieur de Koninck.

  17. « $arah Palin transgenre « … N’est-ce pas là une remarque quelque peu déplacée sur l’orientation sexuelle de Duhaime (que je connais bien par ailleurs?)

    (…) les appels de Duhaime à la haine constituent, eux, un acte criminel (…) Pas sûr que vous pourriez aller très loin avec çà. Et puis c’est pas le genre que les procureurs de la Couronne s’empresseraient actuellement de s’approprier… sont en négo avec nous autres!

  18. @poulou

    à ce que je sache, Palin et Duhaime n’ont pas le même see, à moins que vous ayez des informations prévilégiées.

  19. Excellent billet. Comme le mentionnent koval et Darwin, vous êtes fort.

    Pensez-vous que le billet qu’il a écrit sur M. Khadir était diffamatoire ?

    PAPITIBI: Oui, ça me semble nettement diffamatoire. Et surtout, pour reprendre ses mots, il ouvre toutes grandes les portes d’une escalade verbale dont il ne sortira pas gagnant. Son délire m’a inspiré, to say the least

  20. @poulou 18h46

    Jean-Marie de Koninck, sauf erreur, est un statisticien. Pas un spécialiste de la sécurité publique. Il peut tirer certaines conclusions des statistiques, mais sa compétence en sécurité s’arrête là.

    Ce que je reproche à Duhaime, ce n’est pas sa dénonciation de J-M de Koninck. Comme tout le monde, Duhaime PEUT avoir raison au moins une fois de temps en temps. Si ça tombe sur De Koninck, tant mieux pour Duhaime, et tant pis pour J-M DK.

    Cela dit, Duhaime demeure, pour l’essentiel, atteint d’un délire obsessionnel (à l’égard de Khadir) dont je m’inquiéterais si j’étais l’un des autres promoteurs du R L-Q. Ça ne fait pas « sérieux », et je vous sais assez intelligent pour comprendre que c’est un pâle euphémisme.

  21. @poulou

    Oups! pas see mais sexe et priviligiées et non préviligiées.

    Duhaime est notre Palin québécoise à mon avis.

  22. Wo wo!

    JAMAIS de Koninck a été accusé de quoi que ce soit, cet homme que je considère énormément, grand mathématicien, grand sportif, grand communicateur, n’a été que diffamé par Duhaime à mon avis. Faites très attention!

    Je cherche sur la toile, je ne trouve que Duhaime qui parle contre lui, ça ressemble pas mal à de la bullshit.

  23. @poulou

    De Koninck a quand même créé Opératin Nez Rouge. Je sais que vous aimez tirer les chevreuils (rennes) mais, là, il y a une limite.

  24. @lizzie: « Duhaime est notre Palin québécoise à mon avis. »

    Et je dirais même plus, dirait DuponT (ou est-ce DuponD): quand il s’égosille sur Radio-Égo (!), Dumaime a la même voix de fillette que Palin.
    Tout un homme! Un pitbull monté sur un frame de chihuahua, avec des cordes vocales d’écureuil.

  25. Et puis Papi, je trouve un peu méprisant quand vous dites

    « Jean-Marie de Koninck, sauf erreur, est un statisticien. Pas un spécialiste de la sécurité publique. Il peut tirer certaines conclusions des statistiques, mais sa compétence en sécurité s’arrête là.  »

    Ouais, il est juss mathématicien, comme moi !?! Professeur émérite! Christement meilleur que moi! Et il a fondé nez rouge.

    Il peut parfaitement s’approprier les ptits dossiers de la sécurité publique les 2 doigts dans le nez ce mec là! En commentant les jeux olympique en plus!

    Julie Boulet a un bacc en pharmacie!!?!?

  26. @poulou 18h52, Lizzie 19h19/19h11

    « « $arah Palin transgenre « … N’est-ce pas là une remarque quelque peu déplacée sur l’orientation sexuelle de Duhaime (que je connais bien par ailleurs?) »

    J’ai, moi aussi, lu le commentaire de Lizzie comme tout à fait neutre. Affirmer que Duhaime est une Sarah Palin transgenre, c’est dire, tout simplement, que pour qu’il devienne Sarah Palin, il devra d’abord changer de sexe. Transgenre…

    Serait-ce-t’y, par ailleurs, que vous vous soyez échappé sur l’orientation sexuelle de Duhaime? Quand je l’entends parler, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il donne l’impression d’une caricature d’individu mal dans sa peau, ou dans son sexe.

    Et quand j’observe ses sparages à l’égard de Khadir, moi qui n’ai rien d’un spécialiste de la chose, je me pose des questions sur la source réelle de ces attaques aussi fréquentes et déplacées que ridicules. Attirance sexuelle refoulée? Je n’affirme pas. Je pose une question. Mais vous m’avez ouvert la porte, avec votre remarque digne du Sphinx…

  27. @jean-luc proulx

    « P.S.: J’ai eu des billets qui, en 2009, dépassaient les 10 commentaires!!!  »
    ______________

    Wow! Deux morceaux de robot pour jean-luc.

    = = =

    ADMIN: Aucun nouveau commentaire sur le blog (très couru) de Jean-Luc depuis le 18 novembre. Il y a quelques semaines, sauf erreur de ma part, le dernier commentaire publié remontait à… 23 jours. C’est toute une performance! En guise de comparaison, après 3 mois de « vie active », ce blogue-ci a reçu plus de 100 commentaires, 5 fois au cours des dernières semaines.

    Bof.

  28. @papi et poulou

    Mon commentaire ne visait pas l’orientation ou l’identité sexuelle de Duhaime mais plutôt son orientation politique : c’est une $arah Palin avec des vraies couilles (palpables), de la mon commentaires.

  29. @koval 19h31
    « Et puis Papi, je trouve un peu méprisant quand vous dites:
    « Jean-Marie de Koninck, sauf erreur, est un statisticien. Pas un spécialiste de la sécurité publique. Il peut tirer certaines conclusions des statistiques, mais sa compétence en sécurité s’arrête là. »
    Ouais, il est juss mathématicien, comme moi !?! Professeur émérite! Christement meilleur que moi! Et il a fondé nez rouge. »

    = = =

    Je persiste et je signe. Tout en me défendant bien d’avoir insulté les mathématiciens.

    Jeune avocat, j’ai décortiqué et analysé des scènes d’accident et cherché à identifier la faute non seulement dans la conduite, mais également dans la conception ou l’entretien des routes. Dans une vie antérieure, j’avais même préparé des recommandations et fait partie d’une équipe multi-disciplinaires (juristes et policiers!) qui a rencontré le sous-ministre des transports, à l’époque Ghislain K. Laflamme, pour l’informer de certains problèmes de sécurité et proposer l’adoption de mesures correctrices.

    Cela ne fait pas de moi un spécialiste en sécurité automobile, pas plus que le fait d’avoir eu l’idée de Nez Rouge ne fait pas de De Koninck un spécialiste de la sécurité automobile.

  30. Ben alors, quel formation il faut pour devenir spécialiste de la sécurité automobile!?!?

    La ministre a un bacc en pharmacie comme je mentionnais!

  31. @Koval 20h06
    « La ministre a un bacc en pharmacie comme je mentionnais! »

    Et mon ministre régional, Pierre Corbeil, est dentiste… Charest en a fait un ministre des affaires autochtones, des forêts… Y était-il préparé? Outre le fait qu’il y a des épinettes, des Algonquins et des Cris dans les environs de Val d’Or….

    Nonobstant, Jean Garon et Kevin Drummond, tous deux avocats, ont fait d’excellents ministres de l’agriculture.

    = = =

    « quel formation il faut pour devenir spécialiste de la sécurité automobile!?!? »

    Ça dépend de quoi on parle. Quand ils dessinent des routes, des ingénieurs sont mis à contribution pour calculer les pentes et limiter l’effet centrifuge qui peut déporter un véhicule dans une courbe. Quand le Pont Jacques-Cartier a été refait la dernière fois et que l’inclinaison du tablier au dessus de Notre-Dame a été modifiée, ils ont pas demandé à un mathématicien. Ni à un notaire.

    Des spécialistes des matériaux peuvent être utiles parfois (qualité et élasticité du pavé, par exemple). Parfois, c’est à des psychologues et à des spécialistes de la vue qu’il faut faire appel – par exemple dans le design des panneaux routiers et de leur implantation.

    L’angle des fossés, leur profondeur, les matériaux utilisés pour les ponceaux privés et même l’angle donné aux extrémités des ponceaux, ça ne relève pas des mathématiciens. Ni des pharmaciens… Ce sont des questions relatives à la sécurité automobile.

    Ça fait 5 fois que ma boite à malle se fait faucher par un automobiliste qui a perdu le contrôle; la police n’a été avisée que d’un seul de ces accidents. Je faisais partie du Conseil municipal, le Conseil recevait les plaintes des citoyens en matière de risque automobile, ce qui faisait de nous des interlocuteurs intéressants; pourtant, le ministère n’a jamais pris nos recommandations et suggestions au sérieux. On connait rien! Qu’ils disent…

    Pour ce qui est de l’éducation des conducteurs, de quoi avons-nous besoin? D,un psy et de concepteurs capables de concevoir des pubs qui frappent l’imaginaire, bien plus que d’un curé ou d’un avocat. Des conseils genre: Appelez Nez Rouge si vous êtes saoul, ça peut être utile seulement si on parvient à convaincre les conducteurs qu’ils sont inaptes… ou si on augmente les sanctions. De Koninck, la-dedans? Bof!

  32. Ben De Koninck a eu pour mandat de mener une table de consultation donc rédiger des rapports et communiquer…c’est pas les gros chars comme je disais, cela ne m’impressionne pas, mon point est simplement de dire qu’il était en masse apte à remplir ce mandat. Si De Koninck c’est pas assez bon pour vous pour cette petite job-là, personne n’est assez qualifié nul part au gouvernement pour faire quoi que ce soit.

    Et je dirais que les mathématiciens sont assez bon pour les vus d’ensemble au niveau des données, les actuaires, une sous-branche de la statistiques ne se trompent pas trop quand ils fixent les primes sur les assurances des chars, c’est parce qu’ils maîtrisent l’analyse des données. Alors oui, un statisticien peut tout à fait avoir christement plus de qualités que bien d’autres experts pour mener certains dossiers au gouvernement.

    On parle quand même d’un chercheur de caligre international, d’une personne reconnue pour ses capacités de synthèses d’analyses de vulgarisation et de communication.

    De toute façon mon point était surtout de vous dire de faire attention, de trouver des preuves au delà de Duhaime avant de trop salir De Koninck.

  33. @ Tout le monde.

    Comme vous avez pu le constater, dans son commentaire de 18h45 à mon endroit, l’auteur de ce blogue, qui se dit «souverainiste», applaudit des deux mains une intervention passée de la Cour suprême du Canada, l’entité coloniale, du point de vue juridique, qui affame le Québec et qui charcute sa langue et son identité, intervention passée qui concerne un geste, bien que fort discutable, qu’a commis un ancien premier ministre du Québec, prouvant ainsi son incohérence et que ses sentiments souverainistes sont interchangeables, au gré de l’idéologie des gouvernements!!!

    ADMIN: T’es mal placé pour parler d’incohérence, ducon. Je vais te remettre la tienne drette sous le nez. Prochainement sur ce blogue, un billet consacré à ce gros insignifiant…

    Bien que je condamne le geste de Duplessis, je condamne encore plus énergiquement cette énième intervention d’un tribunal étranger (Canada), tribunal que je ne reconnais pas comme faisant partie de mon pays, visant à sanctionner un geste d’un premier ministre du Québec (mon pays), premier ministre qui a été, qui plus est, démocratiquement élu par le peuple québécois!!!

    ADMIN: Si j’avais à choisir entre un Canada qui respecte les droits de la personne et qui garantit la primauté du droit, d’une part, et d’autre part un Québec souverain où règnerait l’arbitraire, qui ne respecterait pas la primauté du droit ni ne respecterait les droits de la personne, alors je préfèrerais de loin vivre au Canada. À quoi servirait-il de faire l’indépendance pour avoir un gouvernement despotique, qui jetterait en prison tous ceux qui osent s’opposer à son despotisme et qui serait incapable de respecter ses engagements?

    D’autre part, malgré sa qualité de juriste et son statut d’ancien avocat, tel qu’il se décrit lui-même, et malgré le fait qu’il ait cité la partie de mon billet où j’en fait explicitement mention, l’auteur de ce blogue nous étale toute l’étendue de son ignorance, quand il est question du dossier du cautionnement de Adil Charkaoui!!!

    ADMIN: Avant de me prendre en défaut sur des questions de droit, le gros, t’as le temps de gagner 3 prix Nobel. Aussi bin dire que ça n’arrivera pas…

    Charkaoui a immigré au Canada, mais il n’est toujours pas naturalisé, ce qui veut dire que, aux yeux de la loi, son statut de citoyen canadien et, donc, tous les privilèges que confèrent un tel titre à quelques individus que ce soit, sont nuls d’une nullité absolue, pour reprendre un terme juridique que l’auteur de ce blogue devrait, sans conteste, connaître, ayant oeuvré, selon ses propres dires, dans le milieu juridique!!!

    ADMIN: Justement, gros crisse de moron. Tu sais pas de quoi tu parles.

    Ce faisant, je me questionne sur la pertinence de libérer un individu qui n’est pas autorisé à jouir des droits civiques canadiens et sur lequel pèse de lourds soupçons de terrorisme ou, à tout le moins, de lourds soupçons de complicité ou de copinage avec des terroristes, sauf si la personne qui a participé à cette libération sous caution (Amir Khadir) appuie, en tout ou en partie, les actes qui sont reprochés à l’accusé Charkaoui!!!

    ADMIN: Tu peux t’interroger tant que tu voudras, ce n’est pas à toi qu’il appartient de juger de cette pertinence. La Cour a tranché, et je prends pour acquis que les Tribunaux en savent plus que ton insignifiante et vaniteuse personne sur l’état du droit. Tu écrivais un peu plus haut:

    aux yeux de la loi, son statut de citoyen canadien et, donc, tous les privilèges que confèrent un tel titre à quelques individus que ce soit, sont nuls d’une nullité absolue, pour reprendre un terme juridique que l’auteur de ce blogue devrait, sans conteste, connaître, ayant oeuvré, selon ses propres dires, dans le milieu juridique!!!

    Désolé de te décevoir, mais au Canada on a pas besoin d’avoir la citoyenneté pour avoir la protection de la Charte des droits. Au leu de m’accuser d’ignorance, au lieu de m’inviter à faire mes devoirs de « pseudo »-juriste, va donc t’informer toi-même, gros crisse de morveux:

    Je cite la décision rendue par la Cour suprême le 23 février 2007 dans l’affaire Charkaoui;
    Je conclus que la LIPR [Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés]contrevient de manière injustifiable à l’art. 7 de la Charte en autorisant la délivrance d’un certificat d’interdiction de territoire sur la foi de documents secrets, sans prévoir la participation d’un représentant indépendant à l’étape du contrôle judiciaire pour garantir le plus grand respect des intérêts de la personne désignée. Je conclus également que certains des délais prévus par les dispositions permettant de maintenir un étranger en détention contreviennent à l’art. 9 et à l’al. 10c), parce qu’ils sont arbitraires. – Paragraphe 3 de la décision de la juge en chef au nom de la majorité des juges (il y avait des dissidents)

    Voilà les devoirs que l’auteur de ce blogue n’a, vraisemblablement, pas fait, avant de me répondre!!!

    Pour terminer, je reprendrai, ici, les paroles que l’écrivain et l’universitaire français Guy Milière a dit sur Barack Obama, mais en parlant de Amir Khadir!!!

    ADMIN: Ne perdez pas votre temps à lire le reste. Proulx délire.

    Je perçois Amir Khadir comme une part croissante des Québécois devrait peu à peu le percevoir, c’est-à-dire comme un homme très à gauche qui se cache sous un discours centriste et unificateur, comme un ancien agitateur social qui utilise ses talents verbaux pour séduire, comme un démagogue habile qui tente de se présenter comme étant l’incarnation de l’espoir, comme une sorte de socialiste archaïque qui se présente comme étant l’incarnation d’un renouveau!!!

    Enlevez à Amir Khadir l’onctuosité du prêcheur ou du gourou et vous trouverez un discours qui est assez nettement pacifiste et défaitiste à la Jimmy Carter et des propositions de politique intérieure reposant sur la hausse des taxes et des impôts et sur un accroissement de la redistribution de la richesse des autres!!!

    http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&task=view&id=15241

    Quand on enlève les téléprompteurs, les oreillettes, le discours des speechwriters et la prestance de gravure de mode teintée d’un zeste de trucs de prêcheurs et d’hypnose collective, il reste le contenu du programme et celui-ci est d’un vide consternant et d’une vacuité socialiste qui trahit le manque d’imagination et l’illusion que, avec des vieilles recettes moisies, on peut inventer un avenir tout neuf!!!

    http://www.paperblog.fr/940595/guy-milliere-obama-ne-sera-pas-elu/

  34. Merci Papitibi, vous m’avez donné une idée de billet… De la surestimation de l’apprentissage scolaire… Ou la tyrannie de l’école, j’hésite.

    Cela fait plusieurs fois que je vous lis dénigrer les gens qui n’ont pas une formation universitaire, ou souligner qu’ils n’ont pas une formation dans le «bon» domaine. Je trouve cela déplorable. Christ, avez-vous appris quelque chose depuis l’université, même dans des domaines non liés au droit ? Oui ? Eh bien, vous n’êtes pas le seul !

    Hors de l’école, point de salut ?

    http://jeanneemard.wordpress.com/2010/05/11/hors-de-lecole-point-de-salut/

  35. Fuck, j’ai travaillé quelques années pour une centrale syndicale, où, entre autres, je représentais des membres devant des conseils arbitraux et des juges-arbitres. Si vous saviez le nombre d’avocats que j’ai battus (et le nombre de fois que des juges m’ont demandé si j’avais une formation en droit…).

    La cause dont j’ai le meilleur souvenir fut plaidée devant la cour d’appel fédérale. Bon, je ne l’ai pas plaidée, cela prenait un avocat en toge, mais heureusement que j’étais avec lui, il m’a dit que le point central de la cause n’avait pas d’importance… Fiou… Finalement, nous avons gagné avec une décision sur le banc !

    Cela fait près de 20 ans, et une jeune avocate du travail avec qui j’en parlais récemment connaissait la cause, car elle avait fait jurisprudence…

    Bon, je me vante, mais c’est seulement pour montrer qu’on peut apprendre en dehors de l’école.

  36. @Darwin 00h44
    « Cela fait plusieurs fois que je vous lis dénigrer les gens qui n’ont pas une formation universitaire, ou souligner qu’ils n’ont pas une formation dans le «bon» domaine. Je trouve cela déplorable. Christ, avez-vous appris quelque chose depuis l’université, même dans des domaines non liés au droit ? »

    Vous passez, cher ami, complètement à côté de la plaque.

    À l’Université, à vrai dire, je n’ai RIEN appris sinon, bien sûr, le droit. Et, 25 ou 30 ans plus tard, de ce que j’avais appris à l’Université, à peine 2% m’était encore utile. Le reste, c’étaient des connaissances acquises depuis, au gré des changements législatifs, de la jurisprudence qui évolue sans cesse ou des sessions de formation permanente. Pire, ce que j’ai acquis au niveau de la Maîtrise ne m’a jamais servi.

    La culture dont je puis aujourd’hui me targuer, qu’elle touche l’histoire, la politique ou quelque autre sujet, me vient de mes années de collège, et du Secondaire classique. Et, bien sûr, des centaines de milliers de pages que j’ai lues depuis les toutes premières années de l’adolescence. Et aussi de cette capacité, que j’ai, de conserver l’information déjà acquise.

    Si je n’avais pas fait mon bacc en droit, je n’aurais pas été avocat et n’aurais sans doute pas développé le même sens de la répartie. Ce n’est pas l’Université qui m’a appris à argumenter. Ce sont les claques su’à yeule reçues pendant que j’étais encore « le jeune » qu’on pouvait rouler dans la farine.

    Darwin, je vous croyais capable d’un plus grand discernement.

    Quand j’ai affaire à un hostie de trou de cul aussi inculte qu’ignorant, qui ne cesse depuis près de 3 ans de me dénigrer sur tous les forums sans motif autre que sa propre incapacité à évaluer mes connaissances, et qui continue, sur mon propre blogue, non seulement à argumenter en droit avec moi (passe encore) mais à qualifier mes analyses en droit de torchons sans valeur, désolé, mais même le pape ne parviendrait pas à m’empêcher de lui répondre sur le même ton.

    Je ne m’obstinerai pas avec CJulie sur des questions d’environnement; elle est post doctorante. Je ne m’obstinerai avec mes amis économistes sur des questions économiques, ni avec Koval en mathématiques, ni avec Laughrea sur le VIH Sida.

    Chacun, dans le domaine qui lui est propre, peut parler d’autorité. Mieux encore, j’estime parfaitement légitime que, sur un blogue, les économistes, mathématiciens, historiens, philosophes, jursistes, psychologues ou détenteurs d’un diplôme en sciences po. ou autres se permettent de faire allusion à leur formation.

    Ça permet au lecteur profane – à des degrés divers – d’identifier ceux et celles dont le commentaire risque d’être plus instructif.

    Letight, qui intervient ici, travaille en droit international pénal. Ça n,a pas empêché l’honorable Laughrea de se prétendre plus fin connaisseur que lui en cette matière, que ce soit sur le blogue de Richard Hétu ou celui de David Gagnon.

    Pouloutine travaille à la CSST, à titre d’avocat. Je considèrerais franchement ridicule que CJulie (PhD en bio) ou Lizzie (PhD en psycho) viennent ici le challenger sur ses connaissances très pointues. Pourtant, je les considère toutes deux comme faisant partie de ma « famille » idéologique, ce qui n’est pas le cas de Pouloutine.

    C’est une question de discernement.

    Indirectement, vous me qualifiez d’élitiste, ce que je n’accepte pas. C’est d’ailleurs très mal me connaître. Mais si vous y tenez…

    Quant au commentaire de 00h31, bravo à Nicolas pour son achalandage. Et félicitation pour votre record de 164. Je fais toutefois semblant de m’étonner du peu d’intérêt que suscitent les billets-fleuve de Jean-Luc…

  37. @darwin 1h07

    « Fuck, j’ai travaillé quelques années pour une centrale syndicale, où, entre autres, je représentais des membres devant des conseils arbitraux et des juges-arbitres. Si vous saviez le nombre d’avocats que j’ai battus (et le nombre de fois que des juges m’ont demandé si j’avais une formation en droit…). »

    J’ai des amis qui siègent sur des Conseils arbitraux à Gatineau, à Rouyn et dans les Laurentides. Est-ce que vous saviez que la plupart des présidents de ces Conseils d’arbitrage n’ont aucune formation en droit et sont incapables de faire une recherche dans les banques de données? Pour ce motif, ils se contentent trop souvent de répéter dans leur décision l’argumentation que leur soumet l’assurance-emploi?

    Le membre patronal est laissé seul à lui-même; les associations patronales ne leur fournissent pas de matériel didactique, m’a t-on dit. Par contre, je sais que la FTQ forme ses membres qui siègent, et qu’elle leur fournit du matériel. Pour les autres centrales, je ne sais pas.

    = = =

    Moi, on m’a demandé si j’avais une formation en médecine ou en nursing… Il est vrai que, contrairement à la règle d’or, je n’ai jamais hésité à challenger des neuro-chirurgiens ou autres dans leur propre domaine… quand l’enjeu (réclamations dans les 7 chiffres) me donnait la latitude nécessaire pour prendre le temps de me documenter. Ma secrétaire était une perle, capable de m’obtenir de la documentation de très haut niveau et dont je pouvais me servir pour confondre un médecin qui ne s’y attend pas. Or ils ne s’y attendent jamais!

    « Ridiculiser » un prof dans son propre domaine, c’est jouissif!

  38. @ Papitibi

    «Vous passez, cher ami, complètement à côté de la plaque.»

    Ah oui ? Alors, arrêtez donc un peu de parler de la formation des gens et parlez donc de la qualité de leur argumentation ou de l’exactitude des faits qu’ils rapportent !

    «Darwin, je vous croyais capable d’un plus grand discernement.»

    Comme quoi on peut se tromper.

    «Quand j’ai affaire à un hostie de trou de cul aussi inculte qu’ignorant, qui ne cesse depuis près de 3 ans de me dénigrer sur tous les forums»

    Barrez-le et qu’on arrête d’en parler ! C’est ce que tous les blogueurs que je fréquente ont fait !

    Et que lui reprochez-vous ? D’être gros, d’être jeune ou d’être con ? Et dans quel ordre ? Vous n’avez peut-être pas remarqué, mais je dois être le seul régulier ici à ne pas avoir embarqué dans le JLP bashing… Et croyez-moi, ce n’est pas un hasard.

    «Je ne m’obstinerai avec mes amis économistes sur des questions économiques, ni avec Koval en mathématiques, ni avec Laughrea sur le VIH Sida.»

    Jamais, au grand jamais (bon une fois pour répondre à une question directe…), je n’ai mentionné ma formation, ni ma profession sur un blogue. Et, devinez, plein de gens l’ont deviné ! J’ai la prétention de penser que c’est la qualité de mes interventions qui ont permis à des gens de peut-être s’en apercevoir, pas l’aura de la formation débile que j’ai reçue à l’université…

    Et vous avez tort de ne pas vous obstiner sur ces sujets (et vous l’avez déjà fait !) ! Pierre Fortin a un doctorat en économie, et je devrais me taire devant lui quand il dit des conneries !!! Et que dire de Montmarquette, Boyer et autre ultra lucides ! Bullshit ! Je suis certain que vous êtes capable de les dénigrer même si n’avez aucune formation dans ce domaine. Vous devez quand même avoir plus de 60 ans de pratique en économie…. Autre bon sujet de billet !

    «Chacun, dans le domaine qui lui est propre, peut parler d’autorité.»

    Oui et non. J’en ai parlé plus haut.

    «Pouloutine travaille à la CSST, à titre d’avocat. »

    Et mon exemple de tantôt ? Tiens, cherchez la jurisprudence sur une cause d’Autobus Laval en matière d’assurance-chômage. Mon nom n’y sera jamais, mais sans ma participation, cette cause ne serait pas là… Vous saurez au moins pour quelle centrale syndicale j’ai travaillé !

    Mais, bon, cela doit être à cause de l’incompétence des conseils arbitraux, des juges arbitres et des juges de la Cour fédérale que j’ai croisés…

    «Indirectement, vous me qualifiez d’élitiste, ce que je n’accepte pas.»

    Indirectement ? Je croyais avoir été assez direct. Je m’excuse de mon imprécision.

  39. @papitibi 19h11 – « Oui, ça me semble nettement diffamatoire. »

    Je n’y connais rien (enfin, pas grand chose…) mais c’est la réaction que j’ai eue lors de la publication de ce billet. Je ne sais pas si vous avez lu tous les commentaires sur le blogue des Analystes, pour une rare fois sur la blogosphère, j’ai enfilé les gants de boxe. Je me sentais bien seul, je dois avouer. Je me demande encore si M. Khadir et Qs aurait réagi autrement s’ils avaient eu un peu de fric pour se payer des avocats… Cependant, leur décision d’ignorer le personnage était probablement plus sage.

    19h42 – « Serait-ce-t’y, par ailleurs, que vous vous soyez échappé sur l’orientation sexuelle de Duhaime? Quand je l’entends parler, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il donne l’impression d’une caricature d’individu mal dans sa peau, ou dans son sexe.  »

    Je dois avouer ici que je me suis posé la question. En tentant de comprendre ce qui peut pousser des individus à adhérer aux valeurs libertariennes (pures et dures), l’idée que ces gens ne font pas partie d’un cercle familial m’est passée par la tête… D’ailleurs, certains d’entre eux semblent avoir beaucoup de difficultés avec le mouvement féministe. Coincidence ?

    Beau sujet de billet pour un sociologue ou un psychologue… Ou un avocat ? 😉

  40. @Darwin 02h43: « Tiens, cherchez la jurisprudence sur une cause d’Autobus Laval en matière d’assurance-chômage. Mon nom n’y sera jamais, mais sans ma participation, cette cause ne serait pas là… Vous saurez au moins pour quelle centrale syndicale j’ai travaillé ! »

    Autobus Laval ? Tu y étais lors de la demande de syndicalisation ? Faut qu’on s’en parle alors !

  41. lizzie dit :

    « …à ce que je sache, Palin et Duhaime n’ont pas le même see, à moins que vous ayez des informations prévilégiées… »

    papitibi dit :

    « …Tout un homme! Un pitbull monté sur un frame de chihuahua, avec des cordes vocales d’écureuil… »

    Je tire les conclusions d’usage :

    « des informations prévilégiées », nommément de première main, la gauche ou la droite, c’est selon… « avec des cordes vocales » d’un petit oiseau jaune vif.

    Une mangouste à langue d’ophidien. On aura tout entendu et compris…

  42. @darwin
    « Tiens, cherchez la jurisprudence sur une cause d’Autobus Laval en matière d’assurance-chômage. Mon nom n’y sera jamais, mais sans ma participation, cette cause ne serait pas là… Vous saurez au moins pour quelle centrale syndicale j’ai travaillé ! »

    Juge-arbitre: http://www.ae-ei.gc.ca/policy/appeals/cubs/10000-20000/18000-18999/18287f.html
    Cour d’appel fédérale: http://www.ae-ei.gc.ca/policy/appeals/Federal-Court/A058693f.html

    autres dossiers « Autobus Laval »
    http://www.ae-ei.gc.ca/policy/appeals/cubs/20000-30000/23000-23999/23736f.html
    http://www.ae-ei.gc.ca/policy/appeals/cubs/40000-50000/46000-46999/46534F.HTML (je juge-arbitre Barbès est décédé nonagénaire à Amos il y a quelques
    années)

    Aucune indication de la Centrale syndicale. Peut-être mention en a-t-elle été faite par les arbitres mais les décisions arbitrales ne font pas jurisprudence et ne sont pas intégrées aux banques de données.

  43. @ Lutopium

    «Autobus Laval ? Tu y étais lors de la demande de syndicalisation ?»

    Non, mais lors de la négo de la première convention collective, l’employeur a fait entrer tous les employés pour rien un matin d’été (il s’agit d’autobus scolaires) et les a mis en lock-out. Son seul but était de leur faire perdre leurs prestations d’assurance-chômage. Et il a réussi, le syndicat ayant perdu devant le conseil arbitral et après devant le juge-arbitre.

    Quelques années plus tard, dans une intervention sous serment durant une cause portant sur des congédiements (faits à l’automne suivant l’été du lock-out), le patron a dit : «Aujourd’hui, on peut le dire, nous n’avions rappellé les employés seulement pour leur faire perdre leurs prestations d’assurance-chômage, pour augmenter la pression pour qu’ils signent à notre avantage. Nous savions que le rapport de force serait de leur côté à l’automne, mais il était du nôtre durant l’été. » Ou quelque chose du genre.

    C’est moi qui ai écrit le texte pour faire réouvrir la cause d’assurance-chômage sous le motif que nous avions un fait nouveau. Le juge-arbitre a refusé cette demande, nous sommes allés en appel (cour d’appel fédérale), avons gagné (décision sur le banc), sommes retourné devant le juge-arbitre sur le fond de la cause (c’est là que notre avocat a failli faire une gaffe : il me disait que le motif de rappel n’avait dans le fond pas d’importance, tandis que c’était l’objet même de la cause…), avons gagné. L’employeur est ensuite allé en appel, mais a perdu.

    La cause est importante, car elle établit la jurisprudence sur la notion de «rappel fictif». C’est d’ailleurs parce que cette cause est importante que l’avocate dont je parlais dans le comm précédent la connaissait.

  44. @Darwin, ce conflit de travail a rendu mon père malade (stress extrême). Il est décédé quelques années plus tard d’un cancer du système lymphatique.. Il était déchiré entre le respect du patron (qui, à mon avis, ne le méritait certainement pas) et la solidarité des travailleurs. Ainsi, il a été « accusé » d’outrage au tribunal. Mauvais souvenirs…

  45. @ Luto

    «Il est décédé quelques années plus tard d’un cancer du système lymphatique.»

    Désolé… Ce conflit était horrible. Un enfant est mort à l’époque, car les élèves devaient utiliser les transports publics durant le lock-out. De mémoire, il a été happé par un autobus. C’est d’ailleurs en raison de ce décès que le conflit s’est réglé. Par la suite, les chauffeurs ont boycotté le processus d’attribution des routes (un des points principaux du conflit), allant à l’encontre de la convention collective. Le propriétaire en a profité pour congédier un quarantaine ou cinquantaine de chauffeurs. C’est lors des auditions sur la cause de contestation de ces congédiements que le propriétaire avait avoué avoir rappellé les chauffeurs durant l’été pour leur faire perdre leurs prestations.

    J’imagine que l’outrage au tribunal dont tu parles est lié à cela.

    «Il était déchiré entre le respect du patron (qui, à mon avis, ne le méritait certainement pas) et la solidarité des travailleurs.»

    L’employeur ne méritait certes pas ce respect, mais le syndicat a aussi fait des gaffes… L’idée du boycott était stupide, la procédure correcte dans ce cas étant le dépôt d’un grief.

  46. On dirait que chaque petit drettiste a besoin de son punching bag pour se penser intelligent. Avec Duhaime, c’est Khadir, avec Gagnon, c’est Richard Hétu… Des obsessions malsaines à mon avis. Et vaguement inquiétantes.

    Ceci dit, je suis plutôt d’accord avec koval concernant JM de K. Je pense que cet homme, dont le mandat n’est pas de concevoir des routes ou de rédiger des lois, fait un travail honorable pour lequel il ne manque absolument pas de compétences. Et contrairement à plusieurs d’entre nous, scientifiques pissous, il n’a pas peur de sauter dans l’arène.

  47. @ Papitibi

    Les deux premières jurisprudences que vous mentionnez ont rapport à la cause dont je parlais.

    La première (Pelletier) est celle que nous avons contestée sous le principe de faits nouveaux et avons gagné au bout du compte.

    La deuxième est la décision finale, que nous avons gagnée pour la cause Pelletier, mais pas pour la cause Boutet (pas la même cause Boutet que la troisième, qui concerne la pénalité à la suite des congédiements dont j’ai parlé dans mes commentaires à Lutopium…).

    On ne m’avait pas informé qu’il y avait deux causes pour les chauffeurs (Pelletier et Boutet, les premiers ayant droit à deux semaines de vacances et les deuxième à trois), et, en plus, le juge Dubé avait fait une erreur dans sa décision en écrivant (dernière phrase) «En conséquence, cet appel du prestataire ne peut être accueilli. Cette décision s’appliquera mutatis mutandis aux appels des deux autres groupes d’employés d’Autobus Laval Ltée, soit Hervé Parent et al, et Maurice Pelletier et al.» Il disait dans la cause Pelletier que la décision s’appliquait aussi à la cause Pelletier… Il voulait manifestement dire à la cause Boutet… Ne sachant pas qu’il y avait cette cause, je ne l’avais pas mentionnée dans la demande de réouverture pour faits nouveaux (j’étais en beau fusil contre mon patron qui avait «oublié» cette cause…). J’ai essayé de la faire rentrer lors de la décision finale du juge Dubé, qui a accepté. La Cour fédérale a rejeté cet ajout (votre deuxième jurisprudence)… mais a confirmé notre victoire sur la cause Pelletier.

    Que c’est compliqué…

    Finalement, la cause Hervé Parent était celle des mécaniciens. Je connaissais celle-là, mais ne l’avons pas contestée volontairement, car il ne s’agit pas de chauffeurs, mais de mécaniciens, qui sont toujours rappellés l’été pour la vérification des autobus en vue de l’inspection des véhicules. Nous ne pouvions donc pas invoquer de «rappel fictif» dans ce cas. Les juges de la Cour d’appel fédérale avaient d’ailleurs souligné lors de l’audition sur les faits nouveaux le sérieux de notre cause justement parce que nous n’avions pas contesté cette décision. Un beau moment… entouré de bien des horreurs.

  48. @ Cjulie

    « On dirait que chaque petit drettiste a besoin de son punching bag pour se penser intelligent »

    En science politique, on appelle ça l’effet miroir (je préfère l’expression plus imagée de « recherche de l’Antéchrist »). Plus un mouvement s’approche des extrémités du spectre gauche/droite, plus il cherche à définir un anti-soi, un contre-exemple général ou particulier qui lui permet d’identifier le Mal, tout en exaltant ses propres vertus. La droite radicale, comme la gauche par ailleurs, utilisent fréquemment ce stratagème, qui donne une image concrète de « l’ennemi », qui peut être une personne ou un groupe.

  49. @darwin 2h52

    « Cela dit, je vous aime bien »

    Moi aussi, je vous aime bien. Mais pas assez pour accepter sans grincer des dents ce qualificatif d’élitiste dont vous m’affublez péremptoirement, sans même me connaître.

    Selon toute vraisemblance, vos interventions et les miennes n’ont pas la même finalité.

    J’interviens sur les blogues – incluant celui-ci – avec des buts bien distincts:
    a) dénoncer la bêtise (d’où mes « bêtisiers »)
    b) donner mon opinion sur des sujets d’actualité
    c) et là où l’actualité présente un volet juridique, fournir une information objective sur l’état du droit.

    Je me suis fait qualifier d’islamiste terroriste génocidaire pour avoir OSÉ expliquer l’état du droit, en ce qui concernait Maher Arar. Encore hier, cet imbécile de JLP m’a qualifié sur mon propre blogue de faux juriste ignorant, qui n’avait pas fait ses devoirs avant d’écrire des faussetés.

    Vous me suggérez de la bannir. Je n’en ferai rien. Ne vous en déplaise, il est représentatif d’une certaine frange de la population et il exprime ici des opinions que nous nous devons de combattre.

    Ce n’est pas en niant ce courant, ou en laissant ses adeptes sévir en toute impunité et sans jamais leur répondre que nous ferons progresser la lumière aux dépens des ténèbres. Vous ne leur répondez pas sur Antagoniste; moi non plus. Vous ne leur répondez pas sur leurs blogues minarchistes ou libertariens; moi non plus. Si vous préférez vivre en vase clos sans jamais confronter ces individus, libre à vous.

    Mais ne venez pas me qualifier d’élitiste! Etre élitiste, ce serait plutôt considérer que votre monde leur est fermé et qu’ils ne valent pas qu’on analyse leur opinion pour mieux la déconstruire.

    = = =

    Vous suggérez qu’il suffit d’argumenter avec intelligence pour convaincre. Ce n’est pas le cas.

    Un jour, j’ai affirmé que seuls les médecins, dentistes et vétérinaires ont le droit de s’afficher sous le nom de Dr / Docteur Untel. J’avais cité les deux articles de loi pertinents et, pour les sceptiques, fourni un hyperlien. J’avais illustré le tout à l’aide de certains extraits d’une décision du Tribunal des professions, où il était dit qu’un docteur en chiropratique ne peut s’afficher sous le nom de Dr X, mais peut afficher son doctorat en indiquant X, Phd, ou encore X, docteur en chiropratique.

    Résultat? Le laquais du très honorable « docteur » Laughrea a vu là une injure à l’endroit de cette sommité mondiale qu’est – soit-disant – le grand Seigneur des labos. Comparer un esprit aussi brillant à une modeste chiro, pouah!

    Des exemples comme celui-là sont légion; il ne suffit pas toujours d’exposer un argument avec intelligence. Parfois, il faut donner un coup de mailloche sur la table si on veut s’assurer que le message soit compris…

    = = =

    «Je ne m’obstinerai avec mes amis économistes sur des questions économiques, ni avec Koval en mathématiques, ni avec Laughrea sur le VIH Sida.» – Papi

    Et vous avez tort de ne pas vous obstiner sur ces sujets (et vous l’avez déjà fait !) ! Pierre Fortin a un doctorat en économie, et je devrais me taire devant lui quand il dit des conneries !!! Et que dire de Montmarquette, Boyer et autre ultra lucides ! Bullshit ! Je suis certain que vous êtes capable de les dénigrer même si n’avez aucune formation dans ce domaine. – Darwin

    Je connais l’école autrichienne, l’école de Chicago, Stiglitz, Krugman. J’ai étudié Keynes et le fonctionnement du système bancaire. Et en matière économique, je suis capable de me former une opinion. Cela fait de moi, tout au plus, un profane plus éclairé que la moyenne des profanes; je ne risquerai pas de me ridiculiser en confrontant l’opinion d’un économiste de formation. Tout comme je souhaiterais, pour Jean-Luc Proulx ou Laughrea, qu’ils cessent de s’exposer au ridicule en confrontant un juriste sur des principes de droit.

    Moi, en droit, je fais une distinction très nette entre l’expression d’une opinion (tous les juristes ne sont pas toujours d’accord entre eux) et la description de l’état du droit, tel que figé par la Loi et par l’interprétation non équivoque qu’en a fait la Cour Suprême. Ni Proulx, ni Laughrea, ni, règle générale, les non juristes, ne sont capables de faire cette distinction entre le mou et le dur. Et, à vrai dire, c’est tout à fait normal. Je me sens comme l’obligation morale de la faire, cette distinction, pour le bénéfice de mes lecteurs. Et si, pour ce faire, je dois me donner la réputation d’être « élitiste », élitiste alors je serai.

    Et je l’assume.

  50. @ Papitibi

    «Et si, pour ce faire, je dois me donner la réputation d’être « élitiste », élitiste alors je serai.»

    Quand j’ai parlé d’élitisme, je ne pensais pas nécessairement aux arguments d’autorité, qui ont de fait leur place dans des cas de spécialisations comme la vôtre, en sciences pures et appliquées, etc. Dans les sciences sociales, dont l’économie, je n’y crois pas autant. Les positions des économistes sont beaucoup plus fonction de leurs valeurs et de leur enlignement politique que de la connaissance de leur domaine.

    En parlant de mes expériences en matière d’assurance-chômage, j’ai moi-même utilisé un argument d’autorité. Mes quelques connaissances en la matière ne viennent pas d’une formation scolaire, mais de lectures, expériences et actions. Ce droit est très particulier, par exemple beaucoup plus permissif en matière de preuves, dont l’acceptation de preuves par ouï-dire, ce qui mélange bien des avocats non spécialisés dans ce domaine. Bien des juges ont déploré l’absence (ou presque) d’économie générale dans cette loi, chaque article (j’exagère, mais pas tant que ça) étant une exception à un principe général bien flou.

    L’élitisme qui me fatigue est celui de dévaloriser quelqu’un en raison de son absence de diplôme ou du fait qu’il n’en a pas dans un sujet pas nécessairement pointu. Par exemple, André Drolet est un con parce qu’il est con, pas parce qu’il conduisait des camions de bière.

    Je réagissais essentiellement à cet exemple et à vos échanges avec Koval, entre autres sur Jean-Marie de Koninck. On peut acquérir des connaissances autrement qu’à l’école, comme je l’ai montré dans mon exemple personnel pour la Loi sur l’assurance-chômage (elle s’appelait encore comme cela, à l’époque).

    Un bon ministre doit-il être un expert dans un domaine ? Cela ne nuit pas sur certains aspects, mais peut nuire sur d’autres. Un expert remettra en question toutes les recommandations de ses experts. Il est souvent plus important de savoir mobiliser et être à l’écoute des vrais experts que de se prendre soi-même pour un expert. Est-ce que les meilleurs ministres de la Santé étaient tous des praticiens ? Et ceux de l’éducation des gens du milieu ? Pas sûr…

    En plus, cela mettrait de drôle de limites à l’exercice démocratique…

  51. « Vous me suggérez de la bannir. Je n’en ferai rien. Ne vous en déplaise, il est représentatif d’une certaine frange de la population et il exprime ici des opinions que nous nous devons de combattre. » (papitibi)

    Je suis parfaitement du même avis que papitibi.

    Les dretteux libertariens et fédéraleux que l’on voit sévir sur les blogues (j’en connais très peu) ne sont que pour la plupart des propagandistes. Jamais, au grand jamais personne ne les fera comprendre avec quelque discourt que ce soit. Essayez avec un Témoin de Jéhovah de lui faire comprendre que Dieu est une invention de l’homme. Il est aussi à remarquer qu’un propagandiste bien endoctriné n’a pas peur du ridicule et souvent n’a même pas de pudeur. Vous remarquerez que quand le doc nonorable discute avec un jeune naïf, il devient très poli, gentil, patient, voir flatteur.

    Ils sont peu nombreux, mais font beaucoup de bruit, mais les laisser faire est les laisser convaincre des gens moins instruits ou naïfs à coups de mensonges et de déformations de leur vision dogmatique dangereuse pour nous et surtout les jeunes.

  52. Correction:

    Ils sont peu nombreux, mais font beaucoup de bruit. Mais les laisser faire c’est les laisser convaincre des gens moins instruits ou naïfs à coups de mensonges et de déformations de leur vision dogmatique. C’est dangereux pour nous et surtout les jeunes.

  53. @darwin 13h56

    « Quand j’ai parlé d’élitisme, je ne pensais pas nécessairement aux arguments d’autorité, qui ont de fait leur place dans des cas de spécialisations comme la vôtre, en sciences pures et appliquées, etc. Dans les sciences sociales, dont l’économie, je n’y crois pas autant. Les positions des économistes sont beaucoup plus fonction de leurs valeurs et de leur enlignement politique que de la connaissance de leur domaine. »

    Le droit est une hydre à deux têtes. Certains points, connus des uns mais moins connus des autres, sont incontestables. Par exemple, en assurance-emploi, si la « barre » est fixée à 1000 heures, tu as droit aux prestations si t’as 1000 heures assurables, mais si tu n’en comptes que 999, tu n’y as pas droit. Même si c’est le feu qui a détruit l’usine une heure avant que tu complètes la 1000e heure… Dura lex sed lex, qu’ils disent.

    Par contre, à d’autres égards, un flou peut subsister; la Loi ne peut PAS prévoir toutes les situations. Quand un cas tombe entre deux cases du formulaire, bien malin qui pourra dire si il sera assimilé à a) ou à b), surtout quand il n’y a pas de c) – toute autre situation... Dans ces cas là, toutes les opinions peuvent avoir (presque) la même valeur…

    = = =

    Ce droit est très particulier, par exemple beaucoup plus permissif en matière de preuves, dont l’acceptation de preuves par ouï-dire, ce qui mélange bien des avocats non spécialisés dans ce domaine. Bien des juges ont déploré l’absence (ou presque) d’économie générale dans cette loi, chaque article (j’exagère, mais pas tant que ça) étant une exception à un principe général bien flou.

    L’ancien juge-arbitre Barbès, qui a siégé à la Cour du magistrat puis à la Cour supérieure, racontait que cette loi était, après la Loi sur l’impôt, la plus difficile à comprendre. J’ai représenté à quelques reprises un employeur (une entreprise liée à ma famille) et, une fois ou deux, des salariés. Même les fonctionnaires chargés de l’appliquer se méprennent. C’est la technique de rédaction anglo-saxonne: on émet des principes, puis des exceptions, puis des exceptions aux exceptions…

    = = =

    Je ne veux pas m’attarder sur le « cas » Jean-Marie de Koninck, d’autant plus que lui et moi avons des amis communs. Ce que je dis, essentiellement, c’est que le parcours académique de JMdeK ne le prépare pas vraiment davantage au rôle de conseiller en sécurité automobile que s’il avait été formé en littérature grecque. Que le gars se soit impliqué dans la guerre aux accidents stupides (Nez Rouge), je le comprends fort bien. Qu’il se soit ainsi intéressé à la question au point d’acquérir des compétences spécifiques, ça me va. Là où je diffère d’opinion avec Koval, c’est dans la pertinence de son cursus académique.

    = = =

    André Drolet?

    Je dis simplement que, règle générale, plus un individu est cultivé et ouvert, et moins il est susceptible de céder aux préjugés, à la peur et à la crainte viscérale de l’autre.

    Ma conjointe, est-européenne de naissance, convertie au judaïsme, polyglotte, torontoise d’adoption, me faisait remarquer, à juste titre, le degré d’acceptation qu’ont là bas les groupes ethniques les uns à l’égard des autres. Ils n’ont pas à choisir quelle sera la langue de communication inter-ethnique: c’est l’anglais. Period. À Québec ou à Chicoutimi, la question se pose plus ou moins: l’environnement est tellement francophone que tout naturellement, Anastapopoulos et Wong adoptent le français quand vient le temps d’échanger entre eux.

    Mais à Montréal, ça tire en même temps vers l’anglais (tendance continentale) et vers le français. D’où les tiraillements, la méfiance, et parfois la haine…

    Ma première belle-mère, qui a grandi en Beauce (elle n’a jamais dépassé le 4’10 »), a élevé sa famille en face de l’Île d’Orléans et elle a mis 60 ans avant de fouler le sol de Montréal. Outch… Méchant choc culturel! Elle n’avait jamais entendu parler anglais par du vrai monde. Jusse à la tivi, et encore, c’était en tournant la roulette de sa vieille télé. Il y a aussi que la madame avait complété sa 2e année du primaire. Sa perception des zétranges n’était pas la mienne. Mon premier bec mouillé goûtait le Liban, j’avais des amis Noirs, ou Portugais, ou Écossais, ou Italiens… Elle aurait freaké, la pauvre belle-maman.

    Quand je parle de Drolet le député, je ne parle pas d’un con congénital, mais d’un type qui a été élevé dans l’ignorance de l’autre, sinon même la méfiance de l’autre. Eut-il complété une maitrise en histoire ou en anthropologie que sans doute il aurait apprivoisé certaines cultures, au lieu de s’en méfier. Arrive devant lui un iranien, musulman et socialiste qui attaque sans relâche les bonnes valeurs libérales qu’il partage, lui, Drolet, avec sa gang de bons députés libéraux. Il réagit, non pas en fonction de ses gènes de cons (il n’est pas nécessairement con) mais en fonction d’une culture et d’un degré de sensibilité différents de nos propres standards.

    Mes deux cennes…

  54. CJulie et Koval, je vais vous expliquer quelque chose à propos du travail de monsieur De Koninck en regard de ce qu’avait rapporté avec justesse Éric Duhaime. Nous ne mettons pas ici en doute les compétences de monsieur de Koninck à titre de mathématicien ou de professeur. Je suis certain que ses qualités d’excellent communicateur favorisent grandement le partage de son savoir avec ses étudiants. Là n’est pas la question.

    ADMIN: J’ajouterais que les qualités de communicateur – et la bouille sympathique de J-MdeK servent également la cause de la Table de concertation en sécurité automobile. Je n’aime pas Duhaime (ce qu’il est presque superflu de préciser), et ne suis ni en mesure d’infirmer ou de confirmer qu’il a raison concernant De Koninck. S’il a raison, toutefois, je partage son indignation et celle de Pouloutine, pour les motifs exprimés par ce dernier.

    La Table de concertation en sécurité routière qu’il préside est à la fois un organisme consultatif et un organisme de lobbying qui a pour mission de suggérer des moyens pour améliorer le bilan routier au Québec. C’est surtout un organisme de lobbying au même titre que les MAAD (Mothers Against Drunk Driving) ou Wendy Cukier avec sa coalition pour le contrôle des armes à feu.

    Duhaime a révélé que de Koninck était en quelque sorte sur le payroll du MTQ de Julie Boulet, donc que la ministre payait un lobbyiste pour faire sa propagande en sécurité routière… un peu comme le PLC qui subventionnait à l’époque généreusement (300 000,00$) le groupe de madame Cukier pour qu’elle s’époumone sur toutes les tribunes médiatiques sur les restrictions qu’il fallait apporter au Code criminel et dans la Loi sur les armes à feu, avalisant of course de façon très précise toutes les positions que le PLC désirait soumettre en la matière.

    Vous me direz que c’est une technique que bien des politiciens ou des partis utilisent. Certes oui. Mais ce genre de conduite mine sérieusement la crédibilité de celui qui accepte de jouer ce jeu-là. Bien sûr que ça sent le « common good », que c’est une bonne cause la sécurité routière et tralala-lalère. Mais que diriez-vous si vous appreniez que des protagonistes ou des lobbyistes du gaz de schiste étaient sur le payroll du Ministère de l’Environnement. Ne seriez-vous pas le premier à crier au scandale?

    J’ai moi-même fait partie, durant les années’90, d’une table de concertation avec la SAAQ relativement aux droits des motocyclistes. Nous étions plusieurs organismes motocyclistes à cette table et nous rencontrions les autorités de la SAAQ à intervalles réguliers afin de tenter de résoudre des problématiques réglementaires. Bien sûr que nous étions des « lobbyistes » ou des groupes de pression. Nous représentions les intérêts de nos membres. Contrairement à de Koninck, nous n’étions pas des do-gooders dans son genre à la solde de la SAAQ. Nous ne nous pavanions pas de média en média pour dire à quel point il importait qu’un type de règlementation puisse être adopté, en accord avec les visées gouvernementales.

    Les gouvernements aiment bien se servir discrètement d’habiles communicateurs à la bouille sympathique, ou encore de mater dolorosa, pour faire avancer leur agenda. L’acteur ou l’actrice qui embrasse une cause, ce n’est pas la même chose. Même si le gouvernement les paye par contrat pour publiciser une position, c’est correct. Mais que quelqu’un qui se prétend lobbyiste devienne un porte-parole gouvernemental, c’est autre chose. Je me fous de savoir si les compétences de monsieur de Koninck sont grandes ou petites dans le domaine de la sécurité routière. Ce n’est même pas pertinent en l’espèce. Le seul fait qu’il ait accepté de jouer les haut-parleurs pour Julie Boulet suffit à non seulement discréditer ce qu’il offre comme arguments sécuritaires, mais à le discréditer lui-même.

  55. @ Papitibi

    «L’ancien juge-arbitre Barbès, qui a siégé à la Cour du magistrat puis à la Cour supérieure, racontait que cette loi était, après la Loi sur l’impôt, la plus difficile à comprendre.»

    J’avais lu une telle affirmation d’un juge de la Cour d’appel fédérale sur un cause portant sur le calcul des prestations dans un cas où quelqu’un perd un des deux emplois qu’il occupe. Peut-être est-ce la même. Les trois juges étaient arrivés à des conclusions différentes, mais le calcul de deux des trois juges arrivait au même résultat (par des chemins différents), dont une n’avait pas vraiment de sens. Malgré tout, la décision n’avait pas été portée en appel à la Cour Suprême.

    «Qu’il se soit ainsi intéressé à la question au point d’acquérir des compétences spécifiques, ça me va.»

    On avance !

  56. Koval, vous parlez de ragots de Duhaime??? et ça ne vous dérange pas cette situation pour le moins… conflictuelle pour JMDK? typique des argumenteux dans votre genre: à défaut de vérifier la véracité de l’info, on cherche des poux ailleurs. De toute façon, pour vous, cette affaire est comme la construction au Québec: tout est correct et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Allez mon vieux, faites de beaux rêves.

  57. Poulou

    Juste une montée de fièvre de l’ADQ vous suffisent pour porter des accusations sérieuses. Bravo!

    Moi je me méfie un peu plus…

    Si vous ne comprenez pas pourquoi certaines personnes comme moi et d’autres se méfient des dires de Duhaime et de la radio-caca, eh bien tant pis pour vous, j’en ai rien à cirer.

    Voilà honnêtement les seuls faits dont je dispose…

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/278981/transport-entre-avril-et-octobre-quebec-a-octroye-559-contrats-de-gre-a-gre

    « De toute façon, pour vous, cette affaire est comme la construction au Québec: tout est correct et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Allez mon vieux, faites de beaux rêves. »

    Oui c’est ça, moi je suis conne et bien naïve, merci bien, on va faire certainement très amis-amis….

    Je suis lasse!

  58. J’ai écouté le débat grâce au lien de lutopium (merci). Duhaime a été égal à lui-même. Aucune nuance, que du noir ou du blanc. Je croyais entendre un jeune du secondaire. Je ne peux pas croire que ce gars-là est écouté. C’est dangereux.

  59. @Letight / Lutopium

    Moi aussi, j’ai écouté en différé… et pris des notes. Billet en gestation, donc.
    Moi, je n’arrive pas à comprendre que Duhaime soit vraiment détenteur d’un bacc en sciences po et d’une maîtrise en administration publique. Crisse, dans mon temps, tu passais pas ton bacc sans démontrer une capacité minimale de raisonnement, ni n’obtenais ta maîtrise avant d’avoir produit un mémoire développé et argumenté.

    Qu’il ait pu conseiller Stockwell Day et Mario Dumont, passe encore; les affinités idéologiques pouvaient masquer les carences de la formation. Mais il a aussi conseillé Gilles Duceppe! Peut-être servait-il de punching bag aux équipiers de Duceppe? Était-il le con du dîner de con? Était-il celui sur qui on testait les nouvelles idées, pour vérifier s’il étai possible à un adversaire idéologique de les démolir?

    Ou tout simplement le caniche de service, le petit poodle dont on caresse les oreilles en lui donnant sa pâtée?

  60. Moi, je n’ai pas eu assez d’endurance pour me rendre au bout. J’ai écouté environ 15 minutes. Déjà en partant, dire que Lagacé est un gars de gauche, faut déjà être drôlement à droite comme Duhaime et Maurais !

    Même Alain Dubuc a dénoncé l’étude du Conference Board dont Duhaime parlait :

    Le scénario de catastrophe
    http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/alain-dubuc/201011/23/01-4345580-le-scenario-de-catastrophe.php

    Duhaime, lui, affirme que ce sont des chiffres neutres et Lagacé n’a rien à lui répondre… Bref, c’est trop frustrant et ça volait trop bas pour moi.

  61. « Était-il celui sur qui on testait les nouvelles idées »

    Non papi! On a testé les nouvelles droyes sur lui, les droyes Afghanes de talibans….je tiens ça de source ragoteuses….

  62. Ce n’est pas un débat, deux fous furieux sectaires qui recrutent….ils le coupent toujours, lui suggèrent des réponses…tellement con! Duhaime a toujours raison avec l’animateur!

  63. @Koval

    Deux fous furieux? Je trouve que Duhaime était étonnamment calme et posé. :mrgreen:
    Évidemment, tout est relatif… Si moi je me mettais à parler sur ce ton là, qui ne m’est pas habituel, on songerait probablement à me mettre la camisole de force. Mais pour Duhaime, c’est presque un calme olympien.

    Bon. Assez bitché le bichon maltais.

    Maurais s’est échappé à la fin, en disant de Lagacé, à son comparse Duhaime, qu’il est presque de NOTRE avis… Ça fait très neutre, en effet. Très « fair and balanced », pour paraphraser Fucks News.

    = = =

    « On a testé les nouvelles droyes sur lui »

    Ça ne me dit pas de kossé que Duceppe faisait avec ce hibou-là (1) parmi ses conseillers politiques. Con seyant, peut-être, mais conseiller politique? Calvaire!

    ________
    (1) j’ai toujours du mal à distinguer les hiboux, les grands ducs et les chouettes. Duhaime n’a rien d’un grand duc. Il fait pas très ducal. Mais il fait chouette

  64. @Darwin
    « Même Alain Dubuc a dénoncé l’étude du Conference Board dont Duhaime parlait  »

    Aaaargh. C’est bien là la confirmation que Dubuc est un sale communiste et que la Presse est un journal d’extrême gauche. 😛

  65. @ Papitibi

    «C’est bien là la confirmation que Dubuc est un sale communiste et que la Presse est un journal d’extrême gauche.»

    Il le fut (trotskiste) il y a bien longtemps, je dirais même naguère… Mais, l’argent l’a ramené à la raison ! 😉

  66. @Darwin
    « Il le fut (trotskiste) il y a bien longtemps, je dirais même naguère… Mais, l’argent l’a ramené à la raison ! »

    Même le doctissime Laughrea s’est vanté, sur un blogue de Cyberpresse, d’avoir à 22 ans porté des banderoles trotskystes.
    Vive l’argent et la richesse, rempart de l’humanité contre les dérives idéologiques, du moins, les dérives qui ont atteint nos zélites zinzintellectuelles…

    C’est Réal Caouette qui avait raison: imprimons de l’argent, et faisons de tout le monde des millionnaires! Comme ça, nous n’aurons plus besoin de l’État pour materner les BS et on pourra enfin connaître le bonheur de vive sous un régime libââââârtarien et célébrer – enfin – la logique des thèses de Saint-Duhaime.

    Maintenant que j’ai su rendre accessibles au bon peuple du Plateau (et d’ailleurs) ces notions complexes qu’il ne saurait comprendre par la seule force de son esprit limité, si quelqu’un voulait bien proposer mon nom pour un prix Nobel, j’accepte avec plaisir la nomination et je promets de me réapproprier la langue de mes ancêtres vikings pour prononcer un beau discours.

  67. @ Papitibi

    « si quelqu’un voulait bien proposer mon nom pour un prix Nobel»

    En économie ? Il n’y en a pas…

  68. Ha ha ha! moi je vais proposer votre nom, juste pour vous causer l’embarras de parler le Viking…

  69. J’ai une suggestion de discours d’acceptation, inspirée par ma récente conversation avec notre ami d’antagoniste.

    « Jag är alltid rätt »

  70. @Koval 22h52 « Ha ha ha! moi je vais proposer votre nom, juste pour vous causer l’embarras de parler le Viking… »

    Ah mais… je le parle! Jeg elsker dig.
    Sérieux, là, je compte des rois de Suède parmi mes ancêtres. Alors j’ai ça dans mes gènes 😉

    Plus sérieusement, deux des femmes de ma vie ont parlé le suédois dans leur jeunesse; juste avant lesommeil, elles m’enseignaient la langue.
    Et encore plus sérieusement, ce qui précède, je l’ai souvent murmuré à l’oreille de la première. C’est du Danois, mais c’est presque pareil. Il me reste encore de très vagues souvenirs de cette langue là, mais je me souviens d’avoir aligné trois ou quatre phrases apprises par coeur, avec sans doute un accent affreux!

    C’est « facile, quand on y pense… heu. Presque. La phrase proposée par Hérérik se traduirait en anglais par « I’m always right. »
    Jag = I (presque la même prononciation)
    är = AM
    alltid = allways (le all est semblable)
    rätt = right (prononciation très voisine)

  71. @ Papitibi

    Vive Google traduction… «J’ai toujours raison», que ça dit ! Pa besoin de passer par l’anglais !

  72. Évidemment que Google traduction peut le traduire. C’est ce que j’avais fait, pour le « j’ai toujours raison ». Mais, après l’avoir fait, j’ai été – comme je le suis souvent – frappé par cette ressemblance entre l’anglais et les (autres) langues germaniques.

    Faut dire que l’évolution des langues et leurs relations les unes avec les autres, c’est un de mes violons d’ingres. Étrangement, j’y suis arrivé par le biais de la généalogie.

    Puisque je tenais à documenter mes recherches, j’ai cherché, et découvert, des copies d’actes rédigés dans un français plus ancien. À une époque où ÉCOLE s’écrivait ESCHOLE, à titre d’exemple. On est loin, ni de la skool des Afrikaans, de la schule des Allemands, de la skole des Danois, de la szkoły des Polonais ou de la školy des Tchèques.

    C’est alors que je me suis souvenu de mes années d’études du latin. Par la suite, je suis « tombé » sur des traités d’histoire des langues, avant d’être happé par une famille roumanophone. Il se trouve que le roumain est une langue romane, étrangement plus proche du latin que ne l’est le français, mais avec des emprunts fréquents au russe. Le NON est latin, mais le OUI est russe (da!). Mais le « Da! » russe est lui-même voisin de l’allemand… et donc de l’anglais, par ricochet.

    Il m’arrive de ramasser des textes en néerlandais ou en suédois, et d’essayer de les comprendre. Assez souvent, il me suffit de savoir de quoi on parle pour comprendre assez bien ce qui est écrit. Bref, j’ai besoin d’un amorce (un « lead »).

    Une manière comme une autre de garder un cerveau « alerte ».

  73. «Il m’arrive de ramasser des textes en néerlandais ou en suédois»

    Je m’essaie parfois, mais avec des langues latines comme l’espagnol.

  74. (…) Duhaime n’est même pas foutu de faire la nécessaire distinction entre les termes islamique et islamiste. Le premier signifie « qui touche à l’islam; le second vise la mouvance extrémiste et politique de l’islam (..)

    Ben… fédéralique ou fédéraliste? séparatique ou séparatiste? Communique ou communiste? faut pas faire de telles colères pour une question aussi triviale de sémantique.

  75. @Poulou

    La question n’a rien de trivial. Et l’erreur n’a rien de très innocent, en ce sens que les deux termes – ISLAMISTE et ISLAMIQUE existent, et ils ont un sens très différent.

    Ce n’est pas comme les duos que vous proposez: fédéraliste/fédéralique, et séparatiste/séparatique, communiste/communique. Il y a toute une différence de degré entre « islamique » et « islamiste ». Le problème, c’est que l’amalgame qui résulte de cette « petite erreur sémantique » a pour effet de stigmatiser tout ce qui a trait à l’islam.

    Ne me dites pas que vous n’aviez pas compris quels effets peut avoir cet amalgame dans la perception que peuvent avoir des musulmans ceux qui ont lu ces propos abjects de Duhaime.

    Êtes-vous tout à fait objectif dans cette « analyse sémantique »? Vous connaissez bien Duhaime, ce qui risque de teinter votre évaluation; d’autre part, le moins que l’on puisse dire, c’est que vous n’êtes pas réputé pour votre grande sympathie des musulmans, ce qui constitue bien sûr un « understatement ».

    Si les mots « juif » et « terroriste » étaient aussi semblables que le sont ISLAMIQUE et ISLAMISTE, cinq minutes après avoir confondu (volontairement ou non) JUIF et TERRORISTE, Duhaime aurait reçu une mise en demeure le sommant de se rétracter.

    D’insultez pas mon intelligence en feignant de l’ignorer. Come on…

  76. « Grand homme à la voix de fillette », le responsable de ce blogue.

    Attention cher ami, j’ai écouté une entrevue de Xavier Dolan cette semaine à la SRC et ces mêmes commentaires s’appliquent tout autant à ce dernier. Et pourtant… ça n’enlève rien à son talent.

  77. (…) c’est que vous n’êtes pas réputé pour votre grande sympathie des musulmans, ce qui constitue bien sûr un « understatement » (…)

    Non, je les aime bien au contraire, mais n’étant pas un relativiste culturel, je n’épreuve pas la plus grande admiration pour leurs réalisations musicales et picturales comparativement à ce que notre civilisation a apportée. Le jour où vous me ferez entendre l’équivalent « islamique » de la sonate en fa mineur de Schubert ou de la messe en si mineur de Bach, je réviserai mes positions. Que voulez-vous?… j’ai un incorrigible et tenace préjugé culturel à l’égard de mes racines culturelles.

    Je vous ai déjà dit que même la civilisation asiatique s’était depuis longtemps entichée de notre culture en produisant de plus en plus de grands musiciens (qui d’ailleurs gagnent de plus en plus de prix lors des compétitions internationales). La seule culture qui demeure imperméable à la nôtre est la culture musulmane qui, après Saladin, n’a pas apporté grand’chose.

    Ça ne m’empêche pas d’aimer les personnes de confession musulmane. Chaque cas est un cas d’espèce. Mais leur civilisation?…

  78. Et lorsque j’entends des « leaders de la communauté » en appeler à la destruction de notre civilisation et de sa culture afin d’y imposer aveuglément cette perversion qu’est la Charia, vous pouvez imaginer la profonde sympathie que j’éprouve à l’égard de leurs fidèles.

  79. @Poulou

    Nous partageons les mêmes sentiments à l’égard de la Charia Islamia. Et comme vous, je la considère comme une perversion de l’esprit. Je ne saurais parler en votre nom, mais je me contenterai de rappeler l’expérience traumatisante d’une amie à moi, qui a grandi en France de parents algériens et musulmans. Son père lui a trouvé un mari, algérien. Elle a donc quitté « sa » France, pour s’installer au pays de ses ancêtres – un pays qu’elle ne connaissait pas.

    À Paris, on ne peut pas dire qu’elle avait fait une indigestion des préceptes de l’islam. Mais son mari était un fondamentaliste. Était, car il est décédé il y a quelques années. La dame n’a pas mis de temps à abjurer l’islam, qu’elle avait pratiqué contre son gré.

    Il y a eu des massacres, perpétrés au hasard des caprices et de la folie religieuse de leurs auteurs; deux membres de sa famille en ont été les victimes. Et il y a eu ce mari, que la ferveur de ses convictions avaient rendu – de son point de vue à elle – un bien mauvais compagnon de vie. Rien, en somme, pour inspirer à cette femme le goût de l’islam.

    Cette femme m’a beaucoup parlé de l’islam et du dégoût qu’elle en ressent. Elle « joue la comédie » devant les amis de ses enfants. Elle joue la comédie devant ses compagnons de travail. Elle « subit » pour ce motif les contraintes que lui impose cette simulation; le ramadan, par exemple. Ou encore le voile, quand elle voyage loin de la ville. Mais au travail, elle conserve un look résolument français. Elle baragouine à peine l’arabe, par ailleurs.

    Alors ça me toujours sourire quand on m’assimile aux islamistes. On peut être sensible à la douleur des Palestiniens, et opposé aux politiques israéliennes, sans être pour autant un apôtre du fondamentalisme islamiste. Tout comme on peut être opposé à l’islamisme radical sans être arabophobe. Encore faut-il parfois s’en expliquer…

  80. @Poulou

    9h09: Vous avez raison d’affirmer que la voix de de Xavier Dolan et celle de Duhaime appartiennent au même registre. Et que ça n’enlève rien au talent de Dolan.

    Mais Dolan semble vouloir miser sur une certaine forme d’androgynie. Ça ne me semble pas être le cas d’Éric Duhaime. Et je répète ici que même si cette voix de fillette n’est pas – en soi – incompatible avec le rôle de persuasion et de « gourou politique » que veut jouer Duhaime, cette voix est loin d’être un atout.

    Bref, la comparaison ne tient pas. Pour qu’il puisse jouer le rôle qu’il veut jouer, il eut mieux valu pour Éric Duhaime qu’il ait la voix et la moustache du Pat Burns intimidant qui dirigeait le Canadien de Montréal.

    C’est une question de perception. Et en politique, les perceptions, ça compte; demandez à Pauline Marois…

  81. @Poulou 9h21
    « La seule culture qui demeure imperméable à la nôtre est la culture musulmane qui, après Saladin, n’a pas apporté grand’chose. »

    Les Chinois ne sont pas plus intelligents parce que leurs musiciens deviennent des virtuoses de la musique dite occidentale. Mais ça dénote, à tout le moins, une certaine capacité d’ouverture à la culture des autres – ouverture que, collectivement, nous n’avons pas.

    J’écoute plus volontiers, chez moi, Goran Bregovic, Taraf de Haidouks ou Ravi Shankar que Céliiiiine Dion. Je préfère de loin Chava Albertstein ou Consuelo Luz à Marjo. Et je possède, chez moi, des « classiques » turcs, persans ou nubiens. Mais mes oreilles n’y ont pas été éduquées; cela veut-il dire que cette musique n’est pas d’aussi grande qualité que celle de Mozart ou de Schubert?

    Vous écrivez que la culture « musulmane » est imperméable à la nôtre. J’en conviens. Mais notre culture à nous est-elle même plutôt imperméable au classiques arabes ou japonais, ne croyez-vous pas?

  82. @Darwin

    Poulou parlait de « grande musique », lui. Pas de cette musique qui envahit les IPods et autres bidules qui appartiennent à la même famille. Il faut savoir – et vous l’ignorez sans doute – que les parents de Me Poulou étaient tous les deux des pianistes de grand talent (Victor Bouchard et Renée Morisset), tous deux décorés de l’Ordre du Canada et de l’Ordre national du Québec en raison de leur talent exceptionnel.

    Ce qui n’a pas empêché Poulou d’être lui-même un « Zappartiste » – un fan fini de Frank Zappa – et d’avoir signé quelques pièces pour un ensemble Jazz progressiste. Mais il a grandi dans un bain de potion classique, pour paraphraser René Goscinny…

  83. @ Papitibi

    «Poulou parlait de « grande musique »»

    C’est justement à cela (et à la notion de petite voix) que je rétorquais par une vidéo un peu provocatrice, j’en conviens. J’ai aussi pensé mettre une vidéo de black métal «décadente» pour montrer que la culture occidentale produit de tout et pour contester la notion élitiste (pas encore… 😉 ) de la «grande musique». Cela dit, j’écoute et apprécie la musique classique, mais aussi bien d’autres genres de musique !

    Pire, j’aurais pu mettre Céline Dion ou Patof !

    «Ce qui n’a pas empêché Poulou d’être lui-même un « Zappartiste » – un fan fini de Frank Zappa –»

    Un «zappatiste» peut-être, mais cela m’étonnerait qu’il soit un admirateur des Zappartistes !

    «vous l’ignorez sans doute»

    Non, vous en aviez déjà parlé. Moi, j’ai un fils qui est aussi un grand artiste !

  84. Écoutez le vidéo précédemment suggéré en 720p et plein écran, c’est encore mieux.

  85. Je trouve l’idée d’une telle mise en scène brillante, et j’aurais aimé être sur place pour assister à une performance du genre. Hélas, j’ai le regret d’annoncer que mes yeux sont secs comme de l’amadou; je me demande ce qui ne va pas avec moi…

    Pour certains, c’est lorsqu’on leur présente des images ou des témoignages de gens vivant sous l’occupation depuis plus de 40 ans, privés de droits et humiliés quotidiennement que leur coeur reste insensible.

    À chacun ses émotions.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s