28 commentaires sur “Clin d’oeil de Brassens au philosophe iconoclaste des CentPapiers: une jolie fleur…

  1. « Tout d’abord merci beaucoup pour toute cette publicité gratuite, elle saura rejoindre positivement les esprits les plus éclairés, même s’il me semble y en avoir peu ici à voir les commentaires ci-haut.  »

    Hahahaha. Mouais. Ça sent à peine la jalousie. C’est quoi un esprit éclairé ? Quelqu’un qui gobe n’importe quoi parce que c’est du « journalisme citoyen » ?

  2. papi dit :
    « aucune fleur ne sort gagnante de sa rencontre avec une vache. Ou bien la vache broute la fleur, ou bien elle la piétine, ou bien elle lui chie dessus.  »

    C’est cette vérité qui inspira Olive quand, répondant à la question de Toto lui demandant ce qu’était la métempsychose il dit :
    La métempsychose c’est quand toi Toto tu meurs, qu’on t’enterre, que sur ta tombe pousse une fleur, qu’une vache passe par là, bouffe la fleur, qu’elle aille la chier plus loin et que moi Olive, passant devant la bouse de vache, je pense à toi et dise : pauvre toto, ce qu’il était et ce qu’il est devenu.
    « Toto, la vache, la fleur et la métempsychose » ed. les esprits peu éclairés.

  3. Ulysse XII dit :

    22 janvier 2011 à 10:31

    Vous sévissez encore, Ulysse, sans relâche ni manque d’humour…

    Et c’est très bien et drôle ainsi.

    Bon week-end !

  4. @ Darwin et Papi

    Pour le volet « économie » la référence de Beaudin c’est l’Argent dette, un clip de Paul Grignon. Un mystique soucoupiste , sans formation en économie et qui paranoye au sujet des « chemtrails ». Alloooooo!

    Il n’y a pas assez d’esprit éclairé ici pour Nicolas? Il a raison, personne n’a reçu l’illumination divine, les demeurés qui croient n’importe quoi et applaudissent béatement, il n’y en a pas ici….

  5. @ Koval

    «Pour le volet « économie » la référence de Beaudin c’est l’Argent dette»

    Je sais. On n’en avait pas déjà parlé dans les comms d’un autre sujet ? Mais, je refuse toujours de regarder cette vidéo. J’ai déjà assez perdu de temps avec Zeitgeist addendum, qui aborde de la même façon le processus de création de monnaie.

  6. « Je sais. On n’en avait pas déjà parlé dans les comms d’un autre sujet ?  »

    Je sais qu’on en a déjà parlé, mais je ne me souviens pas en avoir parlé ici, au pire, je passerai pour une radoteuse…..

  7. Papitibi,

    Je ne vouvoyais pas, je m’adressais à l’ensemble des gens sur le site. En ce qui me concerne je ne fais pas semblant d’être poli, je démontre du respect, même si j’exprime un désaccord. Quand tu affirmes que je suis un « petit crisse » ça c’est inutile parce que ça n’explique rien et ça sent la haine et la colère à plein nez. Tu me fais bien rire avec ta politesse alors que tu manques si souvent de respect envers les autres.

    Papitibi dit: Tu n’as pas encore vécu, tu sors de ton domaine d’expertise (expertise est un bien grand mot!), tu manques de savoir-vivre (persister à tutoyer un ainé qui requiert le vouvoiement, c’est un manque de savoir-vivre et de respect), et au surplus, tu m’accuses de mauvaise foi et d’ignorance DANS MON DOMAINE À MOI, et tu ne serais pas un p’tit crisse?

    « Si quelqu’un te met en colère, sache que ce n’est pas l’autre qui te met en colère, mais ton propre jugement » Épictète. Autrement dit, si tu es certain que tu n’es pas ignorant concernant l’illégitimité du droit, alors pourquoi ça te choque? Tu devrais te dire que je suis dans l’erreur, sans hargne. Pourquoi cette hargne alors? Sûrement parce que tu doutes que je puisse avoir raison, sinon pourquoi te mettre en colère. Ce qui compte ce n’est pas ce que les autres pensent de toi (tu n’as aucun contrôle là-dessus), mais ce que toi tu penses de toi.

    Papitibi dit: Read my lips, buddy. Si tu avais diffusé tes inepties sur ton site personnel, ton opinion n’aurait été que l’opinion d’un obscur crapaud, que personne ne remarque. Mais tu les as diffusées sur un journal citoyen, dont je m’attend qu’il informe. Or tu n’informes pas; tu abrutis. Et qui plus est, ton « éditeur » ose te présenter comme un auteur de haut calibre, ce qui, dès le départ, te confères une crédibilité que tu ne mérites pas… eu égard à ton texte merdique.

    Ma formation m’a rendu très critique à l’égard des organes d’information, qu’ils soient corporatifs (La Presse, SRC…) ou citoyens (Vigile, CentPapiers). Un « journal citoyen » est responsable des faussetés qu’il colporte.

    Mon premier commentaire sur la qualité de ta thèse ne s’adressait pas à toi. Il s’adressait à l’éditeur, et c’est en ma qualité d’analyste des questions éthiques entourant les médias que je me suis adressé à Marginean. Mon commentaire était alors empreint de générosité et de retenue à ton égard. Mais au lieu de réagir comme tout auteur sensé sensé aurait réagi, au lieu d’accepter la leçon, tu t’es comporté en goujat, et m’as accusé d’ignorance et de mauvaise foi.

    Et c’est là, mon p’tit crisse, que tu t’es mérité ce qualificatif.

    Est-ce que dire à un menteur qu’il est menteur est une insulte ou bien dire la vérité? Est-il interdit de dire à un voleur qu’il nous a volé au risque de l’insulter? Par contre jouer avec les noms et répéter souvent les mêmes attaques personnelles, traiter de petit crisse, etc. c’est inutile au débat d’idées.

    Papitibi dit: Et dans le cadre de ces débats d’idées dont tu fais ici l’apôtre, dis-moi donc, mon p’tit crisse, quelle était donc l’utilité de me qualifier d’ignorant du droit et de m’accuser de mauvaise foi?

    J’ai affirmé il me SEMBLE y en avoir peu ici à voir les commentaires. Je réagissais à des commentaires plus axés sur les insultes que sur les idées, justement. Et je ne l’affirmais pas envers une personne en particulier, donc si quelqu’un trouvait que le chapeau lui faisait, qu’il le mette. En plus c’était pas coulé dans le béton, car je connais pas ces personnes en dehors de leurs commentaires. Mais concernant leurs commentaire je pourrais en dire long, ce qui est inutile au vrai débat, les idées. Tu es le genre qui attaque personnellement d’une façon acharnée, et quand on réplique avec un mot qui peu porter à interprétation, ça devient nous les coupable d’insultes. Si cette petite phrase était une insulte, alors tu devrais admettre que tu es quelqu’un qui fais beaucoup d’insulte, logiquement. L’admets-tu?

    Papitibi dit: J’ai répliqué à tes injures. J’ai répliqué aux injures de Gaëtan, qui m’avait qualifié de no-brainer. Je n’ai même pas répliqué à Denis Gélinas, qui m’a traité de menteur (je possède bel et bien un exemplaire papier du Code de droit canon, 1919, n’en déplaise à ce trou de cul). J’ai répliqué à Marginean, qui m’avait qualifié de fouteur de merde professionnel. Le seul que j’ai agressé sans la moindre provoc, c’est Monsieur King Kong’s Bible lui-même. Et encore, ça n’était pas très agressant, ce « Aimé, c’est mal barré »!

    Si tu avais une machine à imprimer l’argent, aurais-tu une dette? Maintenant fais le lien avec le gouvernement fédéral. C’est simple n’est-ce pas? Le problème de l’inflation c’est quand on imprime trop d’argent. La banque du Canada en imprime de l’argent et il n’y a pas trop d’inflation pour l’instant. Le gouvernement pourrait donc le faire à sa place. Dans les Statuts et Règlements de la Banque du Canada c’est écrit : « le seul représentant du gouvernement est le sous-ministre des finances et n’a pas droit de vote ». Appelle donc à cette banque et demande leur si elle est privée.

    Le droit n’est pas une question d’opinion? C’est pour ça que les différentes instances se contredisent concernant une même cause!

    Papitibi dit: En droit, il y a des choses qui sont coulées dans le ciment, et il y en a d’autres qui demeurent objet de débat. Que le témoignage du Pape ou de la Reine n’ait pas la même valeur probante que le testament préparé par un obscur notaire de Vaudreuil ou d’ailleurs, ça n’est pas l’objet d’un débat et ça ne le sera jamais; le droit, à cet égard, est coulé dans le ciment.

    Même chose pour le droit du Québec d’abolir le Conseil législatif en 68. Coulé dans le ciment. Si tu tenais vraiment un argument, tu penses pas que ça aurait déjà été plaidé avec succès. Personne, depuis 68, n’a réussi à faire invalider une loi pour ce motif ridicule que tu invoques; tu l’as, ta réponse!

    Mais quand Me Anne-France Goldwater a plaidé qu’un article du Code civil créait une discrimination à l’égard des conjoints de faits, en violation de la Charte, ça, c’était pas coulé dans le béton… et je ne gagerais pas la valeur de ma maison sur le résultat final, car trop de principes opposés s’affrontent.

    Quand comprendras-tu que tes arguments d’autorité ne tiennent pas la route. Je connais un avocat qui pense plusieurs choses comme moi. Il s’agit de Jean Dury. Je connais aussi un économiste qui pense pas comme le tiens. Il s’agit de Michel Chossudovsky.

    blockquote>Papitibi dit: Il y a 23000 avocats, et entre 35 et 40000 juristes, au Québec. Tu en as trouvé un qui pense comme toi? Bravo. C’est ce qu’on appelle un large consensus!

    Et ton Dury, il l’a soumis à la Cour, cet argument? Quel a été le résultat?

    Ce Dury est l’avocat de Ghislaine Lanctot, radiée du Collège des médecins. Charlatan. Fumiste. Je parle de Lanctôt.

    Et ton Dury, lui, il a écrit: « Ce refus que les autorités ne peuvent que très difficilement comprendre, l’oblige à rester détenue jusqu’au 28 mai 2008, date à laquelle la corporation morale LANCTÔT, Ghislaine subira un procès.

    Les gens à l’extérieur ne savent pas que leur identité naturelle leur a été enlevée à leur naissance afin d’appartenir entièrement au cartel privé des êtres qui contrôlent la Banque centrale du Canada et à leurs complices, les gouvernements de tous les niveaux qui, grâce à plusieurs tactiques, collectent du peuple l’argent nécessaire pour entretenir toutes les guerres actuelles sur terre. »

    Un illuminé? Je laisse à chacun le privilège d’en juger!

    Quant à Chossudovsky, quelle non-surprise! Un conspirationniste fini… Oh, que je suis surpris!

  8. @Nicolas Beaudin

    « En ce qui me concerne je ne fais pas semblant d’être poli, je démontre du respect, même si j’exprime un désaccord.

    ***********

    Comme on dit en anglais : Look who’s talking

    ________________

    Autrement dit, si tu es certain que tu n’es pas ignorant concernant l’illégitimité du droit, alors pourquoi ça te choque? Tu devrais te dire que je suis dans l’erreur, sans hargne. Pourquoi cette hargne alors? Sûrement parce que tu doutes que je puisse avoir raison, sinon pourquoi te mettre en colère. Ce qui compte ce n’est pas ce que les autres pensent de toi (tu n’as aucun contrôle là-dessus), mais ce que toi tu penses de toi.

    *****************

    On fait dans la psycho-pop. Un autre « fin psychologue »?

    ____________________

    Est-ce que dire à un menteur qu’il est menteur est une insulte ou bien dire la vérité?

    ***********

    Justement, comme vous tronquez la vérité, puis-je dire que vous êtes menteur sans que ce soit une insulte?
    __________

    Le droit n’est pas une question d’opinion? C’est pour ça que les différentes instances se contredisent concernant une même cause!

    *****************

    Des liens provant cette affirmation SVP.
    _______________

    Quand comprendras-tu que tes arguments d’autorité ne tiennent pas la route.
    ***************

    Quand comprendras-tu que tu n’est pas un expert dans le domaine?

    « L’effet Dunning-Kruger décrit un phénomène selon lequel les moins compétents dans un domaine surestiment leur compétence alors que les plus compétents auraient tendance à sous-estimer leur niveau de compétence.

    Ce phénomène a été démontré au travers d’une série d’expériences dirigées par David Dunning et Justin Kruger. Leurs résultats furent publiés en décembre 1999[1] dans la revue Journal of Personality and Social Psychology.

    Dunning et Kruger ont noté que plusieurs études antérieures tendaient à suggérer que dans des compétences aussi diverses que la compréhension de texte, la conduite d’un véhicule, les échecs ou le tennis, « l’ignorance engendre plus fréquemment la confiance en soi que ne le fait la connaissance » (pour reprendre l’expression de Charles Darwin).

    Leur hypothèse fut qu’en observant une compétence présente en chacun à des degrés divers,

    la personne incompétente tend à surestimer son niveau de compétence,
    la personne incompétente ne parvient pas à reconnaître la compétence dans ceux qui la possèdent véritablement,
    la personne incompétente ne parvient pas à se rendre compte de son degré d’incompétence,
    si un entraînement de ces personnes mène à une amélioration significative de leur compétence, elles pourront alors reconnaître et accepter leurs lacunes antérieures.  »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Dunning-Kruger

    De la part d’une vraie psychologue.

  9. @Nicolas Beaudin

    Il ne faut pas oublier que les troubles de personnalité narcissique existent

    « Le patient présente au moins cinq des symptômes suivants :

    le sujet a un sens grandiose de sa propre importance (par exemple, surestime ses réalisations et ses capacités, s’attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport) ;

    est absorbé par des fantaisies de succès illimité, de pouvoir, de splendeur, de beauté, de perfection, ou d’amour idéal ;

    pense être « spécial » et unique et ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens spéciaux et de haut niveau ;

    montre un besoin excessif d’être admiré ;

    pense que tout lui est dû : s’attend sans raison à bénéficier d’un traitement particulièrement favorable et à ce que ses désirs soient automatiquement satisfaits ;

    exploite l’autre dans les relations interpersonnelles : utilise autrui pour parvenir à ses propres fins ;

    manque d’empathie : n’est pas disposé à reconnaître ou à partager les sentiments et les besoins d’autrui ;

    envie souvent les autres, et croit que les autres l’envient ;

    fait preuve d’attitudes et de comportements arrogants et hautains.  »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_de_la_personnalit%C3%A9_narcissique

    Un peu d’introspection de votre part?

  10. Lizzie

    Un être spirituel, personne d’assez allumé ici pour comprendre ses thèses.

    On ne peut pas tous devenir économiste expert comme lui après avoir visualisé 2 ou 3 clips Youtube, nous ne sommes trop bête pour lui….

    Moi aussi je trouve que « ti-crisse » est approprié.

  11. @ lizzie

    «les moins compétents dans un domaine surestiment leur compétence alors que les plus compétents auraient tendance à sous-estimer leur niveau de compétence.»

    Vous me rassurez… Dans un domaine comme l’économie et comme dans bien d’autres, plus on en sait et en comprend, plus on se rend compte de ce qu’on ne sait pas et ne comprend pas.

  12. @Darwin

    Mon père me disait toujours : « Tu peux écrire un plus gros livre sur ce que tu ne sais pas qu’un livre sur ce que tu sais ».

    Plus on en apprend, plus on voit qu’on est « ignorant ». Certains on de la difficulté à assimiler cela.

    Comme je dis toujours, ce que je connais en économie, c’est l’économie familiale. J’ai beau lire et lire des articles, des billets et des commentaires sur l’économie, je me tais. Je ne suis pas experte en économie mais je tente de m’éduquer en la matière.

  13. @ lizzie

    «Je ne suis pas experte en économie mais je tente de m’éduquer en la matière.»

    J’en connais sûrement un peu plus en économie, mais j’ai la même attitude : je continue à essayer d’en apprendre. Mes acquis me permettent au moins de déceler rapidement les failles dans les présentations démagogiques comme Argent-dette.

    Ils dénoncent le fait que l’argent est en grande partie (bon, eux disent tout le temps) créée à partir des dettes, comme si l’argent était la richesse et non son reflet. Si un prêt est accordé et de la monnaie et une dette sont créées, c’est presque toujours en fonction d’un actif (achat d’une maison, investissement dans une entreprise, emploi rémunérateur, etc.). La richesse est dans ces actifs, et non dans la monnaie. Et, cette richesse ne correspond toujours qu’à celle que les humains lui accordent. Quand ils ont commencé à accorder moins de richesse à des maisons un peu partout dans le monde, leur prix a baissé.

    Pourtant, je suis le premier à dénoncer l’excès de valeur qui est accordé à la monnaie comme telle (ou à ses nouveautés, comme les papiers commerciaux). Quand on épargne de l’argent, on ne met pas de côté les biens et services que nous comptons nous procurer un jour, car cela est impossible. Cela prendra toujours du monde pour les produire en échange de nos épargnes. Nous espérons seulement que quelqu’un acceptera nos épargnes pour nous fournir ces biens et services !

    Il en est de même du fétichisme de nos conspirationnistes envers l’or. L’or a la «valeur» que nous lui accordons, tout comme la monnaie ou tout autre chose. Quand on le met dans un coffre, il ne sert à rien.

    Mais, bon, je parle peut-être chinois…

  14. « L’or a la «valeur» que nous lui accordons, tout comme la monnaie ou tout autre chose. Quand on le met dans un coffre, il ne sert à rien.

    Mais, bon, je parle peut-être chinois… » (Darwin)

    Peut être pas pour le monde normal.

    À la fin des années 50 début 60 l’or valait 25$ ou 35$ si ma mémoire est bonne. Aujourd’hui il vaut plus de 1 400$.

    Donc l’or est plus précieux aujourd’hui.

    Ben il me semble.

    Au début des années 80 l’or a fait verser bien des larmes aux idolâtres.

  15. « Ghislaine Lanctôt est une charlatan?  »

    Ouf! Les références!

    Bien certainement que pour 99.9% du monde Lanctôt est un Charlatan….

  16. «Donc l’or est plus précieux aujourd’hui.»

    Mais beaucoup moins qu’en 1980 !

    Le prix de l’or a été fixe jusqu’en 1971, justement parce qu’il servait dans le système monétaire. Il baissait même en dollars constants.

    Comme tous les métaux, la valeur qu’on lui accorde varie énormément. Elle varie aussi parce que l’or sert de valeur-refuge (élément fortement psychologique, qui s’avère parce que tous pensent que les autres aussi y voient une valeur-refuge..).

    On peut voir que la valeur qu’on lui accorde a explosé vers 1980, a chuté par la suite, a continué à diminuer jusqu’en 2001-2002 et repart en hausse en cette période d’incertitude.

    Bref, la valeur qu’on accorde à ce même bout de métal varie considérablement, ce ne contredit pas, au contraire, ce que je disais : «L’or a la «valeur» que nous lui accordons, tout comme la monnaie ou tout autre chose»

    Je ne dis pas qu’il n’y a pas plein de facteurs (dont l’offre et la demande, bien sûr) qui jouent dans ce processus, mais simplement que la valeur n’est pas une chose fixe.

    Vouloir faire reposer un système monétaire sur des bouts de métaux, c’est vraiment du fétichisme !

  17. Papitibi,

    Tu es effectivement ignorant concernant l’illégitimité du droit, Aimé a tenté de te l’expliquer, mais tu as préféré l’attaquer sur la religion. Le problème c’est qu’il faut toujours te répéter la même chose là-dessus, mon opinion sur ta mauvaise foi concernait ton absence de recherche en économie et non l’ensemble de ta personnalité. Tu empires souvent les choses pour justifier ta hargne.

    Papitibi dit: Petit pot-à-beurre, quand te dépetitpotàbeurreras-tu? Et toi, quand te dépetitcrisseras-tu?

    Es-tu vraiment assez imbécile pour penser que 20 minutes de lectures t’auront permis de constater ce que moi, je n’aurai pas été en mesure de comprendre après six ans d’étude, une cléricature, plus de 30 ans de présence assidue devant les tribunaux et quelques années passées à pourfendre l’administration publique pour ses raisonnements de pied et les décisions outrageusement stupides qui en résultaient trop souvent?

    P’tit crisse. P’tit baveux. P’tit prétentieux. P’tit fendant. P’tit ignorant. T’es bin parti…

    Mon absence de recherche en économie? Chu pas né d’hier, sacraman. Pis je vis au pays du Crédit-Social; alors tout ce que tu peux connaître de cette théorie fumeuse de Paul Grignon (l’argent dette), je connaissais déjà… avant ta naissance. J’ai entendu, j’ai vu, j’ai analysé, je me suis informé, j’ai réfléchi, et j’ai rejeté. Toi, mon p’tit crisse, t’as pas encore la tête assez solide pour savoir résister aux théories des fumistes populistes qui constituent tes principales (ou seules?) sources d’information.

    Ce n’est pas de la haine que tu inspires. C’est de la pitié.

    L’utilité de te qualifié d’ignorant du droit était explicative et s’adressait à Aimé. Concernant ta mauvaise foi c’était utile pour que tu comprennes que je ne trouvais pas ta démarche sincère en ne faisant pas les recherches proposées, alors que moi je les faisais quand tu me soumettais un point.

    C’est beaucoup dans la façon de faire ton problème de respect. Je n’ai pas de problème que tu me qualifie de menteur ou d’ignorant si tu le penses vraiment. Mais quant tu le répètes constamment et que tu y ajoutes du sarcasme et des attaques personnelles qui n’explique rien quant à ton opinion, alors c’est inutile et ça sent la haine à plein nez. La plupart des gens sont capable de sentir cela facilement.

    Papitibi dit: Je ne pense pas que tu es un menteur, un ignorant et un imbécile. Je le SAIS. Et chacun de tes commentaires sur mon blogue constitue la démonstration éclatante de ce que j’affirme.

    Tu penses que parce qu’un juge ne donne pas raison sur un point, alors c’est coulé dans le ciment. C’est faux, il y a des jugements qui sont injustes jusqu’en cour supême, malgré l’évidence mdes faits. En plus Jacques-Antoine Normandin a gagné plusieurs causes qui pourraient te srprendre. Plusieurs personnes ne paient pas d’impôt légalement au Canada. Fais des recherches, tu verras.

    Papitibi dit: Toi, tu fais de la fizolofie à 5 cennes. Moi, je fais du droit.

    Le fizolofe à 5 cennes découvre – quelle horreur – que les Lois, et les juges qui les interprètent, créent des injustices. Tous les juristes le savent et je le savais bin avant que tu sortes des entrailles de ta mère. Cela, d’ailleurs, est déjà une injustice; ta mère n’a pas joui, c’est ton père qui a connu l’orgasme en explosant en elle, et pourtant, c’est ta mère qui t’as porté, qui a eu mal dans le dos et qui a souffert le martyre pour donner naissance à cet avorton intellectuel. Ça, mon tit-nomme, c’est de l’injustice.

    Ça a beau être injuste, ce sont les femmes qui accouchent. Mais c’est comme ça, et comme ça ça restera. Coulé dans le ciment.

    Moi, je rendais des décisions. Il y a des choses, dans la Loi, avec lesquelles j’était VIS-CÉ-RAL-LE-MENT en désaccord. Mais j’étais lié par la règle du stare decisis aussi bien que par la Loi. Si je rends jugement en fonction de mes visions socio-politiques plutôt qu’en fonction du droit (loi et jurisprudence), ma décision sera renversée et ça va simplement coûter plus cher à celui que (par conviction) je voudrais pouvoir aider.

    Si la LOi dit que le justiciable dispose de 6 mois, c’est pas 6 mois et deux jours. C’est 6 mois. Et aussi longtemps que la Loi ne sera pas modifiée, ce sera 6 mois. Coulé dans le ciment.

    Mais je pouvais parfois orienter la preuve en posant les questions appropriées… ce qui suscitait souvent des réponses qui influençaient ma décision dans le sens d’une justice plus juste, sans risquer d’être renversé en appel.

    Mais bien sûr, le p’tit crisse, qui ne pense qu’à sa petite personne et à son égo enflé, continue d’affirmer ad nauseam que de nous deux, il est le seul à éprouver de la compassion et à comprendre l’injustice des Lois.

    C’est pas juste tes arguments d’autorité qui ne valent rien, mais aussi tes arguments de majorité. À une certaine époque tout le mmonde pensait que la Terre était au centre de l’univers, même les astronomes, jusqu’à ce que Copernic arrive.

    Papitibi dit: Copernic était rationnel, lui. Toi, mon p’tit crisse, tu proposes des arguments irrationnels.

    Et Copernic était brillant, lui.

    As-tu étudié le moindrement la médecine pour dire que Ghislaine Lanctôt est une charlatan? As-tu étudié un peu la politique internationale pour affirmer que la conspiration n’existe pas?


    Papitibi dit:

    Et de un, je connais le contenu de la décision disciplinaire du Collège des médecins. Et j’ai lu un jugement la concernant. . Édifiant.

    Et de deux, je lis également ce q’elle dit et pense. Dont ceci:
    « M : Es-tu en train de me dire qu’un citoyen typique possède deux personnalités distinctes ?
    G : Oui, il en a deux. La première personnalité est le bébé en chair et en os qui vient au monde. La deuxième est une personnalité fictive créée par le gouvernement et qui porte le même nom que la première. Comme l’individu est ignorant de cette double personnalité, il s’identifie à l’homme de paille qui porte son nom. Il accepte ainsi, à son insu, d’être un esclave de l’État. C’est cette dualité de personnalités qui permet au gouvernement (gouverne & ment) de tromper l’individu et de lui imposer à son insu tout le système absurde qui en découle : légal, policier, judiciaire et carcéral. Cette tricherie est possible parce que j’ai oublié mon identité véritable, celle d’un être souverain, gouverné par son âme. »

    J’ai également lu ce commentaire d’une certaine Julie Trudeau, le 18 janvier 2011, à 20h03; la dame a lu le livre et assisté à une conférence de Ghislaine Lanctot. Elle en donne ce compte-rendu édifiant:
    « Ceci étant, non seulement je l’ai lu, mais j’ai également vu une de ces conférences. Un de ses arguments “massue” contre la vaccination c’est que, suite à la vaccination ROR, plusieurs des enfants qu’elle a eus dans sa pratique (elle était médecin avant d’être rayé du Collège), ont eu… une queue de souris ! Oui oui ! Une vraie queue de souris leur a poussé, résultat d’une modification génétique induite par le fait que les vaccins sont… testés sur des souris ! C’est-ty pas beau comme raisonnement ? Si cette lecture vous fait douter, ce n’est pas un esprit critique et scientifique que vous avez, mais plutôt un esprit un poil naïf. »

    Une queue de souris. Mais c’est pas un charlatan, d’affirmer le p’tit crisse.

    Je sais que le contenu de l’entrevue de « Ghis » correspond à ton propre crédo new age (et à celui d’Aimé L, Monsieur Bible King James), mais si c’est ça que tu appelles la « science », tu peux te la fourrer là où je pense.

  18. « …plusieurs des enfants qu’elle a eus dans sa pratique, ont eu… une queue de souris ! Oui oui ! Une vraie queue de souris leur a poussé, »

    Bon moé je lis des drôle d’affaires bizarres ce soir.

    Va falloir que je lâche la bouésson.

  19. @ papitibi.

    «Pis je vis au pays du Crédit-Social»

    L’Abitibi n’a pas inventé le Crédit social!!!

    Le père de cette théorie-là est un ingénieur écossais du nom de Clifford Hugh Douglas, ce n’est pas un Abitibien: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9dit_social


    Papitibi dit: Si tu crois me l’apprendre, c’est que t’es vraiment condescendant… ou simplement con. Le père Papitibi est assez vieux pour avoir vu monter le phénomène créditiste au Canada. Et l’avoir vu redescendre… des années avant ta naissance.

    Vous, vous n’avez eu que deux chefs de deux partis créditistes comme députés, mais ce n’est pas eux qui ont inventé la doctrine qui était poussée, au Québec, par les Bérêts blancs de Louis Evan et de Gilberte Côté-Mercier (la marraine de Cyberlou)!!!


    Papitibi dit: Tu crois m’apprendre kek chose sur les Pélerins de St-Michel (« Bérets Blancs)? Je vivais à Montréal dans les années 50 et 60; le siège social était situé à une intersection de chez-moi et je passais devant pour aller à l’école… alors j’en ai vu, du Béret! Mais quand je suis arrivé à Rouyn, du Crédit social, il y en avait partout. Même à la tivi.

    Il y a eu des gouvernements créditistes, en Alberta et en Colombie-Britannique!!! C’est un peu plus que les 12 députés créditistes que nous avons élu, au Québec, en 1970, ce qui constitue toujours un sommet historique, pour cette doctrine-là, en sol québécois, sur le plan électoral!!!

    En passant, en 1970, 10 des 12 députés créditistes qui ont été élus venaient de la région de Québec!!! Si vous voulez trouver la base créditiste de 1970, je crois que vous avez votre réponse!!!


    Papitibi dit: T’es pas fort, Han-Luc. Le Crédit social ne pouvait pas faire grand chose au niveau provincial puisque la politique monétaire est de compétence FÉDÉRALE. Le Ralliement créditiste des Samson, Boies et Grégoire a fait choux blanc, avec au max 12 députés sur les 108 que comptait l’Assemblée Nationale (de mémoire) en 70.

    Le C.S. de Caouette, lui, a fait élire 26 députés, sur les 75 que compte le Qc au Communes. C’est pas les candidats locaux qui gagnaient le comté; c’est Caouette, le gars de de Rouyn-Noranda (en réalité, il est né à Amos). Et c’est ici que le CS avait ses majorités les plus spectaculaires. Mais c’est bien sûr qu’il y avait davantage d’élus du Crédit social (ou Ralliement Créditiste, après le schisme Thompson-Caouette) dans la région Québec-Appalaches; au fédéral, il y avait 3 comtés (deux et demi) en Abitibi-Témiscamingue, il en reste deux. Et combien de comtés. à Québec?

    Je persiste et signe toutefois: au Qc, le berceau créditiste, c’est l’Abitibi-Témiscamingue… à cause du charisme de Caouette, à cause des majorités écrasantes dans cette région, et à cause du fait que sans Caouette à Rouyn-Noranda, aucun créditiste n’aurait été élu à Québec-région

    L’Abitibi n’est pas le pays du Crédit social, tout comme Rivière-du-Loup n’est pas le pays de l’ADQ, même si le chef de ce parti-là a, pendant longtemps, été le député de ce comté-là!!!

    Au fait, vous saviez que Camil Samson n’était pas un vrai créditiste??? Vous saviez que le système d’assurances qu’il promettait, en 1970, venait tout droit des thèses de Milton Friedman, hein???

    Samson était plus un monétariste qu’un créditiste, car il n’a jamais promis le fameux dividende social pour tous, sans intérêt sur de l’argent nouveau, alors que c’est le pilier de la théorie créditiste!!!

    Le plus triste, c’est que c’est, exactement, ça que nos gouverne-mamans font, aujourd’hui, les dogmes créditistes ressemblant, énormément, aux dogmes key-key-key-keynésiens!!! Les créditistes voulaient faire imprimer de l’argent, en plus grande quantité, pour vaincre la pauvreté et pour aider la classe moyenne!!!

    Mettez cette théorie-là dans la bouche de Barack Obama, aujourd’hui, et vous avez les grandes lignes de tous ces stupides bailouts qui ne sont, ni plus, ni moins, que du socialisme pour les banques!!! Comme quoi, plus ça change, plus c’est pareil!!!

    À l’époque, on parlait de la «piastre à Caouette», du nom de leur chef fédéral, Réal Caouette!!! Une proposition qui était ridiculisée, par tout le monde, à l’époque!!! Aujourd’hui, l’État applique les dogmes créditistes et on risque de se rappeler pourquoi les partis ayant porté cette théorie-là n’ont jamais été pris au sérieux!!!

    Quand l’État imprime de l’agent, on crée de l’inflation!!!


    Papitibi dit: Va raconter ça à Beaudin. C’est lui qui comprend pas.

    Il est absurde, même en acceptant l’actuel système monétaire, d’accepter que l’assureur (le gouvernement) décide par qui on doit se faire soigner, quels traitements avoir, quels hôpitaux construire, etc., tout en votant des lois, sans oublier le système administratif pourvoyeur de travail à la pelle!!!

    Physiquement, nous pourrions tous vivre dans l’abondance, disait la théorie de Clifford Hugh Douglas!!! Ben, j’ai des p’tites nouvelles pour vous: moi, quelqu’un qui me dit ça est, automatiquement, un illuminé qui est rêveur!!!


    Papitibi dit: Va raconter ça à Beaudin. C’est lui qui pense que le modèle des Îles Trobriand (12000 habitants) peut être transposé dans le Bronx, ou à Mombay.

    C’est vrai que, pour un certain temps, la planète peut, potentiellement, fournir l’abondance, à tout le monde!!! Mais, le problème, c’est que, pour obtenir des ressources, ça prend un effort!!!

    L’autre problème, c’est que, à moins que tous les humains fournissent un effort qui est égal, les ressources ne pourront jamais être attribuées de manière qui est égale et, comme on sait qu’une certaine proportion d’humains seront toujours des paresseux, alors l’égalité n’existera jamais!!!

    Oubliez ça, les gau-gauchistes!!! Le libre-marché est le seul modèle économique qui est valable et qui est viable, à long terme!!!


    Papitibi dit: Le libre marché – dans le sens de « marché complètement libre », se termine toujours par un monopole ou une oligarchie. Combien y avait-il de fabricants d’auto aux USA en 1920, tu penses? Buyck et Oldsmobile, c’étaient pas seulement des noms. C’étaient des concurrents, que GM a gobés. Jeep et American Motors ont été les derniers à partir, happés par Chrysler. Le même phénomène existe ailleurs; Hyundai a mangé Kia, Fiat a avalé Lancia, Ferrari… Même chose dans le cinéma, l’édition, les journaux, les électro-ménagers, alouette! Moins de concurrence, et c’est le consommateur (toi) qui écope. Il est beau, le libre marché!

    Je ne suis ni communiste, ni socialiste, mais social-démocrate; alors ton « libre marché », je ne le compare pas à un monopole d’état, mais à un marché réglementé, capable de susciter la concurrence en interdisant parfois les fusions des banques, par exemple…

    ,

    Je laisse Nicolas Beaudin répondre au reste de votre réponse!!!

  20. @ papitibi.

    «la politique monétaire est de compétence FÉDÉRALE.»

    Comme si je ne le savais pas!!! Mais, je le répète: l’impuissance de partis créditistes provinciaux sur le pilier de leur doctrine ne les a pas empêcher de former le gouvernement, en Alberta et en Colombie-Britannique!!! Comment expliquez-vous ce phénomène, alors, hein???

    Pour ce qui est de Caouette, je crois, surtout, que les majorités de fous qu’il récoltait, en Abitibi, étaient dû à 3 principaux facteurs:

    1) C’était «le p’tit gars d’la place»;

    2) Il était le chef d’un parti;

    3) Il avait du charisme!!!

    Je ne crois pas vraiment que c’était un vote de conviction, mais bien un vote pour l’homme!!! Par contre, dans la région de Québec, qui a toujours été plus à droite (*) que tout le Québec, je crois que c’était un vote de conviction, les créditistes ayant juste remplacé les unionistes, au provincial, et les conservateurs, au fédéral, dans cette région-là, avant la vague libérale qui allait suivre, autant au fédéral avec Trudeau qu’au provincial avec Bourassa!!!

    (*) Je ne considère pas vraiment le Crédit social comme étant une idéologie de droite, puisque, même si ses chefs vantaient l’entreprise privée, leur idée d’un dividende social et leur idée d’imprimer de l’argent auraient créer de l’inflation, ce qui aurait fait diminuer les libertés économiques!!! Je qualifie le CS de droite, car, en 1970, il était, clairement, plus à droite que le PLQ, l’Union nationale et le PQ!!!

    En passant, Caouette était plus intéressé par le conservatisme social et à téter les votes des nationalistes québécois (même si il avait appeler à l’exécution des leaders du FLQ) qu’à se préoccuper des questions économiques dont il a déjà dit que son programme économique était copié sur celui de Mussolini!!! Samson, lui, son dada, c’était d’imposer les uniformes scolaires à l’école, car il chaiait dans ses culottes, devant l’hypersexualisation des p’tites filles (en 1970???)!!!

    C’est ça que je veux dire par «plus à droite que les autres»!!!

    J’ai analysé le Crédit social, ses chefs et son époque, de fond en comble, dans un travail, quand j’étais au Cégep!!! Vous pouvez aller vous rhabiller!!!


    Papitibi dit:

    Tu as fait un travail sur le Crédit-Social quand tu étais au CÉGEP! Ayoye! Là, je suis vrrrraiment impressionné. En passant, n’es-tu pas le Jean-Luc Proulx de 22 ans qui affirmait il y a quelques mois que quand il avait 19 ans, il était ignorant, inculte et très immature, politiquement parlant? Et voilà que tu me dis – fièrement – que tu avais fait un travail sur le CS? Excuse-moi, Jean-Luc, mais quand tu m’as dit que tu savais rien ni ne comprenais rien à 19 ans, moi, je t’ai cru sur parole! Alors ton travail de CEGEP, nécessairement, c’est celui d’un étudiant ignorant, inculte et immature, dont les recherches étaient incomplètes…

    Ta culture, à 22 ans, demeure aussi incomplète. Preston Manning, du Reform Party, c’est bien le fils d’Ernest Manning, ancien Premier-Ministre créditiste de l’Alberta.

    L’Alberta était créditiste sous Ernest, et elle est devenue Reform quand Preston dirigeait le Reform. Quel drôle de hasard, n’est-ce pas? Plus à droite que les Progressistes-Conservateurs dans les années 60, et plus à droite que les Progressistes-Conservateurs à l’apogée de Preston Manning. Mais tu vois pas le lien, toi qui a fait un travail sur le Credit social?

    Même idéologie. Même clientèle fondamentaliste chrétienne.

    Aller me rhabiller? Tu prétends m’enseigner ce qu’était le Crédit social, à moi qui ai aussi fait un petit travail sur le phénomène Caouette en Abitibi, au Collège? Le CS, tu l’a vu dans des manuels. Moi, je le voyais tous les soirs au Téléjournal, je le voyais tous les jours dans Le Devoir. le Jour, la Presse, le Montréal-Matin, le Montreal Star, la Montreal Gazette et le Journal de Mourial. Lefeeling de l’idéologie, toi, tu l’as à travers un prisme, Moi, je l’avais en direct.

    Autre chose. Roger, fils de Réal, est un ami personnel. Depuis le milieu des années 80. Je comptais aussi des organisateurs et stratèges de Caouette et de Samson parmi mes connaissances. Des livres ouverts. Alors vois-tu, il y a des choses que je sais et qu’aucun bouquin ne pourra jamais t’enseigner.

    JLP écrit: «sans Caouette à Rouyn-Noranda, aucun créditiste n’aurait été élu à Québec-région»

    Bon, premièrement, au fédéral, l’heure de gloire des créditistes, au Québec, se situe aux élections de 1962 et à celles de 1963!!! Sous la direction de Robert Thomson, le Parti Crédit social du Canada fait élire, en 1962, 26 députés au Québec et 4 députés dans le ROC, et, en 1963, il fait élire 20 députés au Québec et 4 députés dans le ROC!!!

    Caouette jouait les seconds violons, à l’époque!!! Ça le dérangeait, car il disait que, vu que le parti était plus fort au Québec que partout ailleurs au Canada, c’est lui, un Québécois, qui devrait être le chef du parti!!! Or, Thomson a refusé de céder sa place et Caouette a claqué la porte en emmenant, avec lui, toute l’aile québécoise du parti pour fonder le Ralliement des créditistes, en 1963!!!

    L’élection de Thomson à la tête du parti contre Caouette, en 1961, avait même été arrangée, par les dirigeants de l’Ouest, dont Ernest Manning faisait partie, parce que le ROC n’aurait jamais accepté, de l’aveu même de Manning, qu’un catholique francophone dirige le parti!!!


    Papitibi dit:

    Ça, tu l’as trouvé dans Wikipédia! Mais tu as oublié certains détails. Thompson ne disait pas un kâlisse de mot de français. Caouette, je l’ai entendu baragouiner l’anglais. La clientèle de Caouette appartenait à Caouette, et la clientèle de Thompson appartenait à Thompson. Deux clientèles parfaitement étanches.

    En 62, combien de députés Thompson a-t-il fait élire, hors-Québec? Quatre. Et Caouette en a fait élire 26 sur 75 au Québec. Caouette ne jouait pas les seconds violons; il se foutait complètement de Thompson et ça lui a réussi.

    JLP écrit: Lors du schisme créditiste, qui a duré le temps de 2 élections, soit celles de 1965 et celles de 1968, le RC de Caouette a fait élire, au Québec, 9 députés et 14 députés, respectivement!!! Pendant ce temps-là, en 1965, le CS de Thomson faisait élire 5 députés, dans le ROC, et, en 1968, le CS de Alexander Patterson s’écrasait avec 0 député!!!

    Thomson, découragé du peu de soutien des gouvernements créditistes de l’Alberta et de la Colombie-Britannique au parti national, avait rejoint les conservateurs, en 1967, avec l’appui de Ernest Manning et de Robert Stanfield, en croyant pouvoir influencer le parti!!!

    C’est avant les élections de 1972 que les deux partis se sont ressoudés et que Caouette prend la tête du parti national!!! Le parti national de Caouette ne fera plus jamais élire de députés dans le ROC, mais, au Québec, même si ce n’était rien, comparativement à ses beaux jours, il conservera une base électorale de 15 députés, en 1972, et de 11 députés, en 1974!!!

    Pourtant, après sa mort, le CS de Fabien Roy (un Beauceron) avait réussi à maintenir une certaine présence (marginale, certes) de 6 députés, au Québec!!! Devinez de quelle région les 6 députés étaient originaires!!! En passant, au fédéral, élire 6 députés à Québec est suffisant pour avoir une majorité de sièges, dans cette région!!!

    Il a été rayé complètement de la carte, en 1980!!!

    Caouette avait bien été remplacé par Roy, pour maintenir le château-fort créditiste de Québec, mais les gens n’ont pas pris que le CS contribue à la chute du gouvernement de Joe Clak!!! De plus, le CS avait été fragilisé, quand Richard Janelle, le député créditiste de Lotbinière, a joué les transfuges, pour rejoindre les conservateurs de Clark!!! Ça ne l’a pas aidé à résister à la vague libérale de 1980, mais, bon!!!


    Papi dit:

    Quand tu trouves sur Wiki, aie au moins la décence de l’indiquer. Tes copié-collé, tout le monde en a soupé!

    JLP écrit: Pour ce qui est du libre-marché, votre argument est facile à démolir!!!

    Des 500 compagnies américaines qui se classaient, dans le palmarès de Fortune, en 1959, seulement 72 d’entre elles étaient toujours présentes, dans le classement de l’année 2009!!! Autrement dit, en l’espace de 50 ans, 86% des compagnies qui étaient les plus puissantes, aux États-Unis, ont été remplacées, par de nouvelles entités!!!

    Des compagnies, comme Cisco, comme eBay, comme McDonald’s, comme Microsoft et comme Yahoo ont pris la place de American Motors, de Studebaker, de Kodak, de Maytag et de National Sugar Refining!!!

    Dire que certaines personnes reprochent, au capitalisme, de créer des monopoles et des oligopoles!!!

    Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme!!!


    Papi dit:

    Belles références! Maytag et American Motors ont été rachetées par un concurrent, qui a grossi un peu plus. Microsoft? Du temps où régnait le Commodore 64, Microsoft était un tout petit éditeur de logiciels. Qui a acheté à gauche et à droite, et ainsi acquis des brevets et des technologies qui en ont fait ce qu’elle est devenue.

    Rien ne se perd, rien ne se crée? Tout se transforme? Pas fort. Google serait donc le résultat d’une fusion des fluides énergétiques de Kodak et de National Sugar Refining?

    WalMart est un bel exemple de libre marché. Ils tuent les petits commerces, pour ensuite vendre un éventail réduit de marques et de modèles. Et parce que la concurrence a tombé, il te reste un éventail réduit de produits de consommation, parmi lesquels choisir.

    La liberté de tuer la concurrence, c’est aussi la liberté des gros d’imposer leurs choix aux consommateurs.

    Et dire que certaines personnes refusent de voir que le libre marché tend à réduire la liberté de choix du consommateur!!!

  21. « Dire que certaines personnes reprochent, au capitalisme, de créer des monopoles et des oligopoles!!! » (JLProulx)

    Toi grand savant JLP pourrait-il nous confirmer que Wall Marte fait tout pour ne pas être, ne pas vouloir et prendre des dispositions pour ne pas être un quasi-monopole ou un monopole.

    Bien sûr selon Jean Luc Proulx comme bon libertarien, si son principal concurrent faisait faillite, Wall Marte refuserait de ramasser le marché.

    Bien sûr que pour Jean Luc Proulx Microsoft à toujours fait tout ce qu’il fallait pour ne pas être un monopole, C’est arrivé tout seul comme par hasard de recevoir plus de 80% du marché en pleine face.

    Le système complet de Microsoft a vogué à plus de 500$ et les autres de 150$ à gratis. Ce que l’on peut constater est que les organismes et les entreprises sont pris avec ce monopole et continuent à en payer le prix étant obligé d’acheter Microsoft ou de recommencer à zéro à grands frais inabordables pour une solution moins cher. JLP nous dira que le très con sommateur a le choix.

    ÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇÇ

    « Des 500 compagnies américaines qui se classaient, dans le palmarès de Fortune, en 1959, seulement 72 d’entre elles étaient toujours présentes, dans le classement de l’année 2009!!! Autrement dit, en l’espace de 50 ans, 86% des compagnies qui étaient les plus puissantes, aux États-Unis, ont été remplacées, par de nouvelles entités!!!” JLP)

    Tient tient, Jean Luc Proulx vient de se trouver un petit côté, un talent de stratège en entreprise.

    Comme David Gagnon il est probablement pour l’expansion des monopoles privés.

    Ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’en grande partie ces entreprises ont été « canibalées » par les plus grandes pour rayer la concurrence de la carte. C’est ça être ti joe connaissant et regarder deux chiffres différent sans savoir l’histoire complexe qu’il y a entre les deux.

    « Des compagnies, comme Cisco, comme eBay, comme McDonald’s, comme Microsoft et comme Yahoo ont pris la place de American Motors, de Studebaker, de Kodak, de Maytag et de National Sugar Refining!!!”

    American Motors et Studebaker ont été avalées par les concurrents pour faire disparaître la concurrence en faisant des offres super alléchantes très libres pour les acheter. Et là ne vient pas me dire qu’elles ont été remplacées par Mecdo afin de faire de la destruction créatrice libertarienne Kalisse, l’industrie de l’auto c’est plus gros que jamais.
    ————–
    Kodak :

    À ce que je sache Kodak n’est pas disparue. Cette entreprise est toujours dans le traitement de l’image. Quand tu va au cinéma et chez Imax qui à fabriqué la pellicule?

    Su tu te fait photographier par des photographes sérieux Qui a fabriqué le capteur du Hasselblad et l’imprimante?
    —————-
    Maytag :

    Maytag est encore là et plus que jamais Jean Luc Proulx.

    En 2001 Maytag, fabriquant d’appareils de très bonne qualité, avale Amana fabriquant d’appareils de très bonne qualité.

    En 2005 Maytag vend à Whirlpool Corp.

    Les appareils Whirpool du bas de gamme, a avalé : Maytag, KitchenAid, Jenn-Air, Inglis, des appareils plutôt haut de game, Amana, Gladiator Garage Works, Estate, Brastemp, Bauknecht, Consul et plusieurs autres marques que justement Jean Luc Proulx ignore.

    Avec tous ces achats cette entreprise devient plus grosse que l’entreprise de la balayeuse euro.

    Résultat tous les appareils qui étaient de bonne qualité ou très haute comme Maytag ou KitchenAid, sont devenus ou deviennent aussi bas que les Whirpool.

    Sa mon ti Luc c’est ti marqué dans ton livre d’instructions de bon libarta rien que tu te fais fourrer?

    De plus mon ti Luc il y a quelques années on pouvait se tourner vers le marché Européen pour avoir une meilleure qualité. Ben vla ti pas mon ti luc qu’eux autres aussi sont entré dans la ronde le la fusion destructrice et sont devenus corrompus comme le libre marché les obligent.

    C’est ti beau pas à peu près le libre marché hein mon ti luc.

    Le libre marché élimine la qualité.

    Sa itou c’est pas marqué dans ton livre. Ce qui est marqué dans ton livre est que si j’étale ces faits, je suis anticapitaliste.

    Mais fait toi en pas pour mon capitalisme. Même si je n’ai pas été un gros, moi itou j’en ai fait sauter des concurrents et avec plaisir.

    Ref: http://en.wikipedia.org/wiki/Whirlpool_Corporation

  22. Vois tu mon Ti Luc toit en bon liberta rien lu parles de destruction créatrice.

    Mais dans les faits, ce que tu ne peut pas voir à cause de ton dogme, ce qui se passe réellement est de la création destructrice.

    Destruction créatrice et création destructrice. C’est comme de la projection, comme un miroir, un miroir libertarien.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s