45 commentaires sur “Réponse à Nicolas Beaudin, partie 2

  1. «Si un pays a une dette c’est qu’il n’imprime pas l’argent lui-même et qu’il la doit à une instance de pouvoir extérieur à la sienne. C’est pourtant facile à comprendre.»

    C’est portant facile à comprendre que si c’était si facile, tout le monde le ferait. Et certains le font d’ailleurs, comme les pays avec des taux d’inflation de 100 % et plus par année, quand ce n’est pas par mois. C’est vraiment le retour du crédit social…

    «Quand ça a l’air trop simple, c’est peut-être parce que c’est trop… simpliste. Je passe le micro à Darwin, s’il le veut bien. Peu importe ta manière de le formuler, le résultat est le même: TA solution entraîne la création artificielle d’une masse monétaire dont l’effet sera de dévaluer la monnaie.» – papitibi

    Vous n’avez pas besoin de moi là-dessus, Papitibi, votre réponse est globalement correcte. Et une réponse détaillée qui présenterait toutes les nuances nécessaires (l’«impression de monnaie» – on n’imprime plus qu’une faible fraction de la monnaie… – ne crée pas toujours une dévaluation ou de l’inflation, par exemple, quand la déflation menace et quand la production augmente) prendrait des pages et pas mal de recherches pour trouver des sources fiables…

  2. @Darwin 21h18

    Qu’un économiste de formation, ancien professeur en sciences économiques, confirme que ma réponse à Beaudin est correcte, cela me convient.
    Merci, Darwin, de confirmer que Nicolas Beaudin avait tort MÊME sur cet aspect de son analyse.

    Vous me permettrez toutefois d’ajouter ici que la théorie économique de Nicolas Beaudin veut que l’État imprime de la monnaie jusqu’à extinction de sa dette.

    Il prend bien soin d’affirmer que mon exemple de l’Allemagne des années ’20 n’est pas bon, en ce sens que l’Allemagne, selon lui, se trouvait alors dans une situation exceptionnelle – l’obligation de rembourser les vainqueurs de la guerre 14-18, ce qui avait créé un endettement artificiel.

    So what? Ce n’est pas la cause qu’il fallait analyser, mais la manière utilisée par le Bundestag pour s’en sortir: imprimer, imprimer, et imprimer encore des marks, jusqu’à ce qu’un litre de lait ou une miche de pain coûtent des millions de deutschmarks. Une brouette remplie de deutschmarks pour un litre de lait.

  3. « Recherche » et « sources fiables » puis « temps passé à des recherches » sont des expressions censurées par le journalisme citoyen, même auto-censurées.

  4. papitibi dit :

    « Il prend bien soin d’affirmer que mon exemple de l’Allemagne des années ’20 n’est pas bon, en ce sens que l’Allemagne, selon lui, se trouvait alors dans une situation exceptionnelle – l’obligation de rembourser les vainqueurs de la guerre 14-18, ce qui avait créé un endettement artificiel. »

    J’ai connu un vieux couple allemand qui m’a décrit l’époque de la dévaluation de la monnaie allemande, où les gens retiraient leur fortune des banques, en billets, pensant arrêter l’effet de la dévaluation sur leurs avoirs, trébuchants et sonnants, pour ensuite en transporter par brouettes pleines dans le but d’acheter les vivres essentiels et vivre… Un autre drame humain lié à l’argent, la soi-disant unique source de richesse.

    Un ami français ne jurait que par la poudre d’or, l’enseignement reçu de son père, qui avait vécu les affres de la Seconde Guerre… Un choix qui se défend tellement mieux, mais qui n’est pas sans attirer les vautours, voleurs et meurtriers quand les temps sont insupportablement durs, créant d’autres drames humains. « The haves and the have-nots », l’expression socio-économique de cette époque (du moins, si Darwin est d’accord), mais sous le régime de Bébé Bush, cela a été remplacé par « The haves and the have-mores », dans « Sicko », « Malade »)…

  5. «si Darwin est d’accord»

    ??? Je ne savais pas que j’avais un tel pouvoir !

    « The haves and the have-mores »

    Je n’ai pas vu Sicko. L’idée d’ajouter « have-mores » dans l’expression est très bonne, mais j’aime moins le résultat, car on n’a plus « the have-nots », même si le nombre et leur proportion a augmenté énormément sous Bush.

  6. Voici le type même d’article d’autodidacte qui désinforme car il est faux et mensonger et mal reformulé malgré sa documentation. Et parce que le rédacteur n’a ni la méthodologie ni la clé pour comprendre les ouvrages qu’il prétend étudier.

    Rosa Bonheur est une peintre femme très connue dans le monde, et l’auteur Fergus insiste pour dire le contraire, alors même que je l’avais informé de son erreur lors d’un précédent article. Ainsi, un rédacteur sans aucune compétence dans un domaine, sera-t-il poussé et encouragé, dans le journalisme citoyen et ses instances, à soutenir les erreurs et contre des personnes qui ont un double cursus et des mentions les plus hautes dans les domaines cités.

    Il est évident qu’ils veulent tromper le public et les lecteurs. Car il ne s’agit pas d’opinion mais de science historique. Les faits historiques sont les faits, même et surtout en histoire de l’art.

    C’est pour ces raisons-là que je suis radicalement opposé à cette imposture qu’est le journalisme citoyen, qui n’est ni « journaliste » non plus que respectueux du « citoyen ». C’est une imposture et un mensonge manifeste et revendiqué dans les faits qui se répètent systématiquement assez pour qu’on cesse de croire en la naïveté bienveillante de ses rédacteurs malhonnêtes.

    http://www.centpapiers.com/adelaide-labille-guiard-genie-meconnu-de-la-peinture-francaise/57556

  7. Papitibi,

    J’ai toujours été d’accord que les pouvoirs s’excluent mutuellement entre les deux gouvernements et que ceux qui ne sont pas nommés reviennent au fédéral. Ce que je ne suis pas d’accord c’est qu’ils puissent être transférés du fédéral au privé ou ailleurs (article 91(29)).

    Papitibi dit: Plus bouché que ça, tu meurs étouffé!

    Les articles 91 et 92 définissent le partage des compétences législatives. Compétences LÉ-GIS-LA-TI-VES. Le partage des pouvoirs de faire des lois. C’est quoi que tu comprends pas, là dedans? To make laws, c’est pourtant clair: faire des lois. Légiférer.

    Je cite 91 (BNA Act): « It shall be lawful for the Queen, by and with the Advice and Consent of the Senate and House of Commons, TO MAKE LAWS for the Peace, Order, and good Government of Canada, in relation to all Matters not coming within the Classes of Subjects by this Act assigned exclusively to the Legislatures of the Provinces;

    Et c’est moi que tu accuses d’être ignorant et de mauvaise foi?

    Kâlisse!

    La jurisprudence ne prouve rien, car elle se contredit souvent. D’ailleurs les juges de la cour suprème se contredisent souvent entre eux dans leurs décisions. Si tu penses que le droit est une science exacte, alors tu fais fausse route.

    Je n’ai jamais pensé que les provinces pouvaient imprimer l’argent. L’artice 91(29) est clair là-dessus. Concernant l’intérêt de l’argent tu as peut-être raison, je ferai plus de recherche à ce sujet. J’admet que ton interprétation peut faire sens. Mon but n’est pas de toujours avoir raison, mais de démontrer que le système ne sert pas les intérêts du peuple, mais ceux de l’élite politique, financière et judiciaire, ce qui me semble très facile à comprendre.

    Concernant l’illégalité du système politique québécois je ne suis pas d’accord avec ton interprétation. D’abord le texte français a autant force de loi que le texte anglais. Ensuite l’esprit de la loi constitutionnelle est monarchique, alors comment la monarchie aurait-elle pu permettre qu’on garde sa fonction, mais qu’on puisse lui enlever tous ses pouvoirs? Si c’était le cas ce ne serait plus une monarchie constitutionnelle, car elle pourrait n’avoir aucun pouvoir. Il fait être logique avec l’esprit de la loi. Même le texte anglais dis « en ce qui a trait à la fonction du lieutenant-gouverneur ». Ses pouvoirs concernent clairement sa fonction.

    Papitibi dit: Les deux textes ont même valeur? Le BNA Act n’est pas une loi canadienne, c’est une loi du parlement de Londres. Mais même si je te donnais raison, la version française doit s’interpréter en fonction de la version anglaise, qui parle de OFFICE. En droit constitutionnel, il faut rechercher le pith and substance (tiens, une expression que tu ne connais pas?)… Et quelle était l’intention du législateur anglais? Assurer la pérennité de la monarchie constitutionnelle. Period. Tu crois pouvoir me faire la leçon sur l’esprit de la Loi? Calvaire, si tu avais raison, ça fait longtemps que ta thèse aurait été confirmée par jugement.

    …comment la monarchie aurait-elle pu permettre qu’on garde sa fonction, mais qu’on puisse lui enlever tous ses pouvoirs? En 1600, le monarque avait droit de vie ou de mort sur ses sujets… incluant ses « conseillers », les parlementaires. Je ne suis pas historien mais j’ai entendu dire, vaguement, qu’Élizabeth II n’a plus beaucoup de pouvoirs. Tu expliques ça comment? J’ai même entendu dire que c’est le Parlement qui lui vote ses budgets. Quelle déchéance!

    Enough said!

    Tu affirmes que si le gouvernement imprime l’argent c’est une création artificielle d’argent qui entrainera une dévaluation, mais si c’est la banque du Canada qui imprime la même quantité de masse monétaire, alors là c’est parfait??? Où est la différence qui permet cette dévaluation? Et ton « économiste » t’appuie quand tu affirmes une chose pareille.

    Concernant le matriarcat je ne me réclame pas de Rousseau, mais de Reich, entre autres. Tu sembles avoir une piètre opinion des êtres humains, ce qui n’est pas mon cas. Dans une société saine, ils sont sains, mais dans une société malsaine ils sont malsains. L’être humain est fondamentalement bon, c’est l’éducation qui le corrompt (ça c’est Rousseau).

    Papitibi dit: Alors, dans ton cas, c’est donc ton éducation qui t’aura corrompu – ou qui aura corrompu ton esprit? Pauvre de toi!

    Et sur l’économie, va refaire tes devoirs. Désolé. C’est comme pour le droit; tu n’y connais rien et tu n’y comprends rien.

    On pourrait créer une telle société n’importe où en autant qu’on élimine la pauvreté artificiellement créée par le système capitaliste et les gouvernements, qu’on change l’éducation autoritaire par une éducation humainiste et qu’on donne la liberté sexuelle même aux enfants. Si on éduque ainsi les nouvelles générations, alors on aura une société qui vit dans la paix et l’amour, même s’il est aussi préférable de retourner vers la nature sans une trop grande densité de polpulation.

    C.Q.F.D.

    Papitibi dit: Tu écrivais plus haut que le système ne sert pas les intérêts du peuple, mais ceux de l’élite politique, financière et judiciaire, ce qui me semble très facile à comprendre.

    Ça, c’est pas du droit. C’est une analyse socio-philosophique du système dans lequel nous vivons. T’es pas le premier à me garrocher ce genre d’analyses; mon ex est PhD en philo ET PhD en socio… Mais bien sûr, garçon, tu as raison: le système sert les intérêts de l’élite. Tu crois vraiment être le premier à t’en rendre compte?

    Anarcho-socialiste? Encore là, tu crois être le premier de la « lignée »? Je suis passé par là il y a plus de 40 ans, by the way. Je suis passé par Marcuse, itou. So what?

    Et tu affirmes – le plus sérieusement du monde – qu’on devrait donner la liberté sexuelle, même aux enfants? Quand tu en auras, des enfants, tes bottines vont-tu suivre tes babines? Vraiment? Tu vas laisser ta fille de 7 ans sucer le voisin de 70 ans? Ou coucher avec son frère de 13 ans? On s’en reparlera quand tu auras toi-même grandi un peu.

  8. @papi

    Un vrai cas de trouble de personnalité narcissique doublé d’un effet Dunning-Kruger.

    @Nicolas Beaudin

    Voir mes derniers commentaires sur « Clin d’oeil de Brassens… » pour comprendre.

  9. « Tu affirmes que si le gouvernement imprime l’argent c’est une création artificielle d’argent qui entrainera une dévaluation, mais si c’est la banque du Canada qui imprime la même quantité de masse monétaire, alors là c’est parfait??? Où est la différence qui permet cette dévaluation?  » (Nicolas Beaudin)

    Quand une chèvre est responsable du choux, il n’a pas la même valeur que quand le loup qui en a la garde.

    Pourtant c’est le même choux.

    C’est comme pour mon porte-feuille, il n’a pas la même valeur dans certaines mains que dans d’autres.

    ==========

    Ce monsieur que je ne connais que par son texte ici me rappelle le crédit sochial, les bérets blancs et les hippies.

    Tout un mélange.

  10. Papitibi,

    Je suis pas bouché c’est toi qui avait mal compris, et tu essaies de retourner ton erreur contre moi, j’en suis pas surpris, tu es même pas capable d’admettre que tu es dans la hargne et le mépris en répétant constamment les mêmes attaques inutiles.

    Le pouvoir de faire les lois et les règles je le comprends, mais il ne peut pas être transféré à une banque privée concernant la masse monétaire en circulation, car ainsi c’est elle qui définit les règle de la création monétaire et non plus le fédéral, qu’est-ce que tu comprends pas là-dedans?

    Papitibi dit: Kâlisse que t’es insignifiant. Il faudrait te déprogrammer et refaire ton éducation depuis la pré-maternelle, tellement tu es englué dans le goudron.

    Je suis assez grand pour comprendre que le crédit à la consommation crée de l’argent virtuel. Je savais ça bien avant ta naissance. Mais ce ne sont pas les banques qui font les lois. C’est le fédéral qui exige qu’elles maintiennent une réserve égale à x% des dépôts qui leur sont confiés, ce qui équivaut à un droit de faire crédit et de faire circuler de l’argent qui n’existe pas vraiment. Mais c’est le fédéral qui a légiféré. Pas les banques.

    T’as fait 2 ans de CEGEP, t’as entrepris sinon même complété un bacc en philo, et tu comprends pas encore le sens de l’expression « faire des lois ». On parle pas de la loi de Newton, ni de la loi de la relativité, ni des lois du marché, à l’article 91 du BNA Act de 1867.

    Tu es pathétique d’ignorance et de suffisance.

    Les politiciens font semblant que la monarchie n’a plus qu’un pouvoir représentatif, ce qui est faux. La preuve est facile à faire : quand Harper a voulu proroger la session contre le pouvoir du parlement, alors il a demandé à la gouverneur général de le faire, ce qu’elle a fait. Tu vois, en vérité le Canada n’est pas un pays indépendant quoi qu’en dise les textes du traité de Westmister. C’est la Reine qui dirige encore le colonie du Canada. Une monarchie constitutionnelle sans pouvoir pour la monarchie n’est pas une monarchie constitutionnelle. C’est donc certain que la constitution protège d’abord les pouvoirs de la monarchie comme le démontre, entre autres, l’article 92(1). Penses-y un peu avant de répondre.

    Tu as entendu dire que Elisabeth II n’a presque plus de pouvoir. Tiens tu ne te fie plus juste aux textes maintenant, quand ça fait ton affaire.

    Papitibi dit: Read my lips. J’ai écrit, j’écris et j’écrirai encore – parce que c’est ça qui est ça – que le droit constitutionnel, c’est la somme des LOIS constitutionnelles, de la jurisprudence et des coutumes parlementaires. Et j’ai déjà écrit, et je répète, que la jurisprudence et les coutumes parlementaires dont je parle, ça inclut ce qui se passe en Australie ou en Grande Bretagne. Dois-je le répéter 76 fois avant que tu comprennes, tête de noeud?

    En Grande-Bretagne, la Reine est un rubber stamp. Au Canada, le GG est un rubber stamps. À de très rares exceptions près. À ton avis, c’est Bébette qui a choisi de ne pas renouveler le mandat de Michaëlle Jean? Ou Stephen Harper?

    Quand le maintien à ton poste de GG dépend du Premier Ministre, c’est qui, le boss? Le GG, ou le PM?

    La liberté sexuelle pour les enfants c’est entre eux, c’est pas pour des pédophiles qui s’excitent sur un corps même pas formé. Je ne parle pas d’abus sexuel, mais de liberté. L’inceste est un tabou que j’accepte, mais je sais qu’il est culturel et non naturel. Quand je parle de liberté sexuelle c’est dans l’amour et le consentement.

    Papitibi dit: Alors, ducon, on peut vraiment parler de consentement, à 4 ans? à 9 ans? Tu réagirais comment, p’tit crisse d’irresponsable, si un p’tit gars de 4 ans se faisait sucer par sa soeur de 3 ans? Ou s’il lui introduisait un objet dans le vagin quand elle a 2 ans (et lui, 3)? Des cas comme ça, ça existe. T’es d’accord avec ça, la « liberté sexuelle » des enfants?

    L’inceste, un tabou culturel? Rien de plus? Tu as déjà entendu parler de la prévalence de certaines tares génétiques au Saguenay / Lac St-Jean: neuropathie sensitivomotrice héréditaire avec ou sans agénésie du corps calleux, ataxie récessive spastique de Charlevoix-Saguenay, fibrose kystique, tyrosinémie, acidose lactique congénitale.

    Ça prend un hostie d’irresponsable pour affirmer que l’inceste n’est rien d’autre qu’un tabou culturel. Au Saguenay Lac StJ et dans Charlevoix, c’est la consanguinité qu’il faut blâmer pour ces tares génétiques. Mais l’inceste, quand il produit un ti bebé, ça peut produire les mêmes résultats.

    Je te savais nul en droit, nul en sciences économiques, nul en sciences politiques et en histoire, nul en savoir-vivre, et voilà que tu confirmes que tu es nul en sciences. Tu devrais t’en tenir à la fizolofie qu’on t’a enseignée à l’UQàM.

    Comment expliques-tu la pauvreté dans le monde? Pour toi ça tombe du ciel, c’est naturel et inévitable? Ça vient de la paresse des pauvres? Le système et les êtres humains n’ont rien à voir là-dedans? peut=être que ces questions t’aideront à comprendre que l’économie est manipulée par une certaine élite contre le peuple. C’est ça une conspiration.

    Cordialement.

    Papitibi dit: La pauvreté dans le monde, ça n’a rien à voir avec les articles 71, 91 et 92 du BNA Act de 1867. Si tu veux faire des sciences soooooociales, si tu veux faire ici le procès philosophique du droit, va le faire ailleurs…

    Moi, je fais du droit. Ça ne veut pas dire que je suis incapable de discuter de philosophie du droit. Mais ça ne m’intéresse pas.

    Que le système bancaire soit manipulée par des nantis au bénéfice de certains d’entre eux, je savais ça, comme tout le reste de ce que tu cherches à m’apprendre, depuis l’époque où ta maman mangeait encore ses crottes de nez. Mais quand je voudrai en discuter, je le ferai avec des gens moins obtus que le p’tit crisse que tu es et que tu aspires à demeurer.

    Une petite remarque, dont tu feras ce que tu voudras: les inepties que tu publies en 2011 sur le web, quand tu auras grandi et acquis un peu de cette maturité intellectuelle qui te fait cruellement défaut, demeureront accessibles et constitueront un très lourd boulet à ton pied. Surtout quand tu chercheras un job. Dans 10 ans, dans 20 ans, dans 30 ans, ça reviendra te hanter.

    Quand tu a affaires à un « vieux débris » comme moi, il n’est pas très brillant de le confronter sur son propre terrain et de te peinturer dans le coin comme tu l’as fait avec moi. Tu dévoiles aujourd’hui des pans entier d’une philosophie (par exemple, liberté sexuelle absolue pour les enfants) dont tu auras rapidement honte… Tu affiches aujourd’hui une ignorance, un manque de discernement et une naïveté que tu auras envie d’effacer, mais tu vas rester poigné avec.

    C’est ton avenir de « penseur » que tu construis sur des fondations en carton-pâte. Et quand j’ai pour la première fois abordé le sujet de ton billet initial avec ton éditeur, c’est ce que j’avais à l’esprit.

    Il est vraiment dommage pour toi que tu n’aies pas eu l’intelligence de le comprendre. Ni l’intelligence de battre en retraite alors qu’il en était encore temps pour toi.

    Aujourd’hui, il est trop tard; tu as fait la démonstration, noir sur blanc, de ton incurie, de ton immaturité intellectuelle et de ton ignorance abyssale. Sur le domaine du droit, tu te crois plus connaisseur que moi. Sur le domaine des sciences économiques, tu te crois plus sharp que Darwin, qui les a enseignées. Et voilà que tu essaies de challenger Lizzie dans son domaine à elle, qui est la psychologie. Et non la psychiatrie, by the way.

    Crois-moi, ça n’est là ni un signe de maturité, ni, surtout, un signe d’intelligence.

  11. Tiens Lizzie qui se prétend psychiatre sans vraiment connaître la personne, juste avec quelques opinions juridiques et philosophiques. Ce genre de commentaire qui n’éclaire rien est inutile et empreint de haine. en fait la pire des maladies c’est la haine. Mais je te pardonne, car je sais que tu n’es pas méchante volontairement, mais par ignorance.

  12. Etant néophyte de ce dont les derniers billet parlent.

    Et voilà! Je ne connaissait pas ce M. Nicolas Beaudoin, mais là il vient dans ce petit texte (11:17) de se montrer presque à nu. Du moins il y a un bon bout d’effeuillage de fait.

    Quand on se prétend psychologue et que l’on est pas capable de faire la différence entre psychiatre et psychologue on est un esti de pleutre pas ordinaire dans le domaine.

    De plus moi qui n’est pas psychologue je le reconnais avec ses quelque mots. Imaginez maintenant un psychologue expérimenté lisant des milliers de ses mots. C’est l’équivalent d’une grande confession de plusieurs heures.

    Ce type se ferait mettre à la porte de mon bureau s’il voulait me vendre quelque chose, à moins que je veuille m’amuser pour le faire marcher. Il y a une chose dans la vie que j’ai été forcé d’apprendre en affaires, c’est de reconnaître les crosseurs les voleurs en cravate en beau char, les menteur, ceux qui se prennent pour d’autres et les vendeurs d’air.

    À l’opposé cela m’a évidemment appris à reconnaître les gens compétents.

    Il faut être un tout nu, vaniteux, cave, prétentieux et poqué par la vie pour ne pas être capable de reconnaître la compétence de plusieurs personnes avec 40 ans d’expérience et se croire plus fin qu’eux.

    Moi les trou du cul…

  13. @Nicolas Beaudin

    Je sais d’où vient votre problème. Vous ne savez pas lire. J’ai écrit que je suis psychologue, pas psychiatre. Et je maintiens mon commentaire. Vous ne faites que renforcer mon opinion.

  14. @youlle

    Il est l’exemple parfait d’un p’tit Joe connaissant. Le seul problème, il ne le sait pas, trop préoccupé à regarder son reflet dans l’eau.

  15. @Nicolas Beaudin

    Mais je te pardonne, car je sais que tu n’es pas méchante volontairement, mais par ignorance.
    _____

    Youhou, je suis psychologue. Je ne suis pas ignorante dans ce domaine. Toi, dans quoi tu es savant?

    Je sais que tu n’es pas méchant, juste ignorant.

  16. « juste ignorant.»

    Un ignorant qui ne sait pas qu’il est ignorant est plus ignorant qu’un ignorant qui sait qu’il est ignorant.

    Je sais, je me répète ! 😉

  17. « Il est l’exemple parfait d’un p’tit Joe connaissant. Le seul problème, il ne le sait pas, trop préoccupé à regarder son reflet dans l’eau. » (lizzie)

    Aurait-il vu le reflet d’autres?

  18. Lizzie, le livre des diagnostiques provient des psychiatres, cette pseudo-science. Et ils font comme toi, ils jugent un client après 5 minutes, sans connaître leur histoire personnelle. Les diagnostiques c’est des inventions de maladies, de plus en plus nombeux à chaque édition du DSM qui se font`par des votes à main levée. Quant à la psychologie officile, ça soigne pas grand chose n’ont plus.

    Papi dit: Un phizoloffe de haut calibre, comme toi, ne devrait-il pas savoir écrire sans fôtes d’ortograffe?

    Abstraction faite des fautes de frappe (officile, nombeux), tes quelques lignes comportent trois fautes. Un pose un DIAGNOSTIC; « diagnostique », c’est ou bien un adjectif, ou bien la conjugaison du verbe « diagnostiquer ».

    Pour ce qui est du contenu, ton commentaire est tout aussi insipide que tes précédents.

    Si la psychiatrie est une pseudo-science, alors comment qualifierais-tu ce grand médecin qu’était Ghislaine Lanctôt, qui affirmait que la vaccination des enfants provoque l’apparition de queues de souris?

    Ça, c’est de la vraie science!

    Par ailleurs, les psys voteraient à main levée sur des nouvelles maladies inventées?

    Dis-moi, Einstein, comment procèdent les fizoloffes comme toi pour réinventer le droit, comme tu l’avais fait sur ton billet « Canada et Québec: dictatures »?

  19. Le problème avec la psychologie officielle c’est justement de vouloir étiquetter les gens, ce qui est rabaissant, plutôt que de les aider vraiment en les considérant que des personnes uniques ayant une histoire personnelle. Comment expliques-tu l’attitude de Papitibi qui répète les mêmes insultes inutiles à répétition sans être capable d’admettre qu’il le fait avec haine et colère? Quelle psychologue qui ne voit que ce qu’elle veut voir.

    Papi dit: Quand j’ai souligné à ton éditeur – avec tact et courtoisie – les entorses à la vérité que comportait ton texte, tu as réagi en me qualifiant d’ignorant, et tu m’as accusé de mauvaise foi.

    Moi, je voulais t’aider à demeurer à la hauteur de cet « auteur de haut calibre » que, selon les mots de l’éditeur des 100, tu étais censé être.

    Ne t’attends pas, par ailleurs, à ce que Lizzie puisse te répondre et qualifier ma conduite; après tout, n’est-ce pas toi qui affirmais que la psychiatrie et la psychologie sont des pseudos-sciences?

  20. J’ai quant à moi beaucoup de respect pour les psychiatres, qui doivent composer avec des patients aux prises avec des maladies difficiles à identifier et des comportements imprévisibles. Ce n’est pas une prise de sang ou un scan qui révèle la schizophrénie ou la paranoïa. Ça prend un sens aigu de l’observation des signes et un travail minutieux sur les symptômes, avec des patients généralement peu collaboratifs.

    À ma connaissance, les seuls qui considèrent la psychiatrie comme une «pseudo-science» sont les scientologues…

  21. @ Hérétik

    Vous avez bien raison. Il faut être malin pour déceler le vrai et le faux chez certains patients souffrants de schizophrénie surtout sans l’aide de l’entourage.

    « À ma connaissance, les seuls qui considèrent la psychiatrie comme une «pseudo-science» sont les scientologues… »

    Il y a les spychiatres aussi. Eux ils se spécialisent à côté de la trak.

  22. Nicolas Beaudin et David Gagnon, deux pareils.

    Sa sait tout et sa n’a aucune pudeur.

  23. Que voulez-vous, les spécialistes formés sur le pouce par google, c’est rempli de ça sur les blogues.

    Comme Hérétik je dirais scientologue ou larouchiste, mais en tout cas, ben ben pardu!

  24. Papitibi,

    Il me serait encore très facile de démontrer certaines de tes erreurs concernant la sexualité, alors que tu te penses plus connaissant que Reich et l’économie, alors que ni toi ni ton économiste n’ont pu expliquer pourquoi de l’argent imprimer par le gouvernement créerait une dévaluation, alors que le même argent créer par une banque privée n’en créerait pas. Mais tu ne l’admettras jamais et tu auras besoin de tomber dans le mépris pour détourner l’attention. Tu es incapble d’avouer, ce qui est flagrant, que tu es constamment dans les insultes et le manque de respect, imagine les idées.

    Papi dit: Tout ce que j’ai écrit sur la sexualité, c’est que la liberté sexuelle des enfants apporte son lot d’abus, ce que ma pratique en droit de la jeunesse m’a permis de constater. Mais bien sûr, ta science infuse de philosophe de pacotille te permet de réfuter, d’un simple revers de la main

    Et sur l’économie, j’avait écrit à l’éditeur des 100Papiers, avec talc et retenue, que tes théories étaient douteuses; je n’avais pas voulu élaborer mais tu m’as mis au défi de le faire. Assume.

    Quand la Banque prête $10,000,000 à un industriel pour lui permettre d’acquérir une machine-outil et augmenter sa productivité, en principe le PIB s’en ressentira, et de la richesse sera créée. Si la Banque du Canada devait imprimer $10,000,000 pour éponger une dette du Fédéral, cela n’améliore en rien le PIB, ni ne crée la moindre richesse; plus de billets pour traduire une valeur inchangée du patrimoine, ça dilue la valeur de la monnaie.

    Pour les détails, je passe le flambeau. Je ne suis pas économiste.

    Tes idées sur la médecine sont fausses elles aussi. Concernant la conspiration tu admets que le système est au service de l’élite, ce qui est pourtant une forme de conspiration.

    Le cancer est une naladie psychosomatique causée par des pensées négatives. Je ne suis pas surpris que tu aies développé un cancer avec toute la haine et la rage qui t’habite. Lizzie n’est pas capable de soigner ton problème d’agressivité? J’en suis pas surpris.

    Papi écrit:

    Tout ce que j’ai écrit sur la médecine, c’est que:
    a) la consanguinité entraîne des aberrations chromosomiques, ce qu’ont pu vérifier des épidémiologistes qui ont étudié les Jeannois et Saguenayens. Évidemment, tes connaissances en philosophie t’autorisent à nier, d’autorité.
    b) contrairement à l’ex « docteure » Ghislaine Lanctôt, je ne crois pas que l’apparition d’une queue de souris dans le dos des enfants soit un effet secondaire de la vaccination.

    Ce à quoi j’ajoute:

    a) Lizzie ne peut pas guérir mon problème d’agressivité. Et de un, parce que si les psychiatres sont médecins, les psychologues ne le sont pas. Et de deux, parce que toi qui ne crois pas à la psychiatrie et à la psycho, qui es-tu pour poser un tel diagnostic? Et de trois, parce que Lizzie et moi, nous sommes l’un pour l’autre autre chose qu’une simple adresse courriel; elle sait qui je suis, et de quelles fibres je suis constitué.
    b) Le cancer est d’origine psychosomatique, et alimenté par des pensées négatives, dis-tu? Si tu avais eu la prudence de mentionner qu’il y a plusieurs formes de cancer, peut-être aurais tu eu l’air plus crédible. Mais te voilà qui parle d’autorité, encore une fois, dans un domaine dont tu ignores les rudiments.

    Que te reste-t-il à m’apprendre? Que la lune est une meule de fromage feta suspendue à je ne sais quoi?

    La pitié n’entraine pas de la colère, des insultes continuelles et inutiles et du mépris. C’est plutôt la haine qui fait ça. Va lire mes textes, ça t’aidera.

    Papi écrit: J’ai lu ton p’tit dernier, et ça m’a beaucoup aidé, en effet. Mais pas nécessairement dans le sens où tu l’entendais:
    Grâce à la connaissance on peut utiliser les lois naturelles à notre profit. Dieu, qui contient les lois de tous les enchaînements causaux possibles, prédétermine donc toutes choses. Par contre l’être humain, ne pouvant pas prévoir la multiplicité des enchaînements causaux, puisqu’il ne peut pas connaître les causes de tout ce qui se produit, peut connaître ses propres limites, ce qui lui est très utile pour son bonheur.

    Et toi, mon petit bonhomme, est-ce que tu les relis, tes textes? L’être humain peut connaître ses propres limites… Intéressant! Et quand connaîtras-tu TES limites (niveau connaissances, s’entend)? Malgré tout le mépris que tu affiches envers elle et sa science, il semble donc que le diagnostic de Lizzie était le bon: effet Dunning Kruger, chez toi.

    Et oh, tu nous amènes aussi vers la Loi naturelle!

    C’est ça, ton mantra?: Le Parti de la loi naturelle du Québec était la branche québécoise du Parti de la loi naturelle, parti politique international associé au groupe religieux Méditation transcendantale de Maharishi Mahesh Yogi. Fondé en 1994, il était affilié au Parti de la loi naturelle du Canada. Le Parti préconisait la pratique du vol yogique, affirmant qu’une telle une forme de méditation pratiquée à grande échelle était susceptible d’apporter la paix et la santé universelles.
    Le Parti de la loi naturelle du Québec fut dissous en 2003.

    Alors, tu pratiques le « vol yogique », mon petit Nicolas? Bravo…

    Adieu à toi et à ton site destructif plutôt que constructif.

    Papi dit: Adieu? Ah, si seulement ça pouvait être vrai. Personne ne va te retenir en ce lieu de perdition, tu sais. Et ton départ aura pour effet immédiat de rehausser encore un peu plus le niveau intellectuel des participants de ce blogue.

  25. Bon ben coudonc, Beaudin est vraiment un cas spécial de Dunning-Kruger mêlé à une personnalité narcissique. J’aime ça quand les gens se tirent dans le pied et viennent confirmer ce que tout le monde pense tout bas.

  26. @Beaudin

    « Le cancer est une naladie psychosomatique causée par des pensées négatives. »
    ___________

    Des liens scientifiques SVP.

  27. @Beaudin

    Tes idées sur la médecine sont fausses elles aussi.
    _________

    Es-tu médecin? Sinon, un autre effet Dunning-Kruger.

  28. @Beaudin

    « Lizzie n’est pas capable de soigner ton problème d’agressivité? J’en suis pas surpris. »
    ____________

    Je n’ai pas à soigner un problème d’agressivité. Connais-tu la différence entre l’agressivité et l’indignation.

  29. @beaudin

    « Adieu à toi et à ton site destructif plutôt que constructif. »
    _______________

    Look who’s talking!

    Tourlou.

  30. Un autre adepte de la biologie totale… Il y a vraiment de drôles de personnages qui gravitent dans notre petit univers. Le fondateur de cette « science » a été condamné pour fraude et exercice illégal de la médecine.

    Mais bien sûr, il s’agit d’une autre victime de l’establishment médico carcéral au service de l’Etat policier et corrupteur d’un monde athée et dépravé.

  31. @beaudin

    « C’est ça, ton mantra?: Le Parti de la loi naturelle du Québec était la branche québécoise du Parti de la loi naturelle, parti politique international associé au groupe religieux »
    ____________

    Est-ce vrai? Faites-vous de la lévitation en « jumbant » les jambes croisées?

  32. @ Papitibi

    «Pour les détails, je passe le flambeau. Je ne suis pas économiste.»

    Encore une fois, pas besoin, votre explication était très claire.

  33. « Adieu à toi et à ton site destructif plutôt que constructif. » (Beaudin)

    Enfin!

    Ouf!

  34. @Lizzie 19h20

    « J’aime ça quand les gens se tirent dans le pied et viennent confirmer ce que tout le monde pense tout bas. »

    Hé Hé… moi je le pensais, mais je le disais… assez ouvertement! Je ne m’attendais pas à une si belle démonstration de sa part, toutefois! Il a dépassé toutes mes espérances. Je dirais même que… si j’étais un proche, je me demande si je ne m’adresserais pas à la Curatelle publique; il est tellement déconnecté de la réalité que c’en est inquiétant!

  35. Les formules de la théorie de la relativité d’Einstein sont bien plus faciles à comprendre que le délire de Beaudin!?! Pourquoi tout embrouiller ainsi!?!?!

    Voilà ce qu’il dit écrit dans un de ses commentaire…

    « Il y a trois plans, mais nous avons accès à deux, le premier nous ne pouvons que le concevoir par la pensée. D’après Spinoza les autres attributs ne peuvent même pas être conçu par notre esprit. C’est un postulat qui déccoule de l’idée que Dieu est infini.

    La vitesse existe du point de vue humain, mais pas pour Dieu, car pour qu’il y ait déplacement il faut qu’il y ait existence relative, particulière dans un tout. Pour le Tout, l’absolu, pris dans son ensemble il n’y a pas de déplacement, ni de changement. Pour l’absolu il n’y a pas d’autres choses que lui-même. Un déplacement implique le changement de distance d’une chose par rapport à une autre. La Nature naturante ne peut pas se déplacer par rapport à autre chose.

    La Nature Naturante est la perspective de Dieu pris comme un tout où tout est uni et la Nature naturée est la perspective de Dieu de l’intérieur en séparant ses différentes manifestations. Les deux perspectives sont vraies selon notre point de vue, mais la réalité première, donc la plus réelle est la Nature naturante, l’unité, l’absolu. Ces deux perspectives sont une seule et même chose sous deux point de vue différent. »

  36. Sur Centpapiers, Fergus recommence ses âneries. Voilà qu’il nous affirme que Audubon est un quasi inconnu en France. Et tout ceci, parce qu’il considère que la France, c’est l’homme de la foule ou de la rue. Il oublie qu’il y a un grand nombre de personnes qui ont fait quelques études et que beaucoup connaissent Audubon, comme toute bonne culture générale l’impose.

    Mais Fergus est un autodidacte, c’est-à-dire que lorsqu’il découvre un artiste ou une personnalité éminente de l’histoire, ils présuppose aussitôt que personne ne connaissait ce personnage, hormis l’auteur du livre où Fergus a puisé presque toutes les informations pour son article.

    Pour des individus comme Fergus, seuls Victor Hugo ou Johnny Halliday seraient connus de tous les Français.

    Ce qui est grave dans ce journalisme citoyen , c’est qu’il prend tout un pays pour une Nation d’incultes, ce qui est forcément faux.

    Après Rosa Bonheur « inconnue » et pourtant exposée à Orsay et admirée par le monde entier qui s’y presse, voici Audubon exhumé par un inconnu qui ne le connaît que d’hier, et qui va se ridiculiser publiquement dès le lendemain, et encouragé par des Editeurs adorateurs du Peuple-enfant, je veux dire puéril. Le moins tu en sais et le plus tu es pur dans ton savoir, voici leur credo un peu débile, certement.

    C’est ici :
    http://www.centpapiers.com/audubon-ornithologue-de-talent-peintre-de-genie/57867

  37. @Koval 00h45

    « La Nature Naturante est la perspective de Dieu pris comme un tout où tout est uni et la Nature naturée est la perspective de Dieu de l’intérieur » – Nicolas, las, lassé et lassant, avec ses embrouillaminis vides de sens

    Le 25 janvier, 12h01, notre fizolof à 5 cennes émettait par ailleurs le postulat suivant, dont je laisse à chacun le soin d’évaluer la profondeur: « Dieu ne peut être que ce qu’il est, ainsi l’impossible n’existe pas. La limite de Dieu est qu’il ne peut pas être ce qu’il n’est pas. »

    L’argent de mes impôts a servi à « ça »: Dieu ne peut être que ce qu’il est, et il ne peut pas être ce qu’il n’est pas. Deux ans de CEGEP, et trois ans de philo, pour arriver à ça!

    J’ai partagé mes jours (et mes nuits) avec une Docteure en philo, qui l’a enseignée au niveau du bacc, à Toronto. Il me semble, de mémoire, que nos conversations à saveur philosophique (et ça pouvait durer jusqu’à 04hAM) volaient un peu plus haut que les énoncés de notre yogi de la Loi naturelle… qui n’a pour seuls lecteurs que lui-même et André Lefèvre, dit LARTISTE.

    Il est grand le mystère de la Foi.

  38. C’est vrai qu’on dirait un journal de lycéens vu le niveau. Je rigole même pas !

  39. La Nature Naturante et la Nature Naturée….Oh Boy!

    Mon chum philosophe me parle de Marx, Hegel etc…

    Si jamais un jour il se met à parler à la Beaudin, vous pouvez être certain qu’il va coucher dehors!

    Beaudin n’a pas étudié la philo, c’t’une joke! Un « cover » d’intello, classique chez les obscurantistes.

    Je lui demande d’arrêter d’étaler ainsi son ignorance, ça devient plus pénible que rigolo, ça fait même plutôt un peu pitié.

  40. Ces deux concepts sont chez Spinoza, mais ils ne veulent absolument pas dire ce que Baudin sort péniblement.

    « Natura naturans et natura naturata » chez Thomas d’Aquin et Spinoza.
    Ou la nature qui crée et celle qui est créée. C’est tout !

  41. Là où il est ridicule de la dernière folie, c’est qu’il essaie de caser un Dieu dans le discours de Spinoza qui a tout fait pour conceptualiser et atomiser ce concept. Il est si abstrait dans la philosophie de Spinoza qu’il est déjà un Dieu mort. Et je crois que Baudin l’a lu au premier degré.
    Spinoza était juif et polisseur de lentilles de visions au siècle de Huygens, quand on commençait à visiter l’infiniment petit et l’infiniment grand. Et même la peinture de l’époque était un leurre, dénommé « Schijnrealism » ou réalisme d’apparence. C’était une peinture hyperréaliste mais dont tous les objets étaient des symboles abstraits à déchiffrer.

    On a parlé de philosophie athée au sujet de Spinoza. Faudrait suivre Baudin !

    Et il faudrait enseigner à ces Baudineurs qu’il faut savoir comment lire les images, les objets et les textes. Ca s’appelle la méthodologie, ou ce qu’il faut apprendre et assimiler avant de prétendre à lire les images et les textes, voire les événements, pour ne pas se perdre à leur surfaces glissantes et mouvantes.

  42. Oh purée, Beaudin s’écrit avec un « e ».

    Même son nom te file le flou et l’approximation.

  43. Quant à qualifier Audubon de peintre de génie, comme le fait Fergus, il faut garder son calme. C’est de l’illustration didactique, et du point de vue plastique purement pictural il n’y a guère de nouveauté si remarquable dans les planches d’Audubon pour en faire un génie des arts.

    Il était surtout un homme des sciences.

    Et Fergus est bien gentil quand il voudrait baptiser Audubon dans les génies des arts plastiques, car ce n’est pas avec ses 110 lecteurs qu’il y arrivera.

    Demain, il va nous pondre un article sur Picasso méconnu. Comment, la plupart des Français se sont trompés sur le compte de cet artiste et qu’il aurait souffert toute sa vie des jugements hâtifs de ses contemporains. C’est pourquoi il s’est jeté dans la consommation des femmes et des taureaux. D’ailleurs, plus personne n’en parle, regardez la Presse, aucun article sur Picasso depuis des années. On l’a oublié. Oui ! allez Fergus, voilà une bonne piste pour votre prochain article sur Centpapiers, le journal qui est rempli de mots.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s