11 commentaires sur “L’État, une hydre fasciste et liberticide?

  1. Comment se fait-il que des personnes irrationnelles pensent que les gens vont agir de manière rationnelle?

  2. @papi

    J’oubliais, le gouvernemaman nippon a fait des exercices pour les tremblements de terre et il a édicté des normes de construction anti-sismiques. Le tyran! Les Japonais devraient être armés de sabres pour reprendre leur pays et créer le parti du thé vert.

  3. @ lizzie

    «Comment se fait-il que des personnes irrationnelles pensent que les gens vont agir de manière rationnelle?»

    Parce qu’une personne irrationnelle ne sait pas qu’elle est irrationnelle, sinon, elle serait rationnelle et saurait qu’elle est irrationnelle… Oups ! 😉

  4. Le coin-coin de Jean-Loque le Plouc

    À 11H, ce matin, Jean-Loque le Plouc m’écrivait:

    les libertariens arrivent à vivre avec les décisions municipales, car c’est le pallier gouvernemental qui est le plus près des citoyens!!!

    C’est déjà un début mais ça démontre que Jean-Loque ne comprend rien à rien.
    Soit, il faut des administrations locales.
    Mais peut-on laisser les administrations locales se comporter en petits roitelets, accorder les contrats de déneigement au frère du maire, sans appel d’offres, et le contrat de construction de l’aréna à un entrepreneur mafieux qui avait organisé l’élection en échange d’un peu de graissage de patte aux dépens des contribuables?
    Non.
    Comment empêcher ça?
    En faisant des lois… à Québec.
    Bref, le gouvernement, que ce soit conforme ou non à ton petit catéchisme du parfait libâââârtarien, demeure un « mal nécessaire ».

    = = =

    C’est ça qu’il appelle une opinion? Moi, j’appelle ça de l’endoctrinement et de l’abrutissement.

  5. Le coin-coin de Jean-Loque, homme de science auto-proclamé

    À 21h54, Jean-Loque le Plouc m’adressait ce savant commentaire:

    Ne venez pas me dire que vous venez tout juste de vous rendre compte que l’eau et le nucléaire ne font pas bon ménage!!! Les réacteurs nucléaires surchauffent, car le tsunami a envoyé de l’eau dans ceux-ci, ce qui crée une réaction!!!

    Et que se passe-t-il, normalement, quand un réacteur surchauffe, hein??? Il y a un risque d’explosion!!! Mais, ce serait pire, si c’était une pétrolière, car le pétrole n’est pas une énergie propre, contrairement au nucléaire!!!

    = = =

    Le pétrole est un produit chimique; il n’est pas facilement bio-dégradable mais on peut, quand on y met le prix (ce que BP a refusé de faire dans le Golfe du Mexique), le neutraliser… avec d’autres produits chimiques. C’est un peu comme le sol sous mes plantations de conifères, dont les aiguilles sont acides; je puis chauler le terrain et rétablir le PH à un niveau acceptable.

    Le plutonium et le strontium, c’est une chose. La radioactivité en est une autre, et ce n’est PAS un produit chimique. On ne sait PAS comment s’en débarrasser.

    = = =

    Cela dit, concernant les réacteurs, informe-toi mieux que ça, calvaire! S’il y a surchauffe, c’est PAS parce que de l’eau provenant du tsunami a infiltré le réacteur. L’explication est ici:

    Sources contactées par l’AFP: Jean-Mathieu Rambach, ingénieur expert en génie civil à l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) ; Olivier Gupta, directeur-général de l’Autorité de Sûreté du nucléaire (ASN) ; et Bertrand Barré, conseiller scientifique chez Areva.

    Q: Comment est protégé le réacteur d’une centrale nucléaire ?
    R: La matière radioactive est séparée de l’environnement par trois barrières: le « crayon » qui enveloppe l’uranium (sous forme de pastilles) ; la cuve et le circuit primaire qui sert à véhiculer la vapeur d’eau ; et enfin l’enceinte de confinement. Au Japon elle est constituée d’un « liner », ou « peau métallique », ancré dans des parois en béton et fermé d’un couvercle. Ce liner est muni de capteurs.

    Q: Que se passe-t-il en cas de séisme comme au Japon ?
    R: Dès qu’une secousse est détectée, les capteurs déclenchent des barres constituées de matériaux « neutrophages » qui s’insèrent automatiquement dans le réacteur et évitent la propagation de la réaction nucléaire. Le réacteur est de facto à l’arrêt. C’est la première parade et elle a très bien fonctionné au Japon. Cependant la réaction nucléaire continue à un niveau beaucoup plus faible et il faut alors refroidir le réacteur.
    Mais le système principal et celui de secours ont été vraisemblablement endommagés par le séisme.

    Q: Quelle conséquence en cas de panne du refroidissement ?
    R: Le fait est que le réacteur a continué à chauffer, avec des températures de l’ordre de 1.000 degrés. Une réaction chimique s’est alors produite, fabriquant de l’hydrogène qui a dû se répandre dans l’enceinte de confinement. Au Japon, les opérateurs ont alors libéré une partie des gaz contenus dans l’enceinte de confinement, mélange de vapeur d’eau, d’éléments rédioactifs et d’hydrogène.

    Q: A quoi est liée l’explosion survenue samedi dans le réacteur japonais ?
    R: Vraisemblablement, le gaz produit a été évacué dans la partie supérieure du réacteur et a fait sauter un panneau soufflant qui le recouvre. L’explosion aurait donc des causes chimiques (l’hydrogène) et ne serait pas liée à une réaction nucléaire. L’enceinte de confinement est intacte car le taux de radioactivité mesuré est plutôt faible.

    Q: Qu’est-ce qu’une fusion au sein d’un réacteur ?
    R: La fusion au sein d’un réacteur correspond à la surchauffe du combustible qui commence à fondre et à couler, comme une bougie. Il devient alors difficile à refroidir et les gaines qui retiennent les produits radioactifs n’existent plus. Les produits radioactifs vont alors passer dans l’eau qui circule théoriquement en circuit fermé.

    Q: Y a-t-il actuellement fusion au sein du réacteur japonais ?
    R: Très probablement selon les informations disponibles. Si c’est le cas, elle se traduira par la présence d’un magma appelé corium, qui résulte de la fusion des métaux présents et de l’uranium lui-même.
    Le corium pourrait alors se retrouver en fond de cuve, la perçer à son tour en la chauffant, s’en échapper et tomber dans le fond de l’enceinte de confinement. Le béton peut encore jouer un rôle de refroidissement et l’explosion n’est pas automatique.

  6. «les administrations locales se comporter en petits roitelets, accorder les contrats de déneigement au frère du maire, sans appel d’offres, et le contrat de construction de l’aréna à un entrepreneur mafieux qui avait organisé l’élection en échange d’un peu de graissage de patte aux dépens des contribuables?»

    Hey, la «vieille japanouille à barbichette», comme le disait le grand Pierre Falardeau, à l’endroit de ce pathétique personnage qu’est David Suzuki, c’est parce que les libertariens n’appuient nullement la corruption et la collusion!!!

    «Comment empêcher ça?»

    On fait des enquêtes, on charge les policiers d’arrêter les coupables et on jette les coupables en prison!!!

    Ce à quoi je réponds à Jean-Loque qu’il n’y aura pas d’enquête sans qu’une Loi soit adoptée pour instituer une enquête au moyen d’une Commission. Ou sans qu’une Loi n’ait été d’abord adoptée pour nommer des enquêteurs permanents. Dans un cas ou comme dans l’autre, il faudra baliser les droits des enquêteurs.

    Pas plus tard qu’hier, Jean-Loque me renvoyait à un billet qu’il avait rédigé le 19 mars 2010 et dont je cite un extrait. On pourra juger de l’incohérence de Jean-Loque.Trop drôle…

    Voici comment s’installe la dictature, mes amis, c’est-à-dire subtilement et graduellement!

    1) Cour suprême du Canada, avril 2009, jugement unanime!

    La police peut fouiller dans vos poubelles, sur votre propriété, et se servir des éléments recueillis durant cette fouille pour obtenir un mandat de perquisition de votre domicile, le tout sans que ceci ne constitue une atteinte à votre droit à la vie privée.

    En l’espèce – mais Plouc n’en avait soufflé mot dans son billet, c’est la poubelle d’un dangereux trafiquant d’ecstasy qui avait été fouillée. Le contenu d’une poubelle placée à l’endroit prévu pour sa cueillette n’appartient plus à l’accusé; c’est ce que la Cour avait déterminé; il ne s’agit donc pas d’une fouille illégale!

    Bref, Jean-Loque nous dit, d’un côté de la gueule, qu’il faut faire des enquêtes et arrêter les coupables. De l’autre côté de la gueule, quand les policiers mènent efficacement une enquête contre un trafiquant d’ecstasy, il qualifie ça de dictature.

    Faudrait te brancher, le Plouc!

    Et reconnaître qu’il ne suffit pas d’autoriser l’enquête policière; le législateur doit la baliser, au moyen de lois et de règlements. Sauf que c’est justement ça qui « alourdit » l’appareil de l’État et déplait tant aux Libâââârtariens.

    = = =

    Les propositions de Plouc (expurgées de son bla-bla soporifique):

    1) élection à date fixe à tous les 4 ans avec deux tours de scrutin
    2) limite du nombre de mandats
    3) abolition de la ligne de parti (sauf sur les votes qui concernent le budget et sur les votes de confiance)
    4) référendum d’initiative populaire
    5) recall
    6) pouvoir de récuser des lois, et ce, en tout temps, etc.!!!

    Je suis d’accord avec les deux premières propositions. Pour ce qui est de la troisième, j’en changerais la formulation: la ligne de parti devrait pouvoir subsister pour un nombre limité de sujets, clairement intégrés au programme du parti. À titre d’exemple, on s’attend d’un député du PQ qu’il soit souverainiste et qu’il vote en conséquence. Mais quand ils nous ont fait le coup des fusions municipales, des opposants aux fusions avaient élu des députés du PQ sans savoir que le PQ ferait les fusions.

    Référendum d’initiative populaire? Pour donner aux hétéros – majoritaires – le droit de retirer des droits aux gays? Pour donner à la majorité un droit de vie ou de mort sur les minorités? C’est NON.

    Recall? Mon député refuse de voter en faveur de l’abolition des droits des gays, alors les hétéros votent en faveur de sa destitution? No way!

    Récuser les lois? No way! Aussi imparfaites soient-elles, vaut mieux un système stable qu’un régime où on devra toujours se demander si ce qui est légal aujour’hui risque d’être illégal demain, selon la bonne volonté des citoyens…

    = = =

    Plouc poursuit:

    Les seuls rôles du gouvernement central québécois, dans une future République souveraine du Québec, devraient être ceci: les Affaires étrangères, la Défense nationale, la Justice, la Sécurité publique, la protection de nos libertés individuelles, l’intégration de nos immigrants et la protection de notre langue nationale et de notre culture commune!!!

    Bien sûr, il aurait, aussi, le pouvoir de déclencher des Commissions d’enquête, de mettre sous tutelle les villes où il y a de la corruption et de nommer les juges de la Cour suprême, après que les candidats soient passés devant un comité d’élus et que leur candidature ait été entérinée par le 3/4 de l’Assemblée nationale!!!

    Tous les autres pouvoirs devraient être décentralisés aux régions et aux municipalités qui savent beaucoup mieux comment gérer leur territoire!!!

    Quelques omissions de taille: Plouc n’a inclus ni l’éducation, ni les affaires sociales, ni la santé, ni les ressources naturelles, ni la voirie, ni les transports. Qu’il laisse donc, ou bien au privé, ou bien aux régions.

    Est-ce bien réaliste de laisser la Conférence des Élus (ou whatever) de l’Abitibi-Témiscamingue décider des budgets de construction des écoles, universités, ponts et routes, hôpitaux… sur son territoire? Ils voudront attirer des médecins. L’Estrie courtisera les mêmes. Et la Côte-Nord. Alouette! Qui les aura, les médecins? Ceux qui les paieront davantage? Ça va finir par coûter cher, et les résultats ne seront même pas au rendez-vous.

    Autre exemple: La route 117 qui relie Rouyn-Noranda à Montréal intéresse l’Abitibi-Témiscamingue, l’Outaouais, les Hautes Laurentides, Laurentides-Lanaudière, Laval et Montréal. Qui c’est qui va planifier et coordonner? Si l’Abitibi entreprend d’en faire un « quatre voies » à chaussée séparée, ça sert à quoi si de Grand-Remous au milieu de la Réserve La-Vérendrye, l’Outaouais décide que c’est pas sa priorité? Et si l’Outaouais décide de ne pas ouvrir SON tronçon de manière adéquate, l’hiver?

    Avant que Laval ne devienne une ville fusionnée, de petits roitelets locaux ont « construit » le Boulevard de la Concorde. Résultat? Deux voies ici, 8 voies là, puis 4, puis 6… Crisse que ça roule bien! Des entonnoirs partout.

    L’autoroute métropolitaine, à Montréal? Ça date de Duplessis; chaque municipalité traversée par l’autoroute décidait de sa largeur et du mode de construction (au sol ou surélevé?). Chaque administration locale planifiait les approches de l’autoroute, avec le résultat que l’on sait: c’est tout croche!

  7. @ papitibi

    Un peut HS mais il y a un Duhamel qui me tape sur la rate et qui préfère sa sorte d’énergie. Allez donc voir.

    À remarquer qu’il est moins atomique que le petit scientifique sôcial.

  8. Pôv JLP

    « Ne venez pas me dire que vous venez tout juste de vous rendre compte que l’eau et le nucléaire ne font pas bon ménage!!! Les réacteurs nucléaires surchauffent, car le tsunami a envoyé de l’eau dans ceux-ci, ce qui crée une réaction!!! »

    Il ne sait pas que l’eau empêche la surchauffe!

    Taboire, il ne sait pas aussi que, des fois, il vaut mieux se taire que de passer pour un imbécile.

  9. « Les réacteurs nucléaires surchauffent, car le tsunami a envoyé de l’eau dans ceux-ci… »

    Et oui il ne sait pas que le réacteur est très étanche et sous pression.

    Il ne sait pas que le liquide qui passe dans le réacteur et qui chauffe l’eau est en circuit fermé et que l’eau chauffée par ce liquide fait tourner la turbine qui elle est à l’extérieur du réacteur. Que finalement cette eau est refroidie ou condensée par l’eau de la rivière ou du fleuve ou de la mer.

    Et si on ne peut plus pomper l’eau de la mer pour refroidir?

    Sa prends juste une petite artère de rien qui se bouche pour tomber par terre.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s