86 commentaires sur “La représentativité du Québec dans la fédération

  1. Est-ce que Harper va aussi diminuer le nombre de comtés dans l’I.P.E.? Cette province a un statut particulier quant au nombre de comtés.

  2. J’ai beaucoup de difficulté avec tout système qui s’éloigne un tant soit peu du système «un citoyen, un vote», que ce soit dans la confection de la carte électorale du Québec que dans le nombre de sièges à accorder à chaque province. Le Québec s’est toujours opposé (avec raison) à un sénat du type de celui des États-Unis (même nombre de sénateurs dans chaque province) sous le principe qu’on ne peut pas en démocratie accorder le même poids à l’Île-du-Prince-Édouard qu’au Québec. Il change d’idée quand il s’agit du nombre de députés. Désolé, nation distincte ou pas, la démocratie, c’est la démocratie.

    Le plus faible hausse démographique au Québec est en premier lieu la conséquence d’un choix, celui de limiter l’immigration, pour des motifs qui débordent l’objet de ce billet. Le Québec a récupéré il y a longtemps le pouvoir d’augmenter ou de limiter son immigration. Il choisit à chaque année d’accueillir moins d’immigrants en proportion du reste du Canada. C’est un choix dont il doit assumer les conséquences.

    Quant à la baisse de son influence, elle est réelle, mais était-on mieux représentés par 74 libéraux ou je ne me souviens plus combien de «progressistes-conservateurs» sous Mulroney? Le seul poids qu’on a gardé, c’est celui de pouvoir quitter cette fédération, mais on ne l’a jamais exercé. Le fera-t-on plus si on sent qu’on perd du poids? Je n’en sais rien, mais c’est vraiment pas le premier motif que j’ai de vouloir le faire!

  3. Lizzie dit :

    14 mai 2011 à 07:09
    « Est-ce que Harper va aussi diminuer le nombre de comtés dans l’I.P.E.? Cette province a un statut particulier quant au nombre de comtés. »

    Elle a aussi historiquement un statut très particulier quant à la péréquation. Est-ce encore la province qui retire le plus du programme de péréquation du Canada ? Cela, je l’ignore pour ne pas l’avoir vérifié depuis longtemps, mais elle a en été le principal bénéficiaire toutes catégories des décennies durant.

  4. Darwin dit :

    14 mai 2011 à 07:56

    « Je n’en sais rien, mais c’est vraiment pas le premier motif que j’ai de vouloir le faire! »

    Bienvenu dans le club. L’occasion est idéale, mais l’ensemble électoral québécois devra réellement être repoussé dans ses derniers retranchements pour enfin se réveiller, se redresser et se tenir debout comme un grand. À suivre… Ça, c’est ma seule certitude.

  5. @Lizzie

    L’Île du Prince-Édouard jouit d’un statut particulier, cadeau de John. A. McDonald. Ses quatre députés lui ont été garantis.

    Au moment de son entrée dans la Confédération, en 1871, elle comptait 94000 habitants; 60 ans plus tard, en 1931, elle n’en comptait plus que 88000. En comparaison, entre 1871 et 1931, la population du Québec avait été multipliée par 2.4 (à 2.9M) et celle de l’Ontario avait été multipliée par 2.11 (à 3.4M).

    In 1871, the colony began construction of a railway and, frustrated by Great Britain’s Colonial Office, began negotiations with the United States. In 1873, Prime Minister Sir John A. Macdonald, anxious to thwart American expansionism and facing the distraction of the Pacific Scandal, negotiated for Prince Edward Island to join Canada. The Federal Government of Canada assumed the colony’s extensive railway debts and agreed to finance a buy-out of the last of the colony’s absentee landlords to free the island of leasehold tenure and from any new immigrants entering the island. Prince Edward Island entered Confederation on 1 July 1873. – Wikipedia

    = = =

    Harper va nommer dans les prochains mois deux juges (ontariens) à la Cour suprême, en raison de la démission annoncée des juges ontariens Binnie et Charron. Les orangistes (et je ne parle pas du NPD!) ne vont sans doute profiter du focus sur la Cour Suprême pour dénoncer le fait que le Québec a droit à 3 des 9 juges. Que les juges formés en common law dans les autres provinces soient totalement ignorants de notre système de droit civil (dont l’Acte de Québec avait garanti la survie en 1774), ça, les Quebec Bashers s’en crissent. Après tout, on n’a qu’à nous assimiler, non?

    Quatre des neuf juges auront donc été nommés par Harper. Puisque la Cour siège rarement à 9 juges, de nombreuses décisions pourraient être rendues dès 2012 par un « banc » majoritairement harpérien. Let’s wait and see…

    Ça aussi, ça risque de susciter quelque remous au Québec, en termes de « conditions gagnantes ».

  6. @Darwin 07h56

    « Quant à la baisse de son influence, elle est réelle, mais était-on mieux représentés par 74 libéraux ou je ne me souviens plus combien de «progressistes-conservateurs» sous Mulroney? Le seul poids qu’on a gardé, c’est celui de pouvoir quitter cette fédération, mais on ne l’a jamais exercé. Le fera-t-on plus si on sent qu’on perd du poids? Je n’en sais rien, mais c’est vraiment pas le premier motif que j’ai de vouloir le faire! »

    = = =

    Avec égards, le poids du Québec ne réside pas dans la capacité de ses 75 députés de se défaire de la ligne de parti pour adopter une position « provincialiste ». Il réside plutôt dans le besoin qu’AVAIENT (jusqu’à cette année) les partis Libéral et Conservateur de faire élire un bon groupe de députés au Québec.

    Et à la question « What does Kwibec want », ces deux partis réagissaient en se demandant, à leur tour, jusqu’où devaient-elles aller pour donner aux Québécois l’impression qu’on tient compte de leur opinion, de leurs besoins, de leur spécificité?

    On sait maintenant qu’il n’est plus nécessaire de « séduire » les Québécois pour gagner une élection. Même dans un parlement où il fait élire 75 de 308 députés. Alors quand ce sera 75 sur 338…

    = = =

    Pas le premier motif de faire l’indépendance?

    Un Québec qui ne pourrait plus, d’aucune façon, se reconnaître dans le Canada, ça ne vous semblerait pas un motif suffisant?

    Pourquoi le Québec songerait-il à se séparer d’un Canada dont toutes les régions seraient – par hypothèse – majoritairement francophones et dont les habitants partageraient ses idéaux socio-politico-économiques?

    À l’opposé, qu’est-ce qui pourrait motiver les Québécois à demeurer dans un Canada qui rêverait (par hypothèse) d’une justice qui nous semblerait, à nous, trop répressive? Dans un Canada qui ne respecterait (par hypothèse) ni les droits de la personne ni l’environnement? Dans un Canada où, par hypothèse, on cesserait de percevoir des impôts destinés à partager la richesse et le bien-être?

    Jean-Luc Proulx, qui se dit souverainiste, appuie Harper et les Conservateurs; sans nul doute préfère-t-il un Canada de droite à un Québec social-démocrate. Moi, qui me dis également souverainiste, je n’ai jamais fait mystère de mes préférences. À un Québec qui serait – par hypothèse – sectaire, qui mettrait fin à ses programmes sociaux afin d’accommoder les grosses fortunes et les haut-salariés aux dépens des plus démunis, je préfèrerais un Canada soucieux de justice sociale et de protection de l’environnement.

    Si je suis souverainiste, c’est en raison de mes valeurs. Mais la souveraineté, à mes yeux, n’est pas une fin en soi. Elle n’est qu’un outil.

  7. Papi

    Première chose :

    La croissance démographique est plus faible au Québec que partout ailleurs en Amérique du Nord, sauf exceptions rares…..

    J’en ai déjà parlé ici:

    http://jeanneemard.wordpress.com/2011/03/20/demographie-immigration-et-vieillissement/

    Le taux des naissances a chuté.
    L’espérance de vie s’est accrue, et s’accroît encore, donc on vit vieux plus longtemps.
    Le baby-boom d’après la Deuxième Guerre mondiale commence à entrer à la retraite. (Les 47-67 ans)

    Darwin a parlé du choix du Québec à ne pas recevoir sa part d’immigrant par rapport au ROC, c’est un autre facteur, évidemment.

    Nous sommes bien les artisans de notre croissance démographique faible.

    Vous suggérez avec la question suivante :

    « Que serait par ailleurs la population du Québec, en 2011, si il avait pu bénéficier, comme l’Ontario, de l’expansion de l’industrie automobile? »

    La croissance démographique n’aurait pu être corrigée avec de simples mesures de ce genre.

    Je suis entièrement d’accord avec Darwin, le nombre de sièges doit tendre à une représentation proportionnelle à la population. On peut bien faire quelques exceptions pour l’IPE ou les Autochtones du nord, mais je ne vois pas pourquoi le Québec devrait conserver un poids qui sur représenterait son poids…

    Je vais prendre un break avant la deuxième chose dont je veux parler parce que ça va être moins l’fun….

  8. Oups! Je me suis mal citée…

    Correction:

    Enlever la phrase suivante qui n’a rien à voir avec l’affaissement de le croissance démographie.

    « L’espérance de vie s’est accrue, et s’accroît encore, donc on vit vieux plus longtemps. »

  9. Moi, je suis modéré depuis des heures…

    Tellement que je crois avoir envoyé deux fois le même commentaire, à quelques mots près… La parution d’un seul des deux serait suffisante et vous pourriez même effacer ce commentaire par la suite.

  10. @ Papitibi

    «Il réside plutôt dans le besoin qu’AVAIENT (jusqu’à cette année) les partis Libéral et Conservateur de faire élire un bon groupe de députés au Québec.»

    AVAIENT, comme vous le dites. Pourtant, si la motion du Bloc et celle de l’Assemblée nationale pour maintenir le poids ACTUEL du Québec (24,35 % des députés) avait été adopté, cela n’aurait rien changé, parce que… rien n’a changé! Il est certain que ce besoin serait encore moins important si cette proportion baissait, mais, je maintiens que cela n’est pas ma principale raison d’être pour l’Indépendance du Québec. Et, si je comprends bien votre commentaire, ce n’est pas non plus le vôtre ! Vous écrivez en effet : «Si je suis souverainiste, c’est en raison de mes valeurs.»

    C’est aussi pour moi un des motifs principaux. Cela me rappelle la cause Chantal Daigle. Vous vous rappelez sûrement quand la Cour d’appel avait donné raison (2-1) à son charmant conjoint, Jean-Guy Tremblay, qui voulait l’empêcher d’avorter. Cela a pris la décision (unanime !) de la Cour suprême pour renverser cette décision. Cela dit, elle n’avait pas attendu la permission et s’était de toute façon fait avorter. Il n’en demeure pas moins que j’ai rarement eu plus honte du Québec !

    Malgré cela, les valeurs ne sont pas la seule raison d’être indépendantiste. Préférerais-je rester au Canada avec un gouvernement NPD ou avoir un Québec indépendant avec une coalition Legault-Deltell ? Choix difficile s’il en est ! Avec le temps, je me suis mis à préférer l’autodétermination à la protection. Si on fait des gaffes, on les assumera !

    Bref, si la baisse du poids du Québec qui rendrait notre rôle moins important au sein du Canada ne me sourirait pas, elle est déjà au troisième rang parmi les trois motifs que je viens de mentionner ici (et il y en a d’autres !), avec les valeurs et l’autodétermination bien en avant !

    Et en plus, je le répète, je trouverais antidémocratique de conserver le même poids quand nous ne l’avons plus…

    Je peux comprendre, comme Koval, qu’il reste des exceptions comme l’IPÉ (dont le poids baisserait aussi…) ou les Îles-de-la-Madeleine au Québec, mais pas qu’on institutionnalise les exceptions comme le PQ le propose en mettant sur le même pied le principe de l’égalité des votes et celui de la grandeur d’un territoire. Je milite au contraire pour plus de proportionnelle, comme QS.

  11. @ mangouste rieuse

    «Est-ce encore la province qui retire le plus du programme de péréquation du Canada ?»

    À http://www.fin.gc.ca/fedprov/eqp-fra.asp , on peut voir les montants de péréquation par province. Si on divise par la population de 2010 (http://www40.statcan.ca/l02/cst01/demo02a-fra.htm ), cela donne :

    Île-du-Prince-Édouard : 2312 $/h
    Nouvelle-Écosse : 1238 $
    Nouveau-Brunswick : 1973 $
    Québec : 988 $
    Ontario : 167 $
    Manitoba : 1349 $

    Réponse : oui !

    Modérateur: Je viens de me rendre compte, à la lecture de votre « je suis modéré depuis des heures », que vos commentaires de 9h31 et 9h48 avaient été placés dans les SPAMs. D’autant plus étrange qu’avec 2 hyperliens seulement ça n’est pas un facteur…

    Pour ne pas le laisser enterré sous des comm. plus récents, j’ai modifié l’heure d’envoi du premier; le second étant presque identique (mêmes chiffres et hyperliens), je l’ai laissé dans les spams.

    Mes excuses pour le contretemps.

  12. @Koval 12h37

    « La croissance démographique est plus faible au Québec que partout ailleurs en Amérique du Nord, sauf exceptions rares….. »

    Je pense qu’il faut comparer avec des comparables. Le Québec est situé dans l’Est, dans l’extrême-Est, et en plus, il est bordé au nord par les glaces, au Nord-Ouest par les Baie James et d’Hudson, à l’Est par le Labrador (lui-même très peuplé!) et au sud-est par les Maritimes (de tous petits marchés). Le facteur géographique me semble constituer non pas un obstacle à la croissance démographique, mais du moins un facteur susceptible d’expliquer la faiblesse de la croissance lorsque comparée à celle de l’Ontario, des provinces de l’Ouest et de leurs prolongements au sud de la frontière.

    Dans le billet, j’ai parlé de la croissance démographique du Connecticut. Plus faible que celle du Québec. Puisque mon paternel était du Rhode Island, parlons du Rhode Island: de 1970 à 2010, sa population est passée de 946000 à 1052000.

    Terreneuve: 522000 en 1971, 505000 en 2006.
    Nouveau Brunswick: 634000 en 1971, 729 en 2006
    Nova Scotia: 788000 en 1971, 944000 en 2011

    = = =

    C’est ces données qu’il faut comparer au Québec. Pas les données de l’Alberta, du Texas, du BC ou de la Californie. Tout simplement parce que, partout en Amérique du Nord, il y a migration constante des populations, des emplois et de la richesse vers l’ouest. Tout le Nord-Est du continent en souffre… incluant la Nouvelle-Angleterre.

    Le Massachussets, tiens. Un autre exemple, qui peut ressembler davantage au Québec tant par sa population totale que par la présence d’un pôle de taille relativement comparable (Boston VS Montréal). En 1970, 5689000; en 2010, 6547000.

    Il me semble qu’en terme de croissance de population, quand on le compare à des entités géographiques comparables, le Qc se classe bien.

    Demeure, toutefois, la question du vieillissement, plus rapide ici et donc susceptible d’affecter la croissance à moyen terme. À moins, bien sûr, d’ouvrir les vannes.

    Mais aussi longtemps que nos lois linguistiques demeureront édentées, cette solution risque de poser un problème identitaire. Et la seule manière de régler ça, c’est la souveraineté.

  13. Analyse intéressante!

    Je suis d’accord avec toi – Harper devra naviguer avec prudence s’il ne veut pas diriger les gens vers la souveraineté.

    Néanmoins, je reste persuadé que le mouvement souverainiste doit renouveler son discours. Certes, un projet de pays est louable. Il faut cependant voir plus loin, soit quelle sera la réalité de ce pays souverain et, surtout, comment créer un projet rassembleur pour que la souveraineté cesse d’être associée à des blancs francophones…

    Je reste persuadé que les Anglophones et Allophones du Québec pourraient être des joueurs actifs d’un nouveau pays. Il s’agit seulement de trouver l’axe approprié. Les valeurs progressistes de l’Amérique du Nord, peut-être? L’environnement?

    Le problème avec la politique actuelle est qu’elle est gestionnaire et non pas visionnaire.

    C’est dommage – le Québec a un potentiel immense pour devenir la source d’énergie verte du continent. Personne ne semble s’y intéresser pourtant. Le Plan Nord et ses mines le prouvent bien.

    Modérateur: Salut! Comme c’était ton premier commentaire, il est passé par la file de modération (ici, c’est un automatisme programmé!), mais puisqu’il n’a pas été publié sur le champ, j’ai modifié l’heure… pour lui donner plus de visibilité.

  14. @Darwin 13h41

    « Cela me rappelle la cause Chantal Daigle. Vous vous rappelez sûrement quand la Cour d’appel avait donné raison (2-1) à son charmant conjoint, Jean-Guy Tremblay, qui voulait l’empêcher d’avorter. Cela a pris la décision (unanime !) de la Cour suprême pour renverser cette décision. Cela dit, elle n’avait pas attendu la permission et s’était de toute façon fait avorter. Il n’en demeure pas moins que j’ai rarement eu plus honte du Québec ! »

    You bet que je me souviens! L’avocat de Chantal Daigle, c’est l’avocat de Val d’Or dont je parlais récemment dans la Kaverne dans un dossier dont je ne veux pas parler publiquement. Le juge qui a rendu la décision de première instance, c’était mon vieux pote Jacques Viens, grand libéral devant l’éternel, ce qui n’avait pas empêché une autre Libérale bon teint, Lysiane Gagnon (elle a mal vieilli!) de se moquer allègrement de Viens, « obscur marguiller de la Paroisse Ste-Thérèse d’Avila, à Amos ». Marguiller. C’était pas vraiment une cause pour lui, ça!

    Oui, la Cour supérieure et la Cour d’appel avaient fait dur! Comme dans l’affaire Roncarelli c. Duplessis, d’ailleurs.

    La pensée politique (anti-nationaliste) de Pierre E. Trudeau a été fortement influencée par cet épisode. Il a d’ailleurs écrit (j’ai ça dans « Le fédéralisme et la société canadienne-française », 1967) qu’Ottawa était le grand frère qui protégeait les Québécois de leurs petits roitelets despotes.

  15. Darwin dit :

    14 mai 2011 à 13:42

    Merci beaucoup de l’information.

    Sur la prépondérance de la péréquation pour cette île, je tenais l’affirmation à cet effet d’un prof d’anglais prince-édouardien de l’Aviation royale canadienne en 1967. Pas jeune, tout cela…

  16. Papi

    Les démographes sont tous sur les dents, la population du Québec est la plus vieillissante si on la compare au ROC ou aux USA. Le Québec déclinera en population à partir de 2056 et ce, même avec les valves ouvertes déjà au max.

    En plus, la population braille déjà qu’elle n’a pas les structures d’accueils suffisantes pour le flot d’immigration….

    Vous pouvez bien me répondre que le Québec se classe aussi bien , démographiquement que le champ de patate qu’est l’IPE. Mais pour une province qui désire devenir un nation….

    De plus, ce déclin est la raison pour laquelle proportionnellement on aura moins de représentation au Canada….vous me répondez que tout va bien..

    Tout va plutôt mal, nous ne sommes pas maîtres de notre destin, et nous rétrécissons notre pouvoir dans le ROC.

    En plus, Marois et les péquistes vendent tellement mal le projet de souveraineté que j’en braille….Je suis tout à fait d’accord avec Le politico(b)logue, il faut absolument moderniser le discours sur la souveraineté.

    Où elle était Marois? Que fait-elle? Comment il se fait que devant la division énorme, la fracture immense qu’on vient de vivre avec le ROC, la Castafiore ne fasse aucune adresse à la nation?!?

    Elle s’est contentée de faire les yeux doux et de tendre la main à M Legault de droite, pendant que le peuple regarde à gauche!?!…quelle gourde.

    Je m’excuse, mais même les purs et durs ont envie de quitter le navire avec Marois, elle est tellement dépassée que même moi j’ai envie d’y renoncer….débandante plus que ça t’es raide mort!

    Le mouvement souverainiste fait rire de lui dans le ROC, un peu normal….on vient de tuer le Bloc en plus pour s’écraser un peu plus devant Harper…. Duceppe était le seul pion valable pour parler de souveraineté. Valable dans le sens que moins pire que Marois….

    Ben oui, je vais vivre dans l’espoir que le ROC nous tabasse assez pour qu’on se mette à avoir des élans souverainistes…ben oui, quel espoir!

    J’y crois pas, ça n’arrivera pas….on a montrer un imbécile comme Legault au peuple, contre la souveraineté, le peuple était prêt dans une proportion de 30 % à l’élire…..Tu le mets à la tête de l’ADQ, peut-être ça marche, un pas à gauche au fédéral, un pas à droite au provincial, c’est comme ça que les moutons gambadent à l’abattoir.

    Tk, la loi 101 risque de s’étendre au CÉGEP, quelle farce!

  17. « Tk, la loi 101 risque de s’étendre au CÉGEP, quelle farce! »

    Faudrait l’abolir ll’esti de français. Pu de problèmes calisse.

    Le français kosse ça donne?

    On pourrait devenir comme les newfies du centre qui, comme eux, parlent en anglas, à part les sacres.

    Manquera juste le pétrole.

  18. Youlle

    Je ne dis ni ne pense que le français n’est pas important….

  19. @ Papitibi 15:04

    «j’ai parlé de la croissance démographique du Connecticut. »

    Le taux d’immigration est beaucoup plus élevé au Canada qu’aux États-Unis. C’est un peu trompeur de comparer avec eux pour une situation qui concerne notre poids démographique au Canada, pas en Amérique du Nord. En plus du taux de natalité (pas tellement plus faible au Québec que fdans le ROC et même plus élevé depuis quelques années) dont on a parlé et du taux d’immigration plus faible dont j’ai parlé, il faut aussi considérer notre perte migratoire interprovinciale chronique, qui se compare à celle des provinces maritimes (quoique moins élevée historiquement qu’à Terre-Neuve). Voir la 7ème colonne de http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/migrt_poplt_imigr/601.htm

    Et, cette perte est en partie due à la situation économique, mais bien plus par nos choix linguistiques, que j’assume totalement.

    «Il me semble qu’en terme de croissance de population, quand on le compare à des entités géographiques comparables, le Qc se classe bien.»

    Pas au Canada, comparé à l’Ontario (quoique la différence s’est estompée depuis que des ontario quittent pour l’Alberta !) et aux provinces de l’Ouest, là où Harper veut augmenter le nombre de députés, avec raison…

    «la seule manière de régler ça, c’est la souveraineté.»

    Ça, on ne s’obstinera pas. Mais, pas en raison de la perte de notre poids politique…

  20. @Koval 17h33

    « En plus, la population braille déjà qu’elle n’a pas les structures d’accueils suffisantes pour le flot d’immigration…. »

    Structures insuffisantes? Ça dépend. Aussi longtemps que les masses d’immigrants débarqueront à Mourial et vivront dans un milieu essentiellement bilingue, ces masses vont continuer à s’intégrer de facto à la minorité anglo. Reste l’intégration culturelle, plus difficile pour les Hassidim et certains musulmans. Mais le problème est-il culturel? Ou religieux? Les deux paliers de gouvernement gèrent – ensemble – le flux des immigrants qui entrent au Québec et ils pourraient peut-être mieux coordonner leurs efforts et fournir aux aspirants des renseignements plus adéquats sur la société d’accueil. C’est pas quand ils sont rendus ici qu’on doit dire aux nouveaux-venus quelles sont nos balises (égalité des sexes, laïcité, etc).

    Les régions accueillent des immigrants… en nombre insuffisant; quand un Chinois ou un Égyptien s’installe à Rouyn-Noranda, il s’intègre. Sans que la société d’accueil (elle même beaucoup plus pluri-ethnique que les « sudistes » seraient portés à croire) n’éteigne sa spécificité, bien au contraire.

    = = =

    « Vous pouvez bien me répondre que le Québec se classe aussi bien , démographiquement que le champ de patate qu’est l’IPE. Mais pour une province qui désire devenir un nation… » De plus, ce déclin est la raison pour laquelle proportionnellement on aura moins de représentation au Canada….vous me répondez que tout va bien..

    Aussi bien, non seulement que ce « champ de patate q’est PEI », mais aussi bien que toutes les autres provinces de l’Est, et aussi bien que les États de la Nouvelle-Angleterre. Go West. Go South. Que l’on fasse mieux que le Massachussetts, c’est pas si mal.

    Faut-il s’asseoir la-dessus en se caressant le nombril? Non.

    Je ne réponds pas que tout va bien. Au contraire. Ce déclin relatif – en % de la population canadienne, le Massachussett, le Rhode Island et le Connecticut, pour ne nommer que ceux-là, le vivent aussi, dans le contexte US. Pour sensiblement les mêmes raisons, qui n’ont rien à voir avec la qualité de leur gestion. Sauf que la différence culturelle entre le Connecticut et le Missouri est moins grande que la différence entre le Québec et les provinces du RoC.

    Alors nous, on réagit différemment. C’est plus… viscéral, disons.

    = = =

    « Je m’excuse, mais même les purs et durs ont envie de quitter le navire avec Marois, elle est tellement dépassée que même moi j’ai envie d’y renoncer….débandante plus que ça t’es raide mort!
    Le mouvement souverainiste fait rire de lui dans le ROC, un peu normal….on vient de tuer le Bloc en plus … »

    Hum… je n’ai pu m’empêcher de sourire en lisant, dans la même phrase, les mots débandante et raide… M’enfin! Cela dit, oui, la madame fait prétentieux, elle manque de charisme, elle manque de couilles (!), elle n’est pas un chef très inspirant, et patati, et patata.

    Oui, il faudrait moderniser le discours souverainiste.

    Oui, ça m’inquiète de la voir incapable de grimper à 75% dans les sondages, quand on voit la sous-performance du Frisé.

    Non, je suis pas content de voir le RoC nous tasser comme une vieille chaussette percée dont il n’a plus besoin. Mais ça ne m’empêchera pas de me souvenir des causes des élans du passé vers la sécession, ni de ressentir que, habitués que nous sommes à dicter une partie de l’agenda, collectivement, on aimera pas pantoute nous faire jeter comme cette vieille chaussette que peut-être nous sommes devenus.

    On appelle ça un coup de pied dans le cul. Et des fois, ça marche!

  21. « Ben oui, on va sauver le français en forçant les gens à faire deux ans de plus d’école en français… en faisant confiance au PQ… »

    Bien si on ne force pas c’est donc dire que l’on peut afficher en Chinois en Anglais pis pas en français et permettre à tous d’aller à l’école primaire et secondaire en anglais.

    Chaque petit bout gagné en français est important. L’adversaire lui le rogne pas par petits bout sans s’arrêter. Ce n’est pas parce que le PQ est si ou ça que ce c’est moins important.

    C’est français ou pas, c’est tout.

  22. @ youlle

    «et permettre à tous d’aller à l’école primaire et secondaire en anglais.»

    Bravo, vous m’avez bouché.

  23. « …la madame fait prétentieux, elle manque de charisme, elle manque de couilles (!), elle n’est pas un chef très inspirant, et patati, et patata. »

    C’est le trop politically qui coule Québec. Que ce soit le PQ ou QS, ils ne sont pas capable de s’adresser au petit peuple moins instruit.

    Jean Crétien que je considère le meilleur politicien (politicailleux si vous voulez) du Québec. Il savait s’adresser aux moins fortunés culturels et il a gagné ses élections et SES référendums.

    Juste à lire papitibi, il pourrait employer facilement employer un langage que le petit peuple comprends et les autres aussi.

  24. @Youille

    Mais en même temps, vous êtes pas tanné comme moi des politiciens populistes et simplets? Il y a un tel anti-intelectualisme en amérique du nord.. des que tu parle bien et que tu montre une éducation, tu est ,dans une tour d’ivoire’…

    C’est pire cependant chez les afro-américains par example (latinos aussi?), où montrer une grande éducation, c’est ‘être ‘blanchis assimilé aux blancs’ chez certains… Attitude que dénoncent des gars comme Bill Crosby, Spike Lee et ce pasteur, hum…

    Chrétien était un imbécile de la classe de Bush Jr. Soyons direct. Rappellez-vous de ca fameuse citation sur les armes nucléaires.

    Si faut devenir comme cà pour avoir des victoires électorales..

  25. « Hum… je n’ai pu m’empêcher de sourire en lisant, dans la même phrase, les mots débandante et raide… »

    C’était voulu de ma part….mais en effet c’est une débandade! 22% de popularité dans les sondage la madame, égale avec Charest qu’on déteste et qui vient de faire une remontée.

    Son parti fait un peu mieux, 34% contre 30% pour les libéraux très impopulaires….issshhhh L’option de la souveraineté reste stable…

    Bon, maintenant, que je vous ai envoyé les fleurs, voilà le pot!

    Débandante et raide, c’est un peu contradictoire en effet, mais l’est-ce autant que de voter orange une semaine et vouloir défendre une option du Bloc l’autre semaine?

    C’est comme ces nationalistes qui ont peur de disparaître culturellement et voudraient moins d’immigrants, les réduisant à disparaître démographiquement…

    Faudra se démêler entre nous d’abord et ensuite face à Ottawa pour moins faire rire de nous par le ROC.

  26. «Attitude que dénoncent des gars comme Bill Crosby, Spike Lee et ce pasteur, hum…»

    Jesse Jackson ?

  27. Chu encore pas d’bonne humeur d’avoir perdu mon Bloc, ça paraît-tu?

    Papi commente: Je m’en serais pas douté! 😉

  28. « Mais en même temps, vous êtes pas tanné comme moi des politiciens populistes et simplets? Il y a un tel anti-intelectualisme en amérique du nord.. des que tu parle bien et que tu montre une éducation, tu est ,dans une tour d’ivoire’… »

    the Ubbergeek Je ne recommande pas de devenir simplet et manipulateur à la Bush à la PET ou Crétien.

    Je vaux simplement dire qu’un individu possédant doctorat ou une maîtrise peut s’adresser aux gens moins instruits.

    C’est aux gens instruits de se mettre à la hauteur du gars qui travaille à shop avec un sec 5, et non pas aux aux moins instruits de se mettre à la hauteur de l’universitaire.

    Pour se faire comprendre c’est aussi au plus intelligent de descendre le palier et non au moins que la moyenne de monter, ce qui est pour lui est hors de portée.

  29. @Koval 21h32

    « Débandante et raide, c’est un peu contradictoire en effet, mais l’est-ce autant que de voter orange une semaine et vouloir défendre une option du Bloc l’autre semaine? »

    Je ne crois pas à la politique du pire, et perso, installer Stephen Harper au 24 Sussex jusqu’au 19 octobre 2015, ça fait pas mon affaire, mais alors, pas pantoute. Souhaiter installer Harper confortablement, j’assimile ça à la politique du pire.

    Oui, j’ai voté NPD. Non, je n’en ai pas honte. Et non, je ne suis fier du résultat – ils sont si nombreux à avoir fait comme moi que le Bloc a perdu son statut de parti et a été décapité (perte de sa tête, Duceppe).

    Est-il mort pour autant? S’il meurt, ce ne sera pas pour avoir perdu 43 sièges le 2 mai, ce sera pour ne pas avoir compris qu’il a mieux et plus à faire que de se contenter de faire élire des députés… comme ces poteaux que l’on reproche au NPD.

    C’est quoi, l’âge moyen des députés qu’avait fait élire le Bloc en 2008? En Abitibi, Marc Lemay a 60 ans et Yvon Lévesque, 71. Et Duceppe? 63. Daniel Paillé? 60. Pierre Paquette, celui qu’on voit comme « la relève », en a 55. Y sont où, les étudiants et les jeunes professionnels qui se présentent pour le Bloc? Il n’y en a pas… ou alors, pas beaucoup.

    Peux-tu faire lever la pâte avec ça, ou est-ce la débandade assurée? Les jeunes – l’avenir de la nation et l’avenir du Bloc, peuvent-ils se sentir dans le coup alors que les députés qu’on leur demande d’appuyer ont l’âge de leur grand-père?

    Peut-on mobiliser les jeunes avec des vieux croutons qui ont mon âge, celui de Youlle, de Pouloutine, de Mangouste, de Darwin? Désolé, mais l’équipe, il faut la renouveler. Des idées neuves il faut apporter. Bin oui, crisse, à 55, 60 ou 65 ans, on peut encore penser, agir, diriger… À la rigueur, on peut même inspirer. Mais quand c’est l’ensemble (presque) de la députation qui a l’âge d’un gourou, là, ça ne peut plus inspirer.

    Le NPD a fait la preuve qu’on peut faire élire des jeunes. Voilà de quoi inspirer le Bloc, non?

    = = =

    Un sondage démontre que le lesssivage APPARENT du Bloc n’a en rien diminué la ferveur des souverainistes. C’est ce que j’affirme depuis le soir du 2. Mais moi, je ne pouvais parler que pour moi-même et les membres de ma famille. Là, ça se confirme.

    La prochaine fois, le Bloc sera plus fort. Tout simplement parce qu’il se sera renouvelé et qu’il aura renouvelé son discours et ses outils.

    J’irai pas jusqu’à dire que le Bloc devrait remercier ceux qui l’ont boudé… mais enfin, on verra en 2015. À moins que d’ici là la Pauline ait déjà gagné son référendum!

  30. Je réitère que l’indépendance du Québec ne surviendra jamais, pour la simple raison que le peuple québécois a perdu la mémoire et qu’il s’en fout royalement. Les générations X et Y, si elles font montre d’autant d’intelligence que les précédentes, souffrent d’une carence de mémoire historique. Aucun modèle à suivre. C’est la vie à l’instant présent, les tites veudettes qui disparaissent aussi vite qu’elles sont arrivées, les hommes politiques sans envergure qui ne peuvent aligner 2 mots sans la nécessité d’un contrôle sévère exercé par des « spécialistes » en communication (je vous assure que Duplessis n’en avait pas besoin de ceux-là) et tutti quanti.

    De toute façon, je ne serais pas fier d’un pays qui démonise ses politiciens d’avant 1960, comme si la Terre avait commencé à tourner à cette date. À cet égard, la souveraineté, en l’absence de conscience du passé, est chose inutile. Pourquoi donc la faire? donnez-moi une seule bonne raison de la faire, à part Harper. Si c’est uniquement pour changer des fonctionnaires 613 pour des 418, bof!

  31. « Peut-on mobiliser les jeunes avec des vieux croutons qui ont mon âge, celui de Youlle, de Pouloutine, de Mangouste, de Darwin?”

    Bon calvaire me voilà vieux, y croûton en plus. C’est le coup de vieux de avant-midi. N’ayant pas un cheveux gris, il fallait bien me rappeler mon âge. Par chance je ne suis pas encore un vieux schnock. Ben y me semble.
    ========
    Sa fait longtemps, 20 et plus que je dis que les séparatistes, le PQ et le Bloc ont négligé les jeunes. C’était au temps où Mario Dumont était président la Commission-jeunesse du parti libéral. Qu’y avait-il à cette époque pour les jeunes au PQ? Rien, sinon Jacques Parizeau qui faisait le tour des CEGEP et universités.

    « Des idées neuves il faut apporter. Bin oui, crisse, à 55, 60 ou 65 ans, on peut encore penser, agir, diriger… »

    Bin oui, absolument rien ne peut arriver avec la fougue de la jeunesse, alliée à l’expérience des vieux croûtons. Le NPD c’est le vieux croûton Layton et ses jeunes poteaux. Je doute que le NPD parviendra à organiser cette vague déferlante. Par contre, si le Bloc avait su attirer les jeunes, c’aurait été le tsunami. Avec le PQ et le Bloc il y a eu coupure entre les générations et ce n’est pas une exclusivité et de très loin.

    Dans Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, universitaire, a été très bien reçue. Deviendra-elle Québécoise? Séparatiste ou une fédéraliste dure?

    Bien malin qui peut dire ce qu’il en adviendra ou ce qu’elle deviendra.

  32. @Youlle 11h58
    « Dans Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, universitaire, a été très bien reçue. Deviendra-elle Québécoise? Séparatiste ou une fédéraliste dure? »

    Fédé. Elle a une bouille de fédé. Mais ça reste une belle bouille.

  33. «Deviendra-elle Québécoise?»

    Elle est née au Québec et habitait à Gatineau, si j’ai bien compris.

  34. @Poulou
    « De toute façon, je ne serais pas fier d’un pays qui démonise ses politiciens d’avant 1960, comme si la Terre avait commencé à tourner à cette date »

    Je sais, je sais, le Maurice, il est mort pauvre; vous en concluez que l’homme n’était pas corrompu.
    Bof! Le parti l’était, lui [1]. Alors ça fait de Duplessis un homme plus « propre »?
    Les politiciens d’avant 1960, ça inclut Louis-Alexandre Taschereau, qui fut PM de 1920 à 1936; « votre » Duplessis n’était-il pas lui-même porté à qualifier Taschereau de corrompu?

    Je ne dis pas que depuis l’élection de Lesage en 1960, les moeurs politiques ont été assainies. Bien au contraire, le gouvernement Charest a lui-même été aux prises avec certains retours d’ascenseur de la part de certains de ses ministres forcés, depuis, à démissionner. Et toute la lumière n’a pas encore été faite…

    N’étiez-vous pas de ceux, mon cher Poulou, qui appuyaient les conclusions de ces journalistes du Maclean’s à l’effet que Québec is the most corrupt province? Vous croyez que la corruption est née APRÈS Duplessis?
    ________
    [1] – Un cousin de ma mère, richissime propriétaire d’une entreprise de construction, pourrait sans doute en témoigner s’il n’était pas lui-même décédé en 1962. Sous Lesage, son entreprise était, disons, moins « concurrentielle », if you know what I mean.

  35. Me Pouloutine,

    Votre commentaire applique un baume apaisant sur la plaie de ma jeune vieillesse dont papitibi m’a affabulé.

    « Les générations X et Y, si elles font montre d’autant d’intelligence que les précédentes, souffrent d’une carence de mémoire historique.”

    Me Pouloutine, à vous lire, papitibi a bien raison de parler de vieux croûtons. Vous me donnez l’impression que mon très jeune fils de 25 ans pourrait vous donner des cours d’histoire ce qui n’est pas son domaine.

    Quant à l’histoire, les jeunes gens de mon âge qui l’ont appris vieux, du moins ceux qui ne sont pas trop vieux, souffraient d’Alzheimer profond. Heureusement les générations d’aujourd’hui peuvent bénéficier de l’écriture de l’histoire faite pas de vieux croûtons. C’est un plus pour eux et ils y ont facilement accès, contrairement à l’expérience des vieux.
    =========

    “…qui ne peuvent aligner 2 mots sans la nécessité d’un contrôle sévère exercé par des « spécialistes » en communication (je vous assure que Duplessis n’en avait pas besoin de ceux-là) »

    Bha! Duplessis était justement un de ces spécialistes. Il n’avait qu’à se consulter lui-même, ce qui lui facilitait les choses.

    Duplessis a été PM à une des meilleures époques de prospérité du Québec, c’est un fait, mais en était-il responsable ça c’est une autre chose. Duplessis a abusé du pouvoir comme bien d’autres gens de pouvoir. Relater ce fait n’est pas le démoniser et dire que c’est lui qui a réellement parti l’instruction au Québec n’est pas le glorifier.

    De plus si un jour des Québécois souverain veulent démoniser Duplessis et René l’Évesque ce sera leur problème, rien à voir avec la décision de se séparer pour devenir souverain.
    =======

    « À cet égard, la souveraineté, en l’absence de conscience du passé, est chose inutile. Pourquoi donc la faire?” donnez-moi une seule bonne raison… »

    Pourquoi le faire? Pour le contrôle, le CONTRÔLE Me Pouloutine, le contrôle de son économie, de ses piasses, de sa recherche et développement, de sa culture, le contrôle total de l’immigration, pour avoir la paix et faire de bonnes affaires avec l’Ontario, si sa leur chante bien entendu.

  36. @ Darwin

    « Elle est née au Québec et habitait à Gatineau, si j’ai bien compris. »

    Donc elle si l’est et risque de le demeurer. De plus ses instincts séparatistes camouflés dans sa région risquent de resurgir.

    Comme je dis sur celle-là je ne prends pas de paris.

    Elle est jeune et certainement souple d’esprit

  37. « Que serait par ailleurs la population du Québec, en 2011, si il avait pu bénéficier, comme l’Ontario, de l’expansion de l’industrie automobile? L’Ontario a pu bénéficier de politiques fédérales visant à multiplier les emplois manufacturiers dans l’industrie automobile; parallèlement, les politiques canadiennes ont accéléré le déclin de la base industrielle du Québec, plus ancienne et par conséquent moins concurrentielle et plus fragile. Le textile, par exemple. Pendant que le Canada importait du chômage au Québec, il créait des emplois en Ontario… Ça ne prend pas la tête à Papineau pour comprendre que là où il y a de l’emploi, là où se déplacent les populations [1]. » (papitibi)

    À tout cela il faut ajouter qu’au moment de l’union, le Québec a payé les infrastructures de l’Ontario, ce qui lui a permis de développer son industrie. Quant serait-il aujourd’hui si le Québec avait eu ces infrastructures dans le temps? Quant serait-il si tout l’argent, 12 milliards, que les Québécois ont investit dans l’automobile récemment avait investit au Québec?

    Pour avoir, il y a longtemps, payé les infrastructures des autres, le Québec s’est retrouvé sans emplois faute de développement. Ainsi les Québécois qui n’ont pas pu se trouver d’emplois ont peuplé 5 % des États Unis d’Amérique soit environ 14 millions et c’est sans compter une autre qui en bonne partie a peuplé le Canada et sa continueencore aujourd’hui. Imaginez sans ces « bois dans les roues » et toujours actuels, il y aurait aujourd’hui environ 25 MILLIONS de Québécois. Ça c’est sans compter qu’un troupeau en bonne santé économique se reproduit encore plus.

    La très jeune économie du Québec n’a jamais rien eu gratis, contrairement à l’Ontario. Cette jeune économie d’aujourd’hui, a été bûchée à pleine sueur et à bout de bras comme nos ancêtres l’ont fait pour défricher le pays. Ces défricheurs d’hier et d’aujourd’hui en sont rendus à la haute technologie pour développer cette économie naissante qui s’en tire le mieux en Occident. Dire qu’il y a plein de Québécois jeunes croûtons pour mépriser ces entrepreneurs défricheurs et les traiter de quêteux.

    Dire que M. Pouloutine se demande pourquoi se séparer.

  38. « Fédé. Elle a une bouille de fédé. Mais ça reste une belle bouille. » (papitibi)

    Dommage que je soit un vieux croûton. Mais peu être que je lui ferai au moins une petite bise.

    Papi ajoute: Parole de vieux crouton, moi aussi je lui en ferais une toute petite. Sur la joue, bien sûr! 😉

  39. Je ne tenterai pas de vous faire passer Maurice pour le plus saint des hommes, malgré qu’il s’en tire à mon avis mieux que bien d’autres. Ce que j’exècre, c’est l’idée saugrenue que tout a commencé avec Lesage et que l’Histoire avant lui est écrasée sous une chape de plomb. Ce ne fut pas la Grande Noirceur tant décriée par Laurendeau et consorts. Ce furent aussi des années plaisantes à bien des égards pour le commun des mortels.

    Quant à Roncarelli, au mois a-t-il pu se défendre et même gagner son point (ce bon vieil article 1053cc, que de souvenirs!), ce que n’a pu faire, plus récemment, Yves Michaud alors qu’une certaine Assemblée Nationale s’est prononcée ex cathedra et unanimement sur sa culpabilité. Et cette saga Roncarelli n’a-t-elle pas permis l’avancement du Droit?

    Youlle, le contrôle? vous croyez, à constater la façon de gérer des élites québécoises à la Ville de Montréal, que ledit contrôle sera assumé de meilleure façon par ces mêmes élites du fait de leur origine géographique?

    La piètre façon dont le PQ s’est occupé de la Culture lorsqu’il était au pouvoir n’est pas de nature à me faire endosser l’idée de souveraineté. Paradoxalement, le Canada aplus fait dans ce dossier que le Québec.

    Mais je ne crois pas que nous nous convertirons mutuellement de toute façon.

  40. « Au cours de l’entrevue, le nouveau député aura un oeil sur l’écran cathodique, et s’éloignera très peu d’un discours rodé, paradoxalement dénué de spontanéité pour un nouveau venu en politique. Il l’admet, il suit les conseils du NPD «de toujours répéter le même message pour que ça passe».

    Papi, mon député fédéral n’a que 19 ans et il a déjà une cassette dans la gueule, que dois-je faire!?!?

    Papi: attendre qu’il atteigne l’âge de raison! Mais ça ne devrait pas tarder, si je me fie sur l’exemple de Jean-Luc Proulx. À 22 ans, il avait atteint sa pleine maturité politique, qu’il dit. Faut pas désespérer!

    Sérieusement, là, c’est vraiment jeune, 19 ans. Mais tout aussi sérieusement, je dirai que le député Claude Charron, à 23 ans, n’était pas une nouille. Et je connais un tit-gars qui brasse pas mal, au Conseil municipal de Val d’Or. Francis Murphy a été élu en novembre 2005; il avait 20 ans. Et il a su faire sa place.

    Voir ici (et observez ce visage particulièrement juvénile, sur la photo prise en 2010. Imaginez-le, 5 ans plus tôt, quand il s’est fait élire!):

    http://www.valleedeloramosregion.ca/Actualites/Politique/2010-11-25/article-1994567/Francis-Murphy-pourrait-revenir-sur-sa-decision/1

  41. Moi je n’ai pas du tout envie de faire la bise à ce jeune député!

  42. @Youlle 14h36

    « il y aurait aujourd’hui environ 25 MILLIONS de Québécois »

    Hum… According to the U.S. Census Bureau of 2000, 5.3% of Americans are of French and/or French Canadian ancestry. French Americans made up close to, or more than, 10% of the population of: New Hampshire 25.2%; Vermont 23.3; Maine 22.8%; Rhode Island 17.2%; Louisiana 16.2%; Massachusetts 12.9%; Connecticut 9.9% – Wikipedia

    Mon père et la quasi-totalité de ses frères et soeurs sont nés au Rhode Island et au Connecticut; des frères et soeurs de ses parents s’étaient exilés au Massachussetts, au RI et au Connecticut, et plusieurs de ses cousin(e)s s’y sont établis à demeure. Des cousins germains à moi sont nés en Saskatchewan, leurs enfants se sont dispersés au Dakota.

    Mais si les Francos se sont d’abord mariés entre eux, ça n’est plus le cas. Ces 5.3% des Américains qui ont des racines québécoises ont aujourd’hui des gènes plutôt dilués. Si tous les ancêtres exilés étaient demeurés au Québec, il n’y aurait pas nécessairement 25M d’habitants au Québec.

    D’ailleurs, de nombreux Canadians ont des racines québécoises sans même le savoir… ils vivent en anglais, dans des provinces de langue anglaise. Suffit d’un mariage mixte pour que la langue française s’efface. Quelques-uns de ces descendants de Québécois redécouvrent leurs racines en faisant leur généalogie; comme je suis moi-même féru de généalogie, il m’arrive d’échanger des courriels avec de lointains « cousins », de Boston à Tucson, Arizona. Désolé, mais ils ne se considèrent pas vraiment québécois!

  43. Me Pouloutine,

    Comme je le dis Duplessis a abusé de son pouvoir comme tous les hommes de pouvoirs. Cela étant dis de ma part, je considère que ce personnage à été un des plus grands du Québec. Que sa fasse votre affaire ou non il est probablement une des sources du mouvement souverainiste et le premier à avoir apporté de l’indépendance au Québec, et certainement et bien avant Lessage et Lévesque, UN DES initiateurs de l’éducation de la révolution tranquille qui à mon avis est loin d’être tranquille.

    Quand je regarde l’année 1953 sur les bâtiments des écoles primaires et secondaires du Québec ce ne sont certainement pas Lesage ou G. Lajoie qui les ont fait construire. L’école neuve que je fréquentais en 1958 n’est certainement pas non plus de la révolution Au sujet de l’éducation que ce soit volontaire ou non, Duplessis a inondé le clergé qui en perdu le contrôle le ramenant ainsi au peuple.

    À mon avis ni Lessage, ni Duplessis et l’Évesque ne sont instigateurs de la révolution. Ils en sont des acteurs. À mon avis la première responsable de cette révolution est la radio qu’une grande partie des Québécois pouvait entendre et grâce aux connaissances technologiques de ces derniers fouineurs. Par la suite la télévision est arrivée. En quinze ans, cette TV a foutu le pouvoir traditionnel à la porte, c’est-à-dire la religion, les vieux croûtons libéraux et l’Union Nationale et qui, elle, était vue comme à la solde des évêques catholiques, ce dont je doute de Duplessis malgré les apparences. À mon avis il était bien hypocrite sur le plan religieux.

    Quand on parle de Duplessis, on parle de 35 ans en politique. Il est futile et erroné de juger ces 35 ans avec les normes d’aujourd’hui. Pour finir je vous dis ceci, Duplessis a aidé les Québécois, mais, il les a fourrés aussi.

    Je me promets depuis des mois de consulter une bonne connaissance, un professeur d’histoire, ancien conservateur devenu séparatiste et ministre au sujet de Duplessis. Si jamais j’apprenais quelque chose, je vous en ferais part.

    Pour finir, je vous encourage à continuer sur Duplessis et à être le plus impartial possible à son sujet. L’histoire n’a rien à faire avec les avis.

    Chaque homme a vécu en son temps selon et ce temps.

  44. « Moi je n’ai pas du tout envie de faire la bise à ce jeune député! » (Koval)

    Moi si, c’est une jeune député et très jolie.

    Le vôtre?

  45. @ papitibi

    « Désolé, mais ils ne se considèrent pas vraiment québécois! » (papitibi)

    Moi je ne suis pas désolé le moindrement.
    ======
    Du côté maternel de ma famille, ils sont environ une centaine aux États Unis arrivés vers 1970. Ils sont tous dans le même coin, encouragés par leur oncle qui lui est arrivé en 1958. Il voulait avoir des chiens de garde et de la main d’œuvre pour ses affaires. Les enfants de 3 ans de cette population n’ont aucune idée de ce qu’est le Québec et encore bien moins s’il existe.

    Tout ce beau monde aurait fait bien plus d’argent s’ils étaient resté au Québec en construisant sur la rive sud de Montréal.

    « Si tous les ancêtres exilés étaient demeurés au Québec, il n’y aurait pas nécessairement 25M d’habitants au Québec. »

    Absolument et parfaitement comme dirait le notaire. Mais ces si 14 ou 18M d’habitant étaient restés au Québec, ils pourraient aussi bien êtres 30 millions aujourd’hui s’ils avaient eu le contrôle de leur pays.

    Personne ne peut le dire.

    Quand les autres s’occupent de vos affaires, ils le font selon leurs avantages.

  46. Jolie la déco papi, vous avez repeint le background, il aurait fallu m’avertir cependant…

    Ça va très bien avec votre teint….

  47. @ Koval

    Ce changement est probablement temporaire; il m’a été inspiré par le blogue que nous connaissons et qui met en vedette le très gras, le très maigre et sa jolie soeur du gras double. C’est comme chez Rémi, même thème WP. Le fond noir me convenait, mais un beau vert genre « face à Papi », ça m’a semblé approprié…

    Mais un beau matin, il pourrait y avoir un changement de look; j’y réfléchis depuis kek mois.

  48. @youlle dit :
    14 mai 2011 à 21:55

    Bah, et si les gens pouvaient voir que des gens comme eux actuellement respectent les citoyens, en n’abaissant pas leur languages et idées pour ‘simplifier’ – un respect de leur intelligence, actullement?

    (C’est un peu non-PC, mais en traitant quelqu’un en un égal, au plan intelectuel c,est pour moi un respect)

  49. the Ubbergeek dit :
    15 mai 2011 à 20:35

    Je ne comprends pas.

  50. En bref; je veus des politiciens qui disent les vrais choses, les vrais mots. Termes simples et précis, mais aussi intelligents et détailés.

    un qui ne parlent pas à nous comme à des rednecks.

    Un peu comme Obama par example, qui me semble à été critiqué aussi pour sa ‘froideur intellectuelle’.

    Mais je veus de la Raison pure. Des faits, ‘juste les faits, m’dame!’.

  51. « Termes simples et précis, mais aussi intelligents et détailés. »

    C’est ce que je dis.

    Sa prend juste un mot que l’on ne connais dans dans une phrase pour ne pas la comprendre.

    Quand un orateur ne tient pas compte de ce fait, il fait chier bien du monde que je connais et passe pour un snob aux yeux des moins nantis. Le vote de ces gens à la même valeur que celui du millionnaire.

    Je suis convaincu que même le mot nanti que je viens d’écrire ne passe pas. Le mot pauvre passe lui.

  52. Mais en même temps, pourquoi évité un mot précis et intelligens?

    M’excuse le language, mais fuck le redneck qui comprend pas. Tant pis si il comprent pas, de toute facon, il serait pas d’accord avec le raisonement intelectuel probablement ou ne le comprendrais pas.

    Appelez-mois snob après cà, mais j’en ai mare de voir des gens devoir abaisser le niveau de language.

    Crisse, c’est pas une question d’inteligence même, mais culture personelle – et comment certains sont fiers de ne rien savoir de ‘Merde’ comme les arts ou sciences. Ou lire, c’est trop compliqué pour eux.

    Beurk.

  53. « Tant pis si il comprent pas… »

    Vous voulez dire que mon ex voisin très bon travailleur et citoyen qui est allé à l’école jusqu’en secondaire 2, s’il ne comprends pas les mots tautologie, La lapalissade, algorithme, profondeur de champ, stocke et phlébologie mérite d’être ignoré? Tans pis pour lui s’il ne comprends pas?

    Alors je vous fait part de ceci vu que vous aimez le haut langage:

    « La théorie des bandes est une modélisation des valeurs d’énergie que peuvent prendre les électrons d’un solide à l’intérieur de celui-ci. De façon générale, ces électrons n’ont la possibilité de prendre que des valeurs d’énergie comprises dans certains intervalles, lesquels sont séparés par des « bandes » d’énergie interdites. Cette modélisation conduit à parler de bandes d’énergie ou de structure de bandes. »

    C’est juste au cas où quelqu’un pourrait apprendre quelque chose afin d’éviter la sclérose intellectuelle. De plus c’est très utile dans la vie, surtout pour que toute la population puisse entendre ou voir ce que les politiciens veulent nous passer.

    Et si vous ne comprenez pas ce petit texte simple que je vous ai collé, allez-vous vous traiter vous-même de « fuck le redneck qui comprend pas » et fier de l’être?

    Si vous pour vous mon ex voisin moins cultivé qui ne comprend pas mérite votre respect de se faire traiter de « fuck le redneck qui comprend pas », quel respect méritez-vous vous-même? Avez-vous la même attitude avec les gens qui ont moins de connaissances? Où avec les gens qui ont des problèmes de santé?

    Le respect et l’attention Monsieur, ce n’est jamais à simple sens.

    Sans rancune Monsieur ou Madame!

  54. the Ubbergeek, pardonnez-moi, j’ai oublié.

    Je vous disais « Le respect et l’attention Monsieur, ce n’est jamais à simple sens. »

    J’ajoute:

    Il en est de même pour le mépris.

  55. Arogant? Oui. Mais si des gens sautent et pensent ‘SNOB!’ à l’usage d’un vocabulaire intelligent et riche, alors… BAH.

    C’est comme en effet ces tendances que certains afro-américains come j’ai dit plus haut de voir un language bon et une éducation qui se voi comme ‘acting white,, être un ‘oréo’ (noir à l’extérieur, blanc à l’intérieur). Frustrant pour des gars comme Spike Lee (qui est un peu aux afro-américains ce que Falardeau a été pour nous).

    Des fois, le Québec me tue, pour reprendre le titre de ce livre controversé des années 90s. être éduqué, diplomé et cultivé, une *tare*. ‘Des osties de logues/Joe Connaissant’, c’est tout que l’on est.

    Je l’ai vu aussi dans ma propre vie. C’est mal, d’être intelligent, je l’ai appris vite dans ma vie. J’ai vu les nouveaux Know Nothings. Les adeptes d’Arthur, celui qui professent sa haine des Logues et Artisses. Et autres trash radio stars.

    L’ignorance est glorifiée. Le savoir, ‘inutile’.

    Alors, m’excuse, mais je suis cynique et amer là-dessus. J’ai pas de sympathie tellement pour ceux qui méprisent le savoir.

    Ce genre de monde regarde les intellos avec mépris et sur d’avoir la ‘vrai vérité’, le ‘gros bon sens’ et tout. Votre ex-voisin était peut-être de la gang à l’école qui moquait les ‘bolés’ et ‘nerds’, one sais pas.

  56. @Geek 15h52
    « Appelez-mois snob après cà, mais j’en ai mare de voir des gens devoir abaisser le niveau de language. »

    Attention, là.

    Quand ils plaident des notions de droit complexe devant la Cour d’appel du Québec – là où nos clients sont rarement présents (y a pas de témoignage devant une Cour d’appel), les avocats DOIVENT utiliser des termes techniques, et quand l’un des trois juges leur sort une citation en latin, c’est pas le temps de lui dire « Sorry, I don’t speak Italian! »

    Mais quand ils s’adressent à leurs clients, ils ont intérêt à sortir de leur cage et à abaisser d’un cran leur niveau de langage. Deux crans, même, s’il le faut.

    Je livre souvent des textes à forte connotation juridique; j’essaie toutefois de le faire dans une langue accessible. Et quand on s’avise de m’insulter, je sors mon catalogue. Sur un blogue, il m’arrive d’écrire en anglais, parfois en latin, en français technique, en français châtié, en franssa, en joual, et en vulgaire… selon le sujet, selon l’interlocuteur, et selon le ton qu’il adopte.

    Mais quand je prépare (préparais, plutôt) une opinion juridique, je me contente du français technique, avec quelques incursions en langue vernaculaire (le criss de snob, il PERLE ici de la « langue de tous les jours« !) ou en latin, selon que le contexte l’exige.

    Certains de ceux et celles qui participent à mon blogue détiennent une expertise très pointue. Mais je leur suis reconnaissant d’évider d’en faire étalage par l’utilisation d’une langue ésotérique. Cela dit, je les encourage à dire qu’ils sont psy, mathématicienne, économiste, avocat, biologiste, historien, politologue, climatologue ou je sais trop, lorsqu’ils émettent un commentaire qui vise à informer les habitués du blogue.

  57. Ma montée de lait va plutôt dans un sens inverse – je peus très bien comprendre qu’on ‘droppe’ le language technique d’une profession pour parler à n’importe qui, c’est normal.

    Mais à ‘abaisser’ encore le language pour éviter les ‘mots trop compliqués qu’on comprend pô, tsé, soit pas snob’ ….

    Pourquoi faudrait-il cacher une belle éducation, la ‘castrer, par populisme?

  58. youlle dit :

    16 mai 2011 à 17:04

    Bonjour.

    J’ai connu un homme de la génération antérieure à la mienne qui a dû entrer sur le « marché du travail » après sa quatrième année primaire pour aider ses parents et ses frères et sœurs à se nourrir et à se vêtir, étant l’aîné et ayant déjà presque 12 ans. Le terme marché du travail n’existait pas dans sa région natale alors. Il a travaillé dur toute sa vie, par obligation au départ, par plaisir ensuite, et ce, jusqu’à deux ans avant sa mort, n’ayant pas le choix, étant en résidence pour personnes âgées et ne pouvant rien faire d’autre pour se tenir occupé que de regarder la télé. Il était millionnaire bien avant de prendre sa retraite, avait un langage paysan, parlait aussi l’anglais, paysan, mais était doté d’une intelligence certaine et prouvée. Peut-être n’aurait-il pas compris la grande majorité des mots rares du dictionnaire, mais il avait compris énormément de choses de sa dure vie, à commencer par respecter et à bien rémunérer ses employés (qui ont foutu des représentants syndicaux dehors à plus d’une reprise), à aimer sa femme et ses huit enfants, à les aider à réussir, etc. On ne peut donc juger les gens à leur apparence ni à leur langage. Je suis entièrement d’accord avec vous sur le plan langagier. Cet homme était très respecté dans sa petite ville. Cet homme était mon père…

  59. @mangouste

    Mes excuses personelles alors si je vous aurais froissé.

    Mais j,ai vu des choses dans ma vie qui m’ont montré qu’être intelligent des fois, c’est des fois une malédiction, une tarre. On m’a montré mépris et ridicule par ce que j’essaie d’aller plus loin que la base.

    Je suis sur que plusieurs comme moi ont grandis amer et ‘fru’, je suis surement pas le seul.

  60. the Ubbergeek dit :

    16 mai 2011 à 18:37

    Ce n’était pas nécessaire, car je ne vous visais pas, sinon je vous aurais adressé mon commentaire, mais vos excuses sont acceptées avec sincérité.

    Il est vrai que l’intellect passe mal, parfois, chez celles et ceux que cela horripile et qui vous catégorisent automatiquement sous divers noms et quolibets. Il appartient donc aux bien nantis de se modérer et de ne pas souffrir de pédanterie, une maladie pouvant être honteuse et sans pardon.

    De toute façon, l’attitude supérieure peut parfois être corrigée par celles ou ceux que l’on juge inférieurs, et c’est souvent une leçon d’humilité dure à accepter, mais efficace et qui ramène à un niveau plus social et sociable. On se fait ainsi plus d’amis, et l’amitié est souvent plus sincère et plaisante.

  61. Je crois personnellement qu’on ne dois pas diluer les concepts, les idées et les messages, mais qu’on peut s’exprimer de façon claire sans utiliser de termes hermétiques (merde, ai-je écrit «hermétique»…) de termes que seuls les experts comprennent ! 😉

  62. « Mais j,ai vu des choses dans ma vie qui m’ont montré qu’être intelligent des fois, c’est des fois une malédiction, une tarre. »

    the Ubbergeek, j’ai un QI d’environ 140 vérifié à l’université (UQTR) au département de psychologie. Au maximum 5% de la population est plus intelligente que moi. J’ai aussi comme seul diplôme, un secondaire quatre et général en plus, ou en moins je devrais dire. Aussi je dois vous dire que depuis 60 ans et 5 mois, je n’ai jamais encore arrêté de m’instruire. Pendant presque toute cette vie, j’ai fait vivre du monde ou des familles. Bon voilà une partie de mon CV de pauvre vieux croûton.

    Bien oui comme vous dites, les autres peuvent êtres jaloux de l’intelligence ou de la culture des autres.

    « Je suis sur que plusieurs comme moi ont grandis amer et ‘fru’, je suis surement pas le seul. »

    Voyez-vous the Ubbergeek, vous n’êtes pas le seul. Dès l’âge de cinq ans et deux mois à la petite école du rang*, j’ai appris que la culture n’était pas toujours de mon bord. J’étais le seul de ce petit bout de rang qui venait d’une famille cultivée et bien habillé. Bien sûr alors que la jalousie ou la compétition se sont installée. À cet âge, j’ai frappé un mur de béton. J’ai alors appris, comme Duplessis le disait, que plusieurs ne portent pas l’instruction. Remarquez qu’à l’époque, en 1954, je ne connaissais pas tellement Duplessis.

    J’ai alors appris que pour s’adresser à quelqu’un il fallait connaître son langage.

    Voyez-vous the Ubbergeek, depuis ce temps, comme bien nanti intellectuellement, ayant reçus bien des claques sur la youlle, j’enseigne à mes voisins, à ceux font partie du petit peuple. Je réalise à l’instant que c’est ce que mon grand-père faisait.

    the Ubbergeek parler aux moins nantis, ce n’est pas s’abaisser, mais se pencher vers leurs oreille.
    .
    .

    *Ça c’est la petite cabane avec un gros poêle qu’il y avait comme école dans les rangs en campagne chez-moi avant1958.

  63. @ mangouste rieuse 18:37

    J’ai relu votre texte trois fois.

    À chaque fois les larmes me viennent aux yeux.

    Vous avez été chanceux d’avoir un tel père.

    De très loin je ne peux en dire autant du mien, un de ceux qui ne m’a jamais respecté.

    Alors, avec mon baluchon, j’ai fait ma vie d’enfance et d’ado en apprenant de mon grand-père, de mes oncles et tantes et par moi même. Quelle chance j’ai eu de les avoir. J’ai commencé à gagner ma vie à 15 ans. À cette époque c’était l’école au secondaire plus 25 heures par semaine sur la ferme en plus de ma petite entreprise de meubles pour me gagner quelques sous.

    À six sept ans je voulais être architecte.

    À 24 ans je payais un salaires à mes employés à un meilleur prix que le mien.

  64. Bon, pour revenir au sujet….

    Le Québec en théorie n’a pas droit à plus de sièges par la même logique, ou on a pas assez augmenté de population?

    Et je sais que l,IPE a un status spécial (dùe à Laurier?), mais pourquoi pas un rééquilibrage là aussi?

  65. @Youlle
    « j’ai un QI d’environ 140 vérifié à l’université (UQTR) au département de psychologie. Au maximum 5% de la population est plus intelligente que moi. » – 20h00

    Ou bien le très Honorable Prof de McGill va être jaloux, ou bien il va être humilié qu’un non diplômé puisse lui chauffer les oreilles, niveau intellect!
    C’est pas lui qui parle de son QI, mais son Respectable Père Ovide le fait en son nom: « ça frise le 150 », à ce qu’il paraît. J’avais traduit par « Ça ne dépasse pas 140 ». Probablement plus réaliste, surtout que ses capacités apparentes, côté argumentation, le tirent plutôt vers le bas.

    Ma grande humilité est proverbiale; je vais donc m’abstenir de révéler mon excellent « score ». Mais je puis quand même confirmer que c’est supérieur à 100, et inférieur à 195. 😉

  66. @Geek 21h43

    « Le Québec en théorie n’a pas droit à plus de sièges par la même logique, ou on a pas assez augmenté de population? »

    Les ceusses qui jappent le plus fort contre la dilution du poids politique du Québec ne font pas valoir un argument politique (lié à l’idéal égalitaire cher à toute démocratie).

    Ils invoquent plutôt un argument d’ordre constitutionnel et relié à l’interprétation de cette loi de 1867 adoptée par le Parlement de Londres, le British North America Act.

    En droit, il existe un principe qui veut que le législateur ne parle jamais pour ne rien dire. Si le Parlement british a reconnu en 1867 que le nombre des députés du Québec ne serait jamais inférieur à 75, la démarche à suivre en 2011, c’est de se demander: POURQUOI cette garantie? Quel était le but recherché? Les Constitutionnalistes diraient qu’il faut rechercher le « pith and substance » de la Loi constitutionnelle de 1867.

    D’un côté, on peut argumenter que le but, c’était nécessairement de garantir au Québec essentiellement francophone un poids politique minimum. En 1867, le Canada était constitué de deux « grosses » provinces, Ontario et Québec, et deux plus petites, NS et NB. Se sont jointes des provinces qui, au moment de leur entrée dans la Confédération, étaient des quantités négligeables sur le plan démographique.

    De l’autre côté, on peut certainement invoquer les précédents que constituent l’augmentation régulière du nombre des députés, au fur et à mesure que la population augmentait à l’ouest de l’Outaouais.

    Les précédents constituent AUSSI du droit. Même à ce niveau (ce ne sont pas des jugements, mais qu’importe).

    Bon… assez de ces choses abstraites pour ce soir!

  67. @ papitibi

    Boff! Avec tous les risques qui me restent à vivre, je me calisse de mon QI et d’en parler. À remarquer que j’en ai déjà eu honte.
    ============

    « Ou bien le très Honorable Prof de McGill va être jaloux, ou bien il va être humilié qu’un non diplômé puisse lui chauffer les oreilles, niveau intellect! »

    J’ai un peu l’impression que vous avez déjà lu quelque chose entre moi et le prof de McGéligéling vous.

    Depuis les événements dont je doute, il ne m’a jamais répliqué. Il me néglige. Pourtant je suis du monde ben ordinaire, la moitié du temps j’écris en joual.

    ==========

    « …mais son Respectable Père Ovide le fait en son nom: « ça frise le 150″ »

    Évidemment le « porteur » officiel de l’officieux titré de McGéligéding exagère grandement les belles histoires au profit de son maître que je ne connais pas.

    À mon Humble avis je pense que votre humilité proverbiale est bien réelle. Votre humble score pourrait bien être à mi-chemin ce ce que vous écrivez.

    Papi réplique en toute humilité: vous êtes perspicace! 😉
    Mais comme mon ex était à 150, je demeurais l’idiot de la famille! Ô triste sort que le mien…

  68. @ Papitibi

    «En droit, il existe un principe qui veut que le législateur ne parle jamais pour ne rien dire. »

    J’ai déjà utilisé cet argument dans une cause d’assurance-chômage. Le juge m’a demandé si j’étais avocat. J’ai répondu non. Il a dit que c’était très fort. Je savais que j’avais perdu…

    En fait, je n’avais pas de cause, mais il fallait la plaider quand même. J’avais un tout petit argument avec ce «on n’écrit pa pour ne rien dire» (c’était une clause de convention collective sur les payes de vacances en fiducie que j’essayais d’étendre aux congés des Fêtes…). J’ai gagné quelques mois et 75 % de la cause en raison de la prescription de trois ans ! Quand on ne peut pas gagner par la porte d’en avant…

    Papi: Ce principe est l’une des bases des règles d’interprétation. Quand il a le choix entre deux interprétations d’un article de Loi au sujet duquel les Tribunaux supérieurs n’ont pas encore fourni leur interprétation, le juge doit tenter de donner un sens au texte. S’il est là, il y a une raison. Et si on utilise deux mots différents, faut voir si ça ne traduit pas deux sens différents.

    Bref, l’idée, c’est qu’il faut présumer que l’auteur du texte de loi savait ce qui était déjà en vigueur et que si il a ajouté quelque chose, c’était pour changer quelque chose au droit existant.

  69. Of course j’oubliait idiotement le trucs des peuples fondateurs et tout…
    mais jamais le ROC accepterait cà.

    Papi: Pas sûr… En ce sens que la conséquence politique d’accorder un siège, 3 sièges ou je ne sais trop – aux Premières nations, ça n’empêchera pas le PCC d’obtenir une majorité. Par contre, si des sondages réalisés au profit des Conservateurs devaient confirmer que la population est opposée à une telle mesure, alors Harper va dire non. Un peu comme Bourassa dans le temps, il gouverne en fonction des sondages.

  70. « Évidemment le « porteur » officiel de l’officieux titré de McGéligéding exagère grandement les belles histoires au profit de son maître que je ne connais pas. »

    Mon QI vient de faire Géligéding.

    J’aurais du écrire:

    « Évidemment le « porteur officiel » que je ne connais pas, l’officiel de l’officieux titré de McGéligéding exagère grandement les belles histoires au profit de son maître. »

    ============

    C’est bizarre, j’ai comme une impression inexpliquée!

    Je me sens espionné et j’entends comme un espèce de Géligéding, moi qui est mal entendant. Ha! Ha! c’est l’aura. Non non, oui oui, c’est l’aura d’un lauréat. Non, hélas c’est une ombre couché sur le sol incapable d’être elle même, esclave de la Gloriole impuissante qui lui cache la lumière.

    Papi: « Je me sens espionné »

    Normal! Le Père Ovide lit ce blogue. Je m’en rends compte quand il transmet des commentaires (que je ne publie pas), ou encore à travers les outils que WordPress met à ma disposition.

  71. @Papi

    Se rappeller que chez la gauche canadienne aussi, ont est opposé souvent à donner du ‘nanane’ au Québec, comme Rabble le montre…

    Le NDP est devant des choix difficilent.

  72. «Bref, l’idée, c’est qu’il faut présumer que l’auteur du texte de loi savait ce qui était déjà en vigueur et que si il a ajouté quelque chose, c’était pour changer quelque chose au droit existant.»

    Et ça débouche souvent sur l’intention du législateur !

  73. @ papitibi

    Mai qui est donc ce Père Ovide?

    Papi: C’est « Respectable », Simon Picotte. Respectable, Soutasse, Shikatronics, Psychic, et des dizaines de pseudos qu’il utilise pour troller. Quant au pseudo-honorable, dont l’islamophobie est bien documentée, on le voit parfois intervenir sous le pseudo de OBAM, sur le blogue de l’édito, et sous le pseudo de ARABE (Le Devoir). Faut l’ faire!

  74. The finest troll ever this side up of Madison-Dixie Line!

  75. Papitibi,

    « et sous le pseudo de ARABE (Le Devoir). Faut l’ faire! »

    Ainsi que dans le blogue de R Hétu, mais rarement depuis quelques semaines. Par contre, il y en a un autre, Ahhhh (ou quelque chose du genre), qui me fait penser à nono.

  76. youlle dit :

    16 mai 2011 à 21:05

    Désolé. Je viens juste de repérer votre message. J’ai la même sensation que vous quand je relis mon texte. Mon père est décédé à 91 ans. Je vois que vous en avez bavé un coup également, mais que vous avez heureusement eu l’aide de vos grand-parents et oncles, ce qui n’est pas du tout à dédaigner. J’ai un excellent souvenir de mon grand-père paternel, qui m’a fait découvrir les bois et la nature. Je vous souhaite une retraite heureuse.

  77. mangouste rieuse dit :

    17 mai 2011 à 16:23

    « J’ai un excellent souvenir de mon grand-père paternel, qui m’a fait découvrir les bois et la nature.  »

    Le mien à fait la même chose avec moi. Il m’a fait découvrir à 6 ans, avec son canif noir que les bouleaux coulaient comme les érables à sucre.

    La tante qui m’a servi de mère à aujourd’hui 93 ans et conduit encore son auto pour sortir le samedi.
    .
    .

    PS. Juste un petit commentaire: Vous connaissez la vie vous!

  78. Papi un QI C’est logarimtmyque. Un QI de 105 comme le mien ne verra pas de différence avec un de 110. Mais quand tu tombes dans à 140. De 140 à 150 c’est comme si le 150 était 1000 fois plus intelligent.

    Même principe que les tremblements de terre avec l’échelle de Richter. La différence entre 6 et 7 et 7 et 8 n’a aucune commune mesure. Donc un QI de 140 ne chauffe pas les oreilles à un QI de 150.

    Va pas dire ça à Youlle. Il semble bien convaincu d’accoter le Doc. Laissons le rêver. Je ne viens pas ici pour faire de la peine à personne.

    Papi: Pour les non-initiés, Vice-Admirable, c’est Simon Picotte, dit le Père Ovide. Relationniste attitré du soit-disant Honorable, dont il affirme que son QI « frise » le 150.

    J’en doute. Pour réussir un PhD, un QI de 125 suffit. Au fait, le QI des deux-tiers de la population se situe entre 85 et 115, et 95% se situent entre 70 et 130.

    Par ailleurs, ton affirmation à l’effet que QI de 150 est 1000 fois plus performant qu’un QI de 140, c’est de la fabulation. Mais si tu avais raison, alors là, je vais devoir éviter d’aller à la piscine, avec un cerveau aussi lourd en matière grise. Cela dit, bien sûr, en toute humilité et dans le contexte de ton commentaire. 😉
    http://en.wikipedia.org/wiki/Intelligence_quotient

  79. Et bien voilà que je viens de connaître l’admirable Père Ovide bien vissé.

    Il va se noyer dans son humilité le pauvre. Imaginez se dire des millions de fois moins performant que son maître. Faut avoir des deux genoux bien collé par terre.

    « Papi un QI C’est logarimtmyque. » (Père Ovide)

    Foutaise d’admirable ignorant. Le QI en chiffres n’est même pas une mesure précise. Alors on utilise plutôt le rang centile dans la population et encore. C’était le cas dans mon test, les tests, une multitude je devrais dire.

    J’ai connu un 140 au collège, mais naïf comme sa se peut pas.

    Être plus ou moins intelligent que le naïf docteur laplote ne me fais pas un plis de plus ou de moins sur’l sac à couilles et même s’il est naïf il sait a qui ne pas s’adresser pour rehausser QI.

  80. @ mangouste rieuse

    17 mai 2011 à 16:23

    Tout cela me ramène au texte de papitibi alors qu’il parlait de vieux croûtons du Bloc. Je disais que l’idéal était le mélange de jeunes fougueux et de vieux expérimentés.

    J’ai bien hâte de voir si le père Layton et l’oncle Tomas seront à la hauteur.

  81. Ha ha ha! Vraiment trop comique ce concept de cerveau mesurer sur l’échelle de Richter….un ptit robinet derrière la tête avec ça!?!?

  82. @Koval 22h02

    Ce qui rend l’homme admirable (ou respectable, ou honorable…), ce n’est pas le pseudo. Ce sont les attitudes, les idées, les réalisations… Et la capacité de ne pas dire n’importe quoi. Triste (pour reprendre un mot lu ailleurs!)

  83. Youlle,

    17 mai 2011 à 17:19

    RAPPEL : Peut-on mobiliser les jeunes avec des vieux croutons qui ont mon âge, celui de Youlle, de Pouloutine, de Mangouste, de Darwin? (Papitibi)

    Merci de vos commentaires, qui me rappellent ma lointaine jeunesse.

    Quant à votre post-scriptum, « PS. Juste un petit commentaire: Vous connaissez la vie vous! », je pense pouvoir affirmer, sans risque de me tromper, que je suis le doyen des croûtons auxquels fait amicalement référence l’Hôte du présent blogue. La différence qui me tient à cœur plus que tout par rapport à bon nombre de croûtons, c’est que je suis entouré de jeunes, des ami(e)s de mes fils, des joueurs de foot et d’autres sports que pratiquent mes fils, des étudiants de niveaux primaire, secondaire, collégial et universitaire (mes nombreuses familles paternelle, maternelle et frangine, ainsi que celles de ma femme), et j’encourage ces jeunes sans cesse, me servant de mes failles comme exemples à ne surtout pas suivre, etc. J’ai le sentiment que leur bien-être est aussi important que le mien, car les jeunes sont notre avenir. En pur égoïste, j’ajouterais que nous aurons besoin de leur contribution au système de santé, à la Régie des rentes, etc. Après tout, nous avons contribué et profité de ce système de protection sociale, même mal en point comme il l’est depuis un certain temps, et il ne serait que justice que nos héritiers puissent avoir l’espoir d’un avenir meilleur grâce au marché du travail et à leur préparation académique pour profiter pleinement de ce marché, qu’ils contribuent eux aussi au système social et qu’ils en retirent les fruits quand cela sera nécessaire, et ainsi de suite pour leurs héritiers et ami(e)s de leurs héritiers…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s