78 commentaires sur “Retrousse-Kahn, ou la Justice en rut

  1. D’après vous, Papitibi, la juge Jackson serait-elle plus sévère à l’encontre de Strauss-Kahn parce qu’il est un homme, accusé de tentative de viol d’une femme ? Un juge aurait-il possiblement été plus souple ?

    Donc, le maire de New York peut nommer les juges au tribunal pénal de Manhattan. Cela me semble bien particulier…

    Bloomberg étant ce qu’il est, y aurait-il influence possible pour ou contre l’accusé dans ce cas précis ?

    Votre analyse est très intéressante à lire, et j’anticipe les développements new yorkais à venir avec impatience, histoire d’apprendre si les erreurs qui se sont produites jusqu’à présent, selon vos dires, viendront surgir au visage de la police et de la juge…

    Sarkozy sera-t-il magnanime au point d’oser demander des mesures d’assouplissement pour le socialiste Kahn, que je considère comme étant pris dans presque le même genre d’engrenage auquel la prison de Guantanamo et ses justiciers militaires nous ont habitués. À suivre…

  2. @Mangouste¸

    « la juge Jackson serait-elle plus sévère à l’encontre de Strauss-Kahn parce qu’il est un homme, accusé de tentative de viol d’une femme ? Un juge aurait-il possiblement été plus souple ? »

    Je ne crois pas que ce soit un facteur.

    = = =

    « Donc, le maire de New York peut nommer les juges au tribunal pénal de Manhattan. Cela me semble bien particulier… »

    La madame siège au sein de ce qu’on appellerait ici une Cour municipale. Encore que si les pouvoirs de la Cour municipale des petites villes du Québec (juges à temps partiel; ils demeurent avocats!) se limitent à juger des infractions aux règlements municipaux, de mémoire, à la Cour municipale de Montréal les juges (à temps plein) de la Cour municipale peuvent juger des gens accusés de violation à des articles du Code criminel…

    Sauf que c’est pas le maire « Je sais rien » Tremblay qui nomme les juges à SA cour municipale!

    Que la nomination vienne du maire ou de l’État, par ailleurs, ça n’est pas ce qui m’inquiète le plus. Moi, ce qui m’inquiète, aux USA, ce sont les juges qui sont élus pour 4 ans, ou ceux qui sont nommés pour X années. Car dans l’un ou l’autre cas, ils ne jugent pas en fonction du droit ou des faits mis en preuve, mais ils s’organisent pour rendre des décisions qui assureront leur réélection ou la reconduction (prolongement) de leur mandat.

    Ou alors, ils donnent à penser quel est le cas.

    Et ça n’est pas bon pour l’image de la Justice et la confiance qu’on peut avoir en elle.

  3. « Le problème, ici, c’est qu’il n’existe aucun traité d’extradition entre les USA et la France, semble-t-il. »

    Il en existe un mais il n’obligerait pas la France à donner DSK en cas de fuite, alors moi, je suis d’accord avec la juge.

  4. Merci de l’information, Papitibi.

    Si ce que vous avez écrit sur les juges municipaux s’avère, Strauss-Kahn n’est pas sorti de Rikers Island sans qu’une autre prison soit prévue pour lui, mais je pense bien que le soutien politique devrait faire son petit bout de chemin en sa faveur. Quant à son efficacité, j’ai un énorme doute, compte tenu du puritanisme des États-Unis, ce pays inventeur du Playboy et d’autres revues spécialisées du même acabit pourtant. Hefner a fait ses chous gras avec l’« immoralité » chez les puritains. Deux poids, deux mesures ?

    Courrier international a titré un article ainsi :

    Non, Strauss-Kahn n’est pas la victime !

    http://www.courrierinternational.com/article/2011/05/18/non-strauss-kahn-n-est-pas-la-victime

    Pour les curieux qui, comme moi, aimeraient en savoir davantage sur la prison de Rikers Island, aller à : http://www.satellite-sightseer.com/id/1102

    Ainsi qu’à : http://maps.pomocnik.com/rikers-island-new-york-usa/

    EXTRAIT :

    Rikers Island is the name of New York City’s largest jail facility, as well as the name of the 413.17-acre (1.672 km²) island on which it sits, in the East River between the boroughs of Queens and the Bronx (40°47′28″N, 73°52′58″W), adjacent to the runways of LaGuardia Airport. The jail complex, operated by the New York City Department of Correction, has a budget of $860 million a year, a staff of 10,000 officers and 1,500 civilians to control a yearly inmate population of up to 130,000. The official permanent population of the island, as reported by the United States Census Bureau, was 12,780 as of the 2000 census.

    The island is named after Abraham Rycken, a Dutch settler who moved to Long Island in 1638 and whose descendants owned Rikers Island until 1884, when it was sold to the city for $180,000 and has been used as a jail in one form or another ever since.

    The facility generally holds about 15,000 inmates at a time, although the daytime population (including staff) can be 20,000 or more.

    The facility, which consists of ten jails, holds local offenders who are awaiting trial and cannot afford or cannot obtain bail, those serving sentences of one year or less, and those temporarily placed there pending transfer to another facility which does not have space.

  5. @Mangouste rieuse

    Le premier lien que vous avez mis reflète pas mal ma pensée sur cette histoire, c’est réconfortant à lire, merci.

    J’en cite un bout:

    « L’acte d’accusation, faisant état de gestes graves, et la possibilité réelle que l’homme puisse quitter les États-Unis justifient la rigueur judiciaire exercée à son endroit. Cela ne présume en rien de la suite des choses. Les fausses accusations existent. En revanche, être clouées au pilori est encore un risque auquel s’exposent bien des femmes agressées, surtout si l’homme visé est riche, puissant et entouré. Sexisme et classes sociales forment souvent un couple infernal dans ces histoires. L’anonyme femme de ménage du Sofitel, résidente du Bronx, doit maintenant vivre cachée parce que tout à coup son parcours est mêlé à celui de DSK et qu’on lui prête de sombres desseins. C’est injuste pour elle. Et cela le sera tant que la justice n’aura pas tranché autrement. »

    @Papi

    Je dois malheureusement vous reprocher la chose suivante: Je veux bien qu’il soit présumé innocent, mais pourquoi vous croyez aveuglément les avocats de l’accusé?

    Il y a deux version, celle des autorités et celle de DSK, vous avez l’air de croire d’emblée la version de DSK à l’effet qu’il était avec sa fille, qu’il n’a pas fuit….

  6. @Koval 9h38

    « Je veux bien qu’il soit présumé innocent, mais pourquoi vous croyez aveuglément les avocats de l’accusé?
    Il y a deux version, celle des autorités et celle de DSK, vous avez l’air de croire d’emblée la version de DSK à l’effet qu’il était avec sa fille, qu’il n’a pas fuit…. »

    La mécanique est plus complexe que ça.

    D’une part, il y a les policiers qui disent – sur la foi de leurs seules impressions – qu’il fuyait. La preuve qu’il est parti précipitamment, disent-ils, il a oublié son cell dans la chambre d’hôtel et on l’a ramassé dans un avion en partance pour « abroad ».

    D’autre part, il y a les gens de l’hôtel – des témoins indépendants dont il n’existe aucun motif de ne pas les croire – qui affirment (témoignage verbal ou affidavit?) que c’est l’accusé qui les a prévenus de l’oubli de son cell (premier pas en vue d’une récupération du bidule lors de son prochain séjour ou par envoi postal). Et il y a aussi les gens de la compagnie aérienne qui devaient certainement pouvoir confirmer que le billet avait été acheté des semaines à l’avance.

    Ou alors il y a cette question des avocats aux policiers: Mister Officer, avez-vous cherché à confirmer vos impressions de fuite en vérifiant auprès des autorités de l’hôtel ou auprès du service de réservations du transporteur aérien? Si la réponse est NON, alors les policiers ont pas fait leur job.

    Au Canada, ce serait une faute déontologique que de cacher de l’information à la défense: la seule cause que défend la poursuite (le State Prosecutor, à NYC), c’est celle de la vérité. Le Prosecutor n’est pas là pour obtenir une condamnation; son seul mandat, c’est de faire triompher la justice. Au contraire, le procureur de la défense a pour mandat de faire acquitter son client… en trichant le moins possible.

    Je réitère, Koval, que la preuve d’un risque quelconque de fuite ne repose que sur les conclusions qu’ont tirées les policiers de prémisses dont la fausseté était facile à établir. Les enquêteurs n’ont aucune excuse, le cas échéant, pour ne pas avoir vérifié auprès du transporteur aérien si les allégations de l’accusé étaient bien fondées (Misteur Officeur, ziz plane ticket azze binne bogte srie or fore wiks ago). Il leur appartenait également de vérifier les prétentions de DSK auprès des autorités du Sofitel.

    S’ils ont caché de l’info au juge, c’est malhonnête; au Québec, ils pourraient faire face à une plainte déontologique mais je ne sais pas ce qu’il en est à New-York. Et si la juge a eu accès aux versions des gens du transporteur aérien et de l’hôtel Sofitel, et si malgré tout elle base sa décision sur le témoignage de policiers qui ont bâclé leur enquête (négliger de vérifier les allégations, c’est bâcler l’enquête), alors c’est une erreur de droit.

    Si, au contraire, l’avocat de DSK a sciemment trompé la cour en affirmant faussement que son client a appelé le Sofitel pour confirmer l’oubli de son téléphone, alors c’est lui qui risque d’être radié du Barreau de NY. Je doute qu’il accepte de courir un tel risque. Même chose s’il avait menti à la Cour concernant la réservation d’un siège d’avion.

    Quant à DSK, il n’est pas assez con pour mentir sur ces deux points-là. S’il l’a fait, il sera facile de démontrer qu’il a menti, et s’il devenait manifeste qu’il a menti là-dessus, il aura alors perdu toute crédibilité et il aura beau nier les affirmations de la « victime », personne ne le croira.

    C’est avec tout cela en tête que je me permets d’affirmer encore une fois que la décision de Jackson me semble entachée d’une erreur grossière et constitue un déni de justice à l’égard d’un DSK qui a droit à la présomption d’innocence, après tout!

  7. @ papitibi

    Il y a une mauvaise senteur là dedans dont je me suis rendu compte qu’après coup qu’elle ne disait pas ce qu’il fallait dire.

  8. Yves Boisvert y va de ses commentaires dans La Presse:

    Mais ne confondons pas réputation d’un accusé et présomption d’innocence.

    Boisvert détient un diplôme en droit mais chez lui, ça n’est pas toujours la garantie d’un commentaire intelligent. Certes, il ne faudrait pas confondre la réputation de l’accusé et la présomption d’innocence. Mais il faut vraiment être naïf – ou malhonnête -, pour laisser entendre que l’humiliation publique d’un homme, avant même le dépôt de l’acte d’accusation, et la destruction fortement médiatisée de sa réputation, n’auront aucun effet sur son droit à la présomption d’innocence.

    Sera-t-il possible de former un jury dont aucun membre n’aura pas été contaminé par ces images?

    Une accusation criminelle étant publique par définition, il y a quelque chose de chimérique à vouloir interdire la diffusion de ces images. C’est ravaler le principe à sa portion la plus superficielle que de vouloir contrôler des images autrement publiques.

    Quand il s’agit d’un procès criminel, mieux vaut être accusé dans les systèmes de droit anglo-saxons qu’en France.

    La «vraie» présomption d’innocence, c’est-à-dire l’obligation qu’a l’État de démontrer hors de tout doute la culpabilité d’un accusé, cette pierre angulaire de la justice criminelle britannique, est beaucoup mieux protégée par toute une série de garanties procédurales -avec les dérives que cela comporte ici comme aux États-Unis.

    Il suffit de suivre un procès en France pour s’en convaincre : le droit au silence n’existe pas, le droit à l’avocat lors de l’arrestation est quasi inexistant, l’exclusion de preuves obtenues illégalement ne se compare pas, etc.

    Tout cela est vrai. So what? Parce que c’est bien pire ailleurs, il faudrait fermer les yeux sur certains travers de la Justice à l’américaine? Désolé, mais je ne boirai pas de cette eau-là.

    Par ailleurs, Yves Boisvert fait mine de ne pas avoir VU que des photos de Strauss-Kahn menotté et déjà humilié circulaient déjà AVANT le dépôt de l’acte d’accusation. Oui, bien sûr, les actes d’accusation, ça appartient au domaine public. Mais ça n’a rien à voir avec la situation d’un Strauss-Kahn déjà traîné dans la boue AVANT le dépôt des actes d’accusation.

    Par contre, je vais passer sous silence les liens étroits de Nicolas Sarkozy avec la famille Desmarais, celle qui, par entreprise interposée, paie à Yves Boisvert son salaire; je refuse de soulever l’hypothèse que ce maelström médiatique autour de Strauss-Kahn-le-candidat-qui-était-pressenti-pour-remplacer-Sarko-à-la-présidence-de-la-République puisse faire l’affaire de la famiglia.

  9. Eh bien moi, je suis assez surprise qu’on se compassionnent devant un accusé menotté, c’est la première fois que je vois du monde pleurer pour ça, pourtant, il y a des lustres qu’on agit comme ça….Pourquoi DSK?!?!

    Parce qu’il est français?
    Parce qu’il est riche?
    Parce qu’il est haut placé?
    Parce qu’il est vieux?
    Parce que ce n’est qu’un agression faite sur une femme?

    Non mais c’est étrange qu’on remarque ce truc banal d’images d’accusés menottés….

  10. @Koval 15h05

    Ma réaction à l’affaire DSK n’a rien à voir avec son orientation politique, son orientation sexuelle, sa judéité, sa fortune, son âge, son rang social ou la nature des accusations portées contre lui. Je réagirais de la même façon si c’était Sarah Palin qui avait été menottée et exposée aux médias avant d’être accusée de (mettre ici une infraction, au choix).

    C’est une réaction de JURISTE. Period.

  11. Retrousse-Kahn, ou la Justice en rut

    Je me rappelle les films de westerns, ou dans un village quant un meurtre était commis, on cherchait un coupable. On en trouvait un qui passait par là hasard et on l’accrochait à un arbre.

    Justice était faite.

    Sa fait un sacré bout de temps que je me dis que tout ce qui se passe à partir du moment où un crime à été commis jusqu’au jugement devrait être complètement secret. Par la suite les médias pourraient s’en donner à cœur joie et publier dans les moindres détails la cause, ce qui ne serait pas payant, bien entendu.

    On peut imaginer un parent accusé d’agression sur ses enfants, l’enseignant (ante) accusé d’attouchement sur ses élèves. Pour ces deniers, la vie du conjoint et des enfants qui n’ont rien fait, ni sus, ni mérité devient un cauchemar pour la vie.

    Personne, ni la société n’ont avantage à savoir ce qui se passe devant le juge pendant une cause à l’exception de ceux qui veulent empocher du fric.

    À moins que je j’erre dans un espace que je ne connaîtrais pas.

    Papi commente: Hum… il faut conserver aux procès matrimoniaux leur caractère privé, et aux autres, règle générale, leur caractère public. C’est le prix à payer pour que la population ne puisse pas croire que tout est arrangé d’avance.

    Mais il y a des limites au caractère public. Comme je l’ai dit, quand ils se sentent épiés, les témoins cessent de TÉMOIGNER et, ou bien ils figent, ou bien ils se donnent en spectacle, sans égard à l’intérêt de la justice.

  12. Je comprends papi, mon commentaire ne s’adressait pas à vous en particulier…

    Je me pose des questions c’est tout, cette histoire de traitement médiatique supposément abject nous saute dans la face tout à coup, pourtant, c’est une pratique courante….ici aussi je crois bien..

    Il y a eu les pleureuses de Cantat, et maintenant les pleureuses de DSK.

    Cela n’a rien à voir avec votre billet, je voulais soulever simplement qu’il est étrange que DSK fasse réagir autant à ce propos…pendant des années, on a vu des inculpés se faire menotter en pleine télé, pourquoi, pour une fois, on soulève ce problème.?

    Qu’est-ce que cette histoire a de si particulier qu’on questionne nos médias et nos façons de faire?

    Peut-être que ce n’est qu’un chire médiatique….en tout cas, moi, je n’ai pas eu d’état d’âme devant les images de DSK, à moins que je n’ai pas vu les bonnes choses ….

    Mais bon, je soulève un point un peu en dehors du sujet que vous abordez…

  13. @Koval 15h30
    « je voulais soulever simplement qu’il est étrange que DSK fasse réagir autant à ce propos…pendant des années, on a vu des inculpés se faire menotter en pleine télé, pourquoi, pour une fois, on soulève ce problème.? »

    Mon comptable n’est ni plus ni moins respectable que le maire de la ville… mais il n’a jamais eu la même notoriété. Résultat? Il se fait épingler pour viol, on publie sa photo, personne ne va réagir puisque, au fond, c’est un quidam, un no-name. Il est acquitté? Bof… dans deux semaines, personne ne se souviendra même du fait qu’il avait été accusé, et il n’en aura subi qu’un préjudice passager. Aucune incidence sur ses revenus ou sur son employabilité.

    Le maire de la place se fait épingler pour la même infraction (hypothétique, bien sûr). Disons, par hypothèse, qu’il est agent d’immeuble. Des milliers de personnes voient son visage toutes les semaines, dans l’hebdo local ou aux actualités régionales. Il est acquitté. Pas sûr qu’il va être réélu… Pas sûr qu’il ne va pas devoir s’exiler pour exercer son métier d’agent d’immeuble. Lui, ici, il serait « brûlé ».

    Est-ce que c’est juste? Non, mais c’est comme ça. Et voilà pourquoi, quand c’est DSK, ça soulève davantage de vagues que si c’était un groom de l’hôtel qui s’en était pris à une femme de ménage.

  14. Papitibi,

    Je me suis posé la question, ainsi qu’à vous, sur Bloomberg et ses allégeances possibles.

    Dans le site de R Hétu :

    Quand le maire Bloomberg condamne DSK

    DSK n’a pu échapper à la «perp walk», une pratique courante aux États-Unis. (Photo Daily News)

    En défendant la pratique du NYPD appelée perp walk qui consiste à à exhiber les prévenus sous l’oeil des médias, une pratique courante aux États-Unis qui n’épargne pas les célébrités, le maire de New York Michael Bloomberg a semblé condamner Dominique Strauss-Kahn avant même le début de son procès pour agression sexuelle et tentative de viol. Je cite sa déclaration sur le sujet :

    «Je pense que c’est humiliant, mais si vous ne voulez pas de perp walk ne commettez pas de crime. Notre système judiciaire fonctionne de manière à ce que le public puisse voir les auteurs présumés.»

    Les images de télévision et les photos montrant DSK à la sortie d’un poste de police d’East Harlem, les mains menottées dans le dos, entouré de détectives, ont suscité des réactions indignées en France, où une telle pratique est interdite.

    P.S. : Le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner a appelé hier soir le Fonds monétaire international à désigner un remplaçant intérimaire pour DSK, qui n’est pas à son avis en position de diriger l’agence.

  15. @ papitibi

    « C’est le prix à payer pour que la population ne puisse pas croire que tout est arrangé d’avance.  »

    Je demande l’avis d’un juriste: Quel est l’avantage pour le public ou la société de savoir ce qui se passe devant le juge PENDANT un procès plutôt que de tout savoir jusqu’à la dernière lettre APRÈS que le jugement est rendu?

  16. @Youlle 19h34
    « Quel est l’avantage pour le public ou la société de savoir ce qui se passe devant le juge PENDANT un procès plutôt que de tout savoir jusqu’à la dernière lettre APRÈS que le jugement est rendu? »

    Savoir ce qui se passe… tout simplement pour éviter que les gens inventent ensuite n’importe quoi, dans le genre: « une fois qu’ils sont tout seuls entre eux autres, l’avocat de l’accusé demande au juge et à l’avocat de la poursuite combien ils veulent pour que son client soit acquitté ».

    C’est malheureusement pas de la science-fiction; deux des frères de la mère de mes enfants ont toujours été convaincus que c’est comme ça que ça fonctionne. L’un des deux était convaincu que ça fonctionne de la même manière à l’hôtel de ville; pour m’inciter à étendre le périmètre d’urbanisation et favoriser ainsi la vente de SES terrains, il m’a offert une liasse de bruns… que j’ai refusée.

  17. @Koval 19h35
    « Du classique « c’est pas moi, je la connais pas! » on se retrouvera bientôt à l’autre encore plus classique « C’est elle qui l’a voulu »…… »

    extrait du lien fourni par Koval:

    Tandis qu’il se murmure que les avocats du patron du FMI pourraient plaider le consentement de la jeune femme devant la justice, l’avocat de la victime présumée a d’ores et déjà fait savoir par le biais de la chaîne NBC que sa cliente s’opposerait à cet argument.

    Quelques commentaires en vrac:

    a) dans les procès criminels en France, sauf erreur, la « partie civile » (victime) a un mot à dire sur le déroulement de l’instance et le choix des témoins.
    Au Canada, la victime a acquis tout récemment un droit – très limité – et ça concerne la lourdeur de la peine infligée. Mais ce droit ne s’étend pas au déroulement de la preuve administrée pour démontrer la culpabilité. Et l’avocat de la victime n’a pas non plus le droit de contre-interroger les témoins.
    Aux USA, j’ignore ce qu’il en est, mais ça ressembledavantage au modèle canadien qu’au modèle français.

    b) Avant que le Code criminel ne soit amendé il y a déjà un certain temps, au Canada, le procès de l’agresseur finissait par être le procès de la victime. À l’époque, l’avocat de l’accusé se donnait pour but de faire craquer la victime, de la faire passer pour une pute et pour une crisse de menteuse. N’est-il pas vrai que vous avez fait telle chose avec X, à telle date? Ça pouvait durer des jours!

    Encore une fois, je ne sais pas dans quelle mesure les avocats de DSK pourront ainsi torturer son accusatrice. Mais si la Loi leur en offre l’opportunité, ça pourrait ne pas être très joli. Et quand je parle de « torture » d’un témoin, je dirai simplement que j’en ai « cassé » quelques-uns, et c’étaient pas toujours de frêles jeunes femmes. De toutes façons, je ne faisais pas de procès criminels, moi.

  18. @ Papitibi

    «C’est une réaction de JURISTE. Period.»

    C’est clair. Je suis assez bien votre raisonnement, sauf pour un paragraphe.

    «Il ne fuyait pas en toute hâte, comme on l’a cru; au contraire, il a pris un repas avec sa fille …»

    Pourquoi n’avez-vous pas écrit «il affirme qu’il a pris un repas…». Nous n’en savons rien, rien n’est prouvé, comme vous le dites. Aujourd’hui, des journalistes avancent l’hypothèse qu’il plaidera plutôt le consentement.

    «Mais le patron du FMI pourrait tenter de faire valoir que la femme de chambre a consenti à avoir un rapport sexuel avec lui»

    http://www.cyberpresse.ca/international/dossiers/laffaire-dsk/201105/17/01-4400223-dsk-une-relation-consensuelle.php

    Comment a-t-elle pu consentir, s’il n’était pas là, s’il était en train de prendre un repas avec sa fille?

    Bref, j’aurais aimé que vous soyez aussi prudent avec la (les?) version(s) de la défense qu’avec celle de la poursuite.

  19. @Darwin 21h53

    « Pourquoi n’avez-vous pas écrit «il affirme qu’il a pris un repas…». Nous n’en savons rien, rien n’est prouvé, comme vous le dites. Aujourd’hui, des journalistes avancent l’hypothèse qu’il plaidera plutôt le consentement…
    … Bref, j’aurais aimé que vous soyez aussi prudent avec la (les?) version(s) de la défense qu’avec celle de la poursuite. »

    Intéressant. Mais j’avais déjà publié la réponse à cette objection, ce AM, à 11h08. Je n’y parlais pas spécifiquement du repas avec sa fille mais le même raisonnement s’applique, mutatis mutandis.

    Si, au contraire, l’avocat de DSK a sciemment trompé la cour en affirmant faussement que son client a appelé le Sofitel pour confirmer l’oubli de son téléphone, alors c’est lui qui risque d’être radié du Barreau de NY. Je doute qu’il accepte de courir un tel risque. Même chose s’il avait menti à la Cour concernant la réservation d’un siège d’avion.

    Quant à DSK, il n’est pas assez con pour mentir sur ces deux points-là. S’il l’a fait, il sera facile de démontrer qu’il a menti, et s’il devenait manifeste qu’il a menti là-dessus, il aura alors perdu toute crédibilité et il aura beau nier les affirmations de la « victime », personne ne le croira.

    C’est avec tout cela en tête que je me permets d’affirmer encore une fois que la décision de Jackson me semble entachée d’une erreur grossière et constitue un déni de justice à l’égard d’un DSK qui a droit à la présomption d’innocence, après tout!

    = = = =

    Darwin:

    Aujourd’hui, des journalistes avancent l’hypothèse qu’il plaidera plutôt le consentement.
    «Mais le patron du FMI pourrait tenter de faire valoir que la femme de chambre a consenti à avoir un rapport sexuel avec lui»

    Comment a-t-elle pu consentir, s’il n’était pas là, s’il était en train de prendre un repas avec sa fille?

    Le repas avec sa fille à sa sortie de l’hôtel, ça peut constituer à la fois un alibi ou la preuve qu’il ne cherchait pas à fuir après avoir commis un geste pour lequel il pourrait se sentir « vaguement » coupable.

    Il peut plaider avoir eu une relation CONSENSUELLE, puis avoir quitté l’hôtel en toute sérénité, la queue rassasiée et le coeur en fête, avant de rejoindre sa fille au resto. Je ne vois pas la contradiction, moi qui affirme que la preuve du repas avec la demoiselle peut servir deux objectifs:
    a) démontrer qu’il n’était pas pressé de « fuir », ou
    b) démontrer qu’à l’heure de l’agression alléguée, il n’était pas à l’hôtel.

    Évidemment, dans l’hypothèse B, il ne peut pas plaider en même temps qu’il a eu avec la femme de chambre une relation sexuelle avec son plein consentement!

    Vous savez, Darwin, faire un procès de cette nature et de cette envergure, ça implique des arguments de droit, mais c’est bien plus que ça. C’est aussi le jeu du chat et de la souris, le chat essayant – au moyen de fuites calculées dans les médias – amener la souris à faire son lit et à cristalliser sa position dans une belle déclaration donnée devant des journalistes qui tendent un micro. La « souris » a un avocat, Shapiro (?), dont on soupçonne déjà qu’il « monte » une réclamation civile pour sa cliente. Lui aussi, il cherche à faire miauler le chat; quand elle saura ce que prétend le chat, la souris pourra ajuster son témoignage. Et vice versa…

    Et rien ne s’oppose à ce que DSK intente une poursuite de 100M $ contre la ville de NY, contre son maire (« s’il ne voulait pas être soumis à l’humiliation du PERP WALK, DSK n’avait qu’à ne pas violer la madame! »), contre la juge Jackson (moins sûr) et contre son accusatrice. Au Québec, les poursuites visant à museler sont interdites (loi anti-slapp intégrée au Code de procédure), mais au pays de toutes les libâââârtés, on doit sans doute permettre au plus gros d’intimider le plus petit.

    Cette étape franchie, on se parle… en dessous de la table. Et des dénouements inattendus peuvent survenir.

    Mais si ça doit se faire, faut que ça se fasse vite; Strauss-Kahn est pressé par les délais.

  20. @ Papitibi

    «Mais j’avais déjà publié la réponse à cette objection»

    Désolé, mais cette objection n’est qu’une pirouette, votre honneur !

    Dans le contexte où vous avez écrit «Il ne fuyait pas en toute hâte, comme on l’a cru; au contraire, il a pris un repas avec sa fille …», vous n’interprétiez pas les faits, vous les énonciez. Votre objection porte sur leur interprétation et sur les conséquences qu’elles ne soient pas vraies. Comme c’est un avocat qui l’a dit et qu’il courrait de graves conséquences si elles étaient fausses, on devrait les supposer automatiquement vraies ? Et c’est une «JURISTE period» qui prétend ça ?

    Mais bon, c’est votre «intéressant» nettement condescendant qui m’a piqué. Comme si on ne pouvait pas trouver la moindre faille dans vos textes… Mais, il y en avait une, ça ne ferai pas si mal de le reconnaître.

  21. «Votre objection porte sur leur interprétation et sur les conséquences qu’elles ne soient pas vraies.»

    J’ajouterai que cette objection est une appréciation de la probabilité que cette affirmation soit vraie, pas une garantie de certitude.

  22. En tout cas, les gagnants à date sont les journaux qui font des victimes et vendent de la copie en masse.
    Bon blog papitibi, félicitations.

  23. decembre

    « Bon blog papitibi, félicitations. »

    Étant le croûton doyen, mon âge m’autorise à être d’accord avec vous sur la contribution de ce jeune… Devrais-je, malgré cela, anticiper des conclusions juridiques qui me surprendront, ainsi que plusieurs, dont Papitibi ? Shit happens as they say in the U.S.A. Stay tuned!

  24. Argumentation intéressante, hôte. DSK vient toutefois d’être remis en liberté sous caution. Et déjà, puisqu’il a démissionné de son poste au FMI, les candidats se pressent aux portes pour accaparer ses fonctions. Ce qu’Il y a de plus intéressant dans cette hsitoire, ce n’est pas la saga judiciaire de ce monsieur, mais l’impact de l’événement en France où presque 60% des gens estiment qu’il s’agit d’un coup monté. 60%!!!

  25. Une autre aberration qui mine la crédibilité de la Justice américaine. Et cette fois, je vais m’en prendre à un Démocrate, Cyrus Vance Jr, élu en 2009 District Attorney de Manhattan.

    Cyrus est le fils du dividu du même nom, Secrétaire d’État sous Jimmy Carter. Voici ce qu’écrivait ce 19 mai Constance Jamet, du journal Le Figaro:

    Avec DSK, Cyrus Vance Jr dispose du dossier de sa vie, qui lui permettra d’asseoir la visibilité de son action. Un atout capital s’il convoite un deuxième mandat. Potentiel tombeur du patron du FMI, il pourrait prétendre au même niveau de notoriété que Kenneth Starr, le procureur en charge de l’affaire Lewinsky.

    C’est ça, le problème, avec une Justice dont les différents protagonistes sont ou bien nommés pour des mandats renouvelables (la juge Melissa Jackson), ou bien élus (le District Attorney Vance). Ils ne travaillent pas à obtenir justice; ils travaillent à leur réélection, ou au renouvellement de leur mandat.

    C’est ainsi qu’un Procureur élu, dans un district rempli de blancs racistes, aura intérêt à faire condamner l’hostie de nèg’ accusé du viol et du meurtre d’une ado de race blanche. Car s’il n’obtient pas cette condamnation, il ne sera pas réélu. Science-fiction? Non. Malheureusement.

    Si la populace devait réclamer la tête de DSK, Vance va-t-il tourner les coins ronds pour parvenir à ses fins? Au Canada, le job du procureur de la couronne, c’est pas d’obtenir une condamnation, mais de faire triompher la Justice et la Vérité. Même au prix d’un acquittement! Mais aux USA, on s’en crisse, de ces considérations éthiques.

    Mais Puisque Vance est un Démocrate, on ne va peut-être pas m’accuser ici d’exposer une position purement idéologique…

  26. @Poulou 17h49

    « Ce qu’Il y a de plus intéressant dans cette hsitoire, ce n’est pas la saga judiciaire de ce monsieur, mais l’impact de l’événement en France où presque 60% des gens estiment qu’il s’agit d’un coup monté. 60%!!! »

    Est-ce indicatif du niveau des appuis au Parti Socialiste?

  27. J’ai de la misère a croire qu’un socialiste accepterait un poste au FMI, haut-lieux capitaliste…. C’est ridicule et hypocrite.

  28. « Est-ce indicatif du niveau des appuis au Parti Socialiste? »

    Nan! C’est un indicatif de la folie des complots et de l’aveuglement devant les frasques des riches dirigeants…ce n’est pas à l’honneur des Français…

  29. Bon, faut aussi admettre qu’il y a un anti-américanisme dans le monde, la France en a de juteux éléments..

  30. Je suis d’accord avec toi Ubbergeek, sont fort sué complots chez la mère patrie…

  31. Les deux , actuellement – par exemple, la France a été aussi très peu vaccinée lors de la crise H1N1, y’a eu une méfiance et du conspirationisme…

  32. @ Me Pouloutine

    Hors sujet, mais au goût du billet d’aujourd’hui :

    Je viens de recevoir un paquet, c’est-à-dire moins de la moitié du paquet. C’est ma blonde qui m’a fait un gros cadeau pour que je travaille. Son but est simplement pour que je prenne soin des artères à springs de mon cœur.

    Ce paquent m’a été livré par un Afghan très poli, afable, advenant, et qui travaille fort et en arrache pour répondre et s’exprimer et se faire comprendre et qui, selon lui, a quatre enfants nés au Québec et qui parlent québécois comme moi.

    Évidemment je ne suis pas capable de me retenir dans une telle circonstance, j’ai posé un tas de questions. Ce qu’il pense de la situation du moyen Orient.

    Réponse: En Afghanistan, il y a plein de gens « dretteux » qui entraîne les jeunes et les moins instruits exactement dans la même direction de drette qu’ici, mais là dans ce pays, ils s’appellent Talibans plutôt que dretteux.

    Évidemment il ne connaît pas le mot dretteux que moi j’emploie. De plus j’interprète sa réponse. Mais je me demande bien comment, sans savoir et ayant mal compris la question, il m’a décrit les dretteux du Québec en parlant des Talibans de son pays. Je l’ai fait répéter pour être bien sûr.
    En décrivant les Talibans qu’il n’aime pas il m’a décrit les dretteux du Québec sans le savoir et les connaître.

    @ poulou

    « Ce qu’Il y a de plus intéressant dans cette hsitoire, ce n’est pas la saga judiciaire de ce monsieur, mais l’impact de l’événement en France où presque 60% des gens estiment qu’il s’agit d’un coup monté. 60%!!! » (poulou)

    On pourrait dire la même chose de la saga du Moyen Orient. La réalité est certainement ce que j’ai entendu aujourd’hui mais quelle importance. L’important n’est pas de savoir qui et pour quoi, mais de savoir de quel côté l’opinion des gens se rangera.

    Coupable, pas coupable sa n’a aucune importance. L’important, ce sont les résultats et ce que sa rapporte rapporte.

    Mais pour la France, ce que j’entendais ce matin est que la saga dont il est question, ne fera que faire perdre quelques votes au parti de DSK.

    Alors, théorie du complot?….. Avortée?

    Hum! On verra.

  33. Je trouve cette comparaison exagéré… Les Talibans…
    Même les iraniens les trouvent hardcore, et les saudis aussi. Heck, il y aurait eu une possibilité que l’Iran ENVAHISSE l’Afghanistan si les USA n’aurait rien fais ces années là.

    Mais ca amène un bon point; on a nos radicaux religieux aussi. Chrétiens.
    Mais quand même…

  34. Papi! pourrais tu publier ce message. J’ai besoin de parle à Nicolas Racine

    Rien à voir avec la blogosphère ou la diffamation. J’ai un offre à lui faire

    Je me cherche un type comme lui master en science po. Il est intelligent mais il l’ignore j’ai besoin de lui. Je te saurais gré de publier ce message ou de lui faire part de mon intérêt envers lui.

    Je sais qu’il ne m’aime pas. Mais ça fait pas partie du contrat

    Je monte un documentaire sur Israël. La face cachée d’Israël.

    Le Doc ne fait pas partie du projet. Je veux du monde de gauche.

    Je m’occupe de la partie économique.

    Mon projet est déjà approuvé

    J’ai besoin d’un gars comme RACINE. AVEC DU CARACTÈRE ET DE L’INSTRUUCTION

    L’objectif est de démontrer comment Israël est devenue une puissance économique avec une dune de sable.

    Pourquoi Racine? Il est de gauche. Il a des couilles. Je veux pas de reportage biaisé. Le doc sera consulté sur le produit fini. Mais je ne m’engage pas à tenir compte de ses recommandations.

    Nous sommes 5 dans le projet. Je suis le seul sioniste. Ma soeur est là dedans. Nicolas pourra communiquer avec.

    On monte en Israël en juin. Intel etc

    Je veux en savoir plus sur la guerre de 1967 d’où Racine. Racine s’occupera de cette partie.

    C’est sur le bras. Si tu veux venir tu peux. Ça change rien pour moi.

    Je veux que ça soit du tonnerre de dieu. D’où le fait que je veux m’entourer que de gauchiste. La partie économique étant déjà à l’avantage des sionistes je veux savoir la recette.

    Comment peut-on créer une puissance économique avec une dune de sable

    Je répète. Le doc sera consulté. Tu connais mon amour. Mais c’est pas lui qui boss. Si je vois de la crossse ça va être diffusé

    simon

    Écrivez moi à simon.picotte@hotmail.com

    J’ai quelque chose pour vous. Quelque chose de précieux. Un ami + un contact+ un partenaire.

    S’il vous le plaît, bien entendu.

    Simon picotte

  35. Merci papi!

    Mon projet est sérieux. Le montage de ma partie économique est faite, Il ne me reste plus qu’à convaincre le cinéaste rogiroux.

    Il s’appelle Robert Giroux. Sinon va falloir trouver un autre cinéaste.

    La partie 1967 je veux tracer la ligne entre guerre préventive et attaque.

    J’ai besoin de quelqu’un de fiable d’un point de vue canadien français.

    La propagande ne m’intéresse pas.

    J’ai un partner. Un type qui de TR qui a vendu son entreprise à Bell.

    Le but est d’expliquer pourquoi Israël est une puissance économique mondiale

    Mais on va creuser pour savoir si c’est bien mérité

    On veut commencer par la guerre des 6 jours d’un point de vue canadien français.

    Et remonter jusqu’en 2011 pour déterminer pourquoi le PIB de ce pays accote celui du québec.

    simon

  36. @ubbergeek

    Je suis allé lunché avec le gros Rémillard.

    On jouait au hockey ensemble.

    Il trippe sur mon projet.

    Y’a pas de profit là. C’est à but non lucratif. On va faire nos frais si c’est bon au pire on mange 20K.

    j’ai l’air fou car je bitchais contre le financement du cinéma québécois sur antagoniste.

    Sans les crédits d’impôts québec canada et téléfilm j’irais pas. D’où l’importance de faire appel à mes « amis ».

    Ce qui coûte cher c’est l’expertise et le montage.

    J’ai reçu confirmation du président d’intel Israël et il m’a dit qu’il serait avec ses « amis ».

    Si j’ai ça avec un bon montage sur la guerre des 6 jours bingo!

    Il ne me reste plus qu’à aller luncher au consulat avec hono. Hono est tout le temps invité, je vais setter le reste de mes affaires là.

    Pensais pas que j’étais un artiste. je capote sur mon projet.

    Je veux tourner un développement économique sur une trame de fond de guerre.

    Je veux des F-15 qui volent dans le désert pendant que des PH.D se creusent les méninges

    Je veux aussi provoquer un check point Israélien par moi-même en m’interposant dans un check abusif…

    Je veux savoir et faire savoir……..

    Un boom économique sur une trame de fonde de guerre. C’est ce que je veux.

  37. «J’ai besoin de parle à Nicolas Racine»

    Chriss que je le truste pas…

    Et dire que Nicolas est de gauche. c’est le meilleur moyen de le faire enrager !

  38. Hôte,

    Ce presque 60% qui croit à un coup monté démontre une fâcheuse tendance au « complotisme » ou au conspirationnisme. Il y a toujours une minorité d’individus qui, entre autres porteurs de traits de personnalité paranoÏde, sont adeptes de ce genre d’histoire, mais qu’une majorité y prête foi est tout à fait étonnant.

    Quant aux appuis pour les socialistes, je ne retiens qu’une chose: les français sont essentiellement « conservateurs », dans le sens du maintien du statu quo, et ils voteront pour ceux qui voudront maintenir leurs acquis économiques et sociaux. Rien de plus, rien de moins. je me souviens de manifestations récentes en France où les jeunes, tout en voulant imiter l’exubérance de leurs aînés de mai 68 mais seulement par la forme cette fois-ci, ont exigé la création d’emplois permanents et bien rénumérés.

  39. @Darwin

    Besoin de parler à Nicolas Racine? HA! Si Nico accepte d’embarquer dans un projet avec Simon Picotte et Michael « Honorable » Laughrea, MPhil, PhD, je m’engage, moi, à sortir de mon placard identitaire et à confirmer, une fois pour toutes, que je m’appelle Wolfgang Hussein Margineanu-Cohen, dit Latrémouille-Rodriguez.

    Besoin aussi d’avoir la confirmation de Roger Giroux « Rogiroux »? Hum… un autre qui apprécie Honorable et ses dérapages…

    Par contre, je pense qu’une mathématicienne comme Koval (dont le petit Simon me demandait l’âge) devrait être de l’aventure. Faut compter les kilomètres carrés qui ont été arrachés aux Palestiniens.

  40. @ Pouloutine

    « Ce presque 60% qui croit à un coup monté démontre une fâcheuse tendance au « complotisme » ou au conspirationnisme. Il y a toujours une minorité d’individus qui, entre autres porteurs de traits de personnalité paranoÏde, sont adeptes de ce genre d’histoire, mais qu’une majorité y prête foi est tout à fait étonnant. »

    Moi sa ne m’étonne pas le moindrement.

    À une population, racontez une histoire mensongère et répétez des centaines de fois. Alors cette histoire, un mensonge, à force de l’entendre, deviendra la vérité pour un groupe important qui ne vérifie pas d’où provient le message.

    Celui qui répétera ses histoires le plus souvent, est celui qui sera cru et celui qui les fera répéter le plus par d’autres sera encore plus crédible.

  41. « Mr. Strauss-Kahn behaved aggressively toward a young female journalist and novelist, Tristane Banon, in 2002, according to the newspaper Le Parisien and other Web sites, and corroborated by Ms. Banon herself in a 2007 television interview on Paris Première, a cable channel. At the time, she said that a French politician — whom she later said was Mr. Strauss-Kahn — had tried to rape her in an empty apartment in Paris after she had contacted him for a book she was writing.

    “He wanted to grab my hand while answering my questions, and then my arm. We ended up fighting, since I said clearly, ‘No, no.’ We fought on the floor, I kicked him, he undid my bra, he tried to remove my jeans,” she said.

    Afterward, she said that she had contacted a well-known lawyer who already had “a pile of files on Mr. Strauss-Kahn,” but that she never filed a complaint. “I didn’t dare; I didn’t wish to be the girl who had a problem with a politician for the rest of my life,” she said.

    Her mother, Anne Mansouret, a Socialist, later confronted Mr. Strauss-Kahn and asked why he had attacked her daughter, she told Rue 89, an online newspaper. According to her, he responded: “I don’t know what happened, I went crazy.”

    http://www.nytimes.com/2011/05/16/world/europe/16france.html?_r=1&ref=nyregion&pagewanted=all

    Ben oui, he went crazy another time! C’est ce qu’ils disent tous.

  42. Gendron! Je me tape encore sur les cuisse de rire devant ce que t’écris…..

    Hostie!!!!

    Je cite:

    « POURTANT, IL EST ÉVIDENT QU’IL NE PEUT PAS Y AVOIR DE COMPASSION ENVERS LA VICTIME PUISQUE LA PRÉSOMPTION D’INNOCENCE FAIT EN SORTE QU’IL N’Y A PAS DE VICTIME PRÉSENTEMENT DANS CE DOSSIER! »

  43. Gendron!

    Si je suis ta logique, la présomption d’innocence fait disparaître les victimes!

    Pratique en christ! Pu besoins d’avocats ni d’appareil judiciaire….

    Wow! Le beau petit monde d’Anarchou!!!!!

    PS: Quand tu vas avoir plus de poils, peut-être tu comprendras….en attendant faudrait pas te proclamer assistant Papi…

  44. @koval 19 h 11

    Certaines femmes aiment les hommes alpha mais je n’en connais pas une qui aime les hommes bêêêêta! En plus, ces derniers sont tellement facile à détecter.

  45. Ça devient assez désagréable ce traitement médiatique effectivement, jamais vu autant de pleureuses pour un violeurs! Présumé innocent, mais vieux cochon qui saute sur tout ce qui bouche….

    La moutarde me monte au nez, je vais m’abstenir d’en rajouter.

  46. Oups! Tout ce qui bouge….désolée….et violeurs sans « s ».

  47. @koval 19 h 31

    Il appert que le droit de cuissage existe toujours pour certains. Et on dit que la société évolue.

  48. Lizzie

    Je me sers d’internet pour voyager dans le temps….à reculons!

  49. @koval

    Quand je pense que je me suis battue pour le droit à l’égalité des femmes, dans le temps où les femmes prenait le prénom et le nom de leur mari. Une Ginette Lacasse devenait une Madame Pierre Tremblay.

    Tout ça pour ça!

    P.S. Ça ne me rajeunit pas.

  50. @Simon Picotte

    Voilà ce qu’en pense nic, ça va se terminer là pour ce qui est de sa participation à ton docu-fiction!

    Le tombeau du roi

    « Peu de mots sont aussi chargés politiquement que « sionisme ». Ce concept déchaîne les passions, rendant difficile une compréhension juste et neutre du phénomène. Je vous propose de revoir les origines historiques du sionisme, sans le justifier ou le critiquer. Seulement pour en comprendre la genèse.

    L’erreur la plus communément admise est de croire que le sionisme est né avec la fondation de l’État d’Israël en 1948. Or, celle-ci n’est qu’une étape d’une histoire qui remonte au siècle précédent. Jusqu’au 19e siècle, le retour des Juifs vers la Terre promise n’était pratiquement pas envisagé. Au contraire, la majorité des Juifs d’Europe visait plutôt l’intégration, une possibilité désormais offerte par la plupart des pays occidentaux, après des siècles de rejet. Les familles de la bourgeoisie libérale adoptaient les usages et coutumes des pays dans lesquels ils résidaient. Le 19e siècle est celui de la sécularisation et de la laïcisation de la population juive européenne, qui aspire à la paix. Or, plusieurs éléments viennent troubler ce processus. Les flambées d’antisémitisme sont fréquentes, particulièrement en Europe orientale et dans la Russie des Tsars. Les pogroms (mot d’origine russe qui signifie « agression ») sont alors spontanés et très meurtriers. Le ressentiment envers les Juifs est aussi très vif dans les sociétés dites « avancées », notamment en France et dans l’empire austro-hongrois (Vienne est ainsi considérée comme la ville plus antisémite d’Europe).

    C’est dans ce contexte qu’intervient le véritable fondateur du sionisme, le juif hongrois Theodore Herzl. Issu d’une famille libérale et bien intégrée, il n’est lui-même pas attiré initialement par un retour vers la terre de ses ancêtres. C’est son travail de journaliste et sa couverture de l’Affaire Dreyfus en France à la fin du 19e siècle qui lui font changer d’avis. Il conçoit l’intégration définitive des Juifs comme un mythe, les sociétés occidentales allant toujours traiter ses semblables comme des parias. Il forme le projet – alors insensé – de créer un État juif. Après avoir envisagé plusieurs possibilités, il arrête son choix sur la Palestine, ancienne patrie des Hébreux, appartenant alors à l’empire ottoman. Mais ses convictions reçoivent, au mieux, un accueil glacé, au pire, une franche hostilité de la part de ses coreligionnaires. Certains craignent un nouveau rejet, d’autres refusent l’idée que les Juifs puissent être une nation, dotée d’un État. C’est dans ce contexte difficile que Herzl écrit son maître livre, Der Judenstaat (L’État juif) en 1896, qui présente son projet. C’est à la même époque que se déroule l’événement capital qui donne véritablement naissance au sionisme comme projet politique crédible : le congrès de Bâle (Suisse), tenu en 1897. Celui-ci n’allait pas de soi. Critiqué dès ses origines, interdit de se tenir en Bavière, le Premier congrès sioniste devint finalement un triomphe inespéré, en raison de son grand retentissement médiatique et de la détermination de ses organisateurs. Il permit l’unification de toutes les chapelles sionistes et créa la première ébauche d’un futur État juif.

    À l’origine simple participant, Herzl devient président du Congrès, organe suprême de l’autorité sioniste jusqu’à la fondation d’Israël. Y sont décidés certaines mesures essentielles, telle la création d’une organisation permanente, l’identification de la Palestine comme terre d’immigration et la création d’un fonds destiné à financer l’achat de terres colonisables.

    Theodore Herzl passe le reste de sa vie à militer pour sa cause. Il en devient l’ardent propagandiste auprès de toutes les puissances de l’époque, cherchant appuis et argent pour développer son projet. Celui-ci semblait alors bien utopique. L’empire ottoman refusait l’immigration trop importante d’une communauté européenne sur son sol, les volontaires manquaient à l’appel et les conditions d’accueil pour les plus courageux étaient déplorables. C’est finalement au cours de la Première guerre mondiale que le sionisme prend vraiment son envol, avec l’accord ambigu des Britanniques, qui reconnaissent aux Juifs le droit d’obtenir un État en Palestine. Le reste de l’histoire est une suite tragique de malentendus, d’occasions ratées et de haines inexpiables.

    Theodore Herzl n’en saura rien. Il meurt en 1904. Son idée s’enracine dans la mouvance des nationalismes du 19e siècle, qui s’affirment alors partout en Europe. Seul contre tous, il affirme que les Juifs forment une nation et que celle-ci doit avoir son État. À la fois grandiose et tragique, cette vision continue de hanter la conscience du monde.

    Israël n’est pas une réponse à la Seconde guerre mondiale ou à la Shoah, même si celles-ci donnent une impulsion décisive à l’indépendance (beaucoup d’anciens prisonniers des camps nazis combattent dans les rangs israéliens en 1948 et l’immigration s’envole). Le cadre idéologique, l’organisation et les principaux responsables de la naissance de l’État hébreu sont déjà en place, dès la première moitié du 20e siècle.

    Cette courte description de faits historiques bien connus ne justifie ou ne condamne en aucun cas les exactions – bien réelles – commises par les deux camps. Elle vise simplement à mieux comprendre les origines d’un phénomène enterré par plus de soixante ans de propagande virulente et par le bruit des armes. »

  51. @ Lizzie

    «dans le temps où les femmes prenait le prénom et le nom de leur mari.»

    Ma mère faisait ça des fois. Et elle y tenait ! Elle se pensait émancipée parce qu’elle revendiquait le titre de «reine du foyer» plutôt que le trop répandu «ménagère» de l’époque. Je ne dis pas ça pour la critiquer, mais juste pour montrer qu’on part de loin, très loin.

    «Tout ça pour ça!»

    Quand même, c’est pas mal mieux que c’était, même s’il reste pas mal de chemin à parcourir. Il y aura toujours des irrécupérables. Il faut éviter de les prendre comme si c’était des cas type de la situation actuelle.

  52. Est-ce que je peux y aller? J’ai vu Rabbi Jacob 12 fois et je peux dire avec certitude combien de jours la guerre des 6 jours à duré 🙂

  53. Merci Koval!

    Y’a pas moyen de parler à Héritik? Je considère ce type comme le deuxième plus intelligent après le Doc.

    Papi réplique: ton obséquiosité légendaire n’aura pas suffi. Nicolas te fait dire d’aller chier.

    Le pire c’est que papi pourrait me cautionner moralement.

    Papi réplique: Te cautionner moralement, ce serait trahir la confiance de Nicolas. Oublie ça.

    C’est sûr que si Racine pense que je suis un troll il m’écrira pas. Ce que précisément je ne suis pas.

    Papi réplique: Tu ES un troll. Ça répond à ton questionnement?

    En passant je suis respectable mais quand j’arrive sur ce blogue on me shouut vice admirable par défaut.

    Papi réplique: Quiconque gère un blogue sait que tu mens. Better luck next time… C’est drôle, ici, ça sort Respectable, Ami de Papi, Simon, Laetietia (« Va chier », que ça disait)…

    @Koval: Si j’ai bien compris vous êtes une femme? Sans vouloir être indiscret êtes vous dans les 40 ans et moins?

    Merci papi.

  54. @Koval: Est-ce que c’est monsieur Racine lui-même qui vous a mandaté de me communiquer cela?

    simon

    Réponse de Papi: Oui. Refus définitif à 20h54 ce 20 mai,

  55. « Good riddance to bad rubbish! » – Robin des Bois, Héro en Collants (englais)

  56. Est-ce que ça veux dire que je ne foulerai pas la terre sainte? 😦

    C’est trop de déception pour une seule journée – Le VRC a pas enregistré Sherlock à 19H00. Je suis damné, c’est certain.

  57. « Le VRC a pas enregistré Sherlock à 19H00.»

    Veux-tu savoir qui est le coupable ?

    Moriarty, peut-être…

    (je ne l’ai pas vu, mais ma conjointe, oui…)

  58. @Viceadmirable

    « Y’a pas moyen de parler à Héritik? Je considère ce type comme le deuxième plus intelligent après le Doc. »

    Attention tu l’insultes là!

  59. Mon Papa est un « major downloader » avec 1000 fois la capacité de mes disques durs. C’est lui qui me fourni les derniers films. Assez rigolo puisqu’il ne savait pas se servir d’un ordi il y a 5 ans à peine. Maintenant, c’est quasiment le meilleur Hacker que je connaisse. Tu devrais voir sa collection de films de Bourvil et fernandel – Impressionnant!

    Je l’appelle demain pour le Sherlock manquant 🙂

  60. «Tu devrais voir sa collection de films de Bourvil et fernandel »

    Hum… Les pochettes me suffiraient ! Ma blonde m’a forcé (façon de parler) il y a quelques années (genre 2 ou 3) de revoir (pour une jenesais combientième fois) la série de Don Camillo…

    Je préfère 1900 de Bertolucci ! C’est moins long !

  61. 1900, c’est pas un mauvais choix…

    Il y aurait plusieurs films italiens parmi ceux qui m’ont marqué, à différents moments de ma vie; faut dire que mon vieux prof de cinéma, au Collège, aimait beaucoup (De Sica, Visconti, Dino Risi, Pasolini, Fellini…). Et Leone, avec son Once upon a time in America, presque aussi étiré que le Bertolucci…

    Pas beaucoup de films US dans mon Best of (modern) cinema, par contre. Moé pis mon anti-américanisme primaire…

  62. Dans le cinéma italien, je mets Nous nous sommes tant aimé d’Ettore Scola (et aussi son Affreux, sales et méchants) pas loin derrière 1900. Et Pain et chocalat, puis La vie est belle…

    Malgré ce dernier, je trouve que la qualité a baissé énormément depuis l’âge d’or du cinéma italien, des années 1960 et 1970… Je sais que ce n’est pas un commentaire très original :

    http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-le-cinema/4-l-age-d-or-du-cinema-italien-1960-1980/

  63. Il est vrai qu’on ne peut plus parler, maintenant, de grand cinéma italien (ou même de cinéma italien tout court), celui-ci ayant eu ses heures de gloire dans les années que vous mentionnez.

    Bien que l’on fasse mention de de Sica ou de Fellini, il n’en demeure pas moins que le cinéma commercial italien était prolofique durant les années 60, que l’on songe à tous ces péplums de série B que ce pays a pu produire! il ne se fait plus rien de ce genre maintenant.

  64. @Papi

    On dit beaucoup sur Hollywood ou le cinéma américain, mais il reste que ce cinéma a aussi produit beaucoup de classique, par example dans des genres plus pointus.

    Je pense à Blade Runner par example, qui avait floppé à sa sorti, mais c,est un classique de la science-fiction qui a très bien agé, un film culte. Ou Full Metal Jacket, qui dénoncait en deux tons le Vietnam (enfin, après la guerre), avec un humour très noir des fois.

  65. @Geek

    Full Metal Jacket, je le comptais parmi les films British, bien que Kubrick fut américain de naissance. Ce titre me fait penser à Apocalypse Now, de Coppola – incontestablement américain, celui-là.

    Je ne dis pas que le cinéma US est nul, loin de là. Mais Hollywood, c’est trop souvent synonyme de compromis, pour ne pas dire compromissions, pour attirer le public dans les salles. Trop de technique.

    Bien sûr, Milos Forman n’aurait peut-être pas réussi son Amadeus ou son One Flew over the cuckoo’s nest, s’il était demeuré en Tchécoslovaquie… D’ailleur, One flew, en voilà un qui figure très haut à mon palmarès. Comme 2001, de Kubrick, que j’avais dû voir 3 ou 4 fois dans le mois suivant sa sortie.

  66. Va pour One Flew over the cuckoo’s nest, mais de Kubrick, rien ne bat, pour moi, Orange mécanique.

    Chacun ses goûts !

  67. >>>Besoin de parler à Nicolas Racine? HA! Si Nico accepte d’embarquer dans un projet avec Simon Picotte et Michael « Honorable » Laughrea, MPhil, PhD, je m’engage, moi, à sortir de mon placard identitaire et à confirmer, une fois pour toutes, que je m’appelle Wolfgang Hussein Margineanu-Cohen, dit Latrémouille-Rodriguez.
    ___________

    Fais un bout que tu es sortis de ton placard le gros. Attends de voir ce qui s’en viens. Ton anonymat n’est que pour tes amis.

    Papi (Wolfgang Hussein Margineanu-Cohen, dit Latrémouille-Rodriguez) répond:

    a) Ça fait deux ans et demi que tu m’annonces ça pour demain matin. Alors tu vois, je prends les devants.
    b) « Ton anonymat n’est que pour tes amis. » Justement. N’es-tu pas toi-même – selon ce que tu ne cesses de répéter – mon plusssssssssse meilleur ami?

  68. Picotte

    Quand on veut te faire péter un plomb, suffit donc de mentionner le nom de l’honorable « docteur » Laughrea?
    Tu me fais vraiment penser à toutes ces filles qui sortent les griffes et crachent, dès qu’on ose parler en « pas assez bien » de leur homme…

    Fais-tu exprès pour laisser croire que tu t’es enfermé dans un placard dont tu ne sais plus comment sortir?
    Ce qui me semble triste, c’est que cette impression que tu cherches manifestement à inculquer par tes coups de gueule, elle pourrait – et je parle au conditionnel – tendre à ternir la réputation de « l’autre ».

    Mets ça dans ta pipe. Et savoure le goulument…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s