43 commentaires sur “Une image vaut mille maux: SURVIVRE AU PROGRÈS, une « brillante » analyse d’Antagoniste.net

  1. Ce que je trouve étrange avec Gagnon sur ce point et le fait que si il est pour le progrès comment ce fait il qu’il chie sur l’énergie verte…les bagnoles électriques et autre

    Selon moi si il y avais vraiment une volonté politique planétaire a avoir des bagnoles électriques efficace et abordable il y en aurais…sauf que les frères Koch et Desmarais seraient pas content

  2. Personnellement, je n’aime pas le titre de ce film, que je regarderai tout de même quand il passera à la télé. Il assimile la recherche de croissance infinie, qui est la première chose qu’on doit freiner, au progrès.

    Cela dit, il ne faut pas nier les avancées que ce soit en médecine curative (sans non plus occulter les reculs en prévention, comme vous le décrivez) et dans la connaissance.

    Le principal problème est qu’on confond la croissance monétaire (ou financière) avec l’amélioration du bien-être. Une croissance basée sur les gains financiers n’améliore pas nécessairement la qualité de vie et ne peut donc pas être associée directement au progrès. Une croissance basée sur la destruction de l’environnement n’est pas un progrès, mais un déclin. Une croissance qui découle de la guerre est une destruction. Une croissance qui détruit notre santé – vous parlez de santé physique, mais on peut et doit aussi parler de santé mentale – est une dégénérescence. La croissance que nos financiers recherchent en spéculant sur la faillite de La Grèce et des autres pays européens est une disgrâce. Une croissance qui épuise les ressources limitées de la terre est une calamité. Le résultat de ces croissances est la décadence…

  3. @Stephane 3:27

    Gagnon est d’accord avec toute forme de progrès qui engraisse le capital corporatif. Mais il est opposé à toute forme de progrès qui puisse tendre vers une plus grande justice sociale, tout comme il est opposé à toute forme de progrès vers l’enrichissement collectif.

    Voilà pourquoi il a amorcé le débat sur le gaz de schiste, il y a quelques mois, en se disant opposé à toute forme de redevance à l’État. Pourquoi? Parce que si l’État perçoit des redevances, il va « grossir », offrir encore plus de services… et ainsi s’appauvrir.

    D’la belle grosse logique de libââââârtarien qui comprend rien.

    Comme disait le curé, dans le temps, « il est grand le mystère de la foaaaaaaa!!! »

  4. Et cependant, monte aussi un dangereux ‘primitivisme’ et un nouvel obscurantisme anti-scientifique…. Une petite minorité, mais ca me fais peur…

  5. @Darwin 6:22

     » Personnellement, je n’aime pas le titre de ce film »

    Le titre peut sembler trompeur, en effet, mais il est accrocheur; et pour un documentaire, un titre accrocheur, ça peut faire la différence entre l’oubli et une certaine reconnaissance.

    Et puisque aucune narration n’accompagne les images, le titre – dans cette formulation « Survivre au progrès », servira de mortier entre les images. En ce sens, un titre qui PARLE, c’est un atout.

  6. « Le progrès, c’est la survie. »

    Pas pour le moment, et au contraire, puis ce sera selon le type de progrès.

    Le progrès nous tue à petit feu, car il vient de plus en plus accompagné du terme « CONCURRENCE », et c’est cette concurrence qui exige que nous détruisions graduellement notre petite et unique planète bleue, en la polluant, en fonçant droit devant pour en consommer de plus en plus les ressources non renouvelables, celles sur lesquelles la majeure partie de l’économie, des transports, et de la production est axée.

    L’électricité pour mouvoir les véhicules, c’est une excellente idée pour la réduction de la pollution, mais il faudra que les sources de production d’électricité soient vertes (charbon et mazout, c’est non, ainsi que le nucléaire, tant qu’on ne réussira pas à réutiliser pratiquement toute la matière fissile pour ne pas avoir à la stocker dans des endroits sûrs qui le demeureront durant des millénaires). Le vent, le soleil, les marées, la biosynthèse sont des voies de l’avenir, mais le lobby des pétrolières est encore fort dans certains pays. De plus, ce ne sont pas les Harper qui manquent.

    Même Hydro-Québec, cette société d’État québécoise, est en voie de devenir de plus en plus corporatiste. Elle se sent obligée d’emprunter ses idées du « progrès » des Zamarikins, avec ses soi-disant « compteurs intelligents », les compteurs d’électricité appelés « Smart Meters » par PG&E (Pacific Gas and Electric), la société privée productrice d’électricité en Californie qui a payé une fortune aux gens résidant près d’une de ses centrales, victimes de la pollution, du mensonge et de la fraude de PG&E, causant de graves maladies et des morts, faits exposés dans le film « Erin Brockovich ».

    Eh bien, depuis deux ans, le mouvement de contestation californien Stop Smart Meters!, qui s’étend dans d’autres États, s’est attaqué de front à PG&E. Je suis le cas depuis quelques mois, depuis que j’ai appris en fait qu’Hydro-Québec était toute fière d’avoir installé 600 « compteurs intelligents » à Boucherville, prélude à une installation panquébécoise, donc l’installation d’environ 3 millions de compteurs à un coût de 1 000 000 000 000 $ (1 milliard de dollars), une bagatelle. Mon voisin a reçu le sien il y a environ un mois, et je lui ai appris la nouvelle il y a quelques jours. Les techniciens vont sur les lieux comme s’ils allaient relever les données de consommation sur le compteur, changent le compteur, puis repartent. Du ni vu ni connu, ou presque.

    Le hic, et il est énorme, c’est que ces compteurs mesurent la consommation d’électricité continûment, seconde par seconde, jour et nuit, à l’année longue (pas de jours fériés, de week-ends, de vacances annuelles…). Ce sont les fameux « compteurs en or » de la pub, qui feront perdre 1 000 emplois à Hydro-Québec, ceux des personnes qui étaient chargées de faire les relevés de consommation sur les anciens compteurs, analogiques.

    Là, cependant, où il n’y a aucun doute sur ce type de progrès, qui est la survie, c’est le danger pour la santé publique de ces compteurs intelligents, chacun relayant SANS ARRÊT les données mesurées aux compteurs environnants, et vice versa, jusqu’à des récepteurs locaux, qui, à leur tour, envoient par micro-ondes les données de l’ensemble des compteurs de leur secteur. La puissance d’émission de micro-ondes de ces compteurs est plusieurs fois supérieure à celle des cellulaires pour éviter les interruptions liées aux émissions de faible puissance ou aux distances importantes (en milieu rural, notamment), car il n’y aura qu’un modèle de compteur. En outre, ces compteurs sont exactement au même endroit où se trouvaient les modèles analogiques antérieurs (à roue et à cadrans), donc à hauteur d’homme, parfois derrière la maison, orientés sur la cour, la terrasse, la piscine, les enfants, leurs parents… La forme de leur rayonnement est hémisphérique (forme de demi-lune), et personne n’est à l’abri de ces micro-ondes.

    Celles et ceux qui utilisent un téléphone cellulaire ont probablement entendu parler des résultats d’études sur le danger des cellulaires qu’ont faites des scientifiques scandinaves. Par conséquent, ils sont responsables de leurs choix en la matière : appels ou textos, durée des conversations, etc.

    Dans le cas des nouveaux compteurs qu’H-Q veut installer, nous n’aurons pas le choix si l’on veut continuer à utiliser l’électricité, sans laquelle rien ne fonctionne dans les maisons, nous n’aurons pas les résultats d’études sur le réel danger de ces appareils de mesure, nous n’en connaîtrons pas le pour et le compte de la part d’H-Q.

    Toutefois, j’ai reçu cette semaine une lettre du mouvement Stop Smart Meters! m’annonçant que PG&E sera obligée de désinstaller tous ses smart meters et les remplacer par des modèles analogiques en raison de problèmes de santé chez des usagers. Avant qu’Hydro-Québec finisse par nous passer sa version des gaz de schiste en vitesse, il faut réagir et s’adresser à la Régie de l’énergie pour demander que le projet d’H-Q soit interdit.

    La fragilisation de la santé des gens par les nouveaux compteurs d’électricité d’une société d’État pour faire apparemment des économies et d’importants profits est comme se tirer dans les deux pieds pour aller plus vite, « progresser et survivre ». En outre, absolument personne ne doit être exposé aux micro-ondes, à son insu ou non, et SURTOUT, le système de santé public n’a certainement pas besoin de voir le nombre de patients grimper exponentiellement dans deux ou trois ans, si non avant…

    Des hyperliens sur Stop Smart Meters!

    info@stopsmartmeters.org

    [1] http://sanfrancisco.cbslocal.com/2010/12/29/2-arrests-at-pge-smartmeter-protest-in-marin-county/

    [2] Full list of opposed local governments: http://stopsmartmeters.org/how-you-can-stop-smart-meters/sample-letter-to-local-government/ca-local-governments-on-board/

    [3] http://www.lasvegassun.com/news/2011/oct/25/nv-energys-smart-meters-be-investigated/

    [4] Video of the switchout can be viewed at: http://www.youtube.com/watch?v=4IjC4BEZxLg

    Joshua Hart
    Director, Stop Smart Meters!
    http://stopsmartmeters.org

  7. Je m’excuse, mais voilà un point de ma part;

    les sceptiques de France et du Québec par example ont dénoncé la ‘paranoia anti-scientifique’ autour du Wi-fi.

    Le principe de sécurité des fois tourne en peur, et la science prend le bord.

    À moins qu’il y a eu des recherches probantes et tout cà…

    Moi, si QS devient socialiste-primitiviste dans ce genre, je tourne de bord.
    La science ne devrait pas devenir un bouc émissaire.

  8. @ the Ubbergeek

    «Moi, si QS devient socialiste-primitiviste dans ce genre,»

    J’ai souvent de la difficulté à comprendre ce que vous voulez dire, mais là, vous avez atteint un sommet! Pourquoi dites-vous ça? Avez-vous vu une déclaration des porte-parole qui irait dans ce sens?

    J’ai parfois l’impression que vous considérez comme une position officielle de QS n’importe quel commentaire de personnes que vous considérez à gauche…

  9. J’allais lui répondre la même chose mais en parlant des changements climatique aussi. Et comme d’habitude il m’aurait que c’est un complot de gauchiste.

  10. « Moi, si QS devient socialiste-primitiviste dans ce genre, je tourne de bord. »

    The Ubbergeek, cela ne fait pas tellement de vagues quand un centriste tourne de bord! 😯 😆

    Quelqu’un du centre qui tourne de bord reste pas mal sur ses positions, croyez-moi.

    Voilà bien l’avantage du centriste qui peut dire ce qu’il veut ! Ça ne pogne pas avec moi! 😉

  11. Pour le billet de Papi, ben, je dois dire que, pour une très rare fois, je penche plus du bord d’Antgoniste ….

    Les avancées scientifiques me ravissent, j’ai foi en la science, je ne dis pas qu’elle est parfaite, mais comme vous le savez, j’ai un grave parti pris, ayant été formée par et pour la science…

    Papi, la multiplication du diabète relève en premier lieu du vieillissement de la population, en rehaussant l’espérance de vie, on multiplie les maladies, cela explique en bonne partie les incidences accrues de nombreuses maladies chroniques.

    Je ne nie pas l’impact de la pollution sur la santé, l’asthme, par exemple, semble en témoigner. Cependant, même là, j’ai des réserves. Grâce à la technologie, on diagnostique pas mal mieux aujourd’hui les maladies, ce qui semble faussement accroître l’incidence des problèmes de santé.

    Pour le cancer, je pense que ma génération a été mieux protégée que la génération précédente, on s’est aperçu des dangers de certaines expositions à mesure de l’avancement des connaissances. Mon père s’exposait à n’importe quoi! Moi, c’était moins pire mais même là, je me souviens quand j’étais enfant, m’être amusé avec des billes de mercure qu’on récupérait des thermomètres cassés, c’était fascinant ce liquide qui prenait la forme en se divisant et s’agglomérant en billes plus ou moins petites, des heures de plaisir, chose impensable aujourd’hui.

    Notons aussi comme Darwin l’a dit, le manque de prévention. Notre mode de vie entraînant la malbouffe et la sédentarité, deux choses que la santé publique pourrait prendre en main plus sérieusement.

    Voilà une suggestion à cet effet:

    Au lieu de vous inquiéter des coups par la tête qui rendent gaga nos professionnels sportifs millionnaires, on devrait prendre l’argent du sport professionnel et celui destiné aux ptits pleins d’avenir olympique qui se droguent pour gagner, et le réinvestir dans la population!

    PS: The Ubbergeek, ce n’est pas QS qui parle, ni Françoise David!

  12. @koval 9h56

    Bien qu’il puisse à l’occasion virer sa cape, [pour paraphraser le titre d’un film de Klapisch], l’extrémiste du centre démontre qu’il n’est ni de gauche ni de droite, bien au contraire! 😉

  13. @Koval 10:25

    « Papi, la multiplication du diabète relève en premier lieu du vieillissement de la population, en rehaussant l’espérance de vie, on multiplie les maladies, cela explique en bonne partie les incidences accrues de nombreuses maladies chroniques. »

    No way, Koval!

    C’est pas à 70 ans qu’on devient diabétique. Ni encore moins à 90 ou à 110 ans! Je parle ici du diabète de type 2 (le type 1 affecte les enfants et continue à l’âge adulte)…
    J’en sais un brin sur le diabète, dont j’ai ressenti les premiers symptômes dans la mi-quarantaine. Ça fait donc un bail !!!
    Et je sais très bien, aujourd’hui, comment ça m’est venu, comme je sais (sans nécessairement le pratiquer comme je le devrais) comment empêcher l’augmentation de mon taux de glycémie.

    Le « progrès », c’est la sédentarité. Assis devant l’écran de la télé ou de l’ordinateur… Assis au volant dans son char. Le progrès, c’est la bouffe industrielle

    Mes grand-parents (dont l’âge moyen au décès dépasse 85 ans), nés en 1856, 1860, 1870 et 1872, n’ont jamais souffert du diabète, de maladies cardio-vasculaires ou de cancer. Aucun n’a possédé de véhicule automobile, aucun n’a regardé la télé, sauf ma grand-mère maternelle, décédée en 1968, à 97 ans… encore que, puisqu’elle était aveugle, elle ne la regardait pas. 😉

    Et aucun n’a consommé le moindre Big Mac ni de repas congelés, ni d’aliments auxquels des glucides ou des doses massives de sodium, toutes choses inventées pour faciliter la vie des Occidentaux. Pas une tranche de pain blanc « enrichi » n’a séjourné dans leur estomac. Pas une once de boissons gazeuses. Pas de ce repas-minute dont une portion de 255 g contient 1280 mg de sodium, alors qu’on recommande une limite de 2400 mg par jour. Pour une femme, 180 g de glucides par jour; pas plus! Un whopper avec fromage (Burger King) contient 55g de glucides, 1330 mg de sodium, 75% du maximum tolérable quotidien en gras saturés et trans, et 730 calories. Une frite, format moyen, ajoute 48% de la dose quotidienne recommandée en « mauvais gras » (total: 123%, pour un trio!), 360 calories, 370 mg de sodium (1700 pour CE repas, soit 75% du total quotidien tolérable), 46g de glucides (total, 101!).

    Une poutine chez Burger King contient 150% du total quotidien recommandé en mauvais gras! Bof…

    Un chausson aux petits fruits, avec le repas chez Burger King? 310 calories, 48% de la dose quotidienne en mauvais gras (avec le burger et les frites, ça fait 170% de la dose QUOTIDIENNE recommandée. Bof! Et 410 mg de sodium (on est rendus à 2100, là!). Et 40 g de glucides (total 141).

    Et j’ai pas encore parlé de la boisson gazeuse qui vient avec le trio.

    Combien de jeunes nord-américains ont ça au menu, ou l’équivalent, souvent quotidiennement, selon toi? Mais il n’y a pas que les repas au resto, il y a aussi la bouffe industrielle. Tiens, prenons une crème de poulet St-Hubert. Une tasse (250 mg) contient 800mg de sodium. C’est même pas la moitié de la can!

    C’est de tout cela, Koval, que tu fais abstraction. Toi, et le Tatagoniste. Les sucres, les lipides et le sodium cachés là où on ne les attend pas. Dans trois quarts de tasse de kellog’s Frosted Flakes, 160 mg de sodium. S-O-D-I-U-M, kâlisse. Dans une céréale qui se veut « sucrée ». Trois innocents biscuits « Village »? Tu viens d’ajouter 125mg de sodium… Une cuillère à thé de cheezwiz ajoute 260mg de sodium. Vingt chips Lays régulières (mais qui s’arrête à 20?), c’est 330mg de sodium et 280 calories. Mais là, au moins, on peut s’y attendre, c’est pas du « sucré »…

    Et les dépassements en sodium, Koval, c’est un ticket en première loge pour les accidents vasculaires (cardio, cérébro). C’est aussi ça, Koval, le progrès…

    Et ça vient d’où, mes données? Ça vient de la paperasse et des photographies d’étiquettes que fournit mon CLSC aux victimes du diabète.

    = = =

    Pour le cancer, ce sera une autre fois…Je suis pas, comme toi, rompu aux disciplines scientifiques, mais en matière de diabète et de maladies cardio-vasculaires, prends pour acquis que le bonhomme est bien documenté 😉

  14. @Koval
    « Papi, je m’en torche pas mal de vos « No way » ça fait 20 ans que je travail en recherche en géronto!!! »

    Tu aurais pu t’en torcher… autrement.
    Alors moi, c’est de tes 20 ans d’études en gérontologie que je vais me torcher; faut bien que je demeure dans le ton de l’agressivité, après tout…

    Et de un, Stat Can semble avoir utilisé le mot INCIDENCE dans le sens de FRÉQUENCE, ce qui constitue un anglicisme. En français, INCIDENCE veut dire: conséquence, effet (Voir le Dico De Villers). On va donc parler de fréquence comparative des cas de diabète…

    Qu’il y ait 25 nouveaux cas de diabète par tranche de 1000 Canadiens de 65-69 ans, alors qu’il n’y en a que 12 et 16, respectivement, chez les 55-59 et les 60-64 ans, je m’en torche.
    Le diabète, sacraman, ça ne tombe pas du ciel. Ça se développe sur des périodes très longues, et ça peut fort bien être diagnostiqué à 65 ans en raison d’une insuffisance progressive du pancréas, qui peine de plus en plus à gérer l’insuline et les glucides.

    Ça, ma belle Koval, TES stats n’en parlent pas.

    Tu vas me faire croire que c’est à 65 ans qu’un être humain est à son peak, au niveau de la consommation des liqueurs douces et des trios big mac? J’ai été diagnostiqué au début de la cinquantaine, mais si tu t’y connaissais un peu en matière de diabète, tu aurais su que la maladie avait commencé à se développer des années avant les premiers symptômes.

    Et les premiers symptômes que moi j’ai pu identifier (à l’époque je n’avais pas de médecin), ils sont apparus quand j’avais 45 ans, plus ou moins.
    Ce qui veut dire que j’étais déjà pré-diabétique bien avant. À 35 ans? À 40 ans?

    Relis mon 14h32: C’est-pas-à-70-ans-qu’on-DEVIENT-diabétique. Qu’on DEVIENT. le diabète a commencé à me prendre 15 ans, au moins, avant le diagnostic.
    Fais moi pas accroire que c’est à 65 ans que le diabète commence à s’installer.

    Prends pour acquis que peu importe ce que j’écris sur ce blogue, je l’écris en toute connaissance de cause, sur un sujet que je maîtrise.
    Prends pour acquis, itou, que chez moi TOUS les mots ont un sens. Incluant le mot DEVIENT, dans « on DEVIENT diabétique ».
    TES stats et moi, on ne parle tout simplement PAS de la même chose.
    Moi je le sais, mais apparemment, ça, tu ne l’avais pas compris quand tu m’as fait ton commentaire un peu sec, genre, comme…

    = = =

    C’est comme pour la calvitie: à quel âge devient-on chauve? Et quel pourcentage de surface capillaire doit-on avoir perdu pour être qualifié de chauves? La calvitie, tout comme le diabète, ça se construit – si je puis dire – sur de longues périodes. Comme une tête poivre et sel, qui devient peu à peu sel et poivre, puis sel et sel…

    Les attaques de l’hyperglycémie, chez moi, ont probablement commencé alors que j’étais dans la vingtaine et que, pour la première fois de ma vie, j’ai consommé deux Pepsi en moins de 24 heures. Puis trois… et puisque l’hyperglycémie crée la sensation d’avoir soif, en bout de ligne, c’était 4 litres par jour… 42 grammes de sucre dans une canette de 355ml, ça fait 475 grammes de sucre par jour. Effet cumulatif…

    Le progrès, quoi! Dans le sens où Tatagonisse l’entend.

  15. « Alors moi, c’est de tes 20 ans d’études en gérontologie que je vais me torcher »

    C’est enregistré, je conterai des jokes de gars chauds la prochaine fois que je passerai ici, ou bien je ferai des courbette devant votre grand savoir!

  16. @Koval

    Je vais me citer moi-même (mon 16h48)

    Et les premiers symptômes que moi j’ai pu identifier (à l’époque je n’avais pas de médecin), ils sont apparus quand j’avais 45 ans, plus ou moins.
    Ce qui veut dire que j’étais déjà pré-diabétique bien avant. À 35 ans? À 40 ans?

    Non seulement j’avais pas de médecin mais je SUIS PAS médecin.
    Comme aucun diagnostic n’avait été diagnostiqué dans la famille, j’avais beau savoir que ça existe, je m’en préoccupais plus ou moins. Et même aujourd’hui, mes enfants ne se préoccupent pas vraiment du diabète, et ce, malgré le précédent que je constitue.

    Dans la vraie vie, personne ne se préoccupe de ça… aussi longtemps qu’ils tombent pas dans la marmite pour s’y noyer.
    Dans la vraie vie, personne ne se préoccupe de ses taux de cholestérol HDL ou de triglycérides… surtout en l’absence de contrôle régulier par un md de famille.
    On en boit longtemps, du pepsi, et on absorbe beaucoup de mauvais gras avant de développer un pré-diabète.
    La prévalence de la condition de pré-diabétique demeure toutefois inconnue… parce qu’il n’y a pas vraiment de symptômes. Même les signaux d’alarme connus (taux de triglycérides, par exemple) ne conduisent pas nécessairement vers…

    Même que le pré-diabète ne conduit pas toujours vers le diabète. Apparemment. Mais dans mon cas, quand j’ai reçu mon diagnostic, ça faisait des années que j’avais un mode de vie considéré comme ne favorisant pas le diabète (exercice physique, alimentation). Conclusion: les dommages avaient été causés quand j’étais beaucoup plus jeune, et la bête progressait en moi, à mon insu… du moins jusqu’à l’apparition concomitante de deux, puis de trois symptômes que même moi, non médecin, je pouvais craindre.

    C’est comme ça que ça se passe. Et ça, Koval, c’est pas dans les stats.

  17. Vous confondez pas mal de choses Papi, la période de latence de la maladie et l’apparition des symptômes qui font qu’on diagnostique la maladie, c’est deux choses bien différentes, et quand on a lu des briques d’épidémiologie, on comprend ça et l’incidence de stat can veut dire « apparition de nouveaux cas » et bla bla bla….ca ne me tente pus ben ben…

  18. @Koval

    Puisque je suis ignorant (à ton avis), je vais en rajouter une couche.

    Plus un individu avance en âge, plus souvent il verra un médecin. Pour toutes sortes de raisons.
    Alors dans les 25 nouveaux cas (diagnostiqués) sur 1000 personnes de 65-69 ans, par exemple, il y en a beaucoup que je classerais dans les diagnostics tardifs.
    Même chose pour les 50-54, les 54-59, etc. Plus on vieillit, et plus on est susceptibles de voir un médecin pour infarctus, cancer, ou whatever.

    La preuve, au fond, c’est que les nouveaux cas deviennent plus rares après 70 ans, et chutent rapidement.
    Me semble que ça confirme que bon nombre de diagnostics sont des diagnostics tardifs.

    Anyway, je persiste et signe: le diabète, c’est une lente ascension. Un long processus. Être diagnostiqué à 65 ans, ça veut dire qu’on est diabétique mais ça ne dit pas combien de temps s’est écoulé depuis le stade irréversible de cette maladie.

    Voilà pourquoi je vais privilégier l’info médicale et l’expérience du diabète à des stats brutes.
    Les stats, c’est comme si ça montrait la photo d’un pépére aux cheveux blancs à 60 ans. Les stats ont l’air de dire que la date de la photo, c’est la date de l’apparition des poils blancs.

    Or si par hypothèse la première photo de mes poils blancs (le DIAGNOSTIC) datait du 1 janvier 2011, ça veut pas dire que j’avais encore les cheveux foncés le 31 décembre 2010…

    Même chose pour le diabète… surtout que vu la pénurie de médecins, des photos de la santé de l’individu X (le diagnostic!), on peut passer 5, 10 ou 20 ans sans en avoir pris une seule.

    D’où la faiblesse inhérente aux stats. Désolé.

  19. She’s not ol’…

    Not always good… 🙂 🙂 🙂

    Un voisin, dans la soixantaine, est mort d’un déréglement de son diabète en moins de six mois, dérèglement causé par un stress familial et économique.

  20. @Stéphane 5:23

    Moi, je crois aux vertus de la vaccination… sous supervision médicale ou dans le cadre d’un programme approuvé. Malgré la dérape du vaccin A H1N1 il y a 2 ans.
    Mais des parents qui veulent distribuer à leurs enfants des suçons infectés, en guise de « vaccin », huh…

    Cé pô du progra, ça!
    Mais j’en tire une conclusion positive: au moins, ces parents-là croient en la science, même si cette « science »-là relève plutôt du charlatanisme…

    = = =

    Entéka, la technique du vaccin a connu certains progrès; les vaccins d’aujourd’hui ne laissent pas de cicatrices!
    Enfant (fin des années 40, années 50), j’ai reçu au moins deux vaccins qui m’ont marqué. Le BCG, qui consistait à inciser le dos, à la base du cou, m’avait laissé des sillons, de plus en plus larges; la cicatrice du vaccin avait grandi avec moi. Et un autre vaccin m’avait laissé une espèce de rondelle sur le bras, tout près de l’épaule; cette rondelle-là a aussi grandi au fur et à mesure de ma propre croissance.

    Ces deux vaccins avaient laissé des traces qui sont demeurées apparentes très longtemps. Quinze ans au moins pour l’une, et encore davantage pour l’autre.

    Peut-être les sociétés qui produisent les vrais vaccins pourraient-ils s’inspirer de la démarche de ce groupe Facebook, et inventer des vaccins qui se consomment dans un pot de yogourt ou dans une boisson gazeuse? Aaaaah, le progrès!!!! 😉

  21. Ça c’est du progrès, non ?

    http://blogs.villagevoice.com/runninscared/2011/11/wells_fargo_to.php

    « Stand down, Zuccotti protesters, the banks have heard your calls for reform and are yielding to your demands. The majority of the country has been enveloped in financial turmoil, and one of the big banks is finally taking steps to institute change: Wells Fargo is creating a boutique bank for the super rich. According to the Chicago Sun-Times, the wealth management unit will be named « Abbot Downing » and will only service families with more than $50 million in their coffers. Rumor has it, when you open an account you get free Looney Tunes checks. »

  22. À Stephane Gaudette,

    8 novembre 2011 à 05:23

    « Y’en a pour qui le progrès vient pas assez vite »

    Vous n’avez jamais si bien dit dans le cas particulier expliqué dans la vidéo suivante :

    « A World War Three Scenario… »

    J’essaie de comprendre pourquoi on attaquerait le pays en question avant la Syrie, mais il possède 10 % des réserves de pétrole du monde, beaucoup plus que la Syrie. En outre, le pays instigateur de cette guerre, pouvant s’étendre à l’échelle mondiale, est un ami parfois « menteur », et quotidiennement « insupportable » des U.S.A., sans être membre de l’OTAN, tout en étant lié à celle-ci par une entente datant de l’ère Cheney. De plus, l’instigateur meurt d’envie depuis toujours (et mourra peut-être de sa vraie mort pour toujours s’il persiste) d’aller en découdre avec l’Iran, étant assuré de la collaboration US, même forcée par le fait accompli d’une attaque militaire unilatérale toutes armes déployées, lancée sans avertissement, sauf s’il y a eu entente secrète préalable aves les U.S.A., afin que ces derniers puissent entrer ensuite dans une autre guerre, avec l’excuse d’aider le petit ami menteur et insupportable et sauver les marrons du feu des mollahs, d’Amadjinedad, de la Russie et de la Chine.

    Est-ce que l’histoire crasse est sur le point de se répéter une fois de plus.

    Un ami écossais usait parfois de l’interrogation suivante pour dénigrer ceux qui le faisaient scier : if you’re so smart, how come you’re not rich?

    L’inverse est tout aussi vrai : if you’re so rich, how come you’re not smart, smart enough to understand that your perpetual race to riches is going to destroy the whole world, you included?…

    Il ne vous reste pas beaucoup de temps pour vous construire un abri nucléaire, et, compte tenu de l’économie mondiale, pas assez d’argent pour vous payer pareille dépense essentielle, blogueurs.

    Cynisme mis à part, Israël et ses Sionistes, le groupe militaro-musical de l’heure, est devenu très dérangeant. Faudrait que nono drabe s’en mêle et calme ses maîtres à penser…

    Est-ce qu’il y a des élections de prévues en Israël ? La ligne dure et guerrière a été utilisée par les Israéliens au Liban contre le Hezbollah pour les besoins d’une élection. Peut-être que l’aviation israélienne (F-16, pas de F-35, en rupture de commandes) aura plus de succès que les chars israéliens.

    En attaquant toutes les centrales nucléaires iraniennes, ces cons provoqueraient la formation d’énormes nuages de poussières radioactives, qui n’ont pas de frontières, causant de nombreuses morts, plus ou moins lentes, dans les pays environnants non en guerre. Israël pourrait ensuite dire qu’il est voisin de pays musulmans ennemis et qu’il a besoin de la protection de l’OTAN, d’Harper, des U.S.A., une fois que ses amis les Saoudiens et autres émirats auront été parsemés de poussière radioactive.

  23. Le progrès, c’est la survie du monde financier mondial, qu’on nous a vendu comme idée essentielle, comme le commerce sans frontières, et maintenant, les guerres sans frontières…

    Michel Chossudovsky – « Most Serious Economic and Social Crisis in Modern History! »

  24. @Mangouste 20h29

    « En attaquant toutes les centrales nucléaires iraniennes, ces cons provoqueraient la formation d’énormes nuages de poussières radioactives, qui n’ont pas de frontières, causant de nombreuses morts, plus ou moins lentes, dans les pays environnants non en guerre. Israël pourrait ensuite dire qu’il est voisin de pays musulmans ennemis et qu’il a besoin de la protection de l’OTAN »

    Wô, là, l’antisémite! 😉

    Jean-Luc m’a demandé de prendre soin de ma tribu de dangereux terroriss, sinon il va faire fermer mon blogue!!!
    J’en tremble encore…
    Je m’exécute donc!!!

    Ils ne sont pas cons, en Israël. Suffit de savoir que 98% (environ!) des prix Nobel en sciences sont juifs; il est donc évident que si ils sont capables de faire un gruyère de la Judée-Samarie avec leurs colonies, ils sont capables de faire du gruyère avec les retombées radioactives. Tchèquez bin ça! Le nuage radioactif va contourner les villages israéliens de Judée-Samarie et la résidence (et les commerces) des Iraniens, Irakiens ou Syriens d’origine juive.

    Nier ça, c’est nier la prééminence des Israéliens. Nier ça, c’est faire preuve d’un antisémitisme navrant.
    Qu’on se le dise!

    = = =

    Par contre, il n’y a qu’un seul membre de l’OTAN au Moyen-Orient, et c’est la Turquie. Israël n’en est pas membre, ce qui est une autre preuve de cette judéophobie viscérale de l’Occident!

  25. Papibiti,

    Je viens de perdre un long texte et les hyperliens sur la Turquie et les besoins états-uniens. Ce sera pour plus tard, quand j’aurai le temps de tout réécrire et réinsérer.

    C’est pas mal torchant à la fin.

  26. Science, like Spice, must flow free.

    Un futur Star Treck à mes descendants…

    Un jour, l’homme sur Mars.. Pluton.. Le Nuage de Oort.. Alpha Centauri.. etc…

  27. Un mot, ou deux, en anglais, sur le progrès économique des cent dernières années, version Goldman Sachs, that is sacking the world.

  28. On est pas train de salir et médire du mot progrès, l’utiliser n’importe comment?

    Faudrait utiliser ‘ceci’ alors.

  29. Quand quelqu’un me parle du progrès économique, version Goldman Sachs, je devine qu’il ne cherche pas à médire du mot progrès mais plutôt de la version en question. S’il me parlait du progrès économique version Paul Krugman ou Joseph Stiglitz, le sens du mot progrès serait tout autre dans ces cas.

    Faut savoir faire la part des choses.

  30. À the Ubbergeek,

    Je n’ai pas l’impression que les récents progrès sont tous positifs. Une opinion comme cela…

    Le progrès économico-financier laisse songeur. Il n’y a rien de positif dans les crises économiques, sauf pour les instigateurs.

  31. À Spritzer et à Ubbergeek,

    Voici une vidéo qui en dit infiniment plus long sur le progrès que la majorité des études socio-économiques. Une histoire de 4 à 7 millénaires, 4 à 7 parce que les archéologues font de nouvelles découvertes tendant à prouver davantage les 7 millénaires. Ayant vécu trois ans en pareil milieu, je ne peux qu’être d’accord avec le message de la vidéo. La sagesse des anciens est la solution aux problèmes créés par les p’tits nouveaux, où « tout n’est pas toujours beau ».

    Tous les anciens peuples de la terre qui ont vécu et qui vivent encore au jour le jour en milieu naturel totalement sauvage ont compris le même message et l’ont appliqué du mieux qu’ils ont pu dans toutes les circonstances. Il faudrait que l’on écoute sérieusement ce message et qu’on le fasse comprendre, de force au besoin, aux occupants du sommet de la pyramide.

    L’hyperlien ci-dessous permet d’accéder à d’autres documents pertinents, tous en anglais cependant.

    Une fois encore, je ne suis absolument pas contre le progrès social, bien au contraire. C’est le progrès vu, vendu et imposé par ceux qui occupent le sommet de la pyramide qui me préoccupe, et c’est d’ailleurs ce qui préoccupe la majorité de la population mondiale depuis au moins deux décennies.

  32. @ mangouste

    « Il faudrait que l’on écoute sérieusement ce message et qu’on le fasse comprendre, de force au besoin, aux occupants du sommet de la pyramide. »

    Eh oui, de force au besoin. J’ai comme l’impression que ceux qui sont au sommet de la pyramide ne comprendront pas d’autres langages que celui de la force. La différence entre eux et les dictateurs arabes qui s’accrochent au pouvoir en massacrant le peuple n’est pas si grande à mon avis.

  33. Combustible (version anglaise seulement : « Fuel »)

    1:52:34

    Pour les négationistes, les ascientifiques, les incrédules…

  34. Survivre au progrès, y compris au nucléaire civil, la suite…

    Pourquoi égorger les moutons quand on pourrait les zapper et faire d’un rayon l’instrument divin pour purifier à la halâl ou à la cachère…

    FDA allows conventional meat and produce to be blasted with radioactive nuclear waste, treated with virus ‘cocktails’

    http://www.naturalnews.com/034156_meat_radioactive.html

  35. Papitibi,

    Le progrès contre la criminalité, la terreur, la démonstration de l’opposition politique pacifique, réelles ou fabulées.

    Alarmant, bien que cela se passe aux États-Unis. Espérons que Sire Stiff Harpeur of Nothing se prendra en main et jouira autrement qu’en équipant la GRC de ce qu’un policier états-unien a qualifié de « « commando-chic » regalia ». Le Taser, c’est niaiseux « à mort ». Une M-16 et un véhicule blindé, là tu parles, et seule ta voix survivra à l’usage. Évidemment, les défenseurs de la liberté du 1 % n’y verront que du bon, du nettoyage de pouilleux, de barbus, de désoeuvrés, de chômeurs, de sans-abri, de la crasse de la société. Finalement, les Franco, Hitler et autres fascistes en puissance modernes sont peut-être parmi nous.

    J’espère tellement me tromper…

    Et nous qui pensions que la force policière défendant les intérêts particuliers du sommet de la pyramide du G8 et du G20 à Toronto était dangereuse et frisait l’État policier. Eh bien… Nous avions totalement tort.

    http://www.aljazeera.com/indepth/opinion/2011/11/20111113134450543875.html

  36. @ mangouste

    J’ai toujours pensé qu’avec les mesures et les lois promulguées à la suite du 9/11, les dirigeants avaient un oeil sur de pas si lointaines confrontations futures avec leur propre population, tout autant qu’avec des terroristes.

    Ils voyaient, et ce n’était pas difficile à voir, que les inégalités croissantes dans nos sociétés et l’avidité sans fin de la couche supérieure finirait bien par déclencher des mouvements de révoltes dans une population autrement apathique.

    La suite n’est pas trop difficile à deviner non plus, comme le mentionne l’article d’Al Jazeera.

    « Each year, some 76 million people join our current 6.7 billion in a world of looming resource scarcities, ecological collapse and glaring inequalities of wealth; and elites are preparing to defend their power and profits. In this new era of triage, as democratic institutions and social safety nets are increasingly considered dispensable luxuries, the task of governance will be to lower the political and economic expectations of the masses without inciting full-fledged revolt. Non-lethal weapons promise to enhance what military theorists call ‘the political utility of force’, allowing dissent to be suppressed inconspicuously. »

    Et il y aura jackwood pour applaudir à la répression en nous disant, du haut de sa connerie: qu’ils l’aille (sic) travailler a lieu de sa plaindre!!!

  37. Spritzer,

    Jeannot Dubois est attaqué par la moisissure. En plus de devenir le pourri du blogue, il risque également d’être déchiqueté par le système qu’il défend et adore tant. On ne pourra même pas en faire de l’aggloméré ni du compost.

  38. Autre État démocratique « militaire » (tous ses premiers ministres étaient généraux dans l’armée) où le progrès est tout sauf la survie pour la majorité. Un exemple parfait de ségrégation raciale des années cinquante, d’apartheid sud-africain et d’ignorance volontaire des pays occidentaux, ceux qui se disent les plus grands défenseurs du progrès, de la démocratie et de la liberté du monde.

    Antonia House, Jewish Voice for Peace [info@jewishvoiceforpeace.org]

    EXTRAIT :

    …I’m writing to you right now from a press room in Ramallah in the West Bank. And I can’t help but feel I’ve just witnessed something truly historic.

    Six breathtakingly courageous Palestinian human rights activists just tried to take the bus from Ramallah to East Jerusalem. It’s a trip I’ve made countless times without a hitch.

    But I’m a Jewish American. I can move about freely. And Fadi Quran, Nadeem Al-Sharbate, Badee Dwak, Huwaida Arraf, Basel Al-Araj and Mazin Qumsiyeh are Palestinian. They cannot move freely in their own country. Instead of being allowed entry to East Jerusalem, the Freedom Riders were violently arrested and held for hours in the Atarot Prison. I’m thrilled to report that just moments ago I got word they were released.

    But the struggle is not over! The Freedom Riders have just begun. And they need your help.

    These six Freedom Riders chose to board a bus that serves Jewish-only settlements in the West Bank on it’s way to Occupied East Jerusalem, wearing kuffiyehs (Palestinian scarfs) and t-shirts reading ‘Justice’, ‘Freedom’, and ‘We Shall Overcome’. Inspired by the Freedom Rides of the American Civil Rights Movement, they took this bold action to expose the racism and policies of segregation that pervade every aspect of life in occupied Palestine. To send the message to the world that separate is NOT equal. Not in the United States and not in Israel or Palestine. They also wanted to bring attention to the role of Israeli and international companies, such as Egged and Veolia, who operate these segreated bus lines, in perpetuating and profiting from the occupation.

    In recent years the brutal reality of the occupation of Palestine has become increasingly exposed, and this morning the media room was packed with supporters— Palestinians, Jewish Israelis and people from all over the world. There was an air of excitement, but also apprehension, knowing the risk these six activists were taking. Those of us who remained in the media room were in constant contact with the Freedom Riders.

    The first bus drivers— seeing that Palestinians were waiting at the bus stop— passed without pause. Once a bus finally stopped and they boarded, the driver did not know what to do with Palestinians on board. He consulted with the Israeli soldiers, who had arrived on the scene after being alerted that Palestinians were standing at a Jewish bus stop. They instructed him to continue to the Hizmeh checkpoint, where the settlers were taken off the bus and soldiers got on. The Freedom Riders refused to get off, asserting their right to go to Jerusalem. One by one these non-violent protesters were roughly dragged off the bus and arrested, along with Fajr Harb, a supporter who had not been on the bus…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s