27 commentaires sur “Deux images valent deux mille maux: Obama est une tapette communiste!!!

  1. Il semble être 3 AM en permanence pour Cain …

    Il aurait dû demander son avis à sa vice-présidente, une Hockey Mom voyeuse qui surveille les Russes de sa fenêtre de cuisine et sur les patinoires.

  2. Le clip est coupé trop rapidement, on n’a pas l’occasion d’entendre de la bouche d’Herman le fruit de ses cogitations! À le voir se tortiller sur sa chaise, on ne peut pas douter qu’il y avait dans sa citrouille un processus intense… de damage control. Je me demande combien ça a pris de minutes avant qu’il puisse articuler sa réponse, comme le commentateur nous l’a dite.

    À noter qu’il s’agit du candidat préféré de jack. On comprend pourquoi. Sûrement un grand amateur de pizza ce jack.

  3. @mangouste

    « Il semble être 3 AM en permanence pour Cain … »

    Pourquoi dites-vous ça? Vous le trouvez prêt à l’action? Toujours disponible à toutes heures du jour et de la nuit pour régler les problèmes? Un homme fiable qui ne se laisse pas surprendre, quelle que soit le moment de la journée? 😉

  4. Ce qui prouvent que plus de femmes ou de noirs ou gays (Bear Lodge Club Republicans…) politiciens =/= plus de progressisme par eux-même.

  5. @Spritzer
    « Il semble être 3 AM en permanence pour Cain … » – Mangouste
    Pourquoi dites-vous ça? « 
    – Spritzer

    = = =

    J’ai l’impression que Mangouste fait référence à ces pubs un peu baveuses du clan Hillary Clinton pendant les primaires démocrates de 2008; ces pubs suggéraient que si le téléphone rouge sonnait chez les Obama à 3hAM, Missié Bawack n’auwait pas su quoi wépondre…

  6. Spritzer,

    Bonsoir.

    Pâpitibbi â wèzon.

    Cela dit, il semble que Cain soit prêt à prendre d’autres décisions critiques de grande importance pour son avenir à toute heure du jour et de la nuit, si l’on se fie à ces quatre « menteuses » qui l’accusent d’harcèlement sexuel.

    Un autre who can’t keep it in his pants ou, plus prosaïquement, perd la tête pour un bout de queue…

  7. Papitibi,

    J’avais tout faux quand j’ai vu ces images tôt, ce matin, donc.

    Je pensais que Hu Jintao et Hugo Chavez étaient « sortis du placard » pour avouer leur amour capital…

  8. @ Papitibi et Mangouste

    J’avais bien saisi l’allusion à ces pubs de la dernière campagne chez les démocrates. Je trouvais juste amusant que Mangouste dise cela parce que Cain a effectivement l’air d’un gars qu’on réveille à 3 AM: mêlé, empaffé, désorienté, le pôvre.

  9. Herman Cain Doesn’t Like « Sissy » Pizza

    http://www.advocate.com/News/Daily_News/2011/11/14/Herman_Cain_Does_Not_Like_Sissy_Pizza/

    Pizza mogul and Republican presidential frontrunner Herman Cain says there’s « manly » pizza, and « sissy » pizza. And it all comes down to how much meat is piled on top.

    In an interview with GQ, Cain decries any adherence to political correctness and then uses a term that will probably offend.

    « When you learn how to be politically correct, you sound like all of the other politicians, » he told GQ. « People like my directness and my bluntness. What happens when you become so worried about being politically correct, you find yourself not saying anything. Because you’re trying to offend the least number of people. I’m trying to attract the greatest number of people. Different strategy. »

    Over a pizza lunch, Cain offered his take on what makes a « manly » pizza. The use of sausage was high on his list. But vegetables were « sissy » pizza.

    « I’m very particular about the pizza that I eat, » he explained, saying men want a harmony of « abundance » and « taste. »

    « What can you tell about a man by the type of pizza that he likes? » asked reporter Chris Heath.

    « The more toppings a man has on his pizza, I believe the more manly he is, » Cain declared. « Because the more manly man is not afraid of abundance, » he added with a laugh.

    « A manly man don’t want it piled high with vegetables! He would call that a sissy pizza, » Cain said.

    Of the pizzas on his table, his favorite was covered in sausage, salami, capocollo, red peppers, portobello, and red onions.

    « Now that’s a manly-looking pizza!! » he said.

    LOLWUT.

  10. Manly pizza = crise cardiaque à 40 ans. Pas besoin de vous dire que c’est un raisonnement dépassé.

    Overweight man = no vodeodo, making whoopee, etc. aussi…

    Clinton est rendu végétarien. Mais je pense d’après les rumeurs qu’il a encore de la mine dans le crayon!

  11. Thym Thym et les autres,
    Il est inadmissible de lire de tels propos y compris si cela est de l’humour.
    Mais démontrer la « cupidité etr le manque de respect » de certains acteurs de la scéne publique démontre que nous sommes plus que réellement au bout d’un système ou rien ne se respecte plus.
    Ce ne sont pas forcemment les rédacteurs qui rapportent ces informations qui sont coupables c’est le modéle financier dans lequel nous vivons.
    En ce qui me concerne je ne crois pas plus au religieux de tous bords qu’à leurs complices politiques.
    Peut-être que la meilleure façon de répondre efficament est de boycoter tous les produits de « Beneton » mais sommes nous débiles au point d’en rire ?
    Le même commentaire sera posté sur les blogs de leur auteur et ici.
    Mais à qui faire confiance ?
    Il y a les diverses croyances qui dérivent complétement et des politiques de plus en plus véreux, alors juste un peu de bon sens.
    J’espère que vous prendrez note qu’un article couplé c’est de l’info relayée deux ne passeront pas pour information, ensuite déduisez ce que vous en voulez, mais c’est ma conception du respect dû à tout être humain.
    Cordialement,
    Le Panda
    Patrick Juan

  12. À Qui ça? Moi?

    De la mine dans le crayon ?

    Que ce sexophoniste se serve de son crayon pour écrire à Hilary « Chaud Gun », son long roman, devrait suffire…

    Peut-être n’aime-t-il pas les costards de Madame, trop manly, auxquels il a déjà « semblé » préférer les robes légères de secrétaires, mais juste pour essuyer le crayon, un fois la mine basse 🙂

    Assez déconné…

  13. À Spritzer

    @ Papitibi et Mangouste

    « J’avais bien saisi l’allusion à ces pubs de la dernière campagne chez les démocrates. Je trouvais juste amusant que Mangouste dise cela parce que Cain a effectivement l’air d’un gars qu’on réveille à 3 AM: mêlé, empaffé, désorienté, le pôvre. »

    J’avions deviné l’ironie. Allez en paix… 🙂

  14. @le Panda

    Puisque vous diffusez le contenu de mes billets, le moins que je puisse faire, c’est de publier votre commentaire (lettre circulaire), bien qu’il me semble adressé principalement à un blogueur que je ne fréquente pas et que je ne parviens même pas à identifier, ni lui, ni son blogue.

    Les autres? Qui ça, les autres?

    Je devine que j’appartiens au groupe de ceux dont le texte sur Benetton vous aura déplu.
    So be it. Désolé pour la forme anglaise. Ainsi soit-il, si vous préférez.
    Quoique, encore là, j’hésite à utiliser cette formule religieuse, tirée de mes vieux souvenirs; le ton de votre commentaire me fait craindre, à tort ou à raison, que vous pourriez être offusqué.

    Vous parlez de « croyances religieuses ». Est-ce à dire que c’est le baiser papal que vous dénoncez dans les blogues qui auront repris cette image de Benneton? Si tel était le cas, je ne saisis pas très bien le pourquoi de votre intervention sur le présent blogue.

    De vous à moi, je n’en ai rien à cirer de Benneton, dont je ne connais aucun revendeur à des centaines de kilomètres à la ronde. Cela dit, je ne suis pas offusqué par cette dernière campagne publicitaire des baisers entre frères et soeurs plus ou moins antagonistes. Surtout que derrière l’image d’un baiser coupable se cache le concept de réconciliation, avec lequel je suis en accord.

    En poussant l’analyse, je conviens du fait que Benneton utilise le concept à des fins mercantiles; si j’appartenais à la mouvance marxiste-léniniste, peut-être (mais je ne saurais en être certain) serais-je porté à voir là un abus du capitalisme. Mais… marxiste point je ne suis.

    Si j’étais catho ou musulman pratiquant, l’image de l’étreinte amoureuse entre un pape et un imam pourrait me révolter; mais de catho je suis devenu agnostique. Si j’étais sioniste, peut-être me serais-je offusqué de cette image qui suggère une sainte alliance des Chrétiens et des Musulmans contre la judéité… Mais je ne suis pas sioniste; que Yahweh veuille bien m’en préserver!

    Alors, très cher Panda, quel est donc – précisément, – l’objet de votre courroux à l’égard de la publication de CE billet que j’ai signé?

    Le sarcasme je pratique, caustique je suis, et je ne vais pas en changer. Point barre. Les habitués québécois de mon blogue ont très bien compris que ceux dont je me moque, ce sont ces imbuvables aux yeux desquels Obama est un sale communiste islamiste.

  15. Je suis outré.

    Que le Panda ne réagisse pas plus a cet article, cela me surprend.

    Tant d’insultes, de manque de respect,de savoir vivre dans un texte si petit et si peu intéressant, dans un autre temps,cela aurait été censuré

    Comme disait mon grand père, l’intelligence humaine à des limites, la betise n’en à pas.

    Je vois très bien ou sont vos limites.

    Pitoyable

    = = =


    Par Papi: ce commentaire a d’abord été publié sur le site français Les voix du Panda; je le reproduis, avec la réplique que j’y ai fait paraître.

    @Thymus Vulgaris (21h58)

    « Comme disait mon grand père, l’intelligence humaine à des limites, la betise n’en à pas.
    Je vois très bien ou sont vos limites. »

    C’est vos propres limites que vous exposez ainsi, à votre insu.

    L’auteur – infâme – de ce billet si abject et si pitoyable détient, ô surprise, deux diplômes en droit, dont un mastère en droit des médias obtenu d’une Université américaine au début des années ’70; mon mémoire de maîtrise portait – comme par hasard – de la responsabilité civile et criminelle de la presse écrite en raison des lettres d’opinion qu’ils acceptaient de publier.

    Si vous aviez eu la décence – le Panda et vous-même – d’essayer d’en savoir un peu plus sur l’auteur avant de commettre votre prose incendiaire, peut-être auriez vous compris ce que 99% des lecteurs québécois de mon blogue savent depuis que je publie mes commentaires sous le pseudonyme de Papitibi: je combats, et j’ai toujours combattu l’homophobie, l’islamophobie, la judéophobie, la xénophobie, et le sexisme, sous toutes leurs formes.

    = = =

    « …dans un autre temps,cela aurait été censuré »

    Sur MON blogue, je suis seul maître à bord. Que le Panda choisisse de relayer mes billets ou certains d’entre eux, c’est son choix; j’ose espérer, toutefois, qu’il sait à qui il a affaires, et qu’il est déjà au fait de mes coups de gueule, dont, à titre d’exemple, celui-ci, dont le seul titre laisse deviner le contenu:
    https://papitibi.wordpress.com/2010/08/24/le-betisier-de-lislamophobie-2-linvasion-est-a-nos-portes/

    Ou celui-là, qui traite cette fois de judéophobie:
    https://papitibi.wordpress.com/2011/06/21/synagogue-bobov-un-non-qui-pue-la-haine-du-juif/

    = = =

    Mes textes sont parfois truffés de jurons bien québécois; libre à vous de les traduire par Putain, si la lecture de ces québécismes vous est insupportable.

    Ce qui m’est insupportable, à moi, c’est quand un Franssa fendant, qui se croit issu de la cuisse de Jupiter, se permet de faire la leçon sur un sujet qu’il maîtrise mal, à un auteur dont il ignore tout de la pensée.

  16. Papitibi,

    « Vous parlez de « croyances religieuses ». Est-ce à dire que c’est le baiser papal que vous dénoncez dans les blogues qui auront repris cette image de Benneton? Si tel était le cas, je ne saisis pas très bien le pourquoi de votre intervention sur le présent blogue. »

    Le baiser était plutôt commun dans les monastères au Moyen-Âge comme acte de salutation. On le voit dans le film The Name of the Rose.

    Extraits du livre :

    http://www.naturalthinker.net/trl/texts/Eco,%20Umberto/ECO,%20Umberto%20-%20The%20Name%20of%20the%20Rose.htm

    But resume your course, O my story, for this aging monk is lingering too long over marginalia. Tell, rather, how we arrived at the great gate of the abbey, and on the threshold stood the abbot, beside whom two novices held a golden basin filled with water. When we had dismounted, he washed William’s hands, then embraced him, kissing him on the mouth and giving him a holy welcome.

    “William!” he exclaimed. “My dearest brother!” He rose with some effort and came toward my master, embraced him, and kissed him on the mouth. “William!” he repeated, and his eyes became moist with tears. “How long it has been! But I recognize you still! Such a long time, so many things have happened! So many trials sent by the Lord!” He wept. William returned his embrace, clearly moved. We were in the presence of Ubertino of Casale.

    The abbot held out his arms. “Give me the kiss of peace, Brother William. With a man of your knowledge I could argue endlessly about fine points of theology and morals. We must not give way, however, to the pleasure of disputation, as the masters of Paris do. You are right: we have an important task ahead of us, and we must proceed in agreement. But I have spoken of these things because I believe there is a connection. Do you understand? A possible connection—or, rather, a connection others can make—between the crimes that have occurred here and the theses. of your brothers. This is why I have warned you, and this is why we must ward off every suspicion or insinuation on the part of the Avignonese.”

  17. @ Stephane Gaudette

    Merci pour ce vidéo de Rachel Madow. Étant plus variétés (Colbert, Stewart) que nouvelles, je néglige ces canaux d’information pourtant bien faits. Elle jette une autre perspective sur la candidature de Herman Cain. Bon, elle ne parle qu’à des convertis, mais ça fait quand même rigoler un peu.

    Il est difficile d’imaginer (à part le beige Romney) qui pourra affronter Obama dans un an.

    Pour ce billet, les pubs de Benetton, bof, beaucoup de bruit pour rien. Mais c’est à se demander si l’adage « Parlez-en (bien mal, etc.) » ne souffre pas de l’impression première que les montages peuvent provoquer, puisqu’il vaut la peine, pour le Vatican, de se prémunir légalement contre ça. Est-ce la fin aussi de « Les chiens aboient, la caravane passe »?

  18. Benetton m’a époustouflé là dessus. Capitaliste, oui, mais épique trolling.

    Et personne ne dit mot sur Cain et son jugement impitoyable sur les pauvres pizzas ‘moumounes’? 😦

  19. Salut Papitibi ^^ Comment allez-vous ? (haha)

    Vous m’avez invité à venir débattre si j’en avais le courage mais, ne pouvant plus répondre, je n’ai pas pu vous demander le lien où vous aimeriez que j’ apporte mon regard aussi humble soit-il. Bref, me voila. Je poste surement au mauvais endroit mais je ne sais pas ou je peux poster autre part. Pourriez-vous m’éclairer ? Merci.

    Par Papi:

    Ydris s’est amené chez Jeanne Émard, où il s’est fait virer par Koval; Jeanne à deux têtes est moins tolérant(e) que le vieux Papi, qui n’en a qu’une…

    Faut dire que, à peine débarqué chez Jeanne, Ydris s’était permis d’injurier tout ce qui bouge et respire, incluant l’auteur du présent blogue… à qui il prétendait enseigner l’art de débattre!

    Voilà pour la mise en situation…

  20. @Ydris, mon si adorable petit Ydris

    Bienvenue sur ce blogue…

    Chez moi, on enlève ses chaussures en entrant et quand on s’adresse à une dame ou à un monsieur plus âgé, on les vouvoie; d’où cette modification à ton commentaire.

    Ici, TOUS les intervenants sont sensiblement plus âgés que toi. Au meilleur de ma connaissance, leur âge varie de 23 ans et 5 mois à 69 ans. Pourquoi préciser 23 ans, 5 mois (et 16 jours!!!)? C’est tout simplement parce que 3 de mes petits-enfants portent encore la couche, et qu’à leur âge, chaque mois qui passe apporte ses nouveaux acquis. Je précise qu’une cinquième petite-fille naîtra dans quelques semaines et il y aura une nouvelle fournée – si tout se passe bien – en juin.

    Tout ça pour dire que je suis habitué à donner le biberon et à changer les couches; j’ose espérer qu’il ne sera pas nécessaire de le faire avec toi, comme il est parfois nécessaire de le faire avec le gringalet de 23 ans.

    Je comprends que tu n’es encore qu’un enfant – turbulent, dois-je ajouter – mais essaie néanmoins de te comporter ici en adulte et de respecter aussi bien tes interlocuteurs que les règles de la maison.

    Tu me demandes à quel endroit tu peux poster. Soit.

    D’une part, je n’ai jamais refusé de publier au motif que le commentaire reçu ne fitte pas dans le décor, comme on dit ici. Il est néanmoins préférable de s’accrocher au sujet du billet, ne serait-ce que par le bout d’un poil au menton. Quoique tous les poils sont acceptés! D’ailleurs, de poils au menton peut-être n’as tu pas…

    Ah oui… pendant que j’y suis, qu’un enfant de 19 ans puisse prétendre m’enseigner l’art du débat, c’est un peu comme si un indigène d’une tribu amazonienne – jamais sorti de sa forêt – prétendait enseigner à un Maghrébin comment préparer un tajine tangérois à l’espadon.

  21. @Papitibi,

    C’est vos propres limites que vous exposez ainsi, à votre insu.

    Permettez de connaitre la valeur de votre plume et de la majorité de vos billets sans pour autant oublier que le respect reste la ligne droite de la meilleure façon de comprendre les choses et faits.


    L’auteur – infâme – de ce billet si abject et si pitoyable détient, ô surprise, deux diplômes en droit, dont un mastère en droit des médias obtenu d’une Université américaine au début des années ’70; mon mémoire de maîtrise portait – comme par hasard – de la responsabilité civile et criminelle de la presse écrite en raison des lettres d’opinion qu’ils acceptaient de publier.

    Si vous aviez eu la décence – le Panda et vous-même – d’essayer d’en savoir un peu plus sur l’auteur avant de commettre votre prose incendiaire, peut-être auriez vous compris ce que 99% des lecteurs québécois de mon blogue savent depuis que je publie mes commentaires sous le pseudonyme de Papitibi: je combats, et j’ai toujours combattu l’homophobie, l’islamophobie, la judéophobie, la xénophobie, et le sexisme, sous toutes leurs formes.

    En ce qui me concerne je pense en toute objectivité avoir toute la dècence possible pour interpréter vos écrits.

    Il ne me semble pas que dans les propos de Thym Thym ou les miens qui que ce soit mette une seule seconde un côté homophobe et ce qui suit bien au contraire merci de relire mon commentaire.
    J’ai cédé la parole sachant que de tellles démonstrations entraineraint des réactions pas toujours positives.

    Il me semble qu’en ces instants toutes la noblesse de la démocratie s’y trouve.

    Il n’y a aucune attaque, c’est avec le plus grand plaisir que nous relayons vos articles et bon nombre de ceux du Québec pour lesquels nous avons la plus estime.

    Nous échangeons depuis des années et Thym Thym ne vous connait pas encore, il y a manière et façon.
    Vous le savez tout comme moi sinon mieux, que le nombre de diplomes ne font pas la valeur des hommes.

    Sur MON blogue, je suis seul maître à bord. Que le Panda choisisse de relayer mes billets ou certains d’entre eux, c’est son choix; j’ose espérer, toutefois, qu’il sait à qui il a affaires, et qu’il est déjà au fait de mes coups de gueule, dont, à titre d’exemple, celui-ci, dont le seul titre laisse deviner le contenu:

    Il n’y a de maitre en nul lieu mais des échanges qui font la valeur de l’Internet, ou je connais vos propos parfois forts et ce n’est pas pour autant que je n’y participe pas dans la correction.
    Tout un chacun ne peut avoir les mêmes qualités et défauts.

    La majorité des mes articles sont relayés sur CentPapiers et je suis content d’y compter de nombreux amis au plein sens du terme.

    Ce qui m’est insupportable, à moi, c’est quand un Franssa fendant, qui se croit issu de la cuisse de Jupiter, se permet de faire la leçon sur un sujet qu’il maîtrise mal, à un auteur dont il ignore tout de la pensée.

    Cete finalité sur ce commentaire mérite une ouverture bien plus grande que cette modeste explication dont acte.
    Cordialement,
    Le Panda
    Patrick Juan

  22. @Papitibi,

    Voici – sommairement – la réplique que je vous avais adressée sur MON blogue, avant de comprendre qui était cet ignare Thym-Thym, et avant de comprendre que vous aviez mis en parallèle mon article et celui de Raymond Viger.

    L’action se voulait volontaire et ma réaction fut identique dans les deux textes modestement et simplement pour ouvrir le débat sur autre chose que des coups de « gueule ».

    Juste un point de modération Thym Thym n’est nullement un « ignare » mais il peut être outré de certains propos et attendre que le débat s’ouvre pour que des explications les propos soient plus modérés.

    Je sais aussi avoir une gueule, mais autant que je le peux gérant plus de 300 rédacteurs je m’oblige et m’impose comme la majorité le respect de notre « Charte ».

    Si mes écrits vous semblent indécents, cessez de les publier.

    Merci de m’indiquer si c’est ce que vous souhaitez en ce qui me concerne je puis débattre de tous sujets avec un maintien de positions qui ouvre la porte à tous les droits d’expressions pour que subsiste la liberté de pouvoir le dire.

    Donc le dernier mot vous appartient à vous pas à moi ni à quiconque d’autre.
    Le sujet fait part entière de l’actualité, il peut en certaines circonstances choquer certaines personnes mais je nous ACCUSE de laxisme face à certains qui pronent par le capitalisme la déchéance des vraies valeurs.

    Je pense avoir été clair et je relaye les commentaires autant ici que sur votre blog.
    Cordialement,
    Le Panda
    Patrick Juan

  23. Le Panda, il échange avec Google tranlate ou be non quoi??!?

    Ses textes sont tellement vaseux !!!!

    Et que dire de ses ptites parabloles!!?!?

    Papi, vous devriez interdire que ce Panda publie vos textes! Votre alliance avec ces gens douteux pourrait vous enlever de la crédibilité!

  24. @Koval 12:16

    Le Panda, il habite en France – si j’en crois l’adresse IP – mais on sait bien que les vrais pandas (à fourrure noire et blanche, en voie d’extinction) n’y sont pas indigènes, et c’est peut-être le cas du Panda à plume – celui qui écrit… 😉

    Baön… J’ai dû éditer ses deux dernières contributions, sans quoi il m’était impossible – même à moi – de distinguer les citations qu’il faisait de MON texte de SA réplique. J’ose espérer que l’exercice aura rendu ses textes plus compréhensibles.

    Le Panda écrit: « Vous le savez tout comme moi sinon mieux, que le nombre de diplomes ne font pas la valeur des hommes. »

    Jean-Luc aurait ajouté, plusieurs virgules, ici et, là, sans doute (hé hé!!!); ici, il en manque, mais bon… Après m’être frotté à un Ph.D. en histouère surpris les culottes à terre, en flagrant délire révisionniste (la contribution des tribunaux, le cas Maher Arar…), je dois me rendre à l’évidence: il a raison.

    Cela dit, des diplômes dans une discipline pertinente au débat, parfois, ça aide! Non pas tant le diplôme que l’acquisition des préalables à son obtention et, plus encore, le coffre au trésor dont « le diplôme » constitue la clé. À vrai dire, 98% de ce que j’ai appris à la fac est aujourd’hui périmé, mais j’y avais surtout appris à apprendre le droit.

    = = =

    Je ne suis pas à l’aise avec certaines des accointances du Panda. Sa fidélité aux CentPapiers, par exemple, encore que tout n’est pas mauvais chez les 100; toutefois, il n’est pas nécessairement contre-productif que je puisse faire contre-poids. 😉

  25. Texte publié à l’origine sur http://www.panda-france.net/?p=11594

    @Le Panda

    « Il n’y a de maitre en nul lieu mais des échanges qui font la valeur de l’Internet »

    Je maintiens que sur MON blogue, les règles, c’est moi qui les établis; or le Thym Thym semble inférer que j’eusse dû édulcorer ou filtrer MES propres propos sur MON propre blogue.

    Je répète toutefois que pour peu que la suggestion de « censure » – émise par le Thym Thym – puisse s’appliquer au Panda (parce que c’est le Panda qui a choisi de rendre mon texte disponible ici), là, je n’y suis pour rien.

    = = =

    « Thym Thym n’est nullement un « ignare » mais il peut être outré de certains propos et attendre que le débat s’ouvre… »

    Le Thym Thym pourrait être 8 fois Ph.D. que je maintiendrais mon verdict d’ignorance.

    Il ne connaît rien de moi. Il ne connaît rien de mes combats, et partant, ce qu’il aurait dû lire au deuxième degré, il s’est contenté de le lire au premier degré.

    Et de tirer de sa lecture des conclusions inadéquates. Ce qui l’amène à tirer à boulets rouges.

    Réaction typique d’un ignare. Désolé.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s