50 commentaires sur “Pierre-Hugues et le projet de Loi C-10: une fable de Jean de La Fontaine

  1. Le Sénateur est un être pathétique, qui utilise son drame familial – encore ce soir – pour attirer la sympathie et manipuler les gens vers sa nouvelle idéologie et plans; la Loi du Tallion, pas de seconde chance.

  2. Papi, les zamis de la vérité disaient:

    « Pourquoi les statisticiens manipulent-ils les chiffres ? Le sénateur Boisvenu nous offre encore une fois une réponse: »

    « C’est comme si les criminologues ou les administrateurs du système avaient trouvé une méthode de calcul pour justifier leurs jobs, ou justifier le statu quo en matière de lois et de règlements. »

    Il a servi la même chose aux criminologues et maintenant aux avocats…il devient ennuyant dans ses répliques….en humour, il faut savoir se recycler , je crains un peu pour sa carrière de clown…

  3. C’est pas drôle quand il héraldisent (englicisme) une réforme dangereusement importante comme cà.

    Faus dénoncer son pharisanisme de droite à la Front National haut et fort.

  4. Ce qui me choque le plus avec ce projet de loi, c’est l’abolition du pardon pour les crimes dit « graves ». POURQUOI!? Pourquoi ce besoin insatiable de vengeance? Tout le monde a droit a une seconde chance dans la vie. Si un criminel veut vraiment travailler pour s’en sortir, il MÉRITE qu’on lui laisse une seconde chance, en lui accordant un pardon, meme s’il sagit d’un agresseur sexuel.

    Ce qui est malheureux dans tout cela, c’est qu’il SERA adopté malgré tout les efforts déployés contre ce projet de loi stupide et régressiste.

    Pour finir, j’aimerais citer un grand homme connu sous le nom de
    Ghandi: « Un oeuil pour un oeuil rends le monde entier aveugle ».

    Merci

  5. Monsieur Boismenu,

    La réponse du Québec à votre argumentaire, ainsi qu’à votre « boss », à ses idéologie et dogmatisme, version russe :

    http://www.lepost.fr/article/2011/11/22/2643608_le-subtil-doigt-d-honneur-d-une-presentatrice-russe-evoquant-barack-obama.html#xtor=EPR-344-%5BNL_1144%5D-20111122

    Et moi qui pensais que notre chère Koval était une « tough »… 😉

    Prenez cela avec un grain de sel, Koval. Je blague, comme vous le savez depuis trop longtemps.

  6. Heu, le Geek, c’est parce que Boisvenu n’a jamais changé d’idée, sur les réformes judiciaires que l’on devrait adopter!!! Les idées qu’il défendait, il y a huit ans, il les défend toujours, aujourd’hui!!!

  7. @Ekran

    Bonjour, et bienvenue ici

    Je ne suis pas de droite – loin de là -, et je connais les bienfaits de la reprogrammation des adolescents, pour avoir longtemps travaillé dans le milieu.

    Cela dit, j’ai aussi travaillé auprès de l’État-major d’un service de police – dans une autre vie – et à l’époque, un type avait beau être acquitté, le dossier du greffe de la Cour était détruit mais la police, elle, conservait son dossier d’enquête pour référence future. Ce que ça revient à dire, c’est que pour la police, un monde idéal, ce serait un monde où l’ADN et les empreintes digitales soient pris sur les enfants, dès la naissance! Bref, faut pas être naïf…

    Oui, chacun a droit à une deuxième chance, et c’est pourquoi la Loi, au Québec, distingue les crimes commis par un ado des crimes commis par un adulte. Au Qc, tu commets un vol à main armée à 17 ans, et personne ne pourra en être informé quand tu as 18, 28 ou 48 ans. Les erreurs de jeunesse, on ne le traîne pas sur ses épaules pour le reste de ses jours.

    Sauf que l’adolescence – et les erreurs de jeunesse – ça ne s’arrête pas le jour du 18e anniversaire, surtout quand on sait que les lobes frontaux du cerveau n’atteignent pas leur pleine maturité avant 23-24 ans.

    Study Shows That Teens Do Not Have the Skills to Plan Ahead: « On the hardest problems, mature performance wasn’t seen until at least age 22. Since solving the hardest problems on the test is known to make strong demands on the brain’s frontal lobes and teens’ frontal lobes are still maturing, this finding wasn’t unexpected, according to the researchers.

    Parenthèse: c’est quoi, l’âge moyen des nouvelles recrues dans les gangs de rue? Ce n’est pas un hasard. Et pourquoi les jeunes conducteurs au volant sont-ils téméraires? Ça non plus, c’est pas un hasard; ils n’ont pas TOUS les outils qu’il faut pour évaluer les conséquences.

    Dans les circonstances, un adulte de 35 ans ne devrait pas traîner ses vieilles casseroles (d’avant ses 23-24 ans) toute sa vie; à 23, il n’avait pas les capacités. Period.

    Je crois – pour ces raisons d’ordre psycho-neurologique – que le pardon devrait être presque automatique pour (presque) tous les crimes commis avant la pleine maturité des lobes frontaux.

    Mais… je ne suis pas en faveur d’accorder le pardon à un récidiviste pour une série de vols à main armée commis alors qu’il avait 30 ans et plus.

    Bref, le moins que je puisse dire, c’est que ce projet de loi manque de nuances. Et quand le ministre des sciences et de la technologie adhère aux théories créationnistes, c’est pas très rassurant. Rien qu’à voir aller Pierre-Hugues Boisvenu et sa négation des données statistiques ou scientifiques, c’est pas très rassurant. L’histoire du questionnaire long dans les recensements, c’était pas très rassurants. Il ressort de tout cela un profond malaise: nous sommes gouvernés par des idéologues obtus qui gouvernent par leurs émotions plutôt que par la raison.

    Le pardon ne peut ni être accordé automatiquement ni être refusé automatiquement… Voilà!

  8. @ Prooooot
    « Heu, le Geek, c’est parce que Boisvenu n’a jamais changé d’idée, sur les réformes judiciaires que l’on devrait adopter!!! Les idées qu’il défendait, il y a huit ans, il les défend toujours, aujourd’hui!!! »

    Hostie de piton collé!

    Comme disait le Père Ovide, Boisvenu, c’est: one-tracked mind hier, one-tracked mind aujourd’hui, et one-tracked mind demain!!!

    Oui, il y a une différence entre le Boisvenu d’il y a 8 ans et celui d’aujourd’hui.
    Il y a 8 ans, il était le père sympathique et malheureux de Julie, lâchement assassinée.
    Il y a 8 ans, Boisvenu s’est fait lobbyiste et il défendait une noble cause.
    Aujourd’hui… il ne devrait plus se comporter comme un lobbyiste^. Mais…

    Quand un avocat de la défense (80% des membres du Barreau sont des avocats de la défense, hurle Boisvenu!!!) défend son client, c’est une forme de lobbyisme auprès du juge. Tous ses clients, dit-il, sont innocents et victimes d’erreur judiciaire.

    Quand cet avocat de la défense devient juge, il n’est plus avocat. Il est juge. Et il doit J-U-G-E-R. Pas plaider…

    Quant un lobbyiste devient sénateur, il devient législateur. Il ne pratique plus l’advocacy. Il devient législateur. LÉ-GIS-LA-TEUR !!!
    Alors il doit remiser ses idées personnelles au placard et commencer à J.U.G.E.R un projet de loi à son mérite, en fonction des données statistiques et scientifiques.

    Ce n’est pas ce qu’il fait. Et c’est ce qui fait de lui un être aussi indigne de ses fonctions de sénateur.

  9. @ papitibi.

    Je vais te faire une confidence: j’ai déjà eu à servir, à l’épicerie où je travaille, un client qui répondait au nom de…Pierre-Hugues Boisvenu, alors qu’il était de passage, à Québec!!! Oui, LE Pierre-Hugues Boisvenu!!!

    Laisses-moi te dire que, lorsque les caméras ne sont pas là, il est le même homme que l’on voit, à la télévision: un représentant du ras-le-bol des citoyens, vis-à-vis des sentences-bonbons que l’on donne, aux criminels dont fait partie, par exemple, le meurtrier de sa fille!!! Il n’est pas venu en politique pour l’argent, puisqu’il en a déjà, mais bien pour faire avancer la cause du droit des victimes et de leur famille, chose qu’il a toujours défendu, depuis huit ans, et ce, en préconisant les mêmes moyens qu’il préconise, aujourd’hui!!!

    80% des membres du Barreau du Québec sont des avocats de la défense, dit Boisvenu??? Il a raison, car c’est un fait!!! Tout comme toi, tu devais défendre les exactions de la DPJ et des centres jeunesse (à quand une Commission d’enquête sur ce système mafieux voleur d’enfance et meurtrier, au fait, hein???), dans le cadre de tes fonctions, les avocats de la défense, dans le cadre de leurs fonctions, doivent défendre les criminels!!!

    Bref, si le système actuel est démantelé ou révisé (ce que ferait le projet de loi C-10), les avocats de la défense perdrait d’éventuelles causes et, donc, de l’argent, tout comme toi tu en aurais perdu, si la DPJ aurait été abolie (ce qui serait une véritable libération, pour tous les enfants du Québec), pendant ta pratique!!!

    Les récriminations du Barreau (lire: les avocats de la défense), à l’endroit de Pierre-Hugues Boisvenu, le tout avec la complicité de Radio-Canada, sont, essentiellement, basées, sur des considérations monétaires personnelles, plutôt que sur des considérations judiciaires et sociétales, car, dans une société normale, quand tu commets un crime grave, tu vas en prison, sans chouchoutage, et c’est la fin de l’histoire!!!

    Puis, laisses-moi te dire une chose qui est bien claire: si vous, les gauchistes, ne crachiez pas autant sur la méthode Tent city du shérif Joe Arpaio, au nom d’une obscure question de droit (alors que, quand tu abjures la société, celle-ci ne te doit plus rien), alors on n’aurait pas besoin de dépenser de l’argent, pour construire de nouvelles prisons!!! Pourquoi??? Parce que la méthode Arpaio a fait ses preuves: elle est efficace, elle est efficiente, elle est économique et elle fait baisser la criminalité, en étant dans la ligne de pensée conservatrice de la lutte contre le crime!!!

    Je ne comprends pas pourquoi les conservateurs ne mettent pas le NPD, devant le fait accompli: c’est le projet de loi C-10 et les nouvelles prisons ou la méthode Arpaio!!! Aux juniors du NPD (madame Papillon, Alexandrine, le clown Pantaloune, la belle Ruth, la grosse Boivin, le flot de 19 ans, la collectionneuse de cartes de partis qui leur sert de cheffe intérimaire, etc.) de décider!!!

    En passant, il y a un pédophile qui disait que la réhabilitation ne servait à rien et que c’était dans sa nature!!! Il demandait d’être castré, pour avoir la paix!!! Il ne voulait plus retourner en-dedans et il disait qu’il perdait son temps, avec les sacro-saintes thérapies, puisqu’il est sain esprit!!! Aujourd’hui, il est castré et il est correct!!! Sylvain Bouchard en parlait, ce matin, au FM93!!!

    Ça prouve que le sacro-saint «modèle» québécois du «tout à la réhabilitation et aux crisses de thérapies» est un retentissant échec!!! Il suffit d’en échapper un, comme le pédo dont je te parle (et qui a, en plus, prouver les thèses du Doc. Mailloux, sur la castration des pédophiles), pour la prémisse de Jean-Marc Fournier (avocat de la défense de profession) tombe à plat!!!

    Essayons quelque chose de différent, pardi, le système judiciaire est en panne (la grève des procureurs, c’est du poulet, pour toi???) et il est noyauté, par une p’tite clique qui ne souhaite que protéger ses privilèges, au détriment de la sécurité de la population et au détriment du droit des victimes et de leur famille, pour que la justice soit, bel et bien, rendue!!!

    Je suis un simple citoyen qui réclame que la justice soit rendue, au nom des victimes et de leur famille!!! Pierre-Hugues Boisvenu est mon porte-parole politique, pour se faire, et je lui fais, pleinement, confiance, beaucoup plus qu’à des crisses d’avocrasses de la défense qui ne souhaitent que garder leurs privilèges monétaires personnels, avec le système de lavettes actuel, sur le dos du p’tit peuple et de ses intérêts, pilant, ainsi, sur ce qui reste du cadavre de l’État de droit, au Québec!!!

  10. @Prouton 11:20

    « 80% des membres du Barreau du Québec sont des avocats de la défense, dit Boisvenu??? Il a raison, car c’est un fait!!! Tout comme toi, tu devais défendre les exactions de la DPJ et des centres jeunesse (à quand une Commission d’enquête sur ce système mafieux voleur d’enfance et meurtrier, au fait, hein???), dans le cadre de tes fonctions, les avocats de la défense, dans le cadre de leurs fonctions, doivent défendre les criminels!!!

    Bref, si le système actuel est démantelé ou révisé (ce que ferait le projet de loi C-10), les avocats de la défense perdrait d’éventuelles causes et, donc, de l’argent, tout comme toi tu en aurais perdu, si la DPJ aurait été abolie (ce qui serait une véritable libération, pour tous les enfants du Québec), pendant ta pratique!!! »

    Crisse que t’es nouille; en cliquant sur ton nom (commentaire 11h22), les lecteurs de ce blogue pourront en savoir davantage sur l’identité de ton fabricant !!!

    Sur 24000 avocats, au Québec, il y en a au moins 8000 qui n’ont jamais plaidé devant les Tribunaux. Je vois mal comment tu pourrais arriver à ton 80%, dans les circonstances.

    Tu veux en parler, de la DPJ voleuse d’enfance? Tu n’aimeras pas ma réponse.

    Et de un, je n’ai jamais été à l’emploi de la DPJ.
    Et de deux, en matière de protection de la jeunesse, le poursuivant, c’est la DPJ.
    Et de trois, quand la DPJ traîne des enfants en Cour pour comportement déviant, abus de drogue, prostitution, auto-mutilation, tentative de suicide ou whatever, ces enfants sont TOUJOURS représentés par avocat et leurs parents le sont dans la majorité des cas.

    Et de quatre, quand la DPJ traine en Cour des parents pour abandon, abus de drogue, incapacité de prendre soin de leurs enfants, violence envers leurs enfants ou abus sexuels à l’endroit de leurs enfants, ces enfants sont TOUJOURS représentés par avocat et leurs parents le sont dans la majorité des cas.

    Un exemple: un ado de 14 ans agresse sexuellement sa soeur de 9 ans et les parents sont séparés. Il y aura donc en Cour un avocat pour la DPJ, un avocat pour le père, un autre pour la mère, un autre pour l’ado agresseur et un autre pour la fillette victime,

    Mon rôle à moi, c’était de défendre les droits des enfants… ou de leurs parents, selon les circonstances. Enfants, 60% du temps; parents, 40%. De mémoire. Et DPJ, 0.

    Je reviendrai sur ta définition de ce qu’est un avocat de la défense. Mais pour les fins de la présente discussion, et uniquement à ces fins, prenons pour acquis que ta définition est la bonne.

    Tu chies sur la DPJ que tu qualifies de criminelle. Tu chies sur les avocats de la défense. Tu associes les avocats des parents et des enfants (poursuivis par la DPJ) à des crisses d’avocrasses de la défense qui ne souhaitent que garder leurs privilèges monétaires personnels, comme tu dis.

    Et t’es trop con pour réaliser à quel point tu te tires dans le pied…

    FAIL

  11. @Prouton: suite de mon 12:29, définition de Avocat de la défense

    Tu approuves Boisvenu. Soit. Alors procédons à l’analyse:

    a) Boisvenu défend un projet de loi FÉDÉRAL portant réforme du Code criminel et de lois connexes (comme la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents ).

    b) Forcément, quand Boisvenu dit que 80% des membres du Barreau sont des hosties de trous de cul d’avocats de la défense, il vise les avocats qui défendent des gens qui sont accusés d’un crime ou d’une infraction visée par ces deux lois et autres qui leur sont connexes. Tu appelles ça des criminels mais until proven guilty, they are innocent.

    c) Le problème, c’est que TA définition à toi est très différente, au point d’ailleurs où tu te ridiculises.

    d) Dans une communauté de 2000 personnes qui compte un seul avocat, cet avocat-là fait de tout: divorce et séparation, garde d’enfant et pension alimentaire, protection de la jeunesse, conseil aux entreprises, assurance-emploi, CSST, Régie du logement… et du droit criminel. Donc, en principe, dans une communauté de 2000 personnes, l’unique crisse d’avocrasse – techniquement – est un avocat de la défense.

    Dans une ville de 2M d’habitants (Montréal), en principe, les avocats sont presque tous des spécialistes assez pointus. Parmi les 10-12000 avocats de l’Île de Montréal, il n’y en a pas plus que 4 ou 5% qui plaident en droit criminel et qui correspondent au groupe visé par Boisvenu. Au moins la moitié ne plaident jamais et dans ce 50%, il y en a quelques milliers qui sont à l’emploi de compagnies, à différents niveaux, dont les vice-présidents aux affaires juridiques, par exemple. Dont de nombreux secrétaires corporatifs. Et il y a des centaines d’avocats au greffe des tribunaux, au sein du personnel des ministères ou des agences ou para-gouvernementales (dont Pouloutine / Stag 223), etc. Il y en a qui sont journalistes, d’autres qui travaillent dans les médias, et j’en passe.

    Une ville intermédiaire, genre 40000 habitants? Je vais prendre exemple sur Rouyn-Noranda, 40000 habitants, 42 avocats inscrits au Tableau de l’Ordre. Parmi ceux là, il y en a un qui a 85 ans et qui ne travaille plus depuis 15 ans, un jeune retraité dans la soixantaine, une qui fait du droit minier (rien d’autre), une qui ne pratique plus depuis au moins 15 ans et qui enseigne en techniques policières au Cégep, une qui travaille à l’UQAT, 5 à la Couronne (forcément, ils peuvent pas être en défense), une autre qui est greffière adjointe à la Ville, deux dans le réseau CSST, une qui travaille chez les comptables Samson Bélair, une en congé-maladie depuis 10 ans, une autre à la Compagnie Sogitex, et deux à la DPJ (jamais en défense, forcément, puisque la DPJ est « poursuivante ».

    Calcul rapide: 18 avocats sur 42. Méchante proportion! Plus la ville est peuplée, et moins la proportion des avocats de la défense – au sens où toi tu l’entends, est faible. Même avec ta définition de débile, le compte n’y est pas.

    = = =

    La direction générale du Barreau dit: 5%.
    Le Barreau est assez bien placé pour savoir ce que font ses membres, tu penses pas? Déclarations annuelles obligatoire pour chaque avocat ou cabinet, inspections professionnelles, nez fourré dans les comptes in trust des avocats, organisation des cours de formation permanente (obligatoires dans les champs de pratique déclarés), ça permet d’évaluer avec une marge d’erreur bien mince.

    Tes chiffres, toi, tu les prends où?

  12. Dans la vie Poot Poot, quand on se rend compte que l’on a tord, on doit l’admettre et changer notre discour.

  13. moi y’a une chose qui me chicote , c’est quoi sa fonction à Boisvenu le sénateur, cheerleader des conservateurs en faisant du lobbyisme pour eux ?

    me semble que ce n’est pas lui qu’on devrait voir partout parler de ce sujet mais quelqu’un du gouvernement.

  14. Je crois que le but premier des conservateurs est de discréditer le sénat dans le but de l’abolir.

  15. @Steff 24 (et accessoirement ManiHack)

    Bienvenue sur ce blogue.

    Hypothèse intéressante, dans la mesure où les Conservateurs ont la réputation d’avoir le Sénat dans leur mire…

    Mais aujourd’hui qu’ils sont au pouvoir et assurés de pouvoir paqueter le Sénat de manière à s’y assurer une majorité conservatrice qui pourrait survivre au présent gouvernement pendant plusieurs années, ils vont y penser deux fois – trois fois? 😉 – avant de l’abolir.

    En somme, aussi longtemps qu’un Sénat alors à majorité libérale a pu modérer les transports du gouvernement Conservateur et forcer des modifications à des projets de loi, Harper semblait prêt à l’abolir ou à le réformer. Mais voilà, plus le Sénat se teinte en bleu foncé, et plus Harper commence à le percevoir comme une machine politique qui lui permettra de rendre aux Libéraux (au NPD, maybe?) la monnaie de leur pièce.

    Bon… le Minusse de la Justice est un unilingouale anglophone, et le gouvernement a besoin d’un porte-parole francophone pour vendre ce projet de Loi qui passe moins bien au Québec qu’en Alberta; Boisvenu était donc le candidat tout désigné pour jouer la marionnette en tutu.

    Surtout que le Boisvenu avait (autrefois) bonne presse et s’attirait la sympathie du public, après le meurtre de sa fille Julie et le décès accidentel de son autre fille, quelques années plus tard.

    Mais devenu sénateur, il en met trop. Il ment effrontément (ou se goure, c’est selon), en affirmant que le Barreau est composé à 80% d’avocats qui défendent les criminels. Cinq pour cent, sacraman! C’est assez majeur, comme erreur. Le problème, c’est que une fois démenti par le Barreau, il persiste et signe. Là, ça ne peut plus être une erreur de bonne foi. Ça devient de la désinformation. Ça devient du mensonge. Et c’est indigne d’un sénateur.

    Tout comme il est indigne, de la part de la présidence du Sénat ou de la part du gouvernement, de laisser aller le mensonge, sans avoir le courage de sacrifier la brebis galeuse…

    Le problème – et je m’adresse ici à ManiHack, c’est que, mis à part cet homme immensément sympathique qui s’est transformé en ignoble bouffon, Harper n’a personne au Québec pour tenir ce rôle.

    Il est loin, le temps où Harper pouvait compter sur un Michael Fortier au Sénat. Mais Fortier est avocat, et intelligent. Pas sûr qu’il aurait accepté de faire le bouffon, lui, en affirmant autant de grossièretés.

    Jacques Coach Demers? Ouf…

  16. Le ministre Fournier(?) s’est plaint que ce n’était ‘plus le Gouvernement du Canada, mais le Gouvernement du Reform Party’…
    TAB…! Il était temps que tu te réveille, mec! Ce n’est pas pour rien que des anciens PC se sont plein du ‘coup d’état’ à la Borg du Reform quand il a fusionné-coopté le PC, et ont essayé de se présenter comme un PC ‘dissident’.

  17. Stephane Gaudette

    « Stephen Harper doesn’t want to beat the other side; he wants to destroy them. They’re not opponents; they’re the enemy. As for the depth of his ideological feelings, the prime minister’s colleagues use the word “hatred” to describe his antipathy to liberalism. »

    La droite n’agit pas nécessairement de cette façon, mais l’extrème-droite, oui. Comme les neocons aux US qui avaient la même attitude dans le gouvernement de Bush junior. Ces gens-là ont un problème mental, littéralement.

  18. @Stéphane 4h39

    Merci pour ce lien… où Yves Boisvert reprend essentiellement mon propre argument du 22 novembre: ce qui était acceptable (et même très sympa!) de la part de Boisvenu quand il était président de son association, ça devient déplacé, inacceptable sinon même odieux, aujourd’hui qu’il est sénateur (et législateur).

    Il plaidait autrefois pour une cause; aujourd’hui, il n’est plus lobbyiste, il est devenu juge de l’opportunité de donner raison à l’individu Boisvenu.

    C’est comme si après que j’aie plaidé une cause devant le juge X, le juge X décède et c’est moi qu’on nommerait pour terminer son travail! C’est comme si on me demandait de rendre le jugement après avoir moi-même plaidé la cause! Ça n’a pas d’allure!

    = = =

    Boisvert écrivait: J’ai hâte que le sénateur Boisvenu fasse une démonstration de la nécessité de «durcir» le droit criminel.. Ça, ce sera l’objet de mon prochain billet. À surveiller, la photo (un peu truquée!) d’un Boisvenu qui ressemble à George W Bush! Anyway, les 2 ont le même discours: les ceusses qui sont pas avec nous autres sont contre nous autres…

  19. @Stéphane 07:23

    Notre beau Jean-Luc Prouton va aimer le premier des deux hyperliens. Je le vois déjà écrire son commentaire – qu’il va effacer après avoir vu le 2e hyperlien:

    Par JLP: Tu vois, vieille ordure, même en Afrique, du Sud, on donne raison, aux marcheurs, pour le maintien, de CHOI-FM !!! Il n’y a, que les liberticides, comme Papitibi, pour applaudir, les atteintes, à la liberté de la presse, hein???

    Je m’excuse, pour la qualité, de la ponctuation !!! Mais quand on veut écrire à la manière de…, il faut, ce qu’il faut, hein???

    = = =

    J’ai hâte de lire son commentaire sur les lois liberticides et le muselage de la liberté de presse dans la plusse meilleure et seule démocrassie du Moyen-Orient!!! Je sens qu’il va y avoir conflit de loyauté, de la part du libââârtarien qui affirme donner un soutien IN-CON-DI-TION-NEL à Israël.

    Pôv ti-gars!

    Si ça peut le consoler (???), je dénonce ces atteintes à la liberté de presse. Parce que, ici, on vise les whistle blowers et les critiques contre le gouvernement; c’est pas comme CHOI-FM et son animateur qui éjaculait à la pensée des boules de Sophie Chiasson, stie…

  20. ah cool, j’ai enfin ma réponse à cette question:

    « ManiHacK dit :
    22 novembre 2011 à 16:45

    moi y’a une chose qui me chicote , c’est quoi sa fonction à Boisvenu le sénateur, »

    —————————————

    « Il se targue publiquement d’avoir contribué à la rédaction du projet de loi C-10. Cette fonction relève des députés. Traditionnellement, le Sénat canadien remplit quatre fonctions: la protection de minorités, la représentation régionale des Canadiens, la mission d’enquête et, surtout la révision législative. »

    Source: Le sénateur justicier, excellente lettre ouverte de la part de Jean-Claude Hébert, avocat.

  21. ManiHacK dit :

    25 novembre 2011 à 13:46

    Un hyperlien et un texte intéressants.

    La logique Boisvenu passée à tabac, verbalement.

    Par l’horreur hantant son expérience personnelle et familiale, Boisvenu a atteint un niveau d’âcreté qui montre des ravages dans sa faculté de réflexion. Sa photo, son faciès, en disent long sur la tension qu’il semble vivre…

    Merci de l’hyperlien.

    Des arguments de Jean-Claude Hébert qui semblent rejoindre les vôtres, Papitibi.

  22. @ManiHack, Darwin, Mangouste

    Excellent, en effet, ce texte de Jean-Claude Hébert.
    Je le dédie tout spécialement à notre ami à tous, Jean-Luc, celui qui me faisait reproche de douter des qualités de Boisvenu:

    Ta diffamation en règle de Pierre-Hugues Boisvenu, un homme exemplaire, en est une bonne preuve!!!

    Jean-Claude Hébert est une sommité. Un phare. Un grand théoricien du droit criminel, pénal, admninistratif et disciplinaire. Je me réjouis, bien sûr, de constater que son analyse rejoint la mienne; c’est un baume au coeur du minable juriste de l’arrière arrière arrière pays que certains trous de cul voient en moi. 😉

    Il a toutes les compétences voulues pour éventuellement succéder au juge Morris Fish quand ce dernier (lui-même criminaliste hors pair) se retirera de la Cour Suprême pour raison d’âge, l’an prochain.

    Mais sa candidature ne sera pas retenue; le Sénateur bonimenteur que décrit Jean-Claude Hébert y apposera son véto…

    Tiens, un article où il parle de la cause qui a représenté le plus gros défi pour lui, celle de Richard Therrien, cet avocat abitibien (eh oui, encore un!) qui a été nommé juge avant de perdre son job suite à la dénonciation d’un adversaire politique qui savait que Therrien avait été trouvé coupable de complicité après le fait dans la saga du FLQ.

    Therrien avait obtenu un pardon; aussi, à question « Avez-vous déjà été reconnu coupable d’un acte criminel« , il avait répondu par la négative, ce qui était vrai et faux tout à la fois…

    Le Conseil de la magistrature lui a retiré sa jugerie. Therrien a alors demandé sa réadmission au Barreau, et le Barreau avait refusé.

  23. Commentaire du site http://www.droit-inc.com/article3874-Jean-Claude-Hebert-en-toute-simplicite

    Honorable?….pourtant il parle pas de juifs la dedans

    Published by Honorable le 2010-05-12 21h36
    Il est vrai que Me Hébert est un avocat modèle… J’ai le plus grand des respects pour cet avocat… Je suppose qu’il doit contribuer de façon significative, comme enseignant, à l’impressionnante remontée de la réputation de la faculté de droit de l’UQAM…

  24. À Papitibi,

    Pour vous, mais particulièrement pour les deux de pique en droit tels que moi. Ils sont probablement rares…

    Paru dans Le Devoir aujourd’hui :

    http://www.ledevoir.com/societe/justice/336917/profilage-racial-debellefeuille-aura-un-autre-proces?utm_source=infolettre-2011-11-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

    L’ARTICLE INTÉGRAL

    Profilage racial – Debellefeuille aura un autre procès

    Brian Myles 25 novembre 2011 Justice

    Un homme noir arrêté par les policiers de Longueuil parce que son nom sonnait trop québécois a obtenu un deuxième procès.

    La Cour municipale aurait dû au moins entendre ses arguments fondés sur le profilage racial avant de le déclarer coupable d’une infraction au Code de la sécurité routière, a jugé la Cour supérieure.

    Le 10 juillet 2009, Joël Debellefeuille roule au volant de sa BMW en compagnie de ses amies lorsqu’un policier de Longueuil fait demi-tour pour l’intercepter.

    L’agent prétend qu’il a vu M. Debellefeuille regarder un autre individu, connu des services policiers, qui circulait dans une autre voiture. En procédant à des vérifications de routine, il constate que la BMW est enregistrée au nom de Joël Debellefeuille. Or, il trouve derrière le volant «un homme de race noire qui ne correspondait pas à première vue au propriétaire», écrit-il dans son rapport. En effet, «Debellefeuille sonne comme un nom de famille québécois et non d’une autre origine», ajoute le policier.

    Refus de s’identifier

    Joël Debellefeuille flaire le profilage racial dès son arrestation, et il refuse de s’identifier. Ce geste de désobéissance civile lui vaudra d’être accusé d’entrave au travail des policiers en vertu du Code de la sécurité routière.

    Lors de son procès, le juge de la Cour municipale de Longueuil, Marc Gravel, n’a même pas daigné entendre sa preuve sur le profilage racial. Selon le juge Gravel, il revenait au Comité de déontologie policière de disposer de ces arguments, qui étaient pourtant fondés sur la Charte. La Cour municipale ne devait pas s’immiscer dans les affaires de déontologie policière, insistait-il.

    La Cour municipale ne pouvait balayer sous le tapis les allégations de profilage racial, estime au contraire le juge de la Cour supérieure, Jerry Zigman. Elle aurait dû au moins se poser la question vu les circonstances de l’arrestation. «Une Cour municipale ne peut refuser d’entendre une « défense » de profilage racial à une accusation pénale, au motif que cela est du ressort d’un autre tribunal», écrit le juge Zigman. Il ordonne finalement la tenue d’un nouveau procès pour Joël Debellefeuille devant un nouveau juge.

    M. Debellefeuille s’est réjoui de la décision par voie de communiqué. Il souhaite maintenant que la Ville de Longueuil abandonne les procédures contre lui, «car la preuve de profilage racial est si accablante dans mon cas».

    Le directeur du Centre de recherche-action sur les relations raciales (CRARR), Fo Niemi, qui accompagnait M. Debellefeuille dans cette affaire, estime que la décision du juge Zigman envoie un message clair aux policiers. Ils ne peuvent pas évoquer des questions de sécurité routière pour justifier l’interception de conducteurs «pour des motifs discriminatoires fondés sur la race».

  25. Papitibi et Stéphane Gaudette,

    « Service des égouts – L’instigatrice du cartel tasse la concurrence

    « En dénonçant ses partenaires, Véolia obtient l’immunité et conserve son droit d’accès aux contrats publics

    « L’entreprise Véolia est à la fois l’instigatrice d’un cartel de services d’égout au Québec et la dénonciatrice de cette collusion auprès du Bureau de la concurrence du Canada. Du coup, le géant français a bénéficié du programme d’immunité écartant ainsi ses adversaires des marchés publics si ces derniers devaient être reconnus coupables. »

    Autre cas de droit et de collusion intéressant.

    Le reste de l’article ici :

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/336910/service-des-egouts-l-instigatrice-du-cartel-tasse-la-concurrence?utm_source=infolettre-2011-11-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

  26. Dernier cas pour aujourd’hui.

    Bon week-end à tou(te)s !

    « Le français au travail au Québec – Les conservateurs accusés de «faire du rétropédalage» »

    Va-t-on rétropédaler sur les projets de loi C-10 et C-19 également ? Non !
    On va enfoncer cela dans le gorgotton québécois avec des F-35.

    L’extrait accessible aux non-abonnnés :

    « Ottawa — Citant des «situations problématiques» rapportées dans les médias, les conservateurs ont annoncé, à la dérobée hier, la création d’un comité consultatif qui évaluera s’il est possible de travailler en français dans les entreprises privées de juridiction fédérale. Une simple tactique de «rattrapage» ont rétorqué les partis d’opposition, en dénonçant le bilan des dernières semaines du gouvernement de Stephen Harper en matière de bilinguisme au pays. »

    C’est le diable de Paradis qui est sur la photo. Il prend de l’enrobage. La transparence démocratique conservatrice, c’est gras… C’est ce que le corps humain produit de mieux comme engrais, mais il faut s’en tenir loin.

  27. @Stéphane 15h32

    J’avais lu tous les commentaires, incluant celui-là, mais j’avais pas vu que c’était Hono.
    Hono a toujours chié sur l’UQàM; lui et Picototo ont toujours cru que le bon vieux Papi a été formé en droit à l’UQàM, où j’aurais évidemment reçu une formation de marde!

    Il y a juste un problème: quand j’ai fait mon bacc, le département d’études juridiques de l’UQàM n’avait pas encore ouvert!

    Il y a néanmoins un fond de vérité dans l’affirmation que fait Hono: quand on a vu apparaître les premiers diplômés en droit de l’UQàM, on pouvait les spotter facilement: la qualité du raisonnement juridique laissait à désirer! Ils plaidaient comme le fait d’ailleurs Hono quand il s’aventure en droit 😉

    J’ai commencé mon bacc dans les années 60; l’UQAM a commencé en 69 avec la fusion de l’École des beaux arts, de trois écoles noermales et du collège Sainte-Marie (sur Bleury). À ses débuts, elle formait donc des profs et dispensait une formation en arts. Ça a pris du temps avant qu’ils ouvrent d’autres départements, dont le droit… surtout que l’UQAM du début était pauvre en locaux de qualité!

    La réputation de la « fac » de droit de l’UQÀM avait amorcé sa remontée bien avant que J-C Hébert commence à y enseigner, et d’excellents juristes y ont enseigné. J’en ai connu quelques-uns, d’ailleurs.

    = = =

    Hono haït l’UQAM, et il publie régulièrement un lien pour démontrer que Cuccioletta avait plagié alors qu’il y enseignait. Piton collé!

  28. @Mangouste 15h38

    Ça prenait pourtant pas la tête à Papineau pour constater que Bellefeuille a été victime de profilage racial de la part d’un policier un peu con et bourré de préjugés; à la place de Bellefeuille, j’aurais réagi comme lui. D’ailleurs, aux USA, J’AI déjà réagi comme lui, face à un policier avec 25 de QI qui s’en prenait à mon ex.

  29. À Papitibi,
    25 novembre 2011 à 16:32

    Dernier soubresaut avant le week-end. Autre promesse non tenue. J’ai les aptitudes pour devenir politicien. Je devrais me présenter à la mairie de la ville de Québec…

    Bon ! Sérieusement… Pour un avocat, ils ne doivent pas être nombreux les policiers qui peuvent argumenter infailliblement sur le droit, même aux États. Quelle a été la réaction du black and white driver (black and white = cop car) face à votre argumentation ? Et qu’est-ce qui a fait la différence pour qu’il modère son comportement ? Un point de droit ou une argumentation qui l’a convaincu de son égarement ?

    Sur le rapport de l’UQÀM, je connais personnellement très bien deux bacheliers d’une université autre que l’UQÀM qui, dans un programme spécial d’une durée de UN (1) AN, il y a bien une quinzaine d’années, ont obtenu un MBA à l’UQÀM. L’une des deux personnes était nutritionniste. Donc, rien qui s’apparente à l’administration des affaires pourtant. Et je l’entends assez souvent faire des effets d’académicien en mentionnant son MBA. Je me mords à tout coup la langue sept fois… Aïyoye !

  30. « J’ai les aptitudes pour devenir politicien. Je devrais me présenter à la mairie de la ville de Québec…
    Bon ! Sérieusement… Pour un avocat… »

    Hâ! Hâ! Hâ, je suis déçus… 😦

  31. @Mangouste
    « Quelle a été la réaction du black and white driver (black and white = cop car) face à votre argumentation ? Et qu’est-ce qui a fait la différence pour qu’il modère son comportement ? Un point de droit ou une argumentation qui l’a convaincu de son égarement ? »

    C’était dans un Fastfood, toilettes à ouverture magnétique. Moi j’avais payé pour nous deux le repas-minute que nous avons partagé; quand j’ai voulu aller arroser la bécosse, pas de problème, la porte a ouvert. Quand madame a voulu aller, la porte ouvre pas. Elle va parler au commis, qui lui dit que les toilettes sont réservées au client. I am. Si vous étiez cliente je vous aurais vue au comptoir. Je m’avance: « j’ai payé 2 repas, j’ai droit à deux pisses! » Le ton monte. Le policier municipal de faction s’avance. J’ai dit au waiter – un Noir – devant le policier, aussi Noir que le waiter – que si ma femme avait eu un look moins « activiste autochtone », il l’aurait débarrée, la porte. On a parlé de profilage, le policier a fait signe au waiter d’ouvrir la crisse de porte.

    C’était baveux de ma part, moi blanc dans une ville blanche à 80%, ma blonde plus blanche qu’autre chose mais coiffée et habillée comme une cousine de Hugo Chavez, face à deux Noirs. Et c’est moi qui invoquais le profilage! Le gros policier semblait avoir compris que j’aller faire fermer tous les McDo des USA s’ils débarraient pas la porte pour la madame qui se tortillait. J’avais menacé: elle va aller dans le coin, retirer ses panties, s’accroupir et laisser un cadeau. Et tu essaieras de l’arrêter, toé, Mr Officer!

    Ma blonde m’en a voulu pcq ça faisait pas très distingué! N’empêche qu’au retour, on l’a raconté aux enfants en ajoutant probablement quelques pouces au tour de taille et à la taille du policier! Comme toute bonne histoire de pêche!

    BTW, il y avait aussi un agent de sécurité, en plus du vrai police; lui, il était parti pisser! Ça faisait quand même deux gardes armés pour un tout petit McDo où il n’y avait pas même 10 clients!

  32. « qui lui dit que les toilettes sont réservées au client. »
    —————————

    ha misère, LA phrase qui me fait chier plus que tout au monde !

    J’ai la maladie de Crohn à un stade assez virulent alors quand il faut que j’aille à la toilette, c’est pas dans deux minutes c’est immédiatement. Le nombre de fois où on m’a refusé l’accès à des criss de toilettes quand je me promène à Montréal je ne le compte même plus.

    Mais j’ai développé LA phrase magique qui m’y donne accès quand le gars refuse d’ouvrir la porte (après avoir demandé gentiment bien sûr ), « vous m’ouvrez la porte immédiatement ou bien je vous fait ça là devant le comptoir car c’est hors de question que je chie dans mon pantalon »

    Désolé de ce HS personnel, mais quand je vois ou entend cette phrase là, je vois rouge. Ou brun, au choix, lol

  33. À Papitibi,

    Votre histoire me trouble… Je ne sais si rire ou m’offusquer l’emportera sur moi. Vous avez une façon toute particulière de relater les faits, et je vois le plaidoyer et la jurisse plus ou moins prudente teinter votre argumentaire.

    Merci des détails. Choisissez ce qui convient : 🙂 😦

    Au fait, l’avez-vous déjà fait, baisser le pantalon et tout le reste pour un refus un peu trop prolongé ? Je risque un non, à tout hasard…

    Par Papi: NON!!!

  34. non pour moi aussi mais il a fallu que je défonce une porte des toilettes un jour dans un fast food sur Ste-Catherine.

    Défoncer est peut-être un grand mot car la porte tenait de peine et de misère mais on m’y interdisait l’entrée ce que je n’ai pas accepté.

    Je pourrais comprendre l’interdiction si j’avais l’air d’un junky sur le bord d’exploser si je n’avais pas mon shoot dans la minute, mais je suis juste un gars ben ordinaire habituellement habillé en chandail Roots et jeans Levis 501, un « boy next door » tout ce qu’il y a de plus banal quoi.

    Une autre fois j’ai été jusqu’à détacher ma ceinture, alors le gars me voyant sérieux m’ouvrit avec le sourire.

    Je vous le dis, une maladie de Crohn sévère, c’est vraiment chiant ! 😉

  35. Proutt s’est fait voler soniPod par un bum et il est avide de vengeance.

    Cete soif de vengeance est typique des fondamentalistes chrétiens, qui donnent une importance exagérée à l’Ancien Testament, riche en châtiments spectaculaires.

    Mais grâce à Jésus, selon leur logique, on efface le tableau et naît une nouvelle «loi» qui en réalité est la réaction naturelle d’un cœur changé par la grâce et non pas une liste de règlements à apprendre par cœur et appliquer mécaniquement.

    Sauf que les fondamentalistes sont souvent sectaires et voient les autres comme des pas-bons, dont il faut se protéger et qu’il faut châtier. Et ils retombent dans le vieux système des punitions abracadabrantes.

    La Bible est un récit idéologique, d’une idéologie (patriarcat-law and order-monothéisme-ascèse etc.) qui veut tasser et même éliminer les concurrents (culte de la nature, matriarcat, polythéisme, appréciation des bonnes choses de la vie).

    Sauf que nos bozos pensent que les Pierrafeu, c’est un documentaire.

    Je coupe un peu les coins ronds, mais vous voyez le topo.

  36. Attention, ceci est aussi une lecture intéressé des livres.

    Jésus par example peut être vu comme une ‘Voie Moyenne’ (et PAS ascétique) tel le Bouddha, ou un des premier (et spirituels) socialistes…. etc….

  37. D’ailleurs, en matière d’immortel, ll se dit que le réputé libraire Gérard Collard, qui dirige la librairie Griffe Noire, envisage de postuler pour être à l’Academie Française .. Je trouve que cela ferait un 2nd élan à la noble institution, foi de Saint Maurien. Qu’en pensez-vous ?

  38. Tiens, une employée de l’État de Washington qui s’est donné une adresse LaPoste et qui fait une faute dans son patronyme…
    Ça fait pas très respectable, ma foi!

  39. Votre photo ne figure pourtant pas sur les mosaïques de l’UdeM si celle que respectable a publié est la vraie. J’ai vérifié toutes les années de 65 à 75.

  40. @Détective (0h21)

    Va te crosser ailleurs, Picotte. Anyway, tes éjaculats sont aussi dérisoires que ceux d’un rat de laboratoire…

    Quand la Direction des Ressources Humaines de l’Inivarsité de Mourial (« drh@umontreal.ca ») voudra bien communiquer avec moi
    a) elle ne va pas utiliser un pseudo qui a l’air d’un pseudo
    b) elle ne va pas m’écrire à minuit
    c) l’adresse IP qui apparaîtra ne sera pas identifiée à Vidéotron, mais à l’UdeM.

    Cela dit, il n’y a parsonne, à l’Inivarsité, qui perdrait son temps à me faire part d’une telle découverte.
    Ton intervention va donc être classée dans la catégorie « bullying ».

    Et tu sais pourquoi ils trouvent pas de traces de W.P dans la galerie de potras? C’est passeque dans ces années-là – et ils doivent bien le sawouère à l’UdeM, y z’en faisa pas, de mozaïques avec touttes les Zalumnis dessus. Épi danse tant-là, jéta un Juiffe assis dick, avec les boudins pis 2-3 pouèlles frizé dessoure le manton pis dôtre sué joue pis dôtre su’l nez. Mé kan j’ai fini mon bac, là jéta rendu Krichna pis java le coco aussi lisse qu’une boul de bouligne pi plin de tache de rousseure dan le visaj pi su la boul de bouligne.

    En deuziaime ané, java dé spike su la taite pi j’me faiza apelé Omfré Bogarte.

    Danse tan là je parlion aveke lacsan cadjin pi je cossa un peu l’fransa. Va dire sa à l’inivarsité, sa poura tédé.

  41. @Détective 8h54 (non publié)
    « Votre nom et votre photo ne figure sur aucune mosaïque. Si j’ai bien compris votre argument vous étiez absent à la remise de diplôme? »

    Si tu cherches sous « Papitibi », non, tu ne ne trouveras pas. Mais j’ai un nom, et sous ce nom-là, on peut me trouver ici: http://www.droit.umontreal.ca/cdrom/recherche/personne.asp

    By the way, non, ce ne sont pas toutes les promotions qui ont été rassemblées dans un « album de famille ». Bref, ma photo ne traîne nulle part à la fac.

    = = =

     » On peut portant bien voir les photos de Robert Bourassa et de Pierre Eliot Trudeau ect au 8e étage de la faculté de droit du pavillon Maximilien-Caron et pas la vôtre. « 

    Je ne me souviens pas de la configuration du 8e étage mais je me souviens de ne jamais avoir été premier-ministre, comme l’ont été RB et PET.

    Pour le reste, que tu sois qui tu voudras, je m’en kâlisse. Mais un fait demeure: si tu étais qui tu prétends être par ton adresse courriel, ton adresse IP me le confirmerait.

    Bref, trou de cul tu étais, trou de cul tu es, et trou de cul tu seras.
    Bully tu étais, bully tu es, et bully tu seras.
    Imposteur tu étais, imposteur tu es, et imposteur tu seras.

    Les rayures ne trompent pas; les tiennes ne sont pas celles d’un zèbre. Ce sont celles d’un putois.

  42. @ PAPTIBI ,

    vous dites : Les rayures ne trompent pas; les tiennes ne sont pas celles d’un zèbre. Ce sont celles d’un putois.

    Monsieur Papitibi , à Tingwick , le putois n’a qu’une ligne blanche et je m’arrangeais pour ne pas l’écraser , cela pu longtemps dans l’auto.
    Papi , je n’étais pas chez vus en 2011. Je ne puis redire plus.
    Jean-Marie De Serre.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s