10 commentaires sur “Nouille Gingrich: l’Empire Républicain contre-attaque

  1. « Mais la campagne Romney n’est pas à court de fonds; contrairement à ses adversaires, Romney a les moyens de ses ambitions. »

    Gingrich n’est pas à plaindre non plus de ce côté. Il bénéficie du soutien de Sheldon Adelson, milliardaire de son état.
    http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/US-Israel/richest.html

    Quand Gingrich a mentionné que les Palestiniens était un peuple inventé, les écluses se sont ouvertes et sa campagne a été renflouée le temps de le dire.
    http://mondoweiss.net/2012/01/some-elephants-arent-fit-to-print-nyt-front-pages-adelson-gift-to-gingrich-pac-without-a-word-about-israel.html

    Adelson a financé le Clarion Fund qui a produit des documentaires islamophobes, dont le dernier en lice, The Third Jihad, qui a fait parler de lui dernièrement parce que présenté à grande échelle lors de la formation de policiers New-Yorkais.
    http://www.nytimes.com/2012/01/24/nyregion/in-police-training-a-dark-film-on-us-muslims.html?_r=2&pagewanted=all

    Non vraiment Papitibi, si Gingrich enlevait l’investiture républicaine et qu’il se rapprochait ainsi de la présidence, je ne pense pas qu’il aurait à se soucier des questions d’argin! viande à chien! Il sait ce qu’il a à dire et les positions qu’il doit prendre pour s’assurer d’une ligne de crédit illimitée.

  2. @Spritzer

    The Third Jihad? Koval a rédigé un excellent billet sur ce brûlot susceptible d’exacerber les sentiments islamophobes aux USA.

    Quant à Gingrich, c’est MON candidat. Dommage qu’il se soit commis dans ces excuses ridicules, dont j’ai d’ailleurs fait état, à propos de sa piètre performance derrière le lutrin à Jacksonville. « Romney s’est montré vrrrrraiment méchant; ça m’a déconcentré! »

    Si jamais il en existe un enregistrement, garanti qu’il va rouler en boucle.
    S’il n’en existe pas d’enregistrement, j’imagine que les adversaires de la Nouille (parmi lesquels d’excellents journalistes!) vont l’interroger la-dessus jusqu’à ce qu’il craque et fournisse de l’excellent (!) matériel.

    L’équipe Obama dot déjà s’être mise à l’oeuvre là-dessus.

    Et c’est sans compter son projet de coloniser la lune, dont je crois m’être (un peu) moqué. Ça va le suivre comme le bonnet sur la tête de Gilles Duceppe l’avait suivi. How much will this cost? Sacraman, les USA se doivent le cul et le cul de 3 ou 4 générations à venir, mais bon, il faut coloniser la lune!

    Si ce gars-là s’en remet, alors les électeurs Répu sont vraiment fêlés de la théière…
    De la théière? J’ai-tu bin parlé de la théière, moi? Disclaimer: Toute ressemblance avec le mouvement Tea Party ne saurait être que fortuite!

  3. @spritzer (bis)
    « Quand Gingrich a mentionné que les Palestiniens était un peuple inventé, les écluses se sont ouvertes et sa campagne a été renflouée le temps de le dire. »

    Santorum n’est pas en reste: “There are no Palestinians. All the people who live in the West Bank are Israelis. There are no Palestinians. This is Israeli land.”

    Pauvre Palestiniens: on leur arrache leur passé (peuple inventé), on leur arrache leur présent (pas de Palestiniens en Cisjordanie, juste des Israéliens!), on leur enlève leur eau avec ce mur, on leur enlève leur dignité. Mais tant qu’ils ont des bobettes, j’honneur est sauf!

  4. @Papitibi

    « The Third Jihad? Koval a rédigé un excellent billet sur ce brûlot susceptible d’exacerber les sentiments islamophobes aux USA. »

    Un excellent billet si on veut, sauf qu’une fois de plus Koval refuse de voir l’éléphant dans le salon.

    « The nonprofit group (Clarion Fund) shares officials with Aish HaTorah, an Israeli organization that opposes any territorial concessions on the West Bank. The producer of “The Third Jihad,” Raphael Shore, also works with Aish HaTorah. »

    « And financing the Clarion Fund are a familiar host of philanthropic organizations that are tied to West Bank settlements, according to a Think Progress document Ali Gharib and Eli Clifton released yesterday. »
    http://mondoweiss.net/2012/01/the-agenda-behind-the-anti-muslim-film-screened-to-nypd-protecting-greater-israel.html

    Pour ce qui est des autres candidats du GOP, il faut voir la réponse de Romney au dernier débat lorsque un palestino-américain de l’auditoire lui demande comment amener la paix dans la région sans reconnaitre l’existence du peuple palestinien, comme tous les candidats le font à qui mieux mieux.

    Le pauvre type reste planté là à écouter Romney lui faire la leçon… La première chose qui me vient à l’esprit en voyant la scène est de me demander ce qu’il fait dans ce parti de cinglés.

  5. @Spritzer
    « Un excellent billet si on veut, sauf qu’une fois de plus Koval refuse de voir l’éléphant dans le salon. »

    Je ne dirais pas ça. Le billet de Koval porte sur un sujet bien précis. Elle aurait pu « sortir » du sujet et aborder des trucs connexes, mais je respecte son choix de ne pas le faire; ce choix lui aura permis de centrer ses réflexions sur l’usage qui est fait par la police du film The Third Jihad, et de tirer la conclusion que ça ne va pas améliorer la perception qu’ont les policiers des musulmans en général.

    Que X ou Y aient participé à la conception du film et à sa mise en marché, Koval est en droit de ne pas s’en préoccuper, dans le cadre particulier de son billet. Évidemment, les concepteurs du film auraient pu en construire le scénario autour des exactions commises par les Juifs aux fins de sortir les Anglais de ce qui s’appelait alors la Palestine; mais le jihad est plus contemporain que l’Irgoun. Les concepteurs auraient tout aussi bien pu imaginer le scénario d’une recrudescence des actes terroristes attribuables à l’IRA en Irlande… mais justement, c’est l’Irlande. Pas les USA…

    Peut-être auraient-ils dû imaginer une histoire autour d’un groupe de Tealibans armés jusqu’aux dents pour renverser le gouvernement liberticide de Barrack Obama? Mais j’y pense, le film n’a-t-il pas été scénarisé et tourné avant l’avènement du Nègre islamo-fémino-facho-socialiste à la Maison Blanche?

    Koval n’a pas l’habitude d’être frileuse.

    = = =

    Pour ce qui est de cet américain d’origine palestinienne, à quoi pouvions-nous nous attendre de Romney dans le cadre d’un débat tenu en Floride, un État qui héberge une forte minorité juive? Peut-être sa réponse n’aurait-elle pas été la même à Dearborn, au Michigan…

    Peu importe. La réponse de Romney était à chier.

    Un Palestinien Républicain? J’ose espérer qu’il aura compris que ce Parti n’est pas pour lui. Cela dit, Obama lui aurait fourni une réponse plus sympa… mais fondamentalement, quand vient le temps de prendre des décisions sur ce conflit, Obama est-il si différent des Répus?

  6. « …mais fondamentalement, quand vient le temps de prendre des décisions sur ce conflit, Obama est-il si différent des Répus? »

    Vous avez raison, Obama n’est pas si différent des Répus sur cette question. Du moins si on parle de ceux qui ont exercé le pouvoir, comme Bush. Parce qu’une fois en place, il est évident que les bravades comme celles de Gingrich doivent être adaptées à la réalité. Exemple, le déménagement de l’ambassade US à Jérusalem, qu’on peut claironner en campagne, mais dans les faits ce n’est pas si simple. Même Bush n’a pas osé le faire.

    Ce qui est remarquable c’est de voir que ceux qui recherche le pouvoir, Gingrich, Romney, Santorum qui lui est un véritable zélote cependant, subissent bien souvent une transformation de modéré à extrémiste sur cette question.

    Je ne connais pas les positions passées de Romney sur le sujet, mais puisqu’il a flip flopé sur à peu près toutes ses convictions d’antan pour paraitre acceptable à la base républicaine, je suppose qu’il en a fait autant sur la question du conflit israélo-palestinien. C’est à voir.

    Pour Gingrich cependant, on peut lire ce qu’il écrivait en 2005, un an avant de fonder un PAC du nom de American Solutions for Winning Our Future, qui fut en quelque sorte le tremplin de sa future candidature à l’investiture républicaine et qui dès le départ reçut de grosses sommes d’argent d’Adelson.

    Contrary to Gingrich’s recent claim that the Palestinians are an “invented people” that “had a chance to go many places,” his 2005 article urged the “Palestinian diaspora” to invest in “their ancestral lands,” and even urged Congress to “establish a program of economic aid for the Palestinians to match the aid the U.S. government provides Israel.” The Palestinians were “among the most international and most advanced people in the Arab world,” Gingrich wrote while still a fellow at the right-wing American Enterprise Institute.

    “The U.S. government should become the protector of the Palestinian people’s right to have a decent amount of land,” the Gingrich article continued. “The desire of some Israelis to use security as an excuse to grab more Palestinian land should be blocked by Washington even if that requires employing financial or other leverage to compel the Israeli government to behave reasonably on the issue of settlements. It is vital to our credibility in the entire Middle East that we insist on an end to Israeli expansionism. It is vital to our humanitarian duty to the Palestinian people that we protect the weaker party from the stronger power. It is vital that the world sees that our total support for Israeli security is not matched by a one-sided support for more extreme Israeli territorial demands.”

    Gingrich wrote that the U.S. “should actively support a democratic Palestinian state,” and even condemned “Israeli politicians” who think there’s “no reason to have a Palestinian state.” He said those politicians “are in their own way the equivalent of those Palestinians who believe that Israel can be coerced into a right of return for Palestinians even if it would mean the end of Israel.”
    http://www.thedailybeast.com/articles/2012/01/18/is-gingrich-s-hard-line-on-palestine-paid-for-by-sheldon-adelson.html

    Quand on compare le Gingrich de 2005 avec celui d’aujourd’hui, qui lui a fait son apparition à partir de 2006, ce n’est pas trop difficile de comprendre la transformation du bonhomme.

  7. Cet article du Monde que vous avez cité n’est qu’un torchon et il a été démoli ici même: http://www.zzzzzz.propagande

    Par Papi: Je n’ai pas l’intention de contribuer à l’augmentation de l’achalandage de ce vaisseau-amiral de la propagande israélienne dans le monde francophone, dont tu me fournis un lien que j’ai rendu inutilisable. Je vais lui en faire, de la « pub »; mais je choisirai alors l’heure, le jour, l’angle, le cadrage et la couleur.

    Quant à l’édito du Monde, apparence que t’as pas saisi le motif de sa publication sur mon blogue. « Cousin Franssa »: c’est un indice… Je sème, et j’espère pouvoir récolter un jour.

  8. @Spritzer 17:37

    Quand on compare le Gingrich de 2005 avec celui d’aujourd’hui, qui lui a fait son apparition à partir de 2006, ce n’est pas trop difficile de comprendre la transformation du bonhomme.

    Contrary to Gingrich’s recent claim that the Palestinians are an “invented people” that “had a chance to go many places,” his 2005 article urged the “Palestinian diaspora” to invest in “their ancestral lands,” and even urged Congress to “establish a program of economic aid for the Palestinians to match the aid the U.S. government provides Israel.” The Palestinians were “among the most international and most advanced people in the Arab world,” Gingrich wrote while still a fellow at the right-wing American Enterprise Institute.

    J’ai changé l’ordre de ces deux paragraphes, ce qui facilitera ma réponse…

    Transformation du bonhomme? S’est-il transformé, ou a-t-il changé sa veste? Je ne crois pas qu’il ait changé; mais il a voulu changer son image et créer un NOUVEAU personnage, après avoir modifié son plan de carrière.

    Que le VRAI Newt Gingrich se lève! Qui se lèvera? Celui de 2005 (aide aux Palestiniens)? Celui de 2012 (les Palestiniens n’existent pas)?
    Ou… ni l’un ni l’autre?

  9. Je lis l’éditorial du journal Le Monde à propos de Romney et tout ce qui me vient en tête c’est la chanson L’opportuniste de jacques Dutronc reprise des années plus tard par Indochine.

    ——————————————–
    Non jamais je ne conteste
    Ni revendique ni ne proteste
    Je ne sais faire qu’un seul geste
    Celui de retourner ma veste, celui de retourner ma veste
    Mais toujours du bon côté

    Je l’ai tellement retournée
    Qu’elle craque de tous côtés
    A la prochaine révolution
    Je retourne mon pantalon
    ——————————————–

    Duo Nicola Sirkis (Indochine) Jacques Dutronc – L’opportuniste

  10. @ManiHack

    Le flip-flop, ça semble être une sorte de « sport extrême » chez les Républicains.
    Le flop total, finalement, c’est la moitié d’un flip-flop.

    Qui sera le plus grand flop? Ils vont flipper ça entre eux…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s