24 commentaires sur “Projet de loi RÉPUBLICAIN visant à protéger les batteurs de femmes contre les abus policiers!

  1. Il y a ici aussi beaucoup de propagande qui est né au sein des cercles formés par mes masculinistes chéris qui martèlent ce mythe des accusations fausses. Malheureusement, bien des hommes finissent pas croire à ces propos démagogiques.

    La femme aurait trop de pouvoirs, voyons donc, emmener un gars au poste sur un simple call 911 de sa femme, c’est bien terrible pour eux!

    Le problème, c’est qu’il n’y a pas trop d’autres moyens,….

    Attention, je ne dis pas que ça n’existe les fausses accusations , mais le danger à trop enfler ces fausses accusations est de ne plus protéger les gens.

  2. Hors sujet, mais pas tant que ça.

    Les Shafia sont trouvés coupables de meurtres prémédités. Tout autre verdict plus léger, qui aurait tenu compte d’une façon ou d’une autre des traditions ou de la culture de ces gens aurait été inacceptable.

  3. Spritzer

    Si tu prouves le «crime d’honneur», tu prouves la préméditation….depuis le début du procès la partie accusatrice essaye de prouver que c’est un «crime d’honneur» dans le but de foutre ces gens en prison longtemps….

    Ironiquement, les hystériques avaient peur que la justice fasse du deux poids deux mesures genre:

    « Ces pauvres petits immigrants n’ont fait que perpétué une traditions admise chez eux, ils ne sont pas responsables »

    C’est ne plus croire en la justice que de penser ainsi….La justice ne discrimine pas…le meurtre est prémédité, c’est ça qu’on voulait établir, et pour le faire, il fallait démontrer que c’était un «crime d’honneur».

  4. @spritzer

    Je suis surpris de la durée des délibérations.
    Je ne dis pas que j’aurais moi-même opté pour un verdict de meurtre non prémédité, de la part de la mère, par exemple, mais je dis que eu égard au nombre de témoins, au nombre de pièces au dossier (exhibits), et eu égard à la complexité de la preuve et des arguments soulevés, je me serais attendu à ce que ça délibère plus longtemps.

    Moi, je ne doute pas un seul instant que les 3 filles sont mortes assassinées. La culpabilité du père et du fils Shafia me semble démontrée, même au niveau d’une accusation de meurtre prémédité.

    Mais je me suis toujours demandé dans quelle mesure la mère a été entraînée la dedans de son plein gré, ou dans quelle mesure elle savait ce qui se tramait.

    La mère, c’est une femme. Un être que le mâle domine. Pourquoi le mâle prendrait-il la peine de la mettre dans le secret?

    Moi, j’aurais eu tendance à m’attarder là-dessus. En tout cas, d’y réfléchir un peu plus longtemps… J’ai souvent eu l’impression que ses contradictions avaient pour but de tenter de couvrir son fils et son mari, surtout si on tient compte de la preuve apportée sur la « culture afghane ».

    Opinion préliminaire. Peut-être y penserai-je plus longtemps…

  5. @Koval
    « Attention, je ne dis pas que ça n’existe les fausses accusations , mais le danger à trop enfler ces fausses accusations est de ne plus protéger les gens. »

    Des fausses accusations, ça existe. Je le sais, je travaillais dans le milieu et j’ai eu pour clients aussi bien des accusatrices que des accusés. Et j’ai entendu des confidences auxquelles le juge n’a pas eu accès.

    Peut-être existe-t-il des stats; je n’ai pas vérifié. Mais peut-on s’y fier, quand on sait tout le secret qui entoure les coups de batte de baseball et les « baffes »? À tort ou à raison, il y a des femmes [1] qui n’osent pas porter plainte. La honte d’être mal perçue? La crainte de sévices à venir?

    Des femmes agressées physiquement par leur conjoint, j’en ai connues deux, de très près. Des femmes pour qui j’étais pas avocat, mais confident. Ni l’une ni l’autre n’a voulu porter plainte. C’t’un bon gars, au fond. Pas d’sa faute, il avait bu… Il m’a promis qu’il recommencera plus. Je l’aime. Il m’aime. On s’aime. Je veux pas tout briser. Bla bla bla

  6. @Koval

    Tout est bien qui finit bien dans ce cas, si on peut dire. Mais c’est qu’avec le verdict dans le procès du médecin dont j’oublie le nom et qui a tué ses enfants, je ne savais plus trop à quoi m’attendre pour les Shafia.

    Sûrement une mauvais compréhension de ma part du système et des deux cas, mais c’est ainsi…

  7. « Mais je me suis toujours demandé dans quelle mesure la mère a été entraînée la dedans de son plein gré, ou dans quelle mesure elle savait ce qui se tramait. »

    C’est un bon point en effet. Il y avait un article cette semaine d’une journaliste qui est allé rencontrer la soeur de la femme de Shafia qui habite en Afghanistan avec son mari et ses enfants. Moi j’y ai appris que Mohammad Shafia était très autoritaire et conservateur (j’aurais pu m’en douter remarquez bien). Peut-être n’a-t-il pas mis sa femme au parfum de tout ce qui se tramait.

    En même temps, dans l’entrevue, on constate que les crimes d’honneur ont l’approbation de toute la famille, y compris de la soeur de Tooba Yahya, la femme de Shafia.

    « L’honneur, l’honneur à tout prix. «C’est très important, a dit Soraya. Si quelqu’un ne respecte pas l’honneur, il n’est rien.

    Peut-on tuer au nom de l’honneur? ai-je demandé.

    Oui, a répondu Soraya. Si quelqu’un commet un acte odieux, il mérite d’être éliminé. »
    http://www.cyberpresse.ca/actualites/dossiers/proces-shafia/201201/27/01-4490285-proces-shafia-la-soeur-de-tooba-yahya-se-confie.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_hotTopics_sujets-a-la-une_1664122_accueil_POS1

  8. @Spritzer 14h54

    C’était le cardiologue Guy Turcotte.
    Dans le procès Turcotte, des psys ont témoigné et le jury a conclu qu’au moment des deux meurtres, l’accusé n’avait pas toute sa tête. D’où la déclaration de non responsabilité criminelle pour cause de « folie », et l’internement à Pinel, qui n’est pas une prison, mais un hôpital.

    Dans le procès Shafia, personne n’a plaidé la folie; plaider la folie, c’eut été admettre les meurtres, alors la défense avait des choix à faire et ils ont choisi de plaider qu’ils sont pas dingues mais qu’ils n’étaient pas sur les lieux…

    Assez invraisemblable, en ce sens que la preuve démontre que le véhicule 1 a été poussé dans l’eau par le véhicule 2… qui portait des traces d’accident. Le fils avait fait des recherches sur « how to murder without any trace »; lui, il était cuit. Le père itou. Mais est-ce que la preuve démontre que la mère savait ce qui se tramait? Peut-être, faudrait vérifier les compte-rendu du procès. Peut-être était-elle complice après le fait d’un meurtre prémédité, ou coupable d’homicide sans préméditation? Le juge n’a pas ouvert la possibilité de la trouver coupable de complicité; peut-être avait-il raison, je ne sais pas, j’ai pas assisté au procès…

    Mais je continue à m’interroger sur le verdict, dans son cas. Ça ne veut pas dire que si je connaissais la preuve je dénoncerais le verdict (mère), mais je m’interroge. Comme d’autres juristes pourraient s’interroger.

    Ça veut pas dire qu’on approuve le triple meurtre…

  9. @Koval 14h33

    Ironiquement, les hystériques avaient peur que la justice fasse du deux poids deux mesures

    Il y a d’autres sortes d’hystériques qui croient que si ce procès s’était déroulé dans un Québec « socialisto-islamo-bla bla », on aurait jamais pu avoir une condamnation! Le spectre du verdict du procès Turcotte…

    Avec la même preuve, les mêmes questions, les mêmes réponses, on aurait eu le même résultat, dans 98% des cas. Je pense pas qu’on aurait pu avoir un acquittement, mais on aurait pu avoir un désaccord.

    = = =

    Si tu prouves le «crime d’honneur», tu prouves la préméditation

    Dans ce cas précis, je crois que la Couronne a bien fait de jouer le crime d’honneur.

    Mais le crime d’honneur, à ma connaissance, n’a pas été plaidé très souvent au Canada – Quinze fois, peut-être? Et sauf erreur de ma part, c’était la première fois que la poursuite (couronne) le faisait.

    Sauf erreur (encore) c’est pas Madame Tooba Y. qui a mentionné que ses filles étaient des putes qui méritaient la mort pour avoir fraternisé avec des jeunes hommes « douteux ». Mais à partir du moment où Mohammad père fait toutes sortes de déclarations à l’effet que ça méritait la mort, je vois pas comment on pouvait éliminer l’hypothèse du crime d’honneur. Malgré le principe du doute raisonnable. Et si Mohammad fils a fait des recherches sur internet, c’était sûrement pas pour trouver le moyen de tuer un chat ou un écureuil…

    Bon. Je sais pas qui c’est qui paye les avocats de la défense mais je m’attends à ce que le verdict soit porté en appel.

  10. « Il y a d’autres sortes d’hystériques qui croient que si ce procès s’était déroulé dans un Québec “socialisto-islamo-bla bla”, on aurait jamais pu avoir une condamnation!  »

    J’ai écrit un ptit quelque chose à ce propos chez Jeanne qui rejoint un peu ça!

    Dans mon esprit, le crime d’honneur a été démontré, mais je n’ai pas beaucoup lu….je m’avance peut-être trop…L’affaire en tant que tel ,m’intéresse peu, les réactions stupides que ça occasionne me dérangent.

  11. “Mais je me suis toujours demandé dans quelle mesure la mère a été entraînée la dedans de son plein gré, ou dans quelle mesure elle savait ce qui se tramait.”

    C’est la question qui m’a hanté toute la journée. Peut-être le savait-elle, mais sous quel joug infernal était-elle tenu? Depuis combien d’années était-elle soumise et terrorisée? On sait bien ce que représente la femme aux yeux de ces extrémistes.

    J’aurais aussi souhaité un débat en ce sens auprès des jurés. Je suis conscient qu’elle n’a pas dénoncé en cherchant de l’aide auprès des autorités et que la culpabilité par association existe, mais je suis d’avis qu’une nuance aurait du être apportée dans le cas de la mère. Et à coup sûr, je crois qu’on peux affirmer qu’elle sera celle qui souffrira le plus désormais. Le fils se morfondra sur SA vie brisée et le père continuera à croire qu’il à sauvé l’honneur, mais la mère, à mon sens, est aussi morte que ses filles, et contiuera de vivre dans d’interminables souffrances. Il y a quelque chose que je trouve troublant dans cette histoire.

  12. Bien content du verdict! Le père et le fils étaient cuits d’avence, selon moi, et le jury n’a pas dû débattre longtemps sur leur cas, quand ils ont décidé de les déclarer coupables de quadruple (et non pas triple) meurtre prémédité.

    Quoique, je partage un peu l’opinion de papitibi, en ce qui concerne la mère. Moi, si j’avais été membre du jury, j’aurais demandé, lors des délibérations, à ce que l’on se penche un peu sur son cas. D’après moi, elle a été plus que négligeante et peut-être même criminellement négligeante. Mais, la vidéo où elle ment aux policiers n’aident pas vraiment sa cause. Ça laisse présager qu’elle était au courant, qu’elle n’a rien fait et qu’elle faisait peut-être partie du plan, et ce, quand bien même qu’elle l’ait fait pour protéger son fils et son mari.

    Par Papi: Merci d’être d’accord avec moi. Je ne vais pas répéter ici les commentaires élaborés que j’ai adressés à Blink à 2h09: je ne suis pas au courant des conversations de madame avec son avocat, mais je crains qu’il n’ait convenu avec les avocats des deux autres d’une certaine ligne de défense qui pouvait lui être préjudiciable à elle.

    Et puisque preuve a été faite du fait que dans cette famille, on tue les femmes qui refusent de se conformer , il m’apparaît tout à fait plausible que le bonhomme et fiston aient exercé sur madame des pressions suffisamment fortes pour qu’elle se sente obligée de mentir et de dire ce que eux voulaient qu’elle dise.

    J’ajouterai ici (ce que j’avais omis de dire à Blink) que si MOI j’avais été à la place du juge, j’aurais eu du mal à résister à la tentation de poser des questions qui vont en ce sens… quitte à déplaire à la « Couronne ». Mais un procès, c’est fait pour faire éclater la vérité, et là, j’ai comme un doute (j’étais pas là, je peux donc me tromper). Quatre victimes de l’emprise du bonhomme sont dans un cercueil, et peut-être qu’il y en a une cinquième en cellules. Me semble que ça aurait dû effleurer l’esprit du juge. Et lui inspirer des directives en ce sens aux jurés.

    Me Jean-Claude Hébert partage mon opinion à l’effet que, même de l’angle où nous sommes, lui et moi (pas dans la salle de cour!) il était loin d’être évident que le verdict soit le même pour les 3 accusés; quant à l’ancien juge Grenier, comme moi il s’étonne du fait qu’il aura suffi de 19 heures pour que les jurés fassent l’analyse et la synthèse de 30 jours de procès…

    En tout cas, cette famille est vraiment étrange.

    @ papitibi.

    «si ce procès s’était déroulé dans un Québec “socialisto-islamo-bla bla”, on aurait jamais pu avoir une condamnation»

    De mémoire, il y a déjà eu un type qui a été condamné pour crime d’honneur au Québec. Vous souvenez-vous de Khalid Mahmood Khan? Étrangement, ce cas est très semblable à celui des Shafia. Tout comme les filles Shafia et la première femme du père Shafia, la femme de Khan n’était éprise que de liberté et elle voulait fuir la rigidité de la Charia.

    Par Papi: Je me souvenais du cas, mais je ne me souvenais pas que c’était en 2004. Ni du nom du tueur…

  13. @Blink

    « J’aurais aussi souhaité un débat en ce sens auprès des jurés. Je suis conscient qu’elle n’a pas dénoncé en cherchant de l’aide auprès des autorités et que la culpabilité par association existe, mais je suis d’avis qu’une nuance aurait du être apportée dans le cas de la mère. »

    On ne saura jamais si chacun des avocats de la défense était au courant de la vraie histoire. J’ai participé en 77 ou 78 à un think tank interprofessionnel, à Québec. Nous étions deux avocats; l’autre était une vieille barbe au début de la cinquantaine. Au total, on devait être une quinzaine, dont un preacher; c’est lui qui organisait tout ça, et je confesse bien humblement que l’ecclésiastique était un ami de la famille, ce pourquoi j’avais été invité, moi qui étais encore un greenie à l’époque.

    Je me souviens des échanges passionnés que nous avions eus, l’autre avocat et moi: est-il préférable que l’accusé dise TOUT à son avocat? Moi, je disais OUI: le fait de savoir, ça aide à prendre certaines décisions. L’autre, à ma grande surprise, préférait ne pas savoir. Quand il savait, il était pas à l’aise dans son interrogatoire des témoins, et sa conscience le torturait parfois. Il m’a fallu du temps mais je partage aujourd’hui son avis.

    Alors la question, aujourd’hui, j’me la pose: est-ce que les avocats des accusés connaissaient la vérité? Ont-ils convenu, avec l’accord respectif, de ne pas présenter une défense qui risquerait de nuire aux deux autres?

    Ça correspondrait à l’idée que je me fais de la femme soumise. Et quand on sait que l’infraction à cette obligation de soumission est punie de mort chez les Shafia, je suis porté à croire que le juge a peut-être commis une erreur de droit en négligeant de dire aux jurés qu’ils pouvaient rendre un verdict qui tiendrait compte de cet atmosphère de soumission auquel la dame a pu être soumise.

    Simple hypothèse, toutefois. Mais puisque les jurés ont conclu à crime d’honneur, ils ont conclu qu’au sein de cette famille, une femme ne fait pas ce qu’elle veut! De là à penser qu’une femme comme Tooba Y. puisse avoir eu peur du même châtiment si elle refusait de ramper devant le bonhomme, me semble qu’il n’y a qu’un pas.

    Si l’avocat de madame se doutait de (ou SAVAIT) que les choix et les déclarations de sa cliente lui étaient dictés par la peur, alors il était de son devoir de cesser de la représenter.

    Au Québec, à tout le moins, quand il y a désaccord entre l’avocat et son client sur un point aussi essentiel, l’avocat a le devoir de se retirer du dossier.

    Je reviens donc à la question initiale: est-ce que l’avocat savait?

  14. «mais la mère, à mon sens, est aussi morte que ses filles, »

    Blink, la mère est morte comme ses filles, celle en prison n’est pas la mère des filles, c’est la deuxième femme du père Shafia…

  15. @ papitibi.

    «il m’apparaît tout à fait plausible que le bonhomme et fiston aient exercé sur madame des pressions suffisamment fortes pour qu’elle se sente obligée de mentir et de dire ce que eux voulaient qu’elle dise.»

    Possible, en effet!

    Par Papi: j’entends de plus en plus de voix s’élever dans le même sens. Par exemple, hier, sur le Réseau de l’Information, la psychologue Rousseau (?) et Yolande Geadah, que mon ex connaît bien. L’une des deux a soulevé (avec raison) qu’il suffit de voir comment l’une des trois filles a changé sa version après s’être plaint à la DPJ, pour comprendre combien était forte l’emprise du mâle dominant de la tribu.

    J’ai cru comprendre aussi que Tooba Yayah n’avait pas d’avocat. Raison de plus pour le juge d’intervenir dans le procès en posant lui-même des questions dans le but de vérifier à quel point, pendant et avant le proc;es, madame acceptait de se soumettre, par peur de représailles.

    La peur de représailles, l’une des deux dames en a parlé au 24/60, Madame Geadah, sauf erreur. Elle estimait que dans l’hypothèse où Yayah se serait dissociée de son mari et du fils Shafia, elle (Yayah) croyait faire l’objet de représailles.

  16. Hors-objet, mais retour sur des commentaires relatifs à l’achat par Harper, harpoon the goon, d’une soixantainte de F-35 US à monoréacteur, surévalués, toujours en essais et accusant d’importants retards sur la date de leur lancement officiel sur le marché, et ce, pour une trentaine de milliards de dollars.

    L’Inde vient d’entreprendre les dernières démarches en vue de la signature avec Dassault Aviation
    d’un contrat d’achat de 126 Rafale, avions de chasse françaisà biréacteur.

    http://www.lefigaro.fr/societes/2012/01/31/20005-20120131ARTFIG00620-l-inde-selectionne-le-rafale.php

    EXTRAITS :

    New Delhi entre en négociations exclusives avec Dassault Aviation, prélude à la signature d’un contrat définitif évalué à environ 10 milliards d’euros, portant sur la fourniture de 126 avions de chasse à l’armée de l’air indienne.

    Le gouvernement indien a indiqué mardi avoir retenu l’offre remise par Dassault Aviation (*) pour équiper en Rafale l’armée de l’air indienne. Le groupe français devance ainsi la seule offre rivale encore en lice, présentée par EADS associé à Finmeccanica et BAE Systems. Jugée moins bonne, celle-ci a été écartée.
    Une fois tous ces aspects totalement calés avec le client, Dassault Aviation pourra alors signer la commande, souvent qualifiée de «contrat du siècle» en matière d’avions de chasse. Elle est évaluée par la presse indienne entre 12 et 15 milliards de dollars, soit entre 9 et 11 milliards d’euros.

  17. J’ai exagéré un tantinet, pour la forme (F-35 = 35 000 000 000 $). On estimait donc en mars dernier le prix unitaire des F-35 canadiens entre 110 et 115 M$, loin des 75 M$ conservateurs…

    Pendant ce temps, les Indiens auront leurs 126 Rafale (près du double des F-35 canadiens), dont ils construiront la grande majorité, créant des milliers d’emplois, pour un montant avoisinant la moitié du coût canadien : 11 à 15 G$.

    Et Son Excellence le Prince royal du Canada, Stephen Harper, se dit au fait de l’économie, excellent administrateur (de coups fourrés, je suis d’accord), justicier (très dangereux) et sauveur du Canada (pour autant que les retraités profitent de leurs prestations avant qu’elles chutent) face à la crise économique mondiale. Quel rat d’égout ! Je pense sincèrement qu’il est loin d’avoir fini de nous surprendre avec ses tripotages politiques MAJORITAIRES. Ce dernier qualificatif m’horripile chaque fois que je l’entends sortir sirupeux de la bouche du Prince, avec le reste de la cassette, comme durant les débats télévisés des dernières élections fédérales.

    Voici un article datant du 31 mars 2011 :

    http://elections.radio-canada.ca/elections/federales2011/2011/03/29/029-avion-f35-couts-contrat.shtml

    EXTRAITS :

    Les F-35 coûteraient beaucoup plus cher que prévu
    Mise à jour le jeudi 31 mars 2011 à 18 h 37

    Un bureau de contrôle des dépenses gouvernementales américain indique que le coût d’achat par le Canada de 65 avions de chasse F-35 sera plus plus élevé que ce que prétendent les conservateurs, relançant ainsi la controverse sur cette affaire qui a fortement contribué au déclenchement de la présente campagne électorale.

    En entrevue à la CBC, Michael Sullivan, directeur au GOA, soutient qu’il n’a jamais entendu parler du chiffre de 75 millions avancé par les conservateurs. Selon lui, le gouvernement paiera de 110 à 115 millions par avion.

    M. Sullivan soutient ne pas connaître la méthode utilisée par le gouvernement canadien pour arriver au chiffre de 75 millions par appareil.

    Explosion des coûts

    En mars dernier, devant un sous-comité de la Chambre des représentants, M. Sullivan avait indiqué que le coût prévu pour chaque appareil F-35 que veut acquérir l’armée américaine avait presque doublé depuis le lancement du programme, en 2001. Le prix est passé de 69 millions, en 2001, à 133 millions en 2010. Notons toutefois que le modèle choisi par les États-Unis est plus sophistiqué que celui qu’a choisi le Canada.

    M. Sullivan a prévenu que les coûts pourraient encore grimper, car les trois modèles de F-35 sont encore en développement.

    Avertissement du directeur parlementaire du budget

    Le 15 mars, un rapport préparé par le directeur du budget de la Chambre des communes, Kevin Page, concluait que le gouvernement Harper sous-estimait grandement les coûts du contrat. Selon lui, l’achat, l’entretien et la tenue à jour des avions vont coûter près de 30 milliards de dollars en 30 ans.
    L’étude de M. Page révèle aussi que la Défense nationale n’a toujours pas indiqué la méthode utilisée pour expliquer le coût du contrat des F-35.

  18. @ mangouste

    Je suis de retour.

    Selon Wikipédia le Rafale coûte environ 152 millions en novembre 2010. Évidemment le coût des F-35 risque d’augmenter de beaucoup et ceux du Rafale de diminuer. Son coût de fabrication serait actuellement de 101 millions, une bonne marge de manoeuvre.

    Il faut aussi tenir compte que le Rafale des Français est un des meilleur ou le meilleur avion de chasse et la preuve en est faite contrairement au F-35 encore cloué au sol. Il a fait ses preuves dernièrement en Libye et aussi dernièrement lors de compétitions, il a abattu un F-35 au canon ce qui est une humiliation.

    Il faut arrêter de prendre les asiatiques pour des naïfs ou des imbéciles. Le J-20 des Chinois devrait servir de leçon. Si l’Inde à fait ce choix du Rafale, ce n’est certainement pas seulement pour ses bonnes relations avec la France. Ils savent certainement compter eux aussi.

    Mais ici, selon ce que papitibi a écrit Harper est obligé d’être chum avec les états. Bonne raison de se séparer du Canada à condition de se faire discrètement beaucoup d’amis et encore.

    Mieux vaut acheter des F-18 adaptés au territoire canadien plutôt que des F-35 dessinés pour aller jouer au cowboy au Moyen Orient.

  19. @Koval

    Plus on en apprend sur les circonstances de l’affaire Shafia, sur le mensonge entourant le statut de « cousine » de la mère des filles et sur les conséquences qu’aurait eu la divulgation de la vérité (déportation), et plus c’est troublant. Et tordu.

    J’ai entendu un bout d’entrevue entre Madeleine Roy et le copain Pakistanais de l’une des filles: « C’est ma faute. Si je lui avais pas envoyé de carte de la St-Valentin, rien de tout cela ne serait arrivé« . Ce gars là fuit, il a peur, il se cache. Une autre vie brisée, comme la vie des 3 enfants survivants. Et cette culture de la délation inculquée aux enfants par leur père! Sacraman… On peut être plus « control freak » que ça?

    C’est pas une affaire de religion. ça. Ni une affaire de culture. Mais puisqu’il était musulman, le Mohammad, c’est l’ensemble des musulmans qui va écoper…

    = = =

    « Je veux pas consulter un psy, je suis pakistanais! »: je lui souhaite d’oublier qu’il est pakistanais et d’accepter qu’il a besoin d’aide, joualvert! Avec ce sentiment de culpabilité qui l’habite, et cette peur qu’il a (peur de représailles de la part du clan Shafia, j’imagine), je crains que l’étourderie du Sénateur avec pas de cervelle ne devienne pour lui une suggestion irrésistible.

  20. Aux États-Unis, dans les causes de divorce où des sévices contre les enfants sont invoqués par la plaignante, seulement 3% de ces accusations sont fausses.

    Trop de corps policiers ne prennent pas au sérieux la crainte de récidive des victimes («la bonne femme est hystérique…»). Les ordonnances de non-contact sont trop souvent non respectées et non appliquées.

    Évidemment, pour un assaillant qui est aussi un pervers narcissique, la meilleure défense c’est l’attaque et réduire à zéro la crédibilité de la plaignante. Et quelle belle parade que de se déguiser en masculiniste qui ne parle que de «moi, moi, moi, mes droits sont bafoués, snif…». Et ils réussissent à emberlificoter les juges, avec l’aide de psychologues complaisants qui ont inventé le «syndrome d’aliénation parentale». Autrement dit, de faire passer la femme pour folle… et ça fonctionne parce que, quand les propos d’une femme déplaisent, on s,en prend à elle personnellement.

    Il y a des hommes qui sont incapables d’accepter que les femmes sont leurs égales et qu’elles disposent de leur corps. Dissonance cognitive!

    Il y a six fois plus de femmes abattues par leur conjoint ou ex-conjoint que le contraire. Ça doit vouloir dire quelque chose… Ce ne sont pas des résultats de sondage, ça. Ce sont les statistiques des corps policiers. Encore majoritairement formés d’hommes, comme la magistrature.

    Et comme les législateurs, dont certain ont des croyances qui les amènent à de telles aberrations.

    Les premiers textes de la Bible ont été écrits vers 4000 avant Jésus-Christ. C’est selon ça que nous voulons vivre? Alors cessons de manger des huîtres et de prendre l’avion!

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s