58 commentaires sur “La gaffe Lassonde: OASIS est dans l’jus!

  1. Bonjour !

    Si vous vous référez au site de Lassonde, dans la rubrique « Notre histoire », vous constaterez que la marque Oasis a été lancée en 1979 et non 1965 ().

    Ensuite, il y a aussi en France une grande marque célèbre de jus « Oasis » créée par Volvic (eau minérale) en 1966 et qui fait partie du groupe Suntory (Orangina-Schweppes).

    Par ailleurs, pour ajouter à la confusion générale, Nestlé Canada mentionne sur son site être propriétaire de la marque Oasis ()

    Par Papi: 1992 – Nestlé acquiert PERRIER, la célèbre entreprise d’eau embouteillée. La gamme PERRIER regroupe notamment les marques VITTEL, ARROWHEAD, CALISTOGA, OASIS, DEER PARK, POLAND SPRINGS et ZEPHYRHILLS. – source: http://www.corporate.nestle.ca/fr/aboutus/Pages/Historique.aspx

    Il serait intéressant de trouver trace d’éventuels accords entre ces différentes entités relatifs à l’exploitation de la marque Oasis. Par exemple : Lassonde en Amérique du Nord et Suntory en Europe…
    Où est la vérité ?
    Dur à dire…

  2. Moi aussi je boycottais.

    Protestations virtuelles: Lassonde plie
    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201204/07/01-4513439-protestations-virtuelles-lassonde-plie.php

    «Et après l’heure du souper, Lassonde s’est mise à table : elle accepte de rembourser les frais d’avocats que son ex-adversaire a encourus.»

    Je ne sais pas si je vais continuer à les boycotter. Peut-être. Leurs produits sont tellement plus chers, avec le contenu rogné de 40 millilitres, une bec mal placé et un contenant qui tient mal. Et, même s’ils ont plié rapidement (là-dessus, ils sont plus brillants que Charest et Beauchamps), ils ne sont pas devenus plus sympathiques.

  3. @Germaris

    Bonjour, et bienvenue!

    « Si vous vous référez au site de Lassonde, dans la rubrique “Notre histoire”, vous constaterez que la marque Oasis a été lancée en 1979 et non 1965 (). »

    Cela dit, il semble que devant madame la juge Zerbizias, les avocats du Groupe Lassonde avaient présenté les choses autrement. J’extrais du jugement cet extrait (paragraphes 5 et 6):

    [5] A. Lassonde is a subsidiary which manufactures and sells alimentary products, especially juices and fruit drinks, under several trademarks, including « Oasis » under license from Industries to use the trade-mark since December 1999. It has seven plants for the production of its juice products, six of which are in Canada. It has one thousand (1,000) employees involved in that operation.

    [6] Notwithstanding that the design, colour and font of the Oasis mark has been changed several times since 1965, the trademark Oasis and its seventeen (17) derivatives or versions have been used without interruption by A. Lassonde or its predecessors for the following products;
    · since 1965 in connection with juice and fruit drinks;
    · since 1981 in conjunction with vegetable juices;
    · since February 2000 in conjunction with spring water;
    · since July 2000 in conjunction with sorbets;
    · since November 2003 in conjunction with frozen mixes for alcoholic and non-alcoholic drinks.

    Peut-être les témoins du Groupe Lassonde ont-ils beurré épais devant madame la juge, et ce, afin de la convaincre de l’importance de protéger le trademark?

    Le plus ironique, dans tout ça, c’est qu’à trop vouloir protéger la valeur de cette marque de commerce, le groupe Lassonde s’est tiré dans le pied et a fait chuter la valeur commerciale de son produit-phare.

    Tout ça pour 125000$, alors que le Groupe vient de débourser (2011) plusieurs centaines de millions de dollars pour avaler 70% d’une entreprise du New-Jersey (Clement Pappas and Co.) qui est devenue sa « subsidiary ».

    C’est ça, avoir de la vision? L’équipe de marketing compte un Vice-président exécutif (basé à Toronto), un vice-président au marketing, cinq vice-présidents régionaux et chacun est entouré d’un minimum de 3 conseillers (jugement de première instance, paragraphe 8).

    Et personne n’avait eu l’intelligence de pressentir le retour du boomerang? Allooooo!

  4. @Darwin 7:38

    L’acte de contrition des Entreprises Lassonde n’a rien de très sincère, à mon avis.
    Ça ressemble davantage à ue tentative de « damage control », devant l’ampleur du mouvement de dégoût qu’ils ont soulevé par leur mesquinerie.

    Je veux bien encourager Québec Inc; encore faudra-t-il que ses membres les plus éminents se comportent de manière éthique et respectueuse de la société en général – ce qui inclut les micro-entreprises qui essaient d’émerger.

    Mon problème, c’est: quelle est l’alternative? Minute Maid (incluant Déli-Cinq), c’est Coca Cola. Et le leader toutes catégories sur ce continent, c’est Pepsi, avec ses jus Tropicana.

    J’ai acheté du jus Everfresh, Fairlee ou Allen’s sans me douter le moins du monde que c’était Lassonde. Mais à l’époque, je n’avais aucune raison de boycotter; au contraire, c’est Pepsi et Coke que j’essayais d’éviter à travers leurs marques de jus.

  5. J’ose espérer que HEC Montréal va préparer un cours articulé autour du rôle des médias sociaux et des réactions citoyennes dans la fluctuation de la valeur d’une marque de commerce et du prix des actions cotées en bourse… Quand la réaction citoyenne atteint des proportions virales, ça peut faire très mal au porte-feuille des actionnaires et on le sait maintenant, ceux-ci (les actionnaires minoritaires) n’hésitent pas à intenter des recours collectifs basés sur la perte de valeur de leur patrimoine (capital-actions).

    Quand c’est rendu que les ostis de go-gauches comme le minable juriste de l’arrière-arrière pays se mêlent de suggérer des manières de protéger le capitalisme de proximité, il devient plus facile de croire en la résurrection du Crisse!

    Joyeuses Pâques! 😉

  6. Voilà un bel exemple de l’utilité des réseaux sociaux.

    Pour son comportement, je boycotterais Lassonde encore quelques temps.

    «C’est avec diligence, respect et dignité que Lassonde compte compenser adéquatement madame Kudzman pour ses frais juridiques engagés jusqu’à maintenant», a finalement écrit l’entreprise sur sa page Facebook, vers 20 h 30.

    Dites donc monsieur Lassonde, ils étaient où votre respect et votre dignité avant que les gens se fassent entendre? Il nous prend pour des cons ce Lassonde.

    « Mon problème, c’est: quelle est l’alternative? Minute Maid (incluant Déli-Cinq), c’est Coca Cola. Et le leader toutes catégories sur ce continent, c’est Pepsi, avec ses jus Tropicana. » Papi

    Tenez Papitibi, une alternative pour vous. 😉
    http://www.trudeaucorp.com/ca-fr/produits/articles-cuisine/types/cuisiner/p–099691.html

  7. «Tenez Papitibi, une alternative pour vous»

    Excellent, d’autant plus que c’est bien meilleur!

    Moi, j’achète le plus souvent des produits maison (sauf quand il y a des soldes intéressants). Au moins, on ne paie pas pour la marque (objet du litige).

  8. @Darwin

    Dernièrement j’ai essayé et adopté les jus Tradition. La plupart sont faits à base de pommes, et celui aux pommes et poires est en plein dans mes goûts.
    http://www.vpj.ca/nosjus_jusfrais_fr.html

    Un test de l’émission L’épicerie sur les jus de pommes.
    http://www.radio-canada.ca/actualite/lepicerie/docArchives/2004/01/08/testGout.shtml

    « Sur 50 personnes :

    6 ont préféré le jus frais Mott’s;
    9 ont préféré le jus fait de concentré Oasis;
    9 ont préféré le jus fait de concentré Del Monte;
    26 ont préféré le jus frais Tradition. »

  9. Pourquoi suis-je le seul à penser que votre raisonnement ne tient pas la route.

    Pendant 7 ans l’assonde tente de préserver son « trademark ». Pendant 7 ans Mme Kudzman refuse d’enlever le nom Oasis de ses produits. De mon point de vue, l’acharnement vient des 2 cotés… Aucun des 2 partis ne voulait lacher le morceau.
    Est-ce notre petitesse qui fait que nous donnons automatiquement tord au plus gros ?
    La cour a donné raison à Mme Kudzman, elle peut conserver le nom d’Oasis.
    La cour d’appel a donné raison à Lassonde, ils n’ont pas à payer les frais d’avocat de Mme Kudzman.
    En quoi ce litige nous donne droit de jouer au moralisateur et de penser que parce que nous sommes petit, le petit a raison ?
    Guy A Lepage a encore passé a coté d’un belle occasion de se taire. Ce moralisateur public est tellement intelligent que je n’arrive même pas à percevoir une parcelle de cette intelligence.

  10. @ Patrick Gagnon

    « Pourquoi suis-je le seul à penser que votre raisonnement ne tient pas la route. »?

    Parce que vous êtes le seul à n’avoir rien compris! 😉
    Et surtout, vous n’avez pas compris que – pour l’essentiel – ce billet n’exprime pas une opinion personnelle mais un portrait de l’état du droit, ce que ma formation (un bacc et une maîtrise en droit) et mon expérience me permettent de faire.

    La seule opinion personnelle que j’ai pu émettre concerne l’évaluation de la faute. Pour le reste, ce que je dis, c’est pas mon opinion, c’est une description de l’état du droit. Et mon opinion, lorsqu’exprimée, est aussi solide en droit que celle des trois juges. Madame K n’ira pas en appel, c’est devenu inutile. Mais si elle en avait appelé, la Cour Suprême aurait eu – en partant – un excellent motif de remettre la Cour d’appel à sa place, ne serait-ce qu’en raison d’une règle bien connue:

    le juge qui entend les témoins n’est renversé que s’il commet une erreur de droit ou si son interprétation des faits est farfelue. Or il n’y a rien de farfelu dans l’évaluation qu’a fait madame la juge de la faute. C’est elle qui voit les témoins, leurs hésitations, leur nervosité, etc. En appel, il n’y a pas de témoins.

    = = =

    Pendant 7 ans l’assonde tente de préserver son “trademark”. Pendant 7 ans Mme Kudzman refuse d’enlever le nom Oasis de ses produits. De mon point de vue, l’acharnement vient des 2 cotés… Aucun des 2 partis ne voulait lacher le morceau.

    Vous ne comprenez vraiment pas.

    Ce n’est pas parce que Lassonde a fait enregistrer la marque de commerce et le logo OASIS que le mot lui sera désormais réservé en propriété exclusive. Le logo, oui. Mais pas le mot OASIS. Tout est fonction de l’évaluation – objective – des risques de confusion entre les jus Oasis et un autre produit du même nom, qui pourrait être un tournevis, une cigarette, une marque de produits électroniques ou un produit de beauté.

    Objectivement, il n’y a aucune confusion possible: voilà pourquoi la juge Zerbizias n’avait pas le choix de donner raison à Madame K. Et ça n’a rien à voir avec la taille relative des deux entreprises (Olivia’s et Lassonde). Et ça, ce n’est pas une opinion; c’est un statement de l’état du droit (qui inclut la jurisprudence).

    = = =

    Si ça ne vous satisfait pas, commencez donc par lire les 2 jugements et vous renseigner un peu plus en matière de brevets et marques de commerce.

    Merci.

  11. @PG

    Une question pour vous, qui connaissez si bien le droit des marques de commerce:

    Pourquoi les compagnies Lassonde ont-elles renoncé à porter en appel la décision qui autorisait madame K à utiliser le mot OASIS dans son propre trademark « Olivia’s oasis »?

    C’est là la meilleure preuve du fait qu’elles avaient toujours su que leur cause était pourrie. Pas pourrie au débutr, car le droit de protéger la marque de commerce est reconnu. Mais à partir du moment où il devient évident que la marque de commerce n’est PAS menacée, alors il devient abusif d’insister dans son désir d’écraser l’autre.

    Voilà pourquoi je dis – contrairement aux trois bonzes de la Cour d’appel – que l’abus de procédures pouvait s’inférer des circonstances. On a un principe, en droit: res ipsa loquitur. Littéralement: les choses parlent d’elles-mêmes.

    Au delà de son sens littéral, ce principe signifie que la preuve peut être faite par des précisions à la fois graves, précises et concordantes.

    Et à mon avis, la présomption résultant des faits était suffisamment grave, précise et concordante pour qu’il soit possible de conclure à faute.

    Et c’est là que j’arrive avec cet autre principe: une Cour d’appel ne DOIT PAS intervenir dans l’interprétation des faits (et des présomptions), sauf si cette interprétation est farfelue.

    La conclusion du juge n’a pas besoin d’être la « plus logique ». Elle a juste besoin d’être plausible.

    Fin de la leçon de droit, en ce qui vous concerne.

  12. @ papitibi.

    «ce billet n’exprime pas une opinion personnelle mais un portrait de l’état du droit»

    Ben oui, c’est toujours «un portrait de l’état du droit» que tu nous donnes sur ton blogue, jamais d’opinions personnelles!!! Et, quand tu as crissé le carré rouge des étudiants en boycott de leurs cours dans l’en-tête de ton blogue, pour, ensuite, le retirer, c’était aussi «un portrait de l’état du droit», j’imagine???

  13. @Loque

    Si t’es pas assez intelligent pour comprendre la différence entre l’image d’un carré rouge et un statement de l’état du droit, c’est que t’es pas très futé.

    Quand je donne mon opinion sur Harper, je ne crois pas nécessaire d’ajouter que ce n’est pas une recette de tarte aux pommes. Si tu confonds, c’est pas mon problème, ti-gars. Tu devrais peut-être demander à ta maman de t’héberger quelques années de plus in utero, pour parfaire ton développement intellectuel.

    By the way, je ne « retire » pas un entête de mon blogue; je le remplace, au gré des évènements. J’en profite pour ajouter que mes entêtes ne constituent JAMAIS l’expression de l’état du droit mais il peut arriver qu’ils comportent une opinion éditoriale.

    La différence entre un fait et une opinion, la différence entre propagande et information, c’est un peu complexe pour ton QI de 23. Oups, excuse-moi, 23, c’est ton âge. Ton QI, c’est 14.
    Désolé pour la méprise!

    Pôv tit-coune, si gras et pourtant si petit…

  14. moi c’est bien simple, je boycott les deux parties, Lassonde pour leur attitude de merde dans cette cause et la madame pour sa raison sociale en anglais.

  15. @Christian

    Par contre, je consomme davantage de jus que de savons à base d’huile d’olive, alors c’est Lassonde qui va souffère le plusse!!

  16. Comment on fait pour boycotter un produit qu’on n’a jamais acheté?

    C’est un vieux problème pour moi. Même il y a 30 ans, je n’ai jamais réussi à boycotter les produits Cadbury… Enfin presque, parce que j’ai découvert que les produits Ocean Spray appartenaient à Cadbury. J’ai enfin pu boycotter!

  17. @papitibi

    C’est bien d’être convaincu. Au point de penser que celui qui ne pense pas comme nous est un idiot.
    Que de condescendance de constamment dire que celui qui ne pense pas comme nous n’a rien compris.

    Peut-être suis-je aussi un ti-coune au QI de 23, oups de 14, qui sait….

    Vous me portez des attentions, c’est flatteur mais attention, j’imagine que parfois, certainement, il vous arrive d’avoir tord.

    Je réitère donc mon point de vue. Il y a eu acharnement, donc abus des 2 partis. D’avoir changé de nom aurait été à mon avis, plus sage et moins couteux qu’un procès à 100K. Quand on choisi le procès, pour garder le nom, la fierté, la tête haute ou tout autre état d’être qui vous vient à l’esprit. N’est-il pas normal d’en assumenr les conséquences, donc les coût ?

    S’il y a autant d’avocat et de procès, n’est-ce pas parce que les gens refuse d’assumer ?
    N’est-ce pas parce que l’état de droit, fondamentalement et intrinsèquement nous rappel que, nous, petit, sommes responsable que des choix que nous n’avons pas pu faire.

    p.s Votre prosélytisme me laisse froid.

    C’est bien que vous m’ayez énuméré votre formation. Apprendre à manipuler le sophisme comme étant syllogisme. Voilà votre diplôme.

  18. @Gagnon

    « Je réitère donc mon point de vue. Il y a eu acharnement, donc abus des 2 partis. D’avoir changé de nom aurait été à mon avis, plus sage et moins couteux qu’un procès à 100K. Quand on choisi le procès, pour garder le nom, la fierté, la tête haute ou tout autre état d’être qui vous vient à l’esprit. N’est-il pas normal d’en assumenr les conséquences, donc les coût ? »

    Crisse que t’es épais. Tu crois vraiment que parce qu’elle est répétée une connerie cesse d’être une connerie?

    Je me suis déjà payé les services d’une agence pour la conception d’un logo et d’une campagne publicitaire. Des sons, des couleurs, des slogans… C’était il y a 20 ans et le coût tournait autour de $15000. Quand Madame K a débuté en 2003, ça lui a coûté combien? Sans compter ses placements de produits, ses campagnes de promo dans les comptoirs Jean Coutu, Pharmaprix ou que sais-je? Des spots publicitaires, ça coûte combien, tu crois, dans le marché de Montréal? Ça a l’air de te passer 100 pieds par dessus la tête…

    À mon avis, elle aurait perdu au moins $20000.

    Tu crois vraiment qu’elle pouvait savoir que Lassonde ferait preuve d’autant de mauvaise foi? Si elle avait su au départ que 7 ans plus tard elle serait en procès contre Lassonde, non, elle n’aurait jamais continué. Le problème, c’est que même un étudiant de première année qui a poché la moitié de ses cours sait que des mots usuels comme OASIS, CHAT, SAPIN, appartiennent au domaine public et qu’une compagnie n’a pas le droit de t’empêcher d’appeler un chat un chat, sous prétexte qu’elle a fait enregistre la marque de commerce CHAT.

    Alors, et pour la dernière fois, je répète: il y a une différence entre une opinion basée sur des impressions et l’opinion d’un juriste basée sur les textes de loi et la jurisprudence de la Cour suprême.

    Ça fait pas ton affaire? Alors décrisse. Je n’ai pas de temps à perdre avec des imbéciles.

    Et tu peux continuer à m’adresser des commentaires; à l’avance, je te dis qu’ils ne seront pas publiés.
    Tu veux te plaindre à la Commission des droits de la personne? Je frémis déjà…

  19. Enfin quelqu’un (Patrick Gagnon) qui va te challenger!!! Mais, tu vas le censurer, parce qu’il te fait mal paraître, comme tu l’as fait avec moi ou avec le Majestic, tout simplement parce que tu ne supportes pas de te faire un tant soit peu critiquer!!! Et, tu n’as même pas répondu correctement à mon commentaire!!!

    Soutenir le boycott étudiant (je suis sûr que le gauchiste que tu es ose appeler ça une grève, ce qui est une hérésie juridique) est-il une opinion personnelle ou un «portrait de l’état du droit»??? Réponds, honnêtement, à cette question, comme l’a fait, honorablement, le juge Lemelin, la semaine dernière, dans le dossier de Laurent Proulx!!!

    Il était temps que les Proulx se lèvent, au Québec!!!

  20. Patrick Gagnon
    D’avoir changé de nom aurait été à mon avis, plus sage et moins couteux qu’un procès à 100K.
    ———————————————

    L’exemple parfait de la carpette…

    Madame Kudzman, même si je n’aime vraiment pas que votre raison sociale soit en anglais, je vous lève mon chapeau pour votre persévérance.

  21. « Tu veux te plaindre à la Commission des droits de la personne? »
    -Papi
    ———————————–

    Mouhahaha, maudit que j’aimerais voir ça !!!

    me semble de voir la carpette devant le juge, « votre Honneur, y’a un méchant monsieur qui ne veut pas publier mes inepties sur son blogue privé, pouvez-vous lui dire qu’il n’est pas fin »

    mdr !

  22. @ Grosse vache

    « tu vas le censurer, parce qu’il te fait mal paraître ».

    Je ne censure pas ses idées; il n’en a pas. As simple as that.

    Idem pour le Majestic, qui n’est qu’un gros porc. Toi, je te trouve divertissant, comme le con qu’on invite à un dîner de cons. Divertissant, mais quand tu me qualifies de pourriture, je coupe. Censure? Je répète, il n’y a pas de censure quand les insultes tiennent lieu d’idées.

    Le dossier Laurent Proulx? Je ne suis pas au courant du dossier présenté au juge mais sous cette réserve, je suis porté à lui donner raison. Les « grévistes » ont le droit de sécher leurs cours mais ceux qui veulent les recevoir ont le droit de les recevoir.

    Justement parce que ce n’est pas une grève régie par les Lois du travail. Résultat? puisque ce sont les lois du travail qui autorisent la grève, le lock-out et ce qui vient avec, les étudiants qui veulent « grèver » n’ont aucun droit de contraindre les « minoritaires » à demeurer à l’extérieur des salles de classe.

    Dans le cadre des lois régissant le droit de grève, ou bien il y a une grève, ou il n’y en pas. S’il y a grève, aucun membre de l’unité d’accréditation visée n’est autorisé à travailler… sous réserve de la notion des services essentiels.

    = = =

    Le problème avec les tit-counes qui présentent un QI de 14, c’est votre incapacité à comprendre qu’un avocat ou un juge, fussent-ils des ordures de gauchistes, doivent toujours raisonner en fonction du droit en vigueur plutôt qu’en fonction de leurs convictions personnelles. L’avocat qui mettrait ses convictions en avant de la Loi perdrait sa cause (et son client!). Le juge qui mettrait ses convictions en avant de la Loi serait renversé en appel. Et je e parle pas des plaintes disciplinaires…

    Comme d’habitude, t’es dans le champ! Ou à l’Ouest, diraient les cousins…
    En fait, je n’hésite pas à te qualifier d’analphabète fonctionnel; si j’étais ton papa, je songerais sérieusement à te faire nommer un curateur, tellement ton cas est désespéré.

    Tu régresses.

  23. @Picotte 7:54 (censuré par pur caprice)

    « Vous n’avez pas le droit de censurer ces gens… Cela est interdit par la charte la discrimination par l’âge et d’opinion. Je gagnerais facilement ma cause contre vous si on me mandatait à vous poursuivre »

    Bien sûr, bien sûr. Mais avant que tu puisses être mandaté pour me poursuivre devant le Tribunal des droits de la personne, tu vas devoir te faire admettre au Barreau… Krisse! Encore d’la discrimination!

    Puisque tu affirmes que ça prend pas la tête à Papineau pour devenir avocat, allez, la v’là ta chance de te faire ENFIN valoir.
    En attendant, tu peux toujours aller te faire voir sur le site Tatagoniste.nuts.

    C’est tellement mieux pour ton image de marque que de perdre ton temps sur le blogue d’un hostie de gauchiste fémino-fasciste, réchauffiste et souverainiste qui, ô suprême hérésie, salue la lutte d’un peuple palestinien qui n’existe pas contre le terrorisme d’état de… de… Hostie, je peux pas le dire, j’aurais le B’nai Brith au cul!

  24. @ Patrick Gagnon

    « Pendant 7 ans l’assonde tente de préserver son “trademark”. Pendant 7 ans Mme Kudzman refuse d’enlever le nom Oasis de ses produits. De mon point de vue, l’acharnement vient des 2 cotés… Aucun des 2 partis ne voulait lacher le morceau. »

    Bien sûr il fallait que Madame lâche le morceau devant ce géant pour elle et elle était dans son droit.

    Un seul mot me vient à l’esprit pour cette phrase M. Gagnon: aplaventrisme.
    ————-

    Quant à moi Oasis, c’est fini pour la vie Québécois ou pas. Qu’ils aillent en enfer.

    J’ai tapé Oasis sur Google. Résultat: Environ 574 000 000 résultats. C’est un nom commun.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Oasis

  25. Il y a une chose que je me rappelle: Oasis avait échangé sa technologie de jus contre la technologie de la cacane carrée d’aluminium, plastique, papier etc avec je ne sais qui en Europe.

  26. «un peuple palestinien qui n’existe pas» (papitibi)

    Bon, enfin un fait qui sort de ta bouche!!! Il était temps!!!

    Par Papi: J’ai écrit ça, moi?

  27. Tu n’es même pas capable de lire l’ironie, dans mon commentaire!!! Pauvre toi!!! Et, après ça, c’est toi qui nous fais la leçon!!!

    Par Papi: si l’ironie peur trouver place dans ton commentaire, elle peut égalemet trouver place dans la réplique que j’y ai faite.

    Tu croyais vraiment m’arroser? Pôv ti-coune!

  28. Sur The Beast, un PARFAIT example de cherry picking de citations. Tiré hors contextes, et spéciallement incomplet, on peut faire dire des trucs.

  29. Pingback: Affaire LASSONDE: un peu de droit… pour les ti-jos connaissant « la page à papi

  30. Tu es dans un bar, pi ya un gars qui fait deux fois ta largeur pi il t’écoeure.
    Tu décide que tu es tres courageux. Tu ne te met pas à plat ventre, tu n’es pas une carpette.
    Tu fonce dans le tas.
    Pas de trouble je suis d’accord, ben d’accord avec ce genre de comportement pas très sage mais empli de fierté.
    Sauf que la, le gars qui fait 2 fois ta largeur te criss une volée. Une sérieuse volée.
    Normal, c’était a prévoir, assume. C’est normal même que tu es du mal à te relevé.

    La où j’accroche, ce sont tout ces pseudo spectateurs, qui connaissent à peine l’histoire et se permettent de traiter le gros de sauvage, d’innocent, de lui dire qu’il a abuser de sa force. Ils vont même jusqu’à exiger qu’il lui paient de nouvelles dents.

    Le vrai courage pour moi c’est d’assumer les conséquences de ses choix. Ici, de payer SES avocats.

  31. @Habitude

    Vraiment pas fort, comme raisonnement.

    Un procès, c’est justement pas un combat de rue. C’est une joute où l’intelligence l’emporte sur la force physique. Ce ne sont pas les coups de poing qui volent, ce sont plutôt les citations d’articles de loi et les références à la jurisprudence.

    Pire, il y a un arbitre, et l’arbitre juge en fonction de la valeur JURIDIQUE des arguments.
    Et pire encore, une entreprise ou un individu qui tricherait trop souvent avec les règles (par des abus répétés) risque de se voir interdire l’accès à l’arène (en étant désigné « plaideur quérulent »)… ce qui est bien loin des règles qui prévalent dans un combat de rue.

    Et encore pire que tout ça, pour l’avocat qui abuserait, il y a le risque d’une sanction disciplinaire… une notion que l’on ne connaît pas dans les combats de rue.

    « La où j’accroche, ce sont tout ces pseudo spectateurs, qui connaissent à peine l’histoire et se permettent de traiter le gros de sauvage, d’innocent, de lui dire qu’il a abuser de sa force. Ils vont même jusqu’à exiger qu’il lui paient de nouvelles dents. »

    Étrange! Là ou MOI j’accroche, ce sont tout ces pseudo spectateurs, qui ignorent tout des principes débattus et se permettent de traiter le petit d’imbécile pour ne pas avoir laissé le gros triompher et ainsi abuser de sa force économique, alors que ses arguments de droit étaient inversement proportionnels à sa force économique. Ils vont même jusqu’à exiger que le petit se laisse arracher le coeur.

    Bref, t’es un loser-né, bonhomme.

  32. @Loque 16h22

    Toujours aussi prompt à te tirer dans le pied!

    Si c’est ça le critère – pas de racines dans le territoire dans les dernières générations, je signale que, au début du 20e siècle, les Juifs étaient vraiment trrrrrrès minoritaires sur le territoire de l’État d’Israël tel qu’on le connaît.

    À cette époque pourtant pas très reculée, les ancêtres des Israéliens vivaient en Espagne, au Maroc, en Moldavie, en Pologne, en Russie, en France…

    Bien que l’immigration juive en Palestine soit encore modeste, les chiffres fournis par la Jewish Encyclopedia montre une croissance nette de la population juive en Palestine, liée en partie au succès des nouveaux établissements agricoles, en partie à la continuation de l’immigration religieuse et en partie certainement à l’amélioration des conditions de vie de la minorité juive. La population juive de la province ottomane de Syrie-Palestine est de 70 000 personnes – wiki

    Chiffres fournis par le Jewish Encyclopedia…

    Et qui habitait cet espace avant que les Juifs d’un peu partout ne s’y installent? Des martiens? Des Incas? Des inuit? Chose certaine, la langue parlée par la majorité, c’était l’arabe.

  33. « Toujours aussi prompt à te tirer dans le pied!  »

    C’est pour ça qu’il est viscéralement contre le régistre, se tirer dans le pieds de façon compulsive semble son sport préféré!

  34. Ça serait-tu Habitude comme dans « Habitude de se faire enculer?!? »

    Moi où j’accroche c’est quand je lis des Elvis Gratton qui se rependent comme la mauvaise herbe ces temps-ci!

  35. Voilà un extrait d’une critique faite par un grand historien israélien du livre From Time Immemorial: The Origins of the Arab Jewish Conflict Over Palestine de Joan Peters, écrit en 1984 et qui a mis au goût du jour toutes les idées fausses dont Loque de proue (puisqu’apparament il veut se faire appeller ainsi, enfin, ça le regarde…) se gargarise.

    Much of Mrs. Peters’s book argues that at the same time that Jewish immigration to Palestine was rising, Arab immigration to the parts of Palestine where Jews had settled also increased. Therefore, in her view, the Arab claim that an indigenous Arab population was displaced by Jewish immigrants must be false, since many Arabs only arrived with the Jews. The precise demographic history of modern Palestine cannot be summed up briefly, but its main features are clear enough and they are very different from the fanciful description Mrs. Peters gives. It is true that in the middle of the nineteenth century there was neither a “Palestinian nation” nor a “Palestinian identity.” But about four hundred thousand Arabs—the great majority of whom were Muslims—lived in Palestine, which was divided by the Ottomans into three districts. Some of these people were the descendants of the pre-Islamic population that had adopted Islam and the Arabic language; others were members of Bedouin tribes, although the penetration of Bedouins was drastically curtailed after the mid-nineteenth century, when the Ottoman authorities became stronger and more efficient.

    As all the research by historians and geographers of modern Palestine shows, the Arab population began to grow again in the middle of the nineteenth century. That growth resulted from a new factor: the demographic revolution. Until the 1850s there was no “natural” increase of the population, but this began to change when modern medical treatment was introduced and modern hospitals were established, both by the the Ottoman authorities and by the foreign Christian missionaries. The number of births remained steady but infant mortality decreased. This was the main reason for Arab population growth, not incursions into the country by the wandering tribes who by then had become afraid of the much more efficient Ottoman troops. Toward the end of Ottoman rule the various contemporary sources no longer lament the outbreak of widespread epidemics. This contrasts with the Arabic chronicles of previous periods in which we find horrible descriptions of recurrent epidemics—typhoid, cholera, bubonic plague—decimating the population. Under the British Mandate, with still better sanitary conditions, more hospitals, and further improvements in medical treatment, the Arab population continued to grow.

    The Jews were amazed. In spite of the Jewish immigration, the natural increase of the Arabs—at least twice the rate of the Jews’—slowed down the transformation of the Jews into a majority in Palestine. To account for the delay the theory, or myth, of large-scale immigration of Arabs from the neighboring countries was proposed by Zionist writers. Mrs. Peters accepts that theory completely; she has apparently searched through documents for any statement to the effect that Arabs entered Palestine. But even if we put together all the cases she cites, one cannot escape the conclusion that most of the growth of the Palestinian Arab community resulted from a process of natural increase.
    http://www.nybooks.com/articles/archives/1986/jan/16/mrs-peterss-palestine/?page=2

    Ce livre fut un grand succès à l’époque à sa sortie, jusqu’à ce que Norman Finkelstein se fasse un nom en étant le premier à réduire en pièce son argumentation.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Norman_Finkelstein#On_From_Time_Immemorial

    Je mets cette documentation à la disposition de Loque car je sais qu’il a un intérêt pour la question, et je prends pour acquis que en tant qu’esprit curieux, son plus cher désir est de connaitre la vérité sur un sujet qui l’intéresse. Sinon à quoi bon s’y intéresser si c’est pour patauger dans les faussetés et les mensonges?

  36. Hmmmm, qu’est ce qui est le pire: un extrait en anglais d’un texte sérieux et reconnu, ou un autre commentaire puérile en français de koval. Le débat est lancé.

  37. Va falloir que tu calmes tes ardeurs antisémites ainsi que celle de spritzer sinon tu t’exposes à des poursuites tant civiles que pénales.

    Che, comandante

  38. ha ha ha!

    Puisque t’insiste, je t’invite à googouler

    « Joan Peters » “hoax,” “fake,” “fraud,” “plagiarism,”

    Tu lis de la marde!

  39. Ok Désolée Spritzer, on dit la même chose. c’est de la marde ce bouquin que tu pointes….on est bien d’accord.

    C’est jusque quand j’ai vu le titre de ce livre au début de ton commentaire, j’ai cessé de lire, j’étais découragée!

    Excuse-moi encore…

  40. @Picotte dit Le Che 19h43 (ne sera pas publié)

    « Y’a 25 000 avocats au québec plus 100 000 bac en droit plus tous les techniciens et les autodidactes on peut dire qu’un québécois adulte sur 5 est spécialisé en droit. Pourquoi pensez Me Papi que les avocats crèvent de faim? »

    On peut devenir un lécheux d’hémorroìdes sans avoir fait d’études poussées; suffit de savoir se branler la langue et ça, tu le fais très bien. Mais un spécialiste du droit qui serait autodidacte? J’en ai connu un, en 69 ou 70. Tous les jours il se présentait à la biblio, il passait des heures à fouiller… mais il « bummait » des tas de renseignements aux usagers. Toi, un autodidacte du droit? Même un chimpanzé bien entraîné pourrait ouvrir Canlii. De là à dire qu’il va formuler une opinion intelligente, c’est autre chose.

    Tu en fais toi-même la démonstration par a+b: ça produit généralement des inepties.

    Et les avocats, ça crève de faim? Non. Les revenus d’un avocat dépassent, et de loin, ceux des chercheurs comme celui que tu lèches avec une passion dévorante et qui aurait (dit-il) obtenu un PhD en biophysique moléculaire.

    Le tableau qui suit en fait foi. Il provient du Barreau. Mais le site privé Droit Inc fournit lui aussi des chiffres dont je te sais jaloux. Au Canada, un avocat de 1 à 3 ans de pratique gagne entre 87000 et 120000$ par année dans un grand bureau, et entre 48000 et 65000 dans les cabinets plus modestes. Voir Droit Inc.

    revenus des avocats

  41. « Va falloir que tu calmes tes ardeurs antisémites ainsi que celle de spritzer sinon tu t’exposes à des poursuites tant civiles que pénales. »

    Ardeurs antisémites, vous dites, sergent Batista ?

    Je fais preuve d’ardeurs antisémites chaque fois que, comme vous, je défèque sur les arabes, et personne ne nous a poursuivis, n’est-ce pas ?

    Batista était d’accord pour les deux poids, deux mesures… Che ? ABSOLUMENT PAS ! Ce pseudo est un vol, purement et simplement, et il vous gonfle l’amour propre. Faut être mal fichu.

    En conclusion, si, comme Harper, Kenney et les autres vendus, vous pensez que antisémitisme et antisionisme sont identiques en droit, vous faites erreur, et c’est d’ailleurs pour cela que les Irwin Cottler et autres bonzes du B’nai Brith essaient de faire changer la loi canadienne pour accuser d’antisémitisme tout commentaire contre les sionistes, particulièrement ceux d’Israël, qui n’arrivent pas à se calmer et qui veulent déclencher une guerre contre l’Iran sans aucun motif prouvé, guerre qui pourrait enflammer tout le Moyen-Orient, si non le monde. À ce compte-là, nous avons intérêt à être des milliards d’antisionistes et à mettre fin à cette folie idéologique et dogmatique, fondée sur une longue histoire écrite par un groupe ethnique qui s’est donné son propre dieu, qui a créé l’univers, qui a peuplé la terre à partir d’une famille inceste, qui s’est autoproclamé le peuple élu de ce dieu qu’il a créé et qu’il a ensuite utilisé pour se promettre une terre appartenant à d’autres depuis des millénaires. Ils en fumaient du bon crottin de cheval dans le temps, probablement farci à l’opium afghan…

    Pour votre infirmation, avant l’arrivée des juifs sionistes européens en Palestine à compter de 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les juifs et les arabes de Palestine vivaient en bon voisinage les uns les autres, s’échangeant même des services, y compris la garde des enfants des uns et des autres. Si vous ne le croyez pas, CHERCHEZ : « Occupation 101 », une série de 10 vidéos filmées en Israël et en Palestine, d’une durée de 90 minutes. Cela va secouer et briser les colonnes de votre temple, Fulgencio…

  42. Oui mais papi ça c’est les stats de ceux qui pratiquent. Elles ne tiennent pas compte des milliers d’exclus dont tu faisais partis. Je ne suis pas un autodidacte j’ai mon droit des affaires I et II. Je connais par cœur 75% du code civil après la réforme. Toi tu connais avant la réforme. Tu es dépassés papi. Tu vas de devoir lâcher prise.
    Le docteur Che

    En passant, c’est moi qui t’as écrit de Cuba. J’ai eu contrat là-bas. Je tes bien entubé avoue ami papi?

  43. Que veux tu dire par « bummer » j’ai jamais entendu cette espression?

  44. @Docteur Che 22h38

    Quoi? Toi qui signes « le Docteur Che », t’es même pas assez futé pour connaître l’expression « to bum something off someone »?

    Réponse: to beg or borrow something from someone. Can I bum a cigarette off you? You can’t bum anything off me that I don’t have.

    L’exercice de la profession d’avocat exige une vaste culture; manifestement, tu en es totalement dépourvu…

  45. Bummer = Emprunter sans jamais rembouser? Si c’est ça que ça veux dire non je ne connais pas ça.

  46. @Docteur Chie 22h33

    « Je ne suis pas un autodidacte j’ai mon droit des affaires I et II. Je connais par cœur 75% du code civil après la réforme. Toi tu connais avant la réforme. Tu es dépassés papi. Tu vas de devoir lâcher prise. »

    Pôv insignifiant sans envergure!

    Ton Droit des Affaires 1 et 2, c’est du stuff de Cegep. Et même si ça devait être du stuff de HEC, ça demeure dans les liguockey – d’petre es mineures du Droit. Je dirais Pee Wee. T’auras fait DEUX cours de droit – à supposer que ce soit au niveau d’un bacc – alors qu’un avocat ou un notaire se paie 36 cours, environ. L’avocat continuera sa formation après son bacc, à l’École du Barreau, qui équivaut à une année additionnelle. Sans compter son stage de 6 mois auprès d’un professionnel.

    Bref, ta formation en droit te permettrait – au hockey – de te qualifier dans le Pee Wee CCCCCC.
    Et c’est avec ça que tu crois pouvoir te péter les bretelles?

    J’ai plaidé le Code civil du Bas Canada, mais le Code civil du Québec, Tit-Coune, a été mis en vigueur par étapes, à commencer par les chapitres sur la personne et le droit matrimonial. L’intégralité du Code civil du Québec est entrée en vigueur le 1 janvier 94 mais les avocats et les juges avaient reçu une formation bien avant cette date.

    Moi, dépassé par la Réforme? Cibouère!

    = = =

    En passant, c’est moi qui t’as écrit de Cuba

    Comme si je n’avais pas remarqué dès la première intervention de « sancha Lopes » que cMétait un imposteur? Une adresse IP qui semble cubaine, avec un serveur qui lui, semble plutôt pointer vers la Floride… Hon!

    Et pourquoi, triple buse, crois-tu que j’ai demandé à ton personnage cubain – en espagnol – de m’écrire en espagnol? Parce que je savais que tu pourrais pas suivre la parade!

  47. @ El Chiant 23h33

    Où tu as pris que le fait de « bummer » une clope veut dire que le « bummeur » ne la remboursera pas?
    Cela dit, il t’est pas déjà arrivé d’mprunter des identités qui ne t’appartenaient pas?

    J’en ai assez vu. Tu peux retourner dans ta fosse à purin.

  48. @ papititebite.

    Tu sais quoi??? Je vais m’amuser à triturer le pseudo de tout le monde ici, tant et aussi longtemps que tu ne me montreras pas le respect en ne triturant pas le nom que, dans la vraie vie, je me fais un honneur aristocratique de porter!!! Attends, j’en ai une meilleure: si je suis élu maire de Québec, en 2013, je jure, alors, de tout faire pour découvrir qui tu es et pour te poursuivre pour tout ce que tu m’as fais subir sur la Toile, vieux débris, quitte à flamber toutes les finances de la Ville pour ça afuin de rallonger pour ce que je ne pourrai pas débourser seul, si il le faut!!! Mais, j’aurai ma vengeance!!! Surtout quand les gens de Québec vont voir quel pauvre type hargneux, arrogant, suffisant, crosseur, mesquin, irrévérencieux, vantard et haineux que tu es, je suis sûr qu’ils vont m’appuyer, dans mes démarche, pour laver mon nom et mon honneur!!!

    Pour le reste, va donc te rincer l’oeil:

  49. @Mossieu Jean-Loque, aristocrate

    T’as remarqué, grosse loque porcine, que j’ai publié ton commentaire IN-TÉ-GRA-LE-MENT. Même avec ton adresse courriel.

    Si t’as la tête assez enflée pour y voir une marque de respect ou pire, de soumission devant ton aristocratique personne, détrompe-toi.

    Je tenais simplement à m’assurer de pouvoir réagir convenablement, le jour où tu tu auras exhibé tes couilles et annoncé ta candidature. Et crois-moi, ce jour-là, tu vas regretter ton brillant commentaire de ce jour.

    « quitte à flamber toutes les finances de la Ville pour ça afin de rallonger pour ce que je ne pourrai pas débourser seul, si il le faut!!! »

    Jean-Luc Proulx, le libertarien pur et dur qui se bat contre l’investissements de fonds publics dans un Palais des sports…
    Jean-Luc Proulx, le libertarien pur et dur qui va détourner les millions destinés au « Colisée » vers pour les consacrer à l’assouvissement de ses petites vengeances personnelles…

    Et qui va vider les coffres de la ville, s’il le faut. Ouah ha ha ha!

    Hum… n’oublie surtout pas d’inclure ce projet dans ton programme électoral!
    Ni d’en parler dans la conférence de presse que tu donneras très certainement pour annoncer la bonne nouvelle à tes futurs loyaux sujets, à travers la plume des journaleux…

    Si t’as pas assez de couilles, j’en aurai donc pour toi et je me fais fort d’informer la presse de l’usage que tu entends faire des fonds publics, mon p’tit coeur adoré.

    Ah oui, j’oubliais: je les mettrai également sur la piste des dispositions pertinentes de la Loi. Tu veux séjourner à Orsainville? Je vais t’y aider…

  50. @Le gros porc

    … mais une fois n’est pas coutume.

    Tu crois pouvoir injurier ici les autres participants de ce blogue? Voilà un motif suffisant pour tirer la plogue.

    Cela dit, si jamais tu veux ajouter à la corde qui va pendre le candidat Jean-Loque Proulx, gène-toi pas, je t’accorderai une dérogation mineure et te publierai.

    = = =

    Je constate par ailleurs que tu as remplacé tes idoles de l’école autrichienne par de nouvelles icones: Hafez El Assad, Yasser Arafat, le Grand Mufti Amin Al Hussaini, Zuhair Mohsan, Ahmad Choukeiri.

    Un trou de cul parmi les trous de cul; tu te confonds parfaitement dans le paysage…

  51. papitibi on 12 avril 2012 à 23:01 said:
    @Docteur Che 22h38

    Quoi? Toi qui signes “le Docteur Che”, t’es même pas assez futé pour connaître l’expression “to bum something off someone”?
    ————————————————————-

    Criss Papi, laissez lui une chance !

    Il est même pas capable d’écrire deux simples phrases en français correct.

    « En passant, c’est moi qui t’as écrit de Cuba. J’ai eu contrat là-bas. Je tes bien entubé avoue ami papi? »
    – Le Che

    j’espère juste qu’il a une bonne secrétaire pour corriger ses textes à ses clients…

  52. Christian Langlois,

    Le coût des communications par Internet est plutôt élevé à Cuba, d’où l’obligation du docteur de taper ses textes rapidement à mesure que les minutes précieuses s’égrennent et que les pesos cubains convertibles s’envolent. Sur l’autre point, le « contrat là-bas », je n’arrive pas à imaginer en quel domaine pertinent et conforme à ses prestigieux titres académiques le docteur pourrait apporter son ciencia.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s