32 commentaires sur “La ministre Line-la-pas-fine fait la fine gueule. En supplément, un jugement aux fondements douteux…

  1. « Au risque de heurter la sensibilité de mes amis de la gauche, je considère plutôt puéril l’entêtement de Gabriel Nadeau-Dubois à refuser de blâmer les casseurs.  »

    Les débiles qui aiment personnaliser le débat en mettant GND-LAden au milieu du conflit et en crachant dessus sont 10000 fois plus puérils,…..

    Et puis c’est quoi la vraie violence, hein?!?!

    Quand la police éborgne un jeune ou quand on peinturelure un peu la ville!

    Christ de société de démagogues…

    Checkez-moi ce nouvel ami des libertariens, Christian Dufour!

    http://tvanouvelles.ca/video/1567809375001/gabriel-nadeau-dubois-de-la-classe-a-denis-levesque/

    Quand on crache sur une génération de jeune, ça fait de la casse….quoi de plus normal, la gérontocratie devrait comprendre ça!

  2. Koval,

    « Quand on crache sur une génération de jeune, ça fait de la casse….quoi de plus normal, la gérontocratie devrait comprendre ça! »

    Je suis dans la gérontoCLASSE. J’ai économisé pour que mes deux fils puissent faire des études supérieures à un niveau aussi élevé qu’ils le voudront. Je ne suis pas riche, mais, depuis 1979, j’ai « oublié » les rénovations de mon bungalow, très ordinaire… Je suis entièrement d’accord avec les étudiants (sauf sur les actes de vandalisme, car ils sont la pire nuisance à la cause, et, pire encore dans le cas suivant, ils laisseront au souvenir public un acte aussi culturellement et socialement répréhensible que la pulvérisation de peinture dans une salle patrimoniale qui vient juste d’être rénovée de fond en comble, étonnamment « non verrouillée » ce jour-là, encore appelée K-500, dont le nom est Amphithéâtre Ernest-Cormier, de l’Université de Montréal, du nom de l’architecte de l’UdeM.

    Voyez cette beauté et ce classicisme architecturaux par vous-même. Je qualifie ce vandalisme de sacrilège, rien de moins, et rien de comparable avec la pulvérisation de peinture sur des vitres, qu’un bon grattoir, un décapant et un peu d’« huile de coude » délogeront facilement :

    Mon fils cadet étudie à l’École d’architecture, à la Faculté de l’aménagement, sous la direction des deux professeurs donnant leurs impressions dans la vidéo.

    J’ai étudié jusqu’à 50 ans, avec des jeunes et d’autres approchant mon âge. Je considère tous les jeunes comme étant les porteurs de notre avenir, du futur, exactement comme mes fils, et, sur un point strictement égoïste, une « qualité » que je n’ai pas, je pourrais et devrais ajouter que tous les Québécois, gérontocrates y compris, ont tout intérêt à ce que notre jeunesse, notre avenir, réussisse du mieux possible.

    Ils doivent donc placer un peu d’égoïsme dans le soutien des jeunes comme s’il s’agissait des leurs. Même si j’ai contribué à mon fonds de retraite personnel et public et que j’ai l’impression que j’y ai droit, finalement, ce ne sera pas le cas d’un bon nombre de la manière dont notre économie se porte, la population vieillissante ne pouvant apporter la solution à elle seule, car elle sera la première à requérir les services publics de santé, de retraite, de soins palliatifs, etc. D’énormes coûts futurs sont donc envisagés depuis plusieurs années, et notre seule source humaine de revenus sera la jeunesse actuelle. Cette jeunesse n’est pas un enfant gâté, pas plus que la mienne ne l’était. Elle a ses problèmes, elle aussi, bien qu’elle ait infiniment plus de distractions qu’à mon époque gaspésienne des années quarante, cinquante et soixante.

    Pour ce qui est de la gérontocratie à laquelle vous faites référence, je ne pense pas être le seul à soutenir les jeunes, vidéos récentes à l’appui. Cela dit, je ferais une distinction, politique, dans le cas qui occupe, préoccupe et en fait sursauter plusieurs au Québec, et c’est le rôle du PLQ, du conservateur fédéraliste John James Charest et de sa ministre de l’Éducation Line Danl’champ, qui ont manifestement cherché à diviser et la population ouvrière et la population étudiante pour passer leur stratégie économique à la Harper. Si j’étais dans l’opposition, je ferais référence aux économies en construction que Charest aurait pu faire il y a près de trois ans en assainissant la situation et en rayant corruption et collusion de la carte une fois pour de bon et pour l’avenir. Avec l’élimination des quelque 30 % de majoration des coûts de construction des grands projets du Québec, ce sont des milliards que nous aurions économisés, et les ministères de la Santé et de l’Éducation ne s’en porteraient que mieux. Ce sont eux, ces deux politiciens, qui « devraient comprendre cela », mais comme ils ont des intérêts privilégiés à défendre, on pourra oublier cela, du moins jusqu’à ce que nous ayons tous les tenants et les aboutissants des enquêtes en cours sur le financement des partis politiques… et possiblement des consciences.

  3. Je me contre criss du ptit vandalisme des étudiants, c’est ma priorité numéro 150 000 000 000 000

    Écoutez Pratt pis Dubuc, pis condamnez la révolte (provoquée par les cons) des jeunes, j’emmerde la gogoche molle et la gérontocratie!

  4. Je viens de perdre ce que je donnais à mangouste de ce que je sais. === Je disais que la photo de Line Beauchamp , si au-dessus du nez c’est vrai , au dessus de ses cils , cela cante à gauche pour les deux.

    La vidéo c’est bien , mais à la fin on voit une tour et si vous cliquez dessus et d’autres àprès. Mais on ne voit pas une des meilleures que Monsieur A.L. a mis quelque part. On voit l’antenne du haut de la tour 2 canter et un m’en donné elle se redresse. === Travaillez là-dessus les étudiants en  »GÉNIE ».
    Jean-Marie De Serre.

  5. «Et puisqu’il n’est que porte-parole sans le moindre mandat de dénoncer la violence des casseurs »

    Cette formulation est inexacte : le problème poour lui n’est pas qu’il n’a pas le mandat d’en parler, mais bien qu’il a le mandat de ne pas en parler! Ce n’est pas la même chose du tout. Cette question a été discitée dans un (ou même plusieurs) de leur congrès et ils ont décodé de NE PAS condamner ce type de geste.

    «S’afficher comme tel, ça ne me semblerait pas très compromettant, après tout!»

    Cette décision, ai-je lu quelque part, repose sur des antécédants où ce genre de condamnation avait été récupéré par les politiciens. Perseonnellement, j’ai de la difficulté avec certaines actions, mais je respecte leurs motifs.

    «Mais surtout, Line Beauchamp n’a pas le droit de jouer non seulement l’année scolaire des étudiants, mais aussi les sommes considérables que coûte ce conflit.»

    Il ne s’agit pas que de sous, mais bien de chaos! La ministre, les recteurs, la police et les gardes de sécurité détruisent 100 fois plus l’image de nos institutions universitaires que ne le fait quelques litres de peinture rouge! Avez-vous entendu l’entrevue de Claude Castonguay à 24 heures en 60 minutes hier soir?

    PAPI DIT: Oui, j’ai vu. Très lucide, Castonguay… du moins quand il critique le gouvernement et LA ministre, complètement dépassée. Pas pour rien que je l’ai montrée en train d’être su’ l bord d’avoir les narines submergées.

    Allez à la troisième section sur cinq de http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2012/RDI/24HeuresEn60Minutes201204181902.asx . On doit se taper quelques pubs plates trois fois, mais ça vaut la peine! Il désavoue clairement la ministre de l’Éducation et appelle à un vrai dialogue entre les parties, même à une suspension de la hausse des droits. De la part d’un ancien ministre pas très à gauche (euphémisme), c’est un désaveu majeur du niaisage gouvernemental!

    Finalement, j’ai eu de la misère à m’endormir hier soir après avoir vu-écouté cette vidéo. Et j’en ai vu quelques autres du genre. Violence, vous dites?

  6. Jean-Marie De Serre,

    Avec Word Pest, il m’est souvent arrivé de perdre des commentaires accidentellement, des liens ainsi que tout le temps pris pour rédiger et colliger. J’ai conclu que Word serait un meilleur programme pour la chose, suivie de l’emploi des fonctions copier et coller. De plus, le délai entre la frappe et l’apparition du texte dans WP est agaçant et souvent source d’erreurs (la patience n’est pas ma meilleure vertu en rédaction). Ajoutez à cela le rétrécissement intempestif de la fenêtre d’écriture quand un commentaire est long, et il faut alors faire descendre ou monter le pointeur pour continuer…

  7. Darwin,

    Merci pour la vidéo. Tactiques policières vues à Toronto : coincer des citoyens pacifiques… Ensuite, leur faire payer la note du service policier en plus avec les contraventions. Ce genre d’abus policier, je l’ai personnellement expérimenté à quelques reprises dans ma lointaine jeunesse, souvent pour ma longue chevelure, ma barbe patriarcale et mes accoutrements hippie, rien que les beux avaient en sympathie. Comme ils étaient souvent désoeuvrés, ils se trouvaient du harcèlement pour se désennuyer. Est-ce que je collaborerais avec la police pour aider un policier à se sortir d’accusations de voies de fait ? Je me pose la question depuis cette époque. Bon cop bad cop, ça existait déjà à la fin des années soixante. Prenez-en ma parole.

    La dame a exprimé exactement ma pensée vers la fin de la vidéo, en parlant des jeunes et non des beux, bien sûr : « …c’est leur avenir, c’est notre avenir… » John James et Stiff, c’est de la même engeance conservatrice. Il ne reste qu’à attendre de voir lequel va rejoindre l’autre, en pire ou en mieux.

    J’ai entendu l’entrevue de Claude Castonguay, qui s’était prononcé d’ailleurs en faveur des étudiants la semaine dernière ou la précédente. Cela doit être un baume pour eux, et j’espère que cela fera réfléchir la population, y compris le journaliste de la vidéo, qui appuie JJ la charette. Diviser la population, diviser les étudiants en laissant volontairement traîner les choses et en rajoutant du mépris par des paroles provocantes, je ne me souviens pas avoir vu cela d’un premier ministre québécois, sauf Le Noblet-Duplessis… J’ai comme l’impression que les étudiants vont voter en cohortes, en masse, voire en totalité, que JJ planifie sa réélection ce printemps, d’après la rumeur, on n’importe quand après.

  8. J’ai vu aussi Castonguay, un gérontocrate qui se redresse! M’enfin, y’en a un!

    Parlant de violence à condamner….

    « Des cas d’abus d’autorité ont en effet été rapportés. Des patrouilleurs d’agences privées auraient intimidé des étudiants et des professeurs, auraient forcé ces derniers à rester dans leur classe pour donner leur cours et auraient effectué des contrôles d’identité dans des classes. »

    http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/04/19/manifs-etudiantes-sq_n_1438811.html?ref=canada-quebec

    Des chiens, faut tenir ça en laisse!

  9. Il existe des colliers électriques spéciaux qui produisent de courts mais puissants chocs électriques. Cela devrait suffire.

  10. Un collier électrique peut restreindre encore plus la liberté d’un chien, tout dépend de la personne qui le contrôle. En fin de compte, si j’étais un chien  » moi qui est fragile à la moindre douleur » je préférerais une laisse.

  11. Mangouste , cela ne fait rien si j’en perd un en cours de route , je résume un ti-peu le commentaire suivant. === La patience pour moi est peut-être un atout : quand cela fait 20 ans que tu attends après ta Municipalité ……..

    J’ai sorti récemment les anguilles de dessous la roche , et j’ai exigé leur signature. === Ça va faire mal au Code d’éthique et de déonthologie que l’on tente d’installer au Québec === C’est sale cette affaire là , plus aucun Élus Municipal ne va être responsable de quoi que ce soit. === Tout revient à la direction générale soit ; La ou le D.G.. Dégueux , dégueux et encore dégueux.

    Monsieur Papitibi , est-ce que je peux faire un copier coller ici de la lettre que mon avocat a fait parvenir à la Municipalité de Tingwick , le 19 février 2011 et qu’aucun  »ÉLUS » n’a vu début mars 2012 ?.

    Papi dit: je ne souhaite pas que cette tribune serve à des règlements de compte personnels…

    Je me demandais pouquoi on ne répondais jamais à mes questions , j’ai compris récemment encore que quand ( je ne parle toujours pas de Monsieur le Maire) les  »ÉLUS » tsé la Tite Jésus-Christ de  »CLIQUE » de ton village t’a de travers , t’en arrache.

    Par contre en 2001 , j’ai exigé des  »ÉCRITS » et des photos , et mon avocat les a . Ça va mal à la choppe de ceux qui pensent qu’ils vont toujours pouvoir asservir les  »PEUPLES » , car il en est ainsi partout sur la  »PLANÈTE ».
    Jean-Marie De Serre.

  12. Yves,

    Je vous ai écrit un commentaire, que j’ai pourtant vu publié dans le présent billet.

    Je résume : le collier électrique est excessif. Il laisse probablement des séquelles psychiques chez le chien qui subit pareils chocs. Un licou de contrôle est aussi efficace, mais sans faire souffrir la bête.

    Mon message est disparu parce que je faisais référence aux autres chiens, ceux du gaz poivre, j’imagine.

    Papitibi, pourriez-vous me désinscrire de votre liste d’avis de publication de nouveaux billets, s’il vous plaît ?

    Mes salutations à tous.

    mangouste

  13. Monsieur Papitibi , message reçu et pas de problème. Par contre , est-ce que vous connaîtriez une journalistes d’enquêtes , une bonne qui n’a de compte à rendre à personne ?

    Jean-Marie De Serre.

  14. J’ai vu une idiote ministre diviser la population et semer la révolte. j’ai vu une absence totale de leadership et une arrogance mener à la violence. J’ai vu l’État matraquer et gazer mes enfants. Je souhaite de tout coeur que le PLQ perde les prochaines élections. je souhaite de tout mon coeur que le PLQ disparaisse.

    Je ne peut croire que la ministre et le PM soient aussi cons qu’ils en ont l’air.

    Je puise dans tous mes trucs pour garder mon contrôle quand je vois pareille bêtise.

  15. @letight

    Il ne m’arrivera pas souvent de citer un bon mot de François Le Goth mais il en aura dit deux en moins de 24 heures et la chose mérite d’être soulignée.

    À son congrès de fondation, celui-ci: « c’est en le faisant voler contre le vent qu’on fait lever un avion« .

    Et cet autre, au sujet de la crise: « aujourd’hui, le Québec n’avait pas de Premier-Ministre »

    = = =

    Ce qui est essentiel à la montée d’un avion n’est pas forcément bon pour un chef d’état. Charest affronte un vent fort et son avion reste cloué au sol…

    Et c’est pas seulement quand il se permet des farces plates sur le dos des étudiants qu’il refuse de jouer son rôle de Premier-Ministre. C’est quand il voit sa ministre se noyer dans son propre entêtement (à saveur sémantique depuis quelques jours) et noyer en même temps le Québec dans une crise sociale – sans équivalent au cours des 40 dernières années – qu’il a les deux doigts dans le nez.

    Tu peux pas avoir les doigts dans le nez et les deux mains sur le volant en même temps… à moins d’être un nain politique.

  16. Alors, il est un nain politique. De plus, il se trouve, à mon avis, être un nain amputé du bras gauche.

    Maintenant va don prendre le volant quand tu es trop petit pour voir dans le pare-prise et piloter d’une seule main. Il y a seulement les sots inconscients pour le faire

  17. Quand Koval parle des gérontocrates comme s’il mettait tous les plus que cinquantenaires dans un bac de merde, je lui mentionne que la plupart des mes amis âgés entre cinquante ans et…quatre-vingt ans sont du côté de la jeunesse en général et des étudiants en particulier. J’ai justement une amie de 62 ans qui a goûté aux gaz lacrymogènes l’autre jour à Victoriaville, et c’était justement aux côtés des étudiants. On n’assiste pas ici à un conflit de générations, on fait face à un conflit opposant une multitude de citoyens de tout âge et de multiples revendications à un gouvernement attentiste et opportuniste corrompu et déconnecté de la base civique et citoyenne, que celle-ci soit étudiante ou travailleuse, urbaine ou rurale, âgée ou jeune. Alors Koval, lâche-nous les basquettes avec ta gérontocratie.

    Ceci dit, j’ai écouté avec dégoût le clip déjà vieillot de l’émission de Yves Lévèque avec pour invités le porte-parole de la CLASSÉ et le prof Christian Dufour. Entendre Dufour déclarer que le porte-parole étudiant tient des propos d’un abuseur et d’un batteur de femmes montre à quel point ce prof est atteint de crétinisme avéré. C’est là un propos absolument dégueulasse et c’est un prof en plus qui le tient: je ne confierais jamais un enfant à un tel irresponsable. Il passe tout l’entretien à parler de la violence populaire étudiante dans ce conflit social mais pas un seul mot sur la violence policière et donc gouvernementale, violence pourtant de plus en plus documentée par des témoignages oraux et audio-visuels. Cette amie mienne qui fut récemment victime de cette violence policière à Victoriaville a vu un jeune voyou en uniforme viser la tête des jeunes avec son canon à balles de plastique qui peuvent s’avérer aussi dangereuses que des balles réelles. Et elle qui n’a rien d’une lanceuse de briques s’est retrouvée avec ledit canon brandi devant son nez. Un type de faits qui n’empêche pas le chef des flics et le ministre de la justice de féliciter le travail policier.

  18. Mais il reste un fais – les vieux sont plus à droite. Ca reste un fais.

    Le support aux étudiants chutte dramatiquement avec l’age. Et il y a un certain agisme chez les dirigeants du monde.

  19. Et les Boomers.. les années 60s-70s…

    On les a dit plus à gauche, revendicateurs, etc.. oui, mais l’image d’Épinal a été un peu ‘lunettes de nostalgie’… La vraie période et son héritage a été plus ambigue.

    Les flowers powers, hippies, radicaux étaient moins nombreux que souvent présentés, plus de conservatisme parle les historiens…

    En UK par example, le BNP – le Front National façon UK – a eu des bons scores dit-on, et il y a eu des marches controversées à cette période..

    Aux USA, et peut-être dehors parmi les conservateurs et anti-communistes aussi, la guerre du Vietnam, on l,a pas mal critiquée – mais pour beaucoup, parce qu’ils la PERDAIENT. parce que des boys mourraients. Pas toujours pour s’y opposer tout-cours; la guerre en ELLE MÊME était vue de facon plus ambigue. Je suis sur que Papi pourrait en dire sur la vision des américains du temps.
    Bien moins étaient pacifistes-de gauche que présenté des fois…

    Et certains étaient peut-etre plus là pour les filles et les plaisirs de cette période.. et se sont rangé le moment venue, des fois dans un tournant de droite 180 degrés.

  20. Robert Duchesne qui est tout insulté!

    « Alors Koval, lâche-nous les basquettes avec ta gérontocratie. »

    Je vais continuer d’appeler un chat un chat! Désolée mais tous les sondages révèlent que les ti-vieux s’en christ des jeunes….

    Il s’agit d’une tendance, je sais que tous les vieux ne pensent pas ainsi, mais la tendance est lourde, désolée!

  21. Sondages? Lesquels? Le tit-vieux se dit que peut-être le tit-cul n’est pas beaucoup sorti de sa bubulle. Encore une fois, la rupture sociale que vit le Québec n’est pas un conflit de générations, Tant sur l’écologie que sur les droits humains (et à ce que je sache, ce sont des thèmes qui concernent aussi bien les tit-vieux que les tit-culs, et vice-versa), les citoyen-ne-s participent actuellement à une prise de conscience collective, dans une mouvance aux ramifications internationales et régionales. Le 22 avril, dans les rues de Montréal, j’ai vu autant de vieux que de jeunes. Et c’est le cas dans toutes les manifestations et tous les évènements à saveur écolo-socio-politique auxquels je participe. Quand je vois les prises de position des associations de jeunes libéraux et de jeunes conservateurs ou d’autres partis politiques, je me demande comment certaines tranches de la jeunesse canadienne et québécoise
    ont pu en arriver à être parfois si rétrogrades. Tout comme j’exècre les politiques rétrogrades des Harper et Charest en me demandant comment les citoyens ont pu élire de tels crétins chroniques. Comme le chante si bien Brassens: « L’âge ne fait rien à l’affaire, quand on est con, on est con! » Les tit-vieux et les tit-culs sont dans le même bateau! Et à propos, si la participation électorale de la jeunesse augmentait aux prochaines élections, en dépit du dépit, ça ferait peut-être une différence sur la gérontocratie décriée. Quelques centaines de milliers d’étudiants en âge de voter et leurs milliers de supporters, il me semble que ça peut compter.

  22. Il y a des aspects générationels, on ne doit pas le nier.Combien de ‘p’tits vieux’ crient ‘ostie de ti-culs communisses’? Pas mal.

    Vos remarques sont bien, mais la visions d’une partie du tout, un peu subjective. La réalité est une certains oppositions entre des visions, certaines plus communes dans certaines des générations.
    Et la société vieillis en effet.

    Mais vous avez un point – il y aussi une frange de droite chez les jeunes…

  23. Ca ne vous fais pas plaisir, mais dans la vie, faus accepter des faits déplaisants.

    Comme pour moi par example la montée d’une forme déplaisante de nationalisme et droite chez une portion du mouvement souverainiste.

  24. « Et à propos, si la participation électorale de la jeunesse augmentait aux prochaines élections, en dépit du dépit, ça ferait peut-être une différence sur la gérontocratie décriée. Quelques centaines de milliers d’étudiants en âge de voter et leurs milliers de supporters, il me semble que ça peut compter. »

    Et sur ce point, aucun commentaire?

    Et « dans la vie » (ceci pour vous paraphraser) il faut savoir reconnaître ses alliés et ne pas varger inutilement sur ceux-ci lorsque des divergences peuvent survenir. Allez, bonne journée, le tit-vieux doit justement écrire un texte appelant à la fermeture de Gentilly-2 et un autre en appui aux étudiants. Bonne route donc. Et espérons que justement nos routes nous mènent à un monde meilleur. N’est-ce pas ce sur quoi nous travaillons touzétoutes, jeunes et vieux! Comme le disait Hubert Reeves, « Quand la chaloupe prend l’eau, il faut tous écoper et ramer dans le même sens vers la rive ». Ça s’appelle l’espoir. Et j’ai espoir en la jeunesse qui m’émerveille tous les jours, malgré le désarroi dans lequel nous baignons. Je la trouve tellement belle notre jeunesse, tellement belle!

  25. Le problème est, vous êtes une minorité, clairement.

    La majorité vote PLQ ou suchforth, et veus casser cette ‘graines d’anarchisses et communisses’ clairement.

  26. « Sondages? Lesquels? »

    Je suis au boulot mais je vous fournirez avec plaisir une kyrielle de sondages et d’indicateurs qui montre la tendance « plus t’es ti-vieux, plus t’es conservateur ». Vous devriez donc essayer de convertir les gens de votre cohorte au lieu de nier les faits, cela nous serait plus profitable.

    Et félicitation pour vous et vos amis du même âge qui sont resté du bon coté…

  27. @Robert D

    Koval n’est pas un ti-cul. C’est une dame, et pourrait être grand-mère… si son fils y mettait du sien (!)

    Elle a une formation de chiffriote (maîtrise en maths).
    Cela dit, je m’étonne plus ou moins de son affirmation, moi qui suis pourtant un pur produit (impur?) des années ’40 et qui n’est pas connu pour porter à droite. Mais des stats? Là, j’étais pas au courant!

    Il est de commune renommée, par contre, que avec le vieillissement vient souvent une sorte de peur irrépressible de l’inconnu. Et ça, le plus souvent, ça vire en conservatisme.

    Mais il en est dont le cerveau ne se développe pas assez vite: notre Jean-Loque, par exemple, qui aura 24 ans le 3 juin. Dans son cas, il semble que LA cellule initiale du cerveau aurait oublié de se multiplier, ce qui a fait de lui un ultra-conservateur…

  28. @Robert Duchesne

    Voilà un simple sondage qui montre que toutes les cohortes d’âges sont favorables à la cause des étudiants sauf les 55 ans et plus, Aoutch! Gros revirement!

    Cela dit, comme Papi le mentionne, me semble qu’on n’apprend rien à personne en disant que les réactos sont plus nombreux chez les ti-vieux! Bon, y’a le jeune Proulx, le réactos classique qui est jeune, mais, encore une fois, je parle de tendances.

    J’admets que j’ai utilisé un putain de gros mot, « gérontocratie » !!!

    Disons que quand on sait que les ti-vieux sont plus réacs et que leur poids démographique est historiquement lourd, cette idée de gérontocratie nous effleure quelques fois l’esprit. En 2015 je pense, le ti-vieux seront aussi nombreux que les jeunes entre 0 et 15 ans, du jamais vu au Québec!

    Bon, pour la question qui nous occupe, les droits de scolarité, une explication possible pourrait être le manque de scolarité. Les ti-vieux, moins instruits auraient-ils le réflexe de penser qu’eux, qui n’ont pas eu accès, n’ont pas à payer pour la scolarité des jeunes? Est-ce un effet d’âge ou de manque de scolarité? Un peu des deux sans doute…mais peu m’importe, ils me font chier avec cette attitude malsaine…Demain, les jeunes pourraient bien leur dire  » paye ta juste part le vieux! Ton CHSLD, ce n’est pas mon problème!  » Alors moi je commence à trouver que les ti-vieux tirent un peu trop la couverture sociale de leur bord!!

    Personnellement, je défendrai toujours l’augmentation des hausses d’impôts pour soutenir le système de santé qui sera très fortement sollicité dans le futur étant donné la pyramide d’âge, je veux bien un système de santé et d’éducation gratos pour les ti-vieux et le ti-culs . Étant dans la classe moyenne en âge de travailler, je veux bien faire ma juste part et payer plus d’impôts pour les besoins des autres générations….je ne suis pas dans l’âgisme parce que je parle de gérontocratie.

    Je parle aussi du pouvoir, deux vieux partis de ti-vieux. Il y a 4 ans, j’ai participé à une investiture au PQ, ben crime, j’étais la plus jeune à 41 ans!!!

    Vous semblez accusez les jeunes de ne pas voter tandis que moi, j’essaye de comprendre pourquoi ils ne votent pas!! Du bipartisme formé de deux partis de ti-vieux, ça n’intéresse pas trop la jeunesse, c’est simple à comprendre!!

    Et pourquoi les ti-vieux tiennent-ils autant à voter!?! Pourquoi Charest fait sa campagne en paradant dans tous les foyers de vieux!?!?

    Poser la question, c’est y répondre!

    Vous pouvez bien me faire une liste de ti-vieux progressistes, je sais que ça existe, mais bon, cela ne changera rien à mon propos!

  29. Et quand une alternative supposée est formée de jeunes-vieux comme l’ADQ-CAQ…

  30. @Koval 19:34

    « Bon, pour la question qui nous occupe, les droits de scolarité, une explication possible pourrait être le manque de scolarité. Les ti-vieux, moins instruits auraient-ils le réflexe de penser qu’eux, qui n’ont pas eu accès, n’ont pas à payer pour la scolarité des jeunes? Est-ce un effet d’âge ou de manque de scolarité? Un peu des deux sans doute… »

    J’avais songé au manque de scolarité des aînés mais n’avais pas osé aborder la question. À mon avis, c’est un facteur important mais pas uniquement pour le motif invoqué (« je paierai pas pour instruire les autres »).

    On est souvent ignorants – et fermés à toute idée nouvelle – de père en fils et de mère en fille. Je ne saurais dire que mon paternel était un ignorant; après tout, il avait obtenu un brevet d’enseignement à l’École Normale Jacques-Cartier, ce qui lui conférait un statut d’homme instruit. Je suis toujours en possession du parchemin, qu’il avait obtenu en 1914. Le bonhomme a pourtant occupé un emploi modeste mais il n’a jamais cessé d’apprendre: il était abonné au Montreal Star, à la Presse, au Montréal-Matin, puis au Journal de Montréal, au Jour… Les quotidiens rentraient au rythme de 3 ou 4 par jour. Non, pas Le Devoir!

    Mon père était bourru. Inaccessible, à première vue. Mais il n’a jamais invoqué son droit d’aînesse pour m’interdire de lui entrer MES idées ou mes connaissances dans le crâne. Et comme il était loin d’être une cruche, il a profité de mes connaissances comme moi des siennes; au final, j’avais fréquenté les « bancs d’école » bien plus longtemps que ma mère et lui réunis, et il en était fier. Tout comme il devait être fier d’avoir un fils capable de le « challenger » intellectuellement et capable d’infléchir ses idées à lui.

    Corollaire? Il n’a jamais été un frein au bouillonnement de mes idées. Au contraire. Nous nous sommes instruits l’un l’autre. Et de son côté, il ne m’a jamais imposé ses idées politiques ou sociales (il était libéral, par atavisme). La famille a donc été une sorte de bouillon de culture. Le meilleur argument l’emportait.

    = = =

    Ce PM, j’écoutais Réjean Breton à la radio-poubelle de Québec: les profs enseignent le go-gauchisme, qu’il disait.
    Et si ils enseignaient plutôt la notion de conscience sociale?

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s