16 commentaires sur “L’influent « The Economist » recale Stephen Harper

  1. Si c’est rendu qu’un journal de droite s’en prend avec vigueur à Harper, je suppose que nos bons libertariens de la Gougounistan vont étiquetter leurs auteurs de gauchisto-socialistes camouflés en fascistes, qui se font passer pour une élite de droite dépassée. 😉

  2. Ils attaquent les paléoconservateurs ET néoconservateurs sans AUCUNS problèmes. Certains sont en effet de vrais chiens foux…

  3. Bof, qu’est-ce qu’ils connaissent à toutes ces questions ces prétentieux du The Economist? Harper a mieux que ça, il a la Bible de son côté!

  4. À vrai dire, ce n’est pas la doctrine Harper – néo-conservatisme ou paléo-conservatisme – que condamne The Economist. C’est la manière adoptée par ce gouvernement pour faire entrer la doctrine de force dans la gorge des citoyens.

    Le constat que pose The Economist, c’est que Harper et ses valets serviles ont entrepris de faire du Canada un pays totalitaire où toute dissidence et même toute discussion est éliminée. Ils auraient pu parler de cette attitude de potentat-qui-se-vautre-dans-le-luxe-pendant-qu’on-dépouille-les-démunis: Bev Oda en était l’exemple parfait.

    Dans les régimes totalitaires qui écrasent aussi bien le peuple que l’opposition, les leaders ne se sont jamais privés de cette vie de pacha. Je pense à Staline, à Ceausescu, à certains dictateurs africains et à des régimes islamistes qu’il est inutile d’identifier. C’est pas grave; après tout, c’est « ailleurs », c’est chez des peuples de culture « inférieure », c’est chez les Mous Slims. Ça ne peut pas se produire « chez nous », occidentaux, qui avons goûté à et su harnacher la démocratie.

    Et là, sans avertissement, ça se produit au Canada, un fleuron du British Commonwealth. Shocking!

    On avait cru que la démocratie est un phénomène irréversible. Harper est en train de démontrer qu’il n’en est rien, et c’est de cela que s’inquiète The Economist. Pas des politiques d’extrême droite de Stephen Harper.

    Je n’ose pas faire de parallèle ou de comparaison; les chacals me sauteraient dessus. Là n’est pas mon but. Mais alors que les extrême-dretteux ne cessent d’assimiler la gauche aux horreurs de Staline (et même de Hitler, comme s’il avait été de gauche!), je n’en ai pas encore vu un tabarnak s’élever contre les dérives du régime Harper. Les intrusions dans la vie privée et les atteintes aux libertés fondamentales ne semblent pas inquiéter nos libertariens de service, comme si ces atteintes n’étaient dirigées – avec une précision chirurgicale – que contre les go-gauches.

    Comme si nos libertariens de service n’étaient pas des libertariens, mais des ultra-conservateurs – ce dont ils se défendent.

    = = =

    Et pourquoi cette inquiétude de The Economist? Parce que, tout simplement, les dérapes de Harper risquent de lui faire perdre la prochaine élection aux mains des « socialistes ».

    Les zombies de l’ultra-droite saluent les initiatives de Harper, au nom de l’état de droit. Le problème, c’est que les initiatives législatives et l’attitude que manifestent les Conservateurs bafouent au contraire l’état de droit.

    Heureusement, il y a les juges… Comme je le soulignerai plus particulièrement dans mon prochain billet.

  5. @Papitibi

    « À vrai dire, ce n’est pas la doctrine Harper – néo-conservatisme ou paléo-conservatisme – que condamne The Economist. C’est la manière adoptée par ce gouvernement pour faire entrer la doctrine de force dans la gorge des citoyens. »

    J’avais compris. 😉 Mais connaissant nos bons petits libertariens, m,étonnerait pas qu’ils accusent les auteurs de l’article d’être de faux droitistes et d’être plutôt des méchants gauchisto-socialistes. Ça ne leur prend pas grand chose pour énerver leurs poils dans l’entre-fesse.

    « Mais alors que les extrême-dretteux ne cessent d’assimiler la gauche aux horreurs de Staline (et même de Hitler, comme s’il avait été de gauche!), je n’en ai pas encore vu un tabarnak s’élever contre les dérives du régime Harper. Les intrusions dans la vie privée et les atteintes aux libertés fondamentales ne semblent pas inquiéter nos libertariens de service, comme si ces atteintes n’étaient dirigées – avec une précision chirurgicale – que contre les go-gauches.

    Comme si nos libertariens de service n’étaient pas des libertariens, mais des ultra-conservateurs – ce dont ils se défendent. »

    Lorsque j’ai confronté cette larve sans cervelle qui se nomme lemoutongris sur le blogue de Lisée à propos des incohérences des Libertariens, il m’a répondu que les CONservateurs étaient des étatistes au même titre que la gauche.

    J’ai aussitôt contre-attaqué avec l’argument que vous venez d’émettre,histoire de souligner sa propre incohérence argumentaire; trait de plume dont il est tout aussi champion que le DG d’ailleurs, à savoir qu’aucun libertarien sur le Gnoufistan, ni lemoutongris lui-même sur son blogue (sa photo le fait ressembler à Moby, mais sans le talent de ce dernier dans la plume), ont critiqué les dérives d’Harpeur, et qu’au contraire ils ont défendu les politiques conservatrices à outrance. Mieux encore, les seuls politiciens d’obédiance libertarienne connus sont tous avec le PC d’Harper, même s’il existe au Canada un parti Libertarien très mineur en somme.

    Les Libertariens écrivent des milliers de tonnes de propos et d’arguments incohérents qu’on en remplirait une encyclopédie en plusieurs volumes de 1000 pages. 😉

  6. Puisqu’il est question des libertariens, une image qui circule sur Twitter:

    Dolan a été généreux; j’aurais parlé du 8e sous-sol d’un édifice qui en compterait quatre!

  7. Suite à la création de la loi de Godwin et de l’argumentum ad hitlerium, j’ai recommandé la création de loi de Duhaime: un point Duhaime pour chaque emploi de l’argumentum ad stalinium ou de l’argumentum ad socialisum ou pour toute allusion au communisme et au socialisme dans l’argumentaire libertarien.

  8. @Mathieu

    😉

    Faudrait bien ajouter la Loi de David Gagnon: un point tatagoniste à chaque fois qu’il est dit que nazisme = socialisme (national-socialisme, hein??? Ça dit tout!!!)

  9. Y a aussi le fameux POING BADASS, ce qui signifie un argument massue (ad massum) contre lequel la go-goche à plateau ne peut rien, mais rien de rien!

  10. Ça, réviser et CORRIGER les « faits » donnés par la gauche, je donne ça en sous-traitance à ANTAGONISTE, il est très très efficace et pas chérant… Quand il est en vacances je passe par LE QUÉBEC DE DEMAIN, mais c’est moins bon et le gars retourne pas ses appels. Pour moi y prend un coup l’bonhomme de ce dernier site!! 😯 😯

  11. « je donne ça en sous-traitance à ANTAGONISTEx

    Vous n’êtes pas un vrai droitiste, les vrais donneraient ça en sous-traitance en Inde!

  12. Sont encore meilleur marché en antagonie…. Des meurs de faims comme ça s’peut pas: ça coupe les prix plus vite que nous aut’ on fait les foins!! 😯 😯

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s