13 commentaires sur “Police: de la couenne de lard avec pas de jarnigoine

  1. Dégueu. Pauvres hommes, surtout le 2e. Il avait besoin d’aide, pas de menottes.

    Bon me voilà qui pleure. Ma fille a 20 ans…

    Ils devraient fermer la GRC carrément. Les erreurs stupides (je suis polie) se multiplient.

  2. @ Fem_progress

    Ton commentaire évoque dans mon esprit l’affaire Robert Dziekański, qui avait reçu une décharge de Taser mortelle à Vancouver en 2007. Le gars avait besoin d’aide, il ne comprenait pas l’anglais, il était incapable de communiquer, et parmi les policiers, personne n’a compris la différence entre inquiétude et panique, d’une part, et agressivité, d’autre part.

    Ici, ils sont incapables de faire la distinction entre un père en état de choc, et un individu qui veut vraiment entraver leur travail.

    Toronto 2010: combien de décisions douteuses ont résulté de l’ignorance des policiers face à leurs droits et obligations?
    Montréal 2012: matricule 728, gaz aspergés en direction de la foule rassemblée sur des terrasses rue St-Denis.

    La formation fait cruellement défaut, et le résultat, ce ne sont pas les bavures, c’est le fossé qui s’élargit. Ou la confiance qui se perd.

  3. Des cas comme l’exemple #1 me font regretter de ne pas avoir suivi une formation d’avocat. Crisse que j’aurais été heureux d’offrir mes services gratuitement à cet homme !

  4. À l’image de notre maire, les agents du SPVQ sont de plus en plus impulsifs et agissent trop souvent avant de réfléchir. Quand notre maire et son personnel politique poussent les personnes et veulent se battre doit-on vraiment s’étonner que les agents du SPVQ agissent de la sorte?

    Et en plus certains agents de sécurité en remettent. Avant hier j’ai eu droit aux railleries d’un agent de sécurité pour avoir eu l’affront d’aller récupérer après le spectacle une bouteille d’eau (un modèle que j’aime bien et qui commence à être difficile à se procurer). Le fait que je doive avoir un 100 ml d’eau pour faciliter la prise de médicaments, me donne droit aux railleries d’un jeune con « cop-wannabe ». Ça m’apprendra à me remettre de chirurgies et autres traitements contre le cancer!

    Ça m’aura pris tout mon petit change pour ne pas indisposer celle qui m’accompagnait. Si j’avais été seul le jeune con aurait su c’est quoi être victime de railleries. Quel meilleur endroit qu’un spectacle dans une ambiance festive pour donner son « show » de « power trip »! Tout le monde sait qu’un spectacle de Patrick Watson c’est encore plus violent qu’un spectacle de musique punk ou heavy metal! 8;-)

    Pour ce qui est de la GRC, une tache de plus à leur dossier. La GRC à tellement de bévues à son actif qu’ils semblent ne plus se soucier de leur image!

  5. Cependant, avocat du Diable – quelle alternative à la GRC dans un Québec indépendant? Même dans un ‘paradie socialiste/anarchiste’ (sarcasme, j’admet), le crime et violent aussi existera, y,aura des mafias qui essayeront de rester par example… Qu’est-ce que la gauche propose de réaliste?

  6. Parfois quand la société donne un pouvoir démesuré à des gens qui n’ont pas l’intelligence de le supporter, on se retrouve avec des cas de brutalité semblable!

  7. @ Darwin et Badasse

    La mission des policiers, c’est la répression du crime et le maintien de la paix sociale.

    Or non seulement la répression du crime ne passe-t-elle pas par la répression sauvage de comportements anodins, mais, au surplus, la répression sauvage de comportements anodins alimente le désordre social.

    L’attitude de la GRC envers Louis Rosenberg, c’est l’exemple parfait de la répression sauvage d’un comportement « anodin ». SAUVAGE, dans le sens de IRRÉFLÉCHI.
    L’attitude de la policière du SPVQ envers le type qui cherchait à « caler » sa bière, c’est l’exemple parfait de la répression sauvage d’un comportement anodin. SAUVAGE, dans le sens de BRUTAL.

    Il semble que le SPVQ n’a tiré aucune leçon de la mise à l’écart de Matricule 728 à Montréal.

    « 728 » pourrait peut-être, à la rigueur, invoquer la fatigue mentale pour justifier son recours au gaz poivre contre des spectateurs passifs.
    Cela dit, je ne l’excuse pas, mais je peux pressentir ses moyens de défense devant le comité de déontologie policière et – le cas échéant – devant un juge au criminel.

    La brute du SPVQ ne peut même pas invoquer ce prétexte.

    Il y a les directives inadéquates reçues d’officiers incompétents, mais il y a surtout une formation déficiente.
    Faudrait former les agents… mais aussi les zoufs qui occupent des postes de commandement.

    On ne pense pas assez à ces gorilles en cravate quand on parle de « formation inadéquate ».

  8. Bien d’accord sur les réponses, même Libertarian lad pour une fois.

  9. Je suis persuadé que les policiers ont pris l’habitude de fesser avant de penser lors de la répression des manifs étudiantes. Ils se sont hanitué à faire quotidiennement ce qu’ils ne faisaient que quelques fois par année. On a ainsi banalisé le recours à la violence excessive. Et c’est là que je fais le lien avec le mandat qu’ils reçoivent. Surtout à Québec, le mandat était clair : fessez, ce n’est pas grave, l’important est d’arrêter ces manifs!

  10. Avec toute cette répression de manifestants que l’on nous sert depuis le printemps, il semblerait que les flics se sont habitués à s’attaquer à de simples citoyens, nous sommes sans doute une proie plus facile que les véritables criminels. L’affaire de l’amuseur public est aussi bien révoltante!

    Par Papi: amuseur public – sa version; la version du SPVM

    Ils n’ont pas l’air de comprendre que quand ils interrompent un spectacle gratuit qui attire le public, c’est l’ensemble des spectateurs qu’ils indisposent. Moore a raison: des policiers intelligents auraient attendu un peu.

    Pour ce qui est de la paperasse exigée de l’arrondissement Ville-Marie, ça donne parfois envie de vomir.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s