5 commentaires sur “B’nai Brith: des « excuses » pour la mise en demeure. Des excuses empreintes de racisme?

  1. @ Fem_Progress et Geek

    Moi, je vieux ESSAYER – et je veux bien que la société québécoise toute entière essaie également d’éviter de froisser la sensibilité de la communauté juive à certaines choses.

    Mais que les choses soient bien claires: parallèlement à cet effort collectif des non-juifs à l’égard des juifs, je pense que la collectivité est en droit d’obtenir de la communauté juive qu’elle essaie, de son côté, de ne pas froisser la sensibilité des non-juifs, et, plus particulièrement, des francophones.

    Faut pas utiliser le salut nazi? Parfait. En retour, la majorité francophone est-elle en droit de s’attendre à ce que ses lois coercitives en matière linguistiques ne soient pas qualifiées de lois dignes d’un gouvernement nazi? Je sais, les Juifs n’étaient pas les seuls…

    Entre autres écoles privées subventionnées par l’État, il y a des écoles juives qui refusent de respecter le programme scolaire; et il y a d’autres communautés juives qui bafouent la réglementation municipale dans es Laurentides. Ça aussi, ça froisse la susceptibilité de la collectivité. Est-ce que ces Juifs réfractaires s’en soucient? Vraisemblablement, respecter ça aussi, ça froisse la les normes établies par la société d’accueil, ça n’est pas le premier de leurs soucis.

    Ce que je déplore, c’est le backlash qui s’en suit et que j’avais dénoncé vigoureusement dans ce billet que j’avais consacré à la synagogue Bobov il y a un an. À l’époque, j’avais reçu plusieurs commentaires haineux (dont je n’ai publié que quelques échantillons) qui me suggéraient d’aller vivre dans un kibboutz si je n’étais pas content de l’expression de la volonté de la majorité.

    C’est justement de cela que je me préoccupe quand je parle de « backlash ». Quand je vois la communauté juive dénoncer des complots antisémites là où il n’y en a pas, et exiger à coup de mises en demeure le retrait de l’affiche qui fait montre un bébé avec une moustache hitlérienne, moi qui suis à la fois très tolérant capable de sentir le pouls de mes concitoyens, ça me fait peur.

    En appeler à la haine, c’est une chose. Craindre que certains gestes attisent la haine, c’en est une autre. Et quand j’affirme craindre pour les Juifs, assez bizarrement, la fange des trous de cul m’accuse d’antisémitisme.

    Bien sûr qu’il y a de l’antisémitisme au Québec; la société québécoise des années 30 et 40 n’est pas complètement morte. Duplessis était un antisémite notoire, que vénèrent encore d’illustres citoyens du Tatagonistan, qui s’en sont vantés ici même. Ceux qui défendaient les Juifs sous Duplessis, c’était la gauche de l’époque: Trudeau, Lévesque, Frank Scott, Chartrand…

    Morris Fish – membre de la Communauté juive de Montréal (son père et mon père se connaissaient bien) et à la veille de prendre sa retraite de la Cour Suprême – ne devait pas être très fier de cette mise en demeure. Ni Julius Gray. Peut-être parce que à leurs yeux, la coexistence des communautés entre elles doit se faire dans le respect mutuel et l’harmonie?

    Or les bullies n’ont pas intégré ces valeurs.

  2. C’est difficile d’évaluer le niveau d’antisémitisme qui existerait au Québec; est-ce mieux ou pire qu’au Canada anglais ou aux US? j’en ai aucune idée. Les réserves au sujet des politiques d’Israël par contre sont sûrement plus élevées ici.

    On pourrait penser que l’antisémitisme va de paire avec l’antisionisme, mais je ne suis pas certain de ça. Le premier se retrouve plus facilement dans les sociétés où la droite est plus présente, ce qui jusqu’à maintenant n’est pas le cas du Québec, alors que l’antisionisme est associé à la gauche.

    La langue est un élément qui contribue également à maintenir une distance entre les deux communautés.

    p.s. j’ai écrit un comm ce matin sur le billet de TD Canada Trust, a-t-il pris le bord des îles Mouk-Mouk? Pas qu’il y avait rien de mémorable dedans, c’est juste par curiosité. 😉

    Par Papi: tombé dans les limbes. Je l’en ai ressorti… Merci de m’en aviser, quoique je finis toujours par jeter un oeil à mes « indésirables » et y récupérer ce qui n’aurait dû être bloqué.

  3. Papitibi, comment ca se fais aussi que la comunauté juive est semble-t’il monolithique, alors que dans le monde entier, elle est tiraillé entre des mouvements et cultures TRÈS différentes,d es fois?

    Il y a des juifs plus libéraux (sens us), conservateurs, séculiers et fundies; il y au aussi des juifs au delas des akhénases et groupes aparentés, ceux qu’on entend toujours. Pourquoi par example, les sépharades, ont les entend pas? ils sont dits des fois FRANCOPHILES… et intégrés pas mal…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s