3 commentaires sur “Le B’nai Brith: du bonbon pour les néo-nazis

  1. «Sauf que Dan Philips avait fait amende honorable, lui»

    J’ai lu ce matin dans La Presse (page A11) ce qui suit :

    «Après avoir vu la pièce Le prénom, au festival Juste pour rire, l’organisation juive B’nai Brith n’a plus de récrimination à l’égard de l’affiche. L’image, sur laquelle on voit un bébé avec une moustache similaire à celle d’Adolf Hitler, restera donc accrochée. L’affiche avait suscité la colère de l’organisation juive, selon laquelle cette représentation rappelait de douloureux souvenirs de l’Holocauste. Juste pour rire avait réagi en plaidant que le spectacle dénonçait la haine et avait invité les représentants du B’nai Brith, ce qui fut fait.»

    Elle a donc fait amende «honorable» elle aussi. Votre analogie avec l’histoire de Yvon Deschamps est donc encore meilleure que vous ne le pensiez!

  2. @Darwin 8h27

    Je me doutais ben que des représentants du BB iraient voir la pièce prochainement, car Juste pour Rire leur a offert des billets « sur le bras ».
    Et je me doutais bien qu’en voyant la pièce, ils changeraient d’avis; je ne l’ai pas vue mais j’avais lu TOUTES les critiques mentionnées sur le site de Juste Pour Rire, afin d’y trouver appui pour mon billet.

    Le problème – et ça avait la même chose avec la Ligue des Noirs en 98, c’est que l’organisme réagit machinalement par une mise en demeure, sur réception d’une (ou 2, ou 10) plainte(s), sans se donner la peine de s’informer.

    Le problème, c’est que ça sort dans les médias: Le B’Nai Breith dénonce… Le B’Nai Brith exige…
    Le problème, c’est qu’ils ont alors tort.
    Le problème, c’est que ça leur colle à peau.
    Le problème, c’est que cette attitude guerrière menée au nom d’une minorité ethnique qui compte 100000 individus au Québec, ça n’est pas très WINNER dans les circonstances.
    Le problème, c’est que ça donne à cette communauté la réputations de bébé gâtés, portés à crier au loup!
    Le problème, c’est que, une fois rendue dans les médias, ça finit par attirer des quolibets.

    Et de tout cela, le sentiment qui peut naître – dans la population en général – ça peut difficilement être de la sympathie.
    Alors que tout cela confirme, chez les néo-nazis (dont ceux de Stormfront) qu’ils ont raison d’haïr les Juifs.

    = = =

    Est-ce que le B’nai Brith apprend des erreurs passées? Les siennes – mais aussi, par exemple, de l’affaire Nigger Black?
    Ma réponse à moi, c’est NON, ils n’apprennent pas.
    Parce qu’ils sont un organisme voué à la défense des Juifs, suffira encore qu’ils entendent un bêlement mal fondé de la part d’un membre de la Communauté, pour encore une fois monter aux barricades [ou grimper dans les rideaux, diraient des plus méchants que moi].

    Si j’étais Juif, je pense que je commencerais à exiger du B’nai Brith qu’il fasse preuve d’une plus grande rigueur avant de faire exploser ce genre de pétards mouillés qui tend à le marginaliser (population en général) ou à le ridiculiser (chez ceux qui se délectent de la haine du Juif).

    Prendre le risque de susciter de tels sentiments à l’égard de la communauté, c’est prendre le risque de susciter les mêmes sentiments à l’égard des individus qui la composent.

    = = =

    Ça, c’est la « doctrine Papitibi » sur la judéophobie.
    Je ne crois pas l’avoir exposée avec autant de détails, toutefois.

    Mais à chaque fois que j’ai pu l’exposer sur Cyberpresse, j’ai eu droit au qualificatif d’antisémite.
    C’est pourtant un diagnostic que je pose; tant mieux s’il est erroné, mais je crains qu’il ne le soit pas.
    C’est un peu comme si on tenait Pascal Yacouvakis responsable de tous les ouragans et tornades qu’il peut prédire en se basant sur ce qu’il observe!

    = = =

    Yacouvakis observe les fronts chauds ou froid, les masses d’air, leur déplacement, les perturbation, les isobars (pression atmosphérique) et il dit: l’ouragan s’en vient. Prédire un ouragan, ce n’est pas MENACER d’un ouragan. Moi, en revanche, j’observe les textes de loi, le profil des juges qui la composent et les tendances de la jurisprudence; cela me permet de deviner (souvent) ce que la Cour suprême pourrait dire. Quand Maher Arar avait obtenu 10M du Fédéral, je savais – après analyse – que ou bien Ottawa paierait volontairement, ou bien Ottawa serait condamné à payer encore plus.

    Mais s’l avait fallu que ce soit un gouvernement NPD à l’époque de ce paiement, je n’ose même pas imaginer les pubs électorales du PC: le NPD finance les terroristes!

    Quand je prédis, certains estiment que j’exprime MES CHOIX politiques; pourtant, personne ne songerait à qualifier Yacouvakis d’anti-US parce qu’il ose annoncer une série de tornades dans le sud des USA. Mais dès que je dis le droit ou que prédis dans quel sens ira un jugement, il y aura toujours un Jackwood ou un autre trou de cul pour me qualifier de facho-islamiste qui prie le cul en l’air.

    Je suis habitué.

  3. «Ma réponse à moi, c’est NON, ils n’apprennent pas.»

    Bien d’accord. J’ai d’ailleurs écrit «Votre analogie avec l’histoire de Yvon Deschamps est donc encore meilleure que vous ne le pensiez!»

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s