10 commentaires sur “La liberté de religion passe-t-elle par le prépuce? Et le droit au prépuce, ça existe?

  1. Je partage le fond de vos conslusions, mais…

    «Comment le gouvernement pourra-t-il faire accepter par la population (largement favorable à l’interdiction) que les droits des filles soient mieux protégés – par la Loi – que ceux des garçons?»

    Cette phrase pourrait laisser penser que vous comparez l’ablation du prépuce à l’excision. Il aurait été bon de préciser. Cela dit, je suis d’accord sur le fond, si on interdit des mutilations chez les unes (et chez les animaux), en quoi cette mutilation chez les uns, même si elle a moins de conséquences que l’autre, peut elle être permise?

  2. @Darwin

    Vous avez raison, les conséquences de la circoncision sont moins lourdes.
    Et surtout, la circoncision ne porte pas avec elle tout l’odieux que l’on peut associer à l’excision.

    L’excision, c’est un moyen d’exercer un contrôle sur la femme. La circoncision, c’est un rituel plus ou moins banal, dont les objectifs sont beaucoup plus nobles… pour peu que l’on puisse attacher un caractère de noblesse à des croyances religieuses qui poussent un père à mutiler son fils.

    Ces deux billets ne portent pas un jugement moral sur l’excision. Ni sur la circoncision. Ils visent simplement à illustrer la limite des accommodements que nous pouvons ou que nous devons consentir au nom du respect de la liberté de religion.

    Ils visent également – par la bande et sans doute d’une manière plutôt subliminale et indirecte – à dégonfler le mythe dont on nous remplit les oreilles, peut-être même de bonne foi.

    Juifs et arabes sont cousins. Mais une certaine classe politique assimile les uns à l’Occident, les autres à des barbares sanguinaires qui seront toujours incapables d’assimiler les règles de la démocratie.

    Et voilà que sur un point bien précis, juifs et arabes se liguent contre l’une de « nos valeurs occidentales »… Je parle d’arabes plutôt que de musulmans, tout en étant conscient qu’il y a des arabes non musulmans et des musulmans non arabes. C’est tout simplement parce qu’il y a moins d’affinités culturelles (non religieuses) entre un indonésien de Djakarta et un Arabe de Beyrouth qu’il n’y en a entre cet arabe de Beyrouth et un Juif de Tel Aviv…

    Et puis, ma démonstration vise à comparer des cousins, qui sont parfois des frères (circoncision, certifications Halal et cachère presque identiques), et parfois des ennemis irréductibles: les bons d’un côté, les méchants de l’autre. Des bons, on dit qu’ils appartiennent à l’Occident et qu’ils en sont le dernier bastion devant les barbares arabes à barbe. Des autres, bin, on dit que c’est des barbararabarbus.

    Quelque chose sonne faux.

  3. Well well well
    Je seconde cette excellente prise de position. Jamais une religion ne devrait pouvoir exiger que le corps humain soit mutilé dans une société civile. POING TALALIGNE! 😡

  4. «La circoncision, c’est un rituel plus ou moins banal, dont les objectifs sont beaucoup plus nobles »

    Je n’ai pourtant rien écrit qui va dans ce sens… J’ai au contraire écrit à deux reprises que je suis d’accord sur le fond.

    Même chose pour le reste de votre dernier commentaire, j’avais bien compris et je partage vos objectifs.

  5. Bien que ça n’ait aucun rapport avec le sujet, je suis tombé là-dessus, mais ne pas tenir compte de certains commentaires livrés au bas de l’article: http://jacobdemeknes.blogspot.fr/2012/07/lettre-ouverte-de-jacob-cohen-mme-c.html

    J’ignore jusqu’à quel point ce qui y est dit est vrai, mais je constate à nouveau, qu’il existe toujours des nuances parmi les tenants d’une religion, qu’elle soit juive ou musulmane, dans leur conception de la politique et de la justice.

  6. @ Darwin , j’y reviens , faut que je reparte il fait beaucoup trop beau pour le temp^s de l’année.
    J’ai déjà travaillé la-dessus le  »TI-CASS ».
    Jean-Marie De Serre.

  7. «J’ai déjà travaillé la-dessus le ”TI-CASS”.»

    J’espère que ce n’est pas moi qu vous appelez le «TI-CASS»! 😉

  8. @Proulx
    « Qui traites-tu de singe savant et de lèche-hémorroïdes? » (commentaire non publié, 16h52)

    Si le chapeau te fait, et si tu tiens à le porter, c’est ton choix. Pas le mien.
    Pour le reste, be-bye.

  9. “Qui traites-tu de singe savant et de lèche-hémorroïdes?”

    Où est-il aller pêcher ça? Est-ce qu’il commence à entendre des voix maintenant?

  10. @Darwin , mais non . En 2004 ou 2005 cela a été discuté de l’importance du prépuce , je n’ai pas retrouvé l’article. De mémoire c’était dévenu très  »IN » de se faire poser de la peau que moi dans le temps j’appelais un Ti-Cass et que cela se lavait le dessous en le retroussant.

    De toute façon cela a été bien dit plus haut , sauf pour une cause médicale , que ce soit pour un homme ou une femme personne n’a le droit de décider à la place d’un enfant.

    L’article est dans le même coin que l’article que je recherche sur les singes qui se mettent le sexe n’imprrte où , et que le pénis leur tombe pas longtemps après. Cela devait être dans le Soleil de Cyberpresse. C’est moins pire par contre que le tawoin qui se tape une veuve noire.

    Bonne journée ,
    Jean-Marie De Serre.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s