7 commentaires sur “Élections 2012: la ligne orange du National Post

  1. Il y a quelques années Radio Canada/CBC avait simulé une partie de hockey opposant une équipe nationale du Québec à l’équipe nationale Canadienne. Si ma mémoire est bonne l’idée découlait d’une proposition de M. Guy Bertrand qui suggérait, ni plus ni moins, la création d’une sélection nationale Québécoise, qui, en marge de la sélection Canadienne représenterait le Québec lors des compétitions internationales.

    La partie avait été simulée et au delà du résultat et du sommaire proposé sur le site de la CBC; l’idée elle-même avait provoquée des commentaires TRÈS virulents… en fait, on y alternait allègrement entre le bashing primaire et l’incitation à la haine.

    La détestation du Français et la haine de ses locuteurs ça existe.

    Plus récemment, lors d’un match de la Coupe Grey présenté à Montréal, un animateur de TSN, commentant le caractère Français de la ville hôtesse disait:  » Le Français c’est pas mon fort, en Saskatchewan où j’ai grandi, le bingo était plus populaire… » Je paraphrase, bien sûr, et je traduis de l’Anglais au Français en essayant de garder le sens de ce qu’il disait… Sérieusement, il comparait la langue de millions de québécois et de francophones hors-Québec à un simple passe-temps… Et son ignorance crasse teintée de mépris s’exprimait sur les ondes publiques, rien de moins… Confortant dans leurs préjugés haineux une talle de locuteurs Anglais qui n’accepteraient jamais, à juste titre, pareille connerie et un tel manque de respect à leur endroit.

    Imaginez-vous donc un peu si un épais, pour justifier sa méconnaissance de l’Anglais évoquait sa passion pour les poches mettons…

    Le pire c’est que je ne me vois pas écrivant la moitié des commentaires ci-haut.

    Il ne peut y avoir de respect sans réciprocité. Et sans réciprocité il ne peut y avoir de partenariat viable.

    Le Québec ne trouvera jamais grâce aux yeux d’une majorité de Canadiens et de ce fait son sort est jeté.

    Il est à souhaiter qu’un jour nous le comprendrons et que nous en viendront à ne plus avoir besoin d’exister dans le regard de l’autre solitude, et que, ce jour venu nous ferons le pays du Québec.

    Alors peut-être le Canada nous respectera-t-il un peu plus; mais au moins, nous, nous nous serons respectés assez pour nous tenir debout.

    Ce sera toujours ça de gagné.

    Parlant de gagnant: l’équipe nationale du Québec avait défait le Canada en tirs de barrage au compte de 3 à 2…

  2. On parie combien que ces gens n’ont jamais parlé à un francophone de leur vie sauf pour l’engueuler?

    Je me souviens encore de la serveuse de l’aéroport d’Edmonton qui faisait semblant de ne pas comprendre tea and pecan pie, please. C’est drôle, les Américains, eux, m’ont bien compris (on était en escale pour la Californie)!

    Je deviens furieuse, et même enragée, quand on me traite de raciste. J’ai combattu cela toute ma vie. J’en ai été victime pendant mon séjour à Ottawa. Et je confirme que les services en français hors Québec sont when numbers warrant (cest ce que dit la Loi sur les langues officielles. Mais le nombre de francophones dont semblaient tenir compte les fédérastes est toujours trop petit, et ça ne va pas s’améliorer avec la disparition orchestrée des données dérangeantes du recensement.

    Des gens comme Andrew Coyne et L, Ian McDonald écrivent de manière à alimenter ces faussetés. Et ce sont les meilleurs columnists. Imaginez les autres.

    Quand j’ai patiemment expliqué à une Albertaine que les Québécois avaient payé 23% de la Transcanadienne et des immeubles fédéraux, mais que nous n’avons que 17% des actifs fédéraux sur notre territoire, elle m’a bloquée. Reality-free diet, mais la tête continue à enfler.

    Dans la même veine, lire ceci (sauf que la dernière phrase du texte est fausse et stupide) http://cwf.ca/commentaries/are-albertans-really-paying-for-quebec-s-social-programs

  3. @fem_progress

    Personnellement, je ne casse même plus la tête à lire les médias américain et anglo-canadien pour les questions de politique étrangère où Québecois, leur tendance raciste me fait pitié. Il prétende être ouvert sur le monde mais leur taux de bilinguismes est en bas de 14% donc on peut dire qu’ils sont ouvert sur le monde tant qu’il parle anglais et encore. Si tu veux des bons médias internationaux anglophone, je te suggère http://www.guardian.co.uk qui est un média très crédible la bbc est aussi très crédible.

  4. @ fem_progress

    «Dans la même veine, lire ceci»

    Il me semble que j’avais déjà lu ce texte… à votre recommandation aussi!

    C’est vrai qu’il est en général tout à fait vrai. J’étais d’ailleurs surpris de lire ça de la Canada West Foundation! André Pratte et les autres laquais du fédéralisme au Québec (sans parler des libertariens) apprendraient bien des choses en le lisant!

  5. @ fem_progress

    « …la serveuse de l’aéroport d’Edmonton qui faisait semblant de ne pas comprendre tea and pecan pie, please. »

    Il m’est arrivé la même chose dans in Tim Horton en Ontario. Les deux jeunes filles riaient de nous jusqu’au moment où j’ai mis le poing sur le comptoir.

  6. Un américains natif du Michigan m’a déjà dit fait toi en pas si dans le sud des USA y’en a font qui semblant de ne pas te comprendre car j’ai subi la même chose… Bref, des épais il y en a partout…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s