5 commentaires sur “Les communisses dans notre carré de sables bitumineux? Shocking!

  1. Tu savais que nous sommes dans une mondialisation économique accélérée??? Celle-ci n’est pas une option idéologique, mais bien un fait!!! Tout comme il y a eu un passage d’une ère à une autre, avec la découverte de l’électricité et l’ensemble de ce qui en a découlé, il y a eu un passage d’une ère à une autre avec l’émergence de Internet et de la micro-informatique!!! Toute entreprise est potentiellement planétaire, à l’exception partielle de celles qui s’occupent de service à la personne et de spectacle vivant!!! Une entreprise qui se prive d’être planétaire, quand ses concurrentes, elles, le sont, se condamne à mort à brève échéance!!! Une division internationale du travail existe!!! Toute forme de protectionnisme appauvrit la population du pays qui y cède!!! Les analyses de Adam Smith et de David Ricardo sur le sujet sont toujours valides et elles sont toujours vérifiables, aujourd’hui!!!

    Par Papi: Si tu es d’accord avec la nationalisation de nos ressources par la Chine, avec un peu de logique et de cohérence tu devrais renoncer à ton épithète de libertarien à go-go!!! Comment peux-tu être d’accord avec l’accroissement de la puissance de l’État Chinois et plaider pour le dégraissage et la privatisation partielle des États Québécois et Canadiens?

    Mais tu n’es pas à une incohérence près…

    Parle-moi donc plutôt des effets pervers que pourraient avoir la nationalisation des ressources canadiennes par la Chine communiste sur l’économie des USA, toi qui m’as toujours accusé d’anti-américanisme et de soumission aux Communistes?

    Oh j’oubliais. Tu pourras pas m’en parler, compte tenu de la décision que j’ai prise à ton égard et dont les détails apparaîtront à 7h04 sous le billet Noëlla Champagne…

  2. L’important est la maximisation de la richesse des actionnaires dans ce cas ci

  3. À Rachide

    L’important est la maximisation de la richesse des actionnaires dans ce cas ci

    La maximisation de leur richesse collective, c’est ce qui compte… du strict point de vue des actionnaires. Et si j’avais été membre du CA, j’aurais probablement recommandé aux actionnaires d’accepter le take-over.

    Mais voilà, compte tenu des règles déjà mises en place par un gouvernement précédent – règles avec lesquelles j’étais plus ou moins d’accord quand elles avaient été adoptées – Harper PEUT intervenir et bloquer la vente si, après analyse, elle n’est pas à l’avantage du Canada as a whole.

    La vente de Potash Corp à l’anglo-australienne BHP Billiton a été bloquée par ce même gouvernement, et ce, même si ce véto n’était pas à l’avantage des actionnaires. Était-il vraiment à l’avantage du Canada? BHP n’est pas une entreprise hostile. BHP n’est pas en concurrence du Canada. BHP est en marge des nations en général et du Canada en particulier.

    On ne peut pas en dire autant de la China National Offshore Oil Company (CNOOC) – une entreprise d’État qui fait des acquisitions au seul bénéfice des intérêts stratégiques de la Chine.

    Et quels sont ces intérêts stratégiques? Poser la question, c’est y répondre: ils ont soif de pétrole, et sans ce pétrole, la croissance industrielle (et militaire) de la Chine est freinée.

    La Chine se prépare à devenir le premier pôle économique (c’est presque fait) et un concurrent de l’Occident sur le plan géo-politique. La Chine a besoin de « notre » pétrole sale pour accroître sa propre richesse, et elle a besoin d’accroître sa richesse pour accroître son influence politique et économique dans les pays émergents et les nations encore sous-développées. L’Afrique, notamment, dont elle a déjà commencé à siphonner les ressources à son seul profit. Tout en accentuant la pauvreté partout où elle passe: ce sont pas des Africains qui la construisent, cette nouvelle Afrique. Non, ce sont des ouvriers Chinois.

    Vous démontrez malheureusement, Ben Giddoun, un esprit unidimensionnel. Adorez votre dieu Dollah Ramah.
    De mon côté, je préfère le pragmatisme au dogmatisme auquel vous vous abreuvez.

  4. Quand on a pour dieu Dollah Ramah, on ne peut pas s’appeler autrement que Giddoun. 😉

    Les Chinois doivent également maintenir leur taux de croissance pour satisfaire leur énorme population et éviter les troubles et les remises en question du régime. Pour le reste, il me semble que le comportement chinois en Afrique par exemple, n’est pas trop différent de celui des compagnies occidentales. Et les résultats pour les pays producteurs sont mitigés de la même façon avec quelques bonnes retombés ici et là, mais également de l’exploitation cynique, comme pour les occidentaux…

    Dans l’article La Chine-Afrique du pétrole
    http://mecanoblog.wordpress.com/2011/01/04/%C2%AB-zou-chuqu-%C2%BB-la-chine-et-le-petrole/

    « En Angola, qui est en train de supplanter l’Arabie Saoudite comme premier fournisseur pétrolier, la Chine s’est implantée en 2004 par la concession de prêts destinés à la construction de routes, d’hôpitaux, de ponts, de réseaux de fibres optiques. »

    « Certains Africains estiment que l’influence chinoise apporte des avantages qui n’étaient pas présents avec les compagnies occidentales, mais d’autres soulignent que ces investissements n’entraînent pas de retombées sur place, et qu’ils portent atteinte à l’environnement. »
    http://mecanoblog.wordpress.com/2011/01/04/%C2%AB-zou-chuqu-%C2%BB-la-chine-et-le-petrole/

    Pour l’instant le bilan des Américains dans les pays du tiers-monde où ils se sont approvisionnés en pétrole est incomparablement plus lourd que celui des Chinois, et je ne pense pas que ces derniers l’égaleront un jour. Ceci dit, je n’aimerais pas particulièrement les voir prendre le contrôle sur notre pétrole qui deviendrait leur pétrole juste à eux autres! 👿

    J’ai l’impression que le jour n’est pas loin où le Québec va s’y mettre lui aussi avec une demande mondiale de plus en plus forte, et des finances provinciales toujours précaires. C’est une question de temps, qu’en pensez-vous Papitibi? Un autre dossier qui va nous montrer le niveau de compétence de nos dirigeants, comme le plan Nord et ce qu’il en adviendra.

    « Suivant les plus récentes estimations du ministère des Ressources naturelles du Québec, le gisement renfermerait l’équivalent de 2 milliards de barils de pétrole. Basés sur un prix du baril de 100 $, un taux de récupération de la ressource à 50 % et le régime de redevances actuel, les calculs du gouvernement affirment que l’exploitation du gisement permettrait à la province de récupérer 9 milliards de dollars au total. Évidemment, les chiffres varient d’une étude à l’autre et d’un expert à l’autre puisqu’ils sont basés sur des approximations. Or, il est important de noter que le régime de redevances pourrait être bonifié par la participation d’Hydro-Québec au projet. En 2003, la société d’État a acheté à Corridor Resources, pour la somme de 500 000 dollars, une option qui lui permettrait de participer à des forages. Ainsi, Hydro-Québec pourrait partager 25 % à 50 % du coût des travaux d’exploration du côté québécois et, en cas de découverte d’un gisement, toucher un intérêt minimum net de 18,75 %. »
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gisement_Old_Harry

  5. La Chine (et encore éloignée, l’*Inde*, mais ca viens.,.. des fois, les deux pays marchent ensemble..) est un pays aussi néocolonialiste.

    Ajouter les grands pays pétroliers musulmans pour le marché de la terre et de la production de nourriture…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s