20 commentaires sur “Des maux, des mots pour les dire…

  1. Mes pensées sont avec papitibi, toute la famille et les amis. Courage et force pour affronter la vie qui ne sera jamais plus comme elle était.

  2. Heureux de vous relire Papi…

    Toujours aussi triste devant cette tragédie par contre.

    À vous et à votre garde rapprochée je souhaite amour, force et courage.

  3. @ papitibi , Monsieur Papitibi , mes sympaties à vous et votre famille. Pour moi la mort fait parti du destin ou de la fin d’une vie bien renpli. J’ai eu ma part l’an derrnier et comme dit BAREFOUTLUC , la vie n’est plus pareil( la mort m’a enlevé mon bras droit ) mais je continue il y a les autres de la Famille.

    Monsieur Papitibi , vous , vous avez la 117 , et moi j’ai le Craig Road de Tingwick. Tout ce que je puis dire , c’est qu’il y a des millions sinon des milliards de dépensé dans les routes de Campagnes , absolument pour rien , mais pour le prouver faut que je puisse m’adresser à la DG au conseil.

    Mon avocat , je le rencontre début semaine et s’il n’a pas la poche attaché par son serment des HYPOCRYTES , on devrait pouvoir procéder pour le Craig Road mercredi si je ne suis pas en prison.
    J’aimerais pouvoir demander à la DG : comment il se fait que à Tingwick on excave à nouveau des chemins refait à neuf et ce à deux reprises au centre de l’UNIVERS qui ne m’appartient plus ?

    Monsieur Papitibi , il est important que vous soyez là tant que ce seras possible pour vous.

    Bonne après-midi ,
    Jean-Marie De Serre.

  4. Cher Papitibi. Je comprends maintenant avec consternation pourquoi je ne recevais plus votre billet. Quelle épreuve!

    J’ai perdu mon fils le 13 novembre, il s’est enlevé la vie, ou la mort, puisque la schizophrénie est la mort de l’esprit. Il était âgé de 29 ans. Dévasté, ce mot trop doux pour exprimer notre désarroi, et qui pourtant dit tout, comme un champ de vie dévasté par la tempête! Et dans lequel tout repoussera un jour, racines, tiges et feuilles, et la sève et la bonté de vivre. Et j’en veux au temps qui apaise le tourment sans jamais faire oublier, et à la fois je lui en suis reconnaissant car il faut bien continuer à aimer ceux qui restent. Et heureusement, il y a l’action, en écriture ou autrement, qui permet de porter le flambeau comme vous le dites en vos mots, l’action qui reste, je le crois, le seul remède à nos désespoirs.

    Merci d’être encore là, cher Papitibi, je vous suis sincèrement reconnaissant de demeurer, de continuer, pour vous-même et vos proches et pour ceux et celles que votre blogue rejoint.

    Sans l’intimité propre à l’amitié entre deux personnes qui se connaîtraient de proche et depuis longtemps, je vous envoie néanmoins du fond du coeur toute la sympathie que peuvent partager deux parents endeuillés.

    Me permettez-vous d’ajouter cet extrait de l’hommage que j’ai rendu à la mémoire de mon fils? Peut-être est-ce un peu indécent, considérant votre prope douleur à vous et vos proches (si c’est le cas, je vous prie de m’en excuser et d’éliminer ce passage de ma lettre), mais peut-être aussi y puiserez-vous quelque réconfort:

    Robert Duchesne

    …….J’aimerais vous citer une parole de l’auteure Judith Cowan:

    « Il y a parmi nous des êtres dont le passage sur terre est si plein et si parfait qu’il doit être le dernier. La réincarnation ne leur servirait de rien. Lorsque la lumière les avalera, ils se fondront en une extase désincarnée et se joindront aux immortels. »

    Je crois que la perfection ne s’atteint pas que par la sagesse, mais aussi hélas! par la souffrance, et parfois les deux. Quand Aubier était un petit garçon, je l’appelais souvent Aubier le Magnifique. Il était vraiment magnifique. C’était un garçon enjoué et rigolo qui jouait beaucoup de tours. Il était né pour la joie de vivre. Les circonstances malheureuses de sa vie et le déroulement de sa maladie l’ont beaucoup éprouvé, mais je l’ai toujours admiré pour l’immense noblesse de son cœur envers autrui, même lorsque lui-même souffrait. Aubier était un cœur noble et bon qui aurait préféré se faire du mal à lui-même plutôt qu’à autrui.

    Aubier n’appartenait à personne. Il l’a montré d’une façon terriblement dramatique et douloureuse, à la mesure de sa détresse. Tout ce qui nous appartient à nous, c’est notre douleur et ce que nous en faisons. Et même si son geste et son décès nous terrassent de tristesse et de désarroi (pour ma part je sais que je porterai cette douleur dans mon cœur jusqu’à mon dernier souffle), je me réjouis pour lui, parce que ma seule consolation, c’est la conviction absolue qu’il baigne maintenant dans l’amour infini, dans la liberté infinie, dans le pardon infini. Pendant que nous, nous baignons encore dans la mare de nos rancoeurs, de nos amertumes, de nos haines et de nos lâchetés, aussi dérisoires que pathétiques, lui baigne enfin dans un océan d’amour, de liberté et de pardon infinis.

    Puisses-tu être en paix infiniment, mon beau garçon, et peut-être avec ton aide parviendrons-nous à nous élever à ton niveau de noblesse et de bonté!

    Ton papa qui t’aime avec toute la tendresse de son cœur et qui n’a jamais cessé de t’aimer malgré toutes ses faiblesses et ses terribles erreurs. Pour moi, tu étais et tu seras toujours Aubier le Magnifique.

  5. Merci de confirmer ton identité, Pierre!!! Et mes condoléances encore une fois!!!

    En passant, si je peux me permettre cette question: pourquoi on ne t’a jamais vu dans les médias avec tes fils et ton ex??? Pourquoi les avoir laissé se démerder avec ça touts seuls???


    RÉPONSE DE PAPI: Pourquoi les avoir laissés se démerder? Tu me poses vraiment la question? Ah oui, j’oubliais; t’as 24 ans et ta capacité de réfléchir n’a pas encore atteint son « peak ». Non, JE ne les ai pas laissés se démerder. Les grands médias nationaux n’avaient tout simplement aucun moyen de me rejoindre, moi. Et si tu avais fait un tout petit effort de réflexion, tu aurais compris pourquoi les autres adultes de la famille ont cru opportun de me tenir à l’écart des journalistes et de toute autre forme de tensions extérieures. Oui, des journalistes ont cherché à me contacter, mais mes enfants ont préféré attendre que la poussière soit retombée avant de m’en informer.

    T’en fais pas, par ailleurs. Quand j’aurai décidé de parler – le cas échéant – je saurai bien trouver un ou des micros. Et je parlerai, à froid.

  6. J’avais hate de vous relire…un billet sur cette tragédie…sur la météo…sur le Canadien….n’importe quoi….pas pour mon bonheur mais plutot pour savoir que malgré tout vous allez mieux

    J’espère de ne pas avoir ete maladroit….je sais rarement quoi dire dans ces circonstances

  7. Je reprends ce que Stéphane a écrit: Heureux de vous relire Papitibi puisque c’est un signe que vous allez mieux.

  8. Pour information.

    Le site qui hébergeait papitibidémasqué vient de fermer ce blogue en raison du non respect des conditions d’utilisation. Aùx dernières nouvelles, Respectable (qui est très loin de ce qualificatif) offrait de l’argent à ceux qui pourraient lui permettre d’identifier cameleon et lizzie.

    Par PAPI: Je ne suis pour rien dans cette fermeture; j’ai eu, en janvier, autre chose à faire que de ramasser les ordures ou de botter le cul du criminel psychopathe qui a monté cette campagne de diffamation et qui cherchait de toute évidence à faire d’autres victimes parmi ses adversaires idéologiques. Merci à ceux et celles qui ont cru opportun de dénoncer ces abus d’une bassesse rarement atteinte.


    Respectable et Honorable (lui non plus n’a rien du qualificatif) ont essayé de publiciser ce blog diffamatoire sur cyberpresse tout le mois de janvier. Les messages étaient vite enlevés par la modération.

    Par PAPI: Je n’ai guère fréquenté LaPresse.ca en janvier. Juste assez, cependant, pour constater que l’un des blogueurs-veudhaîtes de la boite demeure lui-même une ordure.


    Aprèes avoir vu le traitement que respectable a fait de votre douleur et avoir vu Dr baignoire tenter de populariser ce traitement, c’est certain, ces deux types sont des ordures. Il y a JLP qui a fréquenté l’endroit mais il est demeuré décent de ce que j’ai pu lire.

    Respectable y a fait la promotion de tatagoniste aussi. Alors, par association, et comme il est toujors le bienvenu sur ce blogue, je crois que tatagoniste doit être considéré comme de la merde aussi. Sur cyberpresse, il est banni de Hétu, je crois, mais très présent chez Gilbert Lavoie. Chez tatagoniste, il a même proposé sérieusement de fermer la gaspésie, appuyé par le tatagoniste en chef. Je me demande bien mes ti-counes comment ont fait ça fermer une région. Et si c’était votre grande geule qui se fermait de tamps en remps.

    Finalement, je voudrais mettre en garde les gens. Ne laissez aucun message sur des sites ayant un lien avec respectable, honorable ou même antagoniste. Vos informations personnelles et confidentielles pourraient être utilisés contre vous. Ceux-ci (honorable et respectable) sont des canailles. Ils sont du type dont une société pourrait bien se passer.

  9. @ Robert Duchesne 14h22

    Merci pour ce témoignage touchant.

    Toute disparition soudaine et inattendue crée chez les survivants – et à plus forte raison les père et mère – une blessure profonde dont on ne guérit jamais tout à fait. Je vous offre donc à mon tour des condoléances d’autant plus sincères que le feu de mes propres larmes est toujours présent.

    À quelques jours d’intervalle, en 1991, deux de mes amis ont perdu un fils, par suicide; l’un avait 14 ans et l’autre, 23. Pères et mères dévastés, bien sûr; les survivants se sentent toujours un peu responsables de ces choix, quoique, dans le cas de votre fils, ce sentiment doit être balayé. N’empêche que… Deux de mes anciens clients ont choisi le suicide; j’avais négocié la pension alimentaire de l’un d’entre eux moins d’une semaine plus tôt, et ce, à son plus grand avantage, compte tenu de ses revenus particulièrement élevés. Sauf que le gars en a viré toute une au cours du week-end qui a suivi, il s’était pété des cartoons et s’était imaginé que moi, son avocat, je couchais avec sa femme!

    C’est elle qui était venue m’en informer le lundi matin; il avait laissé une note à cet effet.

    Dommage qu’il n’ait pas su trouver autre chose pour soulager son désespoir; l’alcool n’est jamais de très bon conseil.

    Deux fois, des membres de ma famille avaient perdu un fils, dont l’un n’avait que 8 mois; il m’est depuis impossible d’entendre « Prendre un enfant » (Yves Duteil) sans me remémorer les funérailles du petit Louis-Philippe il y a 30 ans. Une amie à moi, une amie de très longue date (40 ans!), a perdu sa fille le soir de sa graduation, alors qu’elle se rendait au bal. Le fils de 14 ans d’un vieux chum s’était tiré accidentellement une balle dans la tête en manipulant une arme à feu. Un ami d’enfance était décédé à 8 ou 9 ans, des suites d’un accident subi alors qu’il traversait la rue en face de chez moi. Je n’avais pas vu l’accident, mais j’avais vu R.M. gisant sur la chaussée dans une mare de sang. Dur, dur…

    Je me suis toujours demandé comment un père ou une mère peut réagir; aujourd’hui, je sais.

  10. @letight

    Les deux énergumènes dont vous parlez sont comme la cause première qu’ils défendent: Plus on apprend à les connaître, plus on a envie de leur botter le derrière.

  11. @ le chanouène

    Va donc chier, kâlisse de Shimou! Le chauffeur de la camionnette, à qui on a parlé depuis l’accident, confirme que le conducteur de la Ford Taurus était coincé derrière un VUS qui lui voilait la vue; il s’est tassé légèrement vers la gauche, juste assez pour apercevoir la camionnette en sens inverse. Il a alors repris sa voie, et c’est pendant qu’il était dans sa voie qu’il a dérapé. Et, BTW, le dépassement était autorisé à cet endroit…

    C’est ça l’histoire. Quand on sait rien, on farme sa crisse de gueule – surtout quand elle est pleine de marde.
    De kossé ke t’en pense, chacal?

  12. @ Letight

    Indeed. C’est une vie d’ange que devrait vivre le chanouène. Pas une vidange de ses déjections anales…

  13. Quel beau rapace ce chanouène!

    Ça sent le déchet piqué au vif par les écrits de papitibi. Il faut vraiment pas avoir d’estime de soi pour s’abaisser à ce genre de comportement!

  14. Le chanoine: un troll qui est une merde à face humaine. On en rencontre sur tous les forums comme dans la vie: ça se nourrit de l’énergie des autres. Ça vit dans le bas-fond des bécosses et ça en sort de temps à autre pour déverser leur trop-plein et sucer la vie d’autrui. R. D.

  15. Papitibi,

    J’ai compris dans le courant du mois de janvier que vous étiez endeuillé lorsque j’ai remarqué l’illustration tout en haut de cette page et son court texte. J’entrevois votre douleur avec la circonspection que les circonstances inspirent.

    Veuillez agréer, cher homme de coeur et authentique défenseur de la veuve et l’orphelin, mes condoléances les plus sincères. Puisse votre douleur se transmuter graduellement, le temps aidant, en cette sérénité qui jaillit de la sollicitude, celle que l’on reçoit et celle que l’on offre aux autres et à soi-même. Celle qui nous prédispose à la justice et au combat nécessaire pour la faire triompher. Celle que vous connaissez pour en être intensément animé. Celle que même votre fougue, pour qui sait regarder, ne saurait le moindrement occulter.

    Mes condoléances également à vos proches, eux aussi, si durement éprouvés.

    Au plaisir de lire vos réflexions et textes pédagogiques si éclairants et si admirablement énoncés.

  16. @ InfoPhile

    Merci, pour ces bons mots.

    J’ai inséré cet entête tout de noir et de rose fushia tard le 11 janvier; le 12, c’étaient l’exposition des cendres et les funérailles, et je tenais à le souligner discrètement.

    Nous avions invité les gens à porter au salon funéraire soit du rose, soit un accessoire rose, et la consigne a été largement suivie; le conjoint de mon ex, mes deux fils et moi portions tous le même complet, la même chemise… et la même cravate fushia. À vrai dire, nous étions quelques douzaines à porter la même cravate. Le salon était bondé et tous ces tons de rose au milieu du noir, ça faisait plutôt surréaliste. Mais en même temps, ça faisait tellement « Stéphanie« , tout ça!

    Tout aussi surréaliste, la page Facebook de Stéphanie; pendant plusieurs jours, la quasi-totalité des commentateurs avait adopté le carré rose. Une explosion de carrés roses; mes enfants ont toujours su faire preuve d’entregent et d’empathie, ils ont tous développé des réseaux tissés serrés, et ma foi, cela a été confirmé au salon. L’affluence a malgré tout largement dépassé nos prévisions et nous avons été pris de court. Et c’était sans compter tous ces visiteurs que la famille de mon gendre avait attirés.

    Ma Stef avait adopté le rose fushia. Et le personnage de Betty Boop. Ce n’est évidemment pas un hasard si elle avait baptisé sa fille Émy-Rose. Et la petite Émy, elle, tripait bien sûr sur les princesses, mais aussi sur le personnage de Hello Kitty.

    Le plus difficile, pour moi, c’est de ne pas entendre sonner le téléphone à 8h20-8h25; Stéphanie m’appelait tous les matins, à la même heure. Et souvent, la petite s’emparait du combiné pour me piquer une jase à laquelle je ne comprenais pas vraiment tout; j’entendais alors le rire de sa maman, derrière, elle qui devait imaginer mes yeux en points d’interrogation devant le discours plein d’intonations et de hochements de tête de sa fille!

    Le silence résonne désormais douloureusement, à cette heure-là.

    Heureusement, j’ai hérité de quelques paires de lunettes roses qui appartenaient à Émy-Rose. Elle en avait au moins quinze! Roses, de par la monture; elle aimait poser.

    Vingt-neuf ans pour l’une, vingt-neuf mois pour l’autre. Quel gâchis… Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de l’une de ses cousines; à vrai dire, c’est déjà un quatrième jour d’anniversaire dans la famille, depuis la date de l’accident. À force d’accumuler les baumes, sans doute finira-t-on par occulter la douleur…

  17. Je vois que je suis très en retard mais je vous offre mes plus sincères condoléances, je ne sais que dire d’autre, désolé.

    ————————————-

    letight, 3 février 2013 à 08:37

    Plus je lis ce site de ce déchet de la société, plus j’ai envie de sortir le chéquier et de me payer un bon hacker de mes connaissances…


    Par Papi:

    Merci. Je viens de trouver ce commentaire dans les indésirables du 12 février. Désolé pour le retard…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s