16 commentaires sur “Le PLQ, vecteur de la violence et de l’anarchie? Oh, Boy!

  1. Ce que j’en pense , Pierre Lapointe a fait un énorme coup de publicité tout comme les Libéraux.
    Sinon ,annexce : lettre ouverte Pierre Lapointe , il n’aurait pas dit relation étrange avec le PLQ.
    Ni chers Libéraux ,
    amis Libéraux ,
    amis politiciens ,
    je me demande , est-ce lui qui a écrit cette lettre.

    Il parle d’artiste Québécois et d’intégrité , je dois lui dire de ne surtout pas mêlé les artistes à l’intégrité. Exemple no 1 au Québec = > Guy a Lepage et celui qui lui dit( Ducharme) , comment faire le  »TWITT>>.
    Jean-Marie De Serre.

  2. À mon avis, dans le contexte politique québécois actuel, Lapointe n’avait d’autre choix que de protester. Plusieurs citoyens auraient pu (ou ont pu) associer son nom et ses opinions à l’idéologie libérale. En termes vulgaires, je dirais que lorsqu’on chie sur le nez de quelqu’un, on ne peut faire ensuite semblant que rien n’est arrivé. Or, n’est-ce pas ce que les libéraux ont fait: après avoir traîné les porteurs de carré rouge dans la boue, dont Lapointe, ils utiliseraient tout bonnement une de ses chansons au cours d’un ralliement de leur parti, comme si rien n’était. C’est merdouilleux.

    Maintenant, retournons la situation à l’envers. Supposons un évènement pour lequel le liberal party aurait fait jouer plein de musique en mettant de côté toute oeuvre pondue par un artiste anti-libéral, ne crierait-on pas au chauvinisme et au parti-pris, voire à la discrimination!

    Personnellement, je crois plutôt qu’un programmeur musical un peu ignare ou inattentif a fait jouer Lapointe par inadvertance et que, sinon, il l’aurait relégué aux oubliettes. Mais alors, serais-je donc assez naïf pour croire que les libéraux-conservateurs font quoi que ce soit par inadvertance: les arrivistes carriéristes opportunistes ne font pas d’erreurs, ils ne font que des coups fourrés.

  3. D’abord, l’appropriation à des fins partisanes d’une chanson, sans l’autorisation PRÉALABLE de l’auteur, relève au mieux d’une méconnaissance du droit d’auteur et au pire du mépris de ce dernier. Bref, pareille façon de faire trahit un manque total de considération pour tout ce qui touche à la propriété intellectuelle… et n’honore certainement pas celui ou celle qui s’en rends coupable…

    J’veux dire, çé pas comme si il y avait pas assez d’avocats présents lors de pareil rassemblement, pour qu’au moins l’un deux, n’empêche une telle chose, non???

    Pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

  4. Je n’étais pas à l’écoute quand ils ont utilisés la chanson de Lapointe, par contre je l’étais lorsqu’ils l’ont fait avec « Dégénération » du groupe Mes Aïeux. Ma réaction fut: « Tab… ils ont pas demandé la permission du groupe pour diffuser la chanson au congrès c’est certain! Si ils l’apprennent ils vont être en beau fusil! »

  5. @ Barefootluc

    Même chose pour moi; j’avais entendu Dégénérescence, mais pas la toune de Lapointe. Si le texte de Lapointe est politiquement neutre, les paroles de Dégénérescence sont particulièrement chargées. Un appel aux tripes! Alors Mes Aïeux, bien, bien plus que Pierre Lapointe, aurait raison d’invoquer que leur discours politique a été détourné au profit du PLQ.

    La Presse avait tenté de rejoindre les membres de Mes Aïeux, sans succès, quand ils ont vu la réaction de Pierre Lapointe.

    Cela dit, l’auditorium de Verdun est abonné à la SOCAN et quand ils diffusent une toune, c’est comptabilisé et les redevances sont envoyées à la SOCAN, qui les redistribue. Peut-être le PLQ avait-il loué l’auditorium tout inclus, incluant la sonorisation et l’ambiance musicale? Je sais pas. Mais c’était pas très brillant de jouer plus de 90% de musique anglo-américaine pendant le congrès d’un parti politique au Québec.

    Il y a quelqu’un, au PLQ, qui a pas fait son job! Et un des aspects de ce job, à mon avis, c’était de s’assurer de diffuser surtout du Québécois, et de s’assurer que les artistes diffusés seraient d’accord pour être diffusés pendant un congrès politique et surtout, pendant un congrès libéral.

  6. « les arrivistes carriéristes opportunistes ne font pas d’erreurs, ils ne font que des coups fourrés. »

    « J’veux dire, çé pas comme si il y avait pas assez d’avocats présents lors de pareil rassemblement, pour qu’au moins l’un deux, n’empêche une telle chose, non??? »

    « Ma réaction fut: « Tab… ils ont pas demandé la permission du groupe pour diffuser la chanson au congrès c’est certain! »

    Pis!

    Ça a chauffé le poêle les troupes et gagnés des votes chez les citoyens.

    Te toute façon sté les maudits zartisses, les grateux de guitare, ne votent pas pour eux. Pis y ont pas d’argent pour poursuivre.

    Fa que, cé pas ben grave.

  7. ‘Ne pas (toujours) attribuer à la malice ce qui peut être en fais de la stupidité’ (ou les deux..)

  8. Comme le souligne Fem_progress, le fait que Pierre Lapointe ait chanté devant des dirigeants au Sommet de la Francophonie n’a aucun rapport avec le contexte dans lequel sa chanson à été jouée au congrès (les libéraux déforment les faits – en effet).

    Lorsqu’acculés au pied du mur, ils se transfoment en vipères et viennent mordre par derrière. C’est comme ça que je les perçoit. Incapable de reconnaitre qu’ils peuvent se tromper et simplement s’excuser par la suite.

    Juste une question comme ça (parce que je ne me rappelle pas) Est-ce que la Ministre St-Pierre s’était excusé de son amalgame Artistes/Étudiants/Terroristes à l’époque?

  9. @ Blink + fem_progress

    «Pierre Lapointe oublie-t-il qu’il a déjà donné un concert à Québec invité par le PM Jean Charest?» – Marguerite blais [2e hyperlien de fem_progress] ,

    Vous avez entièrement raison de le souligner: le fait que Pierre Lapointe ait pu donner une prestation à l’invitation du Frisé en 2008 n’est vraiment pas pertinent. Jusqu’à ce jour, je trouvais Marguerite Blais plutôt sympa – quoique plutôt mièvre – et la principale qualité que je lui trouvais, c’était de ne pas se comporter trop ostensiblement en politicienne. Elle montrait de l’empathie et ça avait l’air sincère.

    Mais ce commentaire cité plus haut, là, là, ça fait mesquin au cube! De la petite politique politicienne de merde.

    @ Blink

    La ministre St-Pierre s’était-elle excusé?
    Oui et non.

    Le Devoir du 14 juin 2012 rapportait: http://www.ledevoir.com/politique/quebec/352446/st-pierre-s-excuse-aupres-des-artistes

    « Si des artistes, des créateurs ou qui que ce soit se sentent blessés par les propos qui ont été rapportés, bien, je m’en excuse. […] Ce que je dis à tous ceux et celles qui veulent que le carré rouge représente autre chose que la violence, bien, dites-le. Dites-le que vous ne faites pas la promotion de la violence et de l’intimidation », les a-t-elle exhortés.»

    Le Devoir rappelait en même temps que Christine St-Pierre avait refusé de s’excuser, le 12 juin.

    En ce qui me concerne, ces « excuses » citées plus haut ne sont PAS des excuses. Elle dit regretter que des gens aient pu se sentir blessées, mais elle ne retire pas son amalgame. Pire, ajoute-t-elle, si les artisssss ne veulent pas continuer à être associés à la violence des casseurs, ils n’ont qu’à s’en dissocier.

    Je regrette, mais c’était pas aux artisssss accusés qu’il appartenait de se disculper; c’est à l’accusatrice St-Pierre qu’il appartenait de prouver ce qu’elle avançait.

    Pour tout dire, les « excuses » de la St-Pierre constituaient plutôt des insultes additionnelles.

  10. Merci de la réponse Papi.

    Je vais dire comme vous, « regretter que des gens aient pu se sentir blessées » ce n’est pas reconnaître qu’on a mis tout le monde dans le même panier et qu’on s’en excuse.

    Au fond, tout ce que voulait la ministre St-Pierre, c’était de marteler un message (sans doute concocté par une firme de relations publiques) et de l’enfoncer de force dans la gorge des gens… Carré Rouge = Violence.

    Parce lorsqu’elle déclare « je dis à tous ceux et celles qui veulent que le carré rouge représente autre chose que la violence, bien, dites-le », c’était trop tard, les libéraux et les médias avaient déjà détourné le sens de ce symbole.

    Pire, « … que le carré rouge représente autre chose que de la violence » laisse croire qu’il s’agit de sa signification originale du symbole. Comme si le mouvement étudiant avait adopté un symbole violent au moment de faire la grève. Foutaise!

    Je ne sais pas si je m’explique bien. Ça me fait encore « suer » quand j’y pense… un an plus tard.

    « Pour tout dire, les « excuses » de la St-Pierre constituaient plutôt des insultes additionnelles. »

    En effet. Je suis heureux que Pierre Lapointe ait une bonne mémoire.

  11. fem_progress a dit :
    Ce qui ne rend pas la violation du droit d’auteur plus acceptable.
    ——————————————-

     » Il faut savoir que certaines salles, comme l’Auditorium de Verdun, où avait lieu le congrès libéral, détiennent une licence de la SOCAN leur permettant de diffuser les chansons d’artistes canadiens, à condition de leur verser une redevance.

    Tout est question de contexte. Le PLQ avait le droit, stricto sensu, d’utiliser Je reviendrai pour faire patienter ses troupes, même sans demander l’autorisation à son auteur. »
    – Marc Cassivi, La Presse

    Il n’y a eu aucune violation du droit d’auteur d’aucune sorte.

  12. @ Christian

    Je suis d’accord sur le fait qu’il n’y a pas eu violation du droit d’auteur.

    Et pour ma part, j’ai déjà exprimé un doute sur le fait que c’est le PLQ qui a fait le choix de la musique. C’est peut-être le locateur de la salle, d’autant plus que c’est le locateur qui est abonné à la SOCAN et qui s’occupe des redevances aux auteurs via la SOCAN.

    Cela dit… que plus de 90% de la musique de remplissage sonore ait été de la musique anglophone, c’est inacceptable. Si l’inverse s’était produit au congrès à la chefferie du Parti Libéral de l’Ontario, ça aurait soulevé tout un tollé! Là-dessus, le PLQ aurait du s’assurer d’un choix plus approprié.

    Et après que la ministre libérale de la culture eut ainsi vargé sur les artistes en juin 2012, ce que je dis, moi, c’est que de diffuser des tounes de ceux que la St-Pierre avait associés à la violence et à l’anarchie, ça n’a peut-être rien d’illégal – comme le souligne Marc Cassivi.

    Mais c’est indécent.

    Bref, je pense encore que les responsables de la sonorisation lors du congrès auraient dû demander l’autorisation. Question, justement, de ne pas soulever ce genre de polémique.

    Cela dit, comme je l’ai entendu quelque part, un artiste ne peut pas choisir ceux qui feront partie de ses fans et même simplement de son auditoire…

  13. Bref, je pense encore que les responsables de la sonorisation lors du congrès auraient dû demander l’autorisation
    ———————————————

    Même sur ça je ne suis pas d’accord. Si on fait jouer 25 chansons de différents chanteurs, on ne commencera pas à courir après 25 autorisations quand même. Surtout s’ils y viennent de 3-4 pays différents. Merde ça ne finirait plus de courir à droite et à gauche !

    Seul le gros bon sens aurait dû s’appliquer ici. Les libéraux ont critiqués les « carrés rouges » alors la moindre des choses c’est de ne pas utiliser leur matériel quand même !

  14. « alors la moindre des choses c’est de ne pas utiliser leur matériel quand même ! »

    C’est ce que je pense aussi.

    Pourquoi ils n’ont pas mis du Loco Locass à la place. C’est quoi déjà le titre de la chanson… 🙂

  15. C’est drôle, j’ai comme l’impression qu’il doit avoir une date de prescription sur ce genre de poursuite.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s