19 commentaires sur “Lac-Mégantic: les racines de l’apocalypse…

  1. Se pourrait-il – je pose la question sans pour autant détenir la réponse – que quelqu’un ait jugé bon de détacher les locomotives du reste du convoi, à Nantes, en raison d’un risque d’incendie et de la présence de millions de litres de matière inflammable?
    [ papitibi ]

    Hypothèse que l’on peut rejeter suite aux commentaires du BST.

    Pendant ce temps, l’enquête du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) se met en marche. Neuf enquêteurs ont été attitrés au dossier. Ces derniers ont réussi à récupérer l’enregistreur de paramètres, la fameuse « boîte noire », puisque la locomotive a poursuivi son chemin sans dérailler et se trouve hors du périmètre de sécurité. Ils ont aussi récupéré l’unité de détection de freinage montée su le dernier wagon, qui est une deuxième source d’information sur le freinage et la vitesse.
    [ Radio-Cadenas ]

    http://www.radio-canada.ca/regions/estrie/2013/07/07/007-hypothese-accident-megantic.shtml

  2. Ah Irving Oil (IO), un bel exemple de citoyen corporatif et de l’hérésie de « la main invisible »… Voir le « Irving Whale » pour en apprendre davantage sur l’imputabilité de la IO.

    Ironiquement, ces citoyens corporatifs, par leur incurie, sont leur propre pire ennemi…

    Les minières et les pétrolières sont pitoyables en matière d’imputabilité: Exxon, Irving, Shell, Suncor et tutti quanti… C’est à pleurer et à hurler de rage.

    Les institutions, les gouvernements vont devoir faire en sorte de prévenir et TOUT faire pour éviter que pareille tragédie ne se reproduise sur notre territoire.

    Protéger les citoyens, protéger le territoire c’est leur devoir et leur rôle.

    Toutes mes sympathies aux gens de Lac-Mégantic.

  3. J’ai trouvé pas mal déplacé ce qu’a dit le porte-parole de MMA quand il a affirmé que c’était sûrement un acte de sabotage. Avec ce qui s’est passé avec la locomotive à Nantes, c’était clair que le trouble avait sa source dans les manœuvres qui ont été faites à ce moment-là. Semble-t-il que quelqu’un aurait éteint le moteur de l’engin, ce qui a relâché la pression des freins à air.

    Je ne voudrais pas être dans les souliers de celui qui a pris cette décision.

  4. @ Spritzer 8:29

    Que le perroquet de MMA ait parlé de sabotage, dans une certaine mesure c’est un geste de lâcheté. J’aurais préféré qu’il fasse des excuses mais je n’oublie pas mon passé de « litigator » et de défenseur de la veuve (noire) et de l’assureur…

    À titre de spécialiste du droit des assurances et de la responsabilité civile, ce que je puis dire ici, c’est que les avocats de l’entreprise – s’ils ont été consultés – lui ont fortement recommandé d’éviter tout commentaire susceptible d’être interprété comme une reconnaissance de responsabilité. Or le simple fait de présenter des excuses, c’est risqué. De même, toutes ces déclarations attribuées à la compagnie en tout début de crise, c’était pas brillant… du moins, pour un avocat! Vaut mieux jeter le blâme sur un tiers – un écolo-terroriste ferait l’affaire!

    Dans le cadre de sa campagne de séduction des Canadiens et dans le but de les inciter à une acceptation plus universelle du transport par pipeline vers l’Arctique ou vers la côte britanno-colombienne, le gouvernement Harper s’empresse de vanter sa réglementation des tankers pétroliers qui vont quérir ce pétrole pour l’amener en Chine.

    Or si les doubles coques sont nécessaires sur mer, faudrait songer à les rendre obligatoires sur rail!

    Oh, j’oubliais… la cohérence, c’est pas la principale qualité des Conservateurs!

    Me semble avoir entendu ce matin au Réseau de l’information que depuis 5 ans le transport de produits pétroliers par train avait augmenté de 28000% (vingt-huit mille!) depuis 5 ans. On parle ici d’un produit qui gagnerait à être transporté par pipeline mais multiplier la capacité des pipelines par 100 ne réglera pas le problème: il va falloir transporter par train des produits chimiques inflammables, explosifs et/ou toxiques.

    Ce qui me fait suer, c’est que malgré cette augmentation exponentielle du danger d’explosion, ce crisse de gouvernement conservateur a persisté dans son crédo d’État minimaliste et non interventionniste.

    Harper ne s’est pas avancé à parler d’une aide fédérale; pourtant, son gouvernement EST responsable ne ne pas avoir su protéger les électeurs de son ministre Christian Paradis (!) de cette catastrophe. Harper n’a pas voulu s’étendre sur la responsabilité de Montreal Maine & Atlantic Rlwy. Ouin! Dans un sens, je puis comprendre: c’est son gouvernement qui a écrit le scénario de la tragédie, et l’opérateur de la voie ferrée l’a mise en scène.

    Les spectateurs de cette pièce macabre? Ils sont morts. Ou bien ils pleurent leurs proches…

  5. Un pompier a déclaré que le service des incendies a du stopper le moteur de la locomotive à cause d’un fuite de carburant ce qui alimentait l’incendie.

    Quand les pompiers ont quitté le gens de MMA étaient sur place.

  6. Quelques réflexions additionnelles

    a) l’Abitibi

    il n’y a – à toutes fins pratiques – qu’une seule voie de circulation entre Montréal et l’Abitibi. Bien sûr, on peut toujours passer par Québec, Saguenay, Chibougamau et Senneterre, mais c’est long longtemps! Il y a aussi la route ontarienne, de Montréal à Rouyn via Ottawa et Pembrooke.

    J’ai dû faire le trajet Rouyn-Montréal 200 fois, dans les deux directions; je n’ai pas compté les camions-citernes remplis de produits pétroliers que j’ai pu croiser au fil des ans. Il y a eu des collisions. Des déversements. Des semi-remorques qui ont fait « jack-knife » et complètement barré la route; je me souviens d’avoir mis plus de 18 heures à faire ce trajet avec deux jeunes enfants à bord, qui avaient faim: deux semi-remorques avaient plié en deux et interrompu le trafic.

    C’était pas des tankers. Mais le danger demeure…

    b) Lac-Mégantic, à l’échelle

    7000 habitants, 60 décès, la moitié du centre-ville détruit

    New-York, 11 septembre: 8M d’habitants, 2000 décès

    À l’échelle de Lac-Mégantic, c’est plus ou moins 70000 morts qu’il y aurait eu à New-York, et la moitié de Manhattan détruite. Je pense qu’il faudra nous en souvenir et remettre les choses en perspective. L’horreur des uns n’efface pas l’horreur des autres mais…

  7. @ Youlle 9:23

    C’est l’un des éléments importants, à mon avis; ce que j’ai compris, moi, c’est que normalement les moteurs diésel des locomotives tournent toute la nuit. J’ai vécu pendant un an et demi à moins de 150m d’une voie ferrée de la Ontario Northland (c’est le gouvernement de l’Ontario qui en est proprio!) qui dessert surtout la fonderie Horne de Noranda; de mémoire (ça fait 35 ans), on entendait gronder les locomotives toute la nuit.

    Ce que je comprends aussi, c’est qu’en arrêtant le moteur de la locomotive, il y a un des systèmes de freinages qui cesse de fonctionner. C’était pas la responsabilité des pompiers de Nantes de savoir ça mais diantre, s’il y avait des gars de la MM&A sur les lieux comme le prévoit le protocole d’intervention des pompiers, alors c’est eux qui auraient fauté lamentablement.

  8. @ papitibi

    Un jour dans une autre vie j’ai été mécanicien.

    Je ne veux pas faire conspiros, mais un camion remorque est sur les freins par défaut c’est à dire que quand la remorque est dans un stationnement sans pression d’air c’est un ressort qui applique les freins. Quand le camion sur la route, la pression d’air pousse le ressort et enlève les freins. Quand le conducteur applique les freins, il coupe l’air et le ressort applique a nouveau les freins.

    Sachant cela j’ai vérifié si c’est le cas pour les freins d’un train, et c’est exactement le cas. Invention de Georges Westinghouse en 1872. Quand la locomotive s’arrête elle est sur les freins. Mais à 73 wagons il devait y en avoir deux locomotive.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Frein_automatique

    Mon avis est que c’est une erreur qui a causé l’accident.
    =====

    Explication de la MM&A: La locomotive n’était pas verrouillé et un terroriste est entré dedans. Ça a marché avec le truc des exactos, pourquoi pas avec un verrou?

    Ça va faire l’affaire de ceux qui combattent le terrorisme et de MM&A.

    L’affaire est digelou!

    Mais on verra.

    NB: Les pompiers devaient certainement savoir pour les freins.

  9. @ Youlle 11h49

    « Les pompiers devaient certainement savoir pour les freins. »

    Possible, mais pas sûr.
    Après tout, c’est un corps de pompiers volontaires et ils desservent une population de moins de 1400 habitants.
    En principe, ils détiennent la formation de base et sans doute aussi des crédits de formation additionnels mais est-ce qu’ils étaient formés en mécanique ferroviaire? Ou en mécanique tout court? Ça peut toujours dépendre du métier qu’ils exercent en dehors de leur rôle de pompier volontaire!

    J’ai connu un pompier volontaire, à Rouyn, qui est devenu plus tard secrétaire général de la Commission de police du Qc et un peu plus tard, sous-ministre de la Justice; pas sûr que mon ami Denis était particulièrement versé en mécanique mais je peux me tromper! 😉

    J’en ai connu d’autres, dans mon p’tit village, qui étaient dans leur autre vie à l’emploi de la SOPFEU: ceux-là, les feux, ils connaissaient ça! Dans MA gang de pompiers volontaires, il y avait Marc P – qui travaillait pour une entreprise de recyclage auto et exerçait la profession de mécano. Lui, pas besoin d’une formation en mécanique pour son rôle de pompier volontaire. Bref, à mon avis, ça dépend!

    Cela dit, pour des raisons légales, reste que le protocole d’intervention entre les pompiers de Nantes et la compagnie ferroviaire devait nécessairement comporter une clause échappatoire en faveur de la municipalité; les pompiers devaient pouvoir exiger la présence d’une équipe de MM&A et laisser à MM&A la responsabilité du résultat. Bref, à mon avis et pour ces raisons liées à l’assumation de la responsabilité civile, la décision de couper les moteurs a dû être prise et assumée par MM&A, et si les pompiers sont repartis sans que les diesel soient remis en marche, ça doit aussi être une décision de MM&A.

    Si c’est pas le cas, la municipalité va devoir renégocier le protocole. Mais ses assureurs avaient sans doute fait le nécessaire. Et fait comprendre à la municipalité que sa prime d’assurance pourrait exploser si elle ne prenait pas cette précaution.

  10. @ papitibi.

    «Ce qui me fait suer, c’est que malgré cette augmentation exponentielle du danger d’explosion, ce crisse de gouvernement conservateur a persisté dans son crédo d’État minimaliste et non interventionniste.

    Harper ne s’est pas avancé à parler d’une aide fédérale; pourtant, son gouvernement EST responsable ne ne pas avoir su protéger les électeurs de son ministre Christian Paradis (!) de cette catastrophe. Harper n’a pas voulu s’étendre sur la responsabilité de Montreal Maine & Atlantic Rlwy. Ouin! Dans un sens, je puis comprendre: c’est son gouvernement qui a écrit le scénario de la tragédie, et l’opérateur de la voie ferrée l’a mise en scène.»

    Mon pauvre Pierre, tu aurais été un mauvais journaliste si tu avais accepté l’offre de Péladeau père d’écrire dans le Journal de Montréal!!!

    Par Papi: Ça, mon tit-pit, c’était un commentaire à saveur éditoriale. Pas de l’info. By the way, c’était en plein ce que le père Péladeau m’offrait… il y a plus de 40 ans: écrire une chronique à saveur éditoriale sur le même sujet que son chroniqueur vedette Maurice (?) Côté, l’homme à la pipe éternelle et au crâne dégarni dont le point de vue aurait sans doute été trrrrès différent de celui du jeune barbu que j’étais. C’était ça, le concept: amener deux points de vue différents sur le même sujet, moi à gauche de la page de gauche et Côté à droite de la page de droite. Péladeau avait pensé que ça ferait vendre de la copie et à mon avis il avait raison. Surtout que pour enligner les mots et provoquer, j’étais déjà dur à battre et le vieux Péladeau n’avait pas tardé à s’en convaincre.

    Dans les faits, Harper a augmenté le budget de sécurité du transport sur rail (4,6 millions $ en 2010-2011 à 4,9 millions $ en 2013-2014): http://www.tsb.gc.ca/fra/publications/priorites-priorities/2013/2013.asp

    Par Papi: Je parle pas de budgets – ces montants étant par ailleurs dérisoires surtout quand on considère que de 2009 à 2012 le nombre de voyages de wagons-citernes remplis de pétrole est passé de 500 à 140000. À 113000 litres chacun, ça fait pas cher le litre pour la sécurité, mon tit-nomme.

    Moi, je parle de réglementation inadéquate. Pas pareil pantoute…

    «On parle ici d’un produit qui gagnerait à être transporté par pipeline»

    Mais les gauchistes ne veulent pas de pipelines!!! Sans pipeline, la seule alternative pour transporter le pétrole est de le faire par train!!! En passant, transporter du pétrole par train produit beaucoup plus de gaz à effet de serre que de le faire par pipeline!!! Et les gauchistes se disent écolo, alors qu’ils nous ont forcé à utiliser le moyen le plus polluant pour transporter du pétrole!!!

    Par Papi: Je me kâlisse de ce que LES GAUCHISSES (comme tu dis) peuvent penser. Mon opinion à moi, c’est pas celle des autres, c’est la mienne. Je suis pragmatique, c’est tout. L’idéal, ce serait de pouvoir se passer des hydrocarbures. Mais puisqu’on ne peut pas le faire – pas encore – mon 2e meilleur choix, c’est le pipeline. Mais pas n’importe où ni n’importe comment.

    P.S.: Avant de me répondre que je «protège» Harper, je tiens à te dire que si des élections fédérales avaient lieu aujourd’hui, je ne voterais pas!!!

  11. Je passe pour l’instant , mais Papi , pourquoi se fier uniquement sur la mécanique nouvelle ? Le sabot , pour freiner , c’est connu par chez moi , il y a des côtes et très abruptes.
    n’importe quel  »HUMAIN » peut les appliquer et même sur 2 rails.

    Les clounnnnnnnnnes du fédéral ne sont pas là pour rien……………ILS FONT TOUT SIMPLEMENT PITIÉS ».

    J’attends un téléphone important à l’endroit du Municipal , tapez cour Municipale. Dans mon coin vous allez voir un Juge qui raconte très bien ce qui se passe au Québec. Une voie de contour serait très bien , et sans beaucoup de frais pour les compagnies.

    J’ai fouillé pour le Municipal , mais en recherche je suis à moins 10 au lieu de + 10.
    Mon coin , c’est MRC Arthabaska. Les Citoyens ne savent absolument rien et comme ceux qui dirigent les municipalités ne sont que des ; INNOCENTS , IGNORANTS et surtout des incompétents , la DG ou le Maire auront beau implorer l’Esprit-Saint , je n’en sortirai pas tant que l’on va me tenir au criminel.

    J’ai vu quelqu’un de bien cet avant-midi à Victoriaville et c’était au 1 Notre-Dame Ouest , j’ai monté par Gamache.

    Harper , Trudeau , Kadir , la Marois etc.etc. ont-ils été à la Baie James ? J’ai eu oui dire cet avant-midi que si cela brûle encore , c’est parce que le Fédéral est là encore.
    Territoire brulé , les mines peuvent prospérer , mais j’ai eu : ouie dire.
    Jean-Marie De Serre.

  12. @ papitibi

    « Possible, mais pas sûr. »

    D’après moi il est impossible qu’un « chauffeur de truck » pompier qui conduit le camion ne sache pas comment les « brakes » de son truck fonctionne et c’est le cas aussi pour un conducteur de camion de pompier. Je prends le risque d’écrire que c’est obligatoire pour les examens du permis de conduire.

    Quant aux pompiers en question, ils ont dû certainement appeler pour savoir s’ils était possible d’arrêter le moteur pour arrêter la fuite de carburant.

    De toute façon les gens de MM&A étaient présents à la locomotive au moment du départ des pompiers.

  13. @ youlle

    En effet, pour avoir sa classe sur le permis de conduire permettant de conduire un camion on doit faire la preuve à l’examen que l’on maîtrise ce genre de concept.

  14. Il y a quelque chose qui me fait suer dans certains commentaires. Comparer les risques de ce genre d’accident à celui des camions citernes c’est bien beau en théorie.

    Par contre en pratique il faudrait combien de camions citernes qui se soient croisent en même temps à Lac Mégantic pour causer une telle catastrophe? On a eu une démonstration de la différence entre le train et un camion citerne s’il y a explosion. Ça aurait pris un méchant convoi de camions citernes pour donner le même résultat.

  15. @Papitibi 09h13

    « Que le perroquet de MMA ait parlé de sabotage, dans une certaine mesure c’est un geste de lâcheté. »

    Lâcheté, oui, c’est le mot. Au début certains détails n’étaient pas connus et en tant qu’entreprise, ils ont voulu évité de s’incriminer, je le comprends. Ce qui ne devait pas les empêcher de faire montre de compassion. Mais leur premier réflexe a été de chercher à se disculper complètement en évoquant l’hypothèse d’un sabotage. Et par qui? Des adolescents? Des terroristes musulmans? voyons donc, ça n’avait aucun sens, surtout que même si on ne savait pas tout, l’incident de Nantes, lui, était connu et il était certain qu’il y avait un rapport.

    Mais bon, leur réaction ne m’étonne pas. Après certains se demandent pourquoi il faut réglementer ces gens.

  16. Radio-Papitibi prévoit donc que si la tendance se maintient, suite aux poursuites en responsabilité civile qui seront intentées contre elle, la Montreal Maine & Atlantic va présenter une défense de sabotage dont se lavera les mains.

    Raté mais pas loin, ça mérite tout de même une bouteille de vin.

    http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/tragedie-a-lac-megantic/201307/08/01-4668660-le-proprietaire-du-chemin-de-fer-refuse-de-porter-le-blame.php

    Petite précision technique sur les freins: Tout les wagons sont équiper de leur frein qui sont normalement actif (les automobiles ont des freins normalement inactif). C’est la pression d’air qui fait que les freins sont relâché. Éteindre la locomotive et le train reste en place si les freins sont en bon état .

  17. @ Spritzer 20:29

    Le sabotage? Et pourquoi pas de la part du lobby du pipeline? Après tout, cette tragédie n’est pas sans constituer pour eux un atout de taille. Évidemment, mon « et pourquoi pas… » était écrit en mode sarcasme.

  18. @ JLP

    « SansEt les gauchistes se disent écolo, alors qu’ils nous ont forcé à utiliser le moyen le plus polluant pour transporter du pétrole »

    « …nous ont forcé… » Qui t’a forcé? Prétentieux!

    Personne n’a forcé qui que ce soit et nous n’avons absolument pas besoin du pétrole de l’Ouest. Nous avons tout ce qu’il faut présentement et presque sans risques.
    ===

    « En passant, transporter du pétrole par train produit beaucoup plus de gaz à effet de serre que de le faire par pipeline »

    Fais en la preuve. Quantité d’énergie pour pipeline versus train, et avec références.

  19. Aucune nation, aucun État Nation, aucun pays, aucun territoire n’a à se faire imposer par qui que ce soit le transport où la circulation de quoi que ce soit. Si une matière ou un produit circule sur NOTRE territoire, c’est à nous de voir, de décider, d’énoncer et d’appliquer les conditions dans lesquelles ce produit voyagera sur NOTRE territoire. Les gouvernements ont le devoir de veiller sur l’intégrité du territoire et de ce qui transite par chez-nous, non seulement est-ce leur devoir de protéger le territoire et ses occupants: c’est également leur devoir.

    Apprendre que les compagnies n’ont aucun compte à rendre, aucune obligation de transparence relativement à ce qu’ils font transiter chez-nous est consternant et inacceptable. Le concept voulant que parce qu’une compagnie est propriétaire du train et/ou des rails sur lequel le convoi passe les exempte de transmettre l’info relative au cargo est ridicule et dangereuse: j’y vois une licence à n’importe quoi et surtout un part-pris en faveur du commerce et de la propriété privée, au détriment du bien commun que sont la sécurité des citoyens et de l’intégrité du territoire.

    MMMA, comme tous ceux utilisant le réseau ferroviaire québécois, il semblerait, n’ont aucune obligation de transparence relativement au cargo qui transite sur notre territoire: ce qui ouvre la porte à n’importe quoi, notamment à la négligence criminelle comme à Lac-Mégantic.

    La solution est simple: des registres accessibles aux autorités québécoises en matière de transport, les informant de ce qui transite sur notre territoire; quantité, dangerosité, etc… Avec des belles inspections ponctuelles à la clé… Pis si jamais ces corpos ne veulent pas s’astreindre à nos règles… eh bin, qu’ils passent ailleurs…

    Quand bien même le train ou le rail sur lequel il passe leur appartiendrait: c’est sur notre territoire que ça se passe. C’est à nous de décider, point final.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s