28 commentaires sur “libertarien = antisémite (??? ou !!!)

  1. Il est pas mal sur que l’islamophobie et le mépris envers les ‘orientals’/’levantins’ etc est commun dans cette forme de la droite itou.

  2. Et puis, les libertariens tendent aussi à refuser TOUT trucs genre ‘positive discrimination’ et autres aides à des groupes X, il est à noter.

  3. @Geek 2:34

    Bien sûr, la droite trouve particulièrement commode de s’en prendre d’abord aux arabo-musulmans; le Nine Eleven a laissé des traces dans l’imaginaire et le Muslim-Bashing, il n’y a que les go-gauches et les terroristes pour s’en offusquer, bien sûr! Du moins, c’est ce qu’affirment les islamophobes, dans l’espoir de faire taire et d’isoler ceux que ça chatouille.

    Mais un islamophobe profond, c’est souvent un raciste pour qui tous les pas-pareils à eux sont des trous de cul qu’il faudrait cesser de recueillir chez nous. Ce qui, bien sûr, inclut les crisses de nègs pis les zestis de juifs

    Ça fait longtemps que les Juifs sont présents au Québec et au Canada; Montréal a longtemps été le foyer principal de la judéité au Canada mais alors que la population juive stagne à Montréal (100000), elle a explosé à Toronto. De nos jours, à Montréal, c’est la population maghrébine qui explose – sans vouloir faire un jeu de mots facile!

    Dans les années 30 et 40, la judéophobie, ça faisait chic. Des tas de curés encourageaient leurs ouailles à haïr cette rapace et en appelaient même en chaire au boycott de ces commerçants juifs qu’ils qualifiaient de véreux. Duplessis les avait diabolisés – eux et les Témoins de Jéhovah. Aujourd’hui, ce qui fait chic, c’est l’islamophobie. Geert Wilders en a fait ses choux gras aux Pays-Bas. « Stop islamization of Europe ».

    Attendez-pas d’être obligés de vous prosterner vers La Mecque; c’est maintenant que vous devez ouvrir les yeux. Bla bla bla…

    Mais fondamentalement, un raciste est un raciste; seulement, les pires d’entre eux – et c’est la droite profonde, ne l’oublions pas! – méprisent tout autant les Juifs que les Arabes, sauf que cette grande démocratie qu’est Israël constituant le dernier rempart de l’Occident et de NOTRE civilisation judéo-chrétienne, ils vont maquiller leur antisémitisme en célébrant Israël…

    Mais ne nous y trompons pas: le jour où ils auront réussi à crisser les Mousselimes dehors, ils retomberont sur leurs deux pieds et retourneront à leur phobie du Juif. Sauf que bien sûr ce scénario, c’est de la science-fiction: tout vrai Québécois devrait savoir que ce sont les Musulmans qui vont nous sortir du Québec, n’est-ce pas?

  4. C’est drôle, j’ai toujours l’impression que la droite dure a besoin d’un bouc émissaire pour se sentir bien. Ils sont incapables de fonctionné s’ils n’ont pas quelqu’un à détester.

  5. Et pour ajouter au second point…

    Si le racisme/antisémitisme monterait à des niveaux inouis, les libertariens voteraient CONTRE toutes mesures pour aider, genre discrimination positive ou loi antis-actes haineux.

  6. «le monsieur (le docteur Laughrea) a en quelque sorte accusé Pauline Marois d’investir à mauvais escient des fonds publics dans le soulagement des malheurs des victimes des explosions de Lac-Mégantic. Gaspillage, bêlait-il le 11 juillet à 10h39.»

    «Laughrea a parfaitement le droit de PENSER que les Amérindiens n’étaient guère plus avancés que les grands singes.»

    Il a le droit de penser tout ça mais ça ne veut pas dire que je l’approuve!!! C’est justement pour des propos comme ceux-là que le docteur est parfois, comme je l’ai déjà dit, difficile à défendre!!! Je suis en complet désaccord avec lui sur les deux sujets susmentionnés!!!

    «Et défendre l’absolutisme de la liberté d’expression, c’est défendre le droit des trous de cul de cultiver la haine du musulman, du Québécois, du prestataire d’aide sociale… mais aussi la haine du Juif. Mes amis libertariens vont donc devoir choisir. Ils ne le diront pas, mais ils vont larguer les Juifs.»

    Tu te trompes, je condamne sans la moindre nuance les propos antisémites que tu as trouvé sur Internet et j’applaudis des deux mains le jugement!!! La liberté d’expression, c’est aussi assumer ce qu’on dit et risquer les poursuites, surtout si nos propos sont haineux ou si ils relèvent de la diffamation!!! Jamais je ne larguerai un des deux éléments de ma civilisation occidentale, que ce soit l’élément juif ou l’élément chrétien, car sachant tout ce que le christianisme doit au judaïsme, c’est ce qui fait de ma civilisation occidentale une civilisation d’exception!!!

    Mon appartenance à ma civilisation occidentale (dont Israël fait partie) transcende mon idéologie!!! Je n’hésite d’ailleurs pas à voter pour un parti de centre-gauche au Québec (le PQ) pour la défendre car je crois que c’est lui qui la défend le mieux!!!

    «Je me souviens d’un certain Jean-Luc Proulx qui braillait parce que le CRTC avait suspendu le permis de la radio-poubelle en raison des propos inacceptables de son animateur-vedette Jeff Fillion.»

    Je dénonçais le fait qu’un organisme fédéral de censure s’attaque à un média du Québec pour bâillonner le Québec en se servant des propos d’un trou de cul comme excuse!!! Je n’ai jamais appuyé la radio-poubelle en tant que telle et ce qu’ils ont fait à l’un de leurs opposants est trop vicieux pour que ça reste impuni: http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201306/15/01-4661748-denigrement-de-choi-radio-x-jean-francois-jacob-congedie-par-desjardins.php

    Je n’ai jamais appuyé ça et je ne tolérerai pas d’être lié de près ou de loin à cette inquisition initiée par des illettrés à calottes à peine munis d’un DES!!!

    Il faut être malade pour appuyer de tels hommes des cavernes!!! Par contre, est-ce que la station de radio devait fermer pour autant!!! La réponse était non en 2004 et elle est toujours non en 2013!!! Congédions les crottés, poursuivons-les en justice et qu’ils tombent dans l’oubli!!!

    En passant, concernant les BS, j’ai toujours condamné la proposition de Sylvain Bouchard de leur retirer leurs droits politiques!!!

  7. @ Proulx 05:50

    « La liberté d’expression, c’est aussi assumer ce qu’on dit et risquer les poursuites, surtout si nos propos sont haineux ou si ils relèvent de la diffamation!!! Jamais je ne larguerai un des deux éléments de ma civilisation occidentale, que ce soit l’élément juif ou l’élément chrétien, car sachant tout ce que le christianisme doit au judaïsme, c’est ce qui fait de ma civilisation occidentale une civilisation d’exception!!!

    Mon appartenance à ma civilisation occidentale (dont Israël fait partie) transcende mon idéologie!!! »

    Ce bout de commentaire mériterait que je lui consacre un traité en 4 volumes…

    Israël

    Tu perçois Israël comme un rempart contre l’islam, et l’islam comme une civilisation rétrograde. Fort bien.

    Mais l’islam n’est pas monolithique. Irshad Manji est musulmane, féministe et lesbienne. Et elle prône une réforme totale de l’islam. Comment peut-on la mettre dans le même bain que les Frères Musulmans ou le régime des Mollahs?

    Israël et les Juifs qui l’habitent se divisent – en simplifiant un peu – en deux blocs: les Juifs progressistes, qui sont majoritaires à Tel Aviv et avec lesquels je n’ai aucun problème à m’identifier (au niveau CIVILISATION), et les traditionnalistes obtus, qui sont de plus en plus nombreux et qui occupent de plus en plus l’espace politique (et Jérusalem).

    J’ai toujours pourfendu les Mollahs, l’Ayatollah, les Frères Musulmans, les Talibans, les tyrans comme Kadhafi, Al Assad ou Saddam Hussein, et tous ces autres dinosaures que tu voudras ajouter à la liste. Mais objectivement, je ne vois pas ce qui distingue une juive ultra-traditionaliste qui porte le voile intégral d’une arabe qui porte le niqab. Pas plus que je ne perçois vraiment de différence entre un musulman traditionaliste qui considère la femme comme inférieure à l’homme et un juif traditionaliste qui considère l’homme supérieur à la femme.

    Le build-up que je constate en Israël, désolé, mais je ne me reconnais pas davantage la-dedans que je me reconnais dans le salafisme des saoudiens de la péninsule profonde…

    Informe-toi des tendances lourdes de la démographie israélienne. Voir voir par toi-même. Ensuite, on reparlera de cette civilisation que tu crois partager…

    Israël et la judéité, oui, c’est des tas de prix Nobel en sciences. Oui, c’est des juristes émérites comme Bora Laskin (impliqué toutefois dans le récent scandale des interférences politiques auprès de la Cour Suprême sous Trudeau) ou le montréalais Morris Fish). Mais autre chose aussi – que tu refuses de voir – et ce sera de plus en plus « autre chose ». Si bien sûr la tendance démographique devait se maintenir, dans quelques décennies tout au plus, Israël risque de basculer dans l’âge des ténèbres.

    la liberté d’expression, la censure, le CRTC, Radio-poubelle…

    Là, mon petit bonhomme, tu tombes drette dans mon domaine. Ça touche à la fois le droit des médias (maîtrise en droit des médias mais peu de débouchés professionnels en Abitibi) et la responsabilité civile (pas de diplôme mais longue expérience).

    Il y a quelque chose que tu saisis pas: la diffamation, ça se fait à la pièce et l’individu diffamé PEUT toujours intenter une poursuite… quand il en a les moyens! Et l’énergie. Si tu croises un jour l’ancien ministre Raymond Savoie [sous Bourassa; il avait été qualifié de tata et de zéro par l’assuré de ma cliente et il avait pris action pour un quart de million], tu lui demanderas de te parler des 5 ou 6 heures de torture que je lui ai fait subir en lui posant des questions particulièrement baveuses. Savoie, by the way, c’est le président de Gastem.

    Il n’y a jamais eu de procès. Hon… Ça s’est réglé hors cour. C’est pas moi qui le disais – je suis trop modeste! 😉 Mais le sténographe qui avait été témoin de cette démolition systématique de l’égo de monsieur le ministre; il estime, lui, que ce derby de démolition constitue une véritable pièce d’anthologie. En dire davantage ici, ça serait pas gentil pour Mossieu le ministre, pour qui l’expérience avait été particulièrement traumatisante.

    Par expérience, je sais qu’il n’y a pas une personne diffamée sur dix qui va intenter des poursuites. Trop coûteux, et trop intimidant. Les avocats n’aiment pas prendre ces dossiers-là à pourcentage; ils sont à la merci des humeurs changeantes de leur client. Facturer à l’heure? Impensable, les clients n’en ont pas les moyens. C’est ça, ta solution? Va t’informer, ça presse!

    Et j’ai même pas abordé la question des poursuites-baillon!

    Par opposition à la diffamation, il y a les propos haineux, qui visent – par exemple – LES gays, LES transgenre, LES musulmans, LES Sri-Lankais, LES Noirs, etc. Ici, on parle d’une injure collective (genre « toutes les nègs sentent la charogne ») mais il n’y aura pas de recours collectif au nom de TOUS les Noirs, de TOUS les gays, etc.

    Quand un Jeff Fillion diffame Monsieur Y ou Madame Z, aucune procédure judiciaire ni aucune condamnation ne va rétablir la réputation de la personne diffamée. La seule solution, c’est de faire farmer la gueule des Jeff Fillion.

  8. @proulx

    « Je n’ai jamais appuyé ça et je ne tolérerai pas d’être lié de près ou de loin à cette inquisition initiée par des illettrés à calottes à peine munis d’un DES!!! »

    Tu parles des illettrés qui portent la kippa et qui ne détiendraient qu’un DES?

    Propos profondément méprisants à l’égard de tous ceux qui n’ont pas eu la chance de se faire instruire.
    Et en plus, ça pourrait facilement passer pour antisémite, ça!

  9. Au fait, George Zimmerman a été acquitté!!! Le racisme des médias et de la gauche a été défait!!! Et toi qui le traitait d’assassin, tu as bafoué la présomption d’innocence!!! Bravo le juriste!!!

    PAR PAPI: combien de médias « de gauche » avaient souligné le fait que Zimmerman était né d’un père juif? De mémoire, pas un seul. Alors crisse, viens-pas me parler de racisme.

    Aux yeux de la presse – toutes tendances politiques confondues -, c’était un latino. Cela dit, il existe depuis longtemps des tensions entre latinos et nigga’s, aux States, et je suis pas certain d’y voir l’oeuvre maléfique de la presse.

    Le seul raciste puant dans cette histoire, c’est Zimmerman. Si Trayvon Martin avait été blanc, juif, latino – enfin, anything but black -, Zimmerman ne lui aurait pas tiré dessus.

    Cela dit, je persiste et je signe: c’est pas parce que Zimmerman a été acquitté qu’il ne correspond pas à la définition de meurtrier. Il a bénéficié de la notion du doute raisonnable; que les jurés l’aient cru coupable à 0%, à 50%, ou à 98%, légalement, ils devaient l’acquitter.

    Mais çan’en fait pas un innocent pour autant. Un verdict de non-culpabilité n’est PAS un constat de pure innocence, au sens noble du terme.

    Et plus Dreuz.info va jubiler de cette « victoire de la judéité » sur « l’antisémitisme latent des médias », et plus Dreuz va exacerber les tensions.

    Pas sûr, par ailleurs, que Zimmerman va vivre très vieux; ne l’oublie pas, ce sont tes co-religionnaires libârtariens et toi qui prônez le droit de porter une arme et de vous en servir. Pas moi. S’il arrive quelque chose de fâcheux à Zimmerman, on s’en reparlera.

    Ça, ça s’appelle une prédiction. Pas une menace…

  10. @ Jean-Luc Proulx

    Moi je n’ai pas de maîtrise en droit des médias ou de bac en communication, par contre, j’ai été annonceur-animateur radio assez longtemps pour apprendre empiriquement qu’une tribune est un privilège qui doit être traîté comme tel: dit autrement, mon privilège d’annonceur s’accompagnait de devoirs.

    Quiconque a une tribune publique doit s’astreindre à un devoir de réserve, utiliser son jugement et faire montre de tempérance. La diffamation, les commérages, les procès d’intention, les insinuations, les perceptions, les propos haineux n’ont pas leur place point final. En ondes tu ad-lib sur des sujets légers, tu fais les liens entre les intervenants, les infos, la météo, la musique et les les pubs. Enfin, tu traite de faits. Tu es au service des auditeurs, ce sont tes premiers commettants – en tout cas c’était les miens -, ensuite, tu rends des comptes à ton directeur des programmes (DP) qui trop souvent ignore tout de la réalité de l’annonceur-animateur et qui se préoccupe moins des auditeurs que de son DG.

    Comme je l’ai souvent dit: être en ondes est une sensation assez grisante, lorsque tu parles et que 15,000 auditeurs t’écoutent au quart d’heure, t’as du pouvoir. Pis t’as la responsabilité de gérer ce pouvoir là de manière responsable. Ceux et celles qui ne le comprennent pas doivent se faire enlever du micro pis ça c’est dans la définition de tâches du DG et de son middle-man le DP… Une licence de radiodiffusion est assujettie à des règles, à un mandat, ce ‘est pas un chèque en blanc.

    Quand le CRTC suspends une licence – ça fait partie de son mandat, çé qui a pas mal de monde qui ont pas fait leur job dans la dite station de radio: de la personne au micro en passant par le DP et le DG. Voir de la censure tandis qu’une institution joue précisément son rôle de tempérance, c’est ne pas comprendre à la fois le rôle de l’institution, tout autant que de ne pas saisir les limites de ce que peut dire au micro un animateur…

    Jeff Fillion avait du talent mais il s’est comporté comme un « bully » en ondes, si Jeff Fillion n’a pas compris qu’il outrepassait les limites de son rôle, si son DP et son DG n’ont pas fait leur job… Eh bien, le CRTC l’a fait à leur place.

    Fillion aurait dû fermer sa boîte.

    Ses Boss auraient dû l’asseoir « solide » et le calmer.

    Au final, ce sont eux les artisans de leur propre malheur et se sont eux qui ont méprisé et bafoué cette liberté dans laquelle ils se drapaient: ajoutant l’insulte à l’injure ils auront même desservi la cause de ceux et celles défendant la liberté d’expression et dénonçant la censure…

    Salutations,

  11. @ Objecteur.

    Inutile de me dire tout ça, JE SUIS D’ACCORD AVEC VOUS!!! Je suis même on ne peut plus d’accord avec votre dernier paragraphe!!! C’est ce que je n’ai de cesse de dire sur plusieurs blogues de «droite» qui roulent à partir de Québec, notamment le blogue de Ygreck où plusieurs fans de la radio-poubelle commentent!!! Dans un billet faisant l’éloge de André Arthur sur Dreuz.info, j’ai dû informer nos cousins Français sur l’oeuvre de Arthur et de Fillion car ils ne les connaissaient visiblement pas!!!

    http://www.dreuz.info/2013/06/andre-arthur-dans-une-emission-de-tele-comme-vous-nen-verrez-jamais-en-france-les-palestiniens-les-heros-de-notre-gogoche-americaine-et-quebecoise/

    C’était pourtant clair dans mon commentaire, mais bon!!! Et c’est moi que l’on accuse de ne pas savoir lire!!!

    J’ai même écrit quelques billets sur mon blogue sur la radio-poubelle et ses petits animateurs de base-cours au fil des années!!! Allez donc les lire avant de juger!!!

    [deux hyperliens effacés par le modérateur¨]

    Le seul point où nous divergeons, c’est sur le CRTC!!! À mon point de vue, un organisme de censure n’a pas sa place dans une démocratie!!! Surtout qu’il s’agit d’un organisme fédéral qui voulait fermer un média du Québec et n’importe quel souverainiste cohérent devait s’y opposer!!! Si il faut absolument un CRTC, il ne devrait n’être qu’un distributeur de fréquences!!!

    Vous dites que Fillion (et on peut même ajouter Arthur par extension) aurait dû être assis «solide» par ses boss et le calmer!!! Peut-être, mais nous devons nous reporter à une époque où il était payant d’avoir des animateurs comme eux en ondes!!! Ce que plusieurs personne de gauche comme de droite ne comprennent pas, c’est que Arthur et Fillion n’ont pas été muselés, ils se sont muselés touts seuls parce qu’il n’était plus payant de les garder à cause des poursuites judiciaires qui s’accumulaient sur eux et sur leurs employeurs!!! Contrairement à ce que papitibi peut penser, les poursuites judiciaires sont le seul moyen de faire le ménage dans nos ondes radiophoniques!!!

    C’est une simple question de coûts/bénéfices qui est bien expliquer par Alain Dubuc dans le documentaire que j’ai présenté dans mon commentaire précédent: ils coûtaient plus que ce qu’ils rapportaient à cause de leur grande gueule et de leur manie à cracher autant sur ceux qui ont mieux réussi que le citoyen ordinaire et sur les simples citoyens, surtout dans le dossier de la prostitution juvénile!!! Et je ne parle même pas de l’odieux concours de Fillion sur «les crottés du quartier»!!!

    Il faut limoger cette bande d’incultes, pas les médias eux-mêmes!!!

  12. @ papitibi.

    «Tu parles des illettrés qui portent la kippa et qui ne détiendraient qu’un DES?»

    Oh boy, et on dit que je ne sais pas lire!!! Je ne parlais plus des Juifs ou de Israël quand j’ai écrit ça, je traitais de la radio-poubelle!!! Je qualifie souvent ces animateurs d’«illettrés à calottes à peine munis d’un DES»!!! La calotte est un mot populaire qui fait référence ici à la casquette qu’ils portent souvent aux couleurs de la station de radio pour laquelle ils vomissent leur fiel!!! Et oui, la plupart d’entre eux sont à peine munis d’un DES, que l’on ne pense qu’à Stéphane Dupont à CHOI-FM ou à Sylvain Bouchard au FM93!!! Bouchard s’en était d’ailleurs déjà vanté en ondes!!! J’en ai eu les jambes sciées lorsqu’il a dit ça!!!

    par Papi; que TOI tu qualifie les animateurs de la Radio X d’illetrés à calottes, moi chu pas obligé de savoir ça. Et ça n’intéresse que toi.

    Par contre, avant de me qualifier d’illettré ou de « qui sait pas lire », penses-y deux fois, mon tit-coune; le bonhomme a beau habiter l’arrière-arrière-arrière pays, il est plus cultivé que tu ne le seras jamais.

    « La kippa,(kɪˈpɑ; hébreu : כִּפָּה ou כִּיפָּה; pluriel: kippot כִּפוֹת ou כִּיפּוֹת), est le terme hébraïque d’une « calotte », également appelée yarmoulke… bla bla bla – source: wiki.

    Cela dit, mon commentaire – bien que très rigoureux sur le plan sémantique, se voulait plus sarcastique qu’autre chose!!!

  13. Si ‘Scarface’ était la honte de la Nation (américaine) et de Chicago, les radios-poubelles sont NOTRE honte à nous, québecois et québecois.

    Je vous met au défit de trouver une version de gauche de la radio-poubelle. Genre ‘Radio Marx’ haine anti-bourgeois.

  14. @ Proulx 21:27

    « Il faut limoger cette bande d’incultes, pas les médias eux-mêmes!!! »

    Crisse que t’es gniochon!

    Le CRTC n’a ni le pouvoir de congédier Jeff Fillion ni le pouvoir de congédier les administrateurs de Genex qui choisissaient de le garder à leur emploi même après des violations répétées de leur licence en raison des propos de Fillion (entre autres trous de cul).

    Le CRTC avait envoyé des avertissements, dont Genex n’a pas tenu compte.

    Les ondes (et les fréquences), c’est public, c’est pas illimité, et il faut un organisme pour distribuer les privilèges de diffusion en y mettant certaines conditions. C’est ce qui fait que Radio-X Montréal – qui occupe la fréquence de Radio Jazz qui appartenait au même propriétaire (Radio-Nord, né en Abitibi), doit diffuser du jazz en soirée.

    Si le CRTC n’avait pas mis la clé dans la porte de la Radio-Poubelle dans le temps – ce qui a permis à Radio-Nord (a.k.a RNC Média) de la racheter à bon compte – jamais Radio-Nord n’aurait accepté de se plier aux conditions de son permis. Et ce serait l’anarchie totale: CCCC-FM demanderait une licence pour une chaîne culturelle et une fois qu’ils auraient la licence d’exploitation, bingo, ils vireraient ça en talk radio ou en chaîne de gangsta rap. Sans compter les dépassements anticipés pour ce qui est de la proportion du temps d’antenne consacré aux commerciaux.

    Ta proposition – aucun contrôle -, tu la mettrais en vigueur sur les routes du Québec? Fuck les limites de vitesse, fuck la police, fuck la surveillance des ondes, fuck la réglementation des zones innondables.

    Libâââârté, je chie ton nom partout!

  15. «La réponse était non en 2004 et elle est toujours non en 2013!!! Congédions les crottés, poursuivons-les en justice et qu’ils tombent dans l’oubli!!!» J.L.P.

    Je suis bien d’accord pour les congédier, mais comment congédier Patrice Demers, l’irresponsable propriétaire, ce riche manipulateur qui a dupé nombre de Québécois en faisant accroire que l’enjeu était la liberté de parole et qui manifestement se foutait de cette supposée liberté tout en l’utilisant comme prétexte pour maintenir son rentable commerce? Et dire que Demers s’adonne à des poursuites-bâillon!

    La liberté de noircir des réputations n’existe pas. Encore moins lorsqu’il s’agit d’un moyen de diffusion massif.

    Pas sûr que l’humanisme chrétien soit plus redevable au Judaïsme qu’à la Grèce Antique. La redécouverte de la Grèce Antique et de ses oeuvres coïncide avec la renaissance. Merci aux Arabes. Un gros merci.

    P.S. L’intervention de 14:49 est pas mal du tout.

  16. Le ministère de la défense supprime un rapport sur la mort d’un soldat canadien

    Le crime sioniste que le gouvernement canadien entend faire oublier

    Par Papi: je n’aime pas l’expression « crime sioniste ». Cela dit, je me souviens très bien de cette agression menée par Israël sur des observateurs de l’ONU et je me souviens très bien avoir maugréé à l’époque. J’étais d’avis – et c’est encore mon opinion – qu’il ne s’agit pas d’un accident mais d’une commande. La guerre, c’est la guerre, et Israël est en état de guerre 365 jours par année.

    Le ministère de la défense supprime un rapport sur la mort d’un soldat canadien tué par l’armée israélienne

    par David Pugliese, Ottawa Citizen (Canada) 25 décembre 2012, traduit de l’anglais par Djazaïri

    Le ministère de la défense a discrètement retiré d’internet un rapport sur la mort d’un officier de l’armée canadienne tué par les forces israéliennes, une démarche qui est liée, selon la veuve du soldat, à la réticence du gouvernement conservateur du Canada à critiquer n’importe quelle mauvaise action d’Israël.

    Le major Paeta Hess-von Kruedener et trois autres observateurs des Nations Unies avaient été tués en 2006 quand l’armée israélienne avait visé leur petit avant poste par des tirs répétés d’artillerie ainsi qu’en l’attaquant avec un avion de combat

    Début 2008, le ministère de la défense avait posté sur son site web un rapport de 67 pages de la commission des forces armées canadiennes chargée d’enquêter sur cette mort. La commission avait conclu que la mort de Hess-von Kruedner aurait pu être évitée et était imputable à l’armée israélienne.

    Mais moins d’un an plus tard, le rapport avait été discrètement retire du site web du ministère de la défense et n’est depuis plus accessible au public via les canaux officiels.

    Cynthia, la veuve de Hess-von Kruedener a déclaré au Citizen que la décision de retirer ce document du domaine public a été prise par le ministère de la défense et par le gouvernement dans l’intention de protéger la réputation d’Israël.

    Ils ne veulent pas que les gens lisent des choses sur ce sujet, » dit-elle. « C’est gênant pour les israéliens et, comme nous le savons, le premier ministre (Stephen) Harper a donné son soutien inconditionnel aux israéliens. »

    Les circonstances qui entourent la mort de Hess-von Kruedener et les démarches du ministère de la défense et de l’armée canadienne pour restreindre l’accès au rapport de la commission d’enquête sont relevées dans un article dans la dernière livraison du Legion Magazine, une publication éditée à Ottawa et adressée aux membres de la Royal Canadian Legion.

    Le ministère avait d’abord refusé de transmettre au magazine le rapport d’enquête qui était auparavant public, en affirmant que l’obtention d’une copie du rapport nécessitait de faire une démarche avec la loi sur l’accès à l’information.

    Le Legion Magazine a obtenu un exemplaire du rapport par d’autres moyens. Il a désormais posté le rapport sur son propre site web.

    Dans un courriel envoyé au Citizen, le ministère de la défense a confirmé avoir retiré de son site web le rapport de la commission d’enquête début 2009 pour des raisons de sécurité « après avoir découvert qu’une partie de son contenu était considéré comme de l’information classifiée. »

    Cette explication ne résiste cependant pas à l’analyse puisque quand le Legion Magazine a comparé une version de 2008 et une version de 2012 obtenue en passant par la loi sur l’accès à l’information, il a constaté que la version actuelle renferme plus d’informations que la version du début.

    L’article du Legion Magazine soulève aussi des questions sur la disparition du site du ministère de la défense d’un rapport de l’ONU sur la mort [des observateurs]. Ce document avait été utilisé par l’armée canadienne pour sa commission d’enquête et le rapport de l’ONU est cité dans le rapport canadien. Mais le service chargé de l’accès à l’information au ministère de la défense soutient avoir fait une recherche approfondie dans ses archives et n’avoir trouvé aucun rapport de ce genre.

    Le ministère de la défense n’a pas été en mesure de répondre à des affirmations en provenance de sources militaires selon lesquelles des exemplaires papier du rapport d’enquête de la commission ont aussi été retirés des bibliothèques de l’armée.

    La mort de Hess-von Kruedener, un observateur de l’ONU assigné à la frontière israélo-libanaise a été en grande partie oubliée.

    L’attaque israélienne sur le poste avancé de l’ONU avait commence en tout début d’après-midi le 25 juillet 2006, incitant le secrétaire général adjoint de l’ONU à convoquer presque immédiatement l’ambassadeur israélien à l’ONU pour se plaindre [de cet acte].

    Quelques heures plus tard, un autre tir de barrage d’artillerie avait touché le poste avancé. Il fut suivi de 16 autres tirs d’artillerie qui touchèrent la base, détruisant l’essentiel des bâtiments en surface et soufflant la porte du bunker souterrain où Hess-von Kruedener et ses collègues de la force de paix avaient trouvé refuge.

    A un moment, un général chargé des opérations de l’ONU au Liban avait appelé l’officier israélien de liaison et lui avait dit : « Vous êtes en train de tuer mes hommes. » Auparavant, les israéliens arrêtaient ce genre d’attaques quand on leur adressait des protestations.

    Plus tard ce jour là, le pilote d’un avion de combat israélien largua une bombe guidée de précision à travers la porte du bunker de l’ONU. L’explosion de cette bombe de forte puissance tua les quatre hommes.

    Le général Reck Hillier, alors chef d’état major, qualifiera ultérieurement la mort du major de « tragique accident. »

    Cynthia Hess-von Kruedener a déclaré au Citizen que l’armée canadienne ne l’avait pas informée de la mort de son mari. Elle avait appris qu’il avait été tué aux actualités à la télévision.

    L’article du Legion Magazine observe que les Israéliens avaient visé la base délibérément. La base avait été ajoutée à la « liste d’objectifs » de l’armée israélienne, qui a reconnu avoir commis une erreur.

    Cynthia Hess-von Kruedener conteste également certains des propos tenus par Harper au sujet de son mari. À l’époque de sa mort, Harper avait demandé ce que Hess-von Kruedener faisait au poste avancé de l’ONU.

    Elle avait dit que la réponse est simple : il faisait le travail que lui avaient ordonné l’armée et le gouvernement du Canada. « Au lieu de demander pourquoi cela était arrivé, il (Harper) a cherché la responsabilité d’un innocent soldat de la paix de l’ONU », dit-elle.

    Le 19 septembre 2006, Ehud Olmert, alors premier ministre israélien, avait écrit à Harper pour lui exprimer ses profonds regrets. Harper avait répondu le 20 novembre 2006, remerciant Olmert pour son « expression de condoléances, pour la rapide enquête du gouvernement israélien sur l’incident et pour les informations transmises aux officiels canadiens. »

    Le Legion Magazine note toutefois que les Israéliens avaient refusé de répondre à des questions du Canada sur l’attaque.

    http://www.vigile.net/Le-crime-sioniste-que-le

  17. @InfoPhile

    Nuance importante – Il est pas tout à fais vrai que les ouvrages grecs furent ‘redécouverts’ juste par les arabes. On oublie trop souvent l’*autre Empire Romain*, qui en a conservé beaucoup – les Byzantins.

    L’héritage byzantin de l’Europe est trop souvent oublié.

  18. @ InfoPhile.

    «Je suis bien d’accord pour les congédier, mais comment congédier Patrice Demers, l’irresponsable propriétaire, ce riche manipulateur qui a dupé nombre de Québécois en faisant accroire que l’enjeu était la liberté de parole et qui manifestement se foutait de cette supposée liberté tout en l’utilisant comme prétexte pour maintenir son rentable commerce? Et dire que Demers s’adonne à des poursuites-bâillon!

    La liberté de noircir des réputations n’existe pas. Encore moins lorsqu’il s’agit d’un moyen de diffusion massif.»

    Je suis tout à fait d’accord avec vous et vous posez une sacrée bonne question!!! À mon avis (et ce qui suit vaut aussi pour papitibi), il faut y aller là où ça fait mal, soit le portefeuille, car cette sous-merde de Demers ne comprend que le langage de l’argent!!! Pour ce faire, il faut s’attaquer à ce qui lui a permis de faire une bonne partie de sa fortune et c’est le CRTC!!!

    En fait, les fans de la radio-poubelle vont toujours vous dire que le CRTC a agi de manière illégitime en ordonnant la fermeture de CHOI-FM et ils auront raison!!! Par contre, ces hypocrites de bas étage ne vous diront jamais que la rareté artificielle créée par le processus d’attribution des licences du CRTC limite la concurrence et qu’elle augmente donc indûment la valeur des stations de radio, incluant celle des radio-poubelles!!! Dans ce dossier, le CRTC a été leur meilleur ami, à une époque qui n’est pourtant pas si lointaine!!! La présence du CRTC a amplement fait l’affaire de Jeff Fillion, de André Arthur et de Patrice Demers qui ont tous fait beaucoup d’argent GRÂCE au CRTC, ce même CRTC qu’ils ont tant apprit à détester depuis 2004 pour sauver leur peau!!!

    La «défense de la liberté d’expression» par Genex Communication ne repose que sur du vent!!! «Mon ami m’a poignardé dans le dos, alors je vais lui faire mal!!!» C’est ça, la pensée de Patrice Demers dans son «combat pour la liberté d’expression»!!! Patrice Demers ne souhaite pas lui-même l’abolition du CRTC!!! Tout ce qu’il voulait, c’était de faire pression sur le CRTC pour qu’il renverse sa décision fasciste!!! Alors, il s’est servi de ses animateurs pour crinquer leurs auditeurs au maximum contre le CRTC, ce qui a culminé avec la manifestation de juillet 2004 de Québec à Ottawa et à laquelle j’ai participé mais pas pour les mêmes raisons!!!

    En tant qu’indépendantiste québécois, je ne pouvais pas me résoudre à ce qu’un organisme fédéral de censure puisse fermer un média du Québec, s’attaquant ainsi à la liberté d’expression et à la liberté de la presse au Québec!!! Encore aujourd’hui, je ne peux toujours pas m’y résoudre, d’autant plus que c’est le Parti libéral du Canada qui a réellement pris cette décision afin de fermer une voix médiatique au Québec comme moyen de bâillonner le Québec!!! Quand on pense que même Reporters sans frontières s’en est mêlé en critiquant la décision du CRTC, c’est que c’était grave!!!

    Je ne comprendrai jamais les souverainistes comme papitibi qui reconnaissent la légitimité d’un organisme fédéral de censure!!! Même le PQ est tombé dans ce piège!!! Ce faisant, les péquistes se sont aliénés une partie de leur clientèle électorale (à Québec, du moins) pour un bon bout de temps et ça a créé de toutes pièces la vague adéquisto-conservatrice de la deuxième moitié des années 2000!!! Il n’y avait rien de très idéologique là-dedans, juste du ressentiment chez les «no-life» de la radio-poubelle!!! La preuve, c’est que cette vague est retombée, bien que la haine contre le PQ soit toujours là à Québec!!!

    Politiquement parlant, ce que les stratèges péquistes auraient dû faire, c’est de contester cette décision du CRTC qui menaçait la liberté d’expression et la liberté de la presse au Québec tout en répudiant publiquement la radio-poubelle et les propos diffamatoires de ses animateurs, ce qui aurait permis au PQ de consolider une clientèle électorale dont plusieurs personnes qui appuyaient Fillion et d’autres qui appuyaient les victimes de la radio-poubelle!!! Voilà une très grave erreur de calcul politique qui coûte encore très cher aux souverainistes, ce qui est fort dommage!!!

    En abolissant le CRTC (ou en le transformant, à tout le moins, en un simple distributeur de fréquences), on créerait un véritable libre-marché (contrairement au faux libre-marché prôné par la radio-poubelle et par leurs fans car ils ont agit pendant toutes ces années comme de véritables BS corporatifs sous les jupes du CRTC) dans le secteur de la radio et de la télévision, ce qui permettrait une plus grande liberté d’expression et une concurrence plus nombreuse!!! Ainsi, la radio-poubelle deviendrait moins payante pour ses artisans, les Patrice Demers seraient plus qu’isolés et les ardeurs diffamatoires de ses animateurs seraient modérés, sinon ils seraient limogés beaucoup plus rapidement que ne l’ont été Fillion et Arthur et tout ça, sans une grande intervention de l’État!!!

  19. @ proulx 0:56

    « Politiquement parlant, ce que les stratèges péquistes auraient dû faire, c’est de contester cette décision du CRTC qui menaçait la liberté d’expression et la liberté de la presse au Québec tout en répudiant publiquement la radio-poubelle et les propos diffamatoires de ses animateurs, ce qui aurait permis au PQ de consolider une clientèle électorale »

    Pô tit-pit!!!

    Le Québec est un état de droit à l’intérieur d’un Canada qui est lui-même un état de droit. Ce qui revient à dire que puisque la Cour Suprême a déjà défini le CRTC comme relevant de la compétence du fédéral, comme les ondes hertziennes et les fréquences qui sont vendues aux distributeurs internet, aux cablos, aux radiodiffuseurs (bandes AM pour ce qui en reste, et FM) et télé, alors c’est coulé dans le béton.

    C’est bin beau aller contester la décision du CRTC mais ça donnerait quoi? Étrange de la part d’un pseudo-libertarien cette idée de garrocher l’argent de l’État par les fenêtres! Tu vas contester ça où, tu penses? Devant la Cour fédérale, puis la Cour d’appel fédérale, puis la Cour Suprême? Et tu crois vraiment que les juges de ces Cours auraient donné raison au Qc? Ou bien tu rêves en couleur, ou bien tu vis dans un conte de fée – Jean-Luc au pays des Merveilles, de Lewis Carroll!!! – ou bien t’es complètement déconnecté (j’aurais pu dire NAÏF. Ou IGNORANT). Ou bien tu crois aux âneries des Citoéyins souverains comme « Aimé Laliberté », le petit fizolof Nicolas Baudin et son expert en droit qui n’a jamais ouvert un livre de droit de sa crisse de vie.

    En droit, il existe un principe sacré: quand la Cour Suprême a tranché, le débat devant les tribunaux inférieurs est clos. Pourquoi? parce que, en vertu de ce principe qui veut que le droit soit stable et que sur les questions de principe les justiciables ont (ou leurs avocats) doivent être capables de se fier sur l’étendue de leurs droits, obligations et devoirs.

    C’est pas mon opinion à moi, ça, tit-coune. C’est le droit et cet aspect là du droit est coulé dans le ciment.

    = = =

    «  »Je ne comprendrai jamais les souverainistes comme papitibi qui reconnaissent la légitimité d’un organisme fédéral de censure!!!

    Es-tu conscient du ridicule de ton argument? C’est comme si tu avais écrit que tu ne comprends pas un progressiste comme Papitibi de reconnaître la légitimité de la Loi de Newton. Je veux bin la contester devant la Cour Suprême, mais bon… Je veux bien contester en Cour que 3+5=8, mais ce serait peine perdue!

    Que le CRTC soit de juridiction fédérale ça fait chier le souverainiste que je suis, mais comme j’ai ACCESSOIREMENT une formation et une expérience de juriste, j’me dis que c’est tellement logique (compte tenu des articles 91 et 92 du British North America Act) qu’il ne saurait en être autrement et ce, aussi longtemps que le Qc ne sera pas indépendant.

    Le BNA Act ne parlait pas de télévision, de radio, de cablo, de téléphonie et encore moins d’internet. Au fur et à mesure que sont apparues les nouvelles technos (ou des nouveaux champs, comme l’assaurance-emploi et la formation professionnelle), la Cour Suprême a analysé les prétentions du fédéral et des provinces et elle a rendu des décisions où UN mot peut être analysé sur 10, 20, 50 ou même 100 pages.

    Ces jugements, tous les étudiants en droit ont dû les lire et les décortiquer.

  20. Je suis souverainiste mais j’ai AUCUN problème à accepter les trucs fédéraux bénéfiques, progressifs, droits-de-l’homme-iste etc.

    Après tout, on paye des impots pour aussi.

  21. ET dans un pays indépendant, je serais 100% pour un CRTC québecois. Nécessaire.

  22. @ Proulx 0:56 (et accessoirement, Ubbergeek 2:39)

    « En abolissant le CRTC (ou en le transformant, à tout le moins, en un simple distributeur de fréquences), on créerait un véritable libre-marché (contrairement au faux libre-marché prôné par la radio-poubelle et par leurs fans car ils ont agit pendant toutes ces années comme de véritables BS corporatifs sous les jupes du CRTC) « 

    Bien au contraire, on ne pourrait plus parler de libre marché.
    Opérer une chaîne télé ou une station de radio, ça coûte des bidous. S’il n’y avait personne pour jouer au chef d’orchestre et coordonner les violons, on ne verrait que les gros joueurs: Bell, Shaw, Rogers, Telus, Vidéotron…
    Et puis, AT&T, Verizon et leurs gros sabots s’amèneraient, et ils sont trop gros pour nos « gros joueurs », qu’ils finiraient par éliminer.

    Tu essaieras d’avoir des canaux en français quand c’est Verizon qui va te fournir le cable!
    Si nos cablos et fournisseurs satellite fournissent des canaux en français, tu peux en remercier le CRTC. S’il ne jouait pas à la police, il n’y aurait que de l’anglais, parce que c’est distribué à plus grande échelle et donc ça coûte moins cher et il y a davantage de profits à faire.

    La radio, maintenant… Les quotas de chanson française sont une restriction à la liberté des diffuseurs; en principe, tu dois donc y être opposé au nom du sacro-saint « Libârté je cHie ton nom… ». Pas nécessairement très efficace, cela dit – de moins en moins. Tu passes Pierre Lapointe, Avec pas de casque et les Trois Accords en dehors des heures de grande écoute, ton DJ te concocte des mix anglophones qui durent une demi-heure et ça compte pour UNE toune, etc… Il n’en demeure pas moins que ces politiques ont sûrement pas nui à l’éclosion d’une culture musicale québécoise qui s’exporte plutôt bien…

  23. Je vous met au défit de trouver une version de gauche de la radio-poubelle. Genre ‘Radio Marx’ haine anti-bourgeois.
    Et le HÉTUTISTAN c’est quoi alors?? Radio bel laden??? HA! 😡

  24. Le CRTC??? NON NON! C’est le SCRS qui devrait surveiller le HÉTUTISTAN, ce lieu infesté de caméléons candélabrés! UNe menace pour la sécurité nationale ce HÉTUTISTAN!!

  25. @Papitibi

    Pourquoi je fais référence à l’article de Vigile, en trois partie (opinion de l’auteur, source, traduction) d’actualité parce que le Ministère de la Défense aurait selon le texte, retiré le rapport accablant pour Israël (Les États Unis sont passés par le même cheminement avec l’épisode de l’USS Liberty, ce navire militaire américain bombardé par l’aviation sioniste en 1967.).

    La réponse est qu’en s’appuyant sur des faits, pour démonter que l’allusion d’antisémitismes contre toute personnes qui se dit antisioniste est non seulement une aberration, mais du révisionnisme historique.

    Celui qui écrit:« qu’il n’est plus à démontrer que l’antisionisme est l’antisémitisme des temps modernes»: ne connaît pas l’histoire d’Israël.

    (Schlomo Sand face à un sioniste pur sucre)

    (Le premier coup de feu de la conquête sioniste de la plus grande partie de la Palestine fut tiré par l’Assemblée Générale de l’ONU, qui vota en novembre 1947 la division de la Palestine en deux parties, un État juif côtoyant un État palestinien.
    Le plan de partition était manifestement injuste envers les Palestiniens.
    En public, les dirigeants sionistes soutenaient la partition, pendant qu’en privé ils se préparaient à une attaque sans pitié sur la population civile palestinienne.
    David Ben Gourion (athée), qui devait être le premier, Premier Ministre israélien, expliquait en novembre 1947 à l’exécutif de l’Agence Juive que les Palestiniens faisaient face à un avenir sombre : « On peut soit les arrêter en masse soit les expulser, le mieux est de les expulser ».)

    http://israeltextescles.voila.net/a1aherzl.htm

  26. @Bernard

    Comme d’hab, pour vous, les athées sont maléfiques. Ou ca semble être sous-entendu – pourquou soulignez vous encore ce détail alors?

  27. @The Ubbergeek

    Il est important de mettre en relief que la création du sionisme israélien est politique et non religieux.
    Il est important aussi de souligner la perversité de ce sionisme politique qui se cache derrière des motivations supposés judaïques, alors qu’elles sont totalement laïques athées et ne servent que d’excuses pour voler les territoires palestiniens.

    Bref pour une meilleure compréhension je relève la vérité à l’effet que les premiers instigateurs du sionisme (politique) était areligieux et plus précisément athées.

    Finkelstein dismantles the logic of zionism

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s