15 commentaires sur “Mes plus sincères condoléances, amis Libertariens

  1. Gagnon publie uniquement la nouvelle sous l’angle qui conforte son idéologie. Il fait la même choses avec ses graphiques pompeux en utilisant des chiffres qui font son affaire. Jamais de vue d’ensemble, jamais de comparaison, toujours les mêmes sources biaisées. Un gros « bof » tant qu’à moi.

    Et il n’est pas comme la majorité des québécois chialeux et émotifs… non monsieur… Il passe son temps à chialer et à faire des crises en circuit fermé, mais c’est pas de l’émotivité… c’est euh… comment qualifier ça… du « pragmatisme passionné » mettons 🙂

    Votre avis de décès m’a bien fait rire Papi.

  2. Les libertariens sont les gens les plus incohérents que je connaisse. Il serait amusant de lire la pirouette de Grognon pour se sortir de sa déclaration du fait que les « Conservatifs réchéflissent », suite aux informations du ministre Christian Paradis. Je parie que sa pirouette pour se sortir de son incohérence nous fera rire car elle le rendra encore plus incohérent, car pour s’enfoncer dans les sables mouvants de la connerie, les libertariens ne touchent jamais assez le fond à leurs goûts, alors ils creusent…

  3. @ Mathieu

    Ma prédiction: (Mode Antagoniste ON) « Maintenant que plus de deux semaines se sont écoulées depuis la tragédie, le gouvernement Harper, bénéficiant d’une vue d’ensemble plus réaliste de la situation, investira de manière responsable les deniers publics. Contrairement à la gauche et aux médias qui ont récupérés cette tragédie à des fins électoralistes et sensationnalistes, le gouvernement conservateur s’engagera de manière responsable auprès des sinistrés » (Mode Antagoniste OFF).

    17 jours après.

    Jason Kenney à répondu aux appels à l’aide le lendemain des inondations de Calgary. Le ministre Lebel, le lendemain de la catastrophe de Lac-Mégantic déclarait par communiqué « Notre gouvernement est toujours déterminé à maintenir la sécurité et la sûreté du réseau de transport du Canada.  » les victimes? Pas grand chose sinon les formules polies en de pareilles circonstances.

    Je suis certain que l’homme lui-même à été touché au coeur comme nous tous. Mais son gouvernement? J’en doute. Et Gagnon qui les défend bec et ongles. Faut pas avoir beaucoup de jugement pour en arriver à défendre l’indéfendable.

  4. @ Blink et Mathieu

    Dans son billet-réquisitoire, le Tata écrivait:

    Il ne sert à rien de harceler les députés, les sommes nécessaires seront dévoilées en temps et lieu. Encore une fois, le gros bon sens. Et deviner quoi ? À Calgary tout le monde a trouvé cette approche normale. Pas d’hystérie médiatique, pas de politiciens frustrés. À Calgary on a compris qu’il fallait compter avant de dépenser.
    […] Au Québec, c’est payer maintenant et compter plus tard…

    Le Tata est trop tata pour comparer des choux avec des choux.

    À Calgary, c’est pas les trois quarts du centre-ville qui a été soufflé. Rendu inutilisable pendant deux semaines, peut-être, mais sans plus. À Calgary, certes un pont ferroviaire a cédé sous le poids d’un convoi mais on ne parle pas de millions de litres de pétrole répandus dans la rivière et dans le sol.

    À Calgary, ils sont plus d’un million; à Mégantic, moins de 7000. Et en plus, à Mégantic, la destruction du patrimoine bâti a tellement fait chuter la richesse foncière globale que sans l’annonce immédiate d’une aide gouvernementale pour compenser cette baisse du pouvoir de taxation de la ville, les sinistrés y auraient pensé 2 fois, pis 3 fois, avant d’investir dans une nouvelle construction à Mégantic. La ville y perdait par les deux bouttes; effondrement de l’assiette fiscale d’une part (avec accroissement du fardeau pour ceux qui restent!), et besoins de reconstruction tellement énormes qu’ils annoncent un fardeau financier impossible à surmonter.

    Le réflexe normal, alors, c’est de vouloir quitter. Pour les sinistrés qui ont tout perdu, un départ vers d’autres cieux est facile à envisager. Pour les résidents qui n’ont subi aucune perte matérielle, une réflexion s’impose: aurons-nous les moyens de payer les taxes foncières quand elles auront été multipliées par 5 ou par 10? Pour les plus vieux qui n’ont plus de revenus d’emploi, c’est la catastrophe. Surtout que si leur maison valait $150000 en juin, elle n’en vaudra pas plus de $50000 si l’aide gouvernementale n’est pas annoncée immédiatement.

    Les gens cèdent alors à la panique ou au découragement. Quand les journalistes et les caméras auront quitté Mégantic, les résidents vont demeurer seuls avec ce bouillon de sentiments négatifs. En diminuer l’impact, ça pressait!

    Mais un libertarien typique ne pense jamais en termes de droits collectifs; il pense au fond de sa propre poche.

  5. @ Papi

    « Mais un libertarien typique ne pense jamais en termes de droits collectifs; il pense au fond de sa propre poche. »

    J’aurais aimé connaître la réaction de Gagnon si il avait été propriétaire d’une boulangerie sur la rue Frontenac. Faite moi croire que par principe il n’aurait pas été chercher son chèque de 1000$ pour survivre quelques semaines? Me semble…

    Ces libertariens semblent incapables d’empathie si leur petite personne n’est pas concernée. Ah non, je me trompe, ils sont concernés…c’est quand même leurs impôts qu’on gaspille! 🙂

  6. À mon avis, avant tout les faux liberta riens (1) ont comme devoir de s’attaquer au Québec et aux Québécois francophones. Ils s’abreuvent beaucoup à l’idéeme et en partie l’idéeme c’est Désmarais, et Désmarais doit s’assurer que les francophones canadiens et les séparatiste restent marginaux.

    Dans le cas de tatagougoune DG est le ti boss de bécosses (en apparence) suivi de quelques apôtres perroquets, le reste sont des naÏfs sans instruction et répètent à tous leur chum « Ha! David l’a dit et personne n’est capable de le planter ». Bien sûr il y en des plus fins que DG accepte.

    Donc passer pour un idiot épas au près de gens instruit ce n’est pas grave, ce n’est pas à eux qu’il s’adresse.

    Il me semble que ça s’apparente aux gagns de rue ou d’école.

    (1)Je ne connais que les liberta riens des tatagounne et il me semble nos zouwèzaux soit soit différents de ceux dont je n’entend parler à l’occasion.

  7. De ce que je peux voir, tous les billets sur la tragédie de Lac-Mégantic que Gagnon a écrit sont consacrés à défendre le gouvernement d’Harper. Pas un mot sur le sort de la population ou les conneries de MMA.

    On a affaire à un être rationnel… qui n’aime pas l’émotivité des Québecois.

  8. « Mais un libertarien typique ne pense jamais en termes de droits collectifs; il pense au fond de sa propre poche. »

    J’ajouterais également qu’un libertarien typique ne pense jamais au-delà des dogmes de son idéologie, genre pas plus loin que le bout du nez, et de fait, ne pense jamais en fonction d’analyser à long terme les conséquences d’un geste et d’une décision. Comme dans le cas de verser des sous pour aider une ville en détresse après une catastrophe.

    Et ça se dit rationnel, responsable et capable de réfléchir au-delà des émotions. On n’en a pas fini d’entendre des incohérences connes de ces types-là.

    @Blink

    Excellent « raisonnement ». Tu as su te mettre dans la peau du Tata Grognon et de son mode de pensée aux ornières coincées par son idéologie pour, en effet, défendre l’indéfendable. Pour ce qui est de l’empathie, pas la peine d’en chercher chez eux. Je me souviens du dénommé lemoutongris aka Pedro Individuo m’accusant d’être altruisme et vantant son égoïsme sur le Huff Post. J’ai eu droit à ce même genre d’accusation ailleurs, entre autres par un dénommé François Babin, qui alla même jusqu’à dire que j’étais endoctriné par l’UQAM.

    Pour les libertariens, la poche ou la sacoche passe avant le coeur et la tête.

    @spritzer

    « On a affaire à un être rationnel… qui n’aime pas l’émotivité des Québecois. »

    On a surtout affaire à un imbécile qui aime bien faire de l’astro-turfing et du marketing viral pour promouvoir son idéologie libertarienne (sans doute est-il payé sous la table par un think thank comme l’IÉDM pour faire cette job de bras, je ne serais pas surpris), en s’imaginant que les gens qui le liront ne savent pas nuancer ni faire preuve d’esprit critique pour y adhérer, comme on entre dans une secte ou une religion.

  9. @ Mathieu Lemée

    « Pour les libertariens, la poche ou la sacoche passe avant le coeur et la tête. »

    Humm! Ils n’ont pas un maudite cenne a investir. Ils sont tellement tellement épais et sans instruction qu’il est probablement impossible qu’il gagnent un plus de 5$ de plus que le salaire minimum. La plupart n’ont pas de sacoche à « piasses ». Tous ceux que je connais travaillent max à 15$ de l’heure, sont emballeurs de carottes, ou travaillent à temps partiel et pas trop instruits. Mon fils en a un dans les pattes sur sa job.

    « (sans doute est-il payé sous la table par un think thank comme l’IÉDM pour faire cette job de bras, je ne serais pas surpris) »

    « …comme on entre dans une secte ou une religion. »

    Là vous l’avez l’affaire.
    Faire marcher le membre d’une secte, exemple lemoutongris et JLP ne coûte presque rien et même en manque d’identification il vont payer pour en faire partie. C’est ce que recommandent indirectement indirectement DG et ses disciples en se vantant d’envoyer du fric en Israël.

    Je répète, mon avis est qu’ils suivent les directives des gourous IÉDM. Des financières du pétrole aux USA ont fait pleuvoir des centaines de millions sur les blogues pour faire la promotion des climato-septiques selon Green Peace. Peut être qu’il y en a tombé quelques goûtes sur leur nez; peut être que ces organismes américains ne sont pas seuls.

    Plusieurs n’ont pas même pas de pudeur.

  10. @Mathieu

    Je me questionne sur l’influence des blogues. Leur lectorat ne doit pas être très élevé.

    Je ne nie pas leur utilité, mais la plupart prêchent aux convertis, comme ici. Si le but est de faire entendre le plus de voix possible pour promouvoir leur idéologie en subventionnant des sites, des blogues etc., alors je comprends. Mais quand entendons-nous dire un acteur de la vie publique qu’il a lu telle chose chez Daaavid? Au moins pour Papitibi, certains de ses billets sont reproduits ailleurs.

    De plus, ce qui me fait douter de son efficacité c’est qu’il parle en circuit fermé, pratiquement. Je ne sais pas s’il y a encore des braves qui fréquentent son blogue (braves dans le sens d’archi-patients pour discuter avec lui!), mais il m’impressionnerait plus s’il défendait ses idées devant des gens sérieux. Quand il écrivait sur le blogue à Hétu, ce n’était pas un gros succès…

  11. @ Youlle 18:52

    « Ils sont tellement tellement épais et sans instruction qu’il est probablement impossible qu’il gagnent un plus de 5$ de plus que le salaire minimum. La plupart n’ont pas de sacoche à « piasses ». Tous ceux que je connais travaillent max à 15$ de l’heure, sont emballeurs de carottes, ou travaillent à temps partiel et pas trop instruits. »

    Sans instruisance? C’est sans doute vrai du Jackwood qui voulait jeter sa mère en bas du 2e étage quand il avait 13 ans. Mais ça ne peut PAS s’appliquer à JLP qui fréquente l’univarsité à temps partiel, ni encore moins au tatagoniste qui s’est lui-même décrit comme péhachedé. Ni à Poulou Bouchard, membre du barreau de chaise.

    = = =

    @ Spritzer 23:22

    « Je me questionne sur l’influence des blogues. Leur lectorat ne doit pas être très élevé. »

    Le Tata pourrait avoir un lectorat intéressant s’il cessait d’injurier tous ceux qui essaient d’engager un dialogue constructif. On me dira que je n’ai pas su faire mieux avec Proulx ou avec Jackwood. Mais Jackwood s’est amené ici en me qualifiant de chien islamiste, et Proulx a commencé à m’injurier il y a 5 ans et demie sur Cyberpresse. On m’insulte? Je réplique. Mes échanges avec Poulou sur Cyberpresse étaient malodorants; pourtant, sur ce blogue, nos rapports étaient courtois.

    Si j’en juge par les intervenants – qui sont toujours les mêmes chaussons percés, l’influence du Tata serait marginale, en effet. Anyway, trouve-t-on vraiment des opinions ou des billets qui ne sont pas l’expression des mêmes discours aussi peu articulés, sur ce site là? C’est pas avec des insultes que le blogueur et ses invités vont cultiver chez le lecteur occasionnel le goût de revenir pour y apprendre quelque chose. Ni avec le troll aux 400 pseudos, qui n’y écrit que des sottises. Même Laughrea semble s’être lassé de cet « auditoire » qui n’est pas à la hauteur de son immense talent.

  12. @Papitibi

    Il n’y a jamais rien eu à faire avec jackwood, tandis que proulx, lui, il en redemande. Il aime ça! 😉

  13. @ papitibi

    Oups!

    J’ai oublié les coqs putains qui font marcher les sans « instruisance » dans mon 18:52,

  14. @spritzer

    « Je ne nie pas leur utilité, mais la plupart prêchent aux convertis, comme ici. Si le but est de faire entendre le plus de voix possible pour promouvoir leur idéologie en subventionnant des sites, des blogues etc., alors je comprends. Mais quand entendons-nous dire un acteur de la vie publique qu’il a lu telle chose chez Daaavid? Au moins pour Papitibi, certains de ses billets sont reproduits ailleurs. »

    Les libertariens ne se contentent pas de créer leurs propres sites ou blogues. Ils interviennent très souvent sur les sites et blogues d’actualité pour faire leur propagande: Cyberpresse, l’Actualité, Huff Post, JdeMtl, Pages Facebook supposément gauchistes et j’en passe. C’est là qu’ils souhaitent attirer l’attention pour faire leur marketing viral. Et c’est pour ça que j’avance l’hypothèse qu’ils sont sans doute payer pour intervenir ou commenter sur ces sites ou blogues, si je me fie à l’excellent documentaire Astro Turf War, qui souligne bien la stratégie actuelle des libertariens de l’astro turfing et du sock puppetting. Et comme elle sont récentes, il est normal qu’ils attirent peu d’adeptes, mais ils se disent qu’à force de matraquer les mêmes messages anti-État, ca finira par rentrer dans le crâne des gens.

    Une autre de leur stratégie est d’intervenir sur des sites de vente comme ebay ou amazon pour donner des notes 5 étoiles à des livres ou des produits reliés à leur idéologie sur le plan politique et/ou économique. De cette façon, si un type recherche un livre d’économie et veut voir ce qu’en pense les lecteurs, il risque fort de tomber sur toute une série de suggestions 5 étoiles votés massivement par des libertariens (on peut voter plus d’une fois sur ces sites, donc l’appréciation populaire est très non-probabiliste 😉 ) pour orienter la recherche et le type naïf peut se laisser prendre à croire que les meilleurs livres d’économie selon les lecteurs, sont tous des pro-libre-marché par exemple.

    Ti-Vide Grognon et sa bande travaillent donc bien souvent à l’extérieur de leur zone de confort qu’est la Tatagounie. Quoique à force de se répandre à tous les vents, ils ont tendance à se ridiculiser davantage. 😉

  15. « Sans instruisance? C’est sans doute vrai du Jackwood ». Il n’a qu’un secondaire v selon ce commentaire : « Vos économistes sont-ils des charlatans ? J`en connais plus qu`eux et j`ai un secondaire 5. ». Blogue de Josée Legault : Le prix de l’austérité (19 avril 2013) p.2

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s