67 commentaires sur “le Québec pluriel, uni dans la réprobation – deuxième partie

  1. Tiens, va donc lire ça, le trudeauiste: http://blogues.journaldemontreal.com/facal/articles/journal-de-montreal-et-journal-de-quebec/la-charte-et-vous-extraits/

    Par Papi: Proulx s’oppose donc au port de la kippa dans un établissement comme le Montreal Jewish General Hospital.

    Mais bien sûr, lui, il n’est pas antisémite! puisqu’il le dit…

    Ce commentaire m’a été transmis par JLP sous le précédent billet; j’ai pensé qu’il serait amusant de le reproduire ici plutôt que de le publier là-bas.

  2. Voici ce que j’ai écrit sur ma page Facebook. Je persiste et signe.

    «Héhé les péquistes qui essaient de me faire la leçon sur Twitter et de me faire peur avec le mythe de l’invasion musulmane. Rentrez bien ceci dans votre tite tête : les droits de la personne, ce n’est pas négociable. Pas envie que le Québec ressemble à l’Afrique du Sud d’avant Mandela! Je ne me sentirais pas en sécurité dans un pays où les droits de la personne ne sont pas respectés. Et les droits de la personne, c’est pour tout le monde, même les gens qui nous déplaisent. SURTOUT pour les gens qui nous déplaisent.

    Pourquoi? Parce que 1. Si on ne respecte pas leurs droits, on leur donne raison. 2. Aucune chance de les convaincre de nos bonnes intentions si on les traite mal. 3. C’est leur tour aujourd’hui, ce peut être le nôtre demain… 4. Je me respecte parce que j’agis conformément à mes valeurs. Je le fais aussi (beaucoup) pour moi.

    À partir du moment où on enlève des droits aux gens arbitrairement et pour des raisons non valables, on n’est plus dans une vraie démocratie. On est en route vers la dictature.

    Les gens confondent le fait de se sentir agressés par la différence parce qu’elle leur fait peur, et un (très hypothétique) danger pour «la nation québécoise». Ce qui me fait chier le plus là-dedans, c’est que bon nombre de ces personnes sont nées ici!»

    http://muslimtide.com/

    La plupart des accommodements sont demandés par des témoins de Jéhovah (exemple:pas de fête à l’Halloween, pas de fête à Noël…). J’ai justement un cours là-dessus en ce moment.

    Mais moi bien sûr je suis antisémite puisque je m’oppose aux bombardements au phosphore de Tsahal en Palestine! Et au bombardement de ma fenêtre avec une roche la même journée qu’on m’envoie poliment (et hypocritement) un bonjour À MON ADRESSE AU TRAVAIL et qu’on a publié l’adresse de mon entreprise sur Internet. Je dois être folle, comme on l’écrit partout, c’est sûrement une météorite (le feu du ciel, quoi!). Anyway, mon apparence ou mes ovaires suffisent à discréditer mes neurones… on a vu la technique à l’œuvre ailleurs… pour un billet de 10£!

    Ce que je sais par contre c’est que certains xénophobes de Québec sont incapables de faire la différence entre une personne d’une communauté culturelle ou d’une minorité visible NÉE ICI et un «immigrant». De toute façon, qu’est-ce qui justifie de cracher au visage des immigrants?

    Mais quand on jouit d’une protection en haut lieu aussi pleine de substance que les pubs avec le dirigeable Goodyear (pas le ministre, mais lui, de la substance, zéro)… on se sent légitimé, habilité et cautionné moralement par le Parti KKKébécois à faire n’importe quoi.

    C’est tellement évident que le Parti KKKébécois fait un appel du pied électoral aux bluenecks…

  3. @Papitibi

    J’avoue êtres circonspect face à votre «non réponse» en ce qui concerne le fond de la question faisant dire à certains juristes que le projet de charte des valeurs québécoises verse du côté de là «xénophobie».

    Est-ce en vertu de l’article 10 de la Charte des droits de la personne qui stipule que toute personne a droit à la reconnaissance et à l’exercice, en pleine égalité, des droits et libertés de la personne, sans distinction, exclusion ou préférence fondée notamment sur la race, la couleur de peau, la religion, les convictions politiques, l’origine ethnique ou nationale qu’on amalgame le projet de charte des valeurs québécoises à de là «xénophobie»?

    Moi j’aimerais bien que l’on m’explique l’ambivalence qui a eu cours ici même avec des intervenants lorsqu’il a été question du procès contre la Ville de Chicoutimi via son Maire à propos de la prière et des symboles religieux à l’intérieur de l’édifice publique abritant la salle du conseil municipal.

    Par Papi:L’article 10 de la Charte québécoise ET l,article 2 de la Charte canadienne des droits, telle qu’enchâssée dans la Constitution par Trudeau père, garantissent tous deux la pleine liberté de culte.

    Je ne vois par ailleurs aucune incohérence entre ma tolérance [je répète que perso je suis agnostique] aux signes religieux ostentatatoires et mon intolérance à la prière en séance du conseil à Chicoutimi. Jamais Là Là Tremblay n’a pu penser qu’il serait excommunié s’il ne lançait pas sa prière, mais le fonctionnaire Sikh, lui, n’a pas le droit de couper ses cheveux et il doit6 les enfermer dans un turban. Aux yeux de l’agnostique que je suis, cette interdiction de se couper les cheveux n’a rien de très rationnel. So what? En droit, c’est l’opinion qu’entretient de bonne foi le croyant sur l’étendue de ses obligations religieuses qui compte. Ce n’est pas celle de l’électeur moyen. Désolé, mais c’est ça, la règle. Et un croyant qui estime de bonne foi qu’il ne peut retirer son turban ou sa kippa (ou son voile, pour les musulmanes) se trouve donc désavantagé. Preuve par a+b qu’il y a alors discrimination pour des motifs religieux.

    Vous, vous souvenez sans doute que j’étais le seul dans mon coin du «ring» a déclaré que le Maire allait gagner le procès contre le MLQ?

    Aujourd’hui je ne suis pas convaincu, que le projet de charte des valeurs ait une connotation «xénophobe», surtout parce que ça ce fait dans d’autres pays qui ne sont pas considéré «xénophobes» et je ne mentionnerai que la France et la Turquie.

    En réalité, ce qui fait problème avec l’actuelle proposition, concerne les signes ostentatoires qui pourraient déclencher une chasse aux sorcières s’ils ne sont pas tous exclu en vertu des règles de l’employeur.

    Par exemple, je ne crois pas que les joueurs de hockey du Canadien de Montréal soient autorisés à se coudre des logos de «pub» sur leurs gilets en dehors des conventions de l’employeur. Je ne crois pas non plus qu’un joueur serait autorisé à porté sous son gilet un couteau, pas plus qu’il pourrait porter une grosse chaîne en or avec un crucifix à la Madona, où porter un casque en forme de turban.

    Autrement dit, l’employeur a sûrement droit à ce que des règles internes soient appliquées.

    Actuellement nous ne sommes pas confronté à la «Charia», mais au «Chariage» de ceux et celles qui s’opposent au dialogue enclenché pour élaborer une charte des valeurs québécoises. Nous nageons dans les réactions sophistiques mur à mur, en commençant par vous qui avez sortie l’argument d’une nouvelle «Shoas».

    Pourquoi ne pas dire directement que selon vous, le projet de charte du Ministre Drainville est antisémite à ce moment là? C’est tout ce qui manque actuellement comme argument fallacieux.

    Par Papi:Je ne vais répondre que pour moi-même à ces derniers paragraphes. Ceux de mes arguments qui sont d’ordre juridique échappent à toute discussion d’ordre politique ou philosophique; ceux de mes arguments qui relèvent des émotions, de la politique ou de la philo n’ont pas leur place devant les tribunaux. Chariage, vous dites? J’aimerais bien vous affronter devant un juge, just for fun!

    Êtes vous en mesure de démontrer par A + B = C que l’actuel projet de charte des valeurs est «xénophobe»? Moi je ne le crois pas!… En fait, si tel était le cas, c’est que tous le gouvernement Marois (et ses fonctionnaire juristes) est «xénophobe», mais aussi le Parti Libéral puisque son chef est d’accord sur tous les points du projet de la charte sauf 1. 😉

    Par Papi: Et de votre côté, êtes-vous en mesure de prouver par a+b que le gugusse-à-Drainville n’est PAS xénophobe? C’est pas moi qui ai l’intention de présenter un projet de loi. C’est Drainville. Et ce sera à lui de défendre la légalité de son projet, alors que, à date, la communauté juridique est pour le moins sceptique à cet égard.

    Cela dit, ne comptez pas sur moi pour donner ici un cours de droit constitutionnel. Désolé. J’ai déjà donné. Xénophobe? Je ne sais pas. Susceptible d’alimenter la haine des « pas pareils à nous »? Ça oui. Drainville était un journaliste trop intelligent pour que le ministre du même nom n’ait pas pressenti qu’il allait déclencher un tsunami de mépris.

    Le mal est fait, le lien de confiance est rompu. Jamais la déchirure n’aura été aussi profonde entre le monde des « de souche » et celui des « issus d’une autre culture ». C’est mauvais pour le PQ, c’est mauvais pour le Québec et c’est mauvais pour l’idéal de souveraineté. , alors il n; c’e, sur les 7 du Qc

  4. Je n’ai jamais «ambivalé». Mais faut dire que je suis loin du catholicisme.

  5. @ fem_progress.

    Un ti-lait chaud, ça te ferait du bien pour te calmer un peu!!! Comparer le PQ au KKK et le Québec à l’apartheid sud-africain si la Charte était adoptée dénote un manque total d’intelligence politique et aussi de recul!!! Lorsque Drainville appelle au calme, c’est pour éviter des dérapages comme ça aussi!!!

    Par Papi: le jour où ta culture et ton intelligence politique auront rejoint les niveaux de culture et d’intelligence politique de fem_progress, ce jour là un membre de la Muslim Brotherhood sera Premier Ministre d’Israël.

    @ papitibi.

    La kippa étant un signe religieux ostentatoire (donc visible et pouvant facilement heurter les intérêts supérieurs d’une nation que l’on veut laïque sur le même pied que le voile islamique), je suis contre le fait qu’elle soit portée dans les institutions publiques (un hôpital est une institution publique, en passant)!!! Mais, je n’aurais aucun problème avec un médaillon avec une étoile de David (un peu comme un médaillon avec une croix) et cachée sous les vêtements!!! Ce genre de signe serait même accepté d’après ce que j’en ai compris!!!

    Par Papi: heurter les intérêts supérieurs d’une nation que l’on veut laïque? Tu iras plaider ça devant la Cour suprême, mon tit-coune. Et puis comment oses-tu t’opposer au B’nai Brith sur ce point, mon crisse d’antisémite? À vrai dire, Fem_progress et moi avons été qualifiés d’antisémites pour bien moins que ça, et pourtant, elle et moi, nous appuyons ici le droit des Juifs de porter la kippa au Jewish General, où c’est bien la moindre des choses. Mais ça, t’es même pas foutu de le reconnaître!

    Complément de lecture: http://lepénisàdeuxmains.blogspot.ca/2009/05/les-xyz-sont-ils-de-zyx-avec.html

    Moi, plus ça va, plus je suis en train de devenir libéral-conservateur concernant la gestion de l’État!!! Je demeure toujours néo-conservateur concernant la politique étrangère!!!

    Par Papi:… et foncièrement antisémite. Brimer les droits d’un seul des fils d’Israël, c’est une attaque frontale contre notre civilisation judéo-chrétienne!!! [air connu, paroles et musique: JLP!!!]

  6. Pour ce qui est des sondages, dans le cas de la région de la Capitale Nationale c’est soit de l’hypocrisie ou tout simplement un rejet de Marois qui selon moi sera rejetée par la masse des larbins qui écoutent la radio-poubelle.

    Avec ce que j’entends autour de moi est souvent raciste (depuis 9-11) et sexiste, donc pour ce qui est de s’opposer au bannissement des crucifix, kippas, turbans et hijabs à Québec on repassera. Et c’est comme ça aussi chez des anglos qui sont dans mon entourage, ce que je trouve particulièrement ironique venant d’une communauté fortement minoritaire à Québec. Venant d’eux je m’attendrais à plus d’empathie envers les autres communautés fortement minoritaires à Québec.

    Ah ce fameux mystère de Québec!

    J’ai eu l’occasion de discuter avec un consultant français au travail la semaine dernière qui a qualifié les résultats du dernier vote ayant élu La-beau-minable maire de Québec de vote africain. J’ai cru comprendre que ce n’était pas un compliment. 😉

  7. @Papitibi

    Après votre énoncé (peut-être de la jurisprudence) vous écrivez :«Preuve par a+b qu’il y a alors discrimination pour des motifs religieux?» :

    D’abord Merci pour cette réponse claire.

    Maintenant, supposons que les cheveux du Sikh n’entre pas dans le casque de hockey du Canadien de Montréal et que cela l’oblige de jouer sans casque. Si le règlement de la ligue oblige le port du casque pour des raisons claires de sécurité dans le hockey de haut niveau étant donné que les probabilités de chocs à la tête sont élevées. Le bonhomme peut-il poursuivre la ligue pour discrimination pour des motifs religieux? Si oui comme je le suppose, aurait-il des chances de gagner?

    Vous voyez sûrement où je veux en venir. La moitié des québécois selon les sondages actuels, croient que les étrangers qui demandent à venir vivre au Québec devraient s’attendre à ce qu’il y ait des règles de vivre ensemble dans l’espace publique et qu’au delà de l’aide élémentaire que le Québec apporte comme la Sécurité Sociale, le demandeur devrait s’attendre à ce que des règles, des normes soient distincte de son pays y compris en ce qui concerne les pratiques religieuses.

    Au Canada, on a une vision protestante (La Reine papesse) en ce qui concerne les religions. Ci-joint les groupes pseudos religieux qui font parti de la liste étant «approuvé genre» par le Canada.
    ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
    Alliance chrétienne et missionnaire, Armée du Salut, Assemblées de la Pentecôte, Bahaïsme, Bouddhisme, Doukhobors, Église adventiste du septième jour, Église anglicane du Canada, Église baptiste, Église catholique romaine, Église chrétienne (Disciples de Christ), Église chrétienne réformée, L’Église chrétienne évangélique canadienne, Église évangélique libre, Église de la fraternité chrétienne, Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, Égliseluthérienne, Église mennonite, Église méthodiste libre, Église missionnaire évangélique,Église du Nazaréen,Église orthodoxe de l’Est, Église presbytérienne au Canada, Église ukrainienne catholique, Église unie du Canada, Église unitarienne universaliste, Église universelle de Dieu, Église wesleyenne, Hindouisme, Islam, Judaïsme, Rastafarisme, Secte des huttériens, Sikhisme, Société religieuse des amis (Quakers), Spiritualité autochtone, Témoins de Jéhovah, Wicca, Zoroastrisme. ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
    Dans ce magma à la con, l’Église Catholique est traité sur le même pied d’égalité que la WICCA, un regroupement de sorciers. Il faut le faire quand même!… Mais c’est notre réalité.

    Où est le sérieux de tout ça? Il ne faut pas le chercher il n’y en a pas, sauf qu’au Québec c’est contre ce genre d’aberration pseudo religieuse que l’on doit s’élever.

    Le seul problème est que dans le style actuel le combat est inégal, nous n’avons pas de chance.

    Peut-être que la stratégie péquiste avec le projet de charte des valeurs est de nous démontrer la viabilité d’être souverain?
    ————————————————————————————————————————————–

    Par Papi: Et de votre côté, êtes-vous en mesure de prouver par a+b que le gugusse-à-Drainville n’est PAS xénophobe?

    Mr. Papitibi la réponse est non et c’est la raison pour laquelle il m’apparait que le point de vue des juristes est cruciale. 😉

  8. Le mal est fait, le lien de confiance est rompu. Jamais la déchirure n’aura été aussi profonde entre le monde des « de souche » et celui des « issus d’une autre culture ». C’est mauvais pour le PQ, c’est mauvais pour le Québec et c’est mauvais pour l’idéal de souveraineté. [ papitibi ]

    Autour de moi, les immigrants (originaires de l’Europe, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud) ne déchirent pas leur chemises. Ceux qui ont quittés la ville de Québec pour aller vivre à Montréal l’ont fait sous le règne du parti à Couillard c-à-d. le QLP. Et comme je l’ai expliqué dans le cas précis d’une amie d’origine roumaine la déchirure était faite avant que Super Mario ne déclenche tout ça.

    D’ailleurs j’ai bien apprécié le sourire hypocrite de notre Super Mario commentant le désastre de la charte. Suis-je le seul à penser qu’il devrait se garder une petite gêne et s’abstenir de commenter sur le sujet? 😉

  9. Peut-être que la stratégie péquiste avec le projet de charte des valeurs est de nous démontrer la viabilité d’être souverain? [ Bernard Leblanc ]

    Il est bien plus probable que la stratégie soit simplement d’aller défaire des députés de la CAQ, le PQ sait bien que sur l’île à Montréal, chez les anglos et les communautés culturelles ne peut faire de gains à court-terme. Même la visite de l’UPAC aux bureaux du QLP ne pourra les faire voter pour un autre parti.

    Alors, que reste-t-il? La banlieue de Montréal, la Capitale Nationale et les régions. Je crois que Marois a perdu ses illusions pour Québec.

  10. @ Bernard 0h52

    « Maintenant, supposons que les cheveux du Sikh n’entre pas dans le casque de hockey du Canadien de Montréal et que cela l’oblige de jouer sans casque. Si le règlement de la ligue oblige le port du casque pour des raisons claires de sécurité dans le hockey de haut niveau étant donné que les probabilités de chocs à la tête sont élevées. Le bonhomme peut-il poursuivre la ligue pour discrimination pour des motifs religieux? Si oui comme je le suppose, aurait-il des chances de gagner? »

    Les tribunaux ont déjà répondu à cette question: bien qu’il y ait ici atteinte à la liberté de culte, cette atteinte est justifiée par un motif raisonnable sinon même incontournable – un peu comme quand la Cour Suprême avait reconnu que la Loi 101 comportait des atteintes à la liberté de choix mais ces atteintes étaient justifiées par la nécessité incontournable d’assurer la survie de la langue française au Qc et donc au Canada et sur ce continent à 98% non francophone.

    Le cas d’un débardeur ou d’un employé de la construction qui devait choisir entre le turban et un casque de sécurité a déjà été traité par les tribunaux et la limitation de la liberté de religion avait été considérée comme raisonnable, eu égard aux objectifs de sécurité.

    Même chose pour la NHL ou la NFL, le cas échéant. Mais ce motif d’intérêt supérieur à la liberté de religion n’existe pas quand il s’agit d,empêcher un Sikh de travailler dans la fonction publique avec son turban. Ça n’a jamais été débattu à ma connaissance mais l’art du juriste, c’est de prévoir dans quel sens ira la jurisprudence à la lumière des précédents (jugements rendus dans des causes qui présentent des similarités).

    Et ça, ça vient avec la formation, l’expérience des tribunaux et la connaissance de la jurisprudence. En toute humilité, j’ajouterai ici que des 24000 membres actuels du Barreau, il n’y en a pas 200 qui ont mon expérience des Tribunaux; certes, depuis que j’ai mis fin à ma carrière de plus de 30 ans je me tiens moins au courant des tendances jurisprudentielles, mais les principes de base ne bougent pas très vite!

    = = =

    La moitié des québécois selon les sondages actuels, croient que les étrangers qui demandent à venir vivre au Québec devraient s’attendre à ce qu’il y ait des règles de vivre ensemble dans l’espace publique

    Ce serait 99,9% que ça ne changerait rien à la réalité juridique: nous avons deux Chartes des droits, chacune a fait l’objet de nombreuses interprétations par les tribunaux et les tribunaux inférieurs vont devoir respecter les règles d’interprétation tracées par la Cour suprême. On appelle ça la règle du « stare decisis » (c’est du latin). Traduction: tiens-t’en aux décisions déjà rendues!

    Ce sont les juges qui vont trancher les droits religieux. En fonction de ce que dit la Charte. Et comme la Charte fédérale est enchâssée dans la Constitution, elle ne sera pas amendée.

    Period!

  11. @Papitibi

    Encore une fois merci pour votre réponse à la fois limpide et basé sur l’expérience des champs de batailles juridique.

    Maintenant si nous revenons à notre Sikh! J’imagine en tant qu’observateur néophyte qu’avant de donner sa décision, la cour s’étais assuré de la validité de la prétention religieuse du Sikh à l’effet qu’il ne pouvait pas se couper les cheveux? Ce qui dans la Gendarmerie Royal, lui a valu la possibilité de porter fièrement un turban plutôt que le chapeau de Yogi!

    Si on se transporte du côté de la religion juive, musulmane, chrétienne. Les citoyens(nes) en faisant parti ne pourraient pas revendiquer le droit de porter la «kippa» où le «foulard» ou de gros crucifix à la Madonna puisqu’il n’y a pas de prescription coranique où de là thora où des évangiles qui va en ce sens.

    Par Papi: Le droit au turban sikh et, dans une certaine mesure, le droit de porter le voile, me paraissent pas mal plus facile à justifier « religieusement » que le droit de porter la kippa. Encore que ma méconnaissance du sikhisme ne me permette pas de valider cette question de l’interdiction de se couper les cheveux. Pour le voile, c’est à mon humble avis une interprétation plutôt exagérée de l’obligation à la « modestie » qu’impose le Coran. Mais la kippa? Quelles fins « religieuses » [liées à une quelconque obligation religieuse] sert-elle?
    La kippa ne rend pas une tête d’homme juif plus modeste, ni plus belle, ni moins belle; elle me semble avoir pour seule fonction que l’affichage d’une pancarte « Je suis juif », mais là-dessus, je puis me tromper.

    En réalité, l’étique religieuse de ces groupes les limites aux lieux de cultes où dans le privé.
    Autrement dit, si le foulard, la kippa, le gros crucifix à la Madonna sont actuellement toléré dans les postes de travail du gouvernement, c’est par accommodement qui relève d’un consensus populaire qui s’est malheureusement effrité depuis qu’il y a eu une escalade dans les revendications de toutes sortes.

    Cela dit, je crois que le gouvernement peut interdire le port du gros crucifix à la Madonna, du foulard, et de la kippa dans les secteurs de son choix puisqu’encore une fois, il sera impossible aux revendicateurs de démontrer que c’est obligatoire dans leurs religions.

    Par Papi: Attention, là. Personne ne peut prouver par a+b que Dieu existe… ou qu’il n’existe pas. La question n’est pas de démontrer l’obligation d’afficher un quelconque signe religieux, mais plutôt de démontrer que cette croyance est de bonne foi. Et je répète qu’il me semble plutôt difficile – à première vue – de trouver une base religieuse au port de la kippa. Pas dans la Torah, enfin, je ne crois pas. Mais peut-être dans le Talmud, qui est la somme des interprétation rabbiniques à travers les âges?

  12. Vraiment marrant d’entendre Cristos Sirros à RDI reprocher au PQ de ne pas penser que ce qu’ils font va briser la cohésion sociale. Il était où ce Sirros lors du printemps érable?!!!

    Par Papi: 😉

  13. @ papitibi.

    Je ne nie le droit de personne et personne n’empêche personne de travailler au Québec que je sache!!! Monsieur Cohen qui s’est ouvert un p’tit dépanneur en bas de la rue ne serait pas touché par la Charte (qui ne touche que la fonction publique, les institutions publiques et les municipalités) et, si il porte la kippa, il pourra toujours la porter dans son commerce!!! Ceux qui travaillent dans la fonction publique, dans les institutions publiques et dans les municipalités pourront toujours porter des signes religieux ostentatoires (kippa, voile islamique) mais pas sur leur lieu de travail!!! Il me semble que ça tombe sous le sens lorsqu’on se donne des règles pour vivre en société!!! Et rien ne les empêche de remettre leur voile islamique ou leur kippa à la sortie de leur lieu de travail si ils le souhaitent et si ils ne veulent pas attendre d’être de retour à la maison pour les remettre!!! Mais sur le lieu de travail, c’est non et c’est parfait comme ça!!!

    Faire des liens boiteux et démagogiques comme l’a fait fem_progress dans son commentaire ne fait pas avancer le débat, tout comme Nathalie Roy de la CAQ n’a pas fait avancer le débat en brandissant tous les signes religieux qu’elle a pu trouver devant les médias telle une hystérique!!!

    En passant, j’ai de la lecture pour toi: http://www.action-nationale.qc.ca/index.php/2011-06-30-23-44-4/82-numeros-publies-en-2012/mars-2012/138-qu-est-ce-que-le-trudeauisme

    Par Papi: Trudeau père était particulièrement brillant, mais – et ça je le répète pour la nième fois, il a refusé d’évoluer à mesure que le nationalisme passait de l’époque Duplessis à l’époque René Lévesque.

    Trudeau n’était pas anti-Qc, comme l’écrit l’auteur auquel réfère cet hyperlien; il était farouchement anti-Duplessis, comme l’étaient René Lévesque, Jean Drapeau, Trudeau, André Laurendeau [un ami de la famille de mon père]. Pour Duplessis, et ça faisait chier Trudeau, il y avait NOUS, et il y avait EUX (les Juifs, les Jéhovah, etc). Lévesque, lui, inclut tout le monde dans son « NOUS » et c’est dans cette marche là que Trudeau Sénior a trébuché. Il est demeuré opposé viscéralement à toute forme de nationalisme (faut pas oublier le nationalisme ethnique de Hitler!).

    Bref, dans les années 30, 40 et 50, Trudeau voyait l’obscurantisme à Québec et il n’avait pas tort. Aujourd’hui, le pire obscurantisme est rendu à Ottawa.

    BTW, il n’y a pas un Québécois sur 10000 qui a lu Trudeau père plus que moi; je le répète itou pour la nième fois, on recevait Cité Libre chez moi. Et comme si c’était pas assez, du « Trudeau », j’en ai racheté encore, par la suite. Alors non, il n’y a pas beaucoup de citoéyins capables de m’enseigner le « trudeauisme ».


    http://brouilleur.blogspot.ca/2013/09/pourquoi-valeurs-quebecoises.html

    Par Papi: ce blogueur est un imbécile, qui assimile encore le nazisme à la mouvance socialiste.
    Voir [cet hyperlien]

  14. @ PAPITIBI ,

    Papi , la cour Suprême( commentaire jeanlucproulx 17 sertembre 2013 00:19 , qui suggérait à fem-progress un ti-lait chaud et qui lui reprochait son manque d’intelligence.
    Il y en a combien de cour au Canada , j’en connais plusieurs au Québec(en connaissance de cause ,moi) , mais ceux de la Cour suprême les Juges sont aux ordres d’Ottawa et de B’B’ d’Angleterre et qu’ils faut qu’ils faut qu’ils Prêtent serment sur la King James ?

    Par Papi: les juges ne sont aux ordres de personne. Preuve en est que des juges nommés par Harper à la Cour suprême ont rendu des décisions que Harper considère un peu trop « gauchiste » à son goût! Une fois nommé, un juge est là pour rester… jusqu’à 75 ans. Ou à moins de tuer sa femme ou de violer sa voisine; peu importece qu’il écrit, il reste juge. Donc, il n’a pas besoin de faire plaisir ni à Harper ni à la Reine.

    Monsieur Papitibi , un jour voila quelques années on a causé de B.B. et vous ne sembliez pas très hot d’en causer. Je ne savais pas que vous connaissiez si bien ce  »PEUPLE » , qui n’est surtout comme ceux qui le dirigent , et qui s’apprête à attaquer la Sirye , comme ils l’ont fait partout ailleur. Irak Afghanistan etc.

    L’autre jour , j’ai vu passer un veau en courant dans la rue , et là , c’est la Sureté du Québec avec avec deux 4 roues. Je gagerais un 2 que l’on va trouver du pot dans le coin….

    Pour la prochaine intervention de jeanlucproulx , Monsieur tapez : B’Nai B’Rith vous allez voir près de 9 cents millions de clic , j’ai regardé vite mais les premiers que l’on peut voir , on cause d’une Loge sioniste très influente.

    Redites-moi au sujet de cette loge ?
    Jean-Marie De Serre.

  15. @ Proulx 13:33

    « Je ne nie le droit de personne et personne n’empêche personne de travailler au Québec que je sache!!! Monsieur Cohen qui s’est ouvert un p’tit dépanneur en bas de la rue ne serait pas touché par la Charte (qui ne touche que la fonction publique, les institutions publiques et les municipalités) et, si il porte la kippa, il pourra toujours la porter dans son commerce!!! « 

    Kâlisse que t’as rien compris!

    C’est pas parce que ce Cohen hypothétique peut s’ouvrir un dépanneur et y porter la kippa qu’il n’est pas discriminé par la Charte-à-Drano Drainville. Suffit qu’il ne puisse même pas porter la kippa dans un hôpital [le Montreal Jewish General] que sa famille et les amis de sa famille ont subventionné à coups de dizaines ou même à coups de centaines de millions de dollars [il doit bien y avoir une Fondation et les Bronfman, entre autres, ont bien dû y contribuer!].

    Ni dans une fonction publique qu’il contribue par ailleurs à nourrir par les impôts et taxes qu’il paie…

    Ta compréhension du droit fait pitié, mon petit bonhomme.

  16. @ PAPITIBI ,

    Papi , je me suis trompé plus haut , ce n’est pas près de 9 cents milions de clicks , mais près de 1 millions , c’est beaucoup quand même. Si l’accès haute vitesse  »INTERNET », serait accessible partout sur cette PLANÈTE , ce serait 1 milliards de cliocks.
    J’oriente JLP , correctement cette fois : B’Nai B’Rith : Loge sioniste très influente. Orientalement.com.
    Avez-vous vu le jeux de mots ? J’oriente vs Orientalement.
    Par contre , c’est meilleur taper jm2bleu , Monsieur le Maire 4 et allez à la fin du texte ce qui est en couleur , c’est ce que je vis présentement , et je suis au Québec , Sacrament , j’ai pas vu une seule Judith ou Sarah , ni aucune petites  »PITOUNNES » comme B’B’ leur en fourni au Gouvernement.

    Monsieur Papitibi , si mon commentaire est pas correct ,  »OUT ». J’essaye d’éclairer JLP tout simplement.
    Jean-Marie De Serre.

  17. @ papitibi.

    Les patients d’un hôpital ne sont pas touchés par la Charte!!! Si monsieur Cohen est un patient et si il porte la kippa, il peut la porter à l’hôpital parce qu’il n’y travaille pas!!!

    P.S.: Tu n’es pas obligé de travailler dans la fonction publique!!!

    Par Papi: Ça, mon petit bonhomme, tout le monde est en mesure de le comprendre. La preuve, c’est que même toi, tu l’as compris.

    Mais moi, j’ai introduit une variable de plus à l’équation et c’est c’est là que tu n’es plus capable de suivre. Moi je te parle d’une règle de droit; c’est au dessus de tes capacités cognitives. Et en droit, il suffit qu’un croyant sincère (comme le serait un Juif portant la kippa) soit exclu de certaines fonctions en raison de ses croyances pour que la Loi (si Loi il y a) soit déclarée nulle et non appricable pour cause de discrimination.

  18. @JLP

    Je vais exagérer mais à peine.

    Si la règle d’une société d’unijambistes vous obligeait à vous couper une jambe, vous le feriez?

    Comprenez-vous l’importance du sacrifice demandé par cette charte des valeurs qui est beaucoup plus plus que ce que vous pensez.

  19. «Trudeau n’était pas anti-Qc, comme l’écrit l’auteur auquel réfère cet hyperlien»

    Bien sûr, tu en connais plus que Charles-Philippe Courtois (l’auteur du texte en question) en Histoire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles-Philippe_Courtois

    Par Papi: « Toujours aussi intellectuellement malhonnête; MA phrase, c’était: Trudeau n’était pas anti-Qc, comme l’écrit l’auteur auquel réfère cet hyperlien; il était farouchement anti-Duplessis, comme l’étaient René Lévesque, Jean Drapeau, Trudeau, André Laurendeau… » Et Duplessis incarnait alors le Québec, devrais-je ajouter. Et, avais-je ajouté, après Hitler et après Duplessis, Trudeau est resté le doigt collé sur le piton « anti-nationalisme », ce qui l’a fait passé dans les rangs des imbéciles.

    Comme je ne suis pas un contemporain de Lénine ou de Gengis Khan, je dois me fier aux historiens pour en apprendre sur eux… quoique, dans le cas de Lénine, j’ai eu accès à la version française de ses écrits. Si bien qu’un PhD en histoire, comme TON C-P Courtois, en saura facilement plus que moi sur le compte de Gengis Khan.

    Mais un historien qui, comme ce Courtois, a obtenu son PhD en histoire en 2007, n’aura jamais accès à certains documents audio-visuels des années 60 qui n’ont pas été archivés mais que moi j’aurai vus et entendus lors de leur diffusion. Un historien comme l’est ce Courtois n’est pas nécessairement en mesure d’interpréter Trudeau, qui était un professeur de droit constitutionnel à l’UdeM avant de se lancer en politique.

    Et tout historien qu’il puisse être, ton Courtois pourrait difficilement avoir lu davantage d’écrits du bonhomme que je ne l’ai fait moi-même. Là où il peut me surpasser, c’est au niveau des lectures SUR Trudeau. Sauf que moi, mon opinion, je n’ai pas besoin des autres puis la construire. Better luck next time.

  20. @ Papitibi

    Encore une fois merci pour vos lumières. Maintenant, je suis presque prêt à me ranger rationnellement de votre côté, puisqu’en effet, étant donné la situation existante en matière de droit, les conséquences résultant du projet de la Charte des valeurs québécoises sont de potentiellement amené les gens à avoir des réactions «XÉNOPHOBES»!

    Je ne voudrais pas me promener avec un voile islamique par les temps qui courre.

    De Papitibi (En droit, il suffit qu’un croyant sincère (comme le serait un Juif portant la kippa) soit exclu de certaines fonctions en raison de ses croyances pour que la Loi (si Loi il y a) soit déclarée nulle et non applicable pour cause de discrimination.)

    C’est d’ailleurs sur l’ensemble des droits canadiens en matière religieuse que j’estimais que le Maire de Chicoutimi allait gagner sa cause.

    LE PORT DE SIGNES RELIGIEUX DANS LA FONCTION PUBLIQUE

    L’idée de la Charte Drainville laisse croire qu’il n’est pas question d’empêcher de croire, ni de réserver des postes à certaines confessions, mais simplement que les agents de l’État affichent une neutralité religieuse.

    C’est dans la logique d’une sécularisation entreprise depuis plusieurs années. (Déconfessionnalisation des écoles etc.)

    Le problème est qu’à cause du droit la logique derrière la sécularisation se bute à la réaction des individus. C’est ainsi que le refus d’une musulmane d’enlever son voile devient le symbole même de la liberté de religion. Sa croyance sincère, pour reprendre l’expression juridique, disqualifie tout autre argument.

    Il y a ici une vraie hiérarchisation des droits de la personne, qui n’est pourtant pas prévue dans nos Chartes, ce qui veut dire que l’obédience religieuse l’emportera toujours.

    Que le port du voile dans la religion musulmane, où la kippa pour les juifs, où la grosse croix à la Madona pour les chrétiens n’aient rien d’obligatoire n’est même pas considéré.

    Goldenberg dit non, et l’État ne pourrait donc pas lui prescrire des normes vestimentaires comme critères d’embauche, selon cette logique.

    Alors si je crois en la sorcellerie et que j’adhère à la WICCA, je peux me promener avec une chasuble noire à capuchon avec tous les symboles s’y rattachant et c’est la même chose puisque ce groupe est reconnu par le Canada.

    GUERRE DES RELIGIONS

    Merci Canada! La table est mise pour des réactions «XÉNOPHOBE»!

    Ceux qui ont mis cette bombe à retardement au cœur de la Constitution, avaient-il en tête ce qui arrive actuellement? C’est-à-dire l’étouffement de l’idée souverainiste au Québec via l’acceptation de «N’IMPORTE QUOI» motivé par une simple affirmation de croyance religieuse.

    NERF DE LA GUERRE

    En conséquence, le combat des militants souverainistes sera de harceler insidieusement, les «croyeux» qui revendiquent et nargue via leurs symboles.

    J’imagine très bien les athées, les agnostiques et Cie, rendre la vie impossible aux croyeux d’opérettes.

    Chaque jour le «croyeux» qui ouvre son ordinateur se retrouve avec des messages d’intimidation etc.! Tu veux jouer la «game» du communautarisme mon (ma) «câliss», on va te régler ton cas vite fait. Tu vas te retrouver avec tes babouches, ton couscous cacher et ton «habit de motoneige musulman» sur le BS en attendant que tu te pousses ailleurs qu’au Québec.

    Selon le juif Jacob Cohen, c’est la tactique sioniste actuelle envers ceux et celles qui n’entrent pas dans leurs magouilles. Alain Soral, Dieudonné, Thierry Meyssan en font les frais actuellement.

    Tous les médias français (appartenant à quelques entreprises sionistes) les boycotts actuellement.

    COMBAT SOUVERAINISTE

    Bref, je comprends maintenant l’inquiétude des juristes à qui j’ai parlé! Nous sommes à l’aube d’une radicalisation xénophobe.

  21. Merci à Pierre Bouchard pour son excellent lien, si ça peut en faire respirer certains par le nez…

  22. Mautadine! Je suis d’accord avec BadAss. Serais-je en train de me transformé en Libères-T-As-Rien à cause de ce foutu bordel? 😦

  23. @ letight.

    Je vais aussi à peine exagérer en disant qu’en Arabie-Saoudite et en Iran, les femmes qui visitent le pays en touristes doivent se voiler de la tête aux pieds et s’asseoir à l’arrière de la voiture si il y a lieu conformément à la loi islamique, et ce, même si elles ne résident pas dans le pays et qu’elles n’ont aucune intention de le faire!!! Que je sache, la Charte ne fait aucune mention des touristes et de la rue!!! Elle ne touche que les employés de la fonction publique, des institutions publiques (hôpitaux, écoles, CPE) et des municipalités!!!

    Par Papi: les horreurs +++ d’ailleurs n’excusent pas les horreurs d’ici. Tu aimes bien voir les porte-étendards de notre belle civilisation JUDÉO-chrétienne botter le cul des barbares de Musulmanie et pourtant, tu étais prêt il y a quelques années à débarrasser le Québec de tout ce qui n’est pas blanc, laïque et francophone. Par les armes, s’il le faut, que tu disais, sale petit nazillon en culottes courtes!!! Tu penses que c’est mieux que ce qu’on fait les Talibans ou les fondamentalistes Algériens qui égorgeaient les villageois dans les années 90?

    Et toi, le chantre de la civilisation JUDÉE-chrétienne à laquelle tu t’enorgueillis d’appartenir, tu refuserais à un médecin Juif le droit de porter la kippa au Jewish General Hospital dont ses parents et grands-parents ont contribué à développer les équipements par leurs généreuses contributions à la Fondation hospitalière?

    @ papitibi.

    Charles-Philippe Courtois est un historien qui sait analyser l’Histoire du Québec à froid, contrairement à toi qui a nagé dans l’anti-duplessisme viscéral depuis l’enfance (note que feu mon grand-père, qui votait pour l’Union nationale pendant que ton père votait PLQ, distribuait des tracts anti-libéraux dans les années 1930-1940-1950-1960, alors)!!! Ta haine de Duplessis (que tu oses comparer à Hitler) l’emporte sur la Raison avec toi, lorsqu’il est question d’analyser Trudeau!!! Tu le confirmes toi-même bien involontairement en disant qu’il n’était pas anti-Québec!!!

    Le crucifix de l’Assemblée nationale, tu craches dessus parce que c’est Duplessis qui l’a mis là!!! Si ça avait été Godbout ou Taschereau, tu ne dirais presque rien!!! Pourtant, lorsque Godbout a gagné en 1939, le crucifix était là depuis trois ans et il a eu cinq ans pour l’enlever!!! Il ne l’a pas fait!!! Lorsque Lesage, Bourassa et Lévesque ont pris le pouvoir (j’exclus Johnson père et Bertrand qui étaient du même parti que Duplessis et Sauvé, Barette et les deux frères Johnson n’ont été que des étoiles filantes à la tête du gouvernement, alors je les exclus aussi), ils n’ont pas enlevé le crucifix, tout comme Parizeau, Bouchard, Landry et Charest!!! Or, ils étaient tous plus à gauche que Duplessis!!! Marois est également plus à gauche que Duplessis et elle refuse de l’enlever!!!

    En fait, je crois de plus en plus que Drainville s’est inspiré de ce vieux billet que j’ai publié en mars 2011 pour rédiger sa Charte: http://lepénisàdeuxmains.blogspot.ca/2011/03/moi-quebecois-inculte.html

    Par Papi: Ne sois pas si modeste. Tu as surtout inspiré le Mein Kempf du petit Adolf et tout le monde sait bien que tu étais le conseiller de Jules César pour tout ce qui concerne les nouvelles technologies!!!


    Complément de lecture: http://lepénisàdeuxmains.blogspot.ca/2012/12/pour-depasser-la-masturbation-le-canada.html

  24. @Proulx 1:12

    « Charles-Philippe Courtois est un historien qui sait analyser l’Histoire du Québec à froid, contrairement à toi qui a nagé dans l’anti-duplessisme viscéral depuis l’enfance (note que feu mon grand-père, qui votait pour l’Union nationale pendant que ton père votait PLQ, distribuait des tracts anti-libéraux dans les années 1930-1940-1950-1960, alors)!!! Ta haine de Duplessis (que tu oses comparer à Hitler) l’emporte sur la Raison avec toi, lorsqu’il est question d’analyser Trudeau!!! »

    Un instant, tas de fumier…

    Toi, ton paternel t’a noyé dans le lisier idéologique de la soue duplessiste. Ton papa portait des oeillères, et peut-être a-t-il aujourd’hui les doigts pleins de cette marde patroneuse qui caractérisait Duplessis… aussi bien que Taschereau, par ailleurs.

    Mes parrain et marraine (une soeur de mon vieux) étaient commerçants, farouchement duplessistes et propagateurs de la « foi » unioniste; mon oncle a distribué gratis des centaines d’exemplaires d’une biographie de Duplessis et moi, à 10 ou 11 ans, je l’avais déjà lue. D’ailleurs, j’en possède encore l’exemplaire qu’il m’avait donné quelques mois avant le décès de Duplessis.

    Le jour du décès de Duplessis, je me trouvais par ailleurs à la résidence secondaire de « tante Marie » et de son mari, un entrepreneur millionnaire enrichi par Duplessis. Résidence secondaire? Bof! Un domaine immense, avec deux pentes de ski, 3 trous de golf, des km de sentiers en forêt, et de la place pour loger plus de 30 invités! Re-bof… Marie était une cousine de ma mère; ce couple n’avait pas d’enfants mais ils recevaient 7 enfants (dont moi), tous apparentés, pour les vacances d’été, de Noël, pour les sucres (ils entaillaient). Résidence principale à Westmount, résidence tertiaire dans ce qui est aujourd’hui le Parc du Bic, et une autre à Palm Beach. Re-re-bof…

    L’oncle a perdu sa vache à lait; on l’a tous appris à la télé. C’était la première fois que je le voyais brailler et ça m’a pris plusieurs années avant de faire 2+2=4… À dix ou douze ans, ces choses-là, on ne les comprend pas, bien sûr. À vrai dire, j’ai vraiment allumé quand « tante Marie » m’a présenté quelques amis à elle, alors que je séjournais à son appart en Floride, au début des années 70. Trois anciens ministres sous Duplessis.

    Parle parle, jase jase; au fil de la conversation, un des trois amis de la tante s’exclame: ah bon, t’étais un des cinq p’tits gars qui passaient l’été au Lac! Bin oui…

    Ai-je été exposé à la doctrine duplessiste pendant mon enfance? Yessss! Et pas mal plus que toi tu as pu être exposé à autre chose, mon tit-casse!

    Mais j’ai fait « pire », si je puis dire: la soeur aînée de ma mère et son conjoint étaient, eux, des proches d’Adrien Arcand. Toi qui prétends tout savoir, tu as deviné que je parle ici du chef des chemises brunes, n’est-ce pas? Ma tante m’a présenté Arcand, alors que j’étais adolescent. Ma mère n’avait pas voulu que je parle de cette rencontre avec mon père, il en aurait fait une crise d’apoplexie!

    Chez moi, les « transferts idéologiques » ne s’arrêtent pas à l’adolescence; à un âge que tu n’as pas encore atteint et pendant plus de 15 ans, j’ai côtoyé quotidiennement un ami personnel de Duplessis et ancien candidat de l’Union Nationale.

    Et t’es encore assez cave pour penser que je puise à une seule source, celle de la gauche?

  25. @ Proulx

    « Ta haine de Duplessis (que tu oses comparer à Hitler) l’emporte sur la Raison avec toi… »

    Oui, j’ose. Je persiste, je signe, et j’appuie mes dires, ce dont toi tu es bien sûr incapable.

    Hitler a fait emprisonner des Juifs et des Roms avant de les exterminer.
    Duplessis était pour sa part farouchement antisémite.
    Ton père, qui de ton propre aveu faisait partie des perroquets serviles de Duplessis, était sans doute aussi antisémite que son maître.
    Et toi, tu es en tous points le fils de ton père. Ceci explique cela…

    Hitler a fait emprisonner des Juifs et des Roms avant de les exterminer.
    J’ignore si Duplessis a poussé sa haine et son mépris des Juifs jusqu’à les crisser en dedans, mais je sais – et tous les avocats, juristes et historiens le savent – que Duplessis faisait emprisonner des témoins de Jéhovah au seul motif qu’ils étaient Témoins de Jéhovah.

    L’affaire « Roncarelli contre Duplessis », ça te dit quelque chose, tas d’inculture nauséabonde? [hyperlien]

  26. « Serais-je en train de me transformé en Libères-T-As-Rien à cause de ce foutu bordel? 😦 »
    Enfin un vrai!!

  27. Hitler a fait emprisonner des Juifs et des Roms avant de les exterminer.
    OK Papi ça va faire là le point goodyear! T’es bon pour rouler encore 2 mois sur tes pneus d’été, meigne en abitibi pis meigne à Mandeville!

  28. « Duplessis faisait emprisonner des témoins de Jéhovah au seul motif qu’ils étaient Témoins de Jéhovah »

    Ce que peu de gens savent, c’est que Maurice Duplessis faisait partie d’un regroupement occulte « Les apôtre du sommeil ininterrompu ». Cette « secte » pratiquait ce qu’il est convenu d’appeler la « Grasse matinée », surtout le dimanche.

    Vous comprendrez que l’arrivée des Témoins de Jéhovah à Trois-Rivières et leur fâcheuse habitude de sonner à l’aube pour prêcher la bonne nouvelle ne faisait pas l’affaire de certains.

    Mais le prédécesseur de Maurice n’avait pas de problème à être sur pied tôt le matin.. Godbout.
    Bon, ok, jevous ai assez embêté! Je retourne travaille. C’est pas les signes religieux ostentatoires qu’on devrait éliminer des lieux de travail… ce sont les chaines et les boulets. 🙂

  29. @ PAPITIBI ,

    merci Papi , mais ils doivent eux aussi prêter serment quelque part ? Le Serment des  »JUGES ». Je vais aller voir.

    En attendant , je viens de voir le vidéo à l’endroit de Robert Godbout le : Un tueur si proche.
    Comme je l’ai déjà dit , avant un drame il y a un avant et un après. Je fais parti , moi-aussi , de l’avant et de l’après.

    Par contre , après le vidéo , je ne l’ai vu juste une fois , mais tout ce que je puis dire à 15:17 le 18 septembre 2013 , c’est que les Municipalités et autres Gouvernements : Ont abusés de leur pouvoir et du Municipal au Clérical qui est une des pires salopperies de sectes.

    Dans mon coin , Jean Charest(bleu vendu comme Harper) et Yvon Vallière(Rouge pinocchosien) comme ça se peut pas , ont fait installer un Code d’ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE , et il y avait 14 qualités pour qu’un ZÉLUS ou un employé , soit en poste.

    Rien de cela n’est affiché pour la prochaine équipe qui se présentera contre celle qui est là présentement que l’on peut voir là maintenant et qui eux affiche au moins 2 des qualités : La Transparence et l’intégrité , mais on m’avais dit 12 autres de plus dans le Rassembleur de Tingwick……………

    Mon ordinateur , ne va souvent pas de ce temps là. Pourquoi ???????????666.
    Jean-Marie De Serre.

  30. Salut papi,

    J’aurais une question hors sujet,

    Je viens d’être embauché et dans mon contrat d’embauche j’ai une clause qui spécifie en gros que toute création, invention ou amélioration que je vais produire va leur appartenir et que je renonce à tout droit d’auteur.

    Je me demandais si ce genre de clause sont limité seulement à ce qui est produit dans le cadre de l’emploi ou c’est absolument tout incluant les choses que je fais pour mon compte personnel le soir?

  31. @ Alain Chicoine

    Difficile de me prononcer sans avoir lu les clauses; à votre place, je vérifierais tout ça avec un avocat.

    Je vais vous livrer des « généralités »; à vous d’en tirer les conclusions les plus appropriées.

    Mettons que votre nouvel emploi, c’est la conception de logiciels pour l’exploration minière; dans vos heures de loisirs vous mettez au point un moteur révolutionnaire dont la technologie n’a rien à voir avec le travail effectué pendant vos heures de travail. Je ne vois pas comment votre employeur pourrait en revendiquer la propriété intellectuelle et si une clause de votre contrat lui cédait néanmoins vos droits sur ce moteur, alors là, voyez un avocat pis ça presse!

    Par contre, supposons que dans vos loisirs, c’est un logiciel pour l’exploration gazière que vous mettez au point et que dans le processus de conception, vous faites appel à l’expérience et aux connaissances acquises dans le cadre de votre travail rémunéré… À l’oeil, j’ai l’impression que c’est plutôt ce genre de situation que vise votre employeur.

    Avant de vous lancer dans des projets dont vous n’êtes pas certain si c’est vous qui en retirerez les profits ou si c’est votre employeur, vous auriez tout intérêt à consulter…

  32. Cette « secte » pratiquait ce qu’il est convenu d’appeler la « Grasse matinée », surtout le dimanche.
    J’embarquerais volontiers dans cette secte dussé-je porter le pyjama, ce vêtement pas trop ostentatoire quand yé en t’sous des couvartes! 😆 😆

  33. Au 17 septembre 2013

    30 % des libéraux sont favorables à la charte ou indécis, ce qui va à l’encontre de la position de Philippe Couillard.

    Les caquistes sont déchirés, moitié, moitié. Une majorité des électeurs de QS sont soit favorables
    (34 %) au projet, soit indécis.

    Alors que 80 % des électeurs du Parti Québécois sont derrière leur parti, et seulement 10 % sont défavorables.

    Le parti le moins divisé sur cette question, c’est le Parti Québécois, sans l’ombre d’un doute. Le gouvernement peut donc compter sur une majorité écrasante de péquistes.

    Dans l’opinion francophone, on parle d’une majorité écrasante de 58 % contre 27 %. En fait, il y a une majorité qui pense que c’est nécessaire sur l’ensemble du territoire québécois, même dans la rétive région de Québec.

    Sur la mesure la plus controversée et la plus décriée par les opposants, celle interdisant le port de signes religieux dans l’ensemble de la fonction publique, le gouvernement obtient l’appui d’une majorité confortable chez les francophones, la majorité est forte à 58 % contre 35 %. Sur l’Île, là où le projet de charte devait être le moins bien accepté selon les commentateurs, la majorité francophone atteint des sommets à 61 % contre 33 % !

    http://gobeillades.wordpress.com/2013/09/17/drainville-en-terrain-solide/

  34. @papi

    ok, si je comprend bien c’est relatif au activité de la compagnie. Si mon projet est dans les activités de la compagnie la compagnie pourrais réclamer les droits d’auteur en vertu du contrat d’embauche.
    On entend le domaine d’activité préci et non pas un champ

    ps. Il n’y a pas d’urgences, j’ai des idées mais rien de relatif au activité de l’entreprise et tout est encore dans ma tête. Au pire je vais attendre ou tenir les travaux secrets. J’étais surtout curieux de savoir c’est quoi les limites de ce qui peut être mis dans un contrat d’embauche en matière de droit intellectuel.

  35. Quand même une grosse accusation de la part de juristes!

    Publié le 16 septembre 2013 par AJP

    Le gouvernement échoue encore une fois à son devoir d’assurer le respect des droits fondamentaux de toutes les Québécoises et Québécois

    L’Association des juristes progressistes (AJP) dénonce vivement et s’oppose catégoriquement au projet de « Charte des valeurs québécoises » préconisée par le gouvernement. Cette charte, dans sa conception actuelle, portera vraisemblablement atteinte aux droits fondamentaux des personnes vivant au Québec, incluant les femmes qui désirent pratiquer une religion autre que celle représentée sur le mur de l’Assemblée nationale. Et cela, sans pour autant assurer une réelle égalité entre les femmes et les hommes, ni une réelle neutralité de l’État. Le présent texte porte sur les principes sous-jacents à la Charte ainsi que l’interdiction des symboles « ostentatoires ».

    http://ajpquebec.org/?p=709

  36. Le sujet de la Charte des valeurs québécoises est intéressant parce qu’il nous fait réaliser que le Canada a inclus dans la constitution une «bombe à retardement» qui fait que malgré des objections parfaites et rationnels concernant le domaine du religieux, un individu peut bloquer à lui seul toute tentative de le contredire et ce malgré toutes les preuves possibles et impossibles.

    MINCE ESPOIR

    J’ai lu que : «Les libertés individuelles des chartes qui les garantissent ne sont pas absolues, et qu’en vertu des mêmes chartes elles peuvent faire l’objet de restrictions raisonnables.

    Une restriction raisonnable d’une liberté, aujourd’hui, est en droit constitutionnel une mesure qui poursuit un «OBJECTIF LÉGITIME», à l’aide d’un moyen qui est un «CHOIX RAISONNABLE» parmi plusieurs moyens, et dont les effets «NÉGATIFS» sur la liberté ne sont pas disproportionnés par rapport à ses effets «POSITIFS» sur l’objectif poursuivi. (En ce sens là, pourrions nous avancer que l’affirmation de sa croyance n’est pas suffisante, et qu’elle devrait-être d’abord validé, via une authentification officielle, ensuite, mesurer en termes de restriction raisonnable etc?).

    Ce qui sous entend que l’État n’est pas «CONDAMNÉ» à seulement éteindre des incendies ; à l’aide de mesures équilibrées, il peut aussi «PRÉVOIR».

    Dans le cas présent, l’objectif poursuivi est celui de favoriser la «NEUTRALITÉ» religieuse de l’État.
    La neutralité, en droit, est question d’«APPARENCE» autant que de «RÉALITÉ».

    Or cette neutralité de l’État n’est rien d’autre qu’une dimension essentielle de la même liberté de religion des chartes qu’invoquent les opposants. Autrement dit, la liberté de religion est ici en conflit avec elle-même.

    PROBLÈME

    Si je me réfère à ce qu’en pense l’’Association des juristes progressistes (AJP), mon chien est mort mais pas celui de ceux et celles qui croient même aux extra terrestre.

  37. Le voile est un signe religieux de piété chrétienne !

    La première lettre de Paul aux Corinthiens est le premier écrit issu des religions monothéistes à avoir lié le voile des femmes à leur relation à Dieu, en avançant des arguments strictement religieux, c’est-à-dire en incluant le voile dans une démonstration théologique. Dans les écritures monothéistes – la Bible hébraïque, le Nouveau Testament et le Coran – seule la première lettre de Paul aux Corinthiens justifie le port du voile par les femmes en l’appliquant aux rapports qu’ont les hommes et les femmes à Dieu.

    L’intérêt particulier de ce texte est d’avoir généré tout un discours sur la tenue des femmes et de leur avoir durablement imposé de se couvrir la tête dans tout le monde chrétien alors que le voile des femmes n’était auparavant qu’une pièce de vêtement d’origine païenne localisée dans les villes des pourtours de la Méditerranée aussi bien en Occident qu’en Orient.

    À la fin du XXe siècle, dans les pays méditerranéens, en Europe du Sud et en Orient chrétien, ainsi que chez les religieuses des trois grandes confessions chrétiennes, les femmes portaient encore souvent un voile ou un foulard. De nombreux Pères de l’Église, aussi bien en Orient qu’en Occident, ont repris et commenté le texte de Paul pour en garantir la portée législative universelle. Dans le Coran, Dieu dit à Mohammed d’ordonner aux femmes de se couvrir et de rabattre leur vêtement sur leur poitrine pour que les hommes les respectent, mais le texte n’inscrit pas cette démarche dans le rapport que doivent avoir les femmes à la divinité : le voile n’est que social. La coutume, citadine et païenne, du voile des femmes acquiert donc avec Paul (v. 5-15/v. 62-64) un statut religieux qui est le propre du christianisme.

    On ferait bien de na pas l’oublier aujourd’hui, où la question du voile, par le biais des femmes musulmanes pratiquant leur religion avec respect et dévotion, est introduit au coeur du débat politique en France et bouscule, ce dont on ne peut que se réjouir, les diktats de l’intégrisme laïc et républicain !

    Première épître de saint Paul aux Corinthiens, 11 : 2-16 :

    « 2 Je vous félicite de vous souvenir de moi en toute occasion, et de conserver les traditions telles que je vous les ai transmises. 3 Je veux pourtant que vous sachiez ceci : le chef de tout homme, c’est le Christ ; le chef de la femme, c’est l’homme ; le chef du Christ, c’est Dieu. 4 Tout homme qui prie ou prophétise la tête couverte fait affront à son chef. 5 Mais toute femme qui prie ou prophétise tête nue fait affront à son chef ; car c’est exactement comme si elle était rasée. 6 Si la femme ne porte pas de voile, qu’elle se fasse tondre! Mais si c’est une honte pour une femme d’être tondue ou rasée, qu’elle porte un voile ! 7 L’homme, lui, ne doit pas se voiler la tête : il est l’image et la gloire de Dieu ; mais la femme est la gloire de l’homme. 8 Car ce n’est pas l’homme qui a été tiré de la femme, mais la femme de l’homme, 9 Et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme. 10 Voilà pourquoi la femme doit porter sur la tête la marque de sa dépendance, à cause des anges. 11 Pourtant, la femme est inséparable de l’homme et l’homme de la femme, devant le Seigneur. 12 Car si la femme a été tirée de l’homme, l’homme naît de la femme et tout vient de Dieu. 13 Jugez par vous-mêmes : est-il convenable qu’une femme prie Dieu sans être voilée ? 14 La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas qu’il est déshonorant pour l’homme de porter les cheveux longs ? 15 Tandis que c’est une gloire pour la femme, car la chevelure lui a été donnée en guise de voile. 16 Et si quelqu’un se plaît à contester, nous n’avons pas cette habitude et les églises de Dieu non plus. »

    http://lebloglaquestion.wordpress.com/2009/11/05/le-voile-est-un-signe-religieux-de-piete-chretienne/

  38. Qu’est ce que l’islam

    Islam-inside-interview

    Olaf : Père, dans nos échanges précédents [Partie 2] vous nous avez laissé sur notre faim en nous affirmant que «l’islam ne parvenant pas à se définir, et pour cause ». Nous arrivons là à un sujet vraiment crucial … « Et pour cause » disiez-vous. Pourquoi donc l’islam ne parvient-il pas à se définir lui-même ? Qu’est ce donc que l’islam ?

    L’islamisme est présent dans l’islam comme le poussin dans l’oeuf

    Père Boulad : Un homme comme Abdennour Bidar – et d’autres avec lui – essaient de prendre leurs distances par rapport aux textes médinois du Coran. Mais tous les autres qui se réclament de la position pure et dure sont d’une certaine manière plus cohérents avec eux-mêmes, avec leur livre et avec leur histoire. Dans un petit texte de deux pages – « l’Islamisme et l’Islam » – je résumais en 1994 l’essentiel de ma pensée là-dessus. Je me cite moi-même :

    « L’islamisme n’est ni une caricature, ni une contrefaçon, ni une hérésie, ni un phénomène marginal et aberrant par rapport à l’islam classique orthodoxe sunnite.

    Je pense au contraire que l’islamisme, c’est l’islam à découvert, l’islam sans masque et sans fard, l’islam parfaitement conséquent et fidèle à lui-même, un islam qui a le courage et la lucidité d’aller jusqu’au bout de lui-même, jusqu’à ses dernières implications.

    L’ISLAMISME C’EST L’ISLAM DANS TOUTE SA LOGIQUE, DANS TOUTE SA RIGUEUR.

    L’islamisme est présent dans l’islam comme le poussin dans l’oeuf, comme le fruit dans la fleur, comme l’arbre dans la graine. »

    Si l’islam est par nature radical et politique, les Frères Musulmans sont parfaitement cohérents avec leur religion.

    Olaf : C’est ce que dit Magdi Allam. Il parle de l’islamisme comme du « fruit mûr de l’islam ». Le connaissez-vous ?

    Père Boulad : Oui, je l’ai rencontré récemment à Bruxelles. Pour lui, l’islamisme est bien le « fruit mûr de l’islam ». Si bien que quand on dit que l’islamisme est une dérive ou une déformation de l’islam, je me permets d’en douter. Pour moi, l’islamisme c’est l’islam à découvert, sans masque et sans fard, comme je l’ai écrit dans mon essai.

    Mais revenons à cette question cruciale de savoir si l’islam peut se réformer sans se dénaturer. Qui dit « réforme » dit retour aux sources. Or « l’âge d’or de l’islam » – c’est-à-dire ses trente premières années – n’est qu’une succession de guerres et de massacres, qui se sont poursuivis tout au long de l’histoire. Trois des quatre premiers califes ont connu une mort violente et tragique, comme l’ont souligné entre autres Fouad Zakaria et Farag Foda. Pour avoir osé le dire, ce dernier a été sauvagement assassiné. Si tel est « l’âge d’or de l’islam », un retour aux sources signifierait une guerre tous azimuts contre le reste du monde. Ce n’est pas pour rien que les musulmans ont divisé le monde en deux zones : dar al-islam et dar al-harb – ‘la demeure de l’islam et celle de la guerre’. Ce qui signifie en clair que toute région qui n’est pas encore soumise à l’islam est automatiquement en guerre contre lui. En ce sens, Al Qaïda est parfaitement logique avec un tel retour aux origines.

    …le grand modèle à imiter pour un musulman, c’est Mahomet. Or, quand on connaît sa vie, on se demande en quoi un tel modèle est imitable.

    On objectera que le christianisme a lui aussi connu des périodes de violence et de conquêtes. C’est exact, mais, ce faisant, il se trahissait lui-même. En effet, l’Eglise a commencé par trois siècles d’atroces persécutions et l’évangile est une école d’humilité, de douceur et d’amour. Jésus a toujours refusé la violence. Lorsque Pierre a dégainé son glaive pour le défendre, il s’est vu réprimander vertement : « Remets ton glaive au fourreau. Celui qui tue par le glaive périra par le glaive ». Comment ne pas comparer un tel enseignement avec celui du Coran, qui incite à la haine, à la guerre et à la violence ! Comment ne pas être frappé par le blason des Frères Musulmans arborant deux glaives croisés sous leur déclaration de foi. Lorsqu’un nouvel adepte fait son serment d’allégeance à la Confrérie, c’est devant un coran et un revolver qu’il le fera – comme ce fut le cas entre autres pour Nasser et sa clique. De tels symboles parlent d’eux-mêmes et n’ont guère besoin de commentaires.

    Par ailleurs, le grand modèle à imiter pour un musulman, c’est Mahomet. Or, quand on connaît sa vie, on se demande en quoi un tel modèle est imitable. Il n’est que d’écouter sur Internet les émissions du Père Zakaria Botros sur la biographie de Mahomet, pour être littéralement ahuri. Or, on ne peut soupçonner le Père Zakaria de parti pris, car ses sources sont toutes islamiques et ses références puisées auprès des historiens et chroniqueurs musulmans eux-mêmes.

    Olaf : Attention Père, n’en dites pas trop à ce sujet : souvenez vous du sort que l’Autriche a réservé à Elisabeth Sabaditsch Wolff, cette autrichienne condamnée pour avoir dit tout haut ce que les musulmans lisent dans le coran et apprennent dans leurs traditions, en particulier pour avoir révélé les dessous de la vie de Mahomet. De tels propos relèvent de l’islamophobie selon les tribunaux autrichiens …

    Père Boulad : Et pourtant, il s’agissait là d’une vérité historique ! C’est là que l’Europe est en train de se laisser berner. Il est affligeant de constater que dans vos pays prétendument démocratiques on n’a plus le droit de s’exprimer librement !

    Olaf : Autre point que je souhaite voir avec vous, c’est le crédit à apporter aux textes musulmans, coran et tradition. Il y a en France et en Europe un certain nombre de chercheurs qui ont étudié les sources du coran et qui révèlent une imposture …

    Gallez-luxenberg

    Père Boulad : Vous devez penser aux thèses de Gallez ou Luxenberg.

    Olaf : Vous connaissez le travail d’Edouard Marie Gallez ?

    Père Boulad : Oui, j’ai rencontré l’an dernier à Paris ce chercheur, qui m’a offert sa thèse en deux tomes, « Le Messie et son Prophète ». Bien que ses propos soient pour moi un peu trop techniques, je crois bien comprendre sa position, qui vise à une déconstruction de l’islam à travers une analyse critique rigoureuse. C’est ce qu’a fait aussi Luxenberg et certains autres … Un des pionniers dans ce domaine est le père Henri Lammens, jésuite, qui, il y a près d’un siècle et demi, a écrit des textes pas du tout « politiquement corrects », bien que parfaitement étayés scientifiquement.

    Il faut que les penseurs musulmans aient le courage de procéder à une étude exégétique en profondeur du Coran et de la Sunna.

    Aujourd’hui, il n’est pas de bon ton de dire certaines vérités. Mais jusqu’à quand va-t-on se taire ? Les études exégétiques récentes aboutissent à une déconstruction et à une démythologisation de bien des éléments essentiels de l’islam. Il faut que les penseurs musulmans aient le courage de procéder à une étude exégétique en profondeur du Coran et de la Sunna, comme le christianisme a osé le faire avec ses textes fondateurs. Beaucoup d’intellectuels musulmans appellent de tous leurs vœux cette démarche. Mais quand l’un d’eux, l’universitaire égyptien Nasr Hamed Abou-Zayd a osé s’y risquer, il s’est fait condamner et exiler. Jusqu’à quand allons-nous enfouir notre tête dans le sable ? Soyons objectifs, soyons pour la vérité, un point c’est tout !

    Olaf : Ce travail de vérité se fait peu à peu, mais il n’est le fait que d’une infime minorité.

    Père Boulad : Je parlais tout à l’heure du phénomène déjà ancien du Père Boutros Zakaria. Voici plus de dix ans que ce prêtre égyptien, s’exprimant en arabe de façon claire et documentée, démonte toutes les prétentions de l’islam, textes musulmans en main ! Il recourt au coran, aux hadiths, aux théologiens musulmans, et cette approche déstabilise beaucoup de croyants. Et lui de leur répondre : « Je n’apporte rien de moi-même, je ne fais que citer vos propres sources ! » Résultat : beaucoup de musulmans se convertissent après l’avoir écouté.

    A titre d’exemple, voici le genre de démarches auxquelles il procède :

    …beaucoup de musulmans se disent : « puisque l’islam est incapable de se réformer, je le quitte ! »

    Les musulmans assurent que leur livre n’a pas été falsifié, car un texte coranique (sourate 15, v.9) affirme : « C’est Nous [Allah], en vérité, qui avons révélé le coran, et c’est Nous qui en assurons l’intégrité », ce qui veut dire que, selon le dogme islamique, le coran est protégé contre toute falsification. Or, dans le texte original arabe, on ne trouve pas le mot de coran (qur’an) mais le mot de « rappel », qui s’applique aussi bien au coran, qu’à l’évangile et à la torah… Comment donc Allah peut-il à la fois garantir l’intégrité des trois livres dans ce verset, alors que, dans d’autres versets, il fustige la torah et l’évangile comme falsifiés ?

    Ce genre de contradictions, qui éclatent actuellement au grand jour, pousse bon nombre de musulmans soit vers l’athéisme et l’incroyance, soit vers le christianisme. Récemment un musulman de trente ans, diplômé en informatique et chef d’entreprise, suite à la lecture d’un de mes livres en arabe, est venu me trouver pour me dire qu’il ne croit plus en sa religion. De plus en plus nombreux sont ceux qui quittent l’islam en sourdine, sans l’afficher officiellement et tout en conservant leur étiquette de musulmans.

    En fait, face à la crise que traverse l’islam et à son incapacité à répondre aux questions qu’on lui pose – mais qu’il élude, et pour cause… car il n’a pas de réponse – beaucoup de musulmans se disent : « puisque l’islam est incapable de se réformer, je le quitte ! ».

    Olaf : Si ce mouvement allait en s’amplifiant, il viendrait à bout du phénomène de pression du groupe. J’ai discuté avec un ancien musulman (entretien publié sur Poste de Veille) qui m’expliquait combien le contrôle du groupe est fondamental pour le maintien et la transmission de la foi. Quand un individu cherche à quitter l’islam, le groupe se mobilise pour le retenir. Mais si le nombre de transfuges s’amplifiait, la communauté n’aurait plus les moyens d’exercer sa pression sur eux. Le mouvement d’apostasie pourrait alors se développer de façon exponentielle !

    Père Boulad : C’est exact. Ce qui a fait jusqu’à présent la force de l’islam, c’est cette pression du groupe et la menace de mort qui pesait sur tout converti. Je doute que cela puisse continuer. Il semble que nous soyons actuellement à un tournant historique : la cohésion du groupe est en train de s’effilocher, et les forces de réveil déclenchées autrefois en Europe – avec leurs idéaux de liberté, d’égalité, de fraternité, de droits de l’homme… – font leur chemin et gagnent peu à peu le reste de la planète.

    Ce sont les femmes qui feront basculer l’islam et seront les agents de sa transformation.

    On n’arrête pas l’Esprit. L’Esprit est une force qui agit envers et contre tout. Il parait très fragile mais il est ce qu’il y a de plus puissant. Je cite souvent ce mot de Napoléon au terme de sa vie : « Deux forces gouvernent le monde, le Glaive et l’Esprit. Mais la plus forte des deux est l’Esprit ». Eh bien j’y crois, et je le constate tous les jours.

    Dans ce contexte, je pense que le mouvement féministe sera déterminant dans les années à venir. Ce sont les femmes qui feront basculer l’islam et seront les agents de sa transformation. Ce réveil, qui a commencé en Egypte au début du siècle dernier, a culminé au cours des années vingt. Etouffé ces dernières décennies par les courants islamistes, il est en train de reprendre et je pense qu’il ira en s’amplifiant.

    Olaf : Chez nous, en Occident, c’est parfois le contraire : un certain nombre de musulmanes, loin de s’engager dans des combats féministes, revendiquent le voile, exigent le niqab …

    Père Boulad : Oui, pour se démarquer et affirmer leur différence… Mais je ne pense pas que ça durera.

    Olaf : Comment résister à cela ? Aujourd’hui l’Occident est en train de brader ses valeurs, de perdre sa substance morale, de céder au relativisme, de tomber dans la haine de soi. Pensez-vous qu’un tel laïcisme « areligieux » puisse résister à la poussée de l’islam ?

    Père Boulad : Non. On ne résiste pas à l’islam par la laïcité. La solution est dans un réveil du christianisme. Il faut que celui-ci retrouve sa vitalité, sans pour autant retomber dans un autoritarisme intempestif, ni se lancer dans de nouvelles guerres de religion – mais en procédant à une réforme en profondeur. J’ai développé cela en 2007 dans une lettre au pape intitulée « SOS pour l’Eglise d’aujourd’hui ».

    On ne contrera pas l’islamisation par la répression, mais en présentant l’évangile dans toute sa vérité et en le vivant dans toute ses exigences. Qu’on le veuille ou non, les « valeurs » dont se réclame l’Europe s’enracinent dans l’évangile. Ce qu’il faut, c’est réactualiser son message pour qu’il redevienne signifiant. La foi se pose aujourd’hui en termes de sens. Dans la mesure où le christianisme apportera un sens à l’homme d’aujourd’hui et une réponse aux grandes questions qu’il se pose, il aura des chances d’être accepté et de devenir un agent de transformation du monde. Ce qu’il faut, c’est réinventer un langage qui parle à nos contemporains. Un langage ancré dans l’humain, un humain ouvert à la transcendance.

    …ce dont nous avons urgemment besoin aujourd’hui, c’est d’un dialogue islamo-musulman, où les musulmans seraient invités à se définir eux-mêmes et à décider de la direction qu’ils veulent choisir.

    L’humain est justement le terrain commun de rencontre et de dialogue avec nos frères musulmans. Comment nous rejoindre entre hommes dans des valeurs communes partagées ? Certains penseurs musulmans actuels sont à la recherche d’un tel humanisme, tout en constatant son incompatibilité avec l’islam radical qui s’affirme un peu partout et engendre une islamophobie croissante.

    Finalement, au-delà de tout dialogue islamo-chrétien ou islamo-occidental, ce dont nous avons urgemment besoin aujourd’hui, c’est d’un dialogue islamo-musulman, où les musulmans seraient invités à se définir eux-mêmes et à décider de la direction qu’ils veulent choisir.

    Olaf : Vous savez toutefois que les Tunisiens de France, quasi tous musulmans, ont voté récemment à 40% pour le parti Ennahda. Ils comptent pourtant parmi les plus occidentalisés des musulmans, et un bon nombre d’entre eux ont la double nationalité.

    Père Boulad : En fait les musulmans sont souvent plus radicaux en Occident que dans leurs pays d’origine. Ils font de la surenchère pour affirmer une identité menacée par un environnement occidental et laïc. Leur réaction est souvent intempestive, parce qu’ils croient que c’est la seule manière de sauver leur foi. Pour sortir de l’impasse, il leur faut développer une version spirituelle et religieuse d’un islam dépouillé de sa connotation radicale, d’un islam compatible avec la modernité et les droits de l’homme.

    Olaf : Cela semble difficile, sinon impossible à l’aune de ce que nous voyons en France. Les musulmans libéraux sont si isolés et représentent si peu qu’on en vient à douter de leur capacité à changer quoi que ce soit. L’islam semble se développer ici en Occident en réaction contre l’Occident lui-même.

    Mais j’ai l’impression que ce que nous vivons chez nous en Egypte va déstabiliser l’islam et le réorienter.

    Père Boulad : Oui, peut être. Mais j’ai l’impression que ce que nous vivons chez nous en Egypte va déstabiliser l’islam et le réorienter. Les libéraux qui sont à l’origine de notre révolution égyptienne, et dont le nombre augmente de jour en jour, ne se laissent pas faire. L’islam est ici en plein questionnement, en pleine transition, car les musulmans se rendent bien compte que l’islam radical, saoudien, wahhabite, se trouve dans l’impasse.

    Olaf : Pensez-vous que l’islam puisse s’effondrer ?

    Père Boulad : C’est en tout cas la thèse d’un musulman, Abdel-Samad, parue l’an dernier en Allemagne, et qui prédit l’effondrement de l’islam dans les années à venir.

    Olaf : C’est aussi la prophétie d’un saint libanais du XIXème siècle, Charbel Makhlouf, qui aurait annoncé la fin de l’islam pour l’année 2047 … Et qui annonce aussi la fin de notre entretien ! Un grand merci pour vos propos, qui, j’en suis sûr, contribueront à faire avancer les choses.

    Père Boulad : Oui, à condition que nous acceptions nous-mêmes d’avancer dans la clarté et la vérité vers une société pleinement humaine et fraternelle !

    Olaf : Voilà la meilleure conclusion à nos échanges. Merci beaucoup, mon Père, au nom de toute l’équipe de Poste de Veille, et de ses lecteurs.

    Note de PdV : Le Père Boulad a entrepris, à la mémoire de son frère Jacques qui a dirigé plusieurs collèges en Égypte, un projet de Centre de vacances et de formation pour les enfants défavorisés d’Égypte : enfants des rues, enfants des villages, enfants soudanais, handicapés…).

    Le projet est décrit sur ce site : http://www.jacquesboulad.sitew.com

    Les lecteurs qui souhaitent encourager l’oeuvre du Père Boulad peuvent faire un don en ligne. Le site offre toutes les coordonnées pour la France, la Suisse et le Canada.

    Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et, obligatoirement, le lien html ci dessous:
    © Poste de Veille http://www.postedeveille.ca

  39. @ Bernard L

    Il commence à me faire chier, le père Henri Boulad. Et à 82 ans, il devient sénile. Dommage.

    « Je pense au contraire que l’islamisme, c’est l’islam à découvert, l’islam sans masque et sans fard, l’islam parfaitement conséquent et fidèle à lui-même, un islam qui a le courage et la lucidité d’aller jusqu’au bout de lui-même, jusqu’à ses dernières implications.
    L’ISLAMISME C’EST L’ISLAM DANS TOUTE SA LOGIQUE, DANS TOUTE SA RIGUEUR.
    L’islamisme est présent dans l’islam comme le poussin dans l’oeuf, comme le fruit dans la fleur, comme l’arbre dans la graine. »

    Si l’islamisme devait être présent dans l’islam comme le poussin dans l’oeuf, et si l’islamisme c’était l’islam dans toute sa rigueur, comme il l’affirme, alors Boulad devra aussi avoir le courage d’affirmer que le créationnisme et la soumission des femmes, c’est le judaïsme et le christianisme dans toute leur rigueur.

    Cela dit, et tenez-le pour un avertissement sévère, je n’accepte pas de publier ici des références au site haineux qu’est Poste de Veille. Sinon, bien sûr, pour le dénoncer et m’en moquer…

  40. @Papitibi

    Tout en étant à d’accord avec vous sur la vigilance en ce qui concerne tous propos, vous conviendrez tout de même qu’il il y a des gens très qualifié pour élaborer sur le sujet de l’Islam.

    Comme je suis coincé par le temps se matin je vais me contenté d’ajouter le texte suivant concernant les propos de Benoît XVI sur l’islam, au cours de sa conférence à l’Université de Ratisbonne, le 12 septembre 2006, ont fait l’objet d’une vive polémique chez les musulmans. A l’intérieur d’une conférence sur les rapports entre la foi et la raison, voici le passage du discours du pape qui est à l’origine de cette polémique :

    « (…) Tout cela me revint à la mémoire, quand je lus récemment la partie éditée par le professeur Théodore Khoury (Münster) du dialogue que le docte empereur byzantin Manuel II Paléologue, peut-être au cours de ses quartiers d’hiver en 1391 à Ankara, entretint avec un Persan cultivé sur le christianisme et l’islam et sur la vérité de chacun d’eux. Ce fut probablement l’empereur lui-même qui annota ce dialogue durant le siège de Constantinople entre 1394 et 1402; ainsi s’explique le fait que ses raisonnements soient rapportés de manière beaucoup plus détaillée que les réponses de son interlocuteur persan.

    « Le dialogue porte sur toute la dimension des structures de la foi contenues dans la Bible et dans le Coran et s’arrête notamment sur l’image de Dieu et de l’homme| (…) |l’empereur savait que dans la sourate 2, 256 on peut lire: ‘Aucune contrainte dans les choses de la foi !’.

    « C’est l’une des sourates de la période initiale, lorsque Mahomet lui-même était encore sans pouvoir et menacé. (…) l’empereur, avec une rudesse assez surprenante, s’adresse à son interlocuteur simplement avec la question centrale sur la relation entre religion et violence en général, en disant: ‘Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par le moyen de l’épée la foi qu’il prêchait’.

    « L’empereur explique ensuite minutieusement les raisons pour lesquelles la diffusion de la foi par la violence est une chose déraisonnable. La violence est en opposition avec la nature de Dieu et la nature de l’âme. ‘Dieu n’apprécie pas le sang; ne pas agir selon la raison, (sun logô), est contraire à la nature de Dieu. La foi est le fruit de l’âme, non du corps. Celui, par conséquent, qui veut conduire quelqu’un à la foi a besoin de la capacité de bien parler et de raisonner correctement, et non de la violence et de la menace… Pour convaincre une âme raisonnable, il n’est nécessaire de disposer ni de son bras, ni d’instruments pour frapper ni de quelque autre moyen que ce soit avec lequel on puisse menacer de mort une personne…’.

    =======================================================

    La vidéo suivante est une démonstration du peu de fondement rationnel dans un choix basé sur une critique d’ignare.

  41. @ Bernard (11h29)

    « L’empereur explique ensuite minutieusement les raisons pour lesquelles la diffusion de la foi par la violence est une chose déraisonnable. La violence est en opposition avec la nature de Dieu et la nature de l’âme. »

    Je suis d’accord, sur ce point, avec le docte empereur byzantin Manuel II Paléologue.

    Sauf que le Monsieur, il a vécu à une époque trop reculée (au 14e siècle) pour avoir été en mesure d’apprécier les conquêtes subséquentes par de bons et valeureux chrétiens; le seul tsunami de diffusion de la foi auquel il pouvait alors référer, c’était le déferlement de l’islam.

    C’était avant la St-Barthélémy. C’était avant les conquistadors espagnols en terre d’Amérique. C’était avant nos pensionnats autochtones bien à nous, où NOUS, blancs et chrétiens, entrions de force notre culture et notre religion de paix et d’amour fraternel dans la gorge de ces petits Algonquins ou de ces petits Crees de ma région, pour faire de l’indien inculte un bon petit catholique…

    Je veux bien condamner l’islam politique ou l’islamisme radical – peu importe quel nom on lui donne; je l’ai toujours fait, d’ailleurs. Mais je ne suis pas d’accord pour laisser le micro au père Boulad sans critiquer au passage son islamophobie de plus en plus militante.

    Je dénonce TOUS les intégrismes, qu’ils soient musulman, juif ou chrétien; il y en a peut-être d’autres, en Asie ou en Afrique, mais je préfère m’en tenir à ce avec quoi je suis plus familier.

    Afficher ma désapprobation de la Charte-à-Drainville, ça n’est pas un réflexe religieux; je suis agnostique. Ça n’est pas une forme d’approbation tacite de l’humiliation que subissent certaines musulmanes et du symbole de soumission que peut constituer le voile. C’est un réflexe de juriste. Period.

    Le jour où le Père Boulad renoncera à son ministère et cessera de hurler sa haine viscérale, je prêterai attention. En attendant, il n’appartient pas à la solution, lui qui est une partie du problème!

  42. @Papitibi

    Lorsque l’algèbre de Boole fut initiée en 1854 par le mathématicien britannique George Boole. (George Boole, né le 2 novembre 1815 à Lincoln (Royaume-Uni) et mort le 8 décembre 1864 à Ballintemple (Irlande), est un logicien, mathématicien et philosophe britannique.) Même celui-ci n’envisageait serte pas qu’un jour, sa logique serait le cœur de l’informatique moderne qui fait l’unanimité sur tous les continents.
    —————————————————————————————————
    Est-ce que quelqu’un a proposé de divinisé «Boole» et son cahier de note?
    —————————————————————————————————
    Pourtant, ses connaissances sont autrement plus importante que les notes contradictoires que l’on attribut arbitrairement à un homme nommé Mahomet. (Aujourd’hui des scientifiques se demandent s’il a même existé?)

    http://www.coranix.org/biblio/kasimir/coran_bm.htm

    Par Papi: En son temps et compte tenu des moyens de diffusion du savoir au 7e siècle, il est possible sinon probable que Mahomet ait été plus savant que Boole ne l’aura été plus de 1000 ans plus tard. Mahomet n,avait pas accès à l’invention de Gutenberg et il ne pouvait pas savoir ce que tout le monde ignorait en son temps; votre comparaison est boiteuse!

    En supposant qu’il ait existé, qui est-il?

    Mahomet et la Révélation
    Comme la plus grande partie des Arabes de l’époque Mahomet aurait été élevé dans les idées religieuses polythéistes. Les tribus arabes ont chacune une divinité protectrice. Cette divinité est représentée par des pierres, les bétyles. Ces pierres sont transportables, ce qui est d’une grande utilité pour des populations en partie nomades.

    D’esprit très religieux, Mahomet se serait isolé périodiquement dans la grotte de Hira (dans le désert) pour y réfléchir loin des bruits de la vie urbaine. En 610, alors qu’il se trouvait dans la grotte, près de La Mecque, il dit avoir reçu la visite de l’archange Jibril (Gabriel) envoyé par Dieu (Allah). Jibril lui aurait annoncé qu’Allah avait choisi Mahomet pour être son Envoyé, son Messager. La mission de Mahomet est de faire connaitre la loi d’Allah qui remplace les lois divines révélées par les messagers précédents (comme Moïse ou Jésus).
    ——————————————————————————————-
    Dès le départ, l’énoncé à l’effet que «La mission de Mahomet est de faire connaitre la loi d’Allah qui remplace les lois divines révélées par les messagers précédents (comme Moïse ou Jésus).» est irrecevable pour un chrétien, car cela implique que le CHRIST serait Mort et Ressuscité pour rien! Pourquoi Dieu où Allah aurait-il envoyé son Fils au gibet? Pour le plaisir de le voir souffrir?
    ————————————————————————————–

    Il y a eu en fait dans l’histoire de la pensée musulmane trois tournants majeurs, se situant tous les trois quasis à la même époque – le X° siècle :

    1- Le premier tournant est la condamnation du motazilisme, mouvement de pensée rationaliste reconnaissant le caractère créé du coran. C’était la période de gloire de Bagdad, avec des califes comme Haroun al-Rachid et al-Mamoun, qui avaient accueilli à leur cour les motazilites, et fait jeter en prison Ibn Hanbal, tenant de la position rigide et partisan du dogme du coran incréé. Mamoun disparu, son successeur indirect, Mutawakkil, personnage radical et borné, sort IbnHanbal de prison, met à sa place les motazilites, et opte pour le coran incréé. Cette première décision fait de ce livre une parole de Dieu intouchable. (DÉJÀ CE N’EST PAS SÉRIEUX). Donc on ne peut plus toucher au coran, il faut le prendre à la lettre, même dans son incohérence.
    2 – Le deuxième tournant a été celui du « nâsikh » et « mansûkh », c’est-à-dire de l’abrogeant et l’abrogé. C’est à la même époque que l’on décide que les versets médinois abrogent les versets mecquois, et non le contraire. Il s’agit d’une décision des théologiens de l’époque. Face aux évidentes contradictions du texte coranique, ils ont cherché à sortir de l’impasse en décidant que les versets postérieurs – c’est-à-dire médinois – abrogeaient les premiers – c’est-à-dire les mecquois.
    3 – Le troisième tournant, la troisième décision, prise à la même époque, stipule que la porte de l’ijtihad est close. Cela signifie que toute réflexion critique est désormais interdite, les grands penseurs de l’islam ayant fixé une fois pour toutes des normes définitives pour les siècles à venir.
    Ce qui signifie que l’évolution vers le fondamentalisme s’est inscrite très tôt dans l’histoire de l’islam.
    ———————————————————————————-
    Alors Papitibi vous objecté que le christianisme a lui aussi connu des périodes de violence et de conquêtes. C’est exact dit le Père Boulard, mais, ce faisant, il se trahissait lui-même. En effet, l’Eglise a commencé par trois siècles d’atroces persécutions et l’évangile est une école d’humilité, de douceur et d’amour.
    ………………………………………………………………………………….
    Jésus a toujours refusé la violence. Lorsque Pierre a dégainé son glaive pour le défendre, il s’est vu réprimander vertement : « Remets ton glaive au fourreau. Celui qui tue par le glaive périra par le glaive ».
    …………………………………………………………………………
    Comment ne pas comparer un tel enseignement avec celui du Coran, dans lequel il y a de l’incitation à la haine (des mécréants soit ceux qui ne sont pas de l’Islam), à la guerre et à la violence?

    Par Papi: Heu… il y en a aussi dans la Bible!

    Comment ne pas être frappé par le blason des Frères Musulmans arborant deux glaives croisés sous leur déclaration de foi? (comparé à la colombe chrétienne)?

    Par Papi: Je n’ai jamais éprouvé moi-même une très grande admiration envers les Frères Musulmans, by the way.

    Par ailleurs, le grand modèle à imiter pour un musulman, c’est Mahomet. Or, quand on connaît sa vie, on se demande en quoi un tel modèle est imitable. Dit le Père Boulard et en effet, il est difficile de nier que l’on ne nage pas dans l’eau claire dans cette histoire.

    Par Papi: La vie de Mahomet? Vous faites allusion à Aicha, son épouse de 6 ans qu’il a commencé à « enfoncer » quand elle eut 9 ans? Je pourrais sans doute m’en scandaliser plus facilement si je ne savais pas – par mes recherches en généalogie – que certains de mes ancêtres sont nés d’une maman âgée de 12 ans. Et si je ne savais pas que, devenus veufs, certains ancêtres à moi avaient eu une « fille engagée » de 8 ou 9 ans.

    Mahomet vivait à une autre époque, alors que les moeurs n’étaient pas les mêmes. Méchant trou de cul by our own standards, but…

    —————————————————————————————-
    Pour terminer dans le même sens que le début concernant Boole. Voyez-vous, celui-ci nous a laissé de la matière créatrice, sa logique nous permet d’avancer vers le futur.

    Le Christ tant qu’à lui est venu apporter la «Lumière», un Feu selon ce que l’on rapporte. Il a marqué au point d’être la référence dans la date que nous utilisons. (2013 ap. J.-C.)

    Par Papi: For what it’s worth…

    =================================================
    Je veux bien qu’une spiritualité faisant référence à un individu (Mahomet) qui calque les références judaïques et chrétiennes motive des humains. Mais au bout du compte, il demeure qu’il faut distinguer entre spiritualité médiévale et moderne et surtout ne pas prétendre être supérieur à la théologie chrétienne qui est celle de l’Occident.

    Les Catholiques plus précisément ont donné l’exemple en renouvelant leurs pratiques, et pour ce qui est de sa théologie personne ne peut nier que ses références sont appuyées par des batteries d’experts.

    Par Papi: Renouvellement des pratiques catho? Heu… les pensionnats autochtones, c’est UNE génération derrière nous. Les massacres entre cathos et anglicans en Irlande, c’est encore tout chaud itou. Les arrestations arbitraires des Juifs et des Jéhovah sous Duplessis au nom de la Sainte Église, c’est plutôt récent, que je sache. M’enfin… nous autres, cathos, on est plus « évolués » que tous ces barbares!

  43. @Papitibi

    Évidemment dans un sujet aussi large, il est difficile de retrouver tout le monde dans une zone où il soit possible d’analyser chaque élément d’un sujet de manière logique et sur chacun des niveaux devant-être étudié que ce soit du point de vue sociologique, psychologique, scientifique, légal etc.

    Mais comme vous avez l’habitude du sophisme, je ne suis pas surpris par l’apathie de certaines de vos répliques.

    Évidemment, on ne doit pas se prendre au sérieux dans ce type d’échange, mais parfois un petit effort supplémentaire pourrait-être bénéfique pour tous, surtout qu’avec votre grande expérience comme juriste, vous nous laissez sur notre faim en ce qui à trait à une plaidoirie plus efficace, que démagogique.

    Bref sur le cas de Boole, votre impertinence est carrément affligeante puisque si vous connaissez bien P.E. Trudeau, votre impéritie en ce qui concerne ce savant autodidacte et l’ignare Mahomet me stupéfie.

    Laissons parler nos amis musulmans : «Selon les croyances des musulmans les paroles de Dieu (Allah) ont été dictées en arabe par l’ange Gabriel. Mahomet transmet ces paroles aux hommes. Au début, la transmission se fait uniquement oralement et nécessite un apprentissage par cœur. Puis, Mahomet ««««ÉTANT ILLETRÉ»»»», des amis plus instruits lui servirent de secrétaires. Les paroles de Dieu sont alors écrites sur une multitude de supports.

    La Révélation divine va durer près de 23 ans (jusqu’à la mort de Mahomet) : chaque événement de la vie de la communauté musulmane permet à Mahomet de faire connaitre une nouvelle partie de la Révélation.» :.
    …………………………………………………………………………………………………………………
    Dès le départ, on se rend compte que pendant 23 ans le gars souffrait peut-être de maladie mentale ayant débuté avec son statut d’orphelin. Tout ce temps là il entend des voix, et au final sa communauté ne le croît pas et il doit fuir (Hégire).

    Démonstration que le «bonhomme» est un spécial comme nous dirions, un ILLUMINÉ comme dirait d’autres. Dans les faits, ses révélations sont un rabâchage d’Ancien Testament et de Nouveau Testament. Le prototype de Raël est né!

    Le tout se termine par la conclusion suivante :«LA MISSION DE MAHOMET EST DE FAIRE CONNAÎTRE LA LOI D’ALLAH QUI «***R E M P L A C E***» LES LOIS DIVINES RÉVÉLÉES PAR LES MESSAGERS PRÉCÉDENTS ( COMME MOÏSE OU JÉSUS)»:
    ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

    500 ans plutôt, Paul disait ceci :« Galates 1 :6-9 (…) Mais quand nous-mêmes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Évangile (Bonne Nouvelle) que celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème! (Chez les catholiques et les orthodoxes, l’anathème se traduit par l’excommunication dite « majeure »)
    9 (…) Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure, si quelqu’un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème!

    http://bible.catholique.org/epitre-de-saint-paul-apotre-aux-galates/3394-chapitre-1 »:
    ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

    Un ignare du désert qui prétend avoir eu la visite de l’ange Gabriel et qui entend des voix, dit aux Chrétiens, 500 ans plus tard, ce que je vais vous dire annule le message que vous avez reçu des Apôtres chrétiens.

    Le conte des Milles et une nuit tant qu’à faire !
    ……………………………………………………………………………………………………………………………..
    Le Coran raconte l’histoire d’une araignée et d’une colombe qui auraient sauvé la vie de Mahomet. Mahomet fuit les persécutions qu’il subit à La Mecque et s’échappe dans le désert en direction de la ville de Médine. Il est sur le point d’être rattrapé par les soldats armés lancés à sa poursuite, lorsqu’il décide de se cacher dans une grotte. Les versets du Coran disent alors qu’une araignée a tissé une toile recouvrant l’entrée de la grotte et que derrière, une colombe couvait ses œufs. Les poursuivants n’ont pas pris la peine de fouiller la grotte car ils se dirent que si Mahomet était entré dedans, il aurait détruit la toile d’araignée et effrayé la colombe.
    ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

    Il en fumait du bon dans ce coin là. 😉

  44. @ Bernard 0h18 : »comme vous avez l’habitude du sophisme, je ne suis pas surpris par l’apathie de certaines de vos répliques »

    Et si je vous répondais que j’en ai plein le cul de vos soliloques islamophobes, considéreriez-vous encore que mes répliques sont trop apathiques? Ou s’agirait-il plutôt d’un simple sophisme?

    = = =

    Dès le départ, on se rend compte que pendant 23 ans le gars souffrait peut-être de maladie mentale ayant débuté avec son statut d’orphelin. Tout ce temps là il entend des voix

    Le Coran raconte l’histoire d’une araignée et d’une colombe qui auraient sauvé la vie de Mahomet. […] Il en fumait du bon dans ce coin là. 😉

    Encore ce kâlisse de délire islamophobe. Peut-être votre jupon dépasserait-il un peu moins si vous aviez l’honnêteté d’ajouter que des voix dans le désert, il y a aussi Moïse qui en a entendu. Et Abraham, à qui Dieu aurait demandé d’immoler son propre fils? Et l’archange Gabriel, qui fit à Marie l’annnonce de sa propre grossesse sans qu’un homme ne lui ait touché? Bof…

    Quant à l’histoire de l’araignée et de la colombe, aussi ridicule puisse-t-elle sembler, il me semble qu’au niveau de la vraisemblance, ce n’est ni plusse meilleur ni plusse pire que la Création en 6 jours. Ou que cette vieille Éve créée à partir d’une côte d’Adam et qui a par la suite piqué une bonne jase avec le serpent qui lui a offert une pomme.

    Les auteurs de ces fables, eux-autres itou, ils avaient dû en fumer du bon, non?

  45. Ça me fait bien rire quand j’en vois qui se gargarise de la vie de Jésus mais qui méprise un milliard d’individus. On croirait lire les exhortations d’un curé de campagne à la veille d’une croisade.

  46. @Papitibi

    «Quant à l’histoire de l’araignée et de la colombe, aussi ridicule puisse-t-elle sembler, il me semble qu’au niveau de la vraisemblance, ce n’est ni plusse meilleur ni plusse pire que la Création en 6 jours. Ou que cette vieille Éve créée à partir d’une côte d’Adam et qui a par la suite piqué une bonne jase avec le serpent qui lui a offert une pomme.
    Les auteurs de ces fables, eux-autres itou, ils avaient dû en fumer du bon, non?»
    ===============================================================

    Vous avez totalement et parfaitement raison et moi je vous demande, est-ce que d’exprimer un doute légitime fait de vous une antisémite, où un antichrétien?

    Par Papi: Non. Par contre, souligner les travers des uns en passant systématiquement sous silence les travers des autres, c’est faire preuve de racisme. Et ce, que vous soyez ou non d’accord. C’est du droit, ça.


    ===============================================================

    Peut-être qu’un dictateur s’offusquerait et nous menacerait de mort comme ça ce passe dans les pays de type fondamentaliste, mais ici au Québec, nous avons la liberté de parole.

    Évidemment il pourrait y avoir une «fatwa» provenant de l’extérieur de diriger contre moi parce que j’ose remettre en question non seulement plusieurs prétentions coraniques, mais et surtout je remets en question l’histoire même de son instigateur.

    Par Papi: Que Mahomet ait été un bédouin inculte qui a forniqué avec une enfant de 9 ans, soit. Mais ces icônes bibliques que vénèrent les Chrétiens et les Juifs ont vécu (???) à une époque où régnait l’ignorance et où le mâle de 10 ans enfourchait la femelle de 8 ou 9 ans. S’en tenir à Mahomet pour en noircir l’image, c’est une forme de « racisme ».


    ===============================================================
    Pour un chrétien pratiquant, se faire dire que dorénavant sa voie n’est plus bonne, désolé, mais c’est de l’antichristianisme. Alors qu’on ne vienne pas me faire la leçon dans mon patelin qui est Catholique et français d’origine.
    ===============================================================

    Nous pourrions faire ressortir qu’il y a un christianisme politique et un christianisme religieux. Lorsque les Bush se cache derrière le christianisme pour vendre une guerre c’est du christianisme politique, c’est l’esprit du Mal, c’est le diable qui se déguise en ange de lumière. (2 Corinthiens 11.14. « … Et ce n’est pas étonnant, car Satan lui-même se déguise en ange de lumière… »’)
    ===============================================================

    En m’accusant d’islamophobie, vous faites la démonstration de votre propre «PEUR» de représailles de la part de prétendus détenteurs de la vérité! Votre peur est légitime sans doute puisqu’effectivement, il est remarquable de constater la vitesse avec laquelle certains esprits politiques étroits cherchent à contrôler à distance ce fameux islamisme que l’on exècre ici.

    Par Papi: Jamais un musulman n’a menacé de me faire casser la gueule. Mais du côté des « Juifs » et des judéophiles, trois menaces de mort.


    (Le terme « islamophobie » s’est formé à partir du mot « islam » et du suffixe « phobie », qui dérive de phobos (φόβος), « peur », « effroi » en grec ancien. En français, le terme « phobie » qui relève du champ psychique peut signifier :
    dans son sens le plus fort (médical) :
    « Symptôme prévalent des névroses obsessionnelles, caractérisé par une réaction d’angoisse ou une répulsion ressentie devant le même objet, la même personne ou une situation bien déterminée »)

    Par Papi:Ne perdez pas votre temps à essayer de m’enseigner les racines grecques; j’ai fait des études classiques, vous savez…


    ===============================================================

    Je vais vous dire, non seulement je n’ai pas de phobie en ce qui concerne ceux et celles qui s’estime de la mouvance islamique, mais je respecte toute spiritualité sincère.

    Par contre, je développe une phobie en ce qui concerne les cruches à deux anses qui parce qu’il porte une croix, un, kirpan, un turban, une burka, et autres «gadgets» s’estime ne pas devoir savoir autre chose que croire sans chercher des preuves historiques et scientifiques. À ce propos je suis irrité en effet.
    —————————————————————————————————————

    En passant, si Mahomet est «LE» bon, pourquoi Alain Mimoun s’est convertit au catholicisme ?

    (Alain Mimoun est particulièrement connu pour sa victoire au marathon des Jeux olympiques d’été de 1956 à Melbourne. Né musulman, Alain Mimoun est un fervent catholique converti en 1955 après un voyage sur les pas de sainte Thérèse de Lisieux ; le champion olympique s’est fait construire une chapelle dans le cimetière de Bugeat, en Corrèze.)
    😉

    Par Papi: Et c’est vous qui m’accusiez de pratiquer le sophisme? Je pourrais toujours vous retourner l’argument et vous demander pourquoi l’islam a-t-il converti autant de Juifs et de Chrétiens au cours des âges… Ou pourquoi des amis à moi, qui étaient Coptes, s’étaient convertis à l’islam au tournant des années 80?

  47. Par Papi: (…) souligner les travers des uns en passant systématiquement sous silence les travers des autres, c’est faire preuve de racisme. Et ce, que vous soyez ou non d’accord. C’est du droit, ça.
    ….
    Par Papi: Que Mahomet ait été un bédouin inculte qui a forniqué avec une enfant de 9 ans, soit. Mais ces icônes bibliques que vénèrent les Chrétiens et les Juifs ont vécu (???) à une époque où régnait l’ignorance et où le mâle de 10 ans enfourchait la femelle de 8 ou 9 ans. S’en tenir à Mahomet pour en noircir l’image, c’est une forme de « racisme ».
    ….
    Par Papi: Jamais un musulman n’a menacé de me faire casser la gueule. Mais du côté des « Juifs » et des judéophiles, trois menaces de mort.
    ….
    Par Papi:Ne perdez pas votre temps à essayer de m’enseigner les racines grecques; j’ai fait des études classiques, vous savez…
    ….
    Par Papi: Et c’est vous qui m’accusiez de pratiquer le sophisme? Je pourrais toujours vous retourner l’argument et vous demander pourquoi l’islam a-t-il converti autant de Juifs et de Chrétiens au cours des âges… Ou pourquoi des amis à moi, qui étaient Coptes, s’étaient convertis à l’islam au tournant des années 80?

    @Papitibi

    Sur le dernier point je vous l’accorde cela pourrait représenter une estocade inutile.

    En réalité, je voulais introduire l’idée que lorsqu’une personne décide de tenter une «voie spirituelle», elle le fait pour ses motifs personnels, sans doute motivés par des résultats.

    Si un sois – disant guérisseur vient à bout d’une maladie que j’ai développé, peut-être serais-je tenté de devenir son disciple et peut-être aussi que je professerai autour de moi ce qu’il a fait pour moi.

    Il est clair qu’un cheminement débute par un évènement et une voie possible de bonheur. Que ce soit Saint-Benoît qui a passé un certain temps dans une grotte de Subiaco. Ou Mahomet dans une grotte du désert, si le résultat mène à désirer mener une vie de «Justice, de Paix et de Joie» nous pouvons estimer que l’objectif en vaut la chandelle et c’est sans doute ce qui séduis les humains qui ont assurément besoin de fraternité puisque la vie sans entraide c’est l’enfer.

    Mais là phobie de crier à tout moment à qui veut l’entendre «Dieu est grand», et de massacrer ceux-là qui ne se soumette pas aux mâle alphas, c’est du nazisme. C’est arrivé en 39-45 avec le dictateur qui a subjugué les chrétiens qui ce sont vu imposer une morales guerrière au nom de la puissance de la «croix gammée». Nous connaissons les résultats, mais nous connaissons moins les bailleurs de fond. Les banques anglaises et américaines ont participé à cette catastrophe.

    Aujourd’hui, c’est le même phénomène. On accuse l’islam du 11septembre 2001 alors que toutes les preuves pointent vers les hautes sphères de l’Establishment américain, israélite, saoudiens et pakistanais pour ne nommer que ceux là.

    Ces individus dénature les trois grandes religions pour qu’elles se divisent et entre en guerre l’une contre l’autre au profit de certaines multinationales.

    Résultat, nous avons la responsabilité en tant qu’humain, de faire la lumière à ce sujet et surtout de trouver un terrain d’entente commun.

    Je n’ai aucune objection à me rendre méditer et même prier dans une mosquée, dans une synagogue, où dans une église. L’unique objectif de la religion c’est de s’entendre en toute justice.

    Si pour s’entendre cela exige de faire le ménage dans nos croyances, j’estime que le jeu en vaut la chandelle.

    Par Papi: J’aime le répéter, je crois avoir fait le ménage dans mes croyances, moi qui suis passé au cours des ans de catho obligé de l’être à catho fier de l’être, de catho fier de l’être à catho militant, de catho militant à catho déçu et enfin de catho déçu à agnostique.

    J’aime également le répéter, au cours des dix ou douze dernières années, et mis à part les funérailles auxquelles il aurait été indécent que je n’assiste pas, j’ai fréquenté davantage les temples orthodoxes que les églises catholiques, et davantage les synagogues que les temples chrétiens, toutes confessions confondues. Par pure déférence.

  48. @Papitibi

    (de catho obligé de l’être à catho fier de l’être, de catho fier de l’être à catho militant, de catho militant à catho déçu et enfin de catho déçu à agnostique. )
    =========================================================

    Stephen Hawking, le célèbre physicien totalement paralysé à cause d’une maladie neurodégénérative ne croit pas à «Dieu» ni à la vie après la mort.

    À chacun ses forces, et personnellement bien que j’ai de l’admiration pour Stephen Hawking, je crois contrairement à lui qu’il y a de la vie après la mort en m’appuyant sur les travaux des scientifiques qui ont des éléments de preuves empiriques qui les amènent à ne pas réfuter cette probabilité, comme toute autre probabilité.

    J’aime bien les travaux du neuroscientifique Mario Beauregard (Mario Beauregard, PhD., est un chercheur en neuroscience présentement affilié au département de psychologie de l’Université de l’Arizona. Il a reçu un baccalauréat en psychologie et un doctorat en neuroscience à l’Université de Montréal. Il a également effectué des stages postdoctoraux à l’Université du Texas (Houston) et à l’Institut Neurologique de Montréal (Université McGill).)

    ========================================================
    Cela dit, ce n’est pas parce qu’on ne peut pas voir un photon à l’œil nu qu’il n’existe pas!
    ========================================================

    Le problème avec les agnostiques, est qu’ils se sont attardé sur l’idée de «Dieu», alors qu’il est beaucoup plus simple d’analyser ce qui peut-être démontré comme ce qui existe ou a existé.

    Par Papi: De toute évidence, et alors que moi je suis agnostique et vous, croyant, c’est vous qui êtes demeuré le piton collé sur l’idée de Dieu. Non? Vous ne cessez pas d’en parler…


    A)-Comme je le mentionne plus haut, nous pouvons démontrer qu’un individu mort cliniquement qui revient à la vie peut témoigner d’une expérience de vie après la mort. Tous les arguments contre, ont été disqualifié jusqu’à maintenant.

    Par Papi: Mon père était décédé cliniquement en 1973; il a vécu quelques années après que les médecins l’eurent ramené à la vie. Belle performance, à des fins d’enseignement universitaire. Pas vécu d’expérience de vie après la mort, le bonhomme. Pas traversé de tunnel non plus. Ni vu sa vie défiler devant lui.


    B)-Le neuroscientifique Mario Beauregard lui a démontré scientifiquement, que la conscience constitue un élément fondamental dans l’univers qui ne peut se réduire au cerveau.

    Par Papi: Démonstration philosophique? Théologique? Neurologique? Démonstration hors de tout doute raisonnable?


    Si vous semblez avoir été convaincu, c’est parce que vous avez la Foi. Tout comme les créationnistes sont convaincus que l’Univers n’a que 6000 ans et que Éve vient d’une côte d’Adam. Je ne dis pas que votre Foi est aussi aveugle; je dis qu’elle vous fait avoir des visions, un peu comme Mahomet dans le désert, finalement!


    C)-Historiquement il ne peut y avoir de doute en ce qui concerne «Christus» !

    D)-Aujourd’hui nous pouvons méditer sur la «théorie des cordes».

    E)-Le mur de Planck.

    F)-L’état KMS

    G)-Les monopoles

    H)-Les instentons gravitationnels

    I)- L’Océan quantique entre l’instant zéro et le mur de Planck.
    ETC.

    Je résume par ceci : Lorsqu’on aura résout toutes les questions en ce qui concerne la science, nous pourrons nous prononcer sur l’existence de Dieu! Le faire avant, c’est se prétendre soi -même dieu.

    Par Papi: entre un agnostique qui n’ose pas ou qui n’ose plus se prononcer sur l’existence de Dieu et un croyant ++++, lequel, à votre avis, correspond correspond le plus à votre définition de « celui qui se prétend soi-même Dieu? »

  49. De Papitibi :«Si vous semblez avoir été convaincu, c’est parce que vous avez la Foi. Tout comme les créationnistes sont convaincus que l’Univers n’a que 6000 ans et que Éve vient d’une côte d’Adam. Je ne dis pas que votre Foi est aussi aveugle; je dis qu’elle vous fait avoir des visions, un peu comme Mahomet dans le désert, finalement!»:

    Avoir des visions comme Mahomet?… Lolll Disons que je suis plus familier avec la mystique bénédictine. Pour le reste, si j’en crois le témoignage de certains qui ont connu l’expérience de E.M.I., la connaissance est universelle et accessible à tous également.
    ———————————————————————————————-
    Pour ce qui est de la Foi? Il y a un éventail de distinction à faire.

    Les convictions, la connaissance rationnelle sont de l’ordre physique alors que la Foi est du domaine spirituel et correspond à une «ouverture» à un possible monde spirituel via une relation personnelle mais sans aucune garantie que nous sachions nous dépêtrer là dedans.

    Beaucoup sont déçu parce qu’ils s’imaginaient que c’est comme se brancher sur le web et que l’on a qu’à faire une requête pour que nos désirs soient honorés.

    La Foi tout comme la science ne se plie pas à nous, mais nous à elle. Souvent les réponses nous arrivent là où nous ne les attendons pas. J’oserais comparer cela à du saut en parachute en destination de la jungle.
    ———————————————————————————————-
    J’aime bien l’œuvre de Susan Jeffers (titulaire de doctorat en psychologie) à ce propos. Son livre «Tremblez mais Osez» m’apparaît-être un fameux cours en accéléré sur ce que l’humain est en réalité.
    ———————————————————————————————-

    La Foi impliquerait donc une démarche de confiance, mais qui peut se terminer avec la tête tranché comme les moines de Tibhirine, alors qu’il n’y a aucune corrélation.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_des_moines_de_Tibhirine

    Tout comme j’ai confiance au système de régulation de la circulation, mais qui n’empêche pas qu’un travers humain peut occasionner une où des morts.

    Quelque part, ce n’est pas nous qui croyons, mais le monde spirituel qui croît en nous, et selon un témoignage, au final, c’est nous qui nous jugeons. Apparemment nous serions très sévère envers nous – même.

    ———————————————————————————————-

    :« Par Papi: De toute évidence, et alors que moi je suis agnostique et vous, croyant, c’est vous qui êtes demeuré le piton collé sur l’idée de Dieu. Non? Vous ne cessez pas d’en parler…»:

    Avant toute chose, je serais très surpris que vous trouviez une phrase dans des textes antérieurs où je mentionne «Dieu»!… Je ne nomme que se que je connais. Je peux reprendre le nom si l’autre l’a employé, mais sinon je ne l’utilise jamais.

    Cela dit, je comprends très bien votre position et dans le fond si vous comprenez bien ce que j’ai écris, nous disons la même chose. L’agnostique croît que la connaissance de l’existence ou de la non-existence de Dieu est impossible. J’ai écris Lorsqu’on aura résout toutes les questions en ce qui concerne la science, nous pourrons nous prononcer sur l’existence de Dieu! Autrement dit ce n’est pas demain la veille.
    ———————————————————————————————-

    Par contre ma Foi prend sa source dans celui qu’on a désigné comme étant le Messie et qui a déclaré lui-même : qui me voit, voit le Père, Je suis la Voie, La Vérité, la Vie.
    ———————————————————————————————-

    La frontière qui nous sépare de la Foi, n’a que l’épaisseur de la brume dans nos lunettes, et la beauté de l’affaire est que nous sommes totalement «LIBRE» de vivre notre vie.

    Personne n’a dit que nous étions obligés de suivre un guide. Peut-être avons-nous pour certain, par tempérament et aptitude, la capacité de voguer dans la brume par déduction logique.

    Si c’est le cas, c’est parfait comme ça.

    ———————————————————————————————-

    :«Par Papi: Mon père était décédé cliniquement en 1973; il a vécu quelques années après que les médecins l’eurent ramené à la vie. Belle performance, à des fins d’enseignement universitaire. Pas vécu d’expérience de vie après la mort, le bonhomme. Pas traversé de tunnel non plus. Ni vu sa vie défiler devant lui. »:

    En réalité, votre père représente bien les hommes de cette époque. Ces hommes ne prêtaient aucune attention à ce qui ne pouvait tangiblement se croquer et surtout était peu loquace en ces matières relevant presque de l’ésotérisme. Les médecins de l’époque pas mieux n’avaient aucune considération pour la métaphysique.

    ———————————————————————————————-
    :«Par Papi: Démonstration philosophique? Théologique? Neurologique? Démonstration hors de tout doute raisonnable?»:

    À vous de voir:
    http://drmariobeauregardfr.com/
    ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
    ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

  50. @ Bernard L (0h04)

    « En réalité, votre père représente bien les hommes de cette époque. Ces hommes ne prêtaient aucune attention à ce qui ne pouvait tangiblement se croquer et surtout était peu loquace en ces matières relevant presque de l’ésotérisme. Les médecins de l’époque pas mieux n’avaient aucune considération pour la métaphysique. »

    Heu…

    J’avais prévu cette réaction de votre part; même que je vous avais tendu un piège! 😉

    Mon père est né à la fin du 19e siècle, d’un père et d’une mère nés tous les deux sur une ferme, AVANT la Confédération canadienne. Vous tenez là la confirmation que c’étaient des gens simples et peu instruits, n’est-ce pas?

    Pas vraiment. Le vieux fut, en son temps, président de la Commission scolaire catholique, secrétaire-trésorier de la municipalité (il savait donc écrire, ce qui n’était pas très courant pour un homme né vers 1855!) et plus tard maire. Cela dit, son curé le houspillait en chaire; grand-père aimait philosopher avec le pasteur protestant de la place, et ça, ça faisait chier le curé.

    Mon père, lui, s’est trouvé un job à la Montreal Tramways alors qu’il avait 23 ans. Un conducteur de p’tits chars, comme on disait dans les années 20, 30, 40, 50… Sauf que, avant d’atteindre ses 23 ans, mon vieux à moi avait vécu et il était quand même diplômé de l’École Normale et titulaire d’un brevet d’enseignement! Au moment de son intervention chirurgicale en 73, eh oui, mon vieux travaillait encore. Et qui plus est, à l’École des Hautes Études Commerciales, qui ne s’appelait pas encore HEC Montréal.

    Le paternel n’a jamais esquivé les discussions philosophiques, lui qui était par ailleurs un lecteur assidu de Cité Libre. Et il avait développé un réseau qui le tenait « alerte »; je n’avais pas encore 5 as que je savais compter en français, en anglais et… en yiddish. En yiddish? Ouin… mon paternel avait des amis juifs qui portaient d’ailleurs la kippa quand ils lui rendaient visite. À douze ans, je fréquentais le Musée des Beaux-Arts avec mon père. Une fois par mois. Plutôt intello, l’ancien « conducteur de p’tits chars »!

    Mon père avait grandi chez des agriculteurs qui étaient eux-mêmes loin d’être incultes.

    Bref… oui, le bonhomme était capable de discussions métaphysiques avec son fils unique et il ne s’en privait pas. Mais alors que ma mère était dévote +++, la seule fois où je me souviens avoir vu mon père à l’église, c’est le jour de ses propres funérailles. Cela dit, s’il avait perçu quelque chose de l’au-delà quand il a été déclaré cliniquement mort, je suis convaincu qu’il se serait empressé de m’en informer.

    Si vous êtes toujours convaincu de cette généralité sans fondement que vous avez avancée sur « les gens de son époque », je vous préviens, je vous attend au tournant!

    = = =

    Le reportage contenu dans le clip « Au milieu de l’islam ».

    L’excision n’a rien à voir avec le Coran; c’est culturel.

    Quant au droit de frapper la femme qui désobéit à son homme ou se refuse à lui, on ne le trouve pas seulement dans certaines sourates du Coran mais également dans cette Bible qui sert de fondement au judaïsme et au christianisme.

    Aujourd’hui, ça détonne. Mais quand ça a été écrit ou rapporté au fond des âges, c’était ça, la norme sociale. Ce qui me porterait, en fait, à conclure que nos livres saints ne sont que supercherie: ce n’est pas la parole de Dieu qu’ils enseignent, mais plutôt la parole de paysans qui ont vécu il y a 1500, 2000 ou 5000 ans et dont les « enseignements » ne sont que le reflet des moeurs des tribus dont ils étaient issus.

  51. @ Bernard Leblanc

    « Par contre ma Foi prend sa source dans celui qu’on a désigné comme étant le Messie et qui a déclaré lui-même : qui me voit, voit le Père, Je suis la Voie, La Vérité, la Vie. »

    Votre messie, un dieu, est une créature imaginaire de l’homme.

    Mais vous avez le droit de perdre votre temps à des superstition.

  52. ———————————————————————————————–
    Par Papi:« J’avais prévu cette réaction de votre part; même que je vous avais tendu un piège! ;)» :.
    ———————————————————————————————–

    Mr Papitibi, sans prétention, j’avais compris que vous m’aviez tendu une perche en ce qui concerne votre père. Comme vous en avez déjà parlé, y compris dans ce « post» (17 septembre 2013 à 13:33, jeanlucproulx), il est clair pour ma part que des lecteurs de «Cité Libre» se devaient être des intellectuels impliqués dont votre père. Puisque les poules ne font pas des chats d’après l’adage, facile de comprendre l’héritage du fils.

    Cela dit, je maintiens ma position à l’effet que votre père ne pouvait pas faire autrement que de représenter les hommes de son époque où le matérialisme scientifique était intrinsèquement incapable d’expliquer les vécus où l’esprit « domine » la matière, que l’on parle de guérisons physiques, de l’effet placebo en médecine, du pouvoir de la volonté, etc.

    La raison est simple, l’équipement technique pour parvenir a dépasser cela, n’existait pas encore.

    ———————————————————————————————–
    Aujourd’hui, les concepts étudiés sont que la nature profonde de la matière repose sur des notions purement mathématique, la théorie des cordes, ces objets infimes qui vibrent dans dix dimensions et donnent naissance aux particules élémentaires. A cette échelle, selon certaines interprétations, on ne peut plus parler de matière, mais seulement d’information.

    Et si le cerveau était, entre autres, un filtre nous permettant d’être en contact non seulement avec le monde qui nous entoure, mais avec celui qui nous habite, l’univers de nos pensées, de nos émotions et de nos croyances? Quel pouvoir cette découverte apporterait-elle sur la vie en général et sur la nôtre en particulier?

    Voilà qui concorde bien avec les travaux du Dr Beauregard! 😉

  53. @Youle

    De Youle:«Votre messie, un dieu, est une créature imaginaire de l’homme.»:.

    Prouvez-le! Je ne crois pas que vous soyez Einstein pour vous permettre d’émettre une opinion sans en faire la démonstration et la preuve. 😉

  54. @ Bernard L 00h07

    On ne va pas s’enfarger dans une preuve hors de tout doute raisonnable; personne ne saurait y parvenir, ni pour faire la preuve que Dieu existe, ni pour démontrer qu’il n’existe pas.

    Cela dit, la conscience d’un au-delà – si bien sûr preuve en était faite par le Dr Beauregard notamment – ne prouverait pas l’existence de Dieu ni l’existence d’un être suprême, quel qu’il soit. Cette conscience ne prouverait qu’une seule chose, le cas échéant: que la mort du corps n’est qu’un passage vers un autre « état ».

    Le cas échéant, j’ai dit.

    Question « degré de preuve », on va devoir se rabattre sur la notion de « preuve par prépondérance » – une notion évidemment familière aux plaideurs. Les plaideurs connaissent aussi la notion de « preuve circonstancielle ».

    Les « livres de la Loi » – qui auraient été transmis à Moïse ou dont Mahomet aurait eu la « révélation » sont-ils, à votre avis, le reflet d’une pensée divine et transcendante, ou plutôt le reflet de la société des hommes telle qu’elle existait à l’époque?

    Je penche plutôt vers la deuxième hypothèse, en m’appuyant sur mes lectures.

    Je n’en conclurai pas nécessairement que Dieu est une supercherie (pour ne pas dire une création de l’Homme), mais c’est loin de m’aider à me faire à l’idée de son existence. En ce sens que s’il avait existé, comment diable (!) aurait-il pu tolérer que sa pensée soit aussi mal interprétée qu’elle ne l’est dans ces « saintes Écritures »? – au niveau de l’égalité hommes-femmes, notamment?

  55. @ Bernard Leblanc

    J’ai écrit:
    « Votre messie, un dieu, est une créature imaginaire de l’homme. »

    Cela étant écrit, votre messie n’existe concrètement nul par ailleurs que dans dans les écritures de l’homme et sa pensée.

    C’est à vous qu’il revient selon votre affirmation, de faire la preuve que votre messie existe, pas à moi qu’il n’existe pas, ce que j’ai n’ai pas écrit. La raison étant que puisque vous avez la foi, donc que vous y croyez, donc que vous prenez votre messie pour une réalité.

    Moi je me permet d’écrire que dieu est une supercherie tant et aussi longtemps que l’on a pas prouvé le contraire. L’humanité cherche la preuve que dieu existe depuis depuis des milliers d’année.

    Si je dis qu’il y a des radiations V et R émises par la planète # no-0n de l’étoile 44022f91b qui provoque tous nos cancers et déprimes, est-ce que c’est à VOUS de faire la preuve que sa n’existe pas ou que c’est à moi de faire la faire que ça existe?

  56. @Youlle

    C’est ça!… Vous lancez un caillou dans la vitrine virtuelle et vous dites que c’est de ma faute! 😉

    C’est quoi un «Messie» pour les chrétiens?… Vous avez tous les outils en main pour le trouver, mais trop «effouéré» sur votre suffisance, vous ne daignez même pas faire ne serais-ce qu’une petite recherche élémentaire. Chez-nous vous seriez étiqueté, casque de bain.

    Par Papi: Faudrait quand même pas charrier!

    C’est pas de la simple définition du Messie ou des origines du mot qu’il est question ici, mais de savoir si le personnage « Jésus » est bien un Sauveur, un prophète, un fils de Dieu ou un Dieu fait homme. Et ça, c’est un peu plus difficile à prouver que vous ne semblez l’affirmer.

    Bref, je ne vois pas en quoi Youlle pourrait être assimilable à un casque de bain!

    Maintenant, supposons que nous avons élevé les cochons ensemble et que je décide d’être gentilhomme et que je daigne allez-voir ce qu’en dit Wikipédia par exemple.

    ——————————————————————————————————
    :« Le Messie (de l’hébreu: מָשִׁיחַ – mashia’h, araméen meshi’ha משיחא, arabe Al-Masih المسيح) désignait initialement dans le judaïsme l’oint, c’est-à-dire la personne consacrée par le rite de l’onction, réalisée par un prophète de Dieu. Dans la Bible, les rois Saül puis David sont oints par Samuel. Ce rite est à l’origine de ceux du Saint chrême et de la Sainte Ampoule du sacre des rois de France. En grec, le mot « Christ », dont la racine Χριστός signifie « oint », traduit le terme hébraïque de Mashiyach.» :.
    ——————————————————————————————————

    Bref aujourd’hui, nous pourrions dire que nous choisissons un homme (femme) pour être chef de groupe, président où « what ever», mais qui sera choisit selon des critères déterminés.

    Le Messie de la Bible, allait être reconnu par plusieurs éléments d’importances dont sa ligné davidique, sa sainteté, sa capacité à être générateur de miracles. Etc.
    ——————————————————————————————————

    Pour terminer, ne perdez pas de temps à me revenir là- dessus car je me fou totalement de ce que vous pouvez avancer ici qui j’en suis persuadé sera nul comme votre dernière intervention.

    Shalom 😉

  57. @Papitibi

    Réponse au texte 13 octobre 2013 à 01:31, papitibi

    Si quelqu’un a vu Dieu je suis bien content pour lui (elle), mais ce n’est pas mon cas, et je ne fait pas de fixation là-dessus.

    Cela dit, les preuves historiques ne sont plus à faire concernant «Yoshua», l’homme qui a vu l’homme qui a vu le chameau de Nazareth, dont les souliers on beaucoup voyagé autour du lac de Tibériade jusqu’à Jérusalem.

    Tout concorde dans le fait qu’il a bien fait chier le Sanhédrin et qu’il a bel et bien terminé ses excursions cloué au Calvaire comme un vulgaire bandit.

    Est-ce que je suis dans l’obligation de savoir qui est Dieu? Non et je n’ai jamais voulu le savoir.

    Pourquoi? Parce que lorsqu’on tient à se faire connaître, on se présente. Celui qui s’est présenté c’est «Yoshua» qui lui-même a passé le mot aux Apôtres et le message s’est rendu jusqu’à nos jours.

    S’il y a des livres qui ont été étudié sous toutes leurs coutures par des experts scientifiques ce sont bien les livres attribués à Mathieu, Jean, Pierre, et Marc. Résultat, nous savons aujourd’hui qu’un gros pourcentage des textes sont crédibles.

    Qu’arrive – t’il ensuite? C’est à chacun de nous de décider.

    ========================================================

    CONCERNANT VOS ÉNONCÉS

    :« De papitibi : Cela dit, la conscience d’un au-delà – si bien sûr preuve en était faite par le Dr Beauregard notamment – ne prouverait pas l’existence de Dieu ni l’existence d’un être suprême, quel qu’il soit.» :
    ….
    Totalement d’accord avec vous.
    ….

    De Papitibi :«Cette conscience ne prouverait qu’une seule chose, le cas échéant: que la mort du corps n’est qu’un passage vers un autre « état ».» :
    ….
    Dans cette partie le Dr Beauregard n’émet pas de conclusion.
    ….

    De Papitibi :« Les « livres de la Loi » – qui auraient été transmis à Moïse ou dont Mahomet aurait eu la « révélation » sont-ils, à votre avis, le reflet d’une pensée divine et transcendante, ou plutôt le reflet de la société des hommes telle qu’elle existait à l’époque?»:.
    ….
    Je ne suis pas placé pour affirmer quoique ce soit, mais j’imagine que si Yoshua fut vecteur de miracle, et bien une transcendance quelconque apparait une hypothèse qu’on ne peut évacuer. Le problème postérieur est le comment l’establishment du temps s’en sera servi. Par exemple, plusieurs textes de l’Ancien Testament, sont d’un ridicule consommé.

  58. @ Bernard Leblanc

    La vérité choque! 😉

    Dieu et tout ce qui orbite autour ne sont des fables imaginés par l’homme.

    C’est écrit noir sur blanc à des millions d’exemplaires.

  59. @Papitibi

    ==============================================================
    De papitibi:«C’est pas de la simple définition du Messie ou des origines du mot qu’il est question ici, mais de savoir si le personnage « Jésus » est bien un Sauveur, un prophète, un fils de Dieu ou un Dieu fait homme. Et ça, c’est un peu plus difficile à prouver que vous ne semblez l’affirmer.»:
    ==============================================================

    Mr. Papitibi, vous vous compliquez la vie, et ce n’est pas mon cas!…

    À partir du moment, où Yoshua fut reconnu par les siens comme le Messie parce qu’il remplit les critères, et bien cela me suffit.

    Par Papi: des dizaines de milliers de générations d’homo sapiens sapiens ont cru que la terre était plate et qu’elle tournait autour du soleil. Cela me suffit, diriez-vous? Des centaines de générations de Juifs ont cru que Dieu a créé le monde en 6 jours. Cela me suffit, diriez-vous? Des dizaines de milliers de Lavallois ont reconnu pendant plus de 20 ans leur maire Gilles Vaillancourt comme le Messie de Laval. Cela me suffit, diriez-vous? Après tout, Vaillancourt remplissait les critères, la ville était en croissance et les taxes, pas si tant pire que ça!
    Aye, aye, aye!

    Lorsque nous analysons le corollaire inversé, n’est-il pas remarquable que jusqu’à se jour aucun humain autre que Yoshua n’a été trouvé capable de remplir les conditions pour être désigné le Messie!

    Aucun depuis que les critères furent formulés. Intéressant non?

    Je tiens le pari, qu’il sera le seul.
    ===============================================================

    Quelques prophéties réalisées lors de la venue de Yoshua :

    Évènement Prophétie Réalisation
    —————————————————————————————–
    Postérité de la femme ============Genèse 3.15===Galates 4.4
    Massacre des enfants à sa naissance=Jérémie 31.15==Matthieu 2.16-18
    Appelé hors d’Égypte=============Osée 11.1=====Matthieu 2.14-15
    Chargé d’une mission=============Isaïe 61.1-2====Luc 4.18-21
    Début de son ministère============Isaïe 9.1-2=====Matthieu 4.12-17
    Prédication en paraboles===========Psaume 78.2===Matthieu 13.31-35
    Guérison des aveugles=============Isaïe 35.5=====Matthieu 9.27-31
    Guérison des sourds==============Isaïe 29.18=====Marc 7.32-35
    Guérison des boiteux=============Isaïe 35.6======Jean 5.2-9
    Guérison des muets==============Isaïe 32.4======Matthieu 9.32-34
    Présence au Temple==============Malachie 3.1===Matthieu 26.55
    Louange des enfants==============Psaume 8.2====Matthieu 21.16
    Incrédulité des Juifs==============Isaïe 53.1======Jean 12.37-38
    Entrée à Jérusalem sur un âne=======Zacharie 9.9====Luc 19.29-38
    Haï sans cause==================Psaume 35.19===Jean 15.22-25
    Rejeté et méprisé================Isaïe 49.7======Jean 10.20
    Trahi par un ami================Psaume 41.9====Matthieu 26.47-50
    Vendu 30 pièces================Zacharie 11.12===Matthieu 26.14-16
    Prix de la trahison jeté au potier=====Zacharie 11.13===Matthieu 27.3.7
    Silencieux devant ses accusateurs====Isaïe 53.7======Marc 15.1-15
    Frappé, maltraité================Michée 5.1=====Marc 15.19
    Supportant les crachats===========Isaïe 50.6=======Matthieu 26.67
    Crucifié======================Zacharie 13.6====Marc 15.25
    Vêtements tirés au sort===========Psaume 22.18====Jean 19.23.24
    Abreuvé de fiel et de vinaigre=======Psaume 69.21====Matthieu 27-34
    Ténèbres en plein jour============Amos 8.9=======Matthieu 27.45
    Percé========================Zacharie 12.10===Jean 19.34,37
    Aucun os brisé=================Exode 12.46=====Jean 19.33-36
    Mort expiatoire=================Isaïe 53.5-12=====1 Pierre 3.18
    Dans un tombeau de riche=========Isaïe 53.9=======Matthieu 27.57-60
    Ascension au ciel===============Psaume 110.1====Marc 16.19 Marc+16:19
    Don de l’Esprit Saint=============Joël 2.28-29=====Actes 2.33

  60. @Papitibi

    Réponse à l’adresse du 14 octobre 2013 à 21:05,

    Mr. Papitibi!… Je suis persuadé qu’il y a bien des québécois qui trouvent encore la terre plate.
    😉

    Cela dit, il y a un critère qui ne trompe pas et c’est celui de la capacité de produire des miracles.

    Vous pourriez m’opposer qu’un jour, la science démontrera qu’en réalité les miracles ont une cause naturelle. En tout cas, c’est ce que certains aimeraient croire.

    Mais il reste que de multiplier des pains et des poissons instantanément c’est le meilleur tour de magie jusqu’à Aujourd’hui!

    Maintenant, êtes-vous capable de certifier que TOUS les sapiens croyaient de manière absolue que la terre était plate?

  61. « Évènement Prophétie Réalisation » (Bernard Leblanc)

    Y a-il DES témoins pour prouver hors de tout à la cour suprême du Canada que ces ÉCRITS racontent des faits afin de prouver hors de tout doute que ce ne pas sont que des fables ou des erreurs de multiples transcriptions?

    Je refuse de croire le Monsieur.

    CROIRE est le principal péché (naiserie) de l’homme qui se retourne toujours contre lui.

    Un péché CAPITAL.

    Çé ti assez beau ça?

    Y a plein l’argent à faire avec ça.
    ——-

    Un petit livre sur la planète # no-0n de l’étoile 44022f91b… sa me fait réfléchir.

  62. @ Bernard L 17h22

    « Maintenant, êtes-vous capable de certifier que TOUS les sapiens croyaient de manière absolue que la terre était plate? »

    Non. pas plus que je ne saurais certifier qu’une majorité substantielle des Papous de Nouvelle-Guinée soit opposée à l’imposition de la peine de mort au Canada pour les violeurs d’enfants.

    Et vous savez pourquoi? Tout simplement parce que je soupçonne qu’une majorité substantielle des Papous de nouvelle-Guinée ignore jusqu’à l’existence du Canada!

    Alors pour ce qui est de la croyance des sapiens d’il y a 10000 ou d’il y a 2000 ans que la terre était plate, je ferai le même raisonnement: personne ne leur avait dit que la terre était plate – ni qu’elle était plus ou moins ronde, et la question ne les intéressait même pas!

    cela dit, si on leur avait dit que la terre était ronde et qu’il y avait des H et des bibittes aussi bien par dessus que par en dessous, ils se seraient esclaffés! Comment, en effet, expliquer que ceux d’en dessous ne tombent pas dans le vide?

    La seule explication RA-TION-NEL-LE: il y a un Dieu qui leur tient la tête pour les empêcher de tomber et si on le voit pas, c’est parce qu’il est invisible…

    Maudit que ça me fait penser à des croyances qui ont persisté jusqu’à nos jours! 😉

  63. (De Papitibi :15 octobre 2013 à 18:59, « Non. pas plus que je ne saurais certifier qu’une majorité substantielle des Papous de Nouvelle-Guinée soit opposée à l’imposition de la peine de mort au Canada pour les violeurs d’enfants.»:)

    @Mr. Papitibi

    Je ne suis pas anthropologue, mais j’aime bien fouiner dans leurs dossiers de recherche. C’est tout de même impressionnant, toute cette rigueur d’universitaire non seulement en quête du Graal anthropologique, mais cette passion pour le passé.
    ————————————————————————————————————-
    Encore aujourd’hui, en Papouasie-Nouvelle-Guinée la majorité des autochtones n’acceptent pas les causes naturelles comme explication pour le malheur, la maladie, les accidents ou la mort.
    ————————————————————————————————————-
    Il y «bin» des années passées, un missionnaire en Papouasie-Nouvelle-Guinée faisait part dans une lettre commune à ses bienfaiteurs, d’une expérience «spirite» à laquelle il avait assisté sur le territoire d’un clan papou. En fait la communauté papou cherchait à savoir qui avait assassiné le «dividu» x.

    Donc, lors d’une cérémonie rituelle, un tube de bambou allait-être le vecteur (comme les tables «Ouija» occidentales). Le fameux tube en question, s’est mis à lévité pendant la cérémonie et puis lentement en s’élevant dans les airs, a pris une direction vers une case. Une fois devant cette case, il a frappé la porte à quelques reprises. Pour le clan, le meurtrier était désigné.

    On a donc là, un exemple des plus anciennes pratiques de civilisation. (Peut-être y avait-il supercherie)

    En réalité, Dans l’Ancien Testament il en est question avec l’allégorie de Caïn et Abel représentant les ancêtres de l’humanité.

    Déjà à cette époque ils offraient des sacrifices devant plaire aux divinités (à moins d’une révélation spirituelle directe, comme celle qu’aurait apparemment connue Mahomet, je ne crois pas, que les primates de l’époque savaient à qui ils offraient ces sacrifices de bonne odeur! Ils en avaient peut-être l’intuition «comme les rêves des autochtones du Québec. En effet, le matin ils se racontaient leurs rêves, afin de savoir où ils allaient chasser dans la journée», mais sans plus).

    En 2013, on a encore cette pratique scandaleuse d’égorger les agneaux pour qu’ils soient «Casher » ou «Hallal». Cette pratique qui nous apparaît barbare, n’est-elle pas originaire des tréfonds de l’histoire humaine?
    —————————————————————————————————————-
    La fin des temps représenté par la fin des sacrifices sanglants a été inaugurée par le Messie Yoshua où (Yeshoua, en hébreu, provient de la racine trilittère du verbe « sauver »).
    —————————————————————————————————————-
    —————————————————————————————————————-
    Le monde nouveau est cette compréhension par les humains que ce Dieu qu’ils imaginent, n’en a rien à foutre de la boucane de «charcoal», et de sang de brebis saignée par des barbares. 😉
    —————————————————————————————————————-
    Ce qu’il veut selon son Messie, c’est la «JUSTICE» et pour ceux et celles qui désirent en savoir d’avantage, et bien la devise est soyez saint comme celui qui est SAINT.

    Les vielles religions sont en quelques parts, des pratiques occultes, de sorcellerie. Chaque geste, chaque pensée ont des fonctions magiques. La kabbale par exemple et le commerce avec les divinités à qui ont donne le nom d’anges.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s