4 commentaires sur “Stephen Harper sous la burqa

  1. Cette décision du Très Honorable Premier Ministre du Royaume de Canada s’inscrit tout naturellement dans la foulée de cette promesse d’un investissement de 36 milliards de dollars par Petronas, dont le gouvernement de la Malaisie est l’unique actionnaire.

    La Malaisie, bien sûr, c’est pas le Sri Lanka, aussi, me dois-je de saluer bien bas cet engagement sans équivoque de notre distingué Royal Premier Ministre à l’égard du respect des droits de la personne.
    [ papitibi ]

    LA DÉCISION de Calpers, le plus grand fonds de pension américain, annoncée jeudi 21 février, de cesser d’investir dans quatre pays de l’Asie du Sud-Est (Thaïlande, Indonésie, Malaisie et Philippines) a jeté un froid sur les marchés. ETHIQUE ET TRANSPARENCE Calpers invoque des facteurs financiers, mais aussi politiques et sociaux pour expliquer cette « sortie ». Ce n’est pas nouveau : le fonds de pension californien, qui gère la retraite des employés de l’Etat de Californie (151 milliards de dollars), est très attentif aux critères éthiques
    [ Le Monde du 29 janvier ]

    On dirait que certains américains ne partagent pas l’enthousiasme de Harper, Super Mario (dans les médias poubelles de PKP) et de charmants intervenants de la Radio-Poubelle de Québec. 😉

  2. Bien sûr, il y a un risque dans le boycott éthique; le fonds Calpers peut se priver – et par le fait même priver les millions de Californiens dont il gère le bas de laine, de rendements intéressants.

    Mais à long terme, la pratique de l’éthique et la réputation qui en résulte, c’est payant.

    Le fond Calpers gère sur du long terme, comme tout gestionnaire de fonds de retraite DOIT faire. Alors qu’au contraire, un parti politique au pouvoir croit trop souvent devoir gérer en fonction de l’échéancier électoral. Pour Stephen Harper, la seule chose qui compte, c’est que, quand viendra le moment d’élire un nouveau Parlement en octobre 2015, les électeurs se rappelleront JOBS, JOBS, JOBS.

    Le truc pour remporter une élection, désormais, c’est de cibler une clientèle, puis une autre, puis encore une autre, et ainsi de suite. Au BC, Harper sait que les milliards en provenance de Malaisie vont créer des jobs bien avant que ne survienne le moindre accident écologique relié à cette promesse d’investissements massifs. Alors les écolos, il s’en crisse; de toutes façons et quoi qu’il fasse ou ne fasse pas, les écolos ne vont pas voter Conservateur… ni sans doute les membres des Premières Nations qui POURRAIENT s’opposer si l’investissement devait perturber leur habitat et leurs ressources. Pourraient, j’ai dit.

    De toutes façons, les écolo-marxistes pis les sauvages, t’as beau les additionner, ça reste « marginal ».

    Je vais être méchant – même que j’avais songé à en faire le sujet d’un billet: la Charte du Village des Valeurs kébékouèses, ça aussi, ça vise une clientèle très ciblée. Si jamais des sondages internes du PQ devaient démontrer que ça pogne solide dans le Québec des régions, le PQ ne reculera pas. L’opposition la plus ostentatoire (!!!) ne vient pas des régions. Ni du bon peuple. Elle vient du Plateau Mont-Rouéyalle, elle vient des intellos, des universitaires. Tous ne s’opposent pas, mais la proportion des intellos et des universitaires qui dénonce la charte-à-Drainville est plus forte que ne l’est la proportion des opposants dans la population.

    Même chose, par ailleurs, chez les juristes – dont je suis; c’est pas une question de QI, c’est tout simplement que la formation et les lectures auxquelles les juristes ont été exposés les rendent plus sensibles à ce genre de choses.

    By the way, il faut lire cette très excellente chronique de Yves Boisvert: http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/yves-boisvert/201310/05/01-4696786-charte-la-dimension-americaine.php?


  3. Le fond Calpers gère sur du long terme, comme tout gestionnaire de fonds de retraite DOIT faire. Alors qu’au contraire, un parti politique au pouvoir croit trop souvent devoir gérer en fonction de l’échéancier électoral.
    […]
    Je vais être méchant – même que j’avais songé à en faire le sujet d’un billet: la Charte du Village des Valeurs kébékouèses, ça aussi, ça vise une clientèle très ciblée.
    [ papitibi ]

    Je vais être encore plus méchant et ajouter que preuve a été faite depuis 10 ans que c’est payant. Par exemple:

    -Harper devient majoritaire en répétant les élections en peu de temps sans s’aliéner les citoyens du plus-meilleur-pays-du-monde.
    -La montée de Super Mario qui l’aura mené chef de l’opposition.
    -La montée de Layton qui l’aura mené chef de l’opposition.
    -Les mains sur le volant de John James et sa « ré-ingénérie » de l’État québécois.

    Et la liste pourrait continuer… 😉

  4. J’espère que tu parleras de la possible candidature de Péladeau au PQ et que tu t’excuseras de ne pas m’avoir cru lorsque je te disais que Péladeau est souverainiste!!!

    http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/10/08/pierre-karl-peladeau-parti-quebecois_n_4064609.html

    Par Papi: Pierre Péladeau – le vieux, celui qui m’avait offert un job – s’affichait comme souverainiste, à une époque où sur le plan des affaires ça pouvait sembler suicidaire.

    Pierre Karl, le jeune, est plus opportuniste que souverainiste. Et à une époque où s’afficher comme souverainiste n’a plus rien de suicidaire AU QUÉBEC, il n’ose PAS s’afficher.

    Faut dire qu’il fait des affaires dans le Rest of Canada avec ses bébelles Sun Media et Sun TV News, là où il se fait encore plus de Québec bashing que chez Tatagoniste.nuts.

    Qu’il soit sollicité par Marois, sinon même pressenti pour lui succéder, c’est une chose; qu’il accepte de se mouiller éventuellement, c’en est une autre. Autrement, comment pourrais-tu expliquer que certaines têtes à médias ont pu être sollicitées par des partis au programme si opposé?

    Qu’est-ce qui intéresse le PQ dans PKP? Il icarne Québec Inc. Il incarne le succès en affaires. Il incarne l’audace en affaires. Le PQ me semble avoir besoin de Péladeau bien plus que l’inverse n’est vrai.

    S’il devait faire le saut, ou s’il devait s’en abstenir, ça sera d’abord et avant tout une décision d’affaires.

    Mais pour l’instant, il doit bien se douter que Postmedia (National Post, Calgary Herald, Montreal Gazette, etc) va sauter comme une hyène sur son concurrent SunMedia, qui partage sa clientèle de droite. Et il doit bien se demander si ça ne pourrait pas nuire à son projet d’acquérir une équipe de la NHL et de l’installer dans le joujou de 400M dont Labeaume et ce sale péquiste de Jean Charest lui ont fait cadeau sans, bien sûr, la moindre arrière-pensée.

    Si ça peut te consoler, très cher politologue en culottes courtes, j’ai moi-même été approché – autrefois – par des militants de l’ADQ au provincial et, au fédéral, par des militants néo-démocrates et progressistes-conservateurs – à quelques semaines d’intervalle et alors que mes sympathies pour le Bloc étaient connues.

    Tires-en tes propres conclusions.

    Quand PKP se lancera – if ever, ça méritera que j’y consacre un billet. En attendant, si tu t’ennuies vraiment trop, il y a toujours le plaisir solitaire, non?

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s