13 commentaires sur “J’ai mal à ma Lukraine; le récit d’une amputation géopolitique planifiée

  1. À l’émission TLMP dimanche passé étaient invités pour parler de la crise ukrainienne Agnès Gruda et Dominique Arel qui est professeur et titulaire de la Chaire d’études ukrainiennes à l’Université d’Ottawa. Et ce Arel, qui est supposé en connaitre un bout sur le sujet, n’a pas mentionné une seule fois la nature d’une frange importante des manifestants qui dictaient l’allure des évènements, à savoir l’extrême-droite néonazi.
    http://www.moonofalabama.org/2014/02/ukraine-from-the-spirits-that-i-called-sir-deliver-me.html#comments

    Ces gens, encouragés par l’Ouest, sont l’équivalent des islamistes lâchés lousse contre Kadhafi et al Assad en vue d’obtenir des changements de régime favorables à l’Occident. On peut voir le résultat obtenu dans ces pays: l’anarchie, le chaos, les bains de sang etc. Aussi détestables que les régimes en place aient pu être, l’alternative offerte est pire.

    Les Russes cependant ont du répondant, puisque la cible ultime dans tout cela est d’abord leur affaiblissement, leur isolement, et avec leurs succès des derniers mois en Syrie et maintenant avec les JO qui ont encore augmenté leur prestige, et devant la faiblesse relative des US, ils ne sont sûrement pas d’humeur à regarder des pyromanes mettre le feu devant leur porte sans bouger, comme on peut le voir avec le déploiement en Crimée.

  2. J’oubliais de mentionner que mon ordi avait fait un séjour chez le réparateur depuis lundi, ce qui m’avait empêcher de commenter sur la fin des Jeux et, entre autres, sur la médaille d’or au hockey. Une belle victoire pour nos millionnaires… 😉

  3. @ Spritzer

    L’Ukraine est un état unitaire, contrairement au Canada qui est une fédération. Elle comporte entre 20 et 30 provinces, dont une seule jouit d’une certaine autonomie administrative, et c’est la Crimée. Les autres ne possèdent pas de pouvoir réel.

    Tout comme n’en possédaient pas vraiment les soi-disant républiques socialistes soviétiques qui formaient l’URSS; toutes les décisions étaient prises à Moscou de toutes façons. Alors le transfert de la Crimée en 1954, passée de la Rép. Socialiste Soviétique de Russie à la République Socialiste Soviétique d’Ukraine, politiquement, ça ne voulait strictement rien dire quand ça a été fait.

    Ses habitants ont continué à être Russes pour la plupart, et russophones à 98%. Avec néanmoins une bonne minorité tatare, victime de la répression stalinienne et traditionnellement musulmane.

    Arrive l’éclatement de l’URSS; que la Crimée demeure rattachée à l’Ukraine, là, ça commence à poser problème!

    J’ai souvent des réflexes de juriste, dont celui-ci: jusqu’à quel point est-il faisable de détacher LÉGALEMENT (et sans effusion de sang) la Crimée du reste de l’Ukraine? Il y aura apparemment référendum; s’il est favorable à la sécession (comme je le crois), le résultat en sera-t-il accepté par Kiev?

    Une autre question m’effleure alors l’esprit: de qui faut-il sonder l’opinion? Sébastopol est « autonome » par rapport à la Crimée, la Crimée est autonome par rapport à l’Ukraine. Un vote pris sur l’ensemble de la nation n’aura pas le même résultat qu’un vote des seuls Criméens mais pour qu’un vote des seuls Criméens puisse être reconnu par Kiev, encore faudrait-il que la Crimée dispose d’une certaine dose de souveraineté réelle, non?

    Bien sûr, et de façon générale, plus on se rapproche des frontières de la Russie, et plus les efforts de russification des populations locales sous Staline ont laissé des traces: les Ukrainiens y apprenaient le russe avant d’apprendre l’ukrainien! C’était d’ailleurs la même chose dans toutes les régions limitrophes des pays de l’ancien Bloc de l’Est, comme me l’ont confirmé non seulement mon ex mais quelques amies originaires de ces régions limitrophes (une psy d’Anvers, une linguiste de Bucharest, des amis de Toronto…).

    Le problème identitaire des Criméens transcende les idéologies. Le russe est davantage parlé en Crimée « ukrainienne » que l’anglais n’est parlé à New-York ou à Toronto! Par contre, dans certaines régions d’Ukraine orientale, plus rapprochées de la frontière russe, il est bien possible que la russification intensive des années « soviétiques » soit à l’origine d’un autre problème…

    Les francophones du West-Island, à Montréal, ne sont pas très nombreux à favoriser l’indépendance du Québec; j’avais des amis dans le secteur, et il suffisait d’ouvrir les oreilles pour entendre les voisins! Serait-ce la même chose en Ukraine de l’Est?

    Cela dit, peut-être se trouve-t-il en Ukraine des fanges radicales fascisantes, je ne sais pas. C’est peut-être un problème, mais il y a plus que ça.

  4. @Papitibi

    Intéressant commentaire mon cher Papi, bien informé comme d’habitude.

     »Cela dit, peut-être se trouve-t-il en Ukraine des fanges radicales fascisantes, je ne sais pas. C’est peut-être un problème, mais il y a plus que ça. »

    La réalité de l’extrême-droite sur le terrain est indéniable, même si nos médias en parlent peu ou pas. Je suis la crise essentiellement par le site Moon of Alabama, par les analyses qu’il fait et les nombreux liens qu’il donne. Ceux qui commentent ses textes amènent des liens valables également, quand on a le temps de s’y attarder.

    En date du 19 février il écrivait:

    The Ukrainian government is fighting against well armed fascists, not against peaceful protesters. Doug Saunders of Canada’s Globe & Mail recently visited Kiev:

    This is the headquarters of Pravy Sektor, or Right Sector, the ultra-right-wing movement, described by some as fascist, whose hundreds of soldiers (they call themselves an army) have become the sharp edge of the two-month-old protest movement that has upturned the politics of Ukraine, cost several lives and forced President Viktor Yanukovych to dismiss the government and promise to reform the constitution.

    The physical organization of these protests, the building of barricades around squares, much of the camp construction and policing, and the pitched and sometimes deadly battles with police are almost entirely the work of the extreme right. In some of Ukraine’s smaller cities, the local protests and seizures of government buildings appear to have been entirely the work of Pravy Sektor.
    http://www.moonofalabama.org/2014/02/the-ukrainian-government-is-fighting-fascists.html#comments.

    Son texte publié aujourd’hui est à lire itou.
    http://www.moonofalabama.org/2014/03/the-crimean-anti-coup-move.html#more

  5. @ Proulx 21h17

    Les ti-casses d’Interpretermag.com ne sont pas crédibles, ils n’ont même pas parlé du rôle déterminant de Jean-Paul Deusse dans la lutte de Solidarność et du Kamarade Lech Walesa…

    Blague à part, tu appuies la contestation du pouvoir établi d’extrême-droite par ces insurgés de gauche qui ont botté le cul du président (qui a atterri à PoutineLand)? Je me souviens à quel point tu étais enthousiaste à l’égard des carrés rouges, ces « petits révolutionnaires en culottes courtes » (disais-tu en 2012). En 2014, te v’là qui te réjouis de la désignation prochaine de Martine Desjardins à titre de candidate de Lady Po-Po.

    Who do you stand for? La droite? La gauche ukrainienne? Et si les Criméens (dont 70% sont russes) proclamaient leur indépendance en mai 2014 pour ensuite s’annexer à PoutineLand, tu applaudirais? Ou marches-tu au contraire dans les traces de Rambo Harper et de Barrack Obama, qui plaident pour l’intégrité territoriale de l’Ukraine?

    C’est sûr qu’en empruntant l’opinion d’un Russe et en la faisant tienne, tu évites de te mouiller. C’est vrai que t’es tellement pas au courant que c’est peut-être plus prudent de ta part 😉 .

  6. @ papitibi.

    Une hausse des frais de scolarité n’est pas une raison suffisante pour faire la Révolution!!! L’Ukraine était dirigée par un dictateur «poutinien» (car, dans une démocratie, les journaux ne sont pas fermés de façon arbitraire par le gouvernement, les manifestants ne se font pas tirer dessus à balle réelle et la cheffe de l’Opposition n’est pas en prison) qui voulait revivre la «belle époque» où son pays vivait sous la botte de la Russie et du communisme!!! Le peuple ukrainien lui a répondu par une autre Révolution orange!!! Je rappelle que la Révolution de 2004 répondait aux fraudes électorales de Ianoukovitch!!!

    Peu importe si la liberté est portée bien haut par la droite ou par la gauche, je suis toujours du côté de la liberté des peuples!!! En Ukraine, je suis du côté de ces manifestants pro-occidentaux que tu associes à la gauche et au Venezuela, je suis du côté des manifestants anti-Maduro (que tu peux associer à la droite si ça peut te donner l’impression de gagner quelque chose)!!!

    Pour la Crimée, on verra les résultats du référendum et la tournure des événements!!! Si des sanctions internationales sont mises en place contre la Russie, je ne sais pas si il peut y avoir un référendum tant que les troupes russes sont en Crimée!!!

    Par Papi: As-tu vu ces images d’une garnison ukrainienne encerclée par des militaires non identifiés (uniforme russe, cependant) que la foule criméenne acclame somme ses héros?

    Cette armée d’occupation va avoir beau jeu pour prétendre que c’est sa présence qui rassure les Criméens et permet la tenue d’un référendum démocratique.


    En passant, Walesa n’est pas du tout communiste alors mettre le mot «Kamarade» à côté de son nom, disons que ça lui fait une belle jambe!!! C’est son syndicat qui a fait tomber le régime communiste en Pologne avec Jean-Paul II, Ronald Reagan et Margaret Thatcher!!!

    Par Papi: Figure toi-donc que le p’tit Jésus m’avait autorisé à lire les journaux et à écouter les nouvelles bien avant ta naissance. Alors oui, je savais, Kamarade ensacheur!!!


    Tu crachais sur Jean-Paul II il n’y a même pas un an lors du conclave!!! Et là, tu l’admires??? En passant, tu savais que Solidarność avait un aumônier qui défiait le régime communiste, ce qui lui a coûté la vie??? Tu as entendu parler du Père Jerzy Popieluszko, n’est-ce pas??? Le communisme, une idéologie inhumaine qui était (et dont les vestiges sont toujours) un véritable danger pour l’Humanité, est tombé grâce aux syndicats et à l’Église catholique, ce qui donne raison à Jean-Paul II lorsqu’il a dit en 1979 durant son voyage en Pologne qu’«il est inhumain d’exclure le Christ de l’Histoire de l’Humanité»!!!

    Par Papi: le jour ou le Kamarade ensacheur aura appris qu’on peut se montrer très admiratif à l’égard du design d’une maison et en même temps critique virulent de la qualité de l’assemblage des matériaux, ce sera le plus grand pas de l’Humanité depuis que l’Homme a marché sur la lune.

    Le Kamarade vieux-crisse tient depuis les années 80 un discours qui n’a jamais dévié d’un iota sur Jean-Paul II: autant il aura été un GRAND pape pour l’influence qu’il aura jouée sur le plan politique et la chute du rideau de fer, autant il aura contribué – par son dogmatisme intransigeant – à vider les églises de leurs fidèles.

  7. @ papitibi.

    «on peut se montrer très admiratif à l’égard du design d’une maison et en même temps critique virulent de la qualité de l’assemblage des matériaux»

    Si c’est bon pour toi avec Jean-Paul II, pourquoi est-ce que ça ne l’est pas pour moi avec tout ce qui touche de près ou de loin le PQ??? Pourquoi je ne peux pas dire que l’équipe péquiste est solide en nommant, par exemple, Pintal et Desjardins, tout en ayant des divergences d’opinion avec ces mêmes personnes citées??? Tout le monde le sait que je ne suis nullement d’accord avec Pintal sur l’Affaire Bertrand Cantat et sur le fait que le TNM est subventionné gros comme le bras et tout le monde le sait que j’étais un carré vert lors de l’insurrection estudiantine de 2012!!! Mais je ne vois pas pourquoi je devrais trouver que l’équipe péquiste est à chier seulement parce que ces deux-là en font partie!!!

    Par Papi: critiquer Jean-Paul Deusse pour son manque d’ouverture aux divorcés remariés, ça demeure cohérent avec les félicitations qu’on peut lui adresser pour son rôle dans la chute du rideau de fer. Rien de contradictoire ou d’incompatible.

    Moi, perso, j’ai toujours soutenu les luttes de Martine Desjardins alors que toi tu la qualifiais d’ordure (ou un équivalent). Aujourd’hui, je déplore qu’elle vende sa renommée et son âme au plus offrant, comme d’autres vendent leur jardin d’Éden. C’est triste. Comme ça l’était pour le p’tit Léo, mais je n’en suis pas surpris.

    Moi, perso, j’ai toujours cru que la grande culture est essentielle à la pérennité. du peuple québécois. Toi, qui aspires à un État minimaliste, tu es opposé au soutien étatique de la culture. Nonobstant, tu applaudis le choix de Pintal. Comme tu vas applaudir le choix de la comédienne Sylvie Legault, à titre d’exemple.

    On s’en va vers quoi, là? Vers un gouvernement des « révolutionnaires en culottes courtes » (comme tu appelais Martine D et Léo Bureau-Blouin)? Vers un gouvernement des tartistes pau les tartistes et pour les tartistes, comme on les appelle chez le tatagoniste?

    Tu ne peux pas ¸etre opposé aux subventions aux tartisses et souhaiter l’élection de candidats qui vont militer au sein du gouvernement pour la multiplication des subventions.

    ça, ça s’appelle de l’incohérence.

  8. Je ne suis pas vraiment contre les subventions aux artistes pour ceux qui en ont vraiment besoin!!! J’en ai contre le fait que ce soit toujours les mêmes que l’ont connaît qui ont le «spotlight» sur eux!!! Eux, ils pourraient facilement survivre sans subvention parce que leur nom est fait!!! Je pense entre autres à Éric Lapointe, pour ne nommer que celui-là!!! Dire que le Cirque du Soleil devrait payer ses billets d’avion par lui-même plutôt qu’avec notre argent n’est pas un crime contre la culture, mais bien le bon sens, quand on sait que c’est une entreprise privée!!!

    Il y a un ménage à faire dans les subventions que l’État donne, tout secteur confondu, et les subventions aux artistes ne devraient pas échapper à ce ménage!!! Sans compter que ces subventions vont trop souvent dans les poches d’artistes sans talents qui ne sont là que parce qu’ils ne peuvent rien faire dans la vie et qui s’accrochent à leurs subventions pour vivre sans vraiment travailler (car leurs oeuvres ne rejoignent personne et personne ne paie pour aller les voir)!!! Dans ce temps-là, ça ressemble à du BS de luxe, voire même à du BS corpo-fasciste, sur le même pied que l’aberration que constituent les subventions aux entreprises!!!

    Vincent Guzzo l’a clairement dit lors de son passage à Tout le monde en parle le mois dernier: que les artistes fassent du bon art et les gens vont payer pour aller les voir!!!

    Par Papi: T’as pas entendu le même discours que moi. Ce que Guzzo souhaite, c’est que le Québec lui livre des films d’action et des comédies qui font vendre des tonnes de popcorn. S’empiffrer de popcorn alors que la salle vibre au son des mitraillettes, ça ne dérange pas trop. Mais pendant la projection d’un film plus intimiste ou d’une représentation filmée de la Traviata, le crunch-crunch du popcorn n’est pas le bienvenu.

    Guzzo veutdes films qui remplissent les salles – ce qui, dans un sens, est tout à fait normal. Ce qu’il ne dit pas, c’est que la clientèle ciblée par ses mégaplex avec plein de lumières, de cling cling et de jeux, c’est pas ceux de mon âge; c’est les p’tits jeunes de TA génération, qui s’enferment au cinéma pour necker et pour s’empiffrer. L’histoire est secondaire. Du bruit. Du bruit. Et encore du bruit. Des boules, parfois, ça inspire…

    Alors bien sûr des films « de répertoire », des films comme Incendies ou Monsieur Lazhar, pour lui, c’est de la marde!

    P.S.: Je suis un fan de films et pièces de théâtre, surtout des comédies musicales, style opéra rock ou opéra tout court!!! Je ne cesse d’écouter quand j’ai le temps le DVD du Fantôme de l’Opéra (2004) et des Misérables (2012), de purs chefs-d’oeuvre en ce qui me concerne!!!

    Par Papi: « ou opéra tout court », tu dis? Le fantôme de l’Opéra, c’est pas Andrew Lloyd Weber, ça? C’est pas parce que le mot OPÉRA est dedans que c’est du Puccini ou du Verdi…

    Et du théyâtre théâtral itou? Tu savais que tu peux pas manger de pop corn quand tu assistes à une représentation de la Compagnie Jean Duceppe?

  9. @Papitibi

    Dans votre texte vous rapportez la ligne d’AFP (Application Fausse Pronunciamiento) qui suit :« le président ukrainien destitué par le parlement, Viktor Ianoukovitch»:!

    Destitué?… Menacé de mort ça oui!… Il déplaisait au Parrain de la Haute Finance Georges Soros qui avait fait élire Viktor Iouchtchenko souvenons-nous!

    Quelque part dans votre texte, en parlant de la position russe actuelle, vous écrivez :«C’est pas de l’ingérence dans la politique intérieure d’un pays souverain, ça?» :

    Ingérence!… Faite moi rire. Êtes-vous le seul à ne pas connaître la tactique du Parain Soros?

    Soros, est connu entre autre pour avoir fait fortune avec ses raids spéculatifs sur les monnaies italiennes, anglaises, thaïlandaises et malaisiennes dans les années 1990!

    C’est «un chien sale»! Le prototype du bonhomme qui mise sur l’éventualité d’une catastrophe comme ce qui est arrivé lors du 9/11. Exemple deux des trois compagnies aériennes américaines. La veille, du jour «J», il y a eu un boum d’achat de promesse de paiement d’action au prix du jour et cela garantie pour 30 jours. Le lendemain des évènements les actions des Cie aériennes en cause ont chuté + ou – de moitié. Par contre ceux qui avaient acheté massivement la veille, ont été payé aux prix assuré et ce faisant ont engrangé un profit de + où – 50%.

    C’est ça le genre de game de casino-man Georgy Soros!

    Alors la soit disant Révolution orange (vous vous souvenez?) financé par Soros, fut en réalité une attaque pour que s’effondre la monnaie nationale en Ukraine. Lui s’en est mis plein les poches, pendant que le peuple berné, croît que c’est la faute de l’incurie de son gouvernement, lorsqu’en réalité il y a complicité de deux où trois pions internes et de l’ingérence extérieure genre l’OTAN (Ah!… Bien oui!… La révolution bénéficie du soutien des nombreux gouvernements occidentaux, dont celui des États-Unis et de financements d’organisations américaines. Ce sont des faits incontestables).

    Vous écrivez :«Les Russes ne sont pas impliquées. Nooooon! Je sais pas pourquoi, mais je n’ai pas pu m’empêcher de faire un parallèle entre ce coup-de-force qui n’en est pas un puisqu’il est nié, et le massacre des camps de réfugiés de Sabra et de Chatila, à Beyrouth, en 1982.»:

    Quoi?… Euh!… Hein?… Sabra et Chatila?

    Vous écrivez :« Me reprochera-t-on ce parallèle? Sans doute. Mais que voulez-vous, mon subconscient, c’est comme pour les milices russophones: ni Moscou ni moi-même ne sommes en mesure d’exercer le moindre contrôle!»:!

    Mais «OUI» Maître Papitibi, je suis en effet intéressé à comprendre le parallèle que vous faites, car personnellement je ne pige pas le lien.

    Ça fait plus de 10 ans que les journalleux écrivent que l’Europe, est au milieu de «la plus grande crise depuis les années trente»!… Alors qu’ils auraient du écrire que le système monétaire américain et anglais sont en faillite. Aux states, siphonné par l’entreprise privée qui a su tirer un intérêt sur chaque dollar mis en circulation! («Federal Reserve», «Federal» que de nom n’est-ce pas?)

    On a parlé, de la crise de la dette des pays les plus vulnérables de la zone euro. La Grèce n’avait pas plus de dette que les autres, mais «INTOXICATION» oblige!…

    Soros et sa bande de rapace ont tout tenté pour faire le coup de «poker» contre l’EURO, comme il l’a fait pour d’autres monnaies et qui a enrichi ce trou-du-cul de la finance.

    Sa stratégie : tu attaques les maillons faibles via de «FAUSSES RUMEURS» et tu spécules sur la dévaluation causé par les modifications des taux d’intérêt.

    D’abord tu envois les «drillers» financiers genre (Goldman Sachs qui parie contre ses clients), ensuite tu insères la ?nitro-baboum? «RUMEURS», pour ensuite allumer la mèche, les fausses accusations.

    Bref tout ce que nous avons entendu concernant l’Euro, c’est qu’il allait s’effondrer et que le dollars US lui était au beau fixe ( pourtant bel et bien mort, mais maintenu en vie artificiellement par les joueurs de flutes magique amâricains).

    Mais sorry Soros, cette fois-ci ça n’a pas fonctionné. Malheureusement, l’Ukraine devient pour lui une occasion de se refaire tout en plombant au passage si possible l’EURO.

    Le vieux chien, a mis beaucoup de billes dans l’affaire et je crois qu’actuellement il doit se frotter les mains, car à court terme, Kiev aura besoin de 35 milliards pour survivre.

    Pas besoin d’envoyer Mister Soros chez le diable puisqu’il en est actuellement le digne représentant.

    En Passant Maître Papitibi, les journaux écrivent depuis des années que le système est au milieu de «la plus grande crise depuis les années trente»! Ces années là vous font penser à Sabra et Chatila? Merde quand même! 😉

  10. @ Bernard L

    Il m’arrive de faire de l’humour; la trahison d’Obélix le docteur s’y prête davantage que la situation en Ukraine… alors bon, pas d’humour.

    Il m’arrive de commenter sous un angle strictement politique, mais mon billet sur l’Ukraine, c’est aussi l’occasion de traiter de droit international, un sujet qu’aucun blogue-média ne couvre. Alors que de la politique, il en pleut sur les blogues de La Presse, Le Devoir, le Hournalle et Ici.Radio-Canada…

    On peut être pro-russe, anti-russe, pro-Poutine, pro-Ianoukovitch, pro-Iouchtchenko. Ou contre. On peut avoir du respect – ou du mépris, à l’égard de Soros, de la Goldman-Sachs et de tout ce que vous voudrez ajouter à la liste.

    Mais au delà de tout ça, il y a des faits, que personne ne peut nier:
    a) depuis le 14e siècle le territoire de la Crimée n’a jamais été géré depuis la capitale de l’Ukraine… sauf depuis 1954.
    b) la Crimée a beau être géographiquement plus rattachée à l’Ukraine, 7 Criméens sur 10 sont d’origine russe et le russe est la langue parlée par 98% de la population.
    c) Khrouchtchev a cédé la Crimée à l’Ukraine en 1954, alors que cette cession ne voulait strictement rien dire; de toutes façons, Moscou était à la fois capitale de la Russie et capitale de l’URSS, et toutes les décisions concernant la Crimée étaient prises à Moscou AVANT 1954, et à Moscou APRÈS 1954.
    d) et des décennies plus tard, l’URSS éclate, la Russie signe un bail avec l’Ukraine et maintient Sébastopol comme siège de sa flotte dans la Mer Noire.

    Va pour l’Histoire. Maintenant, faisons un peu de droit.

    = = =

    Moscou a signé un bail pour utiliser les installations portuaires de Sébastopol, en Crimée. La Crimée est – en droit – sous la juridiction de l’Ukraine et en signant un bail avec l’Ukraine, la Russie a reconnu la souveraineté de l’Ukraine sur le territoire de la Crimée.

    Si ça dépasse votre compréhension, c’est votre problème. Pas le mien. Alors je vous explique. Ou plutôt RÉ-explique le contenu de mon billet.

    Les troupes russes servent un ultimatum aux Ukrainiens: ou bien vous nous cédez la Crimée, ou bien on vous l’arrache de force.
    En drtoit international, ça reste inacceptable. Peu importe qui est à la tête de l’Ukraine. Peu importe si Goldman Sachs ou le bonhomme Soros ont pu mettre en place à Kiev un régime de merde.

    Les USA ont développé le concept de l’extra-territorialité pour justifier des interventions armées n’importe où dans le monde quand il y a des intérêts commerciaux américains à protéger. Bullshit! En vertu de ce principe de marde ils se sont ainsi arrogé le droit d’envahir le Québec et de « déposer » le gouvernement qui oserait – par exemple – facturer des redevances trop élevées à une compagnie dont le siège social est située aux USA.

    Pour le Qc, ils le feront pas. Mais ils l’ont fait ailleurs. Chez les Arabes. Au Chili, où ils préféraient Pinochet à Allende. Etc… Et le Conseil de sécurité de l’ONU ne peut rien faire puisque nos amis Yankee disposent d’un droit de véto.

    Transposons maintenant en Crimée. Invasion illégale visant à annexer la Crimée et protéger les intérêts russes. Fuck les Ukrainiens, stie! L’ONU ne fera riuen, pcq la Russie itou dispose d’un droit de véto.

    Et c’est moi que vous trouvez naïf, au seul motif que je sais des choses et peux manier des concepts de droit qui vous échappent?

    Je veux bien éviter d’humilier qui que ce soit. À la condition toutefois que le « qui que ce soit » ne vienne pas ici pour me traiter d’imbécile ou de naïf pour avoir avancé des arguments qui lui échappent. Capice?

    = = =

    Sabra et Chatila?
    Come on, kâlisse!
    Selon certains observateurs qu’Israël qualifie bien sûr d’antisémites, c’est Israël qui tirait les ficelles quand les « Phalanges chrétiennes » ont perpétré ces massacres au Liban.
    Selon certains observateurs que la Russie s’est empressée d’associer à la propagande anti-russe, c’est Moscou qui a déployé des militaires en Crimée et ordonné que les garnisons ukrainiennes y soient désarmées.

    Êtes-vous aveugle ou quoi? Pour les seules fins de la présente discussion, je me kâlisse de savoir
    a) si Israël a raison – ou non – de nier toute participation dans les massacres de Sabra et Chatila
    b) si Moscou a raison ou non de nier toute participation dans la présence de militaires non identifiés à la Russie (mais portant un uniforme identique à celui de l’Armée russe…) sur le territoire national de l’Ukraine (lire: Crimée)

    Pour les fins de la discussion, la réponse est sans importance. Mais si vous n’êtes pas capable de voir le moindre parallèle entre les deux situations (deux dénégations vigoureuses, des soupçons qui vont en sens contraire…), il n’y a rien que je puisse faire pour vous.

    Prenez des vitamines pour développer vos lobes frontaux…

  11. @Papitibi

    http://alyaexpress-news.com/2014/03/qui-sont-ces-anciens-soldats-israeliens-parmi-les-combattants-de-rue-dans-la-ville-de-kiev/

    Maître Papitibi, je dois vous avouer que vous m’avez bien fait rigoler! 😉

    En ce qui concerne la manie des amis de l’OTAN à se faire passer pour d’autres, ainsi qu’à gérer des «False Flag», je suis d’accord avec vous, de ce point de vue là je saisi votre allégation.

    Ceci dit, merci pour votre réponse, je vais maintenant aller me mettre des compresses d’eau froide sur les lobes frontaux! 😉

    http://www.vigile.net/Les-crimes-de-guerre-de-Charles

  12. @ Bernard 17h59

    Quelles sources d’information vous m’offrez là!

    Vigile, à mes yeux, c’est une source de moins en moins fiable; l’objectivité n’y est pas toujours au rendez-vous.

    Quant à votre autre lien, heu… Quand le nom d’un organisme israélien comporte le terme ALYA, ça en dit très long sur les objectifs qu’il poursuit. J’ai lu, mais c’était une perte de temps. Sorry.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s