7 commentaires sur “De duperies en ducepperies…

  1. @ PAPITIBI ,

    Monsieur Papitibi , je vais redire plus haut , pour là , je ne colle pas ,
    mais le 4 avril 2014 à 17:26 ,
    Le Gaïagénaire a dit : Elle n’a plus accès à sa penser(ée) rationelle d’avant.
    Très , très mal conseillée , donc mal entourée Pauline Marois…. Etc.

    Qui me dit moi , que ce n’est pas un show organisé par B.B ?
    Son Ti-clin De La Blanchette , ne fait (PEUT-ÊTRE) pas dans la DENTELLE……………

    Cela fait 2 jours , que j’ai de la misère à coller ou écrire , sûrement que pas assez habile moi.
    Jean-Marie De Serre.

  2. Tant et tant, que la raison de la tenue prématurée de cette élection générale se trouverait à la commission Charbonneau, que mes soupçons seraient confirmés.

    Tout de même, il avait de beaux spécimens dans ce gouvernement. À vrai dire, en dehors de la charte, je ne lui reprochais pas grand’chose. Sinon précisément d’avoir déclenché ces satanés élections !

  3. @InfoPhile

    Il y avait en effet de fort beaux spécimens dans ce gouvernement; le premier nom qui me vient à l’esprit est celui de Véronique Hivon. Une perle…

    Étrangement – et il y a sans doute là une grande leçon à tirer pour le PQ, Véronique Hivon n’a pas vraiment souffert de la débandade qui a fait basculer des châteaux-forts du PQ chez les Libéraux et les Caquistes.
    Élection 2012: Hivon, 47,12%, majorité 7500; QS avait alors récolté 5.63%.
    Élection 2014: Hivon, 44,4%, majorité 6805; la même candidate Solidaire augmente à 7,2%.

    Entre les deux élections, le PLQ est passé du 3e rang à 14,02%, au 3e rang à 19,5%, entre 2012 et 2014; par contre, en 2008, le candidat libéral était bon 2e à 28,83%. Mais dans Joliette, la CAQ a reculé de près de 3% en 2014, alors que dans tous les comtés voisins, c’était un raz-de-marée caquiste.

    Qu’est-ce qui distingue Véronique Hivon, à titre de membre du cabinet? Une seule réponse possible: contrairement à Drainville qui recherchait l’affrontement avec sa Charte des valeurs, Hivon a réussi à atteindre un consensus avec sa Loi sur les soins de fin de vie.

    Que faut-il en conclure, sinon que la méthode toute en douceur de Véronique Hivon passe mieux la rampe que la méthode du bulldozer?

    Cela dit, si elle a baissé légèrement en 2014, QS peut expliquer la moitié de la baisse. L’autre moitié? Les électeurs font davantage confiance en Couillard en 2014 qu’à Charest en 2012 après les affrontements du printemps érable (et l’entêtement de Charest!)… et les attentes de la Commission Charbonneau.

    Entêtement de Charest en 2012 ==> défaite. Entêtement de Marois-Drainville sur la Charte en 2014 ==> défaite.
    Méthode consensuelle de Véronique Hivon en 2014 ==> elle maintient ses appuis.

    Au PQ de faire de tout cela une vraie analyse!

  4. @papitibi

    En effet, Véronique Hivon a travaillé le moins politicailleusement possible en usant avant tout de respect et en cherchant le consensus au détriment de la stérile provocation. De la dignité. Il paraît qu’elle s’est fait une réputation déjà quand elle était dans l’opposition.

    J’ai l’impression que Mme Marois a eu des séquelles de ses empoignades avec Charest. On dirait qu’elle en a gardé une hargne qui ne l’animait pas du temps qu’elle était ministre. Quand la victoire suppose le déni, ça va mal à shop ! À trop vouloir gagner, on perd, tout simplement parce qu’on est ridicule.

    Ingrat quand même la politique. La moindre virgule n’échappe pas à la meute journalistique qui, comme des fauves, est à l’affût du premier tissu rouge. René Lévesque, qui aimait bien digresser, n’aurait pas été à son meilleur dans ces conditions.

    La moindre réponse erratique est reprise ad nauseam. Les médias ont conclu que Couillard a perdu le deuxième débat du seul fait d’un exemple par très heureux, disons.

    Parlant de celui-ci, je suis étonné que l’on n’ait pas amené sur le tapis le livre très critique de deux universitaires portant sur l’emplacement du CHUM, avec dépassements de coûts à la clé, si je puis dire. Un livre qui aurait mis sur la défensive le bon doc Couillard.

    Par ailleurs, je rejoins Legault quand il parle de la souveraineté. Il vient un temps où des projets obstruent l’ordre du jour. D’autant plus qu’en vieillissant les boomers s’enhardissent de moins en moins… L’avenir serait à un parti autonomiste que je n’en serais pas surpris.

  5. @InfoPhile 20h45
    Charest est un bagarreur de rue, comme le sont de nombreux avocats qui se sont lancés en politique. À ce jeu-là, vaut mieux ne pas se frotter à ces professionnels de la répartie instantanée – un réflexe que la pratique du droit aiguise.

    Jean-Marc Fournier au PLQ, le fils Bédard au PQ, en voilà deux qui sont habitués à sortir les griffes et montrer les crocs. Perso, ça me dégoûte… ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas « armé »; ils sont nombreux à avoir mis la bête à l’épreuve, et ils en ont payé le prix.

    Couillard peut avoir trempé dans toutes sortes de magouilles, pour l’instant la preuve n’en a pas été exposée. L’image qu’il projette, par contre, est celle d’un bonhomme raffiné, cultivé, courtois, brillant. Entre cette image là et celle d’une poule pas de tête prise trop souvent en flagrant délire d’improvisation, le bon peuple a choisi.

    Entre Marois et Charest, je pense qu’il aurait choisi Marois; Charest ne projette pas l’image de la vérité. Et Marois, elle, projette l’image d’une snobillarde hautaine, souvent prise d’un petit rire qui sonne niais. Couillard? À le regarder aller on dirait qu’il sait TOUT. Ça semble plaire…

  6. @papitibi

    Couillard a des dons d’hypnotiseur dirait-on. Vrai qu’il a l’air raffiné. Avez-vous remarqué comment il tenait son stylo lors du deuxième débat ? Comme si c’était un objet précieux qu’il manipulait à notre bonne intention. Le gars a un doigté de chirurgien qui a probablement séduit en partie l’électorat juste avec ses manières.

    Par Papi: Dons d’hypnotiseur? Je ne sais pas si c’est de l’hypnose mais Couillard a cette capacité de se tenir loin de toute cette merdouille à laquelle il passe par ailleurs pour être étranger… Condamne-t-il, cette merde? Même pas. Attendons les conclusions de la Commission Charbonneau. Attendons le déploiement des enquêtes de l’UPAC. Bla bla bla…

    Peut-on appeler ça du pelletage par en avant? Peut-être. Shit might hit OUR fan but let’s first take a look at the birds and the bees ans the flowers and the trees and the moon up above! C’est Jewel Akens qui chantait ça… il y a 50 ans!

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s