10 commentaires sur “Moncton, ou l’exercice d’une libâââârté brouillonne

  1. Certains ne sortent jamais de leur crise d’adolescence et continuent à pester et à se rebeller contre toute forme d’autorité. Toutefois, ils ont l’âge requis pour acheter des armes. Même immaturité qu’un ado mais armé jusqu’aux dents, un cocktail explosif.

  2. @ PAPITIBI ,

    j’avais collé ceci au cas que cela n’aurait pas entrer sur les 7. C’est entré là-bas
    permettez que je colle quand même ici , je vous avais dit mais pas chez eux à l’endroit de Tingwick.

    Je n’ai pas lu chez vous PAPI , faut que j’aille vite il me reste mes fèves à planter.
    C’est une autre chose que j’essaye de faire comprendre aux Élus de Tingwick , pour quoi ne développer que le Village ? Les jeunes sont intéressé à retourner à la campagne , s’installer et les Tites-Mères élever leurs bébés.
    Mais les J/sus-Christ de fou brack de la CPTAQ ont pas compris que cela pouvait aussi vivre dans les Campagnes.

    Je suis en attente de ma Municipalité , et je vais redire à la Présidente de la CPTAQ si elle est toujours en poste ainsi qu’à son avocate , qui m’a dit ne pas savoir argumenter.

    Sacrament , pour pouvoir argumenter , ce serait préférable que j’aie les informations.

    J’argumente , combien coûte les garderies ? Combien coûte envoyer l’enfant à la garderie ?
    Combien cela coûterait au système , donner un salaire décent à la Petite Mère qui voudrait élever elle même son enfant à la campagne ?

    Dans mon coin , 4 terrains sont dézonés et avec droit acquis , on ne peut construire , aurait fallu le faire avant 1987.
    Papi sont fou brack et en batarnac.
    Jean-Marie De Serre.

    Colle = > @ Tous ,
    même si vous aidez autour de vous , cela ne suffira pas , il y en a trop qui ont besoin.

    Pourquoi avoir autant médiatisé cette affaire ? Il n’est pas mort Mr Bibeau et la société va devoir , s’en occuper pour un bout. En avoir autant parlé , en a allumé combien d’autres ?

    Le régistre des armes à feu ça sert à quoi ? Si on prendrait tout cet argent et qu’on aiderait les jeunes…

    Les f-35 vont servir à quoi ? On prend cet argent et on aide les jeunes.

    Le Vatican et la Queenne d’Angleterre , contrôle l’ONU et l’OTAN , ils sont supposé connaître les 10 commendements , je n’en ai retenu qu’un : Au Nord ton Pére et ta Mère , c’est le seul que j’ai fauté , je les ai toujours respecté.

    Ce dossiers est énorme , plusieurs choses ont déjà été discuté , on veut les changer et commencer à aider les jeunes , c’est devant sa porte , voir ce qui se passe au conseil de son village et après cela va aller tout seul.

    Madame Carolle Anne Dessureault , ce n’est pas facile , le système Judiciaire protège les Ti-Namis (TROUS-DU-CUL) des gouvernements et ce du Municipal au Clérical.

    Il y a une lueur d’espoir , les nouveaux ‘ Élus  » de Tingwick , ont enfin respecté le Code Civil du Québec.
    Faut se libérer de la Queenne dans les palais de Justice , et faut surtout se parler et qu’il y aie une écoute du ((CITOYEN)) en quelque part , pas que le DG ou l’inspecteur municipal décide.
    Ce sont les conseillers et Mr Le Maire qui décident en autant qu’ils décident en connaissance de cause. Le Code Civil du Québec est là pour cela.

    Bonne fin de journée ,
    Jean-Marie De Serre.

  3. Je débute ma collaboration en proposant le film Rampage

    Ce film nous fait vivre dans la tête d’un type du genre RamBourque, où d’un Anders Behring Breivik, l’homme de 32 ans présumé responsable de la fusillade à Utøya, ancien membre du parti du Progrès (FrP), membre de l’Ordre norvégien des francs-maçons.

    Où James Holmes, 25 ans un étudiant Phd en neuroscience qui a fait un «massacre» pendant la présentation du film Batman dans un cinéma de Aurora au Colorado ( accused of killing 12 people and injuring 70 others during a shooting rampage during a ‘Batman’ movie premiere.)

    Où Marc Lépine, né «Gamil Gharbi» ( le 26 octobre 1964 à Montréal d’une mère québécoise et d’un père algérien, a été élevé dans un environnement machiste, son père ne reconnaissant pas les femmes en tant qu’égales de l’homme) L’enquête sur sa famille a révélé que le père de Lépine abusait physiquement et mentalement de sa femme et de son fils. En 1981, le jeune Gamil essaie d’entrer dans les Forces Armées Canadiennes, mais n’est pas admis eu égard à son attitude asociale.

    Etc.

    PROFILS

    Sans faire de profil psychologique, nous avons des éléments qui rapprochent ces individus qui ont une crise «meurtrière» que ce soit par vengeance, par adhésion à une idéologie de type nazi, où par défi à l’autorité (j’écarte les contrats mafieux).

    Ils n’ont pas de racine profonde dans la Foi (justice, paix, joie). Ils aiment les armes. Ils aiment la musique «heavy» (de type satanique). Ils sont influencés par la violence quotidienne colportés par tous les médias et particulièrement pas les films. Ce sont des hommes. Ils ont soit déjà consommé des drogues, où en avaient consommé avant de passer à l’acte. Ils ont vécus quelques choses de difficile psychologiquement soit dans leurs familles, soit dans leurs entourages.

    QUAND CELA PEUT ARRIVER?

    Il n’y a pas de moment particulier. La seule chose qu’il est possible de reconnaître avant leurs passages à l’acte c’est leurs comportement avec les armes. Là-dessus je rejoins le cinéaste Michael Moore qui pointait en direction du puissant lobby des armes.

    Le problème au niveau statistique est que l’automobile fait plus de ravage que les armes en termes de mortalité et de blessure. On fabrique des voitures soient trop puissantes, où ayant une mécanique non fiable. Nous avons des routes de merde et nous n’utilisons pas la technologie à bon escient pour contrôler le trafic et les dangers d’accidents. Bref les chances d’accidents sont élevées.

    Dans notre philosophie violente, nous sommes associés à une politique guerrière par le biais de l’OTAN et nous traitons les soldats comme des produits jetables.

    http://french.ruvr.ru/2014_04_22/Jean-du-Verdier-general-de-l-armee-francaise-L-OTAN-agresse-la-Russie-4515/

    Finalement, les villes sont coupable de tolérer la brutalité policières de certains et nous ne pénalisons pas les excès à cause des syndicats surpuissants.

    Je termine en faisant remarquer que lorsque l’on regarde l’action policière, ils ont tous l’air de chiens battus qui se cachent comme des éléphants derrière une pousse d’arbre.

    L’entraînement qui devra sans doute être obligatoire un jour est celle de commando militaire pris dans une ville assiégé. Ça ne donne rien d’avoir le révolver à la main et ça ne donne rien de marcher courbé. Tu es une cible de toute manière si tu es à découvert lorsqu’un fusil est en cause. S’il n’y a pas moyen de se rendre à un point en marchant, il n’y a rien comme un véhicule blindé.

    Dernière remarque pour faire la preuve du deux poids deux mesures en terme de sécurités des policiers. Ceux qui se rappelle de ce fouilleur de poubelle de Mtl que des policiers on tiré mais en tuant aussi un cycliste qui est passé sur la trajectoire d’une balle perdue à une rue plus loin. Est-ce que ces maganés du cervelet s’étaient assuré d’un périmètre de sécurité avant de tirer? Est-ce que l’utilisation d’une révol-tueur était appropriée dans cette affaire là qui ressemble à tant d’autres du genre qu’un portier de bar a à gérer sans arme?

  4. @Bernard Leblanc

    « Finalement, les villes sont coupable de tolérer la brutalité policières de certains et nous ne pénalisons pas les excès à cause des syndicats surpuissants.

    Je termine en faisant remarquer que lorsque l’on regarde l’action policière, ils ont tous l’air de chiens battus qui se cachent comme des éléphants derrière une pousse d’arbre.

    L’entraînement qui devra sans doute être obligatoire un jour est celle de commando militaire pris dans une ville assiégé. »

    Si les abus et la brutalité policière sont des phénomènes que l’on trouve intolérables, il faudra alors y penser à deux fois avant de proposer un entraînement de type paramilitaire aux forces de l’ordre. Il y a des groupes d’intervention qui sont spécialisés pour ce genre de situation qui demeure rare, heureusement, et c’est bien suffisant. Inutile de surarmer et surentraîner les corps policiers dans des techniques douteuses.

    During the Bush administration, Israeli-American dual citizen and Director of Homeland Security Chertoff mandated that American police forces be trained by Israeli groups in crowd control, counter-terrorism and intelligence gathering.

    Since that time, shootings of unarmed civilians has gone up 500%, attacks on legal political protests by police have become a scandal and huge stockpiles of ammunition and military heavy weaponry have been distributed to law enforcement groups in every region of America, both local and federally controlled.
    http://www.veteranstoday.com/2012/09/27/press-tv-tragedy-of-us-police-training-by-israeli-companies/

  5. Que ce soit Freeman on land ou les libertariens, la situation ne s’améliore pas. Dans le domaine des techno. Ils sont même fleurissant. Il nourrissent leur idéologie débile avec les nombreux blogs libertariens qui existe sur le net. Heureusement la majorité n’ont pas les couilles pour passer à l’actions et ne font que gueuler sur le net. Au mieux ils ne sont que des idiots utiles.

  6. @ Bernard 15:19

    « Ils n’ont pas de racine profonde dans la Foi (justice, paix, joie). Ils aiment les armes. Ils aiment la musique «heavy» (de type satanique). Ils sont influencés par la violence quotidienne colportés par tous les médias et particulièrement pas les films.

    Les médias ont rapporté que Bourque a été élevé dans une famille trrrrrrès chrétienne mais qu’il n’a pas été très scolarisé. Quand t’as la foi, c’est quelque chose à laquelle tu peux te raccrocher si besoin est. Mais quand ta foi est aveugle et que ton éducation déficiente ne t’as pas permis de te forger un esprit critique, là, tu es à la merci de l’interprétation que feront de l’Apocalypse des gourous qui peut-être se nourrissent de crack plutôt que de Rice Crispies et de beurre de pinottes.

    Rambourque a décidé de faire comme dans les films et comme dans les jeux vidéos. Mes trois enfants ont « succombé » à la rage des jeux vidéos, mes deux gars étaient imbattables sur certaines consoles dans les arcades, mais personne, dans cette famille, n,a confondu la réalité et le monde virtuel. Et mes enfants voyaient bien que si la nourriture était abondante dans leur assiette, c’est pas parce que leur père éliminait les aliens et autres meanies à coup de laser-gun, mais parce qu’il savait se faire aller les mandibules devant un juge. This is an entirely different ball park.

    Dans le cas de Rambourque, je suis un peu plus sceptique, mettons.

    = = =

    @ Spritzer 18:57 et Bernard

    Pendant plus de 15 ans, en ma qualité d’élu, j’ai eu droit aux stats compilées par la SQ sur le territoire de ma municipalité et sur le territoire desservi par le poste. Règle générale, 99% des interventions auprès de la communauté requéraient davantage de doigté et de « psychologie » que de « nerfs » et de force brutale. Oh, bien sûr, on a eu des trucs avec violence – genre homicides ou forcené barricadé avec un otage, mais pour une bonne part, on était facturés pour du travail clérical entre 4 murs, et pour ce qui est du gilet pare-balles et du gun, ça ne sert pas très souvent en milieu rural.

    Alors l’entrainement para-militaire? Heu…

    Mais j’ai aussi travaillé quelques années au QG de la police de Mourial pendant mes études. Je corrige: je travaillais au niveau de l’état-major, dont relevait le service du contentieux (l’étude légale, qu’on disait dans le temps!). Et de un, au moins la moitié des effectifs était constituée de ronds-de-cuir qui travaillaient dans un bureau. Dont plusieurs, il est vrai, avaient été faits rond-de-cuir à la suite d’un traumatisme spykologique sur le terrain. Réel ou peut-être pas mais le syndicat était puissant.

    L’autre moitié des policiers travaillait « sur le terrain ». Mais sur plus ou moins 4500 policiers, il y en a un maudit paquet qui ne sont que très rarement confrontés à la violence; le plus souvent, c’est à la détresse qu’ils doivent faire face. Et ça, ça ne demande pas une musculature à la Rambo ou une formation militaire. Ça demande quelque chose dont, par exemple, matricule 728 est totalement dépourvue. Ça demande patience, capacité d’écoute, empathie et intelligence.

    La clé, c’est de donner des formations spécifiques en fonction d’une clientèle spécifique dont les policiers X et Y seront chargés. Les itinérants, par exemple. Les personnes âgées aux prises avec des symptômes d’Alzheimer, par exemple. Quand la Sûreté municipale recevait un appel de mon ex beau-père ou le concernant, c’est avec un travailleur social ou un psychologue qu’ils se présentaient à lui après avoir amené son profil citoyen à l’écran. Pouvait-il être violent? OUIIIII; j’en ai été moi-même témoin. Mais surtout, ça n’est pas d’une paire de menottes qu’il avait besoin; il avait besoin d’aide, lui qui perdait le contact avec la réalité au point d’avoir commis ce qui, chez une personne qui a toute sa tête, correspondrait à des méfaits.

    Les manifs de 200000 personnes dans les rues de Montréal? Le problème, c’était avant tout l’arrogance de Jean Charest. Et quelques dizaines de têtes brûlées qui se sont faufilées parmi les étudiants. D’où certains débordements parmi les policiers eux-mêmes, comme on l’avait vu au G-20 à Toronto, où la moitié des « agents de la paix surnuméraires » n’avaient ni l’expérience ni les connaissances ni la compétence pour gérer ce genre de situation.

    Et ça, ça coûte moins cher à régler que de donner une formation militaire aux policiers, mur à mur. Formez les officiers, bordel! Formez votre chaîne de commandement, jusqu’à la haute-direction. Au SPVM, à tout le moins, c’est une groooooosse lacune.

  7. @Spritzer

    Tu as raison en ce qui concerne le choix du type d’entraînement. Surtout qu’au Québec personne ne se promène armée sauf exception.

  8. @Papitibi 00:25,

    Votre phrase qui suit m’a décroché un rire. :« l’Apocalypse des gourous qui peut-être se nourrissent de crack plutôt que de Rice Crispies et de beurre de pinottes.»: 😉

    Maître Papitibi ,vous écrivez à juste titre :« Rambourque a décidé de faire comme dans les films et comme dans les jeux vidéos.»:

    Ceux et celles qui ne pensent pas qu’un subconscient ça se programme, auraient avantage à suivre une session sur le sujet. Pensons à la technique de l’hypnose par exemple, qui est affaire de subconscient.

    ALARMES

    1- Si «l’autorité» devient un sujet qui alimente la haine chez un individu, au point où dans l’entourage cela devient un sujet de conversation, il me semble qu’il y a là un «trigger» pour sonner l’alarme.
    2- Si, un individu affectionne de manière disproportionné les armes du genre non conventionnel (fusils de type militaire) et qu’il a un discours plutôt haineux, il y a là un «trigger» qui devrait doublement sonner alarme.
    3- Je sais que l’Église de Satan est considéré au même titre que l’Église Catholique aux yeux de la loi canadienne et c’est ce troisième point du triangle mortel qui est préoccupant.

    Comment en toute justice, une société peut accepter la diffusion des propos horrifiants des groupes de musique satanistes sans réagir, alors que les médias peuvent déclencher une «alerte amber» si quelqu’un quelque part, a un propos frôlant sois disant l’antisémitisme?

    A- Aujourd’hui, il y aurait peut-être trois policiers vivants, dans le cas où la «loi» sur les armes à feu, interdisait la possession de fusil de type militaire. (Dans La majorité des cas recensés de crise meurtrière, ce sont des fusils de type militaire qui sont en cause).

    B- La responsabilité des proches est en cause aussi. L’allure des amis qui donne le portrait de gars n’étant pas du genre à écouter un film sur Padre Pio devrait questionner. Pour ce qui est des parents trèèèèès chrétiens, ont-ils eu l’occasion de consulter un intervenant d’un CLSC, pour se confier à propos de l’affection disproportionnée qu’aurait peut-être eux le fils concernant des fusils, le type de musique et les amis.

    L’effort du Pouvoir et des proches.

    Il m’est déjà arrivé de rappeler une procédure à prendre à un jeune frère en cas de conflit avec un voisin. Il m’a envoyé paître, mais je voulais qu’il sache qu’il n’avait pas mon appui moral dans l’éventualité qu’il en arrive au coup avec un voisin. Ce rappel a été suffisant pour le calmer par la suite.

    Maître Papitibi , vous écrivez :«mes deux gars étaient imbattables sur certaines consoles dans les arcades, mais personne, dans cette famille, n,a confondu la réalité et le monde virtuel.»:.

    Dans le cas de RamBourque si les accusations qui pèsent contre lui sont confirmé, peut-on penser qu’il était (auto) programmé (dit moi ce que tu lis (écoute, regarde) et je te dirai qui tu es) pour la haine. Supposons que cette journée là, il avait fumé Juana où mangé une salade aux Amanita verna, frais du jour, peut-être, qu’il y aurait eux là un mélange explosif suffisant pour que le dividu s’imagine devoir régler le compte de la méchante «AUTORITÉ».

    Maître Papitibi vous écrivez :« Les manifs de 200000 personnes dans les rues de Montréal? Le problème, c’était avant tout l’arrogance de Jean Charest. Et quelques dizaines de têtes brûlées qui se sont faufilées parmi les étudiants.» :.

    On ne parle vraiment plus de la même chose, puisqu’il n’y a pas d’armes de type militaire en jeux mais effectivement Jean Charest a été totalement et gravement irresponsable envers les citoyens.

  9. Les policiers de l’Escouade régionale mixte de Montréal ont saisi un inquiétant arsenal, dont des carabines de type militaire qui étaient destinées au crime organisé, mardi, en piégeant trois jeunes présumés trafiquants d’armes.

    (…) Ce coup de filet a été mené à la suite d’une enquête initiée en avril dernier par les policiers du Module mixte d’enquête sur le trafic d’armes à feu, munitions et explosifs (AME), assistés des enquêteurs de l’ERM et des Groupes tactiques d’intervention de la Sûreté du Québec et de la police de Montréal.

    http://www.journaldemontreal.com/2014/06/11/saisie-inquietante-dun-arsenal-destine-au-crime-organise-a-montreal

    Ce que je trouves inquiétant c’est la capacité du chargeur sous le fusil.

    Mais encore plus inquiétant le commentaire d’un internaute concernant l’article

    :« Peter Daniels – Autre que le « taser », toutes ces armes et cartouches peuvent-être achetés « légalement » au Canada. (…) »:

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s