8 commentaires sur “Faut-il avorter le programme de procréation assistée?

  1. @ PAPITIBI ,

    je dirais que oui , mais pas à 100%. On aide uniquement les jeunes couples

    Papi , croyez-vous vraiment que Pédalo avait besoin du système pour faire engrosser sa Pitounne?
    C’est ce que j’ai entendu dire.

    Céline Dion , est-on sûr qu’elle a déjà porter un bébé ? Les photos que j’ai gardé du 7 jours me laisse perplexe………..
    Si elle veut une tite-soeur pour ses frères , je peux lui arranger cela , je suis un ti-peu Musulman , moi aussi j’aurais rien contre d’avoir 3 femmes. Comme j’ai juste un petit pénis et que les spermatozoïdes  »FEMELLES » sont plus rapide que ceux mâles , cela va être Bingo assuré.

    Monsieur Papitibi , j’ai déjà écrit quelque chose quelque part au sujet des  »ANUSOMALIENS » ( gens normaux avec une anomalie) .

    On prend tout l’argent qui est versé aux Trous-du cul (BEN PLEINS) pour l’engrossement , et celle des anusomaliens et on aide les jeunes qui sont normaux , mais qui ont trop baiser à eu et à dia.

    Papi , c’est énorme ce dossier , que ce soit ; Couillard , Barrette et Bolduc , le système ne les a pas mis là pour rien. + de 50% du budjet Québécois……………..

    Je crois que cela va aller bien au Québec , après que l’UPAC sera venu m’aider à fendre du bois.

    Bonne fin de journée Papi ,
    Jean-Marie DE Serre.

  2. Au gré de recherches faites dans le cadre d’un travail en sociologie de la santé, j’en ai appris un peu sur la gestion de la procréation assistée (GPA).

    Dans sa forme actuelle, le programme québécois de procréation assistée pose plusieurs problèmes:

    D’abord, il valide la substitution du « désir » d’avoir un enfant en un « droit » d’avoir un enfant. De sorte que l’incapacité de procréer est désormais perçue comme une injustice qu’il faut à tout prix corriger…

    Le « projet » d’être parent -un projet en essence individualiste et intime- est pris en charge par une série d’acteurs et la facture du projet est réglée par l’ensemble des contribuables et ce sans qu’il-y-ait eu, à priori, quelque débat que ce soit sur la question…

    Par ailleurs, je ne soulève même pas ici les dimensions éthique entourant la question de la procréation assistée. Pas davantage que je n’aborde la notion selon laquelle, bien que décevante, désolante et attristante que soit l’idée de l’infertilité: celle-ci est-elle bien un enjeu, un problème de santé publique? Le désir d’être parent peut se réaliser tout aussi bien par l’adoption, à condition bien entendu que l’on accepte d’emblée que « l’enfant » ne partagera pas certains de nos traits caractéristiques et génétiques… Si l’adoption est moins prisée que la GPA se pourrait-il que ce soit simplement parce que celle-ci offre l’assurance d’un enfant qui nous ressemble davantage… ce qui, si c’était le cas, relèverait peut-être davantage du narcissisme que du désir d’être parent…

    La substitution du désir en droit, l’idée d’un projet en essence intime qui rejaillit sur l’ensemble des contribuables et surtout l’absence de tout débat sur la question dès le départ ont de quoi nous faire réfléchir.

    En guise de conclusion; après plusieurs heures de lecture et beaucoup de temps passé sur le site d’une des cinq cliniques de procréation assisté partenaire de la Régie de l’Assurance Maladie du Québec (RAMQ), deux ou trois trucs sont évidents: 1) l’enfant est un bien, une chose, une marchandise, 2) en ce qui concerne la GPA nous sommes dans un véritable marché avec ce que ça implique d’offre, de demande et de concurrence, 3) la GPA commande un fort degré de motivation et elle n’a rien de plaisant, d’agréable, enfin ses taux de réussite surprennent, mais pas nécessairement de la manière qu’on pense…

    Là dessus un bon dimanche à Papi et sa bande…

  3. @ PAPITIBI ,

    Vous dites le Maire à lunettes et les machos full-poil. Moi j’ai redis avec l’UPAC.

    Quoi cela veut dire full-poil , j’en ai au menton , mais c’est clairsumé ailleur.

    Par Papi: il paraît que ça peut pousser assez dru su’l poitrail, dans le dos, su’é bras pis su’é jambes pis même dans ‘a craque de fesses! Pis il y a Jacques Languirand qui en a pas mal épais entre les yeux pis l’front…

    L’UPAC , comment je fais pour leur dire de me rencontrer ? Je suis le fou du village de Tingwick depuis 20 ans , cela ne doit surtout pas les intéresser.
    J’ai très hâte d’en finir avec les menteurs.

    Papi , c’est live , est-ce bien comment j’ai dit à ma Municipalité ? Peut-être que vous ou vos amis pourront me redire….. Les Franglais des 7 du Québec vont aimer cela , surtout Robert.

    colle = > Re-Bonjour Mr Simoneau ,

    les photos , c’est un complément à la transcription que je vous ai fait parvenir. Ce sont les conditions d’eau ,
    que Serge Fortin m’oblige à utiliser , quand , j’ai nettoyé le puits en 2010 , je me demandais pourquoi ,
    il m’avait sorti de ma propriété en 2009 , c’est pas grand mais : le lot 426 est un fond dominant sur
    son fond servant avec droit de passage. J’ai gagné en cour Supérieure et faut aller à outrage au tribunal.
    Il ne veut rien comprendre.

    Même si Marcel et Gervais regarde , ils n’y comprendront probablement rien si je ne suis pas là.

    Monsieur Gaston Simoneau , selon le Code d’Éthique et de Déontologie , Le Maire a droit de regard
    sur tout , ou son suppléant.
    Le Maire suppléant actuel a été nommé pour combiens de mois ? Lorsque son terme sera fini , c’est vous
    qui devez prendre sa place.

    L’important , c’est le courrier recommander que j’ai envoyé au Maire , en avez vous pris connaissance ?
    C’était la continuité de ce qui s’était passé avec Paul-Émile et j’avais reçu une lettre de Me Pelletier ,
    Est-ce qu’elle est là ? La DG est une championne de la tablette d’en bas ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,envers moi ,
    Benoit Lambert de même.

    Vous n’avez pas le droit de regard sur eux(DG et BL deux ( TACHES ) qui restent de l’ancien conseil) mais moi
    j’ai le droit de savoir si toutes mes demandes sont là.
    Les récentes encore beaucoup plus. Elles sont sur le Web , quelque part et je ne suis pas assez habile ,
    pour aller les chercher, mais j’ai eu des monteurs de site qui ont des archives.

    Tout ce qui me concerne a été mis sur le Web , eux n’oublient pas et ce depuis le 10 septembre 2001.

    Ce qui m’inquiète le plus , c’est le silence de Mr Le Maire.

    Si vous avez les bons documents , pourquoi après après 5 ans ( lettre de Me Savard ) les branches pas encore réglé ?

    Pourquoi la Municipalité , suite à une lettre de Me Morin avocat , a-t-elle mise plus d’un an à me répondre en passant
    par Me Pelletier , la DG dit en écrit qu’elle ne l’a pas présenté au conseil. Pourquoi ? De quel droit ?

    J’ai porté plainte à son endroit et vous avez l’écrit et si jamais l’UPAC me rencontre , je les enligne en premier sur ma
    Nouvelle Avocate enquêteur au Criminel , et après sur la DG de Tingwick.

    Monsieur Gaston Simoneau , vous avez vu 4 photos de Milibro Senc , il était un des ceux qui m’ont envoyé en prison en 2009.
    C’est cela que je veux voir à la Municipalité , la Plainte et le maintien de la plainte.

    En payant et c’est triste , j’ai su  » QUI  » m’avait fait embarquer l’an dernier en juin 2013. Ce n’est pas  »Sir » qui m’a dit………

    En résumé , j’ai porté plainte plusieurs fois , j’aimerais savoir si elles sont là ou encore sur la tablette d’en bas ou
    simplement disparues. Si tel est le cas , la Municipalité a des comptes à me rendre.

    Merci Monsieur Simoneau et Bonne fin de journée ,
    Jean-Marie De Serre.

  4. @ PAPITIBI ,

    merci encore Papi , j’avais remarqué pour Monsieur Jacques Languirant , il était pas mal unique et je l’aimais bien.
    Salomon c’était ses cheveux et Mr Languirant ses sourcils.

    Papi , j’ai un neveu , qui , a 30 ans va être  » full-poil  » , il va même pouvoir cacher ses tatous.

    Pas de nouvelles de ma Municipalité. Par contre , me semble que cela ne doit pas être si difficile de suivre les Règlements Municipaux qui se doivent d’être en harmonie avec le Code Civil du Québec.
    Le reste me semble que cela va aller tout seul pour les nouveaux Élus.
    Je les aide du mieux que je peux , en écrits ou en photos. C’est sur le Web Mr le Maire 4 à la fin,
    me semble que l’on excave pas une route refait à neuf pour rien me semble…….. Ils ont arrêté les travaux lorsque j’en ai parlé et peut-être que l’UPAC a déjà les photos , si ce n’est pas de la collusions , c’est quoi ?

    Les photos que personne n’a vu sauf le nouveau conseiller Simoneau , qui montrait que mon voisin qui était conseiller(MILIBRO SENC) , m’obligeant à passer dans sa J/sus-Christ de marde 2 pis 3 fois par jour avec mon Tercel pleins de trous , ça peut aider le nouveau conseil , mais faut que Monsieur Simoneau dise aux artres Élus qu’il a vu ces photos.

    L’UPAC , j’en ai beaucoup à leur dire mais il faudra que j’aie confiance en eux.

    Ma Nouvelle avocate , n’a pas eu confiance en moi lors de notre rencontre , je lui ai reproché son incompétence à l’endroit des Articles 1177 à 1195 du Code Civil du Québec.
    L’outrage au tribunal traine depuis et pendant ce temps là , je me lave avec de l’eau avec des coliformes. J’en fini plus de me gratter , c’est peut-être pour cela que je perds mon poil.

    Bonne fin de journée Papi ,
    Jean-Marie De Serre,

    P.S. Monsieur Patitibi , êtes vous un full-poil avec un visage pas trop  »POILLU » et un savoir énorme ?

  5. @ J-M DS

    Mes deux fils et moi, on est full-poil, incluant notamment plein la face et plein le coco. Ça me vient de mes gènes maternels. Poilure très dense. Particulièrement piquante, m’ont répété les femmes que j’ai honorées successivement de mes caresses.

    Y a juste la couleur qui change; le jeunot (autrefois blond platine) est châtain foncé, l’aîné (autrefois noir comme de l’encre) a des traces de blanc, et de mon côté, les dernières traces de couleur ont disparu depuis 3 ou 4 ans. Moustache mi-rousse, mi châtain il y a quelques années. Pourtant, moi-z-aussi, j’étais un enfant platine. Un air plus viking que le plus Suédois des Suédois, avec un tempérament de latin. Les filles adoraient… 😉

  6. Salut à tous,

    Sur cette question, je pense être arrivé à un compromis.
    Oui, on aide les couples infertiles, mais uniquement de façon corrective.
    C’est à dire que l’on corrige l’infertilité anormale des couples en offrant le traitement uniquement à la personne qui est infertile. Se qui exclut les femmes qui ont passer l’âge de la procréation naturel, les montages avec des mères porteuses et ovule acheté, les femmes et homme apte à se reproduire.

    En gros ça veut dire que la mère porteuse qui apte à se reporduire d’elle-même ne pourra pas se faire implanter un ovules. Par contre si elle n’est pas apte à produire un ovule, elle pourrait en faire la demande.

  7. @ Alain C, 22:12

    … ce qui revient à dire qu’une femme – membre d’un couple lesbien – qui par ailleurs n’a pas de problème d’infertilité va devoir choisir entre:
    a) avoir une relation sexuelle avec un homme, ce qui est depuis toujours une méthode éprouvée pour faire un bébé 😉
    ou
    b) payer de sa poche (ou de sa sacoche) pour une insémination

    Ce qui revient à dire qu’un homme, membre d’un couple homosexuel et par ailleurs fertile au sens biologique du terme, va devoir, de deux choses l’une
    a) introduire manuellement (heu… façon de parler! 😉 ) sa semence dans un orifice d’un corps féminin lui-même en mesure de procréer, mais sans la moindre garantie qu’elle va lui « donner » l’objet manufacturé
    ou
    b) payer de sa poche pour que sa semence soit « présentée » à un gamète femelle fécondable (a.k.a. OVULE) et introduit artificiellement ou par les voies de la nature dans un utérus quelconque, dont la « propriétaire » lui est connue ou non.

    Si le processus est perçu comme un acte médical visant à pallier à un handicap de fécondité, c’est comme ça que ça devrait être.

    Par contre, il en est d’autres qui perçoivent le processus comme une mesure visant à peupler le Québec. Bref, ce serait un investissement dans ce qui deviendra dans 20 ans un contribuable. Cette façon de voir n’est pas sans intérêt, encore qu’il faudra mesurer les impacts sur les finances de l’État et l’impact sur l’évolution de la collectivité. Sauf que… ça ne va pas avec les buts et objectifs de la carte soleil, ça.

  8. @Papi

    Les Gays et lesbienne on eu recoure à des inséminations « maison » avec un pot en verre et une seringue stérile et ce depuis des décennies, de plus on pourrais payer l’insémination qui n’est pas la dépense la plus dispendieuse une visite de routine chez le gynéco et hop c’est fait. Coût supplémentaire de la visite 4.50$ (le prix du pot et de la seringue) Ce qui est dispendieux ce sont les médicaments pour forcer l’ovulation et le prélèvement, la fécondation in-vitro et l’implantation d’embryons.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s