19 commentaires sur “7-1: Alemanha humilha brutalmente a Seleção brasileira

  1. Ce qu’on pressentait durant le tournoi était au fond la réalité – le Brésil n’avait pas une grande équipe. Oui il leur manquait deux gros morceaux pour ce match, mais je suis loin d’être un expert en football et pourtant depuis le début j’étais capable de dire que je n’avais jamais vu une équipe du Brésil aussi peu inventive et talentueuse en coupe du monde, que je regarde quand même depuis 82!

    C’était justement eux, les Brésiliens, qui m’avaient accroché à l’époque avec leur jeu spectaculaire. Mais il faut dire qu’en 82 ils avaient toute une équipe avec Socrates, Zico, Junior, Falcao et j’en oublie! Rien à voir avec l’édition actuelle.

    L’adversaire de l’Allemagne en finale aura toute une commande sur les bras, mais que ce soit les Pays-Bas ou l’Argentine, mon intuition d’amateur me dit qu’ils auront quand même leurs chances. Sur papier en tout cas ce devrait être une bonne finale, avec l’un ou l’autre.

  2. J’aime beaucoup l’image intitulé «conception d’un logo» inclus dans ce billet.

    En ce qui concerne la défaite (prévisible) du Brésil alors que des joueurs clés comme Neymar, victime d’une fracture d’une vertèbre face aux Colombiens et le capitaine et patron de la défense, Thiago Silva, suspendu étaient absent du match, aura selon mon interprétation brisé l’équipe.

    N’est-ce pas la défense qui a fait défaut?

    Pour affronter l’Allemagne je mise sur le Pays-Bas.

  3. « Pour affronter l’Allemagne je mise sur le Pays-Bas. » -Bernard

    Je me demande si quelqu’un ici a fait une prédiction qui s’est réalisée durant ce mundial… Pas moi en tout cas.

    Me semble bien avoir lu ici que l’Allemagne viendrait à bout des bleus (de France)… Et moi, je sais que j’avais prédit sur le blogue soccer de Joseph Facal que sans Neymar ni surtout Thiago Silva, le Brésil va devoir s’incliner devant l’Allemagne. Cela dit, 7-1, personne n’avait vu venir ça. Pas même Nostradamus et encore moins les preneurs aux livres; ce matin, à la tivi, ils ont parlé d’un gars qui avait parié 20 euros et qui en a récolté 60000 (±) pour sa prédiction 7-1 et pour avoir identifié l’un des buteurs.

    Mon commentaire chez Facal était le 2e. Je l’ai vu apparaître, et quand j’ai voulu le récupérer pour l’intégrer à mon billet, il était disparu. Tout comme celui du partisan allemand qui signait le premier post.

  4. @spritzer (Je me demande si quelqu’un ici a fait une prédiction qui s’est réalisée durant ce mundial… Pas moi en tout cas.)

    Allemagne 7 contre 1 Brésil ?… «NON» s’était imprédictible sauf pour Nostradamus. Mais une défaite du Brésil «OUI» s’était prévisible.

    Pays-Bas m’a fait perdre un dollars d’extrême justesse, et je compte me reprendre cette fois-ci en misant sur Argentine. La seule raison qui n’a rien à voir avec la fiche du club, est que le Pape François est derrière eux à mon avis 😉

    Saint-Jude prière de faire mieux qu’avec la sainte flanelle s.v.p.

  5. @ Bernard 10h32

    Ouin… mais des papes, il y en a deux. L’un est argentin et l’autre est allemand. Perso, j’ai l’impression que celui des deux qui risque de rire le plus for, c’est Benoit le seizième plutôt que François le premier.

    J’essaie d’imaginer leur conversation dans un épisode de Gérard D Laflaque si Chapleau ne prenait pas des vacances tout l’été. qu’auraient-ils

  6. « Ouin… mais des papes, il y en a deux. »

    Haha! Elle est bien bonne. Je n’ai pas vu nulle part cette allusion aux deux papes en rapport à la finale Allemagne – Argentine.

    N’empêche que si l’Argentine l’emporte, ce sera le boute d’la m… pour ces pauvres Brésiliens.

  7. @ Spritzer 19:32

    Je n’avais ni cherché ni trouvé. Dans notre bon Québec dont tous les médias ont été infiltrés par les islamistes-socialisto-séparatisses, bien sûr aucun média n’en a parlé. Pas encore…

    J’ai appris que le Irish Catholic News publiera une caricature dimanche.
    Par ailleurs, le Huff Post a publié quelques trouvailles glanées sur Twitter.

    Dont celle-ci, que je traduis: Alleluia! La Coupe du Monde nous promet l’affrontement entre papes le plus excitant depuis la finale de 1378 qui opposait la France à l’Italie. 😉

  8. * Merci à Saint-Antoine pour faveur obtenue :«me donner la grâce de quelques tournures humoristiques»: *

    Malheureusement je suis condamné au faire valoir puisque le Maître du «blog» Papitibi a fait un doublé avec son commentaire du (10 juillet 2014 à 14:42, )« Ouin… mais des papes, il y en a deux»

    Commentaire démontrant que son sens de la «nouvelle» est de niveau international, ce qui me réduit à la case locale et encore, peut-être pour la section des marmottes écrasées! Cela par charité chrétienne le temps des palabres papaux autour de la finale du Mondial .

    Bref voici la preuve du génie Papitibien dit “Papabili” pour trois jours (peut-être sera-t-il élu Papetibi dimanche soir si l’Allemagne gagne?)

    Voici un texte faisant référence à l’intuition de notre “Papabili” tibien. 😉

    «Cette « finale des deux papes » a en tout cas d’ores et déjà fait une entrée fracassante sur les réseaux sociaux. « Le réseau (Twitter) se déchaîne: finale du Mondial entre le pape François et Benoît XVI », relève un tweet de RaiNews, photo-montage à l’appui montrant les deux papes priant ensemble, mais chacun pour leur équipe.»

    http://www.lorientlejour.com/article/875585/mondial-2014-la-finale-des-deux-papes-naura-pas-lieu-au-vatican.html

  9. @Jean-Marie 9:48

    Merci. Très intéressant cet article; dommage que le décalage horaire fasse en sorte que la finale débute à 21h00 au Vatican alors que le pape François ne veille pas plus tard que 22h00.

    Quant au pape allemand – un pur intello de 87 ans qui ne s’intéresse pas au sport, bin… l’heure de diffusion est peut-être un obstacle pour lui mais chez les cérébraux, n’existe-t-il pas des modèles hybrides qui ont une passion pour les sports… à commencer par les sports que pratiquent leurs enfants?

    C’est vrai que les papes n’ont pas d’enfants. En principe, du moins…

  10. @Papitibi (Quant au pape allemand – un pur intello de 87 ans qui ne s’intéresse pas au sport, bin… l’heure de diffusion est peut-être un obstacle pour lui mais chez les cérébraux, n’existe-t-il pas des modèles hybrides qui ont une passion pour les sports… à commencer par les sports que pratiquent leurs enfants?)

    Nous pourrions lui substituer le Pape de Verdun juste pour l’occasion 😉

  11. La meilleure équipe du tournoi et la plus méritante a gagné. Facal dans son papier aujourd’hui parlait de la remise en question du football allemand au début des années 2000 suite à leur manque de succès, des décisions qui ont été prises pour assurer le développement des jeunes joueurs et la santé financière des équipes de la Bundesliga. Et ils ont réussi à enrayer, du moins c’est Facal qui le dit, la violence dans les stades.

    En plus ils ont été de bons gagnants pendant tout le tournoi. Pas d’arrogance, pas de crises de vedettes, ils ont suivi leur concept d’équipe du début à la fin. Et quand ils ont démoli le Brésil 7 à 1, semble-t-il qu’à la mi-temps ils se sont entendu pour ne pas humilier inutilement les joueurs Brésiliens en faisant du spectacle. Des bin bons gars. 😉

    Prochain rendez-vous en Russie en 2018. Je me demande si Putin va y investir un autre 50 milliards pour en faire un succès à sa gloire. 😉

  12. @spritzer (Le temps supplémentaire commence, la prédiction de Bernard est encore valide)

    Après la première mi-temps j’ai conclu que statistiquement le jeu devait tourner pour l’Allemagne. Je me disais qu’il pouvait faire le premier but donc mené 1 à 0. Mais l’autre équipe allait se battre en théorie alors j’ai imaginé 2 à 1 l’Allemagne qui ne pouvait pas ne pas revenir. Mais quelles chances ratées par l’Argentine.

    Comme s’était très serré, deux choses semble avoir joué en faveur de l’Allemagne. La journée de repos supplémentaire et l’introduction à la fin de celui qui a scoré le but. Il a battu de vitesse le défenseur parce qu’il était «full gaz» en réserve.

    Nous avons assisté à une Superbe partie de foot.

  13. @ Bernard 23:38

    « Nous avons assisté à une Superbe partie de foot. »

    Évidemment, la vache à [Ann] Coulter va écrire encore une fois que c’est un sport de feufis, qu’il n’y a pas d’action, qu’un but en 120 minutes c’est d’un ennui mortel et qu’il n’y a que les sales gauchistes pour apprécier le show.

    Le tournoi, dans son ensemble, a été très relevé et a donné lieu à du jeu spectaculaire. De très belles exécutions, tant à l’offensive qu’en défense. Bien sûr, quelques sparages de soccer (lire: plongeons et grimaces).

    Higuain va s’en vouloir pour un bout de temps. Messi itou. Ça aurait pu aller des deux côtés mais l’Allemagne n’a pas volé son titre; quel beau jeu d’équipe!

  14. @Bernard

    « Après la première mi-temps j’ai conclu que statistiquement le jeu devait tourner pour l’Allemagne. Je me disais qu’il pouvait faire le premier but donc mené 1 à 0. Mais l’autre équipe allait se battre en théorie alors j’ai imaginé 2 à 1 l’Allemagne qui ne pouvait pas ne pas revenir. »

    Il y avait donc toute une réflexion derrière la prédiction. Et moi qui pensait que c’était un score lancé à l’aveuglette. 😉

  15. @spritzer (Il y avait donc toute une réflexion derrière la prédiction )

    En réalité, je regrette de ne pas avoir écris (1 à 0) pour l’Allemagne comme j’allais le faire et comme le jeu le laissait anticiper alors que l’Argentine avait raté de très belles chances tout en hypothéquant l’énergie des joueurs qui ont mis plein gaz dès le début. En fait la (réflexion) a été de trop. 😉

    Visiblement la tactique de l’Argentine s’était le «knockout» dans les premiers rounds.

    Malheureusement, devant les buts l’Argentine a cédé à l’affolement à deux reprises alors qu’il y a eu des secondes suffisantes pour déjouer le gardien en maîtrisant le coup de pied.

    L’Allemagne m’a surpris par sa résilience et je voyais bien que les gars laissaient l’Argentine s’essoufflé.

    Au départ je prenais pour l’Argentine et j’ai crié pour eux lors du faux but! Mais après la première mi-temps, mon constat était qu’au point de vue énergie, L’Allemagne se devait de profiter de l’épuisement de l’Argentine et la tactique de l’Allemagne est devenu claire après le but du jeune Mario Götze, qui contrairement à l’Argentine, a maîtrisé son jeu devant le gardien.

    Dans les faits, il a tout simplement échappé à la surveillance des défenseurs, justement parce qu’il avait l’air de rien. Mais regarder comment ça c’est passé et vous serez d’accord avec moi que son rôle de «dernière chance» avait été très bien préparé. 😉

    On n’approche pas d’un but par hasard lorsque nous sommes à ce niveau. 😉

  16. @ Vous ,
    je n’y connais rien , mais j’ai bien aimé les bouts que j’ai vu et je n’ai pas payé 5 milles dollars pour un billet noir. === J’ai perdu , l’Argentine aussi.

    J’ai aimé vos commentaires , mais parfois je crois qu’il y a 2 lignes et qu’il faut lire entre les deux.

    Alors lorsque le  »GUIGNOLÉE » passera , je rajouterai un 2. C’est les seuls en qui j’ai confiance.
    Jean-Marie De Serre.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s