8 commentaires sur “Quelle mouche a bien pu piquer Rona Ambrose? Le lobby du DEET?

  1. Pas besoin d’être le diable pour se douter de la cause réel.

    Cupidité quand tu me tiens!!

  2. @Papitibi
    vous dite:
    « En terminant, le lecteur aura noté qu’à l’exemple de Denise Bombardement et des autres vedettes de la campagne menée par les restos St-Tubaire, Rona a versé son cachet à un organisme sans but lucratif, la Fondation pour la destruction de l’habitat naturel de la chauve-souris. »
    Voici quelque exemple de osbl: Le RLQ, L’institue de développement économique de montréal, L’institue fraser, Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations, Le conference board, etc.

  3. @ PAPITIBI ,

    j’utilise OFF , RÉGION SAUVAGE , cela veut dire que je vais pouvoir m ‘en procurer encore. Si non cela fait si longtemps que j’ai acheter la canne(en dessous c’est écrit 1954).
    C’est écrit aussi , DEEP WOODS.

    Que ce soit Santé Canada ou l’OCIA , début des année 2000 , je me posais des questions à leur endroit. === Si sur jm2 bleu c’est toujours là , on peut ( voir substance suspecte dans le bœuf ).
    Quand 6 scientifique se pose des questions …………..

    Tant qu’au SABLES BITUMINEUX , qu’ils les exploitent mais aucun rejets dans l’air .
    On a vu ce que cela a fait Magnola , les rejets venaient maganer la tôle de mes remises et faisait des trous dans les feuilles des arbres dû à l’acide. (Un éléphant blanc à Landry).

    J’ai déjà écrit aussi , sur le Triangle  »DIVIN’ dans le bœuf du Québec , pour les animaux de réforme on avait Colbex-Levinoff , cela allait pas bien on veut fermer et envoyer des bêtes de réformes faire un tour par Sun Vallé(ONTARIO) et ensuite par (CARGILL STATES) , pourtant une bête qui se casse une patte , abattu en pas long fait la même excellente viande.

    Je ne suis plus dans le domaine agricole depuis 2011 , mais j’ai toujours 100 acres de terre et rien ne pollura sauf localement. Je veux dire une esclépiade à la fois x 100 dans le même champ s,il y a , c’est une plante résistante aux pesicides si pas appliqué correctement.
    Jean- Marie De Serre.

  4. On me dit que ta pratique de droit se résume à du hameçonnage. Et que tu fus viré du bureau d’avocats pour lequel tu travaillais. Les faits te contredisent. J’ai accompli plus que toi dans ma vie.

    Par Papi: As usual, tu crois tout savoir, ordure, et tu ne sais rien.
    Dans ce bureau, j’étais l’un des deux associés mais j’étais minoritaire. Avant que je ne m’associe, j’étais salarié; une fois désassocié, je me retrouvais sans contrat de travail.

    Dans les 6 ans qui avaient précédé, une cinquantaine d’avocats avaient ou bien été « libérés » à l’expiration d’un contrat de travail à bas salaire, ou bien étaient partis d’eux-mêmes – dont l’un, avant même de compléter sa première semaine.

    J’aurais pu rester, j’ai choisi de partir. Pourquoi? Appelons-ça un manque de confiance… Le bureau était pris avec quatre baux commerciaux qu’il n’avait plus les moyens d’assumer. Je n’étais pas intéressé à demeurer associé et ainsi risquer de payer pour des erreurs commises AVANT que j’aie acquis une participation. Je n’étais pas davantage intéressé à négocier un nouveau contrat de salarié, puisque le bureau n’était plus capable de payer le loyer.

    Un an après mon départ, j’ai « appris » par un client de longue date que j’étais en congé-maladie et qu’un autre avocat [de mon ancien bureau] se ferait un plaisir de s’occuper de son [nouveau] dossier en attendant mon retour… Bullshit! Plusieurs des anciens membres du bureau et moi-même, qui étions tous partis ailleurs, avons d’ailleurs dû nous battre pour faire disparaître nos noms, toujours affichés, et mettre fin au vol de clients dont nous étions tous victimes…

    Quand j’ai choisi de partir, on m’avait proposé de rester, de payer un loyer et ma juste part des services de réceptionniste, comptabilité, publicité et secrétariat. Je n’avais pas confiance; la réceptionniste, c’est justement celle qui, malgré mon départ depuis un an, continuait de tromper mes clients en leur disant que j’étais en congé temporaire!

    Pour m’assurer d’en avoir la preuve, bien sûr, j’ai fait appeler quelqu’un… qui a enregistré la conversation.

    Tu voulais des détails? Voilà, tu en as.

    Maintenant, et puisque tu affirmes « J’ai accompli plus que toi dans ma vie », déballe. À part l’usurpation du pseudo ou de l’identité de moult blogueurs, à part la mise à prix de certains d’entre eux (dont moi-même) et la mise sur pied d’un blog full diffamation, à part le mépris que tu as exprimé sur Cyberpresse à l’égard de ton propre père et de tes soeurs (que tu qualifiais de putes), à part l’expression de ton mépris pour les Québécois, les Arabes, les séparatisss et les progressisss, à part les menaces de mort que tu m’as adressées et d’autres menaces adressées à des tiers, à part ces hémorroïdes que tu as léchées, à part ton usage d’au moins 492 pseudos, non, vraiment, je ne vois pas vraiment ce que tu as pu faire de ta vie qui soit digne de mention.

  5. Oh, papi t’a un débile profond décomplexé(Doris) qui t’a pris en affection.

  6. @ Alain C 20h58

    Ce « débile profond qui m’a pris en affection » utilise TOUJOURS le même pattern: inonder mon blog de commentaires haineux à mon endroit. Il vient par vagues, et règle gnéral, il s’invente pour l’occasion un nouveau pseudo, une nouvelle fausse identité et une nouvelle fausse adresse courriel.

    Il me colle au cul depuis plus de 6 ans. Et des les premières semaines de ce blogue, il m’adressait ses menaces de m’envoyer son équipe de coupe-gorge pour me faire la peau.

    La présente vague d’obscénités a commencé le 29 août, avec l’envoi de 5 commentaires; il a eu beau faire semblant se rouler le cul dans la poudre et le fard, l’odeur est reconnaissable et je l’ai démasqué dès sa première intrusion. Trois autres commentaires haineux/diffamants le lendemain, un autre le 31, et quatre le 1 septembre. Les 2 et 3, il devait avoir les narines trop pleines pour se manifester. Trois autres le 4, et enfin 3 le 5 septembre.

    Cette surabondance est caractéristique de son état mental. S’il beurrait un peu moins épais, je le qualifierais de criminel; mais il m’apparaît davantage comme un désaxé. Oh bien sûr, je le diffame, paraît-il. Trop drôle… Ça fait depuis le 4 janvier 2009 qu’il me menace de poursuites en diffamation; à vrai dire, je n’attends que ça pour le clencher et lui vider son compte en banque en guise de représailles tout à fait légales! Mais il a toujours chié su’l bacul et ainsi confirmé l’adage: grosse corvette, p’tite heu…

    À une autre époque, c’est mon adresse courriel qu’il alimentait de ses déjections – en moyenne une trentaine par mois; j’ai archivé. Sur son blogue, il promet régulièrement une récompense à quiconque lui livrera l’identité et les coordonnées de tel ou tel commentateur qui ose humilier le prof à particules ou critiquer Israël. Il se dit converti au judaïsme. Ha! Ha! Kâlisse de bonne pub pour la judéité! Il a publié sous mon pseudo, il avait piraté mon avatar et se faisant passer pour Papitibi, il écrivait « je suis une ordure! » ou des trucs du genre.

    À part un fêlé profond qui vit aux crochets de son papa, je vois pas qui pourrait s’amuser à publier ainsi, à cette fréquence et à ces heures (il publie le matin, le midi, en après-midi, en début de soirée, en fin de soirée ou au milieu de la nuit, au gré de ses épisodes psychotiques. Horaire particulièrement souple…

    Tour à tour, il s’est prétendu psychiatre, pharmacien, médecin, MBA, avocat, juriste diplômé (LL.M). Dans ses heures « psychiatre », il prescrivait des médicaments sur les blogues de LaPresse.ca/cyberpresse. Des médicaments destinés à soigner ses propres psychoses? Il lui arrive de tenir des conversations avec lui-même, profitant alors de quelques-uns de ses centaines de pseudos. Parfois pour s’auto-congratuler, mais parfois aussi pour se traiter lui-même d’imbécile. Des pseudos qui lui vont comme un gant (« Psychic ») ou qui constituent l’antithèse de ce qu’il est vraiment (« Respectable »).

    Il ne connaît pas le concept de « cesser-le-feu à des fins humanitaires« ; le corps de ma fille n’était pas entièrement refroidi qu’il m’adressait des trucs du genre « la seule victime réelle de l’accident qui a tué ta fille, c’est ce pauvre conducteur de l’autre véhicule ». À part une ordure criminalisée ou un psychotique, qui d’autre oserait profiter d’un quadruple décès pour varger à coups de bâton?

    Bref, c’est le genre de « client » qui à défaut de mériter le respect – ce dont il est de toute évidence incapable, vachercher à imposer le respect à coups de batte de baseball. Le qualifier de « trou de cul », ce serait déjà lui faire une fleur…

  7. @Papitibi

    Vous avez écrit il y a quelques jours que vous l’aviez reconnu grâce à son adresse IP. Connaissant cette adresse, pourquoi ne pas le bloquer une bonne fois pour toutes?
    http://fr.openclassrooms.com/informatique/cours/restreindre-l-acces-d-un-site-a-certaines-adresses-ip

    Par Papi: l’adresse IP correspond de très très près à celle d’un autre enfoiré que j’avais considéré « suspect », mais… il y a plus que ça. Je vous invite à lire vos courriels! 😉

  8. @papi
    « il publie le matin, le midi, en après-midi, en début de soirée, en fin de soirée ou au milieu de la nuit, au gré de ses épisodes psychotiques. Horaire particulièrement souple… »

    Possible ou il a accès à un ordi dans le cadre de son travail et il l’utilise abusivement ou encore d’un cellulaire. Un poste de commis de dépanneur est idéal pour ce genre d’activité.

    En passant, l’idée de blocker son ip n’est pas mauvaise, encore faudrait qu’il ait un ip fixe ce qui est très rare chez les trolls. Aujourd’hui tout le monde reçoit un ip dynamique d’un serveur dhcp.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s