51 commentaires sur “PQ: le suicide politique de Jean-François, Sieur de Lisée

  1. Le cas de Michael Bloomberg est très intéressant par contre!!! Il a gardé le contrôle sur ses médias tout en étant maire de New York, qui n’est quand même pas un bled perdu!!!

    Pour ce qui est de la Canada Steamship Lines, tu savais qu’il s’agissait d’une sous-division de Power Corporation que Desmarais a donné le contrôle à Paul Martin???

  2. Pour ce qui est de PKP, il peut toujours donné ses actions à son frère Érik si il tient tant à ce qu’elles restent dans sa famille!!! Érik pourra ensuite donné les actions de PKP aux enfants de celui-ci lorsqu’ils seront adultes car mon avis est que PKP considère un peu ses actions comme faisant partie de l’héritage qu’il léguera à ses enfants!!!

  3. Et puis, ça m’étonnerait que PKP revienne chez Québecor par la suite!!! Je crois qu’il a fait le tour et, avec sa fortune et sa pension de premier ministre, il en aura suffisamment pour ne plus travailler, à l’exception du rôle de belle-mère qu’il aura alors!!! 😉

    Surtout qu’il risque d’avoir 70 ans bien sonné lorsqu’il quittera la politique!!!

  4. @ Proulx

    Je suis en désaccord total avec Péladeau, et je suis en désaccord total avec Bloomberg; cela dit, tu as raison de citer son exemple…

    Autre pays, autres traditions juridiques, j’imagine… Mais tu vois, au Québec, la tradition juridique veut que, en matière de conflit d’intérêts, l’apparence de conflit soit aussi néfaste à la perception d’intégrité que l’existence d’un conflit d’intérêt réel.

    Sauf que parfois, on exagère. Comme la fois que le juge m’avait forcé à sortir de ce dossier, à Ville-Marie. Surtout que moi, quand j’avais réglé leur dossier de technologie agricole, je ne pouvais pas avoir eu accès à des renseignements privilégiés et confidentiels sur la manière des parents d’éduquer leurs enfants; ils n’en avaient pas quand j’ai piloté leur précédent dossier.

    Si la maman ne m’aime pas, c’est peut-être parce qu’il y avait eu divergence entre les deux membres du couple et co-propriétaires de la ferme; monsieur voulait régler, madame voulait continuer jusqu’au procès, et moi, sans prendre parti pour l’un ou l’autre, je leur avait demandé d’en venir à un consensus, tout en expliquant pourquoi il était risqué de continuer, avec un vendeur ontarien disparu de la map et un fabricant dont la solvabilité commençait à être douteuse…

    La madame en a conservé pendant 10 ans que j’étais incapable de tenir compte de son point de vue par ailleurs plutôt apparenté à la pensée magique (genre: « on ne peut PAS perdre, le Seigneur nous protège »). Le problème n’était pas là; c’était gagné d’avance, mais pour ce qui est de faire payer le distributeur américain alors que le vendeur ontarien était en faillite, ça, c’était autre chose…

    Malgré tout, elle n’avait pas confiance. Alors transposons sur Péladeau…

    = = =

    Pour ce qui est de Bloomberg, je dirais que quel que soit son orientation, l’électorat est porté à se fier aux médias et services de presse de Bloomberg. C’est loin d’être le cas avec Péladeau, dont les chaînes véhiculent un peu pas mal beaucoup de propagande.

    Ezra Levant et son « photo-bomb » autour du baiser furtif de Trudeau sur la joue d’une jeune mariée, ça a fait patate, non?

    Bloomberg n’est pas connu pour véhiculer des faussetés, lui. Péladeau? Heu… pas sûr!
    Méchante différence, entre nous, entre l’information financière fournie par l’un et les propos incendiaires diffusés ou publiés par l’autre… De là à dire qu’il pourrait mettre « ses » organes de presse au profit de « la cause », il n’y a qu’un pas.

    Je répète. Apparence de conflit. Apparence de risque de conflit. Ça devrait suffire, mais la Loi avait été faite pour des vendeurs de fromage, des fabricants de chocolat et des quincailliers. Pas pour un type qui contrôlerait 50% de l’info télé et presse écrite au Québec.

    = = =

    Ça va être quoi, les conférences de presse? Manière Harper, avec quelques raffinements? Genre Total de 10 questions, deux en anglais pour Sun Media, une pour le Reste of the ROC? Sept questions en français dont une pour QMI, une pour JdeM, une pour JdeQ, une pour TVA, une pour LCN et une pour Argent? Et une seule pour l’ensemble Gesca/Le Devoir/Radio-Can/Cogéco nouvelles, etc???

    Les entrevues exclusives? TVA ou Radio-Can? La Presse ou le Hournal?

    Bof… on s’inquiète pour rien…

  5. Je ne connais pas trop Mathieu Bock-Côté, mais dans le journal d’hier il prend parti pour PKP dans cette histoire. C’est drôle, ça ne m’a pas surpris de lire un chroniqueur du JdeM appuyer Péladeau…

    Et puis, Péladeau à la tête du PQ, est-ce une recette gagnante pour le parti? J’en suis pas si sûr. On l’a vu en campagne, ce n’est pas un tribun. Et la seule fois où il a dit quelque chose de substantiel, les appuis au PQ ont dégringolé!

  6. @ PAPITIBI ,

    La notion de conflit d’intérêts je le vis présentement( MON MAIRE).

    Vous dites : d’intérêt apparent en ces temps forts reculés correspond à la naissance de Jean-Luc Proulx.
    Plus loin 10-12 ans plus tard , donc Jean-Luc devrait avoir entre 25 et 30 ans.

    Tout est devenu( en ce 6 octobre 2014 ) , dans tous les niveaux  »GOUVERNEMENTAL » , Yeinck de la J/sus-Christ de merde.

    Mais que voulez-vous , faut leur pardonner comme disait le Crist , en ce jour ce sont des ‘innocents , Ignorant et Incompétents ,  »PISSETTES ET PLOTTES MOLLES ».
    Jean-Marie De Serre.

  7. @ Proulx 15h09

    Péladeau est encore le patron des journaux Sun; du moins, aussi longtemps que la transaction n’aura pas été approuvée par les autorités, et rien ne dit que, du moins pour certains des marchés visés, des conditions ou des restrictions ne seront pas imposées à l’acquéreur. Dans le cas de la prise de contrôle de TransContinental sur les 74 hebdos régionaux que Québecor lui a vendus, la transition a pris un bon six mois.

    Et Québecor n’a pas encore vendu Sun News – la chaîne de nouvelles calquée sur Fox News. Je te signale que Ezra Levant travaille aussi bien pour les journaux Sun que pour le réseau Sun, qui demeute une filiale de Québecor.

    Il y a des choses qu’on ne nous révèle pas. Qui pourra conserver le nom? Qui pourra conserver le logo, qui est le même pour la télé et pour les journaux? Et surtout, Sun News est-elle à vendre?

    La valeur en bourse de Sun Media (Sun News Network + journaux Sun) a probablement souffert du poing en l’air de Péladeau et de l’annonce de sa candidature pour le PQ. Elle a probablement souffert encore plus des rumeurs de son élection probable à la tête du PQ par les militants.

    Bref, si Péladeau avait été le grand gestionnaire que les militants voient en lui comme Messie, il aurait vendu ses médias anglophones plus tôt…

    Si c’est comme ça qu’il doit gérer le Québec, ma réponse, c’est N-O-N, NON.

  8. @Papitibi

    J’ai apprécié votre éloquence scripturaire, et vous m’avez convaincu de la rectitude philosophique de Jean-François Lisée concernant l’apparence de conflit d’intérêt.

    À propos, dans un autre billet, vous vous étiez déjà servi de votre cas vécu concernant l’affaire :« du couple d’agriculteurs du Témiscamingue.»: Histoire plus que pertinente, mais surtout intéressante.

    Le problème qu’il y a avec Pierre Karl Péladeau c’est son aura virtuel d’homme d’affaire à succès ayant une poigne de fer et capable d’affronter le «DRAGON» avec sa lance médiatique. On l’imagine encore le poing levé et appelant les troupes à avancer vers l’indépendance.

    Sauf que c’est un «SHOW» de boucane qui fonctionne et la preuve est qu’il obtient la faveur de plus de 50% des militants. C’est tout de même pratique d’obtenir une telle avance sans avoir fait ses preuves, (à part avoir pris une débarque à bicyclette, sur un chemin incertain démontrant un manque de prudence élémentaire, je ne vois pas ce qu’il peut faire de mieux que Jean-François Lisée en effet).

    Il y a l’intention aussi. Pierre Karl Péladeau a déclaré qu’il n’y aurait pas de référendum dans un premier mandat. C’est un air connu ça. Pour un indépendantiste ce n’est pas fort.

    Maintenant, sans vouloir changer de sujet puisqu’il sera encore question de politique et de conflit d’intérêt, j’aimerais avoir votre avis sur la position de Philipe Couillard concernant les travaux de forage au cœur d’une pouponnière de bélugas dans l’estuaire du Saint-Laurent.

    Comme vous le savez, la Cour supérieure a stoppé temporairement ces travaux menés par TransCanada.

    Dans sa décision, la juge Claudine Roy souligne que le ministre de l’Environnement David Heurtel a approuvé le projet pour des «RAISONS INEXPLIQUÉES» et sans s’assurer que l’espèce en voie de disparition était bien protégée.

    Malgré ses demandes insistantes, ni TransCanada ni Pêches et Océans Canada n’ont répondu à ses questions «fort légitimes» concernant l’impact des forages sur les bélugas, dit la juge. Le mammifère marin est menacé et le ministre de l’Environnement a «le devoir» de le sauvegarder.

    Pêches et Océans Canada a refusé de donner un avis scientifique formel au ministère de l’Environnement. «AUCUN des représentants du ministère ayant travaillé sur le dossier «NE CONNAÎT» les mammifères marins», déplore cette dernière. Etc. (…)

    Malgré tous les éléments et «pour des raisons inexpliquées à ce stade du dossier, le ministre décide alors de délivrer le certificat d’autorisation», note la juge Roy.

    Philippe Couillard croit que le jugement de la Cour supérieure «souligne un important enjeu de communication entre deux gouvernements», mais ne critique pas le processus du ministère.

    Philippe TransCanada Couillard…! «MET EN CAUSE» la communication entre deux gouvernements» ??? 😉

    Est-ce que je commets une infraction si je dévoile qu’un membre de la famille de Philippe Couillard est un chercheur éminent chez Pêches et Océans Canada et surtout préoccupé par la survie des Bélugas?

    J’me dis que lorsqu’on a un genre de Brigitte écolo Bardot québécois, ouvertement protecteur des bélugas, ça se sait dans une famille!

    On doit surtout connaître son numéro de téléphone ? 😉

  9. @ Bernard 20h16

    a) Péladeau

    Je ré-apprends à l’écoute du Téléjournal que Péladeau avait payé 990M en 1999 pour les journaux Sun, revendus $316M en 2014. Que faut-il en conclure? Non, le poing levé et le crédo souverainiste n’expliquent pas l’intégralité de la perte… Mais est-ce que le web n’était pas déjà présent en 99? Est-ce qu’il n’avait pas commencé à informer plus vite que les journaux et la télé? Pourquoi la gang-à-Pédalo n’a-t-elle pas vu ça AVANT de perdre près de 700M?

    Dans le temps, et un peu comme Jean-Coutu, Québecor se disait que ses journaux ne pouvaient plus prendre d’expansion au Québec akors il fallait en sortir et investir ailleurs. Pourtant, Québecor avait déjà lancé un quotidien tabloïd à Philadelphie et s’y était cassé les dents…

    b) les bélugas

    Non, je ne crois pas que ce soit une infraction de révéler la présence d’un Couillard au ministère fédéral!!!

    C’est une manie au sein du PLQ, que de blâmer un autre pour les bévues répétées dans ce dossier. Le ministre Heurtel, lui, n’avait-il pas blâmé ses fonctionnaires de l’avoir mal informé?

    Me fait penser à cette Ministre de la Sécurité publique qui expliquait que l’évasion des trois écrevisses d’Orsainville, c’était la faute du juge Dionne. Heu, des fonctionnaires. Heu… des Péquistes.

    Alors que si elle avait eu un tout petit peu de compétence dans le domaine de la Justice et de la sécurité publique, elle aurait éviter d’accuser tout un chacun et aurait pu se fier à ses propres ressources.

    M’enfin!

  10. @papitibi 6 octobre 22:44

    Merci pour votre réponse.

    B) les bélugas

    Là personne en question serait obsédée positivement par la survie des bélugas.

    Cela dit, si c’est le cas, elle devrait en principe, être démontée par la décision de Philippe Couillard d’aller de l’avant avec Cacouna avant même d’obtenir les résultats sur l’évaluation environnementale du BAPE concernant le projet de terminal pétrolier. C’est comme prétendre que les dés sont déjà jetés. Et ça, si ce n’est pas un scandale…

    Noté bien l’adresse suivante :

    Pêches et Océans Canada Institut Maurice-Lamontagne, Mont-Joli (Québec) section recherche écotoxicologie.

    A) Péladeau

    En ce qui concerne PKP, je crois que la «baloune» risque de se dégonfler rapidement. Par contre, selon certain économiste il n’aurait pas tord en ce qui concerne la dette publique (Pierre Karl Péladeau, trouve que le gouvernement noircit le portrait des finances publiques du Québec et il critique les mesures d’austérité au nom d’une défense unilatérale du modèle québécois.)

    À ce propos voici un son de cloche d’outre-mer. Qu’en pensez-vous?

  11. @ BERNARD LEBLANC,

    Monsieur Leblanc , cette vidéo me rassure , on parle d’ignorance. === À artir de cela , il n’y a qu’un petit pas à faire , pour rejoindre mon commentaire où je disais de plus innocent , incompétents et en plus pissettes et plottes mollle. Pour ces deux derniers demandez à Sarkosy les Français ,, John James de La Charrette lui a expliqué il n’y a pas 2000 ans.

    Monsieur Leblanc , en ce jour du 7 octobre 2014 , assis à un de mes bureaux de Tingwick et tout en callant une grosse  »BLEU » , comme à dit Jean Pelletier le Ti-Namis de Jean Chrétien : Les Grandes décisions se prenne au Bar , une Dame m’a dit pourquoi vous ne dites pas à l’UPAC ?

    Je lui ai dit que si deux enquêteurs de la Sureté sont venu me dire que j’étais bordeline sur FACEBOOK , l’UPAC est au courant aussi.

    Mardi 7 octobre , Le Devoir , Libre de penser.

    L’UPAC veut de nouveaux outil 27 août 2014 , Est-ce qu’elle les a reçus ?

    Si oui , vivement une rencontre l’UPAC , ça va pas bien à  »TINGWICK » .
    Jean-Marie De Serre.

  12. @ Proulx 15h34

    Tu piges maintenant l’information dans un média ultra-gauchiste? C’est nouveau…
    Cela dit, je considère plutôt amusant que tu cites Robin Philpot, un auteur dont je possède 3 bouquins – dont deux écrits en collaboration avec Normand Lester. Et encore plus amusant que Philpot y parle de la disgrâce momentanée d’André Pratte auprès de Desmarais; amusant, parce que j’ai trouvé cet été son « Les oiseaux de malheur » dans une vente de garage, et j’en achève la lecture.

    De nous deux, le méchant chochialichte, c’est moi. Et c’est moi qui ai toujours dénoncé la concentration de la presse. Alors que toi, le chantre du capitalisme…

    Aucune Loi ne peut empêcher Jean Chrétien et Desmarais de marier leurs enfants l’un à l’autre, surtout que la décision appartient d’abord aux deux amoureux… Que la Presse soit d’obédience fédéraliste, libérale et « Chrétien », c’est un fait; mais encore là, aucune Loi ne pourrait y changer quoi que ce soit. Par contre, dans le cas de Péladeau, la proximité frise l’indécence et Lisée n’est déjà plus tout à fait seul dans sa croisade.

    Tu peux bien parler de Bloomberg tant que tu voudras, this is Québec, here. Avant de devenir ministre sous Charest, Julie Boulet a vendu les actions qu’elle détenait dans l’entreptrise familiale des bottes Boulet. Et elle a vendu sa pharmacie. Pierre Arcand avait possédé 6 stations FM de Montréal mais il s’en était départi. Charest avait exigé du ministre Whissel qu’il choisisse entre son poste de ministre et la compagnie de construction qu’il possédait; il a gardé l’entreprise et quitté la politique…

    Tu milites pour un Québec distinct; alors respecte la spécifité du Québec et exige de Péladeau qu’il la respecte en renonçant aux diffuseurs de contenu (son groupe d’édition, le groupe Archambault Musique, les journaux et TVA) tout en conservant la plomberie (Vidéotron mobile, Vidéotron câble). Suffirait de restructurer Québecor.

    Il pourrait donc conserver Vidéotron mais en céder le contrôle à des gestionnaires, sans droit de regard. Mais pour les médias, là, c’est un NOOOOON retentissant. Et s’il est trop gniochon pour comprendre, le PQ de PKP se dirige vers une défaite retentissante en 2018.

  13. @ papitibi.

    Le média ultra-gauchiste ne fait que citer un chapitre du livre «Derrière l’État Desmarais: POWER» de Robin Philpot, livre que je possède et que j’ai lu!!! J’ai lu également le livre de Philpot avec Lester sur Option-Canada!!! Et je n’ai jamais défendu la concentration de la presse!!!

    Par Papi: Non, mais tu défends le capitalisme sauvage qui tend inévitablement vers la concentration, qu’il s’agisse de chocolat, de vendeurs de meubles ou de la presse. Assume.

    «Aucune Loi ne peut empêcher Jean Chrétien et Desmarais de marier leurs enfants l’un à l’autre»

    Non mais avoues quand même que c’est amusant quand on sait que Chrétien a déjà travaillé pour Desmarais et que Power Corporation avait ses entrées dans le bureau du PM lorsque Chrétien (et Trudeau, et Mulroney, et Martin, trois autres anciens employés de Desmarais) était au pouvoir!!!

    Par Papi: D’accord là dessus… mais je n’ai jamais été à l’aise avec ça!!!

    PKP est un maigre petit joueur comparativement à Desmarais!!! Avec Power Corporation, c’est un pouvoir planétaire et occulte qui s’incruste dans nos vies!!! Tandis qu’avec Québecor, il y a certes un pouvoir qui s’incruste dans nos vies, mais ce pouvoir est québécois d’abord et avant tout!!! Je me demande vraiment si tu ne voudrais pas secrètement que Québecor tombe entre les mains de non-Québécois!!!

    Par Papi: la famille Desmarais peut sans doute acheter les Péladeau 4 fois, mais ça ne change rien au fait que, au Qc, le poids de TVA/LCN/Argent/Hournal 1 et 2 excède by far le poids des journaux Gesca

    Quant à ta vision d’un Papitibi, je te rappelle que dans son livre à paraître, Lisée s’affiche tellement CONTRE la Charte-à-Drainville que si elle avait été adoptée, il aurait démissionné. Est-ce que ça en fait un Libéral pour autant? Crisse que tu peux être épais dans tes réflexions. La Charte, c’est une question de principe pour Lisée. Tout comme l’indépendance entre un chef de parti ou un ministre et un conglomérat de la presse. Pour Lisée… comme pour moi.

    Pour le reste, Michel Nadeau l’a dit à 24/60 hier: si PKP devenait actionnaire minoritaire, ça réglerait le problème!!!

    «Et s’il est trop gniochon pour comprendre, le PQ de PKP se dirige vers une défaite retentissante en 2018.»

    Là, tu prends tes rêves de juriste pour la réalité!!! Les gens vont s’en foutre pas mal des actions de PKP quand ils n’auront plus de jobs suite au chaos libéral!!!

    Par Papi: Rien à voir avec des « rêves de juriste ». C’est juste que des campagnes électorales, puceron, j’en ai vu un peu plus que toi, et j’en ai vécu quelques-unes à titre de candidat, alors je sais quels sont les coups qui peuvent porter. Lâche donc tes crisses de lunettes roses pis arrive dans le monde des adultes!!!

    Ton chauvinisme te rend incapable de raisonner. Grow up!!!

  14. @ papitibi.

    «le poids de TVA/LCN/Argent/Hournal 1 et 2 excède by far le poids des journaux Gesca»

    Tu veux rire de moi??? Gesca représente 70% des journaux du Québec!!! Power Corporation, c’est La Presse, Le Soleil, Le Droit, Le Quotidien, La Tribune, Le Nouvelliste, La Voix de l’Est, une participation dans le journal Métro, les ententes secrètes de convergence avec Radio-Canada, Workopolis, la London Life, la Great-West, la Canada-Vie, Investors Group Inc., La Presse Télé, La Presse +, Cyberpresse, Rabaska, la Canada Steamship Lines, les liens avec Sarkozy, Charest, Maurice Strong, la GRC, le FBI, la CITIC, la BCCI, Barrick Gold, le Groupe Carlyle, le Groupe Bruxelles-Lambert, Suez-Gaz de France, Total, Bertelsmann, Bilderberg, le North American Competitiveness Council, la Commission Trilatérale américaine, le Council on Foreign Relations, l’ONU, la guerre en Irak, Rockefeller, Rothschild, les soirées mondaines dignes du Temps des Bouffons à Sagard avec les grands de ce monde!!!

    Desmarais n’a eu aucune gêne d’utiliser son puissant empire pour entrer chez les chefs d’État du monde entier comme on entre dans un moulin pour contrôler tous les secteurs d’activité, des médias aux compagnies d’assurances, en passant par les pharmaceutiques, l’électricité et l’eau potable de la planète afin d’étendre sans partage son pouvoir et son influence, qui étaient déjà démesurés, sur tout le globe!!!

    Et tu vas me faire accroire que le poids de Québecor excède celui de Power Corporation??? Tu choisis mal tes combats!!!

    Pour ce qui est de «monsieur 2%» qui se fait même dépassé à la course à la chefferie par Badaboum (j’ai vraiment rit quand la Galipeau de Laflaque l’a sorti, celle-là), il est en mode panique et ne sait déjà plus à quel saint se vouer pour garder la tête hors de l’eau alors il attaque tout et chacun en espérant que la boue qu’il lancera pogne à un moment donné!!! Lui qui a toujours voulu être chef du PQ, il sent le tapis lui glisser sous les pieds!!! Pauvre petit pitou!!!

  15. @ Proulx 20h23

    « Tu veux rire de moi??? Gesca représente 70% des journaux du Québec!!! Power Corporation, c’est La Presse, Le Soleil, Le Droit, Le Quotidien, La Tribune, Le Nouvelliste, La Voix de l’Est, une participation dans le journal Métro, les ententes secrètes de convergence avec Radio-Canada, Workopolis, la London Life, la Great-West, la Canada-Vie, Investors Group Inc., La Presse Télé, La Presse +, Cyberpresse…

    Crisse que t’es ignorant… et insignifiant!!!

    Je te parle du poids MÉDIA. London Life pis Workopolis, on s’en kâlisse; ils ne publient pas de journaux, ce ne sont pas des médias. Et moi, je parle du poids Média? Tu sais lire, ou peut-être que tu joues au débile profond?

    La Presse Télé? Primo, ça s’appelle LP8Média. Deuxio, ça produit des émissions comme Les Parent, Les Chefs, La petite séduction, Le match des étoiles, Ricardo… C’est pas vraiment là que Jos Public s’informe en matière de politique provinciale… Mais si TOI tu t’informes en regardant Ricardo, là je comprends pourquoi t’es si bien informé… http://fr.wikipedia.org/wiki/LP8_M%C3%A9dia

    Les 7 journaux Gesca? À eux sept, ils donnent, ou vendent 2,800,000 exemplaires par semaine soit, à quelques unités près, le même total que les « ventes » réunies du Hournal de Mourial et Hournal de LabeaumeCity. Et c’est sans compter que les exemplaires dépsés gratos chez Tim, chez McDo ou chez Burger King sont lus par des dizaines de clients successifs. La Presse ou Le Soleil, ça se lit pas très bien sur les micro-tables des fast-food…

    Le 24 heures appartient à 100% à Québecor; il est tiré à 728000 exemplaires/semaine, contre 760000 pour le Journal Métro, dont Transcontinental détient 60% (Gesca et Metro International se partagent le 40% restant. http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tro_(journal_montr%C3%A9alais)

    Au niveau des médias écrits non-gratuits, Gesca et Québecor ont chacun 33% du marché Québécois: http://www.cem.ulaval.ca/pdf/pressequotidienne.pdf (Université Laval, voir tableau page 13)

    Au niveau des journaux gratuits, encore une fois, match nul, 8 ou 9% chacun.

    Là où le match est inégal, c'est au niveau de la télé: le groupe TVA détient la grosse part du marché de l'info au Québec, les bulletins de nouvelles TVA battent les différentes éditions du téléjournal de la SRC à plate couture, et LCN écrase pareillement RDI. Pour être honnête envers toi (puisque tu n'es pas assez bright pour y penser tout seul), j'ajouterai au poids média de La Presse et de Gesca la très modeste participation des journaux Gesca dans Ça commence bien, à V. Du moins l’an dernier, alors qu’il y avait un éditorial politique de Yves Boisvert (Gesca) et un édito économique de René Vézina (Continental). L’émission était tournée dans les bureaux du journal Metro et s’y abreuvait en info. Cela dit, Salut bonjour (TVA) a toujours écrasé son concurrent de V. Cette collaboration entre V et Journal Metro (et indirectement Gesca, par la bande) semble avoir pris fin avec le déménagement dans les studios de Musique Plus.

    Alors fais le total, le zouf, et tu vas devoir arriver à la même conclusion que moi: le poids média de Québecor/Péladeau surpasse sensiblement le poids média de Gesca/Desmarais, au Québec. CQFD.

    Rentre toi donc dans la tête, une fois pour toutes, que je n’affirme pas sans avoir d’abord vérifié. J’avais vérifié, il y a un an ou deux, et j’avais emmagasiné l’info.

    PS: trouver plus ignorant et mal informé que toi, c’est de plus en plus difficile. Force-toé un peu, pour faire changement.

  16. Salut Papi,

    Pesonnellement, l’idépendance des groupes de presses, je n’y croit pas vraiment, les politiciens via leur amis milliardaire ont toujours eu une certaine main mise sur les médias tant que celle-ci reste relativement subtile. Dans le cas qui nous intéressent, c’est beaucoup plus un cas de petite guerre personnel qu’un débat de principe, le but est de ce débarasser d’un adversaire gênant autant pour Lisée que pour la CAQ et les libéraux. Si on voudrais vraiment s’attaquer aux problèmes, on imposerait que tout les média de Québecor soit soumis à l’autorité d’un conseil de presse indépendant. Et tant qu’a faire pourquoi ne pas imposer le même traitement à l’ensemble des médias incluant gesca, roger (l’actualité) et postmedia. Les milliardaires possèderaient les média mais n’aurait plus aucun contrôle.

    Ps.
    Le problème de Lisée, comme Stéphane Dion, n’est pas sont intelligence mais son charisme. Si tout les québecois étaient des intellectuels Lisée gagnerais sans problème, mais malheureusement se n’est pas le cas. Les Québecois comme l’ensemble des humain et marchent aux émotions. Par contre pkp à un charisme a énormément de charisme et profite de l’image d’un dirigeant ayant mené sont bateau à bon port.

  17. @ Alain Chicoine 9 octobre 2014 à 10:06

    M. Chicoine

    J’aimerais savoir ce que vous entendez par le charisme de PKP?

    Pourriez-vous élaborer un peu plus ?

    À propos de réglementation, un citoyen par son commentaire au Journal Le DEVOIR vous rejoint dans l’idée d’imposer aux médias une autorité comme «l’autorité d’un conseil de presse indépendant».

    Il écrit :« (… )Pourquoi ne pas proposer, plutôt que d’un code d’éthique que l’on peut rendre plus ou moins élastique, l’institution d’un véritable tribunal de presse qui en assurerait l’entière liberté quelque en soit les propriétaires et les dirigeants. Nous avons déjà de semblables tribunaux dans certains domaines névralgiques. Alors, pourquoi pas dans le domaine de la presse? Ainsi tous les journalistes, de Québécor comme de Gesca, seraient protégés.

    (François Ricard – 9 octobre 2014 05 h 37) http://www.ledevoir.com/politique/quebec/420653/l-emmerdeur

  18. @Bernard

    Pkp est une bête de scène qui sait comment contrôler son image et charmer les foules. Depuis plusieurs mois pkp recentre ces positions politiques et ce donne une image d’ex homme d’affaire de droite nationaliste décomplexé qui a eu du succès et qui veut gérrer le Québec avec sa méthode à succès.

    Ce qui fait peur chez lui pour les libéraux c’est qu’il pourrait bien décomplexer le nationalisme. Il amplement le charisme pour le faire. Quant à la gauche multiculturaliste qui voit l’indépendance comme un chaloupe de sauvetage pour se sauver du canada qui vires à droite à 90 deg.

  19. Et j’oserais même dire ceci: le jour où un Desmarais aura le courage de mettre sa face sur une pancarte comme PKP, j’aurai un minimum de respect pour eux et on verra bien si tu leur servira la même médecine!!! Car les Desmarais font de la politique dans l’ombre avec des jeux de coulisses, alors que PKP, lui, fait de la politique au grand jour, visière levée!!! Et c’est ça qui dérangent les gens car il incarne la réussite!!! C’est d’ailleurs la première fois où deux partis se mettent ensemble pour faire une loi pour éloigner un adversaire politique potentiellement dangereux pour eux!!!

    Ça, c’est agir en Berlusconi à mes yeux!!!

  20. En rappel: Couillard et Legault m’insultent, par Jean-Jacques Samson

  21. Sans compter que je me rappelle pas avoir déjà vu un éditorial dans le Journal de Québec incitant le monde à voter PQ alors qu’à chaque élection, Pratte fait un éditorial dans La Presse nous incitant à voter libéral!!!

  22. @ Proulx 20h32

    D’entrée de jeu, je précise qu’une urgence urgente m’a appelé hier hors de mon terreau abitibien; je suis donc « ailleurs », pour les mêmes raisons qu’un pompier sort de sa caserne… D’où mon silence radio.

    Cela étant précisé, j’ai empilé tous les commentaires reçus de JLP et les publie après en avoir modifié l’heure et la date.

    Réponse: oui, mes connaissances en droit sont DE LOIN supérieures à celles de Michel Nadeau; elles sont au même niveau que les connissances de l’ancien juge en chef de la Cour d’appel, Claude Bisson. Et Claude Bisson est en désaccord total avec Michel Nadeau.

    Tout comme moi.

    En entrevue à La Presse, Me Bisson a apporté de l’eau au moulin des adversaires du magnat de la presse.

    «Il faut faire une distinction entre une entreprise médiatique et une compagnie de conserve de petits pois», a-t-il observé.

    Le poste de jurisconsulte existe depuis bien plus longtemps que celui de commissaire à l’éthique, apparu il y a trois ans. Mais c’est ce dernier qui a une décision à rendre sur cette question.

    Bien qu’il soit soucieux de ne pas marcher sur les platebandes du commissaire, Me Bisson n’hésite pas à répéter la mise en garde qu’il a faite au printemps dès l’entrée en scène de M. Péladeau comme candidat péquiste.

    Pour l’ex-juge, la proposition du député de Saint-Jérôme de confier ses avoirs à une tierce partie ne correspond pas à une véritable fiducie sans droit de regard..
    source:http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201410/07/01-4807311-le-chien-de-garde-des-deputes-avertit-pierre-karl-peladeau.php

  23. @ Proulx 20h25 et 17h38

    On s’en kâlisse!

    Ni Pratte ni le fantôme de Desmarais ne sont chef de parti ou ministre; ils ont le droit d’avoir une opinion contraire à la tienne. N’est-ce pas toi qui faisait l’apologie de la liberté de presse pour expliquer ton soutien à la radio poubelle? Alors vis avec tes opinions, sale gosse!

    Quant aux éditoriaux du JdeM/JdeQ, il n’y en a pas. Tu n’as jamais remarqué? Si par ailleurs t’es pas familier avec le concept de l’apoparence de conflit d’intérêt, sens-toi pas obligé de le répeter ad nauseam.

  24. De toute façon, la course à la chefferie ne sera pas longue!!! Lisée va sacrer son camp et les autres candidats potentiels vont annoncer qu’ils appuient PKP!!!

    «oui, mes connaissances en droit sont DE LOIN supérieures à celles de Michel Nadeau»

    Et après, tu perds les pédales quand on dit que tu es pédant et prétentieux!!!

    «ils ont le droit d’avoir une opinion contraire à la tienne. N’est-ce pas toi qui faisait l’apologie de la liberté de presse pour expliquer ton soutien à la radio poubelle?»

    Je n’ai jamais dit qu’ils n’avaient pas le droit de ne pas penser comme moi!!! Ce que je leur reproche, c’est d’user la démagogie, les faussetés, les demi-vérités et les moyens les plus anti-démocratiques (et qui sont même parfois plus ou moins moraux et plus ou moins légaux) pour que leur option puisse triompher!!! Ne viens pas me dire que l’ombre de Desmarais ne planait pas dans la campagne du NON en 1995!!!

    Au fait, la CAQ perd des membres suite à sa motion anti-démocratique, la plus anti-démocratique depuis celle contre Yves Michaud en 2000, tandis que PKP engrange les appuis, dont celui de Bernard Landry!!! Il y aura même un rassemblement d’appui à PKP devant son bureau de comté à Saint-Jérôme le 17 octobre prochain!!!

  25. @ Proulx 12:56

    De toute façon, la course à la chefferie ne sera pas longue!!! Lisée va sacrer son camp et les autres candidats potentiels vont annoncer qu’ils appuient PKP!!!

    T’as rien compris. As usual.

    Sondage Cogeco, il y a quelques jours: 43% indifférents à la prise de contrôle du PQ par Québecor, 43% fermement opposés… Et encore, le public ne saisit pas TOUT le danger que ça représente. Et encore, ce sondage, c’était AVANT que Péladeau ne reconnaisse avoir magouillé pour favoriser deux fois Québécor devant l’Assemblée Nationale alors qu’il était simple député de l’Opposition. Qu’est-ce que ce serait s’il était Premier Ministre?

    Tu t’es empressé de citer Michel Nadeau, de l’Institut de la gouvernance, pour me contredire.
    Well, as-tu pogné l’entrevue de Yvan Allaire, président du même institut, sur les ondes de Radio-Can, jeudi, sauf erreur? Allaire affirme – tout comme moi et pour les mêmes raisons, que le fait de mettre les actions de PKP en fiducie SANS droit de regard ne suffirait pas, puisque d’une manière ou d’une autre, PKP SAIT et SAURA qu’il détient encore du Québecor…

    Extrait cité plus bas.

    = = =

    « «oui, mes connaissances en droit sont DE LOIN supérieures à celles de Michel Nadeau» – Papitibi
    Et après, tu perds les pédales quand on dit que tu es pédant et prétentieux!!! – Proulx »

    Bin oui, ordure.
    En matière de remplissage d’un sac d’épicerie, tu es un champion incontesté, et jamais je n’oserais prétendre que je suis plus efficace que toi.

    Les connaissances de Michael Honorable Laughrea sur le VIH/Sida sont infiniment plus considérables que les miennes, et je n’ai aucune difficulté à le reconnaître.

    Un Roumain qui aurait grandi à Timisoara a de sa langue maternelle une maîtrise que je n’atteindrai jamais, et il n’y a rien de honteux à le reconnaître.

    Michel Nadeau n’éprouverait aucune honte à reconnaître qu’en droit, je le dépasse de trois têtes. Et en droit des médias, peut-être un peu plus, même s’il y a longtemps que je n’ai pas mis mes connaissances à jour. Pour le cas où tu aurais oublié, l’éthique des médias, c’était le sujet de mon mémoire de maîtrise.

    = = =

    Entrevue Yvan Allaire, Canal Argent (TVA!!!)
    « Fiducie sans droit de regard

    C’est l’avenue qu’a choisie PKP. Essentiellement, cela consiste à laisser la gestion de ses actions à un fiduciaire, qui lui, prend les décisions. Le bénéficiaire ne doit en aucun cas être au courant des décisions du fiduciaire. Mais selon Yvan Allaire, ce n’est pas vraiment suffisant.

    «C’est très utile lorsqu’une personne a une fortune, un patrimoine avec différentes actions. Lorsque c’est géré par un fiduciaire, à aucun moment, l’actionnaire ne connait l’éventail de son avoir. Mais là, il s’agit d’un gros bloc d’actions. M. Péladeau saurait tout le temps ce qui se passe à Québecor ou à TVA», affirme-t-il.

    source: http://argent.canoe.ca/nouvelles/fiducie-ca-regroupement-vente-les-options-de-pkp-9102014
    C’était encore plus incisif à Radio-Can… mais sur les ondes d’une chaîne Québecor, c’est déjà passablement « critique » de la position exprimée par Péladeau.

  26. @Papitibi

    Jusqu’à maintenant, j’estime vos propos à la hauteur de ce qu’ils sont, c. à d. ceux d’un ancien juriste à la retraite, ayant encore le feu sacré.

    Comme je l’ai mentionné, vous m’avez convaincu concernant l’apparence de conflit d’intérêt dans lequel se retrouverait PKP advenant le cas où il devient le chef du PQ (s’il se décide à se lancer dans la course à la chefferie).

    PKP est avocat. Je n’ai pas de doute qu’il en a l’esprit. En ce sens là, il est impossible qu’il soit inconscient de ce dans quoi il s’engage, s’il fait la course (déjà gagné d’avance selon mon pifomètre).

    LE PROBLÈME

    Le problème à propos de votre position, est à mon point de vue qu’elle se situe dans un contexte normal, mais elle m’apparaît inadaptée dans la situation actuelle de l’économie «prédatrice» planétaire. Économie basé sur la dérèglementation et surtout la spéculation à tout crin (situation qui ne changerait pas avant +ou – 2018 selon des économistes. Inévitablement, le pillage est tellement évident qu’il n’est plus possible de laisser les «Dalton de la finance continuer sans que tout s’effondre»).

    De ce point de vue là M. Péladeau a une vision réelle et surtout incomparable au clan «Desmarais» (M. Couillard et M. Legault). (On ne me fera pas croire qu’Anticosti, Cacouna, et le plan mort ce n’est pas le clan Desmarais).

    Que dit M. Péladeau? Nous devons conserver NOS entreprises, NOS ressources et sources financières.

    Que dit M. Couillard? Si je résume, il ment à l’exemple de ses ministres, et surtout il ne connaît rien en rien à l’économie qui se résumerait pour sa bande (apparence d’écumeurs ici) à ouvrir les portes aux prédateurs.

    Ce n’est pas compliqué, dans le «FAR West» actuel, nous n’avons qu’à regarder vers les mouvements spéculatifs pour avoir une idée des victimes économiques québécoises potentielles.

    Est-ce que M. Péladeau serait mieux que M. Couillard?

    M. Couillard n’est pas de taille, concernant l’économie. Ce n’est pas sa matière.

    Vous avez écris (papitibi 12 octobre 2014 à 14:17):« Michel Nadeau n’éprouverait aucune honte à reconnaître qu’en droit, je le dépasse de trois têtes. Et en droit des médias, peut-être un peu plus, même s’il y a longtemps que je n’ai pas mis mes connaissances à jour. Pour le cas où tu aurais oublié, l’éthique des médias, c’était le sujet de mon mémoire de maîtrise.»:

    À mon point de vue cette notion de compétence s’applique surtout aux personnes qui ont fait la guerre sur les champs de bataille associés à leurs lettres de noblesses.

    Prérogative que j’attribue à M. Péladeau en matière d’affaire qui dans une salle d’opération par contre, n’aurait certainement pas le scalpel précis.

    QUESTION

    La question est donc de savoir : QUE VEUX PIERRE-KARL PÉLADEAU ? De la visibilité? De la notoriété? Un autre type de pouvoir?

    Comme juriste j’imagine que c’est la première question à laquelle je voudrais répondre surtout si mon client n’a pas besoin d’argent. 😉

  27. @ papitibi.

    «c’était AVANT que Péladeau ne reconnaisse avoir magouillé pour favoriser deux fois Québécor devant l’Assemblée Nationale»

    C’est vrai que c’est révoltant un élu québécois qui cherche une solution québécoise à une alternative américaine!!! Surtout que Québecor était la seule entreprise québécoise impliquée dans la transaction!!!

    Par Papi: Crisse que t’es épais! Quel que soit la noblesse exprimée dans l’intention de garder Studios Mel’s au Québec, en tant qu’actionnaire de contrôle de Québecor (et même avec 0,00001% des parts), le député Péladeau n’a pas le droit de plaider la cause de Québecor devant l’Assemblée Nationale et s’il y avait eu un vote là-dessus, il lui aurait fallu s’abstenir de participer aux discussions. C’est ça, kâlisse de nabot intellectuel, la notion de conflit d’intérêt.

    Pour le reste, Michel Nadeau et Yvan Allaire ont la même solution: si TVA prenait le contrôle des journaux de Québecor, PKP deviendrait actionnaire minoritaire!!! Ainsi, l’étanchéité de sa fiducie sans droit de regard ne pourrait pas être mise en doute!!!

    Par Papi: Ils ont la même solution pour une sortie de crise et c’est également MA solution, ducon! Mais l’idée, c’est pas de rendre PKP minoritaire dans TVA (incluant les journaux), c’est de sortir Péladeau de TVA/JdeM/JdeQ etc pour lui donner en remplacement des actions de Vidéotron, qui elle, n’est pas un organe de presse et qui génère 95% des profits du groupe Québecor.

    Le jour où tu comprendras correctement ce que tu lis, les poules auront des dents

    Pour la course la chefferie, je te défie de me convaincre que Lisée (ton poulain, à ce que je peux voir) a encore toutes ses chances!!! Même Louise Beaudoin dit qu’il n’a plus d’avenir au PQ!!!

    Par Papi: Je me contrecincibouèrise du sort de Lisée. Relis mon billet: je n’ai que mépris envers cette ganache. Je le HAÏS, ne serait-ce que pour son mépris viscéral à l’égard de toute opinion contraire à la sienne. C’est un trou de cul… mais il a raison sur toute la ligne concernant PKP.

    Et je me kâlisse bien de savoir qui sera le prochain chef du PQ: Péladeau, Lisée, Drainville ou un porc, I just don’t give a damn! Moi, je suis rendu ailleurs. Québec Solidaire…

    Élisez Péladeau si vous voulez; ce que je vous dis, moi, c’est que, avec PKP et ce qui lui pend au bout du nez s’il s’entête à garder le contrôle sur 45% du pouvoir médiatique au Qc, le PQ va planter.

    Par contre – et ça je le dis en tant qu’observateur à distance, si Péladeau devait accepter de céder le contrôle des médias en échange d’une participation personnelle accrue dans Vidéotron, alors il aura l’air d’un chevalier sans reproche, prêt à tous les sacrifices au nom de la cause.

    Et ça, gros cul mal torché, ce serait winner pour le PQ. Et ça ne ferait pas perdre au Qc le contrôle des médias Québecor ni perdre à PKP cinq cennes de sa fortune. Il le sait. D’autres le savent au sein du PQ. Mais PKP préfère sans doute ne pas annoncer ses couleurs à ce stade-ci.

  28. @ Bernard 18h12

    « Le problème à propos de votre position, est à mon point de vue qu’elle se situe dans un contexte normal, mais elle m’apparaît inadaptée dans la situation actuelle de l’économie «prédatrice» planétaire. »

    Wô les moteurs, Bernie!

    Ma position est plutôt pragmatique, et elle ressemble en tout point à celle qu’a exprimée Yvan Allaire, président de la gouvernance. Elle ressemble également à celle qu’a exprimée Me Claude Bisson, jurisconsulte officiel de l’Assemblée Nationale.

    Qui est Claude Bisson?

    L’empire médiatique de Pierre Karl Péladeau a une capacité « d’influencer » la population et ne saurait être considéré comme une entreprise ordinaire, estime l’ex-juge en chef Claude Bisson, jurisconsulte de l’Assemblée nationale.

    Pour lui, ce n’est pas le fait que les médias de Québecor puissent obtenir des contrats de publicité du gouvernement qui place Pierre Karl Péladeau dans une situation tout à fait particulière s’il est élu. Même dans une fiducie sans droit de regard, tout le monde saura qu’il est l’actionnaire majoritaire d’une entreprise qui a la rare capacité d’influencer la population.

    Jurisconsulte à l’Assemblée nationale depuis 18 ans, l’ex-juge en chef Claude Bisson a vu son rôle profondément modifié il y a deux ans avec l’apparition d’un poste de commissaire à l’éthique à l’Assemblée nationale. Il ne s’occupe plus désormais que des avis que peuvent lui demander des députés. Mais, dans le passé, les questions relatives au droit d’un élu de détenir des entreprises tombaient automatiquement sur son bureau.

    source: http://plus.lapresse.ca/screens/4dfe-e5b8-531de2a0-b07f-2353ac1c606d%7CPkHGkQjmsyI3
    Bisson (ancien juge en chef de la Cour d’appel) est LE spécialiste de l’éthique des élus, au Québec.
    C’est évidemment pas un péquiste; c’est le fédéral qui nomme les juges de la Cour d’appel et de la Cour supérieure… et aucun péquiste depuis que le PQ existe.

    Alors disons que je me sens en bonne compagnie quand mon opinion rejoint celle du plus grand spécialiste de la question.

    PS: Péladeau est diplômé en philo avant d’être diplômé en droit. Mon ex aurait pu lui enseigner s’il avait étudié à Toronto plutôt qu’à Paris… Cela dit, en principe, un diplômé en philo devrait connaître les règles élémentaires de l’éthique, mais ce trou de cul feint de les ignorer.

    Et NON, PKP n’est PAS avocat et pour les années pour lesquelles j’ai conservé un vieux bottin des avocats, il ne l’était pas non plus. S’il avait appris à argumenter devant les tribunaux, à mon avis sa position ne serait pas la même…

    Peut-être a-t-il fait une maîtrise en droit après avoir fait un bacc en philo. J’ai connu un zozo qui avait une maîtrise en droit sans avoir appris la base au niveau du bacc et croyez-moi, il faisait dur. Je le sais, pour l’avoir humilié alors qu’il croyait pouvoir se défendre seul sur la base de son LLM.

    Quoi qu’il en soit, il n’est PAS membre du Barreau; le seul avocat de ce nom s’appelle Charles-Antoine et il travaille chez Norton Rose Fulbright, 1 Place Ville-Marie, Montréal. Désolé.

  29. @ papitibi.

    «Péladeau devait accepter de céder le contrôle des médias en échange d’une participation personnelle accrue dans Vidéotron»

    Le seul petit hic, c’est que la gauche «twisterait» ça en «coup d’argent» car ce faisant, PKP deviendrait multimillionnaire et peut-être même plus!!! Quoi que PKP fasse, il a toujours tort, il est coupable par nature!!!

    «Moi, je suis rendu ailleurs. Québec Solidaire…»

    Comme si QS était souverainiste!!!

  30. @ Proulx 0h13

    Le seul petit hic, c’est que la gauche «twisterait» ça en «coup d’argent» car ce faisant, PKP deviendrait multimillionnaire

    Comme d’habitude, tu comprends jamais du premier coup.

    Une action Vidéotron vaudrait davantage qu’une action TVA/Journal. Pourquoi? Parce que sur le marché des valeurs mobilières, la valeur d’une action est tributaire de sa capacité à générer des profits. Sur cette base là, PKP échange des actions Québecor susceptibles de valoir X $ pour des actions Vidéotron susceptibles de valoir exactement le même montant.

    Susceptible de… Après évaluation par des experts de la finance. Bref, possible qu’il profite d’une légère appréciation ou qu’il subisse une certaine baisse de la valeur de son portefeuille. C’est comme quand une compagnie en achète une autre et qu’elles procèdent à un certain échange d’actions l’une de l’autre.

    Pour ma part, j’estime que le règlement du problème éthique va probablement contribuer à accroître la valeur à la fois des actions Vidéotron et des actions du groupe média TVA/Journal deM-Journal de Q).

    Et que la go-gauche s’en offusque ou non, tu aurais dû comprendre que ça neme fera pas un crisse de pli sur la différence. Ce serait là unetransaction privée entre membres d’une même famille; si QS ou le SPQ Libre s’en offusquent, je dis simplement que c’est pas de leurs maudites affaires. Period.

    = = =

    Comme si QS était souverainiste!!!

    Cette certitude qu’ont les Péquistes de ton genre à mépriser tout ce qui n’appartient pas à la famille péquiste me rend le PQ particulièrement antipathique.

    Si tu le veux ton pays, gros cul, essaie plutôt de rassembler. Si t’es pas capable de respecter les « dissidents » de QS, TON pays, tu peux te le fourrer dans le brun et tu l’auras jamais.

    Moi? Je sais quel âge j’ai, je connais mon espérance de vie, et je ne m’attends pas d’être encore vivant quand le Québec entrera à l’ONU de plein droit. Voilà pourquoi je parle de TON projet de pays plutôt que de NOTRE pays.

    Cela dit, si QS n’est pas indépendantiste, comme tu dis, que dire de ce gniochon de Drainville qui annonce à l’avance qu’il ne fera pas de référendum avant 2023? C’est ça, un vrai indépendantiste?

  31. Le point positif, c’est que PKP n’est plus président du c.a. d’Hydro-Québec. Ces gestes sont beaucoup plus visibles et je dirais maintenant sous haute surveillance.

  32. @papitibi (12 octobre 2014 à 23:06)

    Encore une fois vous m’avez convaincu en regard de votre point de vue basé sur la réalité du droit.

    Pour ce qui est du diplôme de PKP, j’admets bien humblement que j’ai fait un raccourci malhabile via un amalgame entre diplômé en droit et avocat.

    Par contre, cela ne disqualifie pas mon approche septique en ce qui concerne l’état actuel du monde des affaires.

    Depuis la fin des années 90, nous assistons à des vols qualifiés à grande échelle du genre (ENRON ET CIE). C’est pourquoi, j’estime qu’un individu est en position de légitime défense lorsqu’il s’oppose à un traitement de nature légale qui n’est pas conçu pour des situations anormales. Nous n’avons pas à fouiller longtemps pour donner des exemples.

    À ce propos, vous me répliquerez sans doute qu’il y a déjà des éléments légaux de prévus dans ces cas-là.

    Actuellement, j’estime que nous avons dépassé le stade où il faut se questionner sur la gravité du contexte économique international et le grave danger que représente le fait que nos voisins du sud on déréglementé les aspects qui jusqu’à ce moment-là avait protégé l’économie dans son ensemble contre les mouvements spéculatifs hostiles.

    Si je lis bien votre propos duquel je ne trouve rien à redire dans un contexte normal, vous ne ressentez pas cette urgence face à la menace des capitaux extérieurs.

    Peut-être que je suis trop influencé par le contexte globale et que je m’illusionne sur le cas particulier de notre magnat du quatrième pouvoir.

    Cela ne m’empêche pas d’approuver votre théorie qui sortirait PKP de TVA/JdeM/JdeQ etc., pour lui donner en remplacement des actions de Vidéotron, n’étant pas un organe de presse et générant 95% des profits du groupe Québecor.

    Clairement, du stricte point de vue financier c’est ce que je ferais aussi.

    Mais, puisqu’il y a un mais!

    Que veut PKP selon vous (à part faire le buzz des manchettes)?

    Encore une fois, si je m’en tiens à vos propos, il ne veut rien de particulier sinon le pouvoir comme un enfant gâté (un trou de cul d’après votre analyse) voudrait un nouveau jouet.

  33. @ Jadis Et Naguère

    Bonjour, et bienvenue.

    Je dois dire, à ce sujet, que je considérais déjà passablement indécent que matante Pauline se soit permise d’inviter PKP à assister aux délibérations du Conseil des ministres. Non pas à titre de Monsieur Québecor, mais à titre de Monsieur Hydro-QuébecOR.

    Le problème, c’est que ce qui était dit en présence du président du C.A. d’Hydro tombait nécessairement dans l’oreille de Québecor.

    Et personne, au PQ, n’y a vu – ou du moins dénoncé – un quelconque problème au niveau de l’éthique de la gouvernance. Le problème, c’est que PKP lui-même n’a pas semblé conscient du problème que ça pouvait poser.

    Alors si le gars n’est pas plus conscient que ça de l’obligation d’ériger un mur étanche entre le pouvoir exécutif et le 4e pouvoir (médias), alors sa place n’est PAS à la tête d’un parti politique ou, pire, du Québec.

  34. @ Bernard 9:42

    « Si je lis bien votre propos duquel je ne trouve rien à redire dans un contexte normal, vous ne ressentez pas cette urgence face à la menace des capitaux extérieurs.

    Peut-être que je suis trop influencé par le contexte globale et que je m’illusionne sur le cas particulier de notre magnat du quatrième pouvoir. »

    Au contraire, j’avais vigoureusement dénoncé la complicité de Stephen Harper dans la mainmise d’entreprises liées au pétrole canadien par des entreprises chinoises (des façades pour l’État chinois lui-même). Voir, notamment: https://papitibi.wordpress.com/2012/09/21/les-communisses-dans-notre-carre-de-sables-bitumineux-shocking/

    L’Assemblée Nationale est à l’État du Québec ce qu’un Conseil d’administration est à une corporation. Le Conseil des ministres – le pouvoir E-X-É-C-U-T-I-F, c’est l’équivalent d’un Comité exécutif. Parallèle un peu boiteux mais il n’en existe pas de meilleur.

    Je veux bien protéger la propriété québécoise des studios Mel’s… mais pas entre les mains de Québecor! Surtout pas. Déjà que l’ancien proprio de Mel’s profitait ignominieusement de sa position de force pour réserver ses studios à des artisans qui utiliseraient ses techniciens, ses équipements, ses caméras, etc. En d’autres mots, il a littéralement étouffé certains secteurs de l’industrie québécoise de l’audio-visuel, au profit de SES propres entreprises.

    Mettre ça entre les mains de Québécor? Shit…

    En droit corporatif il existe une telle chose que le délit d’initiés. Le délit d’initiés peut être reproché à un administrateur qui profiterait d’infos privilégiées (sujets discutés au C.A.) pour – par exemple, acheter ou vendre des blocs importants d’actions de la compagnie, en sachant avant tout le monde qu’elle va acheter un concurrent ou se vendre elle-même à ce concurrent.

    Un administrateur n’a pas le droit de profiter du fait qu’il sait avant tout le monde que le prix des actions va chuter ou au contraire va exploser; c’est ça, le délit d’initié.

    Revenons maintenant à PKP. Se pourrait-il que ses apparitions au Conseil des ministres de Pauline Marois (à titre de président du C.A. de Hydro-Qc) lui aient permis de connaître à l’avance des choses susceptibles de favoriser Québecor, ou susceptibles d’influencer dans un sens ou dans l’autre le cours de ses actions?

    À titre de député de l’opposition, il ne peut pas davantage essayer d’influencer le cours des actions de SA compagnie. Mais quand t’es ministre ou PM, le risque est encore plus grand. Or à titre de simple député élu depuis 6 mois, il a déjà fauté deux fois. Ça augure mal…

    Là où il y a APPARENCE de possibilité de, bin… c’est déjà trop. Et c’est ça, le droit. C’est pas ma faute; le droit, c’est pas moi qui l’écrit, je me contente de le connaître… tel qu’il existe.

    = = =

    Un nabot intellectuel comme JLP – par exemple, est incapable d’une opinion objective qui ne soit pas teintée par ses propres préjugés ou par une partisanerie outrancière. Moi, je suis souverainiste depuis 1970; ça ne m’a pas empêché de blaster le PQ quand il le fallait, ou de saluer les initiatives heureuses du PLQ. Je me range parmi les opposants aux politiques de Stephen Harper… mais ça ne m’empêche pas de saluer ici et là ses « bons coups ». Le National Post est conservateur, ce qui ne l’empêche pas de dénoncer le ridicule de certaines décisions ou « manières » de Stephen Harper ou de l’un ou l’autre de ses ministres.

    Mais JLP? Une caricature de commentateur, qui penche inévitablement du même bord, peu importent les faits et circonstances. C’est ça, un nabot noyé dans ses dogmes.

  35. En cet ère de corruption et de commission d’enquête où l’on ne parle que d’éthique, de code de déontologie et de transparence, j’aurais pensé que les gens seraient plus sensibilisés à montrer patte blanche…ben non. J’ai l’impression que le code de déontologie c’est un peu comme le petit catéchisme gris, on le lisait, on l’apprenait par coeur et ça nous passait 10 pieds par dessus la tête.
    Je pense à ce film sur Micheline Charest, la femme qui ne se voyait plus aller. Le pouvoir c’est de l’adrélanine, on en devient accro et plus rien existe. En fait, j’ai un chien comme ça. Quant elle voit quelque chose qui bouge, un renard, un lièvre et même un chat (désolée pour Moustache, ce n’est pas personnel), elle ne voit rien d’autre, n’entend plus rien, se met à pomper et baver.
    Les gens de pouvoir sont comme ça, leur égo est tellement gros qu’il n’y a pas de place pour autre chose et encore moins pour le doute ou une remise en question. Il serait surprenant que PKP n’ait pas été coaché sur les us et coutumes d’un député. Mais quand on est un Élu…
    Pour revenir sur le plancher des vaches, j’aimerais bien savoir combien la Caisse de Dépôt a fait d’argent avec ses investissements dans Québécor, idem pour Investissements Québec.

  36. @ Jadis 10:40

    désolée pour Moustache, ce n’est pas personnel

    Moustache s’est exilée il y a un an et demie au paradis des chats; sa « vieille mère » lui survit et nous faisons maintenant vie commune depuis 6 ans, elle et moi. Enfin, manière de parler…

    = = =

    Pour revenir sur le plancher des vaches, j’aimerais bien savoir combien la Caisse de Dépôt a fait d’argent avec ses investissements dans Québécor, idem pour Investissements Québec.

    Je vais peut-être vous surprendre, mais je demeure convaincu qu’il valait mieux conserver Vidéotron/TVA entre les mains d’intérêts québécois que d’en céder la propriété à Rogers, qui aurait alors géré tout ça depuis Toronto.

    De mémoire, la Caisse a fait un write-off partiel de son investissement dans Vidéotron (qui était propriétaire de TVA). Je ne me souviens pas de la forme précise de cet investissement: actions, prêt, ou débentures? Vidéotron fait des profits énormes; si elle était devenue torontoise, où ces profits seraient-ils réinvestis?

    Ce qui ne veut pas dire que l’État doive maintenant se « donner » à PKP…

  37. @ papitibi.

    «Cette certitude qu’ont les Péquistes de ton genre à mépriser tout ce qui n’appartient pas à la famille péquiste me rend le PQ particulièrement antipathique.»

    As-tu écouté la vidéo de Falardeau au moins??? Papi: OUI, mais ça date. Et comme toi, Falardeau a toujours manqué de nuances. Je ne suis membre d’aucun parti et je suis prêt à m’allier avec Option nationale!!! Eux, ce sont de vrais souverainistes!!! Il devrait même y avoir une entente de non-agression entre le PQ et ON et peut-être même une alliance débouchant sur un partage de comtés lors des prochaines élections, comme le Parti conservateur et l’Action libérale nationale l’ont fait en 1935!!! Papi: Only in your dreams, Buddy!!! C’est pas dans les gènes du PQ, qui n’en a jamais voulu rien savoir puisque LA Vérité n’appartient qu’au seul PQ.Sinon, on offre le pouvoir sur un plateau d’argent aux libéraux et je crois que PKP le sait!!! C’est sûrement pour ça qu’il fait de l’oeil à Aussant et que ce dernier ne sera pas de la course!!! PKP et lui ont sûrement une entente secrète pour la suite des choses!!!Papi: Only in your dreams, Buddy (bis)!!! Par ailleurs, est-ce que tu dormais quand Option Nat. s’est donné un nouveau chef?

    Mais je refuse de m’associer à des gens qui sont «anti-sionistes» et pro-BDS avant d’être souverainistes québécois, ce que sont les gens de QS, toi le premier!!!

    Papi: Ton grand-papa était duplessiste à une époque où Union Nationale était synonyme d’antisémitisme primaire; à la même époque, des amis de mon père m’apprenaient à compter en yiddish!
    Oui, je suis antisioniste, comme le sont des centaines de milliers de Juifs. Mais antisémite? De la part d’un tit-coune prêt à se battre pour imposer la Charia-à-Drainville à tous ces Juifs qui portent fièrement la kippa, l’accusation est un peu ridicule!!! De la part d’un crisse de trou de cul qui se vantait il y a quelques années de vouloir imposer le français par les armes, ça détonne un peu, sale extrémiste de mes deux!!!

    Toi, tu pratiques un nationalisme ethnique, refermé sur lui-même; moi, je pratique la tolérance. Et c’est moi que tu traites d’antisémite, gros porc? T’es pas « antisémite », selon toi. Peut-être parce que tu es anti-non blanc francophone, ce qui t’es largement suffisant pour inclure les Juifs sans avoir à te proclamer judéophobe, kâlisse de xénophobe!!!

  38. Je suis entièrement d’accord que la propriété des belles entreprises québécoises doivent demeurer ici.
    Sauf que dans votre dernier paragraphe vous écrivez que la CDP a fait un write-off (enregistrement d’une perte? ou diminution de sa participation? ) et dans votre dernière phrase vous mentionnez que Videotron fait d’énormes profits. C’est pour ça que ce financement n’est pas clair pour moi et comme je n’ai plus aucune illusion sur la nature humaine quand il est question de gros $$$ et même de cennes noires, je suis perplexe.

    J’aimerais bien que ce ne soit pas tout le temps les profits pour le privé et les pertes pour la CDP et/ou Investissements Qc. Il y a plein de façon de négocier un achat d’entreprise et un financement.

    Par Papi: le write-off, je disais ça de mémoire, sans être allé vérifier aux sources. Quant aux profits, au départ c’était la division imprimerie… qui est devenue non rentable avec l’émergence des versions internet. Et si Vidéotron est devenue une machine à faire des profits, est-ce en raison de sa division « câblo-distribution » ou en raison de la division « téléphonie sans fil »? Vidéotron, c’est 95% des profits du groupe Québecor au grand complet, mais c’est un phénomène qui me semble plutôt récent. Tout comme l’est la division « téléphone », surtout que Québecor n’a pas eu à installer des tours pour vendre ses services téléphoniques, sauf erreur. Contrairement à Bell et Telus qui partagent leurs tours, et contrairement à Rogers.

  39. DES PERLES DE QUOTIDIENS

    Joseph Facal – 14 octobre 2014

    J’entends autour de moi que M. Lisée vient de se suicider politiquement. Je ne sais pas. Mais l’image du suicide est inexacte.

    Le suicide est une mort volontaire. M. Lisée fait penser à un fabricant de bombes artisanales dont l’engin lui saute au visage pendant qu’il l’assemble.

    http://blogues.journaldemontreal.com/facal/journal-montreal-quebec/sommes-nous-vraiment-si-cons/

    L’eldorado Péladeau

    14 octobre 2014 |Stéphane Baillargeon

    Le péquiste Jean-François Lisée gratte les mêmes bobos, avec le même objectif de nuire, cette fois, à un adversaire dans la course des vizirs au califat. La tactique de cet ancien journaliste obsédé de stratégie — M. Lisée, c’est un peu Claude Morin, la GRC en moins — semble s’être retournée contre lui. Adieu magistère, plus rien ne va. (celle là m’a fait m’éclater de rire) 😉

    Mais pourquoi la propriété de Québecor fait-elle débat maintenant ? Le leader parlementaire libéral a évoqué une loi qui « protège la démocratie, qui protège l’information ».

    Franchement, il y a belle lurette que le renard est entré dans le poulailler. C’est le gouvernement qui lui a ouvert la porte, comme il a laissé le goupil de Gesca avaler une à une les grosses poules régionales, dont Le Soleil, au début du siècle.

    Le Québec est ainsi devenu une des sociétés les plus concentrées médiatiquement en Occident. Ce qui se produit actuellement, cette bouffonne saga, n’en forme que la conséquence logique.

    La famille Péladeau a fait l’empire Québecor et vice versa. Pierre Karl, héritier de Pierre, le fondateur, ne serait pas où il est maintenant, à quelques foulées des commandes d’une puissante machine politique, si ses médias ne l’avaient pas aidé à établir sa notoriété digne d’une star de série du nouvel âge d’or de la télévision…

    http://www.ledevoir.com/societe/medias/420991/medias-l-eldorado-peladeau

  40. @ Bernard 10h10

    Considérer que Lisée serait l’équivalent du poseur de bombes qui meurt quand l’engin lui explose au visage, c’est bien mal connaître le bonhomme.

    Lisée a longtemps (2004-2012) été directeur au CERIUM – le Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal. Et parmi les sujets d’intérêt du CERIUM s’en trouve un, en particulier, qu’il vaut la peine de rappeler: gouvernance et état de droit… http://www.cerium.ca/Les-domaines-d-etudes

    Je répète: gou-ver-nan-ce et état-de-droit. M’est avis qu’en quittant le CERIUM pour se lancer en politique partisane, Lisée n’a pas rompu tous ses contacts intellectuels avec les têtes pensantes du Cérium. Il y a au CERIUM des chercheurs, des doctorants, des gens qui complètent des études post-doctorales…

    Le successeur de Lisée au Cérium, Frédéric Mérant, a obtenu un Ph.D en sciences politiques à Berkeley.

    Lisée, je n’aime pas, mais il savait ce qu’il faisait quand il a lancé son pétard. Et à mon avis, il l’a fait dans ce qu’il estime être l’intérêt supérieur du PQ et du Qc.

    Attendre que Péladeau soit élu chef et que la campagne électorale de 2018 soit amorcée pour laisser les Libéraux traîner le chef du PQ dans la boue, c’était pas vraiment le bon move.

    Facal? Facal est un souverainiste de droite – que j’aime bien, par ailleurs. Il travaille pour Péladeau, et il partage les opinions de droite de Péladeau. CQFD…

  41. @ PAPITIBI ,

    en politique je ne suis pas là , mais j’aime vous lire et vous donner comme référence. Nulle part sur cette planète il en est ainsi(je pense).

    Papi , je lis toujours en diagonale et il me manque toujours de donné.

    Madame Josée Legault , est-ce la  »DAME » qui se mettait des des bons bas quand il faisait froid que j’ai vu à l’Avocat du diable à V ? === Elle a connait ça , j e fais de même. Fuck le look.
    Monsieur Robert Duchesne , est-ce le même que le Monsieur Duchesne de chez vous ?

    Monsieur Papitibi , Majesté Pauline en avait de l’argent et PKP , ne fera pas mieux : point , c’est un  »TROUS_DU_CUL ».

    Comme j’ai dit voilà pas long , on élimine ceux qui ont beaucoup d’argent du pouvoir et les BS(CERTAINS) et au Québec cela va tourner dans le bon sens ; ni à droite ni à gauche , mais dans le bon sens.

    Je ne redirai plus beaucoup j’usqu’au 4 nonvembre , Pourquoi ? Ma Municipalité de Tingwick , m’a collé la SQ au cul.

    Désolé pour eux , et c’est la faute du nouveau Code d’éthique et de Déontologie de John James et de le Vallière son cerveau.
    Jean-Marie De Serre.

  42. @Papitibi (14 octobre 2014 à 10:48, )

    Vous avez écris :«Lisée, je n’aime pas, mais il savait ce qu’il faisait quand il a lancé son pétard. Et à mon avis, il l’a fait dans ce qu’il estime être l’intérêt supérieur du PQ et du Qc. Attendre que Péladeau soit élu chef et que la campagne électorale de 2018 soit amorcée pour laisser les Libéraux traîner le chef du PQ dans la boue, c’était pas vraiment le bon move.»:

    C’est ce que je crois aussi..!

    L’avocat Bertrand avait faite la même chose concernant la partie légale sur la «souveraineté». Rappelez-vous le débat qu’il avait lancé, et les tomates et les œufs pourris qu’il a reçus du simple fait d’éclairer les québécois.

    Là dorénavant affaire Lisée et Péladeau, demeurera comme ayant été un «brain storming des québécois». Pour l’heure saura fait un bon «stunt» en poussant les citoyens à s’intéresser à «l’apparence de conflit d’intérêt» ce qui a généré un «buzz» médiatique.

    En même temps, ils nous poussent individuellement à l’introspection à savoir si nous aurons le courage que nos pères ont eu devant les idéologies régnantes des puissants qui traînent des casseroles de fourberies, de mensonges, de haine.

    Mes ancêtres ont quitté la France à une époque de grand trouble. Guerre de 7 ans, maladie comme la peste, les famines successives. La Nouvelle France représentait alors une alternative de survie et surtout d’aventure.

    Demain, peut-être que les québécois retrouvons le sens de l’aventure avec le pays du Québec? 😉

  43. @ Bernard Leblanc ,

    Monsieur Leblanc , vous parlez de l’Avocat Bertrand et de la pourriture qu’il a reçu du simple fait d’éclairer les Québécois.

    Pour que les Québécois retrouve le sens de l’aventure avec le pays du Québec , pourquoi ne pas tout simplement leur dire la  »VÉRITÉ » et être Transparent et Intègre envers les  »JEUNES » ? Pourquoi attendre un prochain printemps  »ÉRABLE » ? ……..

    À ma façon je dénonce et ce depuis 1999 el quelque part par là.
    Cela se passait en 2008 , c’est long et Papi décidera si cela colle ,

    colle = > Tingwick , 12 novembre 2008.

    Élection 2008.

    Pourquoi Jean Charest as-tu déclenché ces élections ? Pour avoir le plaisir de faire encore des promesses que tu ne tiendras pas ? Où allez vous prendre les millions pour payer cette élection inutile ?

    Pourquoi faire dépenser aux Québécois 80 millions de dollars ?
    Pour faire connaître au peuple le résultat de ton incompétence , des dernières 5 années ?
    Pour permettre à la Marois ( Pauline) de nous prouver qu’elle et son parti n’ont toujours pas d’idées ?
    Pour permettre aux contribuables de voir que depuis 30 ans rien n’a changé avec les Libéraux ou les Pi-Kious ? Sauf la dette .

    De combien la dette du Québec a-t-elle augmenté sous votre règne dictatorial ? Vous ne pouvez tout de même pas accuser les Bleus ou ( Unioniste qui = ≥ partisan du maintien de l’union dans un état confédéré. La Suisse est un état confédéré) de vous avoir enfargé. .

    Confédéré => Confédération qui => Union d’états souverain qui constitue une forme transitoire dont l’aboutissement consiste soit en sa dissolution , soit en sa transformation en État fédéral. Par contre , même dans ce système il y a des putasses ou guidounnes , ex. la Suisse , même si elle a gardé son nom de Confédération suisse , depuis 1874 elle est un état fédéral. P.S. Les gardes Suisses au Vatican , de quosséqueséqueséqsé qui font là sacrament ?

    Donc si je comprends bien , toutes les provinces et Territoire Canadiens devraient être des états confédérés Autonome.,.dans un état fédéral Canadien.

    L’indépendance et la misère , il va être toujours être temps d’y accéder ou de se dissolver..

    Ici au Québec le Pape de l’Autonomie , il est là , très présent et c’est correct , contre vent et marée , même s’ils n’était pas nombreux , ils avaient des convictions. En 2008 , Il tient encore fermement le gouvernail et il a une équipe de jeunes et de moins jeunes qui l’appui et qui ont eux aussi des convictions. Ceux qui ne sont pas d’accord changent de place car un sale défrocqueur ça a de la misère à supporter ce qui est propre. Jean Charest est un de ceux là , il était bleu avant. Ils s’en vont suçer les libéraux entre autres. Pauline Marois fais aussi parti des lâches , elle a dégagé tant que cela a senti le chauffé , aussi bien pour elle que pour son mari Claude Blanchette ( SGF). Cette façon de gouverner qui n’est pas dictatoriale comme celle de Jean Charest et de Pauline Marois , le chef autonomiste québécois peut avoir qu’une main sur le volant et de l’autre guider les pourries vers la sortie.
    Ces mêmes députés adéquistes , qu’on disait sans expérience se tirent très bien d’affaire devant les Québécois.

    Les Libéraux eux tout ce que l’on voit c’est Jean Charest , et le sosie de la Raélienne Boisselier , Monique Jaws Forget au cas ou vous n’auriez pas deviné. De plus elle est mal engueullé , elle traite ses adversaires de cons. Mais c’est pas pire que Lisa Früla qui traite le Petit peuple de Tata.

    Les Pi-Kious eux c’est Pauline et Pauline et encore Pauline et toujours encore Pauline.
    Au fait Pauline Marois , laisse parler Louise Beaudoin la Française grande amie de Lisa Früla teindu rouge Michael Ignacef , qu’elle va bientôt nommer pour remplacer Mr Stéphane Dion. Louise et Lisa ont écrit un livre ensemble ça t’inquiète pas un ti-peu Pauline ? Comme Lisa Früla a le contrôle sur le club des Ex , t’as pas peur Pauline que Lisa tire les vers du nez de Louise , et qu’elle apprenne que le Parti québécois n’est pas un parti Indépendantiste ?.

    Mon métier c’est Cultivateur Ti-Zean De La Charette et Zivon De La Vallière , quel Jésus-Christ de vendus vous êtes. On en est rendus en novembre 2008 , là , si j’aurais envoyé une vache de réforme chez Colbec-Levinoff l’abattoir dont on n’a pas vu les dessous de la transaction , hé ben , il me manquerait toujours 350 dollars + le 53 dollars qu’on me prends pour faire vivre l’abattoir + $ 53. pour 5 autres vaches livrés ou pas , ça fait $ 265. Compte les frais de transport + ceux de la vente et que j’envoie qu’une vache à la réforme , il ne me reste pas grand chose. C’est le $ 53. pour les vaches que je ne leur ai pas envoyéqui me fatique. De plus c’est la Financière qui va le prélever automatiquement , et sans notre accord qu’on m’a dit , ( Petits Cultivateurs.)
    La Financière a encore cette année retenu 2000.dollars sur mon chèque de B,S. Agricole , supposément un crochet pas à la bonne place dans mon dossier. J’ai demandé qui avait osé , on n’a pas voulu me répondre. La Transparence , c’est pas à cet endroit non plus.
    Au fait que serait-il arrivé à mon argent si je n’avais pas parlé avec mon voisin? Ils mettent tellement de chiffres que c’en est mêlant. Qu’arrive-t-il de cet argent que vous prélevez en mettant des crochets ? La même chose que le 1,500. dollars que vous m’avez retenu à cause que j’ai tardé à vous remettre des documents voila deux ans ? Cet argent je considère qu’on me l’a volé , et comme dernièrement les limbes et le purgatoire ont été aboli vous allez alleR drette au Ciel.

    L’étiquetage obligatoire de toute nourriture vendu au Québec , et ce du producteur à la table. De cette façon il n’arrivera pas ce qui se passe dans le Bio, où 80 % de leurs produits provient de l’extérieur du Québec. La transparence devrait être la règle partout et un produit du Québec doit être 100 % produit au Québec. Regardez ces photos très attentivement , probablement les pesticides , mais j’ai pas d’argent pour les analyses qui le prouverait…..
    J.M. 2 bleu.

  44. Désolé d’avance pour les «phôtes» de français. 😉
    ———————————————————————-

    Depuis le début du débat sur l’apparence (apparence en apparence, mais réalité en réalité) de conflit d’intérêt, je n’ai eu qu’une question : Que veux PKP?

    La réponse est aussi ténue qu’une lumière sous une porte d’où nous pouvons apercevoir une ombre qui passe, comme si un animal de compagnie où un individu déambule dans un bureau supposé vide à l’heure où tout le personnel est parti.

    Ce que nous pauvres contribuables ignares devons consommer, c’est le baratin des «journaBlogues» qui nous apprennes rien de moins qu’il faut chercher par sois même les réponses.

    :«Les allégations d’ingérence politique et de conflits d’intérêts qui pèsent contre Pierre Karl Péladeau n’ont pas entamé la confiance que lui portent Nicole Léger et Harold Lebel. Ils y voient plutôt une preuve supplémentaire des qualités et des craintes que le député de Saint-Jérôme inspire aux autres formations politiques.» : Écrit le «Hournal de Mourial» 😉

    «Les adversaires ont peur de lui et il se fait attaquer sans cesse, car il est unique et d’une envergure incontestée. On n’en ferait pas tant s’il n’était pas redoutable pour eux», soutiennent les deux députés.»

    Je veux bien, mais il n’est pas question d’une équipe de hockey là..!

    Pourrions-nous connaître le «POURQUOI» de cette «PEUR»?

    Que traduis la déclaration «ENVERGURE INCONTESTÉE»?

    Qu’est-ce qui rend notre «BATMAN» québécois «REDOUTABLE»?

    Ce n’est certainement pas l’argent puisque la famille «DESMARAIS» doit assurément peser plus lourd financièrement.

    En «APPARENCE» actuellement le handicap des libéraux c’est le trio «WHOPPER»! (Devinez de qui je parles).

    Mais sont-ce des handicap dans les faits? D’accord ils mentent souvent, mais… Nous le savons…
    ———————————————————————————————————–
    Papitibi, vous avez marqué des points en relevant les erreurs et les échecs du gagnant à lotoPère du fils Péladeau.
    ———————————————————————————————————–

    Je demeure encore sous la même impression du début, nous assistons à un show de boucane et j’ajoute «Péladeaunien».

    Les quelques certitudes que j’ai pu glaner ici et là sont que les libéraux seront dans le tumulte d’ici 2015.

    Le fameux crash boursier que l’on attend depuis celui 2008 va se concrétiser dans les mois qui viennent selon les meilleurs analystes boursiers.

    Je présume d’avance que les seules nouvelles jobs qui seront créé au cours des prochaines années, seront dans les casernes militaires et les usines d’armements et de matériel de guerre. En ce sens là, M. Couillard pourra se venter de la création de plus de 200,000 jobs et cela mettra du plomb dans la tête des «heunes».

    En une certaine mesure, le fait d’avoir trois médecins au gouvernement pourra peut-être sauver des vies lorsqu’EBOLA nous rendra visite et tous les autres séquelles que drainent les guerres.

    Espérons que les journaux ne nous servirons pas de combustible pour allumer les poêles si l’électricité plante suite à des sabotages. 😉

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s