3 commentaires sur “Bonjour la police… à peau blanche

  1. « Voici pourtant un fait divers auquel ni The Montreal Gazette, ni les médias francophones n’ont fait écho. CBC en a parlé. Mais pas Radio-Canada. Pourquoi? »

    Si l’incident se produit à Montréal, c’est à peu près certain qu’il y en aura un écho dans le ROC, mais les Québécois en général s’en foutent de ce qui se passe dans le ROC. Voilà pourquoi les médias ne rapportent pas ce genre d’Incident.

    « Un sondage réalisé en 2013 révélait que plus de un tiers des étudiants ontariens de 10e, 11e et 12e année – soit 108000 étudiants environ, avaient texté au volant au moins une fois au cours des 12 derniers mois. »

    Ici le permis de conduire est à 16 ans qu’on atteint en 12e année, ou secondaire V. Est-ce différend en Ontario? Les élèves de 10e et 11e conduiraient, là-bas? La différence vient peut-être du fait qu’ici on passe de la 6e au secondaire I, ou 8e année. On saute la 7e, contrairement à l’Ontario je suppose, ce qui fait qu’ils atteignent leur 16 ans en 11e et peut-être 10e année.

  2. @ Spritzer

    Si l’incident se produit à Montréal, c’est à peu près certain qu’il y en aura un écho dans le ROC, mais les Québécois en général s’en foutent de ce qui se passe dans le ROC…

    Si l’incident se produit à Montréal, C’EST CERTAIN qu’ils vont en parler dans le Roc et les rednecks vont commenter avec délectation, que ce soit sur la page web des médias ou dans les médias sociaux.

    Il y a aussi de la politique dans ce silence des médias québécois. Les médias fédéralistes (La Presse, les journaux Cauchon, The Gazette) n’ont sûrement pas intérêt à informer les Québécois des errances canadian; leur intérêt, c’est plutôt de laisser les Québécois sous l’impression qu’ils sont tous des xénos alors que les Rest of Canadians sont des anges de compassion envers les races et les coloured.

    Là où je comprends moins bien, c’est quand le Hournalle de Mourial et son frangin de Québec, deux créatures-à-Pédalo, acceptent de publier des insignifiances dans la section « le sac de chips », à titre d’exemple (genre: ce père de famille tue un écureuil devant son fils de 4 ans) mais ne comprend pas l’intérêt à « éduquer » son public, constitué en bonne partie de self-hating québécois

    À La Presse, la ligne éditoriale ne transpire pas que dans les textes des Pratte. Dubuc et ceux qui les ont remplacés à l’édito, mais cette ligne éditoriale peut très bien s’afficher aussi dans le choix des sujets dont le Journal traitera. Refuser d’informer, c’est une autre manière de former les esprits. Et donc, de DÉSinformer.

  3. @Papi

    Pas mal vrai ce que vous dites au sujet du choix de ce qui se publie ou non. Vrai aussi que la crainte et le mépris pour les souverainistes et le Québec rétif en général a toujours fait en sorte que la presse du Roc est plus vicieuse envers le Québec que l’inverse, même pour les médias plus nationalistes de la province. L’animosité est plus grande dans un sens que dans l’autre.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s