Qui est Papi

Je suis un électron libre qui pense tout haut ce qu’il écrit tout bas. À moins que ce soit le contraire? Aux idées pré-formatées, je préfère les idées qui sont assez bien ficelées pour être séduisantes. Bien ficelées, j’ai dit.

Et pour cause. Car il y a un bout de temps, déjà, que je vois l’eau couler sous les ponts… et dans les caniveaux. Depuis la fin des années 40, à vrai dire, bien que j’ai dû attendre les années 50 pour lire mon premier bouquin.

Juriste de formation, détenteur d’une maîtrise en droit des médias, je ne crains ni les débats d’idées ni les joutes oratoires. Une pratique intensive de plus de 30 ans devant les Tribunaux, ça laisse des traces indélébiles. Le verbe haut, les baguettes en l’air, une capacité d’analyse, et une pensée plutôt bien structurée.

Qui s’y frotte s’y pique…

Oh… j’oubliais. Ce petit bonhomme qui apparaît désormais ci-dessus, coiffé de ce qu’on appelait chez les vieux habitants du Bas-Canada un tuyau-de-castor, c’est bien l’humble petit Pierrot, photographié à quelques jours de son cinquième anniversaire. Dans les Europes, on aurait plutôt parlé d’un gibus. Ou d’un haut-de-forme… Faut surtout pas vous fier à cet air d’aristo; c’était juste pour un mariage – qui n’était pas encore le mien…

Voilà. Vous savez à quoi vous en tenir. Et si vous appréciez l’humour cinglant, vous en aurez ici pour votre argent! Satisfaction garantie, ou argent remis. Mais comme vous n’avez rien payé…

Oups! Encore un oubli… Ce gros A qui se perd dans l’oreille de Moustache, c’est la célébration de ma région d’appartenance. La signature graphique de l’Abitibi-Témiscamingue (depuis 2012), marquée par une rivière stylisée qui sépare le A visible ici d’un T plus discret, comme l’Abitibi et le Témiscamingue sont séparés par la ligne de partage des eaux entre les bassins de la Baie James et du St-Laurent, via l’Outaouais. Selon cette définition purement géographique, le territoire de Rouyn-Noranda appartient autant au A qu’au T. Et malgré mon pseudonyme, j’appartiens fièrement au Témiscamingue.

Mince alors…

Puisque j’ai abordé le contenu de mes entêtes, je poursuis.

Moustache est la plus mini et la plus mignonne des deux paquets de poils qui ronronnent autour de moi; l’autre, c’est Brunelle, sa maman. J’étais depuis peu orphelin de mes deux matous, Jazz et Blues, quand ma grande fille a accepté de se départir d’une  partie de sa ménagerie; c’est à  ce moment que Moustache et Brunelle m’ont adopté. C’était en 2008.

papitibi@live.ca

Publicités

48 commentaires sur “Qui est Papi

  1. A-t-on droit au pseudo, Monsieur Papitibi, dans votre blogue ?

    Ma question ne me vaudra pas votre regard fou droyant, j’espère… De deux maux et mots, je préfère la morsure à l’éclair.

    J’aime bien votre en-tête en passant, indiquant qu’il y en a en tête…

    Sur ce, je vous salue bien bas, Papibiti, malgré ma sciatique, en raison de la masse de ma tête volumineuse qui enfle sans arrêt. Chacun son mal…

    Wouaaah ah, ah !

    Mangouste rieuse

  2. @Éditeur

    Je crois m’adresser à M. Teboul. Quoi qu’il en soit, merci de votre intervention sur mon blogue. Quant au billet auquel vous référez « mes » lecteurs, j’en avais déjà pris connaissance il y a quelques jours, alors que je préparais ce billet.

    La controverse autour de Jenny Peto m’avait également interpellé, et me rappelle celle qu’avait involontairement soulevée Yves Michaud. Non, les Juifs ne sont pas les seules victimes d’un génocide; les circonstances de la Shoah en ont fait un symbole de la bêtise humaine.

    Quant aux propos d’Irving Abella, je suis ambivalent. J’ignore si ses accusations à l’égard de Peto sont bien fondées mais il y a AU MOINS un fond de vérité – du moins me semble-t-il – dans cette propension à la victimisation. Et surtout, je suis moi-même sous l’impression qu’aussi longtemps que les Juifs se considèrent comme des victimes, jamais personne n’aura le droit de les assimiler à des bourreaux (bourreaux, dans toutes les teintes de gris).

    Je déplore la réaction virulente d’une partie de la communauté juive à l’égard de Jenny Peto. Comme s’il était interdit à un Juif de critiquer d’autres Juifs! Tout comme j’avais déploré la réaction de ces musulmans qui avaient lancé une fatwa contre Irshad Manji après la publication de son bouquin particulièrement critique.

    Je salue ces remises en question. Ce sont des bouffées d’air frais.

    Papitibi, catholique non pratiquant

  3. @Nuage
    « Par pure curiosité .. votre pseudo est t’il a une région spécifique du Québec ? »

    Mon pseudo est une contraction des mots Papy (grand-papa) et Abitibi.
    Je suis un Papy abitibien.
    Montréalais de souche, par contre.
    Pire, je suis né et j’ai grandi au coeur de la République Populaire du Plateau Mont-Royal.

    Ça donne un air baveux, hein? 😉

  4. non non pas baveux .. mdr … Il faut etre fier de nos racines meme si on s’expatrie quelque part ailleurs et je suis sur que vous etes fier de ou venez et ou vous etes

    Bref, j’ai bien pensé car je suis née en Abitibi (La Sarre) mais maintenant depuis 2001 je suis dans l’Outaoauis ..

    Mille merci d’avoir satisfait ma curiosité …

  5. Papitibi,

    J’ai fait une recherche de vos billets et n’en ai trouvé aucun qui traite de divorce, de séparation ou autre « familial ».

    Est-il possible de prendre connaissance du « Factum » que Fournier vient de produire à la Cour Suprême dans le dossier Lola et Éric.

    La raison est que je ne crois pas que ce gouvernement soit capable de faire les représentations qui s’imposent pour défendre la spécificité de la Province de Québec en matière de droit civil.

    Au lieu d’attendre la décision Suprême pour commenter, ne serait-il pas possible de prendre les devants et dénoncer ce qui pourrait être des « erreurs » alors qu’il s’agirait purement simplement de sabotage ?

  6. @Gaïa

    Le Factum des parties, dont celui du Québec dans l’affaire Lola, ne sont pas disponibles sur internet, du moins, à ma connaissance. Pas plus que les mémoires qu’elles déposent au greffe de la Cour d’appel.
    Je n’ai pas vérifié récemment (depuis qq années) si les règles de pratique / règlements de ces cours autorise ou oblige les parties à déposer des documents numérisés. Mais si c’était pas le cas, les employés du greffe ne vont pas faire l’effort de numériser ces documents volumineux…

    Même là où on peut consulter les plumitifs sur le web, ça ne donne pas accès aux documents eux-mêmes!

    Et pour ce qui est de la capacité du gouvernement québécois de faire valoir la spécificité du Qc en matière de droit civil, je ne crois pas que ce soit un facteur; je crains que la tendance actuelle, à la Cour suprème, soit d’uniformiser le droit…

  7. C’est la brillante performance de la meute à l’occasion de Basta -rache qui me fait douter de la capacité de ce gouvernement de défendre adéquatement, de résister justement à la tenfance à l’uiformisation « Canadian ».

    Si je comprends bien, vous me dites déjà l’issue de l’appel.

    Puisque c’est public, la firme qui a préparée l’appel possède certainement des numérisations. Je fouillerai cela et j’avise.

  8. Correction

    Après la lecture du billet et des commentaires lo-la là, je ne fouillerai pas.

  9. Papitibi viendrait du Plateau Mont-Royal? Ça ne fait pas sérieux. Lorsque je suis arrivé de Saint-Jean-sur-Richelieu et que je me suis établi dans le quartier, c’était un coin plutôt misérable, avec des clochards et des assistés sociaux. On voyait leurs femmes se vêtir sur leur 36 pour aller faire la queue au Restaurant Da Giovanni, sur la rue Sainte-Catherine, avant d’aller aux shows du canal 10. Leurs enfants aujourd’hui encore y demeurent, bien qu’ils soient devenus Yuppies, et font la queue devant le restaurant chic L’Avenue, sur Mont-Royal, avant d’aller …au Diable Vauvert. Preuve qu’on extirpe pas la culture de la pauvreté en une génération!

    Je savais que Jean Drapeau avait expulsé ces pauvres le long du chemin qui menait au stade Olympique – la rue Sherbrooke – pour 1976, mais je ne savais pas qu’il les avait refoulés jusqu’en Abitibi. Il y a des exemplaires qu’on ne voudrait pas voir revenir, même si je compatis avec ces pauvres Abitibiens qui deviennent la tête de Turc de leurs écrits.

    Mais je ne suis pas sérieux, puisque tout cela n’est qu’un jeu. Papitibi me rappelle cette histoire que je lisais quand j’étais enfant. Un vieux fat se présente au marché public et s’arrête devant le kiosque d’une jeune maraîchère toute timide. «Vous avez là de bien gros radis, mon enfant, quelle semence avez-vous utilisée pour obtenir de si beaux résultats?». Et la jeune fille, tout en rougissant, de lui répondre: «J’ai semé de la graine de navet, monsieur». Je vous laisse interpréter cette histoire comme vous le voudrez.

    Jean-Paul Coupal, PhD Histoire, Université Concordia, Montréal.
    Chercheur en philosophie de l’histoire et en comportements des psychologies collectives des cultures et des civilisations.

    Par Papi:

    Huh huh… Entroudecutteur de mouche, en somme. Moéssi, ze peux zouer za l’intello, à mes zeures, mais, règle générale, je préfère m’en tenir aux faits. Ce dont semblent incapables certains chercheurs en fizoloffie de l’histouère.

    Et non, je ne suis pas la tite-souris sur laquelle tu pourras exercer tes crocs-mignons, Mr Profiler.
    Tu me permets de saluer ton ami L.B.? Tu l’as connu à Sir George, peut-être, alors qu’il mettait à profit son PhD en littérature? Tu savais, bien sûr, qu’il a depuis des années pignon sur rue dans le Vieux-Noranda… Et Vic? Il y a bien 5 ou 6 ans que je ne l’ai pas vu, celui-là, qui d’ailleurs du premier est un vieux complice. Ça aussi, tu le savais, n’est-ce pas? Après tout, rien de ce qui puisse faire appel à l’intelligence ne saurait échapper à un cerveau aussi bien rempli que le tien!

    Quand même surprenant que ces infos puissent être partagées par une misérable coquerelle du PlatÔÔÔ – refoulée en Abitibi par Jean DrapOÔÔ^.

  10. @ Mr Profiler

    « Lorsque je suis arrivé de Saint-Jean-sur-Richelieu et que je me suis établi dans le quartier, c’était un coin plutôt misérable, avec des clochards et des assistés sociaux. On voyait leurs femmes se vêtir sur leur 36 pour aller faire la queue au Restaurant Da Giovanni, sur la rue Sainte-Catherine, avant d’aller aux shows du canal 10. Leurs enfants aujourd’hui encore y demeurent, bien qu’ils soient devenus Yuppies, et font la queue devant le restaurant chic L’Avenue, sur Mont-Royal, avant d’aller …au Diable Vauvert. Preuve qu’on extirpe pas la culture de la pauvreté en une génération!

    Je savais que Jean Drapeau avait expulsé ces pauvres le long du chemin qui menait au stade Olympique – la rue Sherbrooke – pour 1976, mais je ne savais pas qu’il les avait refoulés jusqu’en Abitibi. »

    Tu as raison. On extirpe pas la culture de la pauvreté en une génération; la greffe de Platôôô sur cette carcasse de Johannais ne semble pas avoir pris…

    Le Plateau est un peu plus complexe que celui que tu décris avec autant de mépris et de condescendance. By the way, tu y intègres artificiellement un secteur – la rue Sherbrooke – qui d’une part en excèdes les limites territoriales et qui, d’autre part, n’était pas réputé pour abriter ces « pauvres » sur lesquels tu défèques avec délectation. Tu veux parler de la rue Ontario? De la rue Beaudry? Mais ça, c’est pô su’l Plateau, mon grand.

    Le Boulevard St-Jozeuf, ça te sonne des cloches? Ça traverse pourtant le Plateau bord en bord et, que je sache, c’était comme le prélude à la gentrification qui allait plus tard s’étendre sur tout le quartier.

    Le Platôôô dont je me souviens, dans les années 50, 60 et 70, c’était un quartier de travailleurs manuels, pour la plupart. Je ne me souviens pas y avoir rencontré beaucoup de grosses madames qui faisaient la queue devant la porte de Da Giovanni. Bien sûr, la ritournelle Da Giovanni était omniprésente à Télé-Métropole mais aucun membre de la famille n’y a jamais mis les pieds… ni assisté aux shows du Canal 10.

    J’ignore où tu as pris tes infos, mais aucun de mes amis d’enfance n’habite aujourd’hui sur le Plateau. Ou bien ils n’en ont pas les moyens, ou bien ils sont pleins aux as et habitent des cabanes en fausse pierres à Brossard, à Laval ou dans le West-Island.

    À quoi s’attendre d’autre, de la part d’un PhD en histoire qui en nie de grands pans?

    PS: « Ce type avait quelque chose de fêlé entre les deux oreilles. Son ton était celui des poubellistes de radios de provinces, et de fait, mon prédateur se tiendrait cacher à Rouyn, en Abitibi. Son nom est-il bien Warren Peace comme il le prétend? Je ne sais pas. Certains le pourchassent afin de le démasquer. Tant mieux s’ils y arrivent. Pour ma part, son support d’os et de chair m’intéresse relativement peu. Il aime jouer au chat et à la souris, eh bien jouons. Je serai le profiler, et il sera ma souris. » – Coupal

    Merci.

    En passant: se tiendrait cachÉ à Rouyn, en Abitibi.
    Caché? Suis pas venu ici pour m’y cacher mais y faire carrière et y exercer successivement deux professions que tu sembles mépriser.

    Si tu prenais la peine de te nettoyer le cerveau des préjugés abjects qui l’encombrent, on pourrait sans doute nous entendre, toi et moi. Après tout, les titres de tes billets et les miens semblent parfois sortis du même moule…

  11. «By the way, tu y intègres artificiellement un secteur – la rue Sherbrooke – qui d’une part en excèdes les limites territoriales»

    Le côté nord de Sherbrooke fait partie du Plateau…

  12. @Darwin 21h45

    Je sais. Mais le Coupal parle de la rue Sherbrooke jusqu’au parc Olympique. Ho-Ma, c’est pas le Plateau.

    De toutes façons, je ne me souviens pas que DES « pauvres », habitant dans l’axe Sherbrooke, aient été délogés par l’administration entre l’Avenue du Parc et Frontenac. Par contre, si la construction des stations de métro Joliette, Préfontaine, Pie IX (et autres plus à l’est) a pu déplacer des familles, comme d’ailleurs l’aménagement de Pierre-de-Coubertin, tout cela, c’est dans Hochelaga-Maisonneuve. Pas sur le Plateau. Et l’élargissement de la rue Sherbrooke et la construction du Parc et du Village Olympique, c’était également à l’extérieur des limites du Plateau et de mémoire, il ne me semble pas que des immeubles d’habitation aient écopé. Un terrain de golf, peut-être? Ça ne me dis rien de fouiller ça.

    Mais pour un PhD en histoire, le Coupal, il m’a l’air de dire n’importe quoi…

  13. Est-ce que Diane va pouvoir intervenir ici? Ses propos toujours a la fine pointe de l’opinion de madame tout le monde qui croit au petit Jésus pourrait sans doute, élever le débat d’un cran sur ce Blog vraiment extraordinaire. Il manque juste quelques bananes et l’affaire serait ti-guidou.

    Par Papi: Gros Boisvert? Gros comment? Gros du menton, gros du bedon, gros des melons, gros des yeux ronds? Et puis Diane, ça peut toujours aller, sauf si c’était Diané Tique. Pour ce qui est des bananes, ce blogue est très sélectif: bananes bio et bananes éthiques seulement, avec bonnes références.

  14. C’est curieux, mais lors de mes études en Histoire à l’Université, tous les profs sans exception nous demandaient de nous en tenir aux faits pour appuyer nos hypothèses de recherche, plutôt que de prendre un ton hautement présomptueux sur le plan intellectuel. Ce Profiler ne semble pas très digne de son PhD, mais là encore, ce n’est qu’une hypothèse… fondée sur ce qu’il a écrit; l’histoire n’étant pas la science de la Vérité.

  15. J esuis d’accord avec mathieulemeeeeeeeu! (C’est vache comme joke)

    Peut-être que Papi est un Usurpateur. Qui nous dit qu’il n’est pas simplement un technicien de machine a Boules?

    Mais bon, ne partons pas Harpeur avec ça. Les blogues, c’est comme des jujubes. On prend juste ceux qu’on aiment et on jette les jaunes bananes et les verts bananes a la radio poubelle.

  16. C’est… C’est toujours un peu vexant de voir arriver un personnage qui soit plus bizarre que moi, vous me voyez petite sombrinnette inquiète!!! 😯 😯 😮

  17. Quoi gaspillage de jujubes, c’est immonde et immoral penser aux pauvres petit platoooo qui creuvent de faim apres que le cheque ai passé dans le luxueux loft rustique de fond de ruelle neo chack

    Es lebe papi

  18. M’excuse Papitibi si c’est un type qui m’a suivis, ca sonne curieusement….

  19. Sombre

    Hummmmm, ça nous rappellerais-tu quelqu’un cet estranger!!!

    En passant,moi aussi je crois que Majestic=JLP….

  20. Je puis confirmer que The Ubbergeek et Ich been der Geek Fru n’ont pas la même adresse IP et qu’ils semblent habiter à 200 km l’un de l’autre.

    JLP (la dernière fois qu’il a commenté) et Majestic ont le même fournisseur internet et semblent (par leur IP) être tous les deux basés à Québec; cela dit, il y a quelques centaines de milliers d’adresses IP à Québec, et suffisamment de dividus aux idées plutôt conservatrices pour y élire la plus forte députation du PCC et de l’ancienne ADQ au Québec.

    Cé toutte de kossé ke j’peus dirent.

  21. Je n’ai jamais cru que le « vent de la connaissance » !?!? était le même phénomène que the Ubbergeek

  22. Oups! Non en québécois il faut traduire:

    « Ich bin der geek fru » par

    « Je suis un ti-jo connaissant frustré! »

    C’est pas trop original sué bloyes!

  23. @Koval

    « en québécois il faut traduire: “Ich bin der geek fru” par
    “Je suis un ti-jo connaissant frustré!”

    Baon! Je vais aller aussi loin que je peux aller sans trahir l’identité de l’étranger au nez albert-camus (…après l’ÉTRANGER).
    L’adresse courriel qu’il fournit – pour peu qu’elle soit authentique (ce que moi je pourrais à la rigueur essayer de vérifier par un échange de courriels) pointe vers une entreprise où la proportion de geeks est probablement phénoménale.

    Cé toutte de kossé ke j’peus dirent. 😉

  24. « pointe vers une entreprise où la proportion de geeks est probablement phénoménale.  »

    Le Sénat?! :mrgreen:

    C’est pas grave qui il est, je l’aime pas , c’est tout ce qui importe! 😉

  25. @Koval
    « Le Sénat? »

    Heu… le Sénat n’est PAS une entreprise.

    Et puisque la page « Qui est papi? » connaît une sorte de boom minier, c’est sur cette page que je vais afficher ma tristesse à l’annonce du décès de Chantal Jolis, ce matin.

    À cette époque où elle était très présente à la première chaîne de la SRC, je circulais beaucoup et je n’hésitais pas à adapter l’horaire de mes déplacements de manière à pouvoir rouler en compagnie de Chantal et – accessoirement – de Jean-François Doré.

    Une Française comme je les aime: chaleureuse, cultivée, souriante et pleine d’entrain. Fauchée par la maladie de Parkinson…

  26. Je n’ai jamais écouté Chantal Jolis, je ne la connais donc pas beaucoup, mais j’écoutais l’hommage de ses collègues ce matin et effectivement, elle semblais très appréciée.

    Il me semble qu’elle était jeune pour avoir cette maladie de vieux!

  27. @Koval

    Il semble que l’âge moyen – pour démontrer les premiers symptômes, soit 60 ans. Cette statistique me surprend. Bon, Chantal Jolis avait 60 ans quand elle a reçu son diagnostic; je suis étonné de constater que la maladie l’a emportée si rapidement.

    Et d’autant plus étonné que ma grand-mère en était atteinte depuis plusieurs années quand elle est décédée… à 97 ans. Je ne saurais dire pendant combien d’années elle a traîné cette maladie sur son dos, mais de mémoire, c’est probablement une dizaine d’années. J’ai conservé d’elle une carte de joyeux anniversaire avec quelques lignes de texte; l’écriture était vraiment tremblottante. Me semble que c’était pour mes 15 ans et elle est morte plusieurs années plus tard, sans jamais avoir été « impotente ».

  28. “pointe vers une entreprise où la proportion de geeks est probablement phénoménale. ”

    De Microsoft à Ubiesoft, à WOTC, Nintendo Canada, etc… 😉

  29. Papi sait qui je suis et je suis ouvert a l’échangisme ELECTRONIQUE!!!!!

    Donc avec mon courriel Papi peut confirmer que je suis Ze Geek les autres ne sont que de pale copies 🙂

  30. Papi

    Je ne savais pas qu’on pouvait mourir du Parkinson, je ne savais pas que c’était une maladie mortelle. Je pensais que ça affectait le système nerveux point barre. Je croyais que les vieux atteints de ça finissaient par mourir d’autre chose…

  31. @Koval 7h13

    Comme pour le cancer, il y a apparemment des formes fulgurantes de la maladie.
    Cela dit, j’ai entendu à « RDI Santé » un médecin commenter le décès de Chantal Jolis et affirmer que le plus souvent, la dégénérescence qu’entraîne le Parkinson va affecter des organes ou des fonctions essentiels. Par exemple, la déglutition pourrait devenir plus difficile. Ou les fonctions du coeur ou des poumons, par exemple, si bien que le décès pourrait avoir l’air d’être relié à l’une ou l’autre de ces causes secondaires.

    Chantal Jolis avait paru le printemps dernier à TLMEP, où elle avait parlé de sa maladie comme de la pire vacherie qui puisse survenir. La disparition à un âge aussi jeune de cette femme connue pour son entrain et son dynamisme, ça peut confirmer.

    Mais j’ai eu un beau père Alzheimer. Un PhD en maths qui ne savait plus additionner 3+2. Ça aussi, ça fesse dans l’dash. Et une amie d’enfance est morte du diabète (comme son père) au tournant de la soixantaine; la dernière fois que je l’ai vue, j’étais sorti les larmes aux yeux. Elle prenait soin de sa tante de 91 ans, sourde et aveugle, mais elle devait se shooter à l’insuline en même temps que dormir sous une tente d’oxygène et respirer, le jour, avec des tubes dans le nez, reliés à une immense bonbonne d’air comprimé.

    Alors des maladies qui sont des vacheries, finalement, il y en a quelques-unes.

  32. Vous pourriez ouvrir un compte Deviantart si vous êtes productifs dans vos charicatures sympas, XD

    Par Papi: je connaissais pas DeviantArt. J’ai jeté un coup d’oeil et ça m’a pas l’air assez « politique« !

  33. Réponse d’une entreprise qui achète de la publicité:

    Change de poste

    Je présume qu’il s’agit de syntoniser d’autres ondes radio.

    Difficile de résister à la tentation de répondre:
    « Toi aussi tu devrais changer de poste dans l’organigramme de ton entreprise car le travail avec la clientèle ce n’est pas ta force » 😉

  34. *Si l’Église peut être infiltrée par des déviants sexuels, homosexuels et lesbiennes, alors est-ce si difficile d’imaginer que plusieurs forces policières du Québec, Canada aient aussi été infiltrées par ces mêmes déviants sexuels? Non seulement sont-ils infiltrés de façon extensive, mais ce sont certaines les plus grandes forces policières au Québec qui sont concernées. Au début, j’avais des informations suggérant que c’était quelque chose qui était survenu sur une période de quelques années dans le passé, mais récemment j’ai appris qu’encore aujourd’hui, de nouveaux officiers qui joignent ces forces sont pour la plupart des déviants sexuels.

    Un homosexuel m’a dit qu’environ 6% de la population, peu importe l’époque, est homosexuel. Par conséquent, c’est seulement logique que les homosexuels dans le passé qui soient entrés en prêtrise se dirigent maintenant vers d’autres emplois, et selon mes sources ici au Québec, que cet autre emploi soit les services de police.

    *Extrait de mes écrits sur les déviants sexuels dans la Société québécoise.

  35. @Rob Picard

    Je ne sais pas ce qui vous a incité à parler de déviance sexuelle sur ce billet, vous dont c’est la première intervention.
    L’allusion d’un autre intervenant à « Deviant Art »? Deviant Art n’a rien de très sexué, ni encore moins de très sexuel…

    By the way, que la société en général et les corps de police en particulier soient infiltrés par ceux que vous qualifiez de « déviants », on s’en crisse! Un homosexuel de 62 ans n’est pas plus dangereux pour UN jeune de 12 ans que le serait un hétéro de 62 ans pour UNE jeune fille e 12 ans. Si vous n’êtes pas d’accord, c’est que vous êtes rongé par vos propres préjugés et croyez que homosexuel = pédophile (ou prédateur sexuel peu importe quel sera l’âge de la victime).

    Ce n’est pas le genre de commentaires que j’aime lire ici. Et si vous vous cherchez un forum pour exprimer ce genre de fientes, je vous suggère Les Amis de la Vérité.

  36. « *Si l’Église peut être infiltrée par des déviants sexuels… »

    Infiltrée! J’ai bien lu infiltrée.

    Ben y a aussi des commères qui infiltrent la police et même des caisses populaires.

  37. Parlant de qui s’y frotte, s’y pique

    Les proprios de Radio X veulent fermer des blogues

    http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201305/23/01-4653906-les-proprios-de-radio-x-veulent-fermer-des-blogues.php

    Ou

    Qui crache en l’air…

    En passant, on ne peut même pas commenter sur le site en question!!! Ça en dit long!!! Au moins, quand tu appelles à la radio-poubelle et que tu ne partages pas les vues de l’animateur ou que tu as un discours plus intelligent et une meilleure élocution que la moyenne des animateurs de radio-poubelle et de leurs suiveux, ils te mettent en ondes pareil pour ensuite te fermer la ligne au nez au bout de deux minutes!!! Je n’aime pas cette façon de faire, mais on peut au moins dire un mot avec eux, contrairement au site qui se dit contre la radio-poubelle!!! [ jeanlucproulx ]

    Cher Han-Luc,

    La journée que le très honorable Patrice vous aura harcelé à votre travail avec des menaces de recours en justice ou qu’un animateur de la radio-poubelle aura donné votre nom et adresse en onde pour vos propos tenus sur le « Ouaib » vous nous direz si vous vous sentez en sécurité et sans éprouver aucune forme d’anxiété.

    Pour en savoir plus sur la noblesse des comportements de la radio-poubelle en question voici une entrevue à Radio-Cadenas qui donne une autre perspective:

    http://www.radio-canada.ca/emissions/medium_large/2012-2013/archives.asp?date=2013%2F05%2F16&indTime=1942&idmedia=6697834

  38. Bonsoir Papitibi. Il me semblait que vous aviez mis un post sur Mike Ward, mais je ne le retrouve pas. J’ai pensé que ce texte vous intéresserait, mais je ne sais dans quelle section vous le proposer. Amitiés de Trois-Rivières. Robert Duchesne

    Les humoristes engagés et la liberté d’expression.

    Ainsi donc, des humoristes humanistes s’impliquent pour la défense de la liberté d’expression au Québec. Leur chef de file, un petit morveux à peine sorti de sa dernière couche et dont le génie n’a jamais dépassé et ne dépassera jamais le niveau du pipi-caca-tabarnak, à l’instar de certains de ses congénères (comme dans générer des cons).

    J’ai toujours côtoyé des personnes handicapées, ma défunte mère l’était, ma compagne décédée en 2007 et mon meilleur ami l’étaient aussi. Si le wardeux leur avait infligé le millième de l’humiliation qu’il a fait subir à Jérémy Gabriel et sa famille, ce n’est pas une action en justice qui lui serait tombée sur la tête, mais une fracture du crâne par coups de pied au cul, ce qui n’aurait pas posé problème étant donné que sa cervelle et son trouduc logent au même palier.

    C’est aussi ce wardeux qui s’en est pris à Claude Poirier avec autant de mépris et de vulgarité pour l’avoir critiqué au sujet de sa blague merdique faisant allusion à la petite Cédrika, lui qui n’a pas réalisé le centième du millième de ce que Poirier a réalisé, comme quoi sa conscience de la liberté d’expression est très sélective : à l’instar des intégristes religieux, on n’a surtout pas le droit de critiquer sa personne, ses valeurs et ses blagues minables au petit mickey mouse de l’humour. C’est qu’il est très important, notre militant de l’humouritude!

    Il y a actuellement au Québec des personnes qui, elles, défendent vraiment la liberté d’expression, au risque même de leur quiétude et de leur sécurité, puisque ça leur vaut des poursuites-bâillons et des menaces de mort. Djemila Benhabib est l’une de ces personnes, elle subit notamment une poursuite-bâillon en diffamation pour avoir «critiqué le caractère violent, misogyne et sexiste des extraits du Coran étudiés dans (une école islamiste de Montréal) subventionnée par le gouvernement québécois»*.

    Au lieu de s’enfarger dans la cause-bidon du petit wardeux (curieux comme l’inversion de certaines lettres peut faire du sens parfois, comme W et M), ces humoristes engagés oseront-ils poser de véritables actions pour la liberté d’expression, comme de donner un pourcentage de leurs cachets au fonds de défense de Djemila Benhabib**, ou de pondre chacun un sketch sarcastique sur le fondamentalisme islamiste. Et pourquoi pas un sketch collectif du genre Juste pour rire des fous d’Allah!, Rozon ne manquerait pas d’en faciliter la réalisation, lui qui prend la défense de la liberté d’expression wardeuse.

    Allez, les gars, faites pas les moumounes, au lieu de vous en prendre à un jeune homme handicapé auprès de qui vous faites plutôt lilliputien comme personnalité et intelligence, attaquez les grosses pointures que diable, elles ne manquent pas par les temps qui courent, vous savez, comme ces prédicateurs fanatiques que le gouvernement laisse prêcher librement au Québec et au Canada la décapitation des gais et la primauté de la charia sur nos lois. Comme dit le Prime Minister de la couillardise : «L’intégrisme est une question de choix personnel», et le choix personnel, pas touche, n’est-ce pas, les mecs, les durs, les vrais, les tatoués!

    Quoi! Ça ne vous tente pas, les burqas, les fatwas et les tralalas liberticides, le morceau est trop gros pour vous! C’est vrai que c’est plus facile de cracher sur la victime de votre petit copain de scène, plus gros ça prendrait des couilles que vous n’avez pas!

    Mais à propos, j’y pense, là, le Julius Grey qui défend la liberté d’expression de mickey mouse, n’est-ce pas le même julot qui poursuit Benhabib au nom d’une école islamiste, justement parce que cette militante a utilisé sa liberté d’expression et de critique pour dénoncer ses clients. Tiens, tiens, comme c’est curieux! Comme quoi, le droit à la liberté d’expression n’est pas le même pour tout le monde, n’est-ce pas Mister Grey!

    * http://djemilabenhabib.com/soiree-de-soutien-a-djemila-benhabib-a-paris
    ** http://djemilabenhabib.com/je-soutiens-djemila

    Robert Duchesne

  39. @ Robert, 22h47

    https://papitibi.wordpress.com/2016/02/25/fuck-you-mike-ward-2/

    Julius Gray… Lui et moi nous nous sommes connus à l’École du Barreau, en 73. Mes amis et moi, nous étions de gauche; lui, il était du genre Extrémiste de droite. Les choses ont évolué, Julius a épousé rencontré une jeune juriste de gauche… et il a épousé la gauche, en quelque sorte. Dieu l’a puni: il a perdu ses cheveux!

    L’un de mes amis gauchistes est devenu procureur-chef à la Couronne. Un autre a fini par devenir vice-président aux affaires juridiques pour la division nord-américaine d’une multinationale basée en Europe. Moi, je suis devenu mercenaire, à la solde des plus grands assureurs, et un jour j’en ai eu assez.

    Julius fait depuis longtemps partie des avocats qui n’ont pas le temps d’accepter tous les dossiers qu’on lui propose. Et il a les moyens de CHOISIR ses clients en fonction de la noblesse de leur cause; aucun boss ne va lui chialer après puisqu’il est son propre patron.

    Je m’étonne du fait qu’il ait accepté de défendre Mike Ward; je sais que Julius a à coeur la liberté d’expression, mais quiconque a suivi sa carrière d’assez près à travers les découpures de journaux (comme on disait autrefois) sait qu’il a un bon fond et qu’il a l’habitude de défendre les opprimés contre les oppresseurs. Il est juif; pourtant, il a défendu bon nombre de musulmans et je doute que tous ses clients aient eu les moyens de le payer.

    Si Jérémy Gabriel et sa famille lui avaient demandé de les représenter contre Mike Ward, il aurait pris le dossier. Mais c’est Mike Ward qui a réservé ses services et ça, je comprends mal.

    À 25 ans, un avocat prend les causes que son boss lui assigne.À 35 ans, il prend les causes qui vont lui permettre de rembourser son emprunt hypothécaire. À 65 ans, il a les moyens de refuser la clientèle des trous de cul.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s