26 commentaires sur “Dewouârre, Kyoto… ou les casseroles du ministre des sables bitumineux

  1. Surpris? Des Néocons, Libertariens et Religious rightists. (Sur le dernier cas, certains sont encore plus en déni, ou prétendent des anêries comme ‘Dieu nettoiera la terre’…)

  2. @Geek

    Pourquoi nettoyer? Pourquoi faire payer par les pollueurs, MAINTENANT, quand on sait que ce sont nos enfants et petits-enfants qui devront le faire à leurs frais quand NOUS n’y serons plus?

    Et dire que la grosse drouate sale dénonce cette mauvaise habitude qu’auraient les boomers de vouloir reporter sur les générations futures le poids de leurs propres extravagances…

    Évidemment, affirmer que Dieu se chargera de la dépollution, c’est bien commode, ça déresponsabilise les pollueurs et ces marionnettes qui leur sont inféodées, et ça fait passer les gauchistes pour des égoïstes…

  3. @Geek

    Éric Duhaime? Faut pas oublier qu’il est l’un des fondateurs du Rhizome Libarté-Québec. Définition du rhizome:

    Le rhizome peut dans certains cas se ramifier considérablement et permettre ainsi la multiplication végétative de la plante, qui peut devenir proliférante ou traçante ; c’est le cas du chiendent ou des bambous.

    Certains rhizomes épaissis sont comestibles

    Si le rhizome Duhaime est devenu plus ÉPAIS, c’est DONC parce qu’il voulait rendre son discours plus… comestible.
    Et le rhizome – ne l’oublions pas – se multiplie à l’image du chiendent; il lui suffit de trouver un terreau fertile et à cet égard, le journal de Québec et la radio-poubelle sont difficiles à battre!

    = = =

    Duhaime: un phénomène qui s’explique par la botanique. Voilà…

  4. Il n’y a pas que les minounes aux vieux catalyseurs bourrés qui polluent.

    Un soir de la semaine dernière, un jeune conducteur pressé m’a dépassé presque en trombe avec son bolide des années 2004 ou 2005, donc pas une minoune au sens légal récent…

    Le vrombissement de son pot d’échappement m’a alerté, et je me suis dit que l’échappement du bolide du jeune avait été modifié pour permettre plus de puissance, mais c’est la forte odeur d’échappement qui est entrée dans mon véhicule qui m’a confirmé que le catalyseur du bolide était probablement en place, mais vidé de son contenu. J’ai vu un mécano faire cela il y a longtemps : casser la céramique à l’intérieur du catalyseur avec une longue tige d’acier et la retirer morceau par morceau. Et le tour fut joué. Une inspection visuelle minimale suffira alors pour confirmer que le véhicule est conforme à la loi.

    Mon humble avis à ceux qui veulent que tous les véhicules polluent le moins possible : faire inspecter soigneusement les véhicules bruyants, les petits bolides également.

    Mes deux véhicules sont des minounes non bruyantes : une auto américaine 1999 avec tout juste 70 000 km sur l’odomètre et une fourgonnette 2002 indiquant 119 000 km. Avec un bon entretien et des vidanges d’huile aux 5 000 km, mes deux véhicules devraient normalement dépasser les 300 000 km chacun pour la simple raison que l’auto est un haut de gamme (un cadeau de mon père, devenu trop vieux pour conduire) qui a fait ses preuves de durabilité, et la même chose va pour la fourgonnette, un modèle commercial comme celui de ma fourgonnette précédente, avec laquelle j’ai dépassé les 350 000 km, et dont je me suis départi à sa 18e année.

    J’ose imaginer ce que mes deux véhicules vont me coûter en inspections obligatoires, car j’en ai pour longtemps à les utiliser — ici, je me croise les doigts, compte tenu des cowboys qui sévissent encore sur les routes et dans les rues —, faisant rarement plus de 12 000 km par année au total. Par conséquent, je ne m’estime pas parmi les grands pollueurs, mais je vais payer le fort prix pour un peu de confort en auto et d’espace en fourgonnette…

    Le gouvernement ira-t-il jusqu’à resserrer la loi antipollution pour l’industrie également, ou craint-il que celle-ci fermera ses portes une entreprise à la fois au cours des décennies, créant des mises à pied et des pertes de salaires à imposer et de véhicules à inspecter ?

    En passant, ce genre d’inspection forcée peut entraîner des abus de la part des garages mandatés pour faire les inspections : plus de pièces à remplacer à fort prix que moins de pièces… Je le sais pour être passé dans le tordeur de l’un de ces garages GM de la Rive-Sud, mandaté par la SAAQ, à la suite d’une mauvaise décision d’une « très jeune experte en sinistres » (dans la jeune vingtaine) d’une société d’assurance québécoise. Le garage a réussi à me soutirer plus de 800 $ pour un remplacement de pièces d’une valeur maximale de 350 $, la pièce principale étant conçue pour être réglée plutôt que remplacée aux 50 000 km et plus… Quant à la société d’assurance, j’ai dû me battre durant six mois pour obtenir gain de cause. Une réclamation « personnelle » gagnée grâce à une bonne expérience de la mécanique et à la logique qui vient avec l’âge, n’en déplaise aux jeunes, à ou sans bolides… En passant, l’accident a été causé par un vieux camionneur dans la… cinquantaine qui aimait son cellulaire plus que tout et qui a décidé de faire un virage presque en U et traverser trois voies en perpendiculaire sans clignoter ni s’arrêter d’abord, malgré la présence des deux lignes continues séparant les voies en sens inverse.

    Je m’assurerais que les cellulaires, mains libres ou non, ne sont pas utilisés par les automobilistes ni par les camionneurs dans les véhicules en marche. La mémoire des cellulaires peut prouver l’utilisation ou non de l’appareil lors d’un accident. Une autre façon indirecte de taxer les automobilistes, surtout celles et ceux qui n’auront jamais de minounes. Blague…

  5. L’ingéniosité des pauvres des pays pauvres.

    La bouteille de boisson gazeuse remplie d’eau et devenue éclairante :

    http://www.lepost.fr/article/2011/12/12/2658485_des-bouteilles-d-eau-solaires-pour-eclairer-les-plus-pauvres.html#xtor=EPR-344-%5BNL_1144%5D-20111213

    Je me demande si cette idée brillante pourrait éclairer l’esprit de Stiff Moumoute… Les éoliennes, le solaire, les marées, le biogaz de source humaine et animale, ce serait toute une découverte pour lui, après la bouteille d’eau éclairante.

  6. Kyoto: le Canada doit respecter ses obligations, dit l’ONU

    http://www.cyberpresse.ca/environnement/201112/13/01-4477533-kyoto-le-canada-doit-respecter-ses-obligations-dit-lonu.php

    LA MAJEURE PARTIE DE L’ARTICLE :

    Agence France-Presse
    Washington

    La patronne de l’organisme onusien chargé du changement climatique a exprimé mardi son regret de voir le Canada se retirer du Protocole de Kyoto, et souligné qu’Ottawa n’en restait pas moins obligé d’agir contre le réchauffement planétaire.

    Christiana Figueres, chef de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, s’est dite surprise que le Canada ait choisi d’annoncer sa décision juste après que 190 pays étaient parvenus avec difficulté à un accord à Durban.

    «Je regrette que le Canada ait annoncé son retrait et je suis surprise par la date choisie», a indiqué Mme Figueres dans un communiqué.

    «Que le Canada fasse ou non partie du Protocole de Kyoto, aux termes de la Convention il a une obligation légale de réduire ses émissions et une obligation morale, vis-à-vis de lui-même et des générations à venir, de jouer un rôle de leader dans l’effort global», a-t-elle poursuivi.

    «Les pays industrialisés dont les émissions (de gaz à effet de serre) ont augmenté considérablement depuis 1990, ce qui est le cas du Canada, se trouvent en position affaiblie pour demander aux pays en développement de réduire leurs émissions», a encore fait valoir Mme Figueres.

    Le Canada est devenu lundi le premier Etat à se retirer du Protocole de Kyoto, affirmant qu’il cherchait ainsi à éviter d’avoir à payer des pénalités de 14 milliards de dollars.

    Mais il reste, comme pratiquement tous les pays du monde, partie à la Convention-cadre des Nations unies, mise en place par le sommet de Rio qui avait appelé en 1992 à une action internationale contre le réchauffement du climat.

    Todd Stern, l’émissaire américain aux négociations sur le climat, dont le pays était jusque là la seule puissance industrielle rejetant Kyoto, a refusé de commenter la décision du Canada, «un pays souverain qui prend seul ses décisions».

    «Les États-Unis, comme vous le savez tous, n’adhèrent pas à Kyoto, donc ce n’est pas quelque chose que nous allons critiquer ou commenter», a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse téléphonique.

    Plusieurs pays, dont la France et la Chine ont critiqué le retrait d’Ottawa, tout comme les écologistes canadiens.

  7. @Mangouste 17h35

    Entre le fait de refuser d’adhérer à toute nouvelle convention, et le fait de déchirer une convention déjà signée, il y a un gros pas, que le Canada vient de franchir.

    Entre le courage de ses opinions que pourrait – à la rigueur – représenter un refus de prolonger l’entente à son expiration, d’une part, et d’autre part, l’inconscience que représente la négation par le Canada des obligations qu’il a déjà acceptées en signant le protocole de Kyoto, il y a une marge.

    Inconscience? OUI.

    Qui va vouloir courir le risque de signer une entente bilatérale avec un pays qui refuse de respecter la parole donnée?
    Qui acceptera de faire confiance au Canada?

    Y a pas à dire, le gouvernement Harper est en train de transformer le Canada en État-voyou, sur tous les plans, incluant le plan commercial. Alors que le respect des ententes conclues pour toute la durée où elles sont en vigueur, c’est une condition ESSENTIELLE à la croissance économique du Canada.

    Avec un marché intérieur de 35 millions (et même en incluant les USA dans ce marché intérieur), le Canada n’a pas les moyens de renier sa parole donnée; son économie pourrait en souffrir.

    Non pas que je le souhaite. Mais disons que moi, si j’étais un chef d’État étranger, ma confiance envers le Canada serait aussi grande que celle que j’éprouverais envers des républiques de bananes ou, tiens, le Zimbabwé.

    Mes excuses au Zimbabwé et à ses habitants et ressortissants.

    Et ce Canada-là espère faire encore partie du G-8? Du G-20? Du G-200?
    À quoi aura-t-il servi de faire un gros show de boucane – Toronto 2010 – et de dépenser un milliard$ pour impressionner la planète, si on se donne la réputation que le ministre Kent s’applique à donner au Canada?

    En tant que contribuable, je me sens floué.

  8. on s’est fait kicker en dehors du conseil de sécurité de l’ONU (on y était depuis 1948) hein, hé bien avec ce geste d’Harper aujourd’hui, ce n’est que le début…

    Je sens qu’on va devenir des parias d’ici peu avec ce mongol à la tête du Canada.

  9. @ManiHack

    Je sens qu’on va devenir des parias d’ici peu avec ce mongol à la tête du Canada.

    M’est avis que ce retrait unilatéral, c’est le clou dans le cercueil de ce qui nous restait de crédibilité et de respectabilité sur le plan international.

    Ne manquerait plus qu’Ahmadinejad, El Assad et Kim Il-sung pointent le Canada du doigt et le qualifient de renégat!

  10. Papitibi, ManiHack et Ubbergeek,

    Et pourtant, il y aurait tant à faire pour recevoir et économiser de beaux dollar$, ainsi qu’en exportations si l’on s’attardait sérieusement à développer, mettre au point et étaler notre savoir et nos techniques vertes ET DURABLES…

    Les Scandinaves vont nous damer le pion, et ils ne seront pas les seuls.

    Comme le disait hier un ancien politicien, un ancien du NPD, au Club des EX, au lieu de creuser des trous au Canada, on devrait se creuser les méninges… Ces sources d’énergie vertes utilisables et profitables sont nombreuses, et leurs retombées également.

  11. Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas lu, l’article s’intitule :

    Kyoto: des «cibles stupides», selon Harper

    Le Canada désavoué sur la scène internationale au lendemain de son retrait de Kyoto

    Louis-Gilles Francoeur 14 décembre 2011 Actualités sur l’environnement

    http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/338362/kyoto-des-cibles-stupides-selon-harper?utm_source=infolettre-2011-12-14&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

    PLUS OBTUS QU’HARPER, TU MEURS. CRÉ STIFF MOUMOUTE DOGMATIQUE… HONTE AU CANADA ! Il finira bien par alimenter le séparatisme jusqu’au point de non-retour.

    VOICI UN EXTRAIT :

    «Acte de sabotage»

    Ian Fry, le négociateur de Tuvalu, un petit pays insulaire menacé de noyade par le relèvement des mers, a déclaré que «pour un pays vulnérable comme Tuvalu, c’est un acte de sabotage contre notre avenir. Se retirer du protocole de Kyoto est un acte irréfléchi et complètement irresponsable».

    La décision canadienne a fait les manchettes partout, jusqu’en Iran où le Teheran News disait que le Canada se comportait en «fripouille» envers le traité international. En Allemagne, le très sérieux Financial Times Deutschland écrivait qu’il faut bannir le renégat des futures discussions sur le climat parce qu’il ne respecte pas sa parole.

    Pour le professeur Nigel Bankes, de la Faculté de droit de l’Université de Calgary, il est faux de dire, comme l’a affirmé le ministre Peter Kent, que le Canada n’a d’autre choix que d’acheter pour 14 milliards de crédits d’émissions pour respecter ses engagements.

    Le protocole, disait-il en entrevue, prévoit qu’un pays peut négocier un étalement de sa dette climatique dans la seconde phase du protocole, une phase dans laquelle il est d’ailleurs libre de choisir son propre objectif. Si le Canada avait décidé comme les autres signataires de reporter durant cette deuxième phase ses engagements de la première phase, cela aurait certainement été plus apprécié des autres pays que de le voir se retirer tout simplement. Pour régler sa dette sans avoir à payer le montant de ses arrérages, il n’a qu’à imiter dès lors les pays responsables, qui imposent des réductions à leurs grands émetteurs et qui s’activent à décarboniser leur économie, dit-il.

  12. Ubbergeek,

    MWÉ NON PLU ! CÉ SUR ! CÉ SUR ! CÉ SUR !

    Un auteur favori, Bob Alexander…

    All the World’s a Grave

    http://tvnewslies.org/tvnl/index.php/editorial/bob-alexanders-commentary/21785-all-the-worlds-a-grave.html

    Bob Alexander a quitté les États pour venir vivre en C.-B. avec sa famille, écoeuré par Bébé Bush.

    UN EXTRAIT :

    Most of us will spend our tomorrows doing what we did today. If we have a job we’ll go to work. Kids will go to school. And stuffed somewhere around all that is shopping, laundry, cooking, and everything else. Yesterday, today, and tomorrow look pretty much the same.

    Here’s what’s going to happen if we all keep putting one foot in front of the other courtesy of Jeremy Leggett, geologist turned environmentalist writing about the near-future in 2006, « The price of houses will collapse. Stock markets will crash. Within a short period, human wealth — little more than a pile of paper at the best of times, even with the confidence about the future high among traders — will shrivel. There will be emergency summits, diplomatic initiatives, urgent exploration efforts, but the turmoil will not subside. Thousands of companies will go bankrupt, and millions will be unemployed. Once affluent cities with street cafés will have queues at soup kitchens and armies of beggars. The crime rate will soar. The earth has always been a dangerous place, but now it will become a tinderbox.

    … As with the Great Depression, economic hardship will bring out the worst in people. Fascists will rise, feeding on the anger of the newly poor and whipping up support. These new rulers will find the tools of repression — emergency laws, prison camps, a relaxed attitude toward torture … »

    If that’s as bad as it’s going to get, then everybody can breathe a huge sigh of relief. But sadly we’ve got a lot more down to go.

    Harper will be Emperor (il n’a pas écrit cela…)

  13. Un autre cri d’alarme, russe celui-là :

    Shock as retreat of Arctic sea ice releases deadly greenhouse gas

    Russian research team astonished after finding ‘fountains’ of methane bubbling to surface

    Steve Connor Tuesday 13 December 2011

    http://www.independent.co.uk/environment/climate-change/shock-as-retreat-of-arctic-sea-ice-releases-deadly-greenhouse-gas-6276134.html

    EXTRAIT :

    Dramatic and unprecedented plumes of methane – a greenhouse gas 20 times more potent than carbon dioxide – have been seen bubbling to the surface of the Arctic Ocean by scientists undertaking an extensive survey of the region.

    The scale and volume of the methane release has astonished the head of the Russian research team who has been surveying the seabed of the East Siberian Arctic Shelf off northern Russia for nearly 20 years.

    In an exclusive interview with The Independent, Igor Semiletov, of the Far Eastern branch of the Russian Academy of Sciences, said that he has never before witnessed the scale and force of the methane being released from beneath the Arctic seabed.

    « Earlier we found torch-like structures like this but they were only tens of metres in diameter. This is the first time that we’ve found continuous, powerful and impressive seeping structures, more than 1,000 metres in diameter. It’s amazing, » Dr Semiletov said. « I was most impressed by the sheer scale and high density of the plumes. Over a relatively small area we found more than 100, but over a wider area there should be thousands of them. »

    En passant, le dégel du pergélisol va augmenter les émanations de gaz à effet de serre de manière dramatique également, compte tenu des très vastes étendues arctiques et subarctiques qui vont dégeler. Cest régions vont devenir infestées de moustiques, les creux et les vallons accumulant l’eau de dégel durant de longs mois, le temps que la surface du sol gèle à nouveau, mais sur une profondeur bien inférieure aux trois mètres et plus de pergélisol des décennies et des siècles passés.

  14. @ Mangouste

    En lisant vos deux derniers commentaires, j’ai l’impression d’entendre Philippulus qui nous met en garde contre ce qui nous pend au-dessus de la tête.

    Mais de nos jours il faut avouer qu’on a des raisons de prendre au sérieux ce bon vieux Philippulus.

  15. À Spritzer…

    Très cher Tournesol (je n’ai pas utilisé le mot zouave…),

    Philippulus, hein… Rien que ça !

    Je l’avais presque oublié, celui-là. Probablement parce que cela ne me rajeunit pas. Nous n’avons rien en commun, lui et moi, à part la barbe, le front grandissant et le cap qui lui sert de nez… 🙂

    Eh oui ! Les six (ou 5) messages que j’ai inclus ci-dessus font un peu apocalypse, mais vous aurez deviné que l’environnement, c’est le bocal rempli d’eau, salubre ou non, dans laquelle évoluent TOUS les poissons humains. On n’y trouve pas de portes surmontées d’une affiche « EXIT » lumineuse . Et je ne veux pas laisser à mes fils un désastre que je n’ai pas créé, dont je n’ai jamais voulu, dont les causes ne m’ont jamais rapporté quelque argent que ce soit, du moins sciemment, mais dont ces mêmes causes devraient être compensées en étant comptabilisées et remboursées en argent, en applications de mesures écologiques durables telles la reforestation, la décontamination, l’épuration… Ça fait très longtemps que je ne gaspille plus d’eau pour laver l’auto et arroser le gazon. J’arrose les plantes du potager à la main, plante par plante. J’ai un poêle à combustion lente que je n’ai pas utilisé depuis la Crise du verglas. Vous voyez le topo…

    Vous avouerez que cette nouvelle sur les importantes émanations de méthane n’ont rien de réjouissant et ne feront qu’aggraver les effets de serre et à empoisonner l’atmosphère si l’on ne réussit pas à les capter et à les stocker de manière sûre. À défaut , espérons que ce sera un phénomène de courte durée.

  16. @ Mangouste

    Cette histoire de méthane qui s’échappe de l’Océan Arctique est impressionnante et inquiétante. Ça donne à penser que des changements dramatiques pourraient se produire, un emballement de la situation climatique avec le dégel de ces régions.

    Ça prendrait un coup de barre, et pendant ce temps-là Harper ne pense qu’aux sables bitumineux. Il doit en avoir dans la caboche.

  17. Spritzer,

    Le dégel du pergélisol va augmenter l’émission de gaz à effet de serre, car il s’y trouve du gaz carbonique emprisonné dans la glace et les sols gelés depuis les ères volcaniques suivies de l’englaciation.

    Les tourbières arctiques en contiennent beaucoup.

    Le réchauffement climatique et le dégel de milliards de kilomètres cubes de sols auront des conséquences dangereuses incalculables, mais tout à fait envisageables actuellement. En réalité, je pourrais avoir tort : les conséquences ont peut-être fait l’objet de calculs précis indéniables depuis un certain temps.

  18. À la Radio I de la SRC, Desautells et une tribune téléphonique sur les avancées de Québec, Kyoto et tout…

    Et un néon-libertarien s’est plein que l’on ne voyait ‘que le point de vue des écologistes’ que le réchauffement de la TERRE était une bonne chose pour le CANADA, parce qu’apparement, le ‘calvaire de 400 ans’ de nos ancètres colons était plus important que les autres pays, et que si des pays comme les Maldives s’en prennaient plein, bein… ‘c’est de leur faute’, il sous-entendait, ils avaient qu’à se ‘préparer’.

    Égoisme idiot de droite typique.

  19. @Geek

    Le très honorable Michael Laughrea, Ph.D. et prof à McGill se dit lui-même en faveur du réchauffement, dont le Canada et la Russie seront les grands bénéficiaires, proclame-t-il.

    Je sais que tu me lis, Laughrea; si tu devais insister, je pourrai fournir les hyperliens…

    Eh bin oui, une plus grande variété de plantes ornementales pourra embellir la cour de sa propriété du 7545, rue des Têtes-Enflées… D’un autre côté, toutes les forêts boréales (conifères) vont brûler (ce qui forcera le déplacement de centaines de milliers de personnes au Québec); les forêts des Appalaches et des Laurentides sont formées de feuillus, alors que plus au nord, ce sont des forêts de conifères (surtout). Les forêts de conifères s’embrasent plus facilement car les épines sont un combustible plus sec que les feuilles. Et le réchauffement accéléré fait en sorte que les forêts de feuillus n’ont pas eu le temps de remplacer les conifères: des incendies dévastateurs surviennent donc de plus en plus fréquemment.

    Moi, je sais ça. Mais le PhD en biophysique moléculaire, lui, il ne sait pas, et il dit n’importe quoi… comme ces néo-libertariens qui se réjouissent du réchauffement.

    J’imagine que les tornades et les maladies dont des insectes venus du sud sont les vecteurs ne suffiront pas à leur faire entendre raison…

  20. Quoi!?

    Il y en a qui croient aux histoires de peur que nous racontent les écolo ?

    Que la Terre va mourir, que les océans vont nous inonder et que tous les ours polaires vont s’éteindre ?

    L’humanité ne cause pas le réchauffement climatique. Réveillez-vous bon sang ! Regardez ce graphique-là :

    Et comparez-le à ce graphique-là :

    C’est pas assez évident que le lien n’est pas avec le CO2, mais avec un facteur sur lequel on n’a aucun contrôle ?

    Et il y a aussi ce graphique-là :

    Ou encore celui-là :

    Mais c’est pas grave, après tout ça, vous allez encore me dire que la planète va surchauffer à cause de nos émissions de CO2. Vous n’abandonnerez jamais votre religion verte. Vous aimez trop les récits apocalyptiques.

    Ça me fait penser aux temps où l’église faisait croire que la Terre était plate.

    Par Papi:

    a) merci de confirmer que vous vous abreuvez chez Christian Rioux – qui ne connait rien au réchauffement climatique.

    b) Ce n’est pas l’Église qui enseignait que la terre était plate; c’est ce que 99,9% des « érudits » de l’époque enseignait. Mais dans le monde chrétien, une bonne partie des érudits et des savants étaient des moines ou autres ecclésiastiques. Merci de confirmez que vous vous abreuvez de préjugés.

    c) Vous dites: « Que la Terre va mourir, que les océans vont nous inonder et que tous les ours polaires vont s’éteindre ? »

    J’en conclus: Merci de confirmer que vous ne savez pas lire. Aucun écolo digne de ce nom n’a affirmé que la Terre va mourir. Et ce, tout simplement parce que le passé récent de la Terre est jalonné de périodes glaciaires et de périodes inter-glaciaires; les scientistes sont les premiers à le reconnaître…

    Ce que disent les « écolos », par contre, c’est que si les vaches du 16e siècle émettaient du méthane (cf. les pets de vache de Nathalie Normandeau…), en revanche, nos ancêtres de l’époque n’avaient ni locomotives au charbon ni d’usines crachant des gaz toxiques comme c’était le cas à Sudbury, à Timmins ou à Rouyn-Noranda… Et qui plus est, ils étaient quelques dizaines de millions, alors que nous sommes 7 ou 8 milliards.

    Et vous osez affirmer que rien de cela ne saurait être à l’origine du moindre changement climatique?

    Continuez de vous enfoncer la tête dans le sable; mais ne vous étonnez pas alors de recevoir des coups de pied au cul!

  21. Merci de confirmer que vous vous abreuvez chez Christian Rioux – qui ne connait rien au réchauffement climatique.

    En effet, je m’abreuve chez Christian Rioux.

    Pourquoi dîtes-vous qu’il ne connaît rien au réchauffement climatique ? Au lieu d’attaquer la source, s’il vous plaît, attaquez les faits. Ça serait plus convainquant.

    Et vous osez affirmer que rien de cela ne saurait être à l’origine du moindre changement climatique?

    En effet, j’ose affirmer ça. Sur la base de faits véridiques contrairement à vous. Si vous voulez me faire changer d’avis, vous n’avez qu’à me donner des faits inattaquables.

    des gaz toxiques comme c’était le cas à Sudbury, à Timmins ou à Rouyn-Noranda

    Ce ne sont pas des gaz à effet de serre ! Ils sont toxiques, peut-être, mais il ne causent pas le réchauffement de la planète.

    P.S. : Mes 4 graphiques ne vous ont rien dit ?

  22. Il y a consensus, à ce que je sache.

    And anyway….

    Le prix d’agir contre le réchaufement, et les bénéfices, si ca arrive pas, sont meilleurs que le prix de ne pas agir, et ca se concrétise…

    Triste de voir qu’un monde plus clean en général, moins pollué, c’est pas ‘enough’ pour des gens comme lui.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s