15 commentaires sur “Robocalls: toute la vérité vraie sur Pierre Poutine de la Rue des Séparatistes!

  1. Il semblerait que les jamais assez repus du Sud ont tout intérêt à se fonder une congrégation du Nord au plus cr….ssse. Quand je lis qu’ils conseillaient la stratégie d’élection d’un pays aussi ami et « anciennement » démocratique que le Canada, je peux facilement les imaginer en Irak, en Afghanistan, en Libye, en Syrie et en Iran, voire en Russie et en Chine. Ces néo cons ne se rendent pas compte qu’ils sont en train de détruire leur plus meilleur, plus puissant, plus riche, plus armé et plus « intelligent » et « sensé » pays de la planète. Inch Allah…

    Par Papi: Ce commentaire avait été publié par Mangouste, non pas sous le billet, mais sous l’image qui l’accompagne… si bien qu’il aurait été difficile à retrouver.

    Je l’ai donc déplacé… sauf que pendant un moment, il m’a été attribué.
    Bizarre, bizarre!

  2. J’avais entendu le nom de Pierre Poutine au bulletin de nouvelles et ça m’a inspiré l’idée d’un billet pressant. J’ai donc googlé « Pierre Poutine », mais Google m’a entraîné sur Pierre’s poutine.

    Je n’avais pas encore vu l’article du Post et la photo qu’il propose du resto, avec son proprio. Ce n’est pas celle qui orne mon billet.
    Tiens… une critique d’ordre « gastronomique »

    Et le pire, c’est que je n’aime PAS la poutine.

  3. Que c’est donc comique de voir ces donneurs de leçons, ces politiciens qui dirigent le pays selon des valeurs morales (qu’ils disent), recevoir une giclée de la m… qu’ils ont eux-mêmes amoureusement préparée.

    Malgré tout ce que je peux penser d’eux, je reconnais qu’ils donnent un spectacle distrayant. J’en veux plus!

  4. C’est vrai que la poutine italienne est meilleure, enfin c’est elle que je mangeais quand mon estomac me le permettait encore (il était tout rose)

  5. @Spritzer et Koval

    C’est vrai que le Spritzer, dont l’avatar était demeuré immuable pendant 25 ans (minimum!), a récemment donné l’impression d’en changer aux 24 heures! C’est peut-être un truc pour déjouer la police du web de Vic Toast?

    Et pour ce qui est de la poutine, pourtant, j’aime le fromaôge, j’aime les frites (croustillantes, de préférence) et j’aime la sauce… séparément, bien que tout cela ne soit pas très recommandé à ma vieille carcasse.

    Mais quand tous les ingrédients sont réunis, là, ça va pu pantoute! Et c’est pareil avec la sauce à spagatt, les frites sont trop molles!

    De la poutine sauce bleue, au viagra! C’est ça qui me faudrait… pour les frites. Pas pour moi! 😉 Quoique la couleur… beurk. Surtout que c’est la couleur des Conservateurs!

  6. Désolé et merci, Papitibi.

    J’ai cliqué sur le premier billet de la liste…

    Le secret de la poutine, invention tout acadienne, mais version québécoise, selon mon fils aîné et surtout ma belle-famille chinoise, culture qui a inventé le ketchiap il y a des millénaires, c’est de pratiquement inonder le « mets » de ketchup… Ça vous en bouche un coin, en débouche un autre, tout en bourrant le principal. Je m’en tiens loin.

    Par contre, poutine râpée, poutine à trous… Trouvez pas que ces noms sont charmants ?

    http://www.tourismenouveaubrunswick.ca/Accueil/Activit%C3%A9s/Restaurationetgastronomie/Recettesdecheznous/Recettesacadiennes.aspx

    Allez-y gaiement, les Acayens qui s’ignorent !

    Aux autres à la recherche d’originalité perdue (jamais mangé de cette oeuvre culinaire) avec le temps qui fuit :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gu%C3%A9dille

    http://www.laviedejulie.com/2011/06/une-petite-guedille.html

  7. « De la poutine sauce bleue, au viagra! C’est ça qui me faudrait… »

    Je peux vous mettre en contact avec M Poutine de la Russie qui me semble assez nerveusement tendu en permanence, je crois qu’il pourrait vous diriger vers de bons dealers…

  8. Papitibi,

    “De la poutine sauce bleue, au viagra! C’est ça qui me faudrait…”

    Et moi qui vous croyais accro du Rochefort…

    Evidemment, quand on veut être dur comme roche, c’est autre chose, et tous les moyens sont bons. Il y aurait une poutine à la sauce jaunâtre cialisée à conseiller. Ses effets sont plus dur… ables, apparemment. Et la forme du composant rappelle l’élément durcissant tant recherché du corps caverneux. Attention aux efforts trop violents !

  9. @ mangouste

    « Le secret de la poutine, invention tout acadienne, mais version québécoise… »

    Hum!

    Il est possible que le mot poutine soit d’origine acadienne, mais le met québécois qui porte ce nom n’a aucune parenté avec la poutine râpé. D’ailleurs, bien avant l’invention de la poutine québécoise, les gens de mon coin et mon père appelaient un pudding poutine (d’la poutine aux fraises). Dans ma région qui est à l’origine de la poutine, ce mot signifiait bien plus gibelotte, mélange de n’importe quoi.

    Un des mes amis et sa femme qui sont à l’origine de la poutine pourrait en témoigner.

    J’ai mangé une fois de la poutine râpé dans un petit resto du NB et j’ai bien aimé. Étant bon cuisinier je me suis promis de faire ma version de cette poutine mais c’est tout un travail. J’ai aussi l’impression que les galettes de pommes de terres McCain originent du procédé de la poutine râpé.

    Voici le petit resto où j’ai mangé une poutine râpé.

    http://www.acadievivante.ca/fr/Themes/Alimentation/Poutines_rapees

  10. Décidément, la direction que prennent les commentaires à connotation gastroMoNique, sous ce billet, me confirme hors de tout doute que le pseudo-scandale « PierrePoutne » n’est rien d’autre qu’une campagne de pub bien orchestrée par l’association professionnelle des restaurateurs spécialistes de la poutine (APRSP).

    Ces arnaqueurs sont même prêts à diffamer d’honnêtes politichiens conservateurs!

    Pouah!

  11. Youlle,

    Ma voisine vient du lac Saint-Pierre (Sorel) et me parlait de la gibelotte, plat populaire là-bas.

    Je savais qu’il n’y avait pas de parenté entre notre poutine et la leur, sauf pour le générique poutine. Je sais également que leur chaîne Dixi Lee sert des palourdes frites, excellentes, alors qu’elle n’en servait pas au Québec. Loi sur la consommation des fruits de mer différente ?

    Toujours sur le rapport de la gastronomie, le fameux ci-paille de Gaspésie et probablement d’ailleurs sur la rive Sud du Saint-Laurent, que les Saguenéens et les Jeannois ont légèrement modifié et appelé tourtière, vient en fait d’un plat des provinces atlantiques anglophones, la Sea Pie, un plat que les pêcheurs amenaient avec eux pour se sustenter durant les longs et houleux séjours en mer.

  12. Personne n’a jamais poser la vraie question dans cette imbroglio: Est ce que la poutine de Pierre poutine est bonne ou pas?

    Par Papi: Faux.

    Je suis peut-être le seul à faire des analyses aussi en profondeur mais avant de publier mon premier billet sur Pierre Poutine, j’ai vérifié sur un site consacré à l’évaluation des restos et autres hauts lieux de la gastronomie.

    Et de un, la meilleure poutine, c’est chez Morasse Poutine, angle 9e avenue et Murdoch, à Rouyn-Noranda. Non, c’est pas un vilain jeu de mots: le proprio s’appelle Christian Morasse.

    Et de deux, Pierre’s Poutine sert l’une des meilleures poutines en Ontario. Mais à $10, aucun de ceux qui la trouvent si excellente ne vont retourner. Trop cher.

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s