30 commentaires sur “Honorificentissimus Laughreus

  1. Aye aye aye… Il y a toute une main de fer dans ce qui ressemble au début à un gant de velours.

    Je me souviens avoir lu votre échange avec ce monsieur, au sujet de son emploi du mot RAYER. Pas fort! Il est PhD? Encore moins fort…

    Ce qui est intéressant, dans votre article, c’est les lien que vous faites entre son ignorance et sa manière condescendante de traiter les gens.

    Quelle cru*he…

  2. Merci.

    Ce type-là jouit d’une certaine crédibilité sur les blogues (il est partout, c’est à se demander s’il travaille mais ça, c’est une autre question!

    S’il se donne le droit de se forger une crédibilité qui repose sur la perception que les gens peuvent avoir d’un « docteur », je pense qu’il est de mon devoir de citoyen d’apporter un éclairage sur la qualité de ses connaissances et sur son manque d’esprit critique…

  3. (suite)

    J’oubliais: j’ai changé une lettre pour un « , et j’ai coupé deux mots à la fin de votre 2e paragraphe. Le sens n’est pas altéré, tout le monde aura compris, mais je dois retirer les mots méchants!

  4. Avant que vous me le disiez, oui, j’ai moi-même utilisé des mots un peu durs, mais j’assume.

    Et puis, quand je fais la preuve de ce que j’avance, je me sens SAFE.

  5. Tu n’as pas autre chose de plus utile et/ou de plus important à faire sur ton blogue que de régler tes comptes personnels avec ceux que tu as rencontré ailleurs, papitibi, l’«avocat» prétentieux de l’Abitibi, hein???

    Une chose est sûre, c’est que le docteur Laughrea est beaucoup plus intellectuel qu’un pseudo-avocat à temps partiel qui envoit des menaces à des journalistes, parce que ses commentaires ne sont pas publiés sur leurs blogues!!!

    Le docteur a un PhD et il est un prof associé au Département de Médecine de la Division de Médecine expérimentale à l’Université McGill!!! Il en sait plus que toi et il a été publié plus souvent que toi. Combien de thèses as-tu publié??? Combien d’articles scientifiques as-tu publié??? Combien de diplômes en Droit (si tu es bien ce que tu dis être) as-tu, hein???

    Entre Michael Laughrea, PhD, docteur, intellectuel, scientifique et prof associé à McGill, et un no-name qui ne signe même pas son vrai nom (tout le monde sait que le docteur Laughrea et honorable ne font qu’un) et qui est clairement paranoïaque, selon le courriel que tu as envoyé à Lagacé (plus tes multiples pseudo où tu t’es déjà fourvoyé avec eux, sur le blogue de Marie-Claude Lortie), mon choix est clair!!!

    Achètes-toi donc une vie, au lieu de diffamer ceux qui ne t’arrivent même pas aux genoux, papitibi, Warren Peace, atzilut, Paul Kessler, etc., etc., etc.!!!

  6. Je sais pas si c’était voulu, mais dans le titre de votre article, il y a le mot ORIFICE qui est caché. Orifice, comme pour désigner l’extrémité du colon.

    Si c’était voulu, chapeau!

  7. Tiens, le blanc-bec qui se manifeste!

    Et qui, comme à son habitude, parle à travers son chapeau.

    « papitibi, l’«avocat» prétentieux de l’Abitibi, hein??? »

    J’ai déjà dit que j’ai été avocat pendant plus de 30 ans, avant d’être nommé à un Tribunal administratif. Mais jamais je n’ai prétendu être (encore) membre du Barreau. Ce serait mentir et je ne mens pas.

    Juriste, toutefois, et détenteur d’une maîtrise en droit des médias, je demeure: tu peux toujours « essayer » de lire mon billet sur l’affaire Daniel Leblanc: https://papitibi.wordpress.com/2010/08/01/si-jetais-daniel-leblanc/#more-17

    C’est ni toi, ni ton idole Laughrea, de qui tu lèches encore aveuglément et goulument les hémorroïdes , qui pourrait écrire un tel texte.

    Ah oui, j’oubliais, Picotte (pseudo Respectable) prétend que j’ai fait du copié-collé.

    Essaie de googler un extrait quelconque de mon billet Leblanc, juste pour le fun; si j’ai plagié, c’est là que tu vas l’apprendre.

    Et là, tu pourras m’affubler de tous les qualificatifs de pseudo-juriste que tu veux. Après tout, injurier, mon p’tit crisse, c’est tout ce que tu sais faire. C’est vrai qu’à ton âge avancé (22 ans) et avec un DEC dans sa poche depuis juin 2008, on sait toutte, pis on comprend toutte.

    = = =

    « …le docteur Laughrea est beaucoup plus intellectuel qu’un pseudo-avocat à temps partiel qui envoit des menaces à des journalistes, parce que ses commentaires ne sont pas publiés sur leurs blogues!!! »

    Pseudo avocat à temps partiel? voir plus haut

    « Laughrea, un intellectuel? »

    Sais-tu seulement ce que c’est, un intellectuel? T’en as pas l’air. Les termes « savant », « connaissant » et « intellectuel » ne sont pas interchangeables et synonymes. Laughrea a la tête pleine de formules chimiques, peut-être. Il peut aspirer à tous les honneurs scientifiques si ça lui chante. Ce en quoi je lui ai toujours souhaité Bonne Chance.

    Mais intellectuel, pas vraiment. Ou sinon, sans envergure particulière.

    Car vois-tu, heul heune, la « culture » (si on peut appeler ça de la culture) d’Honorable se limite au Talmud, à la Loi hébraïque, au contenu du Jerusalem Post (et autres sources judéophiles), au contenu de ses éprouvettes et à la matière qu’il enseigne.

    Pour le reste, je ne vois pas beaucoup de différence entre un inculte qui n’a jamais rien lu et l’objet de tes fantasmes (l’honorable PhD)

    = = =

    Moi, j’envoie des menaces à des journalistes parce que mes commentaires sont pas publiés? Non. J’ai menacé Lagacé d’une plainte au Conseil de presse parce qu’il n’en respectait pas les normes.

    Mais ton honorable ami, lui, qu’est-ce qu’il chie au juste, comme commentaires sur Antagoniste.net depuis quelques semaines? Il n’arrête pas de se plaindre de n’être plus publié par Hétu.

    Et le contenu de ses commentaires amers suggère qu’il s’en est plaint à Guy Crevier, l’éditeur de la Presse.

    Ton autre ami du Gougounistan, le faux MBA (et faux psychiatre, et faux avocat, et faux MPhil, et faux LL.M), pour sa part, qualifiait Philippe Cantin (rédacteur en chef) de cas de psychiatrie.

    Et toi tu me reproches d’avoir dit à Lagacé qu’il respectait pas les décisions du Conseil de presse et les normes édictées par cet organisme?

    Un gros, gras, obèse et adipeux (bin oui, j’sais ça) dénué d’humour qui essaie de faire son p’tit comique? C’est bin l’bout de la marde!

    = = =

    « Le docteur a un PhD et il est un prof associé au Département de Médecine de la Division de Médecine expérimentale à l’Université McGill!!! Il en sait plus que toi et il a été publié plus souvent que toi. Combien de thèses as-tu publié??? Combien d’articles scientifiques as-tu publié??? Combien de diplômes en Droit (si tu es bien ce que tu dis être) as-tu, hein??? »

    Que le dr (qui n’a pas droit d’écrire Dr/docteur en avant de son nom, by the way) enseigne à McGill et qu’il ait publié plus d’articles que moi dans des revues scientifiques, tu perds ton temps à essayer de m’en convaincre. J’en ai toujours été convaincu.

    Combien de thèses j’ai publiées? Au niveau de la maîtrise, on appelle ça un « mémoire ». Et j’ai publié un mémoire.

    Des diplômes en droit, j’en ai deux, sans compter ma formation à l’école de formation professionnelle du Barreau, qui équivaut à une deuxième maîtrise. Alors juste pour toi, je dirais un bacc et deux maîtrises.

    Pour ce qui est des publications, oui mon ti-nomme j’ai déjà été publié dans des revues ou dans un Journal de droit. Et non, je te dirai pas sous quel nom.

    = = =

    « Entre Michael Laughrea, PhD … et un no-name qui ne signe même pas son vrai nom… mon choix est clair!!! »

    Est-ce que j’ai déjà signé de mon vrai nom sur la blogosphère? Ça, mon ti-nomme, tu le sais pas. Moi, je le sais.

    Sous les pseudos de Papitibi, Warren Peace et Sacapusse j’ai émis des opinions auxquelles je n’avais pas le droit d’associer (indirectement) « mon » Tribunal. Je le savais (mon mémoire portait sur l’éthique, après tout) et le Tribunal a confirmé.

    Sous ma véritable identité, j’ai publié des commentaires, mais sans JAMAIS mentionner mes qualifications professionnelles ni même ma région d’appartenance. Là, il y a aucun problème éthique.

    Évidemment, les contraintes imposées par des règles éthiques, ça passe 100 pieds par dessus la tête des ti-counes comme toi.

    = = =

    « tes multiples pseudo où tu t’es déjà fourvoyé avec eux, sur le blogue de Marie-Claude Lortie
     »

    Heu… Une explication en a été transmise à M-C Lortie (sur son blogue) mais elle n’a pas jugé pertinent de la publier, et c’est très bien comme ça.

    Tout ce que je dirai (pour l’instant) c’est que Kessler et moi, nous étions d’accord pour tenter une expérience dont les résultats l’intéressaient en tant que chercheur en psychologie du comportement.

    Plus tard, Gilbert Duquette semble avoir eu à peu près la même idée en constatant que Papitibi et Atziluth étaient identifiés l’un à l’autre. Et sans m’en parler, il s’est amusé à copier-coller des commentaires « Papitibi » pour les publier de nouveau sous son pseudo de YHWH.

    Ça marche. Le stratagème a permis de berner même un PhD qui se prétend honorable.

    = = =

    By the way, en parlant d’honorable, est-ce que tu connais le nom du PhD qui écrivait sous le pseudo « Obama », les 8 et 9 juillet, sur le blogue de l’édito?
    http://blogues.cyberpresse.ca/edito/2010/07/08/raid-israelien-nouvelles-revelations-torts-partages/

    = = =

    Je gardais ça pour le dessert: « au lieu de diffamer ceux qui ne t’arrivent même pas aux genoux, papitibi, Warren Peace, atzilut, Paul Kessler, etc., etc., etc.!!! »

    Es-tu certain que c’est ça que tu voulais écrire, le gros?

    Ce que tu viens d’écrire, et je t’en remercie, c’est que Laughrea ne m’arrive même pas aux genoux.

    Je devrais le faire encadrer.

    Merci encore, tas de graisse! Tu viens de démontrer par a+b que t’es encore trop jeune pour avoir appris le français correctement.

  8. Vous voulez dire, comme ceci?

    Hon orifice ntissimus?

    Non, je n’y avais pas pensé! Le gars se fait appeler HONORABLE, je m’amuse à le qualifier du superlatif HONORABLISSIME, et j’ai eu l’idée de traduire ce superlatif en latin.

    Ça donne – mais c’est vraiment pas voulu – ce mot latin de 8 syllabes.

    J’allais vous dire que cette remarque a fait ma journée mais… je ne peux pas m’empêcher d’accorder la première place à Jean-Luc Proulx, avec son Laughrea qui ne m’arriverait pas aux genoux!

    Ce qu’il voulait dire, c’est que moi, j’arrive pas aux genoux de l’orifice – heu, l’honorifice etc

  9. argonotte dit :

    août 13, 2010 à 5:46
    « Je sais pas si c’était voulu, mais dans le titre de votre article, il y a le mot ORIFICE qui est caché. Orifice, comme pour désigner l’extrémité du colon. »

    J’ai eu exactement la même « révélation associative » ce matin sur ce nom scientifique tiré de la classification linnéenne des espèces : Honorificentissimus laughreus

    Le terme générique débutant toujours par une majuscule, et le spécifique, par une minuscule, sauf que je le modifierais pour donner à Honorificentissimus la notion d’appartenance scientifique courante : Honorificentissimus laughrei.

    Je m’en voudrais de ne pas ajouter le nom scientifique générique de son meilleur ami, son défenseur, sa pierre d’assise, sa dalle de béton, quoi : Respectolingus…

    Au diable ! Respectolinguis honorificentissimi…

  10. Bonsoir, mangouste!

    Je constate avec bonheur que la bibitte est moins irascible et plus rieuse sur le présent blogue.

    Je suis triste pour le pauvre Proulx, qui semble convaincu que la culture est réservée aux dretteux. Il qualifiait Honorificentissimus laughrei d’intellectuel. Mais ce Pauvre Proulx sait-il au moins ce que sont le le nominatif, le vocatif, l’accusatif, le génitif, le datif et l’ablatif. Je poserais la question à cet immense intellectuel qu’est l’Honorablissime orifice, qu’à mon avis, il serait bien incapable de répondre!

    = = =

    Quant au Respectolingus honorificentissimi, ne serait-il pas plus approprié de parler de « ligulus » (de « ligula », petite langue… ou cuillère).

    J’en perds mon latin qui, convenons-en tous les deux, est au moins 10 ans derrière nous. Si ce n’est 20… Si ce n’est 30… Si ce n’est 40…

    = = =

    Proulx, dont l’érudition est moins palpable que ses éructations, viendra sans doute nous confondre. Après tout, « latin », c’est bien comme dans « Latin America », non?

  11. @ papititebitte.

    Tu m’insultes, alors je t’insulte, d’accord???

    Tu te lâches lousse en t’adressant à moi sur ton blogue, l’«ami», beaucoup plus que quand tu t’adresses à moi ailleurs!!! Est-ce parce que j’ai révélé ta page de ton site de rencontre sur Antagoniste.net et que j’en ai ris un bon coup, hein???

    Peu importe, car, pour moi, tu n’es qu’un raté, un paranoïaque et un frustré de la vie!!! bla bla bla

    … après avoir vu ta photo, c’est peut-être une bonne chose que tu ne te regardes pas trop dans le miroir … bla bla bla, J’ai tellement de mal à te prendre au sérieux, c’est incroyable!!!

    Tu peux utiliser ton blogue pour cracher sur le docteur Laughrea, un homme beaucoup plus brillant que toi… bla bla bla… Se pourrait-il que le docteur Laughrea soit, en quelque sorte, le reflet de ce que tu aurais aimé avoir: les diplômes (les vrais, ceux-là, pas ceux que tu inventes)… bla bla bla… ou quelque chose qui ferait de toi un intellectuel reconnu au Québec (ou dans une partie de celui-ci)!!!

    Bla bla bla

    Bla bla bla

    Bla bla bla

    … Quand tu as touché le fond en faisant des menaces de mort à Lagacé, tu as passé pour un vrai déséquilibré!!! bla bla bla

    … ta manie… de publier des brides de leur vie privée pour mieux les attaquer après et de les diffamer sur Internet … bla bla bla… une interminable diarrhée de mots tapés à l’écran, cet humour exclusivement sarcastique et primaire, tout cela me rend très perplexe à ton égard!!!

    Ton idéologie, de même que le fossé qui existe (que je ne nie pas) entre tes idées et celles du docteur Laughrea, parraissent subitement et curieusement bien secondaires… bla bla bla

    Tu peux bien te défouler sur moi, si tu veux, car ça me laisse complètement indifférent!!! J’ai une très belle vie, en dehors de la blogosphère et du monde électronique!!! Tes remarques et tes sarcasmes ne traversent pas l’écran.

    En passant, oui, j’ai fait une erreur avec la dernière phrase de mon dernier commentaire!!! …bla bla bla… Mais, bon, on aurait dû lire: «Achètes-toi donc une vie, au lieu de diffamer ceux que tu n’arrives pas aux genoux… bla bla bla

    P.S.: Ton billet sur Daniel Leblanc, tu te l’es copié-collé à toi-même sur le blogue de la belette!!! Je le sais, car je l’avais déjà lu là!!! Meilleure chance, la prochaine fois!!!

  12. @Ti Coune

    a) Considérant le nombre de fois que tu en parles, t’as vraiment l’air de faire une fixation sur les bites, gros tas de suif. Déjà que tu lèches le cul du doc…

    b) Si je me « lâche lousse » sur mon blogue,comme tu dis, c’est parce que icitte, le choix des sujets et le choix des mots, ça m’appartient.

    c) Tu écris que mes sarcasmes te laissent cold as ice et ne traversent pas ton écran; pourtant, t’as eu besoin de 813 mots pour me dire que t’es indifférent. Huit cent treize, mais j’ai coupé dans le gras, expression qui convient à merveille dans ton cas.

    d) Laughrea beaucoup plus brillant que moi, tu dis? Comme à ton habitude, tu émets des opinions péremptoires sans même savoir de quoi tu parles. Tu ne nous connais pas, ni lui, ni moi. Moi, j’ai l’intelligence de ne pas essayer de le contredire dans son domaine, les fioles. Lui, il est assez con pour essayer d’argumenter avec Letight en droit international et avec moi en droit disciplinaire (« sémantique 101 pour papitibi »).

    Letight en connaît autant en droit international que Hono en connaît en virus. J’en connais au moins autant en droit que Hono en connaît en virus.

    Et pourtant, Hono s’entête à s’obstiner. Ne pas savoir reconnaître ses limites, c’est pas un signe de grande intelligence.

    Mais ça, tu peux pas savoir, puisque t’es encore au stade du « Cé moé ki sé toutte, stie. »

    En réalité, ton affirmation téméraire en dit bien plus sur toi que sur moi. Mais t’es pas assez mature pour t’en apercevoir.

    e) Publier des brides sur la vie privée? Hon… C’est Picotte qui a essayé de m’intimider par courriel, notamment en janvier 2009. Action, réaction.

    En passant, si tu connaissais ton français, tu écrirais BRIBES, et non brides.

    f) « Ton idéologie, de même que le fossé qui existe (que je ne nie pas) entre tes idées et celles du docteur Laughrea, parraissent subitement et curieusement bien secondaires »

    Laughrea est un idéologue du sionisme. Pouloutine est un idéologue du 2e amendement (armes). Gagnon et toi, vous êtes des idéologues libertariens. Ils sont fédés; toi et moi, nous sommes souverainistes, mais moi, je déchirerais pas ma chemise.

    Mes idées à moi, je les remets en question 24 h/jour. Déformation professionnelle chez un plaideur, qui doit souvent faire virer un paquebot sur un 10 cennes. Ni toi, ni Laughrea, ni Gagnon (à part un 180 degrés une fois dans sa vie) n’êtes capable de vous remettre en question.

    C’est ça, la différence entre ta gang pis moi.

    g) « Achètes-toi donc une vie, au lieu de diffamer ceux que tu n’arrives pas aux genoux »

    C’est du français, ça? Tu écris comme si tu avais 12 ans.

    h) « Ton billet sur Daniel Leblanc, tu te l’es copié-collé à toi-même sur le blogue de la belette!!! Je le sais, car je l’avais déjà lu là!!! Meilleure chance, la prochaine fois!!!

    Comme tu sais pas lire, je cite mon commentaire du 1er août 2010, 15h05: « Je remercie mon amie Belette Lachinoise, qui a accueilli ce billet depuis un an et demi, sur son propre blogue, en attendant que mon mien blogue ne soit lancé. »

    « https://papitibi.wordpress.com/2010/08/01/si-jetais-daniel-leblanc/#comment-3

    C’tivident, crisse, que j’ai copié-collé MON billet. Mais c’est pas de ça que tes ti-copains m’ont accusé. Respectable SAIT que c’est de moi, mais ça l’amuse d’affirmer et de répéter que c’est du plagiat. Et il le disait avant que je republie. Que je l’aie écrit il y a un an et demi ou en juillet 2010, ça change quoi au fait que c’est « Papitibi » qui l’a écrit?

    Fais-tu exprès pour avoir l’air aussi moron?

    Meilleure chance la prochaine foi.

  13. « Quant au Respectolingus honorificentissimi, ne serait-il pas plus approprié de parler de « ligulus » (de « ligula », petite langue… ou cuillère).

    « J’en perds mon latin qui, convenons-en tous les deux, est au moins 10 ans derrière nous. Si ce n’est 20… Si ce n’est 30… Si ce n’est 40… »

    Bien d’accord pour la petite cuiller, que nous appellerons minibraoule… Ainsi, on restera dans le « vif » du sujet, voire de l’objet. Respectoligulus honorificentissimi ce sera. Amen…

    …Si ce n’est 50… pour votre humble doyen :–)

  14. À papitibi :

    Ce qui suit a été envoyé en guise de réponse à votre commentaire de 2010-08-13-21:13, mais apparaîtra-t-il sous le vôtre ou à la fin ?

    Aucun risque à prendre. Je l’envoie derechef :

    « Quant au Respectolingus honorificentissimi, ne serait-il pas plus approprié de parler de « ligulus » (de « ligula », petite langue… ou cuillère).

    « J’en perds mon latin qui, convenons-en tous les deux, est au moins 10 ans derrière nous. Si ce n’est 20… Si ce n’est 30… Si ce n’est 40… »

    Bien d’accord pour la petite cuiller, que nous appellerons minibraoule… Ainsi, on restera dans le « vif » du sujet, voire de l’objet. Respectoligulus honorificentissimi ce sera. Amen…

    …Si ce n’est 50… pour votre humble doyen :–)

  15. @ papititebitte.

    Ce néologisme vient de Martin de Antagoniste.net. Moi, avant ça, je t’appelais le pape de la Bite à Ti-Bi, en faisant un clin d’oeil à la fameuse chanson de Raoul Duguay!!!

    Commentaires de Papitibi, en retrait: Plus précisément, tu m’appelais l’ostie de conard de looser de pape de la bite à Ti-Bi

    Et je vois que tes fantasmes péniens ne se démentent pas. Tu veux que j’appelle Lizzie pour te fixer un rendez-vous?

    De toute façon, peu importe, car, en triturant à outrance mon dernier commentaire, tu lui as enlevé tout son lustre, de même que des parties importantes!!! Ce faisant, tes lecteurs pourraient avoir une idée de moi qui est fausse!!! Tu donnes une fausse image de tes adversaires idéologiques à tes lecteurs, tu les manipules, ce qui est malhonnête intellectuellement, mais c’est, en même temps, digne de la mentalité du Hétutistan!!! Tu attaques le messager, plutôt que le message, pauvre fou!!!

    Ce faisant, tes lecteurs pourraient avoir une idée de moi qui est fausse!!!
    Je vois pas en quoi j’ai pu diluer, édulcorer, accentuer ou modifier l’idée très négative que mes lecteurs se font de toi…

    Bon, une faute de français sur le mot «bribe» dans un commentaire qui a été écrit tard le soir, c’est tout ce qui te reste pour me critiquer!!! Si tu tiens vraiment à jouer sur ce terrain-là avec moi, Bernard Pivot, je vais te noter ceci: «Meilleure chance la prochaine foi.»!!!

    Dans ce cas-ci, le mot «foi» prend un «s», donc on aurait dû lire «fois!!! À moins que tu pensais à ta mauvaise foi légendaire, mais, bon!!! 8)

    Meuh non! Confondre bribe et bride, ça s’explique par un manque de culture ou par l’ignorance. Écrire fois sans son S, c’est un problème de pression sur le clavier.

    «Ni toi, ni Laughrea, ni Gagnon (à part un 180 degrés une fois dans sa vie) n’êtes capable de vous remettre en question.»

    Comme si je n’avais jamais été gauchiste, moi-aussi!!! Comme si je n’avais jamais été réchauffiste, moi-aussi!!!

    Et Picotte, c’est qui, lui???

    Picotte? Respectable MBA, psychic, Shikatronics, Soutasse, Veritas, Mephisto, et quelques douzaines de pseudos additionnels. Et tu vas me faire croire que tu savais pas? T’es encore plus carencé que je pensais!

    «Gagnon et toi, vous êtes des idéologues libertariens.»

    Tu ne sais pas qui je suis. Je suis très loin d’être seulement libertarien et je n’ai pas besoin de David Gagnon pour pouvoir penser. Je suis capable de faire ça tout seul, merci bien!!!

    «Ils sont fédés; toi et moi, nous sommes souverainistes, mais moi, je déchirerais pas ma chemise.»

    Toi, souverainiste??? Je me souviendrai toujours de toi qui, il y a à peine 2 ans, comparaissait les souverainistes aux Schtroumpfs!!! Alors, que tu me dises être souverainiste, c’est la meilleure de l’année, je ne te crois absolument pas!!!

    Et toi qui chie sur le Bloc, es-tu souverainiste? Sors de ton trou à rat, et va voir sur le blogue de Lisée si « Warren Peace » est fédéraliste. Va voir dans les archives de Chantal Hébert et de Lisée, et essaie de trouver des passes d’armes entre Warren Peace et « Calgary », « François 1 », « PMSH » [libertarien fédé], « John Bull ». Essaie aussi Erwan Basque [gauchiste fédé] VS Warren Peace chez Josée Legault [Voir.ca]. Un billet devrait suffire: clique ici, commentaires #17, 24, 28.

    Encore tes idées reçues, mon ti-nomme.

    En passant, tu m’as écrit, dans un autre commentaire, que tu n’étais pas un membre du Barreau, mais tu te décris comme étant un avocat!!! Comment peux-tu te décrire comme étant un avocat, alors que tu n’es pas soumis au code de déontologie de la profession et que tu n’es pas officiellement reconnu comme tel, hein??? Je ne ferais pas confiance à un médecin qui ne serait pas membre de l’Ordre des médecins et c’est pareil pour un «avocat» qui ne serait pas membre du Barreau (ton cas)!!!

    Je n’ai JAMAIS écrit « Je suis avocat ». J’ai écrit HIER « Juriste, je demeure ». J-U-R-I-S-T-E. Un avocat est membre du Barreau. Un JURISTE a une formation en droit, des compétences en droit, mais il n’a pas le droit de plaider s’il n’est pas avocat.

    Je trouve ça triste que tu étales ici ton ignorance abyssale.

    Furthermore, j’ai déjà écrit que j’ai revêtu la toge pendant + de 30 ans, mais j’ai jamais dit que je la porte encore! Quand j’ai commencé à écrire sur les blogues, j’étais DÉJÀ membre d’un tribunal et c’est ce que j’ai dit. Rien d’autre. Apprends à lire… Et apprends le sens des mots. Demande à ta maman qu’elle t’achète un dictionnaire pour Noël, ça rehaussera le niveau de tes interventions.

    Et c’est le docteur Laughrea qui se donnerait un titre qu’il n’a pas??? Tu dis travailler pour un Tribunal asministratif??? Or, au Québec, il n’y en a qu’un seul et ses membres sont nommés par le gouvernement!!! Ça prouve, en tout cas, que le gouvernement nomme n’importe qui dans nos tribunaux, même des paranoïaques!!! Je comprends, maintenant, pourquoi notre système judiciaire est si pathétique!!!

    Fais-tu exprès pour avoir l’air aussi épais? Je t’ai fourni les deux articles pertinents du Code des professions, avec le lien. C’est pas assez? Il faut que ta mère te rentre la cuillère dans la gueule, en plus? Si t’es pas capable, demande lui qu’elle te montre comment cliquer sur le lien. Honorificentissimus détient un doctorat mais il n’est ni médecin ni dentiste ni vétérinaire. Il n’a pas le droit de dire je suis le Dr Truc mais il peut dire Je suis M. truc, Ph.D ou encoreJe suis M. truc, docteur en micro-biologie (ou virologie ou je ne sais trop)

    Pourquoi est-il toujours nécessaire de t’expliquer 20 fois avant que tu comprennes?

    Autre chose. Il y a des tribunaux de droit commun (Cour du Qc, Cour Supérieure, Cour d’Appel, Cour d’appel fédérale, Cour Suprême). Quand je parle de Tribunal administratif, toi, tu lis TAQ – Tribunal administratif du Qc. Mais l’expression « tribunal administratif » inclut toutes les tribunaux dont la juridiction est limitée à un domaine bien précis, comme les relations locataire-locateur devant la Régie du Logement. Comme la Commission des Lésions professionnelles (le domaine de Poulou), le Tribunal canadien des droits de la personne, le Tribunal des professions, la Cour de l’Impôt, etc.

    Liste partielle, ici

    Enfin, oui, c’est le gouvernement qui m’a nommé, par décret et aprês enquête approfondie sur mes bonnes moeurs et mes compétences professionnelles. Quel gouvernement? Québec? Ottawa? Non, tu sauras pas. Faut croire que je me suis pas trompé trop souvent parce que AUCUNE des centaines de décisions que j’ai rendues n’a été renversée en appel. Comme tu dis, better luck next time!

    Comme je te l’ai dit, tu peux m’insulter, mais je ne me fâcherai pas, car j’ai trop de mal à te prendre au sérieux pour me laisser grimper dans les rideaux par un animal du Web!!!

    En passant, tu n’étais pas obligé d’aller rapporter le fruit de nos échanges à Cyberlou, ce n’était nullement nécessaire!!! Entre moi et sa p’tite clique de néo-créditistes gauchistes (sa marraine était nulle autre que Gilberte Côté-Mercier), il règne un froid polaire qui est mélangé d’indifférence et de mépris réciproques, si on exclut notre combat commun: la lutte pour l’indépendance du Québec!!! À part de ça, nos deux mondes sont résolument étanches!!! Pour mon plus grand bonheur et probablement pour le sien, également!!!

    Pour SON plus grand bonheur à lui, sûrement. Par ailleurs, de quel droit tu m’empêcherais de commenter chez Cyberlou, maintenant? Mais si t’as honte de ce que tu m’as écrit, jà, je comprends. Moi aussi, à ta place, j’aurais honte. De mes propos. De mon ignorance (la tienne, bien sûr!). De ma fixation maladive sur le pénis d’un bonhomme qui pourrait être ton grand-père. J’espère que ta maman ne lis pas ce que tu écris; ça pourrait la tuer!

    Cyberlou, un néo-créditiste de gauche? Le Crédit-Social n’est PAS une doctrine de gauche; oublie-ça! J’en ai connu kekzuns par icitte, après tout, j’ai eu la chance d’avoir Réal Caouette et Camille Samson comme députés. Je sens que tu vas être jaloux!

    Je pourrais même te dire la même chose sur mon monde versus celui du Hétutistan!!!

    Ton monde? C’est une bulle, ton monde.

  16. Pingback: L’actualité, ou l’illusion de la modération « la page à papi

  17. Je viens de lire les échanges entre pabitibi et Jean-Luc Proulx.

    Après les 3 premier rounds, si Proulx est pas KO, ça devrait pas tarder!

  18. Bonjour papitibi,

    Je tiens à m’excuser d’avoir insinué que tu n’avais pas rédigé le texte soumis sur le blogue à Belette. Mais je n’avais pas le choix puisque tu m’avais pris en grippe en public.

    Tu dois aussi comprendre que le droit est une science beaucoup plus facile pour ne pas dire infantile comparativement aux sciences du Docteur.

    Pour preuve, j’ai fait mes sciences de la Nature et réussi avec brio. Et je ne suis pas en mesure de comprendre tous les articles du Doc, et, encore moins en mesure de m’obstiner avec.

    Interventions de Papitibi, en caractères gras:
    Tu as le nihil obstat de Honorificentissimus (l’honorablissime) pour émettre ce commentaire, j’imagine! J’ai retiré de ton post cet échange que tu as eu ave Laughrea sur le stress PHYSIQUE des cellules: trop long, ennuyeux et sans rapport avec le billet. On le sait tous (même moi!) que Laughrea a certaines compétences.

    Comme tu peux voir en dépit de mes 2 années dans un collège privé de premier ordre je ne suis pas en mesure de d’échanger plus haut que ça avec le Doc.

    Dans SON domaine d’expertise, je ne lui arrive pas à la cheville. Dans MON domaine d’expertise, c’est lui qui ne m’arrive pas à la cheville. Le jour où il aura compris cette vérité toute simple, il aura fait preuve d’intelligence. Pas avant. En ce sens, ses médailles et particules académiques, tout le monde s’en contrecrisse!

    À l’Université j’ai fait mon MBA et pas à l’UQTR crois moi. Dans ma grille de cheminement j’avais droit des affaires 1, droit des affaires 2 et droit du travail. J’ai dû apprendre par cœur une bonne partie de mon CCQ. Les sciences humaines ça vient tout seul. C’est pas compliqué. Un avocat n’est pas un expert ni un détenteur de maîtrise en droit. N’importe quelle personne autodidacte peut argumenter et sortir gagnant d’une discussion avec un avocat ou juriste expert. Quand j’arrive chez mon avocate, mon dossier est prêt. J’en sais pas mal plus qu’elle. Je lui explique le Topo. C’est après étude du dossier avec ses confrères et consoeurs qu’on élabore la stratégie et qu’elle en sait un peu plus que moi. Mais jamais elle ne perd dans brume.

    Un avocat n’est pas un expert ni un détenteur de maîtrise en droit.
    Un avocat n’ajoute pas la particule LL.M au bout de son nom. Mais sa formation professionnelle post-universitaire à l’École du Barreau (sessions automne et hiver/printemps), suivie d’un stage de 6 mois en milieu de travail (auprès d’un juge ou d’un avocat) a valeur de maîtrise!

    On appelle Docteur un docteur en médecine (ce qui vaut aussi pour les vétérinaires et dentistes). Saurais-tu m’expliquer pourquoi on appelle Maître un avocat ou un notaire, alors que le détenteur d’une maîtrise en géographie ou en chimie n’a pas droit à ce privilège? Think a little…

    Quand j’ai fait l’école du Barreau, j’avais déjà ma scolarité de maîtrise en droit des médias; mon mémoire de maîtrise, je l’ai complété APRÈS avoir été admis au Barreau.

    « Un avocat n’est pas un expert », as-tu écrit? Désolé, mon grand, mais à certaines conditions, le Barreau reconnaît aux avocats d’afficher leur domaine d’expertise. Letight, à titre d’exemple, est un expert en droit international. De mon côté, j’ai témoigné à quelques reprises à titre d’expert dans deux domaines différents du droit québécois (reconnu as such par le Tribunal). Mon bureau a systématiquement refusé ce genre de mandats après que j’aie été retenu 4 jours à Sudbury (en raison de retards dans la preuve des claimants et qu’il en est résulté le report d’un procès à Amos ou à Val d’Or, je ne sais plus trop.

    Je te cite:« N’importe quelle personne autodidacte peut argumenter et sortir gagnant d’une discussion avec un avocat ou juriste expert »
    Well, if you think you’re smart enough, why don’t your argue your own case by yourself? But, since you are smarter than just smart, you will rely on your counselor’s knowledge and skills to challenge your opponent….

    En raison de ses habiletés et expérience, il arrive qu’un avocat soit capable de gagner une cause que selon toute vraisemblance, il aurait dû perdre. Mais avec un dossier pourri et des témoins qui s’effondrent (la mémoire, après 3-4 ans…), il peut perdre, même si son adversaire est aussi inapte en droit que Michael Laughrea!

    Le Docteur est une personne de haut savoir. Même si je connais mon tableau périodique par cœur il me dépasse largement. Il y a une question d’intelligence là dedans. Donne tous les manuels qu’il faut au Docteur, pour qu’ils réussissent quelque examen professionnel, avocat, CA, CMA, CGA, Actuaire, ingénieur, pharmacien etc il va te régler ça en quelques mois. Ce qui dépasse la portée du citoyen doué « normal ».

    Allez papi. Fais acte d’humilité et reconnais la suprématie du Doc. Il nous fait honneur en s’abaissant à venir discuter avec nous alors que nous en sommes indigne.

    C’est avec des commentaires aussi ridicules que tu perds toute crédibilité, Simon. Le doc ne possède pas les qualités qui font un plaideur. Même pas un plaideur moyen. Il s’enfarge trop dans les détails insignifiants, et n’a jamais appris à évaluer la valeur comparative de deux arguments.

    ET PUIS, PRÉTENTIEUX COMME IL EST, JAMAIS IL NE SERAIT CAPABLE DE TENIR PLUS DE DEUX SEMAINES! You gotta believe; à la Cour, c’est le juge qui est le boss!

    nous en sommes indignes, dis-tu?

    Bof! Puisque le chapeau de l’indignité te fait, Simon, porte-le. De mon côté, je ne me considère pas indigne d’Honorificentissimus, pas plus que je le considère, lui, indigne de moi.

    Quo quis modestior, eo sapientior est – Plus un homme est humble, et plus il est intelligent.
    À méditer. Car à n’en point douter, cet homme que tu vénères est l’antithèse de l’humilité.

    Comment devient-on intelligent comme le Doc? Ça vient à la naissance ça. À 16 ans c’était déjà réglé son affaire, Son destin était tracé. Tu ne décides pas 60 ans d’être aussi intelligent ou plus intelligent que type de même. Il faut que toutes les variables soient présentes. Il est né futé, sa maman a pris soin de lui, son feu père était médecin spécialiste. Tsé le milieu idéal mais encore je proviens du même milieu que le Doc et je n’ai pas 10% de son intelligence. La nature en a décidé ainsi. Ce n’est pas en le jalousant, ou en tentant de le discréditer qu’il deviendra moins intelligent.

    Ton ami simon

    Je te cite: Ce n’est pas en le jalousant, ou en tentant de le discréditer qu’il deviendra moins intelligent.

    Le terme approprié, Simon, c’est ENVIER. Pas JALOUSER. Tu manques de vocabulaire…

    Cela dit, je ne suis envieux ni des médailles ni des titres académiques de Laughrea. À vrai dire, je m’en câlisse. Et je suis encore moins envieux de ses capacités intellectuelles; mes capacités à moi ont toujours suffi largement et dans l’éventualité bien improbable où il me serait supérieur à cet égard, encore une fois, je m’en câlisse!

    Avoir la tête pleine de formules chimiques, dans le meilleur des cas ça fait d’un homme un « savant », mais ça n’en fait pas un homme intelligent!

    Et si je conviens que mes billets ne le rendront pas moins intelligent, pour reprendre tes mots, à moi, il suffira que la perception de ses capacités intellectuelles soit ramenée à un niveau plus… réaliste!

    Laughrea a tendance à péter plus haut que le trou. Sinon même à s’auto-déifier.

    Aussi longtemps qu’il considèrera ses interlocuteurs comme des êtres inférieurs tenus de se prosterner devant lui en reconnaissance de sa prétendue prééminence intellectuelle et académique, je m’accorderai le droit de lui replacer le trou de cul là où il se doit.

  19. Papitibi tu t’enfarges dans les lettres des règlements. Le code des professions cherche à nous protéger contre les pseudos Docteur de seconde catégorie, psychologue etc. et surtout les Docteurs diplômés d’internet. Ils n’ont pas fait d’exception aux règlements mais tu comprendras qu’on n’interdira jamais à un Ph.D en médecine de Yale qui détient une très forte noble et convenable occupation d’homme soit de former nos vrais futurs Dr.

    En empêchant le Docteur de s’afficher Dr. Je ne vois pas où on protège le public. J’irais même jusqu’à dire qu’on mépriserait le public puisque le Docteur est supérieur à n’importe quel médecin de famille, dentiste ou vétérinaire. Et tu sais que je parle d’expérience. J’ai une sœur dentiste, une autre généraliste et le bonhomme md en plus et crois-moi c’est à eux qu’on devrait retirer le titre de Docteur pour l’octroyer qu’à des gens comme le Docteur Michael car ce sont du bien petit monde les vrais Dr. Parole de quelqu’un qui en a vu des faux congrès de médecin un partout à travers le Canada en train de faire du ski sur le bras des cie pharmaceutiques. Fais moi confiance, Oublie le droit et sers toi de ta logique. Tu peux laisser le Doc au Doc. C’est quand même pas la queue qui remue le chien papi.

    Les règlements sont faits pour 99.9% des cas en général. Le docteur Michael fait partie des cas d’espèces que le code tolère bien entendu. On ne parle pas d’un usurpateur ici mais bel et bien d’un homme d’exception. Si le Doc n’a plus le droit de s’appeler Docteur on est dans la merde crois-moi.

    Personnellement, on devrait réserver le titre qu’aux gens reliés aux sciences de la santé qui sont hyper spécialisés. Pas les dentistes ni les médecins de famille etc. Et notre bon Docteur « fit » très bien dans cette catégorie.

  20. Tu es d’une naïveté navrante, Simon.

    Dura lex sed lex. Ce ne sont pas les compétences qui confèrent le titre de « docteur », mais l’appartenance à l’un ou l’autre de 3 ordres professionnels: médecins, dentistes et vétérinaires.

    Si tu plaidais ça devant le Tribunal des professions, les juges te diraient d’aller te rhabiller! La Loi n’est pas ce que toi tu crois qu’elle devrait être; elle est telle qu’elle est écrite, et s’il en est ainsi, c’est pour s’assurer que la Justice ne soit pas arbitraire

    Si t’es pas d’accord, va vivre en Corée du Nord! Là, tu vas être servi, coté « caractère arbitraire » de la Justice… 😉

    Tout le reste de ton commentaire tient de la pensée magique. Moi, je te parle in concreto.

    = = =

    Si Laughrea a le droit de porter le titre de Dr Laughrea, dis-moi qu’est ce qui m’empêcherait, moi, de me faire appeler Me ** **, LL.L, LL.M?

    Apres tout, ma formation (LL.M) est au moins égale, sinon plus complète, que celle de 97% des avocats, et j’ai plus d’expérience en droit que 98% des avocats en exercice.

    C’est toi qui écrivais, dans ton post précédent, que n’importe quel ti-coune peut argumenter aussi bien qu’un avocat?

    Tu viens encore une fois de faire la preuve du contraire, Me Soutasse (ou Shikatronics, LL.M, si tu préfères).

    Je te l’ai déjà dit: you can’t fool an old « friend » such as I. Neither can you fool a skilled retired barrister and solicitor such as your « old friend »

    En droit, Simon, tu ne m’arrives pas au niveau des ongles d’orteil.

    Tu peut picosser autant que tu voudras, tu n’y pourras rien changer. Tout comme ton acharnement puéril à nier mes compétences professionnelles ne les diminuera en rien (que disais-tu à 20h52, déjà? je te renvoie l’ascenseur).

    = = =

    Je te cite: « J’ai une sœur dentiste, une autre généraliste et le bonhomme md en plus et crois-moi c’est à eux qu’on devrait retirer le titre de Docteur pour l’octroyer qu’à des gens comme le Docteur Michael  »

    Bla bla bla…

    Mon ex est deux fois PhD, sa soeur est dentiste, j’ai une nièce dentiste, un neveu vétérinaire, deux cousins médecins (décédés), un neveu médecin, ma belle-fille est PhD en psycho et son frère vient de compléter son doctorat en physique.

    Est-ce que ça fait de moi un PhD? Non…

    Alors tu sais, les diplômes de tes soeurs ou de ton père, bof!

    Tes soeurs savent que selon toi elles ne méritent pas de se faire appeler docteur?

    Si j’étais ta soeur, t’aurais pas de cadeau à Noël…

  21. Mais papitibi. N’y a-t-il pas la lettre de loi mais aussi l’esprit de la loi. Tout le monde appelle le Doc le Docteur. C’est un de ses pseudos d’internet. Je comprends ton point mais un éventuel tribunal des profession aurait l’air fou de blâmer un Docteur professeur de médecine de McGill 100 fois plus instruit et mieux éduqué, plus diplômé, plus boursier qu’eux et médaillé de sa majesté par-dessus le marché. Le Doc n’est pas un usurpateur. Il ne fait pas d’argent avec ça. Le droit a aussi ses nuances, sa bonne foi et son sens commun. Je ne comprends pas ton entêtement à cet égard. Parce que le titre Dr est rendu un diminutif dans notre société. Même les médecins ne l’utilisent plus. Ils signent md. Trop de gens utilisent ce terme à tord et à travers. Et en passant le tribunal des professions en a certainement plein les bras avec les vrais fraudeurs usurpateurs, « ramancheurs » etc. Tsé, quand les chiros sont rendus des Docteurs ou les podiatres ou pire certains psychologues mieux vaut cacher son titre au plus vite. Et je sais que tu es assez intelligent pour comprendre ce que je veux dire.

    Interventions de Papitibi, en retrait: Oui, Simon, je suis assez intelligent pour le comprendre. Mais, également, assez informé de la jurisprudence en matière de droit professionnel, pour savoir que devant le Tribunal des professions, ton argument a 0.0000000000000000% de chances d’être retenu. Alors, fous-moi la paix avec ton « esprit des lois »: quand le texte de la Loi est clair et sans ambiguïté, le juge doit l’interpréter dans toute sa rigueur, aussi aberrant puisse te sembler le résultat. Period!

    Prends connaissance de cette décision de la British Columbia Court of Appeal, qui fait (ne t’en déplaise) autorité au Qc:
    R. c. Baig (hyperlien)

    Siégeant en appel de la décision du comité de discipline d’un ordre professionnel, le Tribunal des professions du Québec s’est estimé lié (règle du stare decisis. Voir décision Duranleau (hyperlien).

    Par ton acharnement à défendre l’indéfendable, tu m’inspires le contenu d’un prochain billet !

    Mais sur le fond de la question. Je suis d’accord pour dire qu’à l’exception de gens comme le Dr Michael le titre de Docteur ne devrait être rattaché qu’à ceux qui détiennent le pouvoir ultime i.e celui de prescrire de la drogue. Sur ce point je te suis à 100%.

    « Alors tu sais, les diplômes de tes soeurs ou de ton père, bof! »

    papi je ne disais pas cela pour me vanter. C’est le contraire. Tu sais que je suis bien placer pour te dire que le titre de Dr ou Docteur ça ne vaut pas grand chose. Je côtoie ces gens. Ils sont de ma famille et ce sont des imbéciles. J’ai même un ancien ministre libéral qui se prend pour un autre alors je sais de quoi je parle lorsque je parle du présumé jetset québécois car je le côtoie quotidiennement. Fais moi confiance. Je suis le plus altruiste chez moi. Les autres ne font que penser a`l’argent à quelques personne près. C’est pour ça que je t’aime moi papi. Je sais que tu es un homme de coeur mais toujours de tête…cependant.

    (par Papitibi)J’avais lu sur le blog de Patrick Lagacé (de mémoire). un commentaire signé Simon Picotte, dans lequel tu concluais que, au delà de leur champs de compétences, ton père médecin et ses amis médecins étaient tous des ignorants.

    Aujourd’hui, tu confirmes que ton père et tes soeurs sont des imbéciles. Et il y a cet oncle ou ce cousin – serait ce néo-adéquiste Yvon Picotte? – ancien ministre libéral qui se prend pour un autre.

    Dis-moi, Simon, en quoi tes gènes à toi seraient-ils différents de ceux de tes soeurs, et de ton père, et de l’ancien ministre libéral de la famille?

  22. Wow! Il semble y avoir des conflits intra-familiaux dans la famille Picotte. On perçoit de la jalousie, et non de l’envie, de la part du respectable de la famille à l’égard de papa et soeurettes.

  23. Pingback: Lettre ouverte à Honorificentissimus Laughreus « la page à papi

  24. Salut Papi,

    C’est ma première visite sur ton blogue. Je n’ai pas tout lu, mais j’ai bien rigolé. Je te trouve bien patient de répondre au yahweh ben yahweh ou ali ben camion à benne (pour ordures seulement et non-recyclables SVP) comme le disait si bien Bobinette (la parenthèse étant de mon cru, qui l’eut cru, lustucru chapeau pointu) et à sa gagne de rampants prosternés (n’est-ce pas que cela leur va bien). Un rampant prosterné, cela m’apparaît bien consternant et bien bas, si je puis me permettre.

    Une petite parenthèse de l’administrateur: Ce Yahweh Ben Yaweh, ça n’est SURTOUT pas son « cousin » YHWH rencontré à l’occasion sur Cyberpresse. Même que les deux cousins me semblent à couteaux tirés 😉

    Toute cette salade indigeste, mélange peu ragoûtant de servilité, d’auto-flagellation, de complexe d’infériorité, pimentée d’un zeste d’envie me tombe royalement sur le coeur et sur le système. Je croyais l’ère du porteur d’eau achevée, je m’étais trompée.

    Pour rester dans ton ton, tonton TamTam dirait que c’est probablement une salade César. Comme dans Ave Caesar. J’aurais pu dire Ave Yahweh, enweille les groseilles!

    Je ne sais pas si Lizzie a envisagé la question sous l’angle d’une homosexualité refoulée, doublée d’une forme aigüe de masochisme, style seigneur prend pitié du misérable vermisseau que je suis ou quelque chose d’approchant.

    Quoi qu’il en soit, je ne serais pas du tout surprise qu’il y ait du jus de bobettes au fin fond de cette affaire qui m’a toutes les apparences d’une histoire d’amour plus ou moins, plutôt moins que plus, efficacement sublimée en prosternations et en défense et illustration de calibre nauséeux.

    « Admin » dit: c’est une hypothèse hasardeuse, mais à vrai dire, j’y avions pensé. Une telle agressivité dans la défense de « l’autre », on voit ça SURTOUT (mais peut-être pas limitativement) ou bien chez les maman ourses qui protègent leur fournée, ou bien chez la fille qui sort les griffes et les crocs pour protéger son amant… On voit ça dans les films, bien sûr! Je sais que le bully n’est pas une maman ourse.

    Notre ami le scientifique honorifique serait fier de moi: dans la recherche des causes, on élimine les hypothèses, une par une. Quand il n’en reste qu’une seule, on a la réponse. Je n’insinue pas qu’il n’y a pas d’autres hypothèses; je dis que si il y en a d’autres, je les vois pas!

    Voilà, c’est mon opinion et je la partage …

    Porte-toi bien et au plaisir de partager à nouveau une bonne bouffe et une couple de bouteilles.

    « Admin »: Je partage l’opinion, et suis paré à partager la bonne chère et le bon vin!

  25. Quand on lit les interventions des membres du club des adorateurs de qui tu sais, ce qui frappe c’est le nombre de fois qu’on utilise les mots « intelligence » et « intelligent ».

    On accorde à une personne et elle s’accorde à elle-même, une intelligence supérieure parce qu’elle a accumulé quelques diplômes et fait des études supérieures dans un domaine qu’on semble considérer comme nécessitant des facultés supérieures à la moyenne, j’ai nommé la science.

    Qu’est-ce au juste que l’intelligence ? Je crois qu’il existe une telle variété de définitions qu’en fait, on ne sait pas exactement en quoi cela consiste.

    On ne peut répondre à la question de manière exhaustive, mais on peut tenter de déblayer le terrain.

    Il y a quelques années, je m’étais amusée avec un ami, autour d’une quelconque dive bouteille, à tenter de cerner ce qu’il y avait derrière le mot.

    Le jugement, la mémoire, la culture, l’hérédité, la conscience, l’inconscient tant individuel que collectif, les connaissances accumulées, la curiosité, les expériences, les échanges, quelle est leur place et leur poids relatif dans ce que nous appelons l’intelligence ?

    Mon copain m’avait cité l’exemple d’un type qu’il avait connu au secondaire et qui avait une mémoire absolument incroyable. Il lisait un bouquin quelconque et il pouvait en citer des pages entières sans rien oublier. Ses amis s’amusaient à lui faire lire la liste électorale et il pouvait ensuite leur répéter des dizaines de noms dans l’ordre exact. Mais, car il y avait un mais, il était incapable d’analyser ce qu’il lisait. Sa matière grise semblait ultra-spécialisée au niveau de la mémoire, mais il lui manquait le jugement. Il n’avait pas d’opinion, il n’avait que des informations.

    Quand on parle de formes tronquées d’intelligence, il me revient toujours en mémoire une scène du film Rainman, quand la serveuse renverse une partie d’une boîte de cure-dents sur le sol et que Dustin Hofman, après les avoir regardés quelques secondes, en donne le compte exact. Les gens qui souffrent d’autisme semblent avoir cette faculté très développée, je dirais hypertrophiée. L’oeil voit les cure-dents et le cerveau en calcule automatiquement le nombre exact. Mais cela semble se faire au détriment du jugement, la scène où Dustin Hofman s’arrête en plein milieu d’une rue parce que le signal « Don’t walk » s’est déclenché le démontre amplement.

    On peut donc affirmer que l’intelligence demande un certain équilibre entre différentes facultés.

    Qu’en est-il des gens ultra-spécialisés ? Quand je travaillais comme avocate, ma secrétaire avait été mariée quelques années à un scientifique. Un type génial dans sa partie et bardé de diplômes. Quand elle parlait de lui, elle disait « Il est bien gentil, mais pas vivable ». Il était génial dans sa partie, mais dans la vie quotidienne, il agissait souvent comme un enfant. Il fourrait ses chèques de paie dans un tiroir au lieu de les déposer, il oubliait systématiquement la pinte de lait ou le pain qu’elle lui avait pourtant demandé de rapporter plutôt dix fois qu’une, les conversations banales l’ennuyaient prodigieusement et son seul véritable intérêt dans la vie, comme son seul sujet de conversation était son travail, ses recherches, ses résultats. Il était brillant, mais ses facultés étaient monopolisées et dédiées à scruter une petite partie du réel, le reste lui demeurant étranger.

    Cet individu, ce scientifique invivable, il était extrêmement « intelligent », brillant, génial, dans sa partie. C’était une sommité dans son champ de compétence. Il n’était pas dépourvu de jugement, étant donné qu’il excellait à tirer des conclusions à partir d’éléments divers et à donner un sens et une logique auxdits éléments. Il avait aussi une immense culture, une connaissance étendue de tout ce qui relevait de son domaine de recherche. Mais sa mémoire prodigieuse, sa curiosité sans bornes, son jugement et sa culture ne servaient qu’à assouvir sa passion. On peut donc parler d’une sorte d’intelligence, toutes les facultés qui nous semblent indispensables à qualifier quelqu’un d’intelligent étaient présentes chez-lui, mais elles ne s’exerçaient qu’à une seule fin. On peut parler d’une intelligence spécialisée, mais dans la vie de tous les jours, sans être stupide, il était pour le moins mal adapté. Le matériel était là, mais pour une raison que j’ignore, ce matériel n’était pas connecté sur le quotidien, sur les autres, sur la vie qui bat.

    Évidemment, ce bonhomme était un cas extrême, tous les scientifiques ne sont pas à mettre dans le même panier. Je m’interroge toutefois sur les dommages que peut causer la très grande spécialisation.

    Les gens que l’on considère comme dotés d’une « intelligence » supérieure peuvent être classés dans deux catégories. Ceux que j’appellerais les philosophes, comme Einstein, Platon ou De Vinci, dont la curiosité les amène bien plus loin que leur champ de compétence, ce que j’appelle des esprits universels. Des hommes qui refusent les préjugés, qui questionnent sans relâche, qui refusent le carcan d’une quelconque vérité établie.

    Les autres, les techniciens, ceux que leur spécialisation a vaincus. Ceux-là qui ont muselé leur curiosité, qui raisonnent à partir du fait que leur « intelligence » leur ayant permis d’atteindre des sommets dans leur domaine, quand ils se penchent sur d’autres questions, d’ordre politique ou philosophique, font immédiatement intervenir cette « intelligence » et refusent de l’utiliser à questionner autant leur position que celle des autres. Ils ont une opinion sur un sujet et celle-ci devient l’Opinion, celle qui ne peut souffrir aucun questionnement.

    Aucun argument ne peut leur être opposé, ils ne tolèrent que ceux qui adhèrent à leur thèse, les autres étant automatiquement relégués au rang de béotiens ou d’imbéciles. Pour ces techniciens, rien n’existe que l’argument d’autorité. J’ai plus de diplômes que toi, je suis un scientifique, je suis un spécialiste et je suis une sommité.

    Ils utilisent leurs facultés à développer leur opinion et à en faire une vérité éternelle et en fait la seule vérité qui puisse être envisagée. Ils mettent toute leur énergie à enfermer le réel dans leurs idées préconçues. Il n’est plus question du réel dans leur système, mais bien de leur version du réel. Il adhèrent à une thèse et en font une religion, la thèse devient dogme.

    Ces techniciens sont aussi déconnectés du réel que celui qui oubliait la pinte de lait. Ils démontrent que la spécialisation peut parfois atrophier la curiosité et le jugement et que l’intelligence académique n’est pas une garantie de parvenir à l’intelligence.

    On peut acquérir des diplômes pour tapisser tout un mur, cela ne signifie aucunement qu’on soit « intelligent », cela signifie qu’on possède de bonnes facultés d’apprentissage de connaissances. Ce qu’on fait avec, voilà qui départage les philosophes des techniciens.

    On peut donc être un bon, même un très bon technicien dans son domaine, on peut avoir des facultés exceptionnelles pour accumuler des informations, on peut être bardé de diplômes, mais est-on intelligent ?

    Qu’est-ce donc que l’intelligence ?

    J’ai connu autrefois un type, le père d’une de mes amies, un travailleur d’usine qui n’avait pas complété son primaire. Se promener avec lui en forêt était un enchantement, il connaissait et aimait la faune et la flore de son coin de pays et savait transmettre cet amour. Bizarrement nous dirait un technicien, c’est lui qui m’a fait connaître et aimer Shakespeare. Il me l’a fait apprécier comme aucun professeur n’y était parvenu. Je suis tombée amoureuse de Shakespeare, à travers la voix de cet homme sans « éducation », mais d’une étonnante culture, pauvre, mais riche d’une curiosité sans bornes et qui lui aussi questionnait et se questionnait sans relâche et avec lequel discuter était toujours une aventure qui nous menait loin sur les chemins les moins fréquentés.

    Il y avait plus de vraie intelligence chez ce bonhomme sans diplôme, qu’on peut en retrouver chez certains techniciens qui ressemblent bien plus à des monolithes prétentieux et imbus de leur personne qu’à autre chose.

    Affirmer n’importe quoi de la façon la plus péremptoire, user sans vergogne de la plus absolue mauvaise foi, faire passer des préjugés et des jugements de valeur pour des vérités scientifiques au nom de ses diplômes et de la prétendue « intelligence » supérieure qui les autoriserait, c’est tout simplement substituer l’arbitraire à la recherche objective et remplacer le questionnement par le dogme, deux choses qui m’apparaissent particulièrement anti-scientifique.

  26. Merci, Linda, pour ce texte… intelligent.

    L’intelligence existait bien avant l’émission des premiers diplômes, ce qui démontre qu’elle n’en a que faire des bouts de parchemin.

    L’intelligence peut très bien vivre sans éprouvettes, ou à l’extérieur des éprouvettes. Et quoiqu’en pensent les PhD manipulateurs d’éprouvette, la haute voltige intellectuelle ne constitue en rien leur chasse-gardée.

    L’intelligence est un peu comme le feu des allumettes: plus elle se divise, et plus elle se multiplie, finalement.

    L’intelligence, ça se nourrit, auquel cas elle évite de se scléroser. Ça se nourrit de savoir, mais aussi d’émotions, et surtout, à mon avis, d’interrogations.

    La remise en question nourrit la connaissance, bien sûr. C’est d’abord en rampant qu’un bébé apprend à se mouvoir. S’il ne sait pas se remettre en question, il n’apprendra pas à marcher à quatre pattes. Quand il aura appris à marcher à quatre pattes, il continuera à développer des moyens de locomotion plus efficace (la marche, la course, le vélo… et même le skate board! 😉 Encore faut-il qu’il remette en question sa façon de faire.

    La situation d’un adulte n’est pas vraiment différente: ou bien il croit posséder la vérité et cesse d’apprendre, ou bien il croit qu’il a encore des choses à apprendre, et il part à la recherche du savoir.

    L’exercice augmente l’étendue du savoir, mais il augmente tout autant les capacités d’apprendre, et d’augmenter d’autant plus le savoir.

    Bienheureux ceux qui savent qu’ils ignorent, car ils progressent, Et malheureux ceux qui croient savoir, car ils régressent.

    = = =

    Mais comment accepter de se remettre en question, quand on manque de l’humilité nécessaire à l’exercice?

    Question existentielle, donc: se pourrait-il que cette corrélation entre l’humilité et le duo « savoir / intelligence », dont il a vaguement été question ici, soit plus réelle qu’elle n’en a l’air?

  27. Ben dis donc !
    Ce Monsieur Hon-machin-us qui n’a même pas un nom gaulois comme nos voisins du sud, sinon il serait Hon-machin-ix, semble être un grand homme selon respectable et proulxt.
    Les frères Dithyrambix se seraient-ils substitués à papier-hygiénix?

    INTERVENTION DE PAPITIBIX:
    S’il n’a pas un nom Gaulois, c’est qu’il m’est plus facile de traduire « Honorablissime » en latin. Quant à Dithyrambix, le beauf d’Orthopédix, je ne lui connaissais pas de fratrie. Peut-être devrais-je relire le Cadeau de César?
    😉 http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_personnages_d'Ast%C3%A9rix_le_Gaulois

    Et dire qu’ici, pas loin de Bruges, on n’a jamais entendu parler de ce grand homme de science. Ni au café du commerce, ni au Collège d’Europe, à Bruges. Ni même à la fac de médecine, à Gand.
    Sa notoriété n’a pas l’air d’avoir franchi les frontières des blogues oû il sévit et à observer le niveau d’intelligence de ses dévoués laudateurs, je le comprends.
    Sinon, j’aurais dit : égoïstes Québecois, vous le cachez bien votre grand homme, votre hon-insignifius !

    Papitibix: Ah, mais il faut comprendre. Le grand homme est passé avant eux, et il s’est accaparé une large part des ressources intellectuelles disponibles. Il n’en aura laissé aux plébéiens que la portion congrue !

    PS : à votre question existentielle, la réponse est oui parce que contrairement à l’ignorant, l’homme de savoir/intelligence est conscient de son ignorance ce qui le rend plus humble que le commun des mortels.

    Le dernier mot à Papitibix: Si l’homme de savoir et d’intelligence est conscient de l’étendue de son ignorance, l’homme d’ignorance, lui, s’imagine embraser la somme des connaissances! Comme on dit chez nous, et puisqu’il était question de papier hygiénix, SHIT!
    Voilà, la boucle est bouclée, et que le soleil poursuive sa course autour de la terre!

  28. Pingback: « J’admets que je délirais complètement  / Jean-Luc Proulx « la page à papi

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s