16 commentaires sur “Israël: la théocratie des ultra-orthodoxes ébranlée…

  1. Quand même intéressant de constater que même les prières des ULTRA-ORTHODOXES ne parviennent pas à colmater les expressions verbales violentes contre des femmes qui ne demandent qu’à prier. HUM!…

    C’est à croire que les U-O, ont divinisé le mur et qu’avec le temps ils se sont concocté une forme de magie.

    Mais!… Car il y a un mais!… Les U-O sont visé par le gouvernement sioniste athée israélien parce que les U-O dénoncent journellement les sionistes athées qui depuis 1948 ont amené avec eux la mort et la désolation en cette terre où les principales religions se côtoyaient pacifiquement.

    Divisé pour régner, voilà en claire la volonté sioniste athée.

    ‘Judaism Yes, Zionism No’ Ultra-Orthodox Jews march against Israel

  2. Les fondamentalistes ont tous un sérieux problème avec les femmes; c’est leur premier point en commun qui me vient à l’esprit quand je pense à ces gens.

    « Que Dieu permette qu’elle y croupisse jusqu’à ce qu’elle retrouve la raison et qu’elle accepte de se soumettre aux commandements du judaïsme, immuables depuis des siècles. » – ttma11

    On prend les commandements qui font notre affaire finalement. « Le Talmud rapporte trois serments prêtés à la veille de la dispersion du reste du peuple d’Israël aux quatre coins du monde: ne pas acquérir une autonomie nationale, ne pas rentrer en masse et d’une façon organisée dans la Terre d’Israël même avec la permission des nations, ne pas se rebeller contre les nations. » -Une histoire de l’opposition juive au sionisme p. 80

    Un livre fascinant que vous connaissez sans doute Papi, écrit par un juif québecois, professeur d’histoire à l’Université de Montréal et spécialiste de l’histoire juive contemporaine. Un livre qui m’a réconcilié avec les haredim, les grands rabbins du XIXième et XXième siècle du moins et non ceux qui crachent au visage des femmes et des jeunes filles.
    http://www.amazon.fr/Au-nom-Torah-histoire-lopposition/dp/2763780245/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1368389792&sr=8-1&keywords=yakov+rabkin

    [par Papi: Je ne l’ai pas lu, et je doute qu’il soit disponible en bibliothèque en cette contrée qui n’a plus de synagogue depuis 50 ans, faute de clientèle pour la remplir. Mais j’avais entendu parler…]

  3. @ Bernard Leblanc

    Attention. C’est plus complexe que ça, je sais, mais en simplifiant beaucoup il y a deux courants principaux dans l’ultra-orthodoxie juive.

    D’abord, un groupe relativement marginal de Juifs qui considèrent l’État d’Israël comme illégitime, parce que les conditions posées par Dieu pour autoriseer les Juifs à réintégrer Israël n’ont pas toutes été accomplies. Des juifs dont l’anti-sionisme repose sur des motifs religieux, en somme. Ce sont des rabbins de ce groupuscule-là qu’Ahmadinejad avait invité en Iran pour une visite… et surtout pour pouvoir inonder les médias de belles photos de Juifs embrassant un Iranien…

    Ensuite, une constellation de congrégations toutes plus sionistes les unes que les autres, qui peuvent être alliées sur le plan politique à des partis politiques ultra-conservateurs mais plus ou moins religieux. Le nationalisme des uns est politiques, celui des autres a des bases religieuses, mais ils se rejoignent sur l’affirmation du droit d’Israël à s’étendre. Pour tous ces Conservateurs ultra-nationalistes, la Torah est – à tout le moins – un traité qui expose la véritable histoire du peuple juif. Pour les religieux, les livres saints contiennent en plus, bien sûr, la doctrine du judaîsme et à leurs yeux, judaïsme (religion) et sionisme se confondent. À leurs yeux, l’État d’Israël est de l’essence même du judaïsme, d’où ce lien inextricable entre la Foi et l’État.

  4. @Papitibi

    J’aime bien votre séparation Juifs Ultra-orthodoxes et Juifs Ultranationalistes.

    Personne au monde n’irait refuser aux citoyens de religions juives l’idée de considérer Israël comme le berceau de leurs cultures religieuses.

    Les québécois de souches considèrent la France comme le berceau de leurs cultures française et Catholique. Qui dit Catholique dit aussi Israël comme berceau religieux.

    Alors la majorité des québécois de souche ont une double citoyenneté. Culturelle et religieuse. Un pied en France et l’autre à Jérusalem.

    Mais a t‘on déjà entendu dire que les québécois français et Catholiques se sont inventé une patente à gosse pour chasser des français de villages de la France après la guerre sous le fallacieux prétexte que des milliers de québécois sont mort lors de la guerre 39-45, et que la France leurs revenaient de droit, car ayant du sang français dans les veines?

    Les québécois de souche ont-ils réclamé des terres illégitimes à Jérusalem en passant par Rome parce qu’ils sont fils spirituels de Jésus Christ le juif ?

    C’est pourtant ce que font les gnostiques sionistes athées de par leur père spirituel Théodore Herzl qui a mis au monde le ver dans la pomme qui allait ronger Israël, en faisant miroiter un messianisme politique sous couvert de religion.

    Alors pour résumer au maximum (autrement dit je caricature) il y aurait deux types de judaïsme. Culturel et religieux.

    Le citoyen qui s’étiquette juif? Duquel des types de judaïsme parle t’il?

    S’il ne pratique que certains rites limités comme le cacherout, on peut le croire du type culturel. S’il est un observateur de la lettre, on l’imagine facilement du type religieux. De là la distinction entre orthodoxe et non orthodoxe.

    L’ultra-orthodoxe est le savant finalement. Il étudie tous les préceptes judaïques et il est en mesure de les interpréter.

    En ce sens là ce qu’écrit SPRITZER est fascinant. :«Le Talmud rapporte trois serments prêtés à la veille de la dispersion du reste du peuple d’Israël aux quatre coins du monde» :

    Cela donne une indice de ce que croient les Ultra-orthodoxes.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Trois_serments

    Voilà pourquoi les Ultra-orthodoxes représentent une barrière spirituelle importante aux prétentions hégémoniques des sionistes athées (Ultranationalistes)

    Pour les Ultra-orthodoxes, et les modérés extrêmes comme Shlomo Sand l’élite sioniste d’Israël conduit irrémédiablement le pays à l’Armageddon. C’est par ailleurs la raison qui fait que Shlomo Sand prof d’histoire en Israël parle ouvertement de la vraie histoire judaïque.

    Luc Ferry: Sionisme, Khazars et invention du peuple juif

  5. Pas de conspirationisme SVP. Bien des âneries antisémites ont été dite sur les Khazars pour dénier à Israél et les juifs leurs ascendances, comme plusieurs radicaux nationalistes turcs font de même envers les grecs modernes.

    En plus, si le type est un descendant de Jules Ferry… À voir ce qu’Henri Guillemin avait dit de ce type, AH!…

    De plus encore.,. des religieux radicaux juifs ET chrétiens sont aussi la caution morale de ce genre de trucs.
    Les progressistes-non-croyants etc au contraire fuient Jérusalem, et dénoncent cette montée des radicaux et de la droite morale, comme en a parlé Papi.

    Faudrait débarquer du bateau ‘c’est la faute à ceux qui ont droppé la religion’, c’est crissement plus complexe que cà.

  6. @The Ubbergeek

    Ça se voit à l’œil nu que tu es complexé, pas besoin de l’ajouter dans ta phrase. De plus, ton vocabulaire est limité à deux mots. Antisémite et Complot.

    Alors tu crois peut-être faire du millage avec tes fausses observations, mais en attendant, tu peux vérifier tout ce que j’écris si tu en as la capacité intellectuelle et tu pourras constater que c’est fondé.

    Par ailleurs n’écoute surtout pas le professeur d’histoire israélien Shlomo Sand car il va te pousser des boutons et encore moins Norman Finkelstein car là c’est la syncope garantie.

    Comment le peuple juif fut inventé

    Norman Finkelstein gets Ruffled by a Question « I could make you look foolish »

  7. Moi les gens qui insultent les autres… Votre argumentation est confuse. Commencez donc par clarifier vos propos.

    J’en ai rien à cirer du catholicisme et de Jérusalem, soit dit en passant.

  8. Amusant de se faire accuser d’être un de ses défendeurs hardcore d’Israel, quand je suis plutôt pro-palestiniens.

    Je suis juste conscient de la complexité de tout cà – et des deux cotés, y’en a des niaiseries, faut admettre. Gaffe au révisionisme.

  9. @Ubbergeek

    C’est quoi le problème avec la vidéo que Bernard Leblanc a mise sur les Khazars? Vous faites diversion en vous en prenant à celui qui parle, Luc Ferry, mais il n’a rien inventé, il ne fait que rapporter la thèse du livre de Shlomo Sand! Et même dans sa façon de la rapporter il n’y a pas de polémique.

    Ce que Sand a écrit dans son livre sont des faits historiques reconnus: les Khazars, le prosélytisme juif, surtout durant la période hasmonéenne 140 à 37 av. J.C. où le monothéisme de la religion juive répondait à un besoin qui existait dès avant que le christianisme n’apparaisse.

    La situation en Palestine en est une de droits humains qui sont bafoués depuis trop longtemps et c’est cela qu’il faut régler. Les histoires bibliques, la dispersion d’il y a 2000 ans et le retour légitime sur une terre promise, ça ce sont les arguments des sionistes et je ne vois pas pourquoi on devrait être gêné quand les pendules sont remises à l’heure par des recherches historiques.

  10. @ spritzer

    Un athée est par définition imperméable au contenu intégral des « livres saints » – peu importe le nom qu’on leur donne.
    À l’autre bout du spectre, il y a les créationnistes qui sont perméables au contenu intégral de « la Bible », au point de prendre ce contenu au pied de la lettre, comme l’ont fait 99% de nos ancêtres – sauf au cours des quelques derniers siècles.

    Un sioniste prend également le contenu des livres saints pour acquis. Or ce contenu est un long récit de l’histoire de l’humanité, vue sous la lorgnette des fils d’Israël. Adam et Ève, la création, c’est « universel ». Mais Abraham, Moïse, les rois David et Salomon, ça devient « local » – ou régional.Ça devient l’Histoire des Juifs, avec un H majuscule. Ça devient une vérité historique. Le legs de cette terre par Dieu au peuple juif, ça devient un fait historique itou.

    Pour certains – les ultras qui prêchent contre la création de l’état d’Israël, c’est bien un traité d’Histoire sauf qu’à leurs yeux, Dieu avait posé des conditions qui n’ont pas encore été remplies. Pour d’autres, les conditions ONT été remplies, si bien que le « droit » des Juifs d’être là transcende les lois humaines et a donc préséance sur les résolutions de l’ONU et le « droit international ».

    Le problème, c’est le degré de fiabilité de cette fable transmise oralement d’une génération à l’autre pendant quelques millénaires. Côté fiabilité, on connaît tous le jeu du « téléphone arabe », où les VIEUX deviennent des PIEUX avant de devenir des LIEUX, des CHIEUX ou des MIEUX, quand ce ne sont pas des boeufs qui font MEUUH!. Évidemment, il est tout à fait exclu que des erreurs aient pu être commises dans la tradition orale; Dieu ne l’aurait pas permis, wèyons! Ni d’erreurs de transcription…

    La Foi, par définition, c’est aveugle.

  11. @Papitibi

    J’aime bien votre texte qui se termine par La Foi, par définition, c’est aveugle.

    Mais revenons sur l’objet du post «Israël: la théocratie des ultra-orthodoxes ébranlée»

    =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=-

    Theodor Herzl : Extrait de l’ouvrage Le Crime occidental Par Viviane Forrester
    Le Crime occidental, éditions Fayard, 2004, ISBN 2-213-61256-0, 244 p., 21×18 cm, 17 Euros
    :«S’il ne fut pas l’initiateur du sionisme, qu’il a plusieurs années ignoré, mais qui existait déjà, Herzl fut l’emblématique et très étrange fondateur d’un sionisme officiel, actif, structuré, internationalement reconnu
    Juriste de formation, romancier, dramaturge sans grand talent ni succès, mais journaliste à juste titre de très grande renommée, aux « dons éblouissants, favori du public », selon son admirateur et protégé Stefan Zweig, il fut le Viennois juif le plus assimilé qui soit, le plus indifférent, et même intimement hostile à la religion comme aux traditions juives.»:
    -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

    Ce que j’ai soulevé avec le sionisme de «Herzl», c’est qu’il est strictement politique.

    Pour réussir dans l’esprit des citoyens, il se devait d’avoir une couverture religieuse. «Larvatus prodeo « !je m’avance masqué! » Descartes, René (1596-1650)»

    Bref, je mets automatiquement de côté toute référence au «sionisme» religieux lorsqu’il est question du sionisme de «Herzl» qui est le fondement politique d’Israël. La couverture religieuse que se donne le sionisme de «Herzl» est un piège à con si je peux l’exprimer ainsi.

    C’est pourquoi beaucoup de citoyens de religion juive pratiquants, ne désirent pas s’exiler à Israël puisque le judaïsme est au-delà du politique stricto sensu.

    Autrement dit un citoyen de religion juive ne peut pas accepter les outrages qui sont faits aux palestiniens par exemple qui sont pour beaucoup de vrais sémites. Ce citoyen de religion juive se distingue totalement du sionisme israélien contemporain qui est issue du sionisme de «Herzl».

    En résumé (pas le choix de caricaturer sinon nous ne sommes pas sortie de l’auberge), les Ultra Orthodoxes ont été jusqu’à aujourd’hui les accusateurs des sionistes païens qui sont depuis 1948 à la tête du pouvoir.

    Avec l’évènement du mur des lamentations, où les femmes ont pour ainsi dire écorché la tradition millénaire avec l’appui du pouvoir, cela vient de donner l’occasion au pouvoir de créer une division au sein de l’ennemi du sionisme de «Herzl», soit les Ultra Orthodoxes.

  12. 30 000 haredim qui manifestent à Jérusalem contre l’intention du gouvernement de mettre fin à l’exemption du service militaire pour les étudiants des yeshiva.
    http://972mag.com/tens-of-thousands-protest-plan-to-draft-ultra-orthodox-into-israeli-army/71636/

    La position des haredim est qu’ils font leur part pour la protection du pays en étudiant les textes sacrés et en priant, ce qui assure l’armée israélienne de sa dominance et lui vaut ses victoires…

    Avec des alliés antisionistes de la sorte – pour ceux qui le sont, qui a besoin d’ennemis? L’antisionisme des haredim, en autant que je sache, est plus dicté par des motifs religieux qu’humanitaires: c’est la venu du Messie qui devait précéder le retour en masse des juifs en Terre d’Israël et non la volonté des hommes. Mais justement, une fois le Messie parmi nous, ou parmi eux, les juifs doivent acquérir une grande puissance et en profiter pour nettoyer la terre sainte des tous les impurs qui s’y trouvent, i.e les arabes et les chrétiens.

    Pour les religieux sionistes d’Israël qui pensent que la rédemption est en cours depuis la fondation de l’État, ce processus a déjà commencé subrepticement alors que pour les autres, il est une promesse pour le futur… Comme je le disais, avec des alliés antisionistes de la sorte… les Palestiniens sont cuits d’une façon ou d’une autre. 😉

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s