6 commentaires sur “Le flair [!] politique de Faucon Maltais…

  1. Pour ce qui est des 55-65 ans mon employeur actuel fait de la discrimination positive en engageant une bonne proportion de personnes ayant 55 ans.

  2. @barefootluc

    Sont crissement rare à part dans des professions qui demandent de grands savoirs et-ou une expérience inestimable et un manque de relève, genre médecins…

  3. @TheUbbergeek

    Ça demande seulement un permis de conduire sans point d’inaptitude et de l’expérience service clientèle… Quand mon employeur donne une chance à ce genre de travailleur, il se retrouve avec quelqu’un d’assidu et de motivé pour environ 10 ans. Il faut qu’un employeur embauche au moins une personne pour faire ce genre de constats au lieu de se borner à ne pas donner de chance en se justifiant par des préjugés ou des statistiques. 😉

  4. @barefootluc

    Facile à dire ce genre de truc. Ca ignore des trucs comme l’agéisme.

    Vous prêtez PAS mal de bonne volonté à ces boss.

  5. Vous prêtez PAS mal de bonne volonté à ces boss. [The Ubbergeek]

    @The Ubergeek

    Aille, simonac je parle de mon milieu de travail!!! Ces boss, il y a de forte chance que je les connais pas mal mieux que vous. Vous êtes qui pour me « challengé » sur ma vie professionnelle?

    Je base mes commentaires sur plus de 10 ans de discrimination positive de la part de mon employeur. C’est tellement une réalité qu’il y a une blague qui se fait envers ses employés embauchés sur le tard concernant le facteur 80 ( âge + années d’ancienneté ) exigé avant de pouvoir prendre sa retraite sans pénalité.

    Je ne prétend pas que c’est commun, mais je peux témoigner que ça existe. Et si tout le monde ne restait pas campé sur ses préjugés peut-être que ça changerait. Ce qui – au départ – était vu comme une contrainte pour la « gang » qui embauche chez mon employeur est vu d’une toute autre façon maintenant selon mon petit doigt. 😉

  6. @ Geek et BarefootLuc

    Il existe évidemment de trop rares employeurs qui acceptent d’embaucher des employés « passé date » ou atteints d’un quelconque handicap. Encore plus rares sont ceux qui, parmi eux, pratiquent à l’égard de ces catégories de candidats à l’emploi une forme de discrimination positive.

    J’ai déjà été employeur; la Revue L’Actualité avait attribué à MA municipalité (je siégeais à la table du Conseil) le titre de meilleur employeur de l’année, dans la catégorie des tout petits employeurs, et elle avait publié un article très élogieux sur nos politiques d’embauche et de gestion du personnel, particulièrement souples et adaptées aux contraintes personnelles de nos employé(e)s et à leurs capacités physiques. Pire, nous avions attribué à une femme un emploi considéré comme étant une chasse-gardée des mâles. Pire encore, la madame n’était pas Québécoise de souche et parlait avec un fort accent germanique!

    Mais ce genre d’employeur, ça demeure une exception…

Et... vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s